Avertir le modérateur

mercredi, 21 juillet 2010

" Le Monde " à l'envers ou la dégringolade d'un titre de Presse prestigieux.

Amis d'Internet, j'ai beaucoup ri !

Hier, le Monde.fr titrait glorieusement :

"Eric Woerth n'a pas bradé de terrain dans la forêt de Compiègne"

Émoustillé par ce titre annonçant une probable révélation qui me laisserait pantelant, je commençais à lire cet article qui nous promettait enfin des preuves tangibles propres à mettre à mal les allégations du Canard enchaîné du 14 juillet concernant l'affaire de la vente douteuse de l'hippodrome de Compiègne par le ministre du budget de l'époque !

Après tout, pourquoi pas ?

En réalité, cet "articulet", pour rester poli, si on peut appeler ainsi le catalogue débité en boucle sur tous les médias par  la communication de Monsieur Woerth pour se défendre, rédigé par ce qu'on appelle de nos jours, un "journaliste" m'a laissé littéralement pantois, j'allais dire "sur le cul" !

 

 

Je croyais découvrir une enquête fouillée, du vrai journalisme d'investigation qui prouverait le bien-fondé de ce titre ronflant, accrocheur dont les conclusions ne souffriraient d'aucun doute ? En réalité, je suis tombé sur un argumentaire UMP soutenant la défense désespérée de son Ministre agrémenté de 2 témoignages ridicules, non sourcés, vagues ou partisans ! Je m'en vais reprendre argument par argument, les termes de la défense de Monsieur Woerth par ce journaliste du Monde.fr qui file un bien mauvais coton.

 

1er élément.

L'employé aux écritures du Mondel écrit, je cite : Ce domaine de 57 hectares n'a été vendu qu'à 2,5 millions d'euros, soit 44 000 euros l'hectare. Le prix a été fixé par les Domaines, un service du ministère des finances qui n'est pourtant pas réputé pour sa générosité.

 

Or, "aucune forêt ne se vend à ce prix-là", témoigne un expert forestier de la région, contacté par Le Monde.fr. Selon lui, "le prix de vente dans la zone du Compiégnois est plutôt situé entre 6 000 et 10 000 euros". Chez Forêt privée française, on tempère : "Cela dépend du type de forêt et de la valeur des infrastructures". De fait, le terrain comporte un hippodrome et un golf, ce qui explique le prix supérieur à celui pratiqué habituellement. Un agent immobilier de Compiègne juge pour sa part que le prix payé par la Société des courses de Compiègne n'est "pas du tout incohérent", le terrain étant déjà loué par son acquéreur, et en grande partie inconstructible.

Hey les potes ? Qui est cet expert forestier contacté par le Monde.fr ? Quant à "Forêt française", elle est très vague ! Moi qui connait la forêt de Compiègne comme ma poche, je vous en trouverai 30 qui déclareront le contraire ! Des vraies sources bordel ! Pas du vent !

Déjà on sent que le "journaliste" joue la décharge du suspect, ce qui est son droit le plus strict mais jusqu'ici aucune preuve .. Continuons la démonstration.

Après cet argument qui ne tient la route, ni par ses sources, ni par sa pertinence, vient un long paragraphe de la défense, énoncé par Éric Woerth déclarant que rien n'est illégal. "Le processus de vente est contesté mais légal" et patati et patata. Passons, l'avocat journaliste  continue joyeusement sa plaidoirie...

 

2ème élément.

"Une transaction étonnamment rapide. Le 16 mars, un arrêté du ministère imposait à l'Office national des forêts la vente du terrain. Celle-ci aurait été effective dès le lendemain, assure Le Canard."

Auquel notre merveilleux enquêteur, sort pour contrer le Canard, l'argument massue suivant ; surtout ne riez pas  :

Un argument battu en brèche par Philippe Marini, pour qui la vente "a en réalité été étudiée pendant 5 ans par les services de l'Etat." "C'est vrai que c'est un processus très rapide, tout ça a été très vite", s'étonne Pascal Leclerq, de la CGT-Forêt. La vente, conclue six jours avant le départ d'Éric Woerth du ministère, n'est certainement pas due au hasard. Elle a visiblement été accélérée par le ministre, picard et passionné de hippisme. Ce qui, pour autant, n'entache pas d'irrégularité le processus.

Comme on sait que Philippe Marini sénateur maire UMP de l'Oise est copain comme cochon avec son pote équestre,  Éric Woerth, Ministre et maire de Chantilly, vu qu'ils combattent  dans le même camp, dans des circonsciptions sur mesure, les roses socialistes, je ne vous dis pas la crédibilité des déclarations de Marini ! Quant au représentant de la CGT, que voulez vous qu'il dise ? Pris qu'il est entre le marteau et l'enclume ?

Autant demander à la grand-mère d'Éric Woerth son opinion sur le sens moral de son petit fils !

 

Le dernier paragraphe arguant enfin que le maire de Chantilly ne connaissait nullement Antoine Gilibert, l'heureux bénéficiaire de cette vente à prix discount et pourtant ami de Philippe Marini...

Au final, lectrices et lecteurs, avez vous entr'aperçu l'ombre d'une ombre d'une preuve qui puisse justifier le titre de l'article ?

NON, NON et NON !

 

Voilà les amis, comment "le Monde.fr" magouille son info. D'un article qu'on imagine d'investigation et qui n'est en fait qu'une reprise des arguments du Ministre du travail à laquelle on ajoute pour justifier ses émoluments, 2 ou 3 coups de fils à des agences immobilières, les rédacteurs, tels des prestidigitateurs débutants, vous sortent triomphalement un titre racoleur qui disculpe ouvertement Monsieur Woerth !

Comme chacun sait, en parcourant rapidement les infos d'un site ou d'un quotidien, les titres sont rapidement digérés puis retenus, vous comprenez alors le but de la manœuvre destiné à sauver le sergent Woerth.

Manipulation mesquine et pitoyable qui me fait penser que le quotidien "le Monde" est devenu sous la houlette maléfique de certains , un de ces chiffons conformistes au service du pouvoir. J'espère simplement que cette mentalité et ces pratiques  disparaîtront avec l'arrivée des nouveaux propriétaires.

Au Village des NRV, on manque cruellement de comiques et autres fantaisistes scribouillards dans mon style, je profite de ce billet pour appeler la plupart des journalistes du Monde à nous rejoindre : ils se révèlent indubitablement plus doués que nous !

Dans des temps pas si anciens que les jeunes peuvent ne pas connaître, le "groupe téléphone" chantait : "je rêvais d'un autre Monde..."

Moi aussi.

 

Travailleuses, travailleurs, je vous propose une suggestion : partez donc voyager par procuration avec Céleste.

 

À après !

 

Cui cui fit l'oiseau, pseudo journa-liste rouge, le temps d'une chanson.

 

 

mercredi, 24 juin 2009

Télévision : "C dans l'air" ou "C sous le niveau de l'O" ?

Les amis, je sais bien qu'écrire un billet au lendemain d'un remaniement ministériel, montagne médiatique qui accoucha d'une souris,  risque de me conduire aux oubliettes de l'audience.

Ravir le nom prestigieux de Mitterrand aux symboles de la gauche devrait procurer un orgasme flamboyant et inoubliable à notre président, autant il aime se plonger avec délectation et se complaire dans tout ce que l'être humain a de vil,  faible,  méprisable et mesquin.

S'étonne t-on que dans le marécage, le crocodile soit le seul monarque et dans son royaume de la putréfaction , les hyènes ses plus fidèles lieutenants ? Quelles belles et saines valeurs morales nous offre cette "France d'après", que nous vantait obstinément le slogan de mai 2007 !

Mais qu'importe l'insignifiant petit Mitterrand ! Ivre de reconnaissance, avide d'honneurs,  il a toujours été dans le camp de la droite et ne peut être considéré comme transfuge. Rappelez vous, lors  de la sinistre cérémonie des Molières, le 26 avril 2009 au théâtre de Paris, il ne cessait de parler de lui ; sa suffisance, sa cuistrerie avaient tranformé ce rendez-vous festif en un ennuyeux gala de bienfaisance exclusivement consacré à sa propre gloriole. Malgré sa culture, on sent chez cet homme une fêlure qu'il tente de compenser par un arrivisme et une mégalomanie convulsifs.

Bref ! Après cet épisode d'analyse psychologique de comptoir, passons aux choses sérieuses !

Je souhaitais vous entretenir d’une émission dite d’information, "C dans l'air", qui passe quotidiennement en direct sur France 5 à 18h, animée par Yves Calvi, et dont le moins qu’on puisse dire, est  que les queues de marmottes à poils doux qui remplacent les langues des intervenants sont plus efficaces que les brosses à reluire journalistiques de l’ex ORTF !

 

fd1.jpg

En effet, notre cher Yves Calvi, journaliste professionnel, patelin, bonhomme, familier, l’incarnation du gendre idéal auquel on donnerait sa fille unique et le bon dieu sans confession, invite régulièrement pour un débat, soit disant contradictoire - ne riez pas - quelques experts - ne vous moquez pas - et invités très majoritairement issus de la droite molle - ne gémissez pas - ou de la gauche « Allègrorrique », Bessonienne, Vallseuse , voire Strauss Kahnienne - ne vous suicidez pas.

Les experts et journalistes invités, quelque soient les sujets  sont quasiment presque toujours les mêmes : on voit bien qu’ils passent leurs vacances ensemble, tellement ils sont comme culs et chemises ; probablement issus de milieux, écoles, quartiers de Paris ouest, analogues. Tous, ont au moins deux points communs : un conformisme affligeant du fait de leur appartenance à une certaine élite figée sur les dogmes d'économie de marché et leur attendrissement devant Nicolas Sarkozy et sa politique sociale autoritaire !

Je n'oublierai jamais les monceaux de conneries débitées par certains pseudos spécialistes militaires lors de la guerre d'Irak qui prévoyaient une conquête par les troupes américaines sous les vivats de la population ! Un conseil : enregistrez cette émission et écoutez la un an après. Le résultat est consternant : les prévisions sont erronées une fois sur deux ; une grenouille dans un bocal aurait presque davantage de réussite dans ses pronostics !

Téléspectateurs de France 5, si vous aimez le sulfureux, le hard, l’insolence, l’impertinence, l’irrévérence, l'originalité, l'anti-conformisme, la critique, le vrai journalisme ? Passez votre chemin ! Zappez : vous vous êtes égarés !

Vous pensiez vous trouver dans les soutes de Belzébuth ? Sonnez fifrelins !  En réalité, vous visitiez le monde enchanté de Disneyland !

On vous promettait un tour palpitant sur le "grand-huit" à  7 loopings ?  Vous vous retrouvez à tourner sur un manège, chevauchant un Dingo en plastique !

Vous croyiez suivre une émission d’information ? Vous êtes embringués dans un show de potes sarkozistes, fiers et heureux d'être là (sont ils payés, au fait ?). Je vous le dis, mes chers lecteurs : quelque part, il y a tromperie sur la marchandise !

Ah hier ! Quel plaisir d'observer le magistral numéro de lèche sur l'épisode pitoyable du Congrès de Versailles, les Christophe Barbier, Roland Cayrol, Dominique Reynié et Dominique Rousseau ! Mao déclarait que le pouvoir était au bout du fusil ; pour nos 5 "héros"  de l'émission du lundi 22 juin, "la carrière et la Légion d'Honneur étaient au bout de leur flagornerie..."

Vous aimez le politiquement correct ? La bouillie prédigérée ? Le sarkozisme light ?  le carlisme soft ?  Le conformisme ? L’absence de critiques ? Secret Story ?

Vous admirez Attali, Minc, Colombani ? Votre maître à penser est Jacques Marseille ?  Vous considérez Finkielkraut  comme un philosophe éminent ? Vous estimez que Nicolas Baverez est un économiste ? Vous  écoutez les « grosses têtes » et Alain Duhamel sur RTL ? Michel Denisot et PPDA sont de grands journalistes ? Vous pensez que Versac et Gloaguen sont les plus grands blogueurs français de tous les temps ? Vous consultez Slate.fr pour  développer votre sens critique ? Philippe Val est selon vous un grand défenseur de la liberté de la Presse ?  Vous estimez que Hadopi défend les auteurs ? Vous êtes convaincu que Valls et Lang sont de vrais socialistes ?

Alors oui ! Oui ! Oui ! Vous êtes mûrs pour suivre "C dans l’air" !

Quant à ceux qui ne réunissent pas les qualités énumérées ci-dessus, je ne saurais trop leur conseiller de s’abstenir, une fois de plus, à moins qu’ils n’apprécient l’air vicié…

L'émission qui tombe à l'O, consistante comme un P et nous la met grave dans le Q, "c'est dans l'R"

OPQR. CQFD !


Sur ces considérations oiseuses et embouteillées, amis de cui cui, excellente après-midi et bonne nuit !

À après.

Cui cui, « C dans l’air » pur que vole l’oiseau ivre.

mercredi, 15 octobre 2008

Moi, Roger Contant, spectateur assidu du journal télévisé de Laurence Ferrari sur TF1 à 20 h.

Ah !

Mes chers compatriotes, lorsque j’ai entrevu le visage radieux de Laurence Ferrari lors de la présentation du journal télévisé de 20 h du 13 octobre sur TF1, j’ai compris qu’un grand événement s’était produit dans le monde... Sa joie et son enthousiasme faisaient plaisir à voir... C'est à ces moments rares qu'on pouvait ressentir combien notre dynamique journaliste était heureuse pour la France et ses braves citoyens dont je m’enorgueillis d’être une de ses modestes mais innombrables chevilles ouvrières.

superdupont1.jpgQuand elle annonça d'une voix tonitruante que notre sémillant petit caporal Nicolas Sarkozy franchissant comme un diablotin espiègle les ponts d’Arcole et bousculant les forteresses frileuses d’une Europe pusillanime, je compris que grâce à son allant, sa vitalité et son charisme hors du commun, il parviendrait, ce fut vérifié et approuvé par TF 1,  à convaincre les Européens d'oser affronter frontalement une crise qui les paralysait et dont ils avaient très peur !

Autant vous dire qu’à 20 h 07 par ce beau lundi d'octobre, moi, Roger Contant, parfois objet de moqueries à cause de mon nom bien français, retraité depuis 3 ans, la gorge sèche mais l'oeil vif, je me suis levé brusquement, me mettant au garde à vous, follement fier de mon pays, faisant sursauter Germaine qui s’assoupissait.

Fou de joie et transporté par une allégresse inouie, je n’eus pas honte d’avoir su crier, que dis je ? D’avoir hurlé un retentissant : " Vive la France " et " Gloire à notre Président Nicolas Sarkozy " !

J’allai entamer une Marseillaise quand Germaine, grâce à son sonotone qu’elle avait rallumé, intima l’ordre de me taire ! Pensez, M. François Fillon en personne allait être interrogé par notre Laurence, à qui évidemment, je préférais Patrick que j’aurais souhaité voir périr au champ d’honneur du journal qu'autrefois la France entière admirait, béate.

Et là mes chers compatriotes, ce fût l’apothéose ! D'ailleurs Germaine fut obligée de me verser 15 gouttes supplémentaire pour soutenir mon coeur ; tous ces sales petits gauchistes, qui écument ces blogs infâmes sur Internet, à part peut être ce village des NRV qui par l'entremise de son collectif a tout de même accordé la parole à un authentique patriote qui se refuse de faire de la politique , on ne sait d'ailleurs pour quel motif inavouable, devaient avoir la bave aux lèvres et la rage au coeur.

OUI la France était sauvée ! Et grâce à qui ?

TF 1 en faisait foi ! Les visages rieurs et joyeux des participants en étaient la preuve éclatante. Les cours de la  Bourse de Paris avait éclaté de plus de 11 % tel un somptueux feu d'artifice ! Un très modeste emprunt de seulement 360 milliards d'euros, c'est dire si nos banques françaises sont en bonne santé comme l'avait proclamé notre président, sera proposée pour aider nos fleurons financiers, les Allemands mettront 480 milliards et la Grande Bretagne 260 milliards. De plus cet emprunt ne coûtera strictement rien aux contribuables ! Voyez ce que c'est de disposer de la crème de la classe politique mondiale ! C'est à notre tour d'en recevoir les dividendes et Dieu merci, nous ne sommes pas déçus !

J'imaginai sans peine les réactions de tous ces chroniqueurs et éditorialistes indignes qui s'étaient  reniés depuis quelques jours, les uns après les autres,  prêts à troquer l'honorifique costume trois pièces contre l'abominable bleu de chauffe, symbole du communisme international. Heureusement que certains, comme Claude Askolovitch, avaient relevé le défi face à l'hydre collectiviste !

super.jpgSi vous saviez comme je jubilais ! J’aurais aimé que vous soyiez à ma place ! Après que notre glorieux Premier Ministre nous eût appris que nous sortirions de la crise encore plus fort que nous y étions rentrés grâce aux substantielles plus values récoltées par la revente au prix fort de nos banques (sic), sans oublier qu’il préparait activement dans son bureau un plan de relance exceptionnellement exceptionnel qui allait nous propulser à la tête du monde industrialisé. Et qu’on ne me dise pas que ce n’était que du pipeau puisqu’il faisait sa déclaration en direct sur TF1 devant des millions de Français (les vrais) envahis par l’émotion !

Ivre d’excitation je me précipitai sur Germaine et en quelques brefs assauts, je lui fis subir les derniers outrages…

Elle gémit quelques secondes ; ça ne lui était pas arrivé depuis le 6 mai 2007…

Que Dieu bénisse ce 13 octobre 2008, jour sacré s’il en était . Après Clovis, Jeanne d’Arc, De Gaulle, Dieu nous a envoyé Nicolas Sarkozy qu'il a oint de ses saintes huiles.

Dieu aime la France, la fille aînée de l’Église, et un ses enfants, parmi les meilleurs, a une fois de plus sauvé l’Europe et sans doute le Monde Entier de la misère !

Que Dieu protège la France éternelle et son fils spirituel Nicolas, phare permanent de la finance et de la civilisation.

Quant à vous, sales gauchistes répugnants des blogs, analystes hypocrites, journalistes aigris et jaloux prêts à retourner votre veste, vous qui prolifèrez jusque dans les colonnes du Figaro (je ne suis pas le seul à le dire...), sachez Mesdames et Messieurs les hyènes, que vous n'aurez jamais la peau de la France tant qu'il y aura un Sarkozy et un Contant dans notre beau pays !

Pour défaire le berceau de Jeanne d'Arc, il faudra d'abord nous passer dessus à Germaine et à moi-même et ceci est tout bonnement inconcevable !

Qu'on se le dise !

Ah oui, au fait de quoi parlions nous ? De la crise ?... Quelle crise, bande de nazebroques ?

Billet rédigé lundi soir 13/10...

Roger  et Germaine Contant, terriblement fiers d'être français et supporteurs inconditionnels de TF1...(PCC cui cui)

lundi, 30 juin 2008

Bac français : Changement de sujet "du Roman à la Propagande".

 

1241824830.jpg

 

Extrait : De la propagande
Auteur Noam Chomsky
 
Question :Quelles suggestions donneriez-vous aux individus essayant de décoder et de pénétrer la sagesse conventionnelle  ? Prenez n'importe quel problème contemporain - la mondialisation ou la crise irakienne.
 
"La première chose à faire est d'être très sceptique. Prenons le dernier sujet que vous avez mentionné : la crise en Irak. Il y a une question à se poser : pourquoi les Etats-Unis et la Grande-Bretagne bombardent-ils et insistent-ils sur le maintien de ces sanctions ?
Après examen, vous trouverez des réponses quasi unanimes, qu'elles viennent de Tony Blair, de Madeleine Albright, des directeurs de journaux ou des journalistes. Tout le monde s'écrie : Saddam Hussein est un véritable monstre. Il a même commis l'horreur "suprême", c'est à dire gazer sa propre population. Impossible de laisser un être pareil survivre.
J'ai passé en revue une grande partie de la presse sur ce point et c'est la justification des sanctions que l'on retrouve chez presque tous les commentateurs, dans les journaux intellectuels, etc ...
Dès qu'il existe une quasi-unanimité, nous devons nous inquiéter. Rien n'est à ce point évident ici-bas. Nous avons donc le devoir de nous demander si c'est vrai. Il existe ici une façon simple d'en faire le test, qui devrait d'ailleurs venir spontanément à l'esprit de quelqu'un de quiconque est encore capable de réfléchir. Comment les Etats-Unis et l'Angleterre ont-ils réagi lorsque Saddam Hussein a commis l'horreur "suprême" - le gazage de la ville kurde de Halajba en mars 1988 ?

1967694753.jpg
Tout le monde le sait.

Le deuxième grand gazage intervient en août, cinq jours après le cessez-le-feu avec l'Iran, lorsque l'Iran a pour ainsi dire capitulé. Comment les deux pays réagissent-ils ?
En poursuivant et même en accélérant leur vif soutien au dirigeant irakien.
Cela vous donne aussitôt une indication : le gazage ne saurait être la bonne raison.
Certes, le portrait  qu'on fait de Saddam Hussein est correct. C'est un monstre qui a commis une horreur "suprême" - que les Etats-unis et la Grande Bretagne ont jugée ne pas poser de problème. Ils ont continué à le soutenir. Ca ne peut être le motif qui les pousse à le détruire. Ce raisonnement ne prend qu'une minute ...Etc...".
 
Question : A partir de cet exemple pourriez-vous transposer ce type d'actes politiques à d'autres mensonges d'Etats ?
 
Exemple : Pourquoi parque-t-on les étrangers dans des centres ?
A) Parce qu'ils viennent piquer le chômage des français ?
B) Parce que .....
 
Continuez.... Coefficient 5

 

  Agathe

mercredi, 25 juin 2008

Communication gouvernementale ou la propagande à la mode soviétique.

Bande de nazes que vous êtes, râleurs de Français !

Dans un premier temps, on vous promet des mesures de première bourre pour favoriser votre bien-être matériel, même qu’il y a un an vous avez été priés de voter pour le représentant politique qui vous a juré la main sur le cœur, " croix de bois, croix de fer, si je mens, je vais en enfer ", qu’il serait l’homme du pouvoir d’achat et même qu’il serait prêt à perdre ses dents en allant chercher la croissance. Bon. Vous l’avez cru et élu. Et maintenant volà en plus que vous vous montrez impatients !

Et pourtant…

En un an les prix, des carburants ont explosé, des fruits et les légumes ont éclaté, des produits laitiers ont giclé, du gaz ont sauté, des loyers ont enflé, des dépenses de santé ont empiré ! Bref, nous autres pauvres 15883430.jpgpetits citoyens, tous éberlués, voyons notre pouvoir d’achat diminuer comme promesses électorale après un an de pouvoir… J’aurais pu dire " comme neige au soleil " mais je n’aime pas trop les lieux communs… Et lorsque hier, j’ai regardé le Président à la télévision j’ai observé qu’il avait encore toute ses dents : " comment, me dis je ? Nicolas Sarkozy, ne nous avait il pas promis d’aller chercher la croissance avec les dents et il lui reste une dentition parfaite  ? " .

Et là je vous avoue avoir craqué !

Ainsi, notre Chef nous a menti  car s’il avait été chercher la croissance avec les crocs, il ne lui en serait pas restée une seule, de quenotte ! 

Et voilà ! C’est le même raisonnement subtil qu’a suivi notre leader…. Il s’est donc dit, malin comme un singe, " j’ai été élu sur des promesses et un programme intenables mais la réalité est tenace et têtue, on m'a rapporté que la vie des Français est de plus en plus difficile, mes collaborateurs hauts fonctionnaires des beaux quartiers qui ont eux même des familles, des amis et des employés issus du peuple me l'ont avoué, il est nécessaire que je fasse quelque chose pour avoir la paix encore pendant quelque temps. Je vais donc convoquer quelques experts en communication, je leur balance un budget de 4.300.000 € car les caisses sont vides et je charge M. Thierry Saussez, un publicitaire rassis, un fan pur et dur, de lancer une campagne de pub ! "

Et c’est là, qu'au sein de l’immense Intelligence qui caractérise notre élite que le monde entier nous envie, a jailli brute comme un diamant de 300 carats à peine sorti de sa gangue, l’idée lumineuse : on va dire aux citoyens que ce qu’ils vivent n’est qu’une impression subjective, voire une cyber sensation, un phénomène de rêve du 7éme type,  (avez vous déjà remarqué que tous les gens qui déclarent ceci sont sarkozistes ? Non ? Et bien désormais vous le saurez !), les chiffres montrant qu'en fait demain ou après demain, ou après après demain tout ira pour le mieux dans le "meilleur des mondes" ! Car il est bien connu que notre peuple parmi les populations mondiales est un de celui qui utilise le plus de psychotropes, donc indubitablement, vu qu'il est névrosé jusqu'à la moëlle, il ne peut ressentir la vraie réalité qui veut que tout se déroule merveilleusement, notre niveau de vie ne cesse de grimper : ce que les sondages et les organismes douteux comme l'INSEE nous balancent parfois avec quelques ratés. Ajoutons à cela que les Français sont paresseux (ils travaillent 35h/ semaine en rechignant), ils sont sales (selon les sondages européens), ils ne sont pas intelligents (ils votent NON au référendum), ils sont arrogants, râleurs, jamais contents, jaloux, futiles et en plus, en sport, ils récoltent déroutes sur défaites. Remercions les Cieux : notre élite est l'antithèse de notre peuple, sacrebleu ! Dieu aime la France, il ne peut en être autrement car avec une population pareille, où en serions nous sans des dirigeants d'une telle envergure ?

ET BIEN OUI ! Messieurs de l'INSEE ! Vous avez raison, comme des millions de Français, notre niveau de vie ne cesse d'augmenter et je m'en aperçois tous les jours. C'EST UN PHÉNOMÈNE FRAPPANT ET INDÉNIABLE ! D'ailleurs, moi qui suis un petit commerçant minable qui rencontre des centaines de clients par jour, je puis vous certifier que tous me disent la même chose : notre budget va de mieux en mieux et rajoutent ils, "heureusement que les chiffres de l'INSEE sont là pour nous remonter le moral et nous le confirmer et il parait même que la "France d'après", ce sera encore mieux..."

Défense de rire. Ce serait même tragique si certains technocrates, valets du pouvoir,  qui nous sortent de telles conneries y croyaient !

102882784.jpegDonc, une campagne de pub, plus proche de la propagande politique version soviétique stakhanoviste (travailler plus pour gagner plus, merci à notre petit père du peuple) que de la simple communication mièvre va nous montrer que notre Président se décarcasse encore plus que M. Ducros, que tout va aller de mieux en mieux grâce aux trente (contre) réformes que le gouvernement a mis en place et on va voir ce qu'on va voir, bon sang de bonsoir ! Vous croyiez qu'on que tout allait mal ? Et bien pas du tout puiqu'on vous explique le contraire à la télé, bande de crétins des alpages ! Avec nos (contre) réformes mises à l'ouvrage nous allons devenir enfin les Chinois de l'Europe ! Quel programme exaltant ! Mais il nous faut un peu de patience, après c'est champagne à gogo pour tout le monde ! J'imagine que les larmes vous montent aux yeux...

Vive la marche triomphale vers la mondialisation et vive l'idéologie néo libérale à la Française (la pire du monde puisqu'elle combine oligarchies, ententes et copinages entre politiques et économiques), notre nouveau crédo qui a succédé trait pour trait, valeur pour valeur (travail, Pays, famille, doctrine rigide, surveillance du citoyen, dogme idéologique avec l'argent roi en supplément) au communisme soviétique des années cinquante ! Sauf que nous autres, avons le droit de gueuler et de manifester à condition de ne pas trop déranger, mais pour le reste : presque les mêmes valeurs fondamentales, mêmes buts, même oppression idéologique et même propagande à la limite du supportable et du dégoût.

Vous ne trouvez pas bizarre ce parallèle et cette étrange ressemblance, vous ?  

Coût de cette plaisanterie : 4.300.000 €.

Résultat de cette bouffonnerie : une immense rigolade car personne ne croit à autre chose que la réalité des factures qu'il reçoit et de son budget personnel. Un gaspillage complet au moment ou les caisses sont soit-disant vides. Il est temps de cesser de nous faire prendre des vessies pour des lanternes et il serait plus que temps de considérer enfin les citoyens français comme des gens intelligents...

Dites, au fait, 4.300.000 €, ça représenterait combien en pourcentage pour des urgences sociales comme le RSA ?

Addendum : "Selon le livre vert publié par Martin Hirsch récemment, qui sert de base à une consultation devant aboutir le 15 mai, le coût du RSA généralisé est estimé entre 2 et 3 milliards d'euros. Le Premier secrétaire du Parti socialiste, François Hollande, a estimé dimanche que Martin Hirsch devrait quitter le  gouvernement si son projet de Revenu de solidarité active était reporté, synonyme selon lui d'abandon. Interrogé sur cette éventualité, le ministre du budget a botté en touche: "c'est au président et au Premier ministre d'arbitrer"."

Cui cui, oiseau combatif et allergique à la propagande...

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu