Avertir le modérateur

dimanche, 28 août 2011

Mamadou, Bineta et le FMI sous ecstasy

Enseignement primaire, éducation et géopolitique en Afrique sub-saharienne : petite leçon de chose sur le développement et la mise en oeuvre du modèle de la banque mondiale et du FMI , contre les éducateurs , les livres et la transmission .

Pour nous enseigner cette leçon  : un maître instruit qui renverse les rôles . Français ( enfin ... corse) il fut instruit par des maîtres africains, en Afrique, et enseigna à son tour à des africains ce qu'ils lui avaient transmis , puis s'employa a y diffuser les outils de la transmission .

Mais au monde merveilleux de la mondialisation , de sa banque "mondiale" et de son "fond monétaire" , il a été jugé que l'Afrique n'avait que faire de bacheliers, ou même d'écoliers sachant lire et écrire. Et voici donc venu le temps des maîtres ignorants , qui n'ont plus besoin que d'une règle (biodégradable) pour désigner le spectacle (merveilleux) sur l'écran .

La forme libérale , "post-coloniale" et globalisée de l'asservissement , "à l'ère du numérique" ...
Avec les encouragements de Madelin sous ecstasy .

Entretien de William Tanifeani avec Dominique Pagani

jeudi, 07 juillet 2011

Lagarde DSK : même combat

L'image du jour ...
La nouvelle présidente du FMI a tenu d'emblée à mettre les choses au point au fil d'un vibrant hommage à son prédécesseur.
Jugé  rassurant pour les marchés , inquiétant par les portuguais, accablant pour les retraités estoniens, terrifiant par les grecs, son discours inaugural a du beaucoup de son succès au tour à la fois primesautier et finement gourmé qu'elle sut donner à sa prestation. Convoquant l'actualité sur le mode sérieux mais décontracté qu'on lui connait , elle a particulièrement soigné sa mise et ses accessoires, de sorte d'attester aux yeux de tout un staff passablement déboussolé qu'avec elle "rien ne changerait, la preuve !" :

lagarde-concombre.jpg

 

dimanche, 15 mai 2011

La mort de Sardanap-Kahn

Mort de Sardanapale - revu4.jpg

La mort de Sardanap-Kahn

Aux petites vieilles estoniennes réduites à une retraite de 50 euros

Considérez, Messieurs, ces grandes puissances que nous regardons de si bas. Pendant que nous tremblons sous leur main, Dieu les frappe pour nous avertir. Leur élévation en est la cause; et il les épargne si peu, qu'il ne craint pas de les sacrifier à l'instruction du reste des hommes. Chrétiens, ne murmurez pas si Sardanap-kahn a été choisi pour nous donner une telle instruction. Il n'y a rien ici de rude pour lui, puisque, comme vous le verrez dans la suite, Dieu le sauve par le même coup qui nous instruit. Nous devrions être assez convaincus de notre néant : mais s'il faut des coups de surprise à nos cœurs enchantés de l'amour du marché, des banques et de la concurrence libre et non faussée, celui-ci est assez grand et assez terrible.

Ô nuit désastreuse! ô nuit effroyable, où retentit tout à coup, comme un éclat de tonnerre, cette étonnante nouvelle : la gauche de droite a perdu son dionysiaque champion.

Lui que son tailleur instruisit dès l’âge précoce, dans le doute où il était, que de son entrejambe il « portait à gauche » , décidant ainsi de sa double carrière dans le monde : politique et galante . Le voici aujourd’hui terrassé par l’excès même de cette prédilection.

Ainsi aurons nous vu dans une seule vie toutes les extrémités des choses humaines: la félicité sans bornes, aussi bien que les misères; une longue et paisible jouissance d'une des plus nobles couronnes de l'univers; tout ce que peuvent donner de plus glorieux la naissance et la suffisance repue accumulé sur une tête, qui ensuite est exposée à tous les outrages de la fortune; la bonne cause d'abord suivie de bons succès, et, depuis, des retours soudains; des changements inouïs; la rébellion longtemps retenue, à la fin tout à fait maîtresse; nul frein à la licence; les lois abolies; la majesté violée par des attentats jusques alors inconnus; l'usurpation et la tyrannie sous le nom de liberté; un satrape fugitif, qui ne trouve aucune retraite dans trois royaumes, et à qui sa propre patrie n'est plus qu'un triste lieu d'exil; neuf voyages sur mer entrepris par un banquier malgré les tempêtes; l'Océan étonné de se voir traversé tant de fois en des appareils si divers, et pour des causes si différentes; un trône indignement renversé, et miraculeusement rétabli. Voilà les enseignements que Dieu donne aux rois: ainsi fait-il voir au monde le néant de ses pompes et de ses grandeurs. Si les paroles nous manquent, si les expressions ne répondent pas à un sujet si vaste et si relevé, les choses parleront assez d'elles-mêmes.
Et nunc, Reges, intelligite; erudimini, qui judicatis terram, Entendez, ô Grands de la terre; instruisez-vous, arbitres libéraux du monde et autres sociaux démocrates .

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu