Avertir le modérateur

mercredi, 03 juin 2009

Pirates, émigrants ou victimes ?

Il y a peu, je suis tombé sur un reportage concernant les pirates somaliens pourchassés par toutes les marines du monde. Ces flibustiers attaquent des navires civils, tankers, porte-containers ; et même des plaisanciers pour prendre en otage les équipages et demander une rançon. J’ai effectué des recherches et je suis tombé sur ce remarquable article (une traduction) expliquant les raisons supposées de cette nouvelle forme de piraterie désespérée.
AFP_081030somalie-pirates_8.jpeg
Et je me suis souvenu.

Il y a longtemps ; assez pour prendre du recul, pas suffisamment pour oublier.

En garnison à Djibouti comme 2ème classe, à 25 kms de la Somalie au camp Letellier, sans cesse en prison militaire pour indiscipline caractérisée, ma tâche consistait à vider les poubelles du régiment et à convoyer un camion benne jusqu’à la décharge située à l’extérieur de la ville. Nous pataugions jusqu’aux chevilles dans des résidus poisseux et décomposés dont vous imaginez l’odeur sous les températures et l’humidité de l’air les plus extrêmes. Un des climats les plus épouvantables du monde.

Mais, amis, le pire est à venir…

Lorsque nous arrivions à la décharge, les odeurs pestilentielles et une puanteur immonde vous prenaient à la gorge, des nuées de gosses dépenaillés, faméliques , les jambes maigres, les genoux proéminents grimpaient sur le camion en riant avec des régiments de mouches agglutinées sur la peau toujours en sueur, il fallait boire plus de cinq litres d'eau saumâtre par jour pour survivre...Les gamins commençaient à trier les déchets car leurs seuls ressources alimentaires provenaient de nos restes putréfiés.

Ils étaient joyeux… Toujours de bonne humeur, rieurs, plaisantins et chaleureux. Si bien que nous oubliions systématiquement le pathétique de la situation et de rigoler et de déconner avec ces enfants. L’un ,Idriss, un gamin de 12-13 ans avec qui j’avais sympathisé à force de le croiser, se mettait à genou dans les excréments, triant avec méticulosité pour trouver quelques reliefs comestibles. Les mouches se collaient toujours par amas sur les commissures de ses lèvres et de ses yeux ainsi que sur quelques estafilades purulentes. Des centaines de gens vivaient ici dans des conditions infernales au cœur de cette décharge dans des circonstances qu'on n'imagine pas dans nos contrée. Quoique...

Un jour, je ne vis pas Idriss, je lui avais amené quelques  boîtes de sardines que j’avais chapardées au mess des officiers. Je ne sus jamais s’il était parti chez lui en Somalie ou s’il était mort, emporté par la tuberculose qui faisait des ravages à cette époque.

Amis, je n’ai pas décrit cette situation pour excuser les exactions des pirates somaliens et omettre la douleur des familles des otages auquel je compatis, mais il est certain que devant la misère qu’on côtoie dans cette région du monde , et si par extraordinaire, vous vous trouviez devant ce choix barbare de crever de faim ou de vous livrer à des violences pour survivre, vous, votre famille et même votre communauté, ou de tenter votre chance dans un pays occidental, quitte à être traité comme un chien ou expulsé, je ne sais quelle voie vous choisiriez.

Moi je le sais.

 

nilgunyalcin_childvulture.jpeg

 

Villageois(es), peut être vous parlerais-je un jour des rencontres qu'on peut faire dans ce désert volcanique inhumain, où les pierres et le soleil semblent vibrer de concert, endroit mythique et effrayant proche d'un des berceaux de l'humanité (Lucy, une de nos ancêtres est issue d'une région située à quelques centaine de kilomètres), mais en attendant,  je vous place en lien l’UNICEF qui fait un travail formidable sur le terrain et qui mérite notre confiance. Notre générosité me paraît aller de soi dans un monde ou les valeurs du fric, du profit et de la cupidité, véhiculées par des politiques et des médias pitoyables et indignes  n’en finissent pas de nous ronger la moelle.

Salut à tous, oubliez moi, pensez à Idriss qui hante mes cauchemars et à tous les êtres humains qui, scandaleusement, crèvent encore de faim à notre époque sous les regards indifférents ou intéressés  de  spéculateurs, financiers, dirigeants d'entreprises multinationales, sportifs millionnaires, vedettes de cinéma, stars du show bizz ou oligarques sordides, pressés d'acquérir une image gratifiante et estimable à bon compte auprès des foules subjuguées par leur pseudo bonté. Surtout lorsque l'ultime but de leur sinistre et médiocre existence, consiste à rechercher les meilleurs paradis fiscaux pour éviter de partager et de s'y réfugier comme dans une  confortable coquille d'égoïsme.

Ah ! Comme l'avidité sans fin de ces individus dans la course au luxe et à la futilité, louée et vantée par des médias et des politiques dévoués et sans scrupules, devant un public demandeur et connement admiratif, nous semble si dérisoire !

Comment, ceux qui possèdent tant, pourraient ils croiser le regard de leurs semblables qui n'ont même plus la force de hurler leur misère, faute d'être nés dans une région dénuée de tout ?

Arf ! Je ne sais plus que dire...

Votez bien et à après !

La 2ème photo, particulièrement poignante, est de Kevin Carter et date de 1994.

Cui cui l’oiseau, anonyme et humble mouche du coche.

mercredi, 14 janvier 2009

Nos meilleures raisons

 

santa4jpg-3d3d87-3c62f.jpg

Des explications, des justifications sont à présent suffisantes pour se dédouaner des atrocités.

Les combattants se cachent derrière des femmes et des enfants.

Cette communication a atteint un point de non retour. Un danger.

Les policiers pourraient tirer sur la foule dans la rue quand un malfaiteur part en courant.

Quelques philosophes gâteux cautionnent cette barbarie. Ils la justifient.

Nos intellectuels français.

Cela part d'un bon sentiment, libérer le peuple Palestinien des griffes du Hamas (argument en béton-matériau spécial mur).

Cette jolie histoire nous a déjà été contée pour d'autres contrées.

Des pays encore et toujours dans la tourmente.

Qu'est-ce que c'est que ces prétextes vaseux ?

Et surtout, seules deux alternatives sont admises.

Applaudir ou se taire.

Dire que l'on est contre un massacre de civils est devenu obscur.

Les raisons sont forcément cherchées du côté de la haine de l'autre.

Stigmatiser toujours plus, insulter toujours plus.

Se prononcer contre l'enfer est devenu politiquement incorrect.

Refuser la mort de gens désarmés, des civils, c'est prêter le flanc au terrorisme.

Refuser la mort des Palestiniens.

Refuser la mort des Israéliens.

Ce conflit pourrait s'enraciner ici ? Les journalistes s'en gargarisent.

L'extrême droite incendie des mosquées et des synagogues depuis toujours. Tout le monde le sait.

C'est mieux d'attiser la haine.

D'ailleurs, le Président a donné le "coup d'envoi" de la discrimination "négative" en désignant le mauvais camp, celui "des égorgeurs de moutons".

 

Les victimes, aujourd'hui, sont les Palestiniens.

 

De quoi parle-t-on ?

D'enfants, de femmes, d'hommes au milieu du chaos et des bombes.

Du déchaînement des armes.

 

D'empathie.

 

Un mot grossier.

 

L'ère du cynisme.

 

75702_sami_briss.jpg

 

Agathe

 

 

vendredi, 22 août 2008

Les Chefs...

Dîtes ! Je viens d’avoir une idée flamboyante : étant horriblement jaloux du succès de la Collection de librairie consacrée aux Nuls, à laquelle je pensais depuis fort longtemps, étant moi-même l’empereur des Nuls, j’ai décidé de créer une nouvelle Collection consacrée aux enfants indisciplinés, agités, illettrés, sournois, farceurs, mauvais élèves, redoublants , cancres qu’on appellera pudiquement " enfants difficiles "…

535726048.jpgVoici donc mon premier sujet : la géopolitique racontée aux enfants difficiles : aujourd’hui, le conflit russo géorgien…

Mes petits chéris, donc, je vais vous conter une jolie fable… Vous me suivez ? Ouuuuuiiiiiiiiii !

Très bien . Il était une fois le chef de la tribu des ours, Poutine il s’appelait...

- Oui Adrien ? Tu as une question à me poser ?

- C’est quoi un chef  ? Très bonne question ! Tu as bien fait de me la poser, Adrien, un chef c’est quelqu’un qui commande un pays, un groupe, un bureau, une religion, une armée. Le chef est souvent élu, mais quelquefois il est aidé par l’armée pour arriver chef… Ma réponse te convient ? Par exemple, aujourd’hui, je suis votre chef parce que vous avez décidé d’écouter mes leçons. Vos parents m’ont confié votre éducation car je suis un chef très très gentil qui sait beaucoup de choses et qui a été choisi par vos papas et vos mamants parce que je suis pétri de qualités, tout particulièrement le calme, la pondération et la pédagogie. Un véritable chef doit toujours se comporter d'une manière juste grâce à un ordre juste...

- Oui, Louis ? Tu voudrais être chef ? Peut être plus tard, mais à condition d’écouter mes cours !

- Où en étais je donc ? Ah oui ! Donc le chef des ours, Poutine, a envoyé ses ours les plus féroces attaquer les moustiques du chef des moustiques, Saacky, qui avait lui même envahi le pays du chef des fourmis qu'on appellera Ossète pour faire court…

764205015.jpg- Oui Laurent ? pourquoi les chefs ne se battent pas entre eux comme à l’école ? Très bonne question ! Ben oui… Les chefs envoient leurs armées et ne se battent pas parce que… Euuuuhhhhhh…. Parce que les chefs dirigent les armées et si il n’y a plus de chef, il n’y a plus de cerveau qui commande l’armée ! Voilà !

- Oui Moussa ? Pourquoi les chefs ne sont presque jamais tués ? Arffff… Parce que leur armée et leur peuple les protègent : un pays sans chef est comme une banane sans peau… Aaaaaaahhhhhh ! Merci pour vos félicitations, mes enfants !

- Guy, une question ? Pourquoi les chefs ont de jolies femmes ? Hummm… Parce que les chefs sont beaux  et ont cinq ou six cerveaux parfaitement irrigués !

- Quoi Aziz ? Ça n’existe que dans les films d’extras terrestres des hommes avec cinq ou six cerveaux ? Bien sûr ! Je plaisantais, mon lapin ! Mais non ! N'aie pas peur, ne pleure pas voyons !...

- José, oui ? Les chefs épousent ils toujours des chanteuses ? J’en sais rien moi ! Vous commencez à m’agacer avec vos questions idiotes ! Mince alors !

- Laetitia ? Enfin une fille qui s'intéresse à mon cours ! Est ce que les femmes peuvent devenir chef ? grummmphhhh... Oui, mais c'est très difficile, les hommes aiment trop jouer aux chefs et ne leur laissent pas beaucoup de place ! Pourquoi ? Parce que c'est comme ça ! Voilà ! Qui est le chef de famille dans ta maison ? C'est papa ? Et bien tu vois, ça commence déjà là !

- Quoi Touria ? La femme d'un chef devient elle chef ? Non, mais tout le monde l'aime et veut lui faire plaisir à la télévision et dans les journaux, ainsi vend elle plein de CD de chansons et son mari lui offre des tas de bijoux et de robes ! grrrrrr....

- Que veux tu Urbain ? Le chef possède t-il une dialectique particulière lacanienne ? bahhh... Euh... Hem.. Tu devrais dormir la nuit au lieu de lire des livres qui contiennent des textes qui font peur aux enfants ! Hein ?! Regarde comme tes yeux sont rouges... Je vais rédiger un mot pour tes parents.

- Vous commencez à me saoûler avec vos questions tarasbicotées, hein ?!!!

- Ahmed ? C'est la dernière question !!! Les poules ont elles des chefs ? OUI ! Les poules les lapins, les religieux, les policiers les juges, les éléphants, les partis politiques, les tigres, les arbres ont des supérieurs. Parfois on appelle les chefs des "dominants"... 

1666421304.jpg- Simon, tu dis que c'est parce que y a trop de chefs que le monde est toujours en pleine bagarre ? Ben... C'est pas faux. Bon ! Maintenant ça suffit !

- Où en étais je ? Ah oui ! Au chef des moustiques…

- Ouuuuuiiiiii Adrien ? Non ! Le chef des moustiques est un moustique, il est gros comme un moustique mais ce doit être le plus malin des moustiques, voilà pourquoi il est chef !

- Vous voulez tous être chefs ? Mais c’est impossible ! Il faut être TRÈS intelligent pour devenir chef ! Notre chef à nous s’appelle le Président de la République et il est chef parce que… Parce que… Parce que il est le plus intelligent de notre pays… Et que vos parents l’ont élu pour qu’il résolve tous les problèmes de la France, na !

- Oui Michel ? La France va mieux depuis qu’il est à sa tête ? Pas vraiment, mais lui il est content d’être chef et nous, on est content qu'il soit content !

- Alexandre une dernière question… Vous commencez à m’énerver, à la fin, avec vos questions ! Petits chenapans, je vous vois arriver avec vos gros sabots, vous êtes en train de me faire tourner en bourrique, vous cherchez à déstabiliser votre chef ! Et ça je ne permettrai jamais ! Alexandre tu me copieras cent lignes pour demain, hein ! Et pas sur Word ! Tu n’as rien dit ? Hemm, c’est vrai… Mais tu allais parler : c’est l’intention qui compte !

1836608249.JPG- Le prochain qui l’ouvre, je le colle sur le porte manteau et je lui taille les oreilles en pointe ! Je veux entendre un moustique voler ! J'en ai assez !

- Parce que ici, c’est moi le chef ! Le seul chef, celui qu’on n'interrompt jamais ! Le chef qu’on respecte ! Le chef qui dit toujours la vérité ! On ne conteste jamais un chef, sacrebleu !

- Donc où en étions nous ? Au chef des moustiques ?

Déjà la sonnerie ? Comme le temps passe !

- Bon ! rendez vous la semaine prochaine, pour enfin vous parler de notre sujet initial : le conflit russo-géorgien sous la forme d’une fable…

- Dîtes moi les amis, je ne sais pas si j'ai bien fait de me lancer dans cette Collection avec un tel auditoire... J'ai des doutes !

Je viens d'avoir une nouvelle idée formidable : il n'existe pas de Collection pour les personnes âgées ou pour les lecteurs du blog d'Aphatie (ce sont les mêmes), lequel va bientôt faire sa rentrée. Si je leur glissais en glapissant le nom de Nicolas Sarkozy à chaque phrase en tressautant comme un singe hurleur, je suis presque certain de recueillir des applaudissements toutes les minutes !

Et là, les poteaux ! Quel pied ce serait, d'être enfin apprécié à sa juste valeur par des auditeurs qui ne voient bien souvent pas plus loin que le bout de leur nez et qui pensent avoir tout vu !

À après.

cui cui, l'oiseau qui opine du chef en ce demandant d'où il sort ses cogitations fumeuses...

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu