Avertir le modérateur

mercredi, 18 novembre 2009

Football et décadence.

Après le record d'audience de l'année pour M6, à l'occasion du match aller de football Irlande-France, avec 8,2 millions de téléspectateurs et 35,1 % de part de marché.

1778623865-irlande-france-pourquoi-il-ne-faut-pas-perdre.jpgAvec la préparation psychologique intense de TF1 pour nous préparer au match retour, ce soir, et battre son record annuel de spectateurs.

Avec la multiplication des jeux d'argent et autres paris sportifs.

Après les incidents violents du match OM-PSG reporté à Marseille pour cause de grippe A.

Après les émeutes à Marseille et la mise à sac de certains quartiers dont les habitants n'y sont pour rien par des supporters algériens après le match Égypte-Algérie.

Après les terribles agressions des Égyptiens sur des sportifs et supporters algériens (peut-être des morts à déplorer) et les ratonnades opérées en Algérie contre des commerces égyptiens...

Avant une rencontre de tous les dangers sur terrain neutre au Soudan pour départager les deux équipes africaines, ce mercredi...

Nonobstant, nous sommes bien forcés d'admettre que le football prend une place considérable dans le déroulement des évènement de la planète...

Le football rend-il les médias et les peuples fous ?

En êtes vous donc si sûr ? Et si je vous disais plutôt "Et si les médias rendaient le football et les peuples fous ?".

Qu'un pays comme l'Égypte, une des nations les plus pauvres du monde avec très peu de ressources naturelles, disposant d'une population importante (83 millions) durement matée par un pouvoir dictatorial dirigé par le président Moubarak, 81 ans, se déchaîne pour un vulgaire match de football alors qu'une grande partie de ses citoyens vit d'expédients, peut laisser pantois l'occidental moyen et pourtant le résultat est bien là !

Le battage médiatique destiné à détourner l'attention des problèmes autrement plus cruciaux a entraîné un regain de nationalisme obtus destiné à resserrer les liens distendus de cette nation autour de son vieux dictateur et chef des armées, gouvernance contestée par les frères musulmans et surtout terriblement ébranlée par la crise économique. Le pouvoir médiatique est devenu tellement considérable qu'il parvient à faire oublier aux individus, grâce à un spectacle sportif, leurs pitoyables conditions de vie.

Regardez chez nous : la presse, les télévisions, les radios dans notre beau pays ne parlent que de ça ! Parce que le sujet est porteur et fait vendre mais également pour faire diversion. Depuis quelques temps, sur les radios, à commencer par RMC fleurissent des programmes 'non stop' de sport et notamment de football de 16h à minuit, tous les jours, des consultants, anciens sportifs, ressassent, discourent, pérorent,  répètent inlassablement les mêmes rengaines avant et après les matchs !

9774_NpAdvHover.jpgUn milliard de gens crèvent de faim ? Qu'importe puisque Lyon rencontre Bordeaux. La crise entraîne un chômage monstre ? Peccadilles puisque le Réal rencontre le Barça. Des fuites de capitaux dans les paradis fiscaux ? Foutaises : Manchester reçoit Chelsea !

Le foot a subi de plein fouet la mondialisation, puisque désormais les Français éprouvent autant d'intérêt pour leur championnat que pour celui d'Angleterre, d'Espagne ou d'Italie. Ce sport s'est transformé presque partout dans le monde en une véritable hydre dévorante "de temps de cerveaux disponibles" !

Dans notre société, le football et le sport en général deviennent omniprésents et envahissent tous les espaces médiatiques vides ! Désormais toutes les radios remplissent leurs grilles de 'week end', de cases où les auditeurs, pensent, ratiocinent, vivent, consomment, achètent, plaisantent, cogitent jusqu'à l'obsession sur le Dieu football.

Amis, je ne sais plus qui disait que "le sport était l'opium du peuple", mais je crains que cette phrase ne date un peu, aussi ai je pensé à une petite sentence en remplaçant le terme 'opium' par celui de 'coke', car la cocaïne excite, rend raide dingue et largement accro. Sa consommation fait rentrer son usager dans un cercle vicieux destructeur et obsessionnel.

 "Le football n'est il pas devenu la coke des peuples et les médias, ses dealers." ?

À vrai dire, tout ceci n'est guère réjouissant : inutile de vous expliquer comment cette addiction au football, poussée par les équipementiers, les clubs et les médias, participe activement au maintien du système économique actuel par ses effets anesthésiants. Sans oublier les fortunes monstrueuses, incertaines et mafieuses que cette oligarchie insuffle dans la machine à décerveler, à sacraliser des vedettes médiocres, à plumer les plus pauvres et à donner l'illusion de la fierté à certains peuples abandonnés par leurs dirigeants...

Si un jour, une guerre éclate à cause du football, inutile de vous dire qu'on aura franchi le Rubicon de la connerie humaine !

Amis du Village, à après...

 

By cui cui. the pretty bird.

vendredi, 30 mai 2008

LA RADIO : EPISODE 1

 


podcast





La musique, un art mineur confié à des Majors

Les panels.
L’arme suprême utilisée par toutes les radios (privées et publiques) pour décider si tel ou tel disk peut passer à l’antenne.

Panel : plusieurs dizaines de personnes censées être représentatives de la radio qui organise le panel + 2 ou 3 autres radios pas trop éloignées soit par le format, soit par la musique soit par le milieu socio pro (les fameux CSP+ et CSP-, la ménagère de – de 50 ans etc...) RTL, Chérie FM et France Bleu sont tout à fait dans ce cadre là.

Exemple : pour créer sa base musicale (chaque radio a sa base, entre 400 et 1200 morceaux maxi...400 par ex pour Fun qui fait des rotations très fortes, 6/7 passages/jour voire plus pour certains titres...1200 pour France Bleu qui a des des rotations max de 2/3 par jour) toutes les radios utilisent ce système.
Notez que je ne parle ici que des FM musicales et des Généralistes.

Le panel donc, on y revient....imaginez un auditorium avec 2/300 personnes à qui on fait écouter 8 secondes d’un disk (oui oui, 8 sec) et a qui on demande son avis.
Sachant très bien, qu’un disk, la plupart du temps est « apprécié » » parce qu’il est matraqué, que peut faire une Marie cherrier contre une Vanessa Paradis ou une Juliette face à Miss Dominique ??? (Je n’ai pas pris les exemples en fonction des gabarits, mais c’est juste 4 personnes que je n’apprécie pas trop, ça force l’objectivité).
J’ai récemment vu de mes yeux myopes (mais c’était du Comic sans ms police 16) que Calogero virait Renan Luce d’une playlist parce qu’il avait eu, je cite : « un taux d’agrément de 55% au dernier panel »

Question : A quoi servent les programmateurs ? Faire les moutons des enquêtes d’opinion ?

Question : Que va devenir la création musicale si ce sont toujours les artistes les plus connus qui « sont tirés du chapeau » des panels (combien de temps encore l’Orange de Becaud reprise par star ac puis par les descendants de star ac etc... ?) ?

Question : quelle serait la réaction des journalistes si on leur demandait de faire leur reportage en fonction de panels (moi, je veux qu’on parle des ascenseurs en panne, moi, je veux qu’on parle des crottes qu’il ya partout devant chez moi, moi, moi, moi) ; Vous me direz, y’a déjà pas mal de ça dans nos 13h et 20h, mais faut-il pour autant le généraliser et l’accepter ?

Question : demanderait-on à un boulanger de changer la façon de faire son pain ?
Réponse : oui.
Un jour que je me plaignais de ne plus trouver de bonnes baguettes avec une bonne mie épaisse et une bonne croûte, mon pote boulanger m’a répondu ; c’est à cause de tous ces cons qui demandent «une  baguette pas trop cuite SVP », « l’habitude de bouffer leurs merdes de hamburgers tous mous » a-t-il rajouté.

Quant a la phrase : « c’est le public qui a toujours raison »
Non
Non, le public n’a pas toujours raison.
Le public, c’est moi, vous, nous tous et on, moi en tous cas, a besoin et envie d’être informé, d’apprendre, de découvrir et pas qu’on me rabâche sans cesse ce que je sais déjà.
La preuve avec Urbain qui me gonfle souvent, mais qui nous a tellement tanné avec Le Rapport De Brodeck que j’ai fini par l’acheter (pas chez lui gnark gnark) et c’est un des plus beaux livres que j’ai lu...merci Urbain, sur le coup, j’ai même maté Badiou, mais ça bougeait trop l’image, alors j’ai vomi.

 

Rep Ban

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu