Avertir le modérateur

vendredi, 08 août 2008

J.O., les Jeux des Oubliés

 

A la surface des écrans, les Jeux Olympiques de Pékin 2008, c'est : 1655115683.jpg

Les athlètes qu'on bichonne.

Les multinationales prêtes à donner toujours plus d'argent pour passer à la télé.

Des invités de marque prêts à tout pour avoir la meilleure place dans la tribune officielle.

Quelques timides manifestations par correspondance.

Des droits télévisuels astronomiques.

Bref, tout ce qui fait le quotidien grassouillet de nos médias émerveillés devant cette grande fête du sport, partagée par toute une planète, sauf peut-être les petites ouvrières chinoises du textile qui ont fabriqué les jeans dans lesquels les gros touristes vont venir admirer les beaux athlètes bien nourris.

Gageons que, pour elles, la devise de ces Jeux des Oubliés sera :

Plus vite – les cadences.

Plus haut – les salaires ? Non, mais le nombre d'heures (jusqu'à 27 heures de travail d'affilée pour satisfaire les commandes du sponsor officiel).

Plus fort – les réprimandes.

Plus fort – les brimades et sévices physiques sur ces gamines de 14 ans, à qui l'on pose des pince à linges pour tenir leurs paupières ouvertes.

Plus-fort – les prélévements sur leur maigre salaire pour la nourriture, l'eau et le dortoir dont elles ne peuvent sortir sans autorisation.

Mais surtout, plus long, le versement des salaires, plus long, le temps passé sans revoir la famille.

547965255.jpg

 

Si l'essentiel c'est de participer, alors ils ont drôlement participés tous les mingongs, ces partenaires officieux, qui ont construit les tours dernier cri et le village olympique tout confort. Et médaille d'or, de vitesse, de courage et d'endurance à toutes ces petites tailleuses chinoises tout droit sorties de Zola qui ne veilleront surement pas le soir pour regarder les nocturnes sur une télé qu'elles n'ont pas.

 

Merci, Monsieur de Coubertin, ça c'est du sport !

 

Si après cela, vous avez toujours la fibre olympique, cliquez sur l'écran de télé.

289663857.jpg

 

 

 

Nef

 

mercredi, 05 mars 2008

Le parcours du com-battant d'un con-sommateur con-formiste…

 

L'autre jour j'ai entendu à la radio notre Secrétaire d'État auprès du Ministère des finances, Luc Chatel, conseiller à nos compatriotes de faire jouer la concurrence pour vaincre cette hydre à 19 têtes, qu'est la hausse des prix !

 

Aussitôt une idée géniale a germé dans ma petite tête d'oiseau et je me suis mis dans la peau de nos grands journalistes, tels Michel Denisot, Michel Drucker, Étienne Mougeotte ou Jean Marc Morandini pour vous relater dans le détail les pérégrinations et les aventures d'un consommateur-zélé-désirant-lutter-contre-la-hausse-des-prix qui étrangle le pouvoir d'achat de nos  concitoyens. Devenir l'espace d'une journée journaliste d'investigation me permettait d'adapter le rêve à la réalité, de devenir à la fois sublime (…) tout en restant con.

3378d48ebba6ad39ad2e48d5d5291478.jpg

 

Au départ j'avais décidé de comparer les prix entre 3 produits qui représentaient une ration type de ma consommation quotidienne, soit une boîte de sardines en boîte à l'huile d'olive, six œufs frais et un litre de pastis sans marque…
Habitant en banlieue, j'étais obligé d'utiliser l'épave roulante qui me sert de véhicule pour me rendre dans les magasins. De ce fait, je ne comptabiliserais que la consommation de gasoil et non l'amortissement de la voiture.

 


Nous voilà partis !
Départ 9h du matin. Destination supermarché Leclerc à 2 kms. Coût du trajet  A-R = 14 centimes
Sardines = 0,87 €
Œufs = 2,12 €
Pastis = 12,86 €
Destination hypermarché Carrefour à 27 kms A-R Coût du trajet = 1,96 €
Sardines  =  0,78 €
Œufs = 2,31 €
Pastis  = 13,14 €
Destination supermarché Lidl à 12 kms A-R Coût du trajet = 0,84 €
Sardines =  0,82 €
Œufs = 1,98 €
Pastis = 11,23 €
Destination hypermarché CORA à 16 kms A-R Coût du trajet = 1,12 €
Sardines = 0,80 €
Œufs = 1,79 €
Pastis =  11,64 €
Il est 11h 27 et je décide d'arrêter là.

 

Vous avez donc remarqué que je dois, si je respecte les consignes gouvernementales, acheter, les sardines à Carrefour, les œufs à Cora et le pastis chez Lidl… Soit 38 kms de parcours en ne repassant pas par chez moi…

Cette manière de faire ses achats pour 3 produits va me prendre 1h 34 (sans les repérages), me coûter en carburant 2,66 € pour économiser une misère !

Alors les amis, si vous voulez un conseil, faites jouer vos enfants, vos animaux de compagnie, votre mari, votre femme mais évitez absolument de faire jouer la concurrence car faire jouer la concurrence, c'est perdre à tous les coups du temps et de l'argent en croyant économiser !
En ce qui me concerne, après une si dure épreuve, j'ai pris une décision : je laisse le métier de journaliste d'investigation à des individus sublimes, plus aptes au risque et surtout plus courageux !

 

Cuicui

 

vendredi, 29 février 2008

Les pieds nickelés

Je ne sais pas par quoi commencer ce billet...

J'oscille, je balance.

Que choisir ? dilemme..Cruels que vous êtes vous, les hommes politiques, qui ne pouvez exciter mon humeur (mauvaise) qu'en même temps.1fbbc7f4052aefd7f3b66e3e8fc3092b.jpg

Alors tant pis, amis du Village,  vous aurez deux billets pour le prix d'un.

Et si nous commencions par le MoDem ? Car ils sont partout au MoDem..à gauche à droite...et sans dessus dessous. Le seul endroit ou ils ne sont pas, c'est au centre.

Dernier avatar à Lyon. La liste survivante, ou plus exactement celle des maigres rogatons qui n'ont pas encore choisi entre Collomb et Perben est menée par un illustre inconnu. Cette liste serait invalidée parce qu'un des colistiers était déjà sur la liste du FN...
 
C'est déjà ballot de le découvrir, ça l'est encore plus de savoir que la liste des admirateurs des oriflammes à grelots et des nostalgiques du Fort Montluc elle,  serait validée tout simplement parce qu'elle aurait été examinée avant celle du MoDem par la Préfecture...

Crise de rire , une fois de plus, en pensant au MoDem, état de choc pour les Lyonnais qui sont plus proches de Jean Moulin que de Bruno Gollnisch.

A propos d'état de choc, j'ai une pensée pour un abonné fidèle de "60 millions de consommateurs" : Luc Chatel ci-devant ministre de la consommation, qui fait son marché régulièrement, et qui vient de découvrir, seulement, en lisant le bulletin paroissial de l'INC (qu'il nous montre à l'écran comme s'il s'agissait de la Bible ou des confessions de Yoko Ono expliquant comment elle à détruit les Beatles à mains nues), que les prix avaient augmenté. Et de s'indigner : " le lait a explosé" (?!)

 
Oui le lait à explosé...et le ministre est en état de choc. Au point de dire que les yaourts n'auraient du augmenter QUE de 10 %...avec une inflation à 3,9 % en janvier dernier... et ne parlons pas de sa loi dont il explique doctement que si elle n'a pas encore porté ses fruits, ben... c'est parce qu'elle n'est pas encore en vigueur (veinard comme je le sens not'ministre du courrier des lecteurs, d'ici la mise en application, les prix vont baisser)
 
Un ministre de la consommation qui découvre la flambée des prix en lisant le journal, ça nous fait quand même un beau pied nickelé de plus.

Serval

PS: j'ai parlé du centre, de la droite, mais pas de la gauche. C'est normal. A part demander une minute de silence, je ne vois pas ce que j'aurais pu dire dessus.

mercredi, 02 janvier 2008

Soldite aiguë

 Je suis malâââdeuuuu

Ca a commencé ici :

c2e13e4d5d8af547ed47ff3d28613838.jpg

Un début de fièvre. Alors je suis revenue chez moi (ou presque), loin du virus

0074c1cd17aa743bf28157c5989be7e2.jpg

Mais je sais que l'épidémie est en marche, elle va traverser le Channel

Vais-je supporter l'épreuve ? Chaque année c'est l'angoisse.

Je dois me cacher, m'attacher, m'enfuir, pour ne pas succomber, et devenir "complètement malâââdeu"

Tous sont atteints paraît-il mais tous ne meurent point.Certains se parfument  pour lutter par le mal contre le mal, mithridatisation qu'ils disent.

f39a0b4f8161729247ad4477f6577da0.jpg

D'autres, les bienheureux, poches vides, ignorent bousculades, cris, hystérie.

Une bande d'aliénés je vous dis ! Cette soldite aiguë nous menace tous, qui nous en libèrera ?

Mais quand je dis que cette fièvre... de consommation me rend "parfaitement malâââdeu" on me dit que je me fais une mauvaise... réputation.  http://tinyurl.com/2nnes3


 Juliette 

PS: Courage...Plus que 7 jours à tenir avant les soldes ! 

  

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu