Avertir le modérateur

jeudi, 30 août 2012

Les Soldes d'été à l'Hue aime pet

ump,copé,hortefeux,sarkozy,fillon,estrosi

mardi, 05 juin 2012

Vos films de l'été

De bons produits américains,
déjà dans vos salles,
en V.F. et V.O. sous titrée ...

Un docufiction franco-américain, produit par la CIA
avec les fonds de soutien de Bruxelles et des pseudonymes.

melenchon,lepen,Henin,législatives,PS,2012

(clique sur l'image pour profiter des détails)

Et un "block-buster" plus glamour,
légèrement connoté gay :

fillon,juppé,copé,UMP,législatives,2012

(clique pour pleinement profiter de la vue d'artiste)

mercredi, 12 mai 2010

"Vous vivez au dessus de vos moyens !" nous réprimandent ils !

Salut les gros loups !

Vous ne pouvez échapper, en ces moments délicats, sur quasiment tous les médias et supports français, à ce déluge de propagande de bien-pensance néo-libérale , à chaque jour passé de subir un blitzkrieg de bourrage de crâne pour inculquer les thèses du divin marché  à nos concitoyens obtus,   à chaque heure écoulée de supporter la violence d'un feu roulant d'endoctrinement pour justifier les prochaines mesures d'austérité et surtout d'insister particulièrement sur le fait que le petit peuple est responsable d'avoir vécu au dessus de ses moyens et que désormais il se doit de payer sévèrement ses excès passés !

Tragique ?

Comique ?

On ne sait plus !

Fillon1.jpg

Vous comprenez l'importance de tenir les médias car même s'ils coûtent plus chers qu'une danseuse, ils restent une assurance inespérée pour faire passer politiquement la logique et les idées de l'establishment auprès des téléspectateurs de Lagaff de TF1 et du karaoké de Nagui, voire d'ébranler les certitudes des plus dubitatifs d'entre nous !

Et ça marche !

"Français, vous vivez au-dessus de vos moyens !" vitupèrent avec une certaine impudeur les Aphatie et autres élites qui gagnent en 1 mois ma rémunération de 2 ans. Faut-il en rire ou en pleurer ? Ces gens là ont ils une âme ? Sont ils si déconnectés du quotidien des Français ? Ou leur arrogance ne connaît elle plus de limites ? Cette inlassable ritournelle serinée par beaucoup de nos braves politiques, assénée par les sempiternels experts en économie ou philosophes en mal de reconnaissance dans des émissions dites culturelles comme celle de Taddéi sur France 3, voire celle de Calvi (C dans l'air) où on croise toujours les mêmes personnalités indigentes et usées jusqu'à la trame, nourrit intarissablement les mêmes discours convenus !

"Les Français sont paresseux ! Travaillez plus, encore plus, toujours plus, bandes de feignants" hurlent à l'unisson le Medef, l'UMP et les rédacteurs en chef et autres directeurs des magazines et quotidiens à l'intention de tous ceux qui tirent le diable par la queue depuis longtemps alors que le chômage continue de ravager la société française ! Et ces médiocres de vouloir prolonger l'âge de la retraite lorsque 2 citoyens sur 3 de plus de 55 ans sont sans emploi  ! Cherchez l'erreur !

"Les avantages, cela suffit : il faut rogner sur les dépenses de santé, limer les retraite, couper dans les prestations sociales" gémissent nos oligarques qui gagnent indécemment leur vie en pratiquant un boulot gratifiant.

joueurFlute.jpgParfois, le ton comminatoire utilisé par nos élites pour nous accuser, nous autres, petits citoyens,  d'être les principaux fautifs de la catastrophe financière, frôle l'accusation pure et simple du délit de vol, de trafic, de pratiques illicites, de parasitisme !

C'est un peu fort de café, non ?

Les cons !

Parce que les sacrifices consentis ne seront jamais les mêmes pour tous, n'est ce pas ?

Bien sûr, pour les plus riches, un mois ou deux en moins ne représentera pas un gros sacrifice. Passer d'une rémunération de 25.000  à 20.000 € /mois ou même de 5000 à 4200 € /mois n'éveille pas de compassion particulière ; mais passer de 1300 € à 1100 est autrement plus délicat !

Depuis 15 ans que la crise existe (la 1ère guerre du Golfe), et plus précisément depuis l'avènement de l'euro, je rame comme un naufragé, les dépenses de santé grimpent exponentiellement, les factures de gaz, d'électricité, d'assurances, d'alimentation, d'essence explosent,  : il manque un cran à ma ceinture pour la resserrer... Qui fait encore confiance aux indices INSEE du coût de la vie ?

Quand on pense que nos responsables politiques européens ont complètement abdiqué face aux structures des marchés alors que les dettes publiques et privées (notamment les crédits à la consommation irrécupérables) des pays de la zone euro sont infiniment moins lourdes que celles des USA, du Japon et de la Grande Bretagne : les arguments qu'on vous sert sur un plateau, chers Villageois(es), pour justifier une politique de rigueur ne tiennent pas vraiment la route... Y aurait il un complot anglo-saxon pour casser la croissance du continent européen ? On ne s'y prendrait pas autrement si on voulait nous mettre sur la touche... Parce que, l'austérité induira forcément une récession et une baisse de la consommation pour longtemps dont les classes les plus précarisées feront fatalement les frais.

Attention ! Cyclone social à l'horizon.

Quant à tous ceux qui nous accablent de reproches, de conseils et de récriminations : je les trouve bien mal placés pour nous donner des leçons. D'autant que pour la plupart, je ne suis pas convaincu que leurs gras émoluments correspondent à leurs capacités ni que leur activité soit excessive : le vendredi après midi, je m'amuse beaucoup de la désertification des beaux quartiers parisiens et de la banlieue ouest, hâvres douillets des "meilleurs d'entre nous"...

Cette ceinture que vous nous demandez de toujours plus sangler, prescripteurs insolents et arrogants, méfiez vous qu'elle ne finisse par servir à vous baillonner ou vous pendre !

Copains d'ailleurs, lecteurs habituels ou exceptionnels, merci d'avoir lu jusqu'au bout ce misérable brûlot populiste, torche-cul démagogique et piètre tract anarcho-poujadiste ; à la revoyure et "longue vie" à l'oligarchie des énarques, politiques et industriels cupides, celle-ci nous conduit glorieusement, sans état d'âme et sans partage, pour son seul profit depuis 50 ans, vers les affres du divin marché et nous propulse sans remords sous le joug et le couperet de la spéculation !

Il faudra bien, un jour que j'espère proche, rendre des comptes.

Vendredi, je vous proposerai un de ces grossiers et piteux pastiches à peine drôle sur une de mes idoles de gauche pour vous sortir péniblement de la morosité et la léthargie ambiante...

À bon chat, bon oiseau...

À après.

 

Cui cui fit l'oiseau,  french hell's bird and featherless populist chicken.

mercredi, 15 octobre 2008

Moi, Roger Contant, spectateur assidu du journal télévisé de Laurence Ferrari sur TF1 à 20 h.

Ah !

Mes chers compatriotes, lorsque j’ai entrevu le visage radieux de Laurence Ferrari lors de la présentation du journal télévisé de 20 h du 13 octobre sur TF1, j’ai compris qu’un grand événement s’était produit dans le monde... Sa joie et son enthousiasme faisaient plaisir à voir... C'est à ces moments rares qu'on pouvait ressentir combien notre dynamique journaliste était heureuse pour la France et ses braves citoyens dont je m’enorgueillis d’être une de ses modestes mais innombrables chevilles ouvrières.

superdupont1.jpgQuand elle annonça d'une voix tonitruante que notre sémillant petit caporal Nicolas Sarkozy franchissant comme un diablotin espiègle les ponts d’Arcole et bousculant les forteresses frileuses d’une Europe pusillanime, je compris que grâce à son allant, sa vitalité et son charisme hors du commun, il parviendrait, ce fut vérifié et approuvé par TF 1,  à convaincre les Européens d'oser affronter frontalement une crise qui les paralysait et dont ils avaient très peur !

Autant vous dire qu’à 20 h 07 par ce beau lundi d'octobre, moi, Roger Contant, parfois objet de moqueries à cause de mon nom bien français, retraité depuis 3 ans, la gorge sèche mais l'oeil vif, je me suis levé brusquement, me mettant au garde à vous, follement fier de mon pays, faisant sursauter Germaine qui s’assoupissait.

Fou de joie et transporté par une allégresse inouie, je n’eus pas honte d’avoir su crier, que dis je ? D’avoir hurlé un retentissant : " Vive la France " et " Gloire à notre Président Nicolas Sarkozy " !

J’allai entamer une Marseillaise quand Germaine, grâce à son sonotone qu’elle avait rallumé, intima l’ordre de me taire ! Pensez, M. François Fillon en personne allait être interrogé par notre Laurence, à qui évidemment, je préférais Patrick que j’aurais souhaité voir périr au champ d’honneur du journal qu'autrefois la France entière admirait, béate.

Et là mes chers compatriotes, ce fût l’apothéose ! D'ailleurs Germaine fut obligée de me verser 15 gouttes supplémentaire pour soutenir mon coeur ; tous ces sales petits gauchistes, qui écument ces blogs infâmes sur Internet, à part peut être ce village des NRV qui par l'entremise de son collectif a tout de même accordé la parole à un authentique patriote qui se refuse de faire de la politique , on ne sait d'ailleurs pour quel motif inavouable, devaient avoir la bave aux lèvres et la rage au coeur.

OUI la France était sauvée ! Et grâce à qui ?

TF 1 en faisait foi ! Les visages rieurs et joyeux des participants en étaient la preuve éclatante. Les cours de la  Bourse de Paris avait éclaté de plus de 11 % tel un somptueux feu d'artifice ! Un très modeste emprunt de seulement 360 milliards d'euros, c'est dire si nos banques françaises sont en bonne santé comme l'avait proclamé notre président, sera proposée pour aider nos fleurons financiers, les Allemands mettront 480 milliards et la Grande Bretagne 260 milliards. De plus cet emprunt ne coûtera strictement rien aux contribuables ! Voyez ce que c'est de disposer de la crème de la classe politique mondiale ! C'est à notre tour d'en recevoir les dividendes et Dieu merci, nous ne sommes pas déçus !

J'imaginai sans peine les réactions de tous ces chroniqueurs et éditorialistes indignes qui s'étaient  reniés depuis quelques jours, les uns après les autres,  prêts à troquer l'honorifique costume trois pièces contre l'abominable bleu de chauffe, symbole du communisme international. Heureusement que certains, comme Claude Askolovitch, avaient relevé le défi face à l'hydre collectiviste !

super.jpgSi vous saviez comme je jubilais ! J’aurais aimé que vous soyiez à ma place ! Après que notre glorieux Premier Ministre nous eût appris que nous sortirions de la crise encore plus fort que nous y étions rentrés grâce aux substantielles plus values récoltées par la revente au prix fort de nos banques (sic), sans oublier qu’il préparait activement dans son bureau un plan de relance exceptionnellement exceptionnel qui allait nous propulser à la tête du monde industrialisé. Et qu’on ne me dise pas que ce n’était que du pipeau puisqu’il faisait sa déclaration en direct sur TF1 devant des millions de Français (les vrais) envahis par l’émotion !

Ivre d’excitation je me précipitai sur Germaine et en quelques brefs assauts, je lui fis subir les derniers outrages…

Elle gémit quelques secondes ; ça ne lui était pas arrivé depuis le 6 mai 2007…

Que Dieu bénisse ce 13 octobre 2008, jour sacré s’il en était . Après Clovis, Jeanne d’Arc, De Gaulle, Dieu nous a envoyé Nicolas Sarkozy qu'il a oint de ses saintes huiles.

Dieu aime la France, la fille aînée de l’Église, et un ses enfants, parmi les meilleurs, a une fois de plus sauvé l’Europe et sans doute le Monde Entier de la misère !

Que Dieu protège la France éternelle et son fils spirituel Nicolas, phare permanent de la finance et de la civilisation.

Quant à vous, sales gauchistes répugnants des blogs, analystes hypocrites, journalistes aigris et jaloux prêts à retourner votre veste, vous qui prolifèrez jusque dans les colonnes du Figaro (je ne suis pas le seul à le dire...), sachez Mesdames et Messieurs les hyènes, que vous n'aurez jamais la peau de la France tant qu'il y aura un Sarkozy et un Contant dans notre beau pays !

Pour défaire le berceau de Jeanne d'Arc, il faudra d'abord nous passer dessus à Germaine et à moi-même et ceci est tout bonnement inconcevable !

Qu'on se le dise !

Ah oui, au fait de quoi parlions nous ? De la crise ?... Quelle crise, bande de nazebroques ?

Billet rédigé lundi soir 13/10...

Roger  et Germaine Contant, terriblement fiers d'être français et supporteurs inconditionnels de TF1...(PCC cui cui)

dimanche, 20 avril 2008

Le truand, la brute et le bon…

free music

Bon ! Après avoir profité de la même boîte gorgée de ce nectar fort coûteux et délicieux les jeudi, vendredi, samedi et dimanche, nous allons tenter d’analyser l’impayable après le gratuit… Humblement, comme à l'accoutumé...

En ces fêtes de Pâques, j’ai essayé de démonter subtilement la rhétorique du Pouvoir pour mieux gruger l’électeur... Car il serait difficile de nier que le citoyen français, aux yeux nos plus hautes têtes cogitantes soit devenu une sorte de bœuf avec des cornes géantes et une cervelle d’oiseau (que je ne renie pas)…

Je ne sais si vous avez remarqué mais la communication du Pouvoir exécutif passe par 3 phases bien distinctes que je mettrai désormais en 3 couleurs pour que chacun puisse bien comprendre ma démonstration magistrale dans tous les sens du terme.

Phase 1. Le truand.: Le Premier Ministre, M. François Fillon décide de comprimer les dépenses de santé.

Phase 2 . La brute : il passe, selon un scénario bien huilé le bébé au Ministre responsable qui va lancer sa mesure avec une brutalité inouïe et une maladresse incroyable… Attention ! Des études poussées ont été menées pour que cette pseudo maladresse soit particulièrement malhabile !

Phase intermédiaire : La Presse, les syndicats, les gens de gauche hurlent à la destruction des acquis sociaux  et du sacrifice énorme de notre pauvre peuple exsangue…

Phase 3. Le bon : Le Président français, lui qui était en visite officielle dans un pays étranger ou il défendait, bien entendu, les intérêts français, au bord d'une plage ou dans un palace, estimant que finalement le pouvoir, c'était plus facile à exercer que ce qu'il imaginait (sic-Le Point), un verre à la main, sa douce lui susurrant quelques couplets narcotiques à l'oreille ; soudain  comme un diable sorti de sa boîte intervient, courroucé, tel le Chevalier Blanc et déclare que ses Ministres sont des imbéciles, qu’un type aussi social que lui est entouré d’incapables, qu’il n’est pas secondé , etc, etc…

Figurez vous que le pire,

C’EST QUE TOUT LE MONDE LE CROIT ! Même vous !

Allez, Avouez le !

Et finalement, les 3 pilules qu’on devait vous faire avaler, mes amis, et bien miracle ! Elles se transforment en seulement 2 pilules et que fait on ? On dit merci à M. Sarkozy d’avoir compris ces braves petits Français mais le résultat ? La purge est passée sans douleur !

Malin, non ?

Voici les exemples en couleurs…

Fillon : la France est en faillite

Lagarde : pas de politique d’austérité

Sarkozy : je suis le Président du pouvoir d’achat des Français… Sans commentaire.

---------------------

Fillon dit : il faut diminuer le budget santé

Bachelot : on va supprimer des tas d'hôpitaux en province (50 bornes en plus à se taper pour se faire soigner, c'est rien du tout !)

Sarkozy : je vais sauver l'hôpital (sic) ! (Sarko = infiniment plus d’humour que cui cui…)

---------------------

Fillon : on va diminuer les frais de Justice

Dati : on va supprimer des tas de tribunaux en Province

Sarkozy : la Justice sera mieux rendue (mon œil ! Ah ! L'humour sarkoziste !)

Et puis tiens ! Je ne résiste pas à mon irrésistible penchant vers la dérision… Pardonnez moi... C'est plus fort que moi...

---------------------  

Fillon : Vous pouvez augmenter l’essence. No problem !

Lagarde : s’ils sont fauchés , ils n’ont qu’à rouler en vélo, ces gueux !

Sarkozy : Les pauvres n’ont qu’à mettre de l’huile de friture pour partir en week end ! En plus je favorise les Ch’tis qui avalent 10 kgs de frites par jour, c’est dire mon empathie envers les plus malheureux d’entre nous, même que je me fais projeter des films populaires à l'Élysée !

---------------------

Fillon : il faut économiser les frais dentaires.

Bachelot : Les gens qui n’ont pas de dents n’ont qu’à manger de la purée et des steaks hachés  

Sarkozy , furieux : Tous les citoyens ont le droit à un steak haché et de la purée et même du boudin ! Je m'engage à défendre bec et ongles ce droit imprescriptible ! Les pauvres comme les riches doivent pouvoir profiter des aliments faciles à avaler ! Je me porte garant de la cohésion alimentaire de notre belle Nation !

 ---------------------

Fillon : il faut économiser sur les frais de lunettes.

Bachelot : les bigleux n’ont qu’à s‘acheter une canne blanche !

Sarkozy : Les Français les plus modestes sont les plus créatifs : avec 2 tessons de bouteille et un bout de fil de fer, ils obtiennent une paire de lunettes "tendance" et bon marché ! J’aime le bon sens du peuple dont je suis issu et solidaire ! Avec 2 tessons de bouteilles de Champagne et le muselet (l'armature en fer qui maintient le bouchon), ils peuvent même arborer une superbe paire de lunettes de soleil du meilleur goût ! Nous sommes d’ailleurs prêts, au gouvernement à fournir les tessons de bouteilles de Champagne et les muselets !

Et voilà le travail ! J'espère que vous avez été convaincu par cette démonstration sans faille, digne de nos plus grands penseurs français, tels Finkielkraut, BHL, Beigbeder et Glucksmann !

N’atteint on pas des sommets de cynisme, en cette merveilleuse époque formidable ? Je suis en droit de me le demander, non ?

Pas vous ?

 

 Cui cui, philosophe printanier ...

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu