Avertir le modérateur

mercredi, 12 mai 2010

"Vous vivez au dessus de vos moyens !" nous réprimandent ils !

Salut les gros loups !

Vous ne pouvez échapper, en ces moments délicats, sur quasiment tous les médias et supports français, à ce déluge de propagande de bien-pensance néo-libérale , à chaque jour passé de subir un blitzkrieg de bourrage de crâne pour inculquer les thèses du divin marché  à nos concitoyens obtus,   à chaque heure écoulée de supporter la violence d'un feu roulant d'endoctrinement pour justifier les prochaines mesures d'austérité et surtout d'insister particulièrement sur le fait que le petit peuple est responsable d'avoir vécu au dessus de ses moyens et que désormais il se doit de payer sévèrement ses excès passés !

Tragique ?

Comique ?

On ne sait plus !

Fillon1.jpg

Vous comprenez l'importance de tenir les médias car même s'ils coûtent plus chers qu'une danseuse, ils restent une assurance inespérée pour faire passer politiquement la logique et les idées de l'establishment auprès des téléspectateurs de Lagaff de TF1 et du karaoké de Nagui, voire d'ébranler les certitudes des plus dubitatifs d'entre nous !

Et ça marche !

"Français, vous vivez au-dessus de vos moyens !" vitupèrent avec une certaine impudeur les Aphatie et autres élites qui gagnent en 1 mois ma rémunération de 2 ans. Faut-il en rire ou en pleurer ? Ces gens là ont ils une âme ? Sont ils si déconnectés du quotidien des Français ? Ou leur arrogance ne connaît elle plus de limites ? Cette inlassable ritournelle serinée par beaucoup de nos braves politiques, assénée par les sempiternels experts en économie ou philosophes en mal de reconnaissance dans des émissions dites culturelles comme celle de Taddéi sur France 3, voire celle de Calvi (C dans l'air) où on croise toujours les mêmes personnalités indigentes et usées jusqu'à la trame, nourrit intarissablement les mêmes discours convenus !

"Les Français sont paresseux ! Travaillez plus, encore plus, toujours plus, bandes de feignants" hurlent à l'unisson le Medef, l'UMP et les rédacteurs en chef et autres directeurs des magazines et quotidiens à l'intention de tous ceux qui tirent le diable par la queue depuis longtemps alors que le chômage continue de ravager la société française ! Et ces médiocres de vouloir prolonger l'âge de la retraite lorsque 2 citoyens sur 3 de plus de 55 ans sont sans emploi  ! Cherchez l'erreur !

"Les avantages, cela suffit : il faut rogner sur les dépenses de santé, limer les retraite, couper dans les prestations sociales" gémissent nos oligarques qui gagnent indécemment leur vie en pratiquant un boulot gratifiant.

joueurFlute.jpgParfois, le ton comminatoire utilisé par nos élites pour nous accuser, nous autres, petits citoyens,  d'être les principaux fautifs de la catastrophe financière, frôle l'accusation pure et simple du délit de vol, de trafic, de pratiques illicites, de parasitisme !

C'est un peu fort de café, non ?

Les cons !

Parce que les sacrifices consentis ne seront jamais les mêmes pour tous, n'est ce pas ?

Bien sûr, pour les plus riches, un mois ou deux en moins ne représentera pas un gros sacrifice. Passer d'une rémunération de 25.000  à 20.000 € /mois ou même de 5000 à 4200 € /mois n'éveille pas de compassion particulière ; mais passer de 1300 € à 1100 est autrement plus délicat !

Depuis 15 ans que la crise existe (la 1ère guerre du Golfe), et plus précisément depuis l'avènement de l'euro, je rame comme un naufragé, les dépenses de santé grimpent exponentiellement, les factures de gaz, d'électricité, d'assurances, d'alimentation, d'essence explosent,  : il manque un cran à ma ceinture pour la resserrer... Qui fait encore confiance aux indices INSEE du coût de la vie ?

Quand on pense que nos responsables politiques européens ont complètement abdiqué face aux structures des marchés alors que les dettes publiques et privées (notamment les crédits à la consommation irrécupérables) des pays de la zone euro sont infiniment moins lourdes que celles des USA, du Japon et de la Grande Bretagne : les arguments qu'on vous sert sur un plateau, chers Villageois(es), pour justifier une politique de rigueur ne tiennent pas vraiment la route... Y aurait il un complot anglo-saxon pour casser la croissance du continent européen ? On ne s'y prendrait pas autrement si on voulait nous mettre sur la touche... Parce que, l'austérité induira forcément une récession et une baisse de la consommation pour longtemps dont les classes les plus précarisées feront fatalement les frais.

Attention ! Cyclone social à l'horizon.

Quant à tous ceux qui nous accablent de reproches, de conseils et de récriminations : je les trouve bien mal placés pour nous donner des leçons. D'autant que pour la plupart, je ne suis pas convaincu que leurs gras émoluments correspondent à leurs capacités ni que leur activité soit excessive : le vendredi après midi, je m'amuse beaucoup de la désertification des beaux quartiers parisiens et de la banlieue ouest, hâvres douillets des "meilleurs d'entre nous"...

Cette ceinture que vous nous demandez de toujours plus sangler, prescripteurs insolents et arrogants, méfiez vous qu'elle ne finisse par servir à vous baillonner ou vous pendre !

Copains d'ailleurs, lecteurs habituels ou exceptionnels, merci d'avoir lu jusqu'au bout ce misérable brûlot populiste, torche-cul démagogique et piètre tract anarcho-poujadiste ; à la revoyure et "longue vie" à l'oligarchie des énarques, politiques et industriels cupides, celle-ci nous conduit glorieusement, sans état d'âme et sans partage, pour son seul profit depuis 50 ans, vers les affres du divin marché et nous propulse sans remords sous le joug et le couperet de la spéculation !

Il faudra bien, un jour que j'espère proche, rendre des comptes.

Vendredi, je vous proposerai un de ces grossiers et piteux pastiches à peine drôle sur une de mes idoles de gauche pour vous sortir péniblement de la morosité et la léthargie ambiante...

À bon chat, bon oiseau...

À après.

 

Cui cui fit l'oiseau,  french hell's bird and featherless populist chicken.

vendredi, 05 mars 2010

Platon ! Au secours, reviens, ils sont devenus fous !

Ô camarades villageois,

OUI. Nous sommes tous des Grecs ruinés mais rebelles !

Pour afficher notre soutien et notre solidarité avec le peuple grec, condamné à la portion congrue par des instances européennes sans cœur et l'hydre abjecte de la spéculation mondiale, j'ai tenu à rédiger ce modeste billet pour démontrer combien la mise à l'écart et les mesures économiques restrictives à l'égard de ces pauvres Héllènes était d'une injustice criante !

Platon.jpgLa démocratie représentative veut que la population vote pour des représentants qui géreront le budget de la Nation.

Bien. Jusqu'ici, rien à dire.

Mais là où le bât blesse, mes amis, c'est lorsque ces élus, représentants du peuple creusent les déficits, accroissent les inégalités, favorisent certains lobbies ; bref : administrent si mal leur pays qu'ils l'acculent à la faillite.

Vous me suivez ?

Lorsque leur nation est exsangue et qu'il faut résorber les déficits, ces mêmes gouvernants s'adressent solennellement à leurs concitoyens en leur expliquant qu'il va falloir se serrer la ceinture, eux qui galèrent depuis des années ! Et des journalistes de reprendre le flambeau du "sacrifice nécessaire" à la sauvegarde de la Patrie en danger.

Mais là où l'humour vient titiller notre esprit fort insolent, c'est lorsqu'on examine la position sociale et financière de ceux qui réclament tant de sacrifices aux pauvres hères qui pleurent misère dix jours avant la fin du mois !

Observer goguenard par exemple, un Aphatie, un Dassault ou un Trichet, cousus d'or, réclamer à corps et à cris des mesures drastiques de restriction du train de vie du citoyen et des mesures de rigueur pour équilibrer les comptes publics pourrait prêter à sourire s'il ne nous poussait pas des envies de préparer un tonneau de goudron et quelques sacs de duvet d'oie !

Or donc, 99 % des Grecs, qui ne sont strictement responsables en rien dans la gestion économiques de leur pays vont terriblement pâtir des erreurs monstrueuses de leur classes dirigeante en entamant une longue période de privations imposées.

Et pourquoi pas les Belges et leurs déficits abyssaux ; et la Grande Bretagne avec sa City qui ne crée rien sinon de l'argent sur du vent et dont l'économie si souvent vantée par le journaliste clown vedette de RTL et Canal + est en train de sombrer ? Et l'Espagne avec sa bulle immobilière surfaite ? Et l'Italie avec sa comptabilité nationale introuvable ? Et la France avec son déficit galopant ?

Pourquoi la Grèce ? Pour faire un exemple du berceau de la philosophie occidentale ? Pour montrer aux imprudents ce qui les attend si on sort du chemin balisé par l'idéologie ultra libérale qui prétend désormais tout régenter à travers tous les pantins politiques sans imagination ni volonté qu'elle a poussés à coups de milliards de propagande médiatique sur les marches des pouvoirs ?

colomb.jpgEt les dirigeants de continuer leur bonhomme de chemin, comme si de rien n'était.. Et les banquiers spéculateurs, de continuer cyniquement à jouer contre l'euro... Et les hiérarques de Bruxelles de continuer à défendre chèrement l'idéologie du libéralisme financier...

Et Athènes de, peut-être, retrouver son drachme millénaire en guise de roupie de sansonnet !

Espérons que le peuple grec, fort de sa glorieuse Histoire, montrera par la désobéissance civile, la voie d'un renouveau démocratique et d'une résistance à l'oppression financière.

Il ne faut plus laisser faire n'importe quoi au nom de l'argent roi et de la spéculation. La vraie démocratie se doit de vaincre en son temple les forces obscures de financiers anonymes et cupides pour qui les mathématiques, le gain rapide et le virtuel sont plus importants que la détresse humaine, l'intelligence du cœur ou la liberté de vivre décemment.

Au secours, Platon, réveille toi, ils sont devenus fous !

Amis du Village, à après.

 

PS : Le village est heureux d'annoncer l'ouverture d'une jolie petite épicerie où il fait bon retrouver la chaleur humaine, la tolérance et la finesse intellectuelle du toujours jeune créateur, Guy Birenbaum, notre spirituel papa, qui s'est à nouveau mis à son compte. Longue vie à cet endroit qui promet beaucoup. Nous ne serons jamais concurrents mais toujours amis sincères et dévoués, quoiqu'il arrive.

 

Cui cui, démocrate désabusé.

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu