Avertir le modérateur

mardi, 18 janvier 2011

Naissance du mouvement des non-indignés

img_0-91211_fond_vert_eau_fauteuil_marron_smiley_baillonne.png

Donc, après les épisodes précédents ( la tentative de réduction, occultation de ce qui ne pouvait plus être ignoré  ici , et la deuxième couche de d'injures et de dépit haineux  ) ...
Nous voici au troisième "stade" : la censure, première action "décisive" de la conjuration des non-indignés.

hier je reçois ce communiqué:

"Nous apprenons avec stupeur et indignation par un communiqué du Conseil Représentatif des Institutions Juives de France que  la rencontre prévue le 18 janvier à l'Ecole Normale Supérieure avec Stéphane Hessel a été annulée à sa demande ( à la demande du CRIF) .  
Un homme qui a dédié toute sa vie au combat pour la liberté se voit ainsi interdit de parole  pour avoir rappelé les droits du peuple palestinien.
Cette intervention n'est pas un fait isolé. Il y a longtemps déjà que le CRIF et des personnalités qui lui sont liées exercent la calomnie et l'intimidation à l'égard des  militants, artistes ou universitaires juifs et israéliens coupables de s'opposer aux violations du droit international perpétrées par l'Etat israélien . Ils ont notamment réussi à faire partir de France un cinéaste israélien dont les films ne leur plaisaient pas .
Aujourd'hui cette institution affirme sans ambages  son droit de décider qui a en France le droit ou non de parler d'Israël et de la Palestine. Elle n'a pas sans intention choisi de le faire en un lieu symboliquement associé à l'idée de la libre recherche. Si la directrice de l'Ecole Normale Supérieure  a accepté son diktat, elle  a déshonoré sa fonction. Il en va de même pour la Ministre de l'Enseignement Supérieur  s'il est avéré qu'elle est personnellement intervenue pour faire annuler la rencontre prévue.    
Ces faits sont inadmissibles.  Le droit de critiquer les actes du gouvernement israélien comme de tout autre gouvernement doit être respecté sur notre territoire. Aucune institution n'a le droit de nous prescrire, en fonction des intérêts particuliers qu'elle représente,  ce que nous devons dire, écrire, voir et entendre. "

Communiqué signé de :
Alain Badiou, ENS 1956, professeur émérite à l'Ecole Normale Supérieure Etienne Balibar, ENS 1960, professeur émérite à l'Université de Paris Ouest Ivar Ekeland, ENS 1963, professeur à l'University of British Columbia, Vancouver Jean-Marc Lévy-Leblond, ENS 1958, professeur émérite à l'Université de Nice Marie-José Mondzain, ENS 1962, directrice de recherches au CNRS Jacques Rancière, ENS 1960, professeur émérite à l'Université Paris VIII Emmanuel Terray, ENS 1956, directeur d'études à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales

Avec ce nouveau « haut fait » de censure sans phrase et sans vergogne , accompli grâce à la courge insignifiante qui a été placée par l'hue aime pet à la direction d'une des plus éminentes institutions du pays, le parti des non-indignés voit donc son action, son projet et ses contours se préciser : légion hétéroclite où se rassemblent dans l'urgence toutes les composantes de la niaiserie réactionnaire et xénophobe, de la vacuité intellectuelle , de la nullité conceptuelle, du dépit haineux , du refoulé égocentrique, du repli communautaire et de la médiocrité satisfaite, des cuistres pontifiants des « écrans » , aux zélotes patentés  de « l'état des choses » , des racistes arabophobes aux mandarins du conformisme le plus veule .

Cette troupe sinistre n'est pas si nombreuse, mais elle fait beaucoup de bruit et prétend par son vacarme hystérique couvrir toutes les voix intelligibles ou leur imposer silence à grand renfort de chapes de plomb (durci).

Après Elisabeth Levy ( la passionaria des non-indignés), Fillon et sa fine équipe, Sollers et la troupe d'élite , Zemmourde et ses bonnes questions, Ferrire et sa philosophie brushing, Béchamelle et son fric, Finky et ses tics, Assoupline et sa soupe , and co ...
voici Canto cerbère qui s'y colle sur ordre de pécresse et sur le mode servile et niais qui lui est coutumier.
N'ayant jamais su que s'aplatir la seule chose dont ils se soient jamais indignés , c'est l'indignation, unanime et spontanée, qu'ils suscitent .

Je propose qu'on les envoie illico en voyage organisé stage en Tunisie, cornaqués par Frédo . Que nos amis tunisiens profitent enfin du "savoir faire" de ces services de sécurité idéologique que le monde entier nous envie .

pour en savoir plus :

le billet d'olivier Bonnet
celui de valdo
et naturellement : vu à la télé :
Hessel contre les non-indignés

urbain

 

lundi, 26 juillet 2010

2017 ou la fantastique épopée de l'Hadopi 5.0 !

Ce billet est une rediffusion réactualisée d'un billet ancien. Le sujet toujours d'actualité m'a semblé intéressant. J'ai choisi un de mes billets pour éviter de demander des autorisations à des auteurs en vacances ou indisponibles.

 

Lundi 26 juillet 2017

BILLET D’HUMEUR

Titre déposé à la préfecture : Vive le Web 5.0 !

--------------------

Mentions légales obligatoires (loi du 25 mai 2017)

--------------------------------------------------------------------------

- Un billet sponsorisé par L'Odéal : "parce que vous le voulez bien" et patronné par les laboratoires Hep Atchoum : "avec les dragées Fulda, l’impureté s’en va".

- Émoluments versés par nos partenaires commerciaux : deux flacons de teinture rousse pour cheveux - colori queue de renard - de marque "Expertise color" et trois boîtes "éco" de dragées Fulda pour combattre la constipation. *

 

- Autorisation de publication du billet par le Ministère de l’intérieur, département "textes politiques" n° 20230509 AMX 674 délivrée le 1er juin 2017.

- Licence Hadopi étendue n° 698354 ref/blogs-G57 autorisée le 29 mai 2017 pour 6 mois par le Collectif des NRV.

- Auteur : Dominique Susini

- Pseudo : Cui cui fit l'oiseau

- Classification du Ministère de l'internet : humoriste séditieux populiste de gauche (catégorie 732 PG)

- Permis d'expression publique sur un blog politique n° B 356 738. 49A (Loi du 9 juin 2017) valable jusqu'au 28  décembre 2017 pour l'auteur du billet.

- Informations agrées par la direction de "20 Minutes" ( Loi du 2 juin 2017)

- Responsable de la publication des billets de blogs sur "20 Minutes" : Monsieur Paul Hackmann

--------------------------------------------------------------------------

Copé22.JPGSalut les vieux potes du Village ! Ah ! Vous rappelez vous la formidable époque des années 2010 où [censuré pour rappel de faits prohibés - note du Ministère de l'internet -] ? Notre glorieux président de l’époque, un véritable républicain, le président Nicolas Sarkozy, père de l'actuel Ministre de L'Intérieur, avait entamé une longue marche vers une démocratie responsable, dont nous profitons actuellement dans l'allégresse ; soucieuse de correction, de respect librement consenti et d’autodiscipline régulée.

Les attaques personnelles ou autres critiques politiques sur internet sont à ce jour bannies ; tout le monde s’en trouve satisfait et quand je relis certains de nos billets de l’époque, j’éprouve une honte épouvantable : comment exprimer la sensation de remord qui taraude ,encore aujourd'hui, mon esprit ? Il nous fallait être particulièrement possédés par le démon pour avoir pu rédiger de telles horreurs sans prendre conscience que nous blessions des femmes et des hommes publics soucieux du bien-être collectif et exclusivement préoccupés de faire avancer notre pays ? La séance de rééducation annuelle destinée à m’autoriser à rédiger des billets ( Loi du 17 juin 2017) sur un blog de catégorie 1 (blogs politiques) m’a permis de comprendre que je transgressais avec une irresponsabilité insensée les limites de l’intérêt général.

Le Président Jean-François Copé l’a bien déclaré l’autre soir lors de son entretien quotidien à 20h 30 sur TF1 : internet ne doit ni devenir le dépotoir de la culture française ni la fosse septique des aigreurs politiques. Son Ministre de l’Intérieur, Jean Sarkozy, a montré sa mansuétude lors de sa dernière conférence de Presse en acceptant de proroger de 3 à 6 mois la licence provisoire HADOPI étendue V, accordée à chaque responsable de blog ! La licence de commentateur restant fixée à 1 an, moyennant déclaration à la préfecture de son département.

 

Hadopi 7.JPG

Enfin, en tant que rebelle de gauche répertorié, je voulais rendre un vibrant hommage à notre ami Manuel Valls qui vient de créer le Mouvement de Gauche Modérée (MGM) et de condamner violemment ceux qui le caricaturent en l'appelant le Mouvement des Gouilles Molles [blâme pour grossièretés injustifiées - note du Ministère de l'internet -] lors d'un jeu de mot particulièrement douteux. J'en appelle d'ailleurs au rassemblement du Parti Socialiste 1 de Martine Aubry, du PS 2 de François Hollande, du PS 3 du toujours vert Dominique Strauss Kahn, du PS 4 de Ségolène Royal, du PS 5 de Benoît Hamon et du PS 6 de Bertrand Delanoé ! Il se murmure d'ailleurs dans les milieux bien informés que Monsieur Valls aurait décidé de rebaptiser son parti devant la sortie imminente de la nouvelle console de jeux de Sony, la Playstation 7...

Que Dieu et le Président vous gardent !


Cui cui, l'oiseau chenu mais mauvaises ailes, mauvais fond, mauvais pied et mauvais oeil !

* Nous remercions les entreprises L'Odéal et les laboratoires Hep Atchoum pour leurs précieux appuis financiers.

 

Addenda du Ministère de l'Internet, des Libertés Publiques et de la Prévention des Excès.

Dans le cadre de la Loi Hadopi étendue n°5, Le Ministère de l'internet a infligé 2 blâme(s) à Monsieur Dominique Susini alias "Cui cui fit l'oiseau" pour son présent billet intitulé Vive le Web 5.0 !. Nous rappelons qu'au terme de 5 blâmes, nous supprimerons, lors d'une commission de discipline automatique et informatisée, son permis d'expression publique sur un blog politique pour une durée de 6 mois. En cas de récidive, une peine de 2 ans de prison assortie d'une amende forfaitaire de 12.560 € sera automatiquement administrée par la commission Hadopi étendue n°5 selon le réglement en vigueur. Aucun appel ne sera recevable.

Son Excellence Éric Woerth, Ministre de l'internet, des Libertés Publiques et de la Prévention des Excès.

mercredi, 16 septembre 2009

Assaut de panzers contre l'Internet citoyen !

Je suis parti sur la base d’un billet  passé relativement inaperçu, publié sur ce blog le 11 mai dernier …

En effet, hier, en lisant les réactions de nombreux politiques et autres sociologues ou journalistes (Henri Guaino, Patrick Devedjian, Éric Besson, Luc Chatel et autres petits poissons comme  Dominique Wolton), pas tous forcément de droite, suite aux répercussions de "l’affaire Hortefeux",  et notamment l’interview de Monsieur Jean-François Copé, qu’on dit promis à de très hautes responsabilités et qui souhaite débattre d’une future Loi sur les Libertés sur Internet visant comme de bien entendu  à les restreindre, j'ai immédiatement pensé à ce billet passé… Je vous renvoie ici et .


J’ai bien peur, en voyant le zèle que déploie  le député et maire de Meaux pour étouffer certaines vérités du Net, qu’il gaspille les quelques chances qu’il avait de parvenir à la fonction suprême en 2017. J’espère simplement  que tous les internautes se souviendront de ses déclarations actuelles.


En tout cas, cette volonté affichée du Pouvoir de vouloir maîtriser le Net ; comme il contrôle une bonne partie  (mais pas en totalité) de la Presse écrite, parlée et télévisuelle ; et ce, avec l'aval plus ou moins hypocrite de certains journalistes  aux dents longues, qui se verraient volontiers figurer comme les cadres et les heureux bénéficiaires de cette reprise en main de la Toile, n'augure rien de bon pour l'avenir du dernier espace d'expression libre,  partagé par pur hasard technologique, à égalité entre professionnels des médias et citoyens ordinaires...


Sur ce, projetons nous et observons concrètement, ce qu’il pourrait advenir d’un billet diffusé sur le Net dans un an, tant sur la forme que sur le fond en gardant à l'esprit que ce texte n'est qu'humour et dérision.

Pour l'instant.

 

1309017244.jpg

 

 

EN-TÊTE OBLIGATOIRE.

-------------------
Mercredi 15 septembre 2010
BILLET D’HUMEUR
Titre déposé à la préfecture : 2010, ou les bienfaits de la Loi Loopsi 1 dite « Loi Copé ».
--------------------
Mentions légales obligatoires (loi du 17 août 2010)
--------------------------------------------------------------------------
- Autorisation de publication du billet par le Ministère de l’intérieur, département "textes politiques" n° 20230509 AMX 674 délivrée le 20 août 2010.
- Licence Loopsi 1 n° 698354 ref/blogs-G57 depuis le 21 août 2010 pour 6 mois par le Collectif des NRV.
- Auteur : Dominique Susini
- Classification du Ministère de l'internet : humoriste séditieux de gauche (catégorie 732 PG)
- Permis d'expression publique sur un blog politique n° B 356 738. 49A (Loi du 17 août 2010) valable jusqu'au 21 février 2011 pour l'auteur du billet.
- Informations agrées par la direction de "20 Minutes" ( Loi du 14 août 2010)
-Responsable de la publication des billets de blogs sur "20 Minutes" : Monsieur Paul Hackmann

--------------------------------------------------------------------------------------

TEXTE.

Amis du Village, rappelez vous l’affaire Hortefeux qui avait enclenché la mise en chantier de cette salutaire « Loi Copé » : une petite vidéo mise en ligne sur le site du quotidien « Le Monde » avait suscité une polémique passionnée sans grand intérêt confinant à une attaque violente hystérique de la part  de nombreux internautes qui, à cette époque, confondaient  souvent liberté et lynchage public. Ainsi en est il du peuple, entité puérile et immature quand on lui laisse trop la parole ! (1er avertissement pour connotation ironique déplacée) Dieu merci, la LICRA et le CFCM, ces deux remarquables organismes appréciés pour leur hauteur de vue, leur dévouement et leur indépendance, ont admirablement blanchi cet illustre ministre qui a tant apporté à la Nation reconnaissante !

Que d‘excès médiatiques, que de torrents de haine, que d’insultes déversées sur certains cadres de la Nation qui voyaient leurs fonctions et leurs vies privées salies ignominieusement par toute cette plèbe populacière qui s’exprimait sans contrainte et sans limite avec une vulgarité inouie sur un média, Internet qui méritait mieux !

Notre presse officielle et ses journalistes professionnels qui savent si bien contrôler leurs sources et garder un avis particulièrement objectif sur les événement politiques, sont désormais seuls détenteurs du droit de donner mandats à certains internautes, de rédiger des textes dont ils seront responsables aux yeux de la Loi.

Avouons, Chers amis du Village des NRV, que grâce à cette Loi Copé, les discussions deviennent plus constructives, les attaques personnelles injustifiées et malsaines étant reléguées dans des alcôves dont elles n’auraient jamais dues ressortir, les pseudos étant interdits et toute critique injustifiée durement punie ; la vraie Liberté d’expression, celle qui consiste à commenter avec équité, celle qui oblige de se montrer constructif et objectif, rend notre exercice de blogueur particulièrement exaltant !

Car la liberté, c'est comme les Auvergnats, quand il n'y en a qu'un minimum, ça va ; c'est quand il y a trop de liberté qu'il y a des problèmes ! (2ème avertissement pour allusion ironique intolérable)

Bon Dieu ! Que n'avons nous pas été guidés plus tôt par nos élites républicaines !

 

D.S.


Addenda du Ministère de l'Internet, des Libertés Publiques et de la Prévention des Excès.


Dans le cadre de la Loi Loopsi 1 dite « Loi Copé », Le Ministère de l'internet a infligé 2 blâme(s) à Monsieur Dominique Susini pour son présent billet intitulé : 2010, ou les bienfaits de la Loi Loopsi 1 dite « Loi Copé ». Nous rappelons qu'au terme de 5 blâmes, nous supprimerons, lors d'une commission de discipline automatique et informatisée, son permis d'expression publique sur un blog politique pour une durée de 6 mois. En cas de récidive, une peine de 2 ans de prison assortie d'une amende forfaitaire de 12.560 € sera automatiquement administrée par la commission Copé-Devedjian  selon le réglement en vigueur. Aucun appel ne sera recevable.
Son Excellence
Jean-François Copé, Ministre de l'internet, des Libertés Publiques et de la Prévention des Excès.

 

By cui cui, l'oiseau amer...

lundi, 11 mai 2009

2021, l’odyssée du Web 7.0 ou les bienfaits de la Loi Hadopi VII.

Voici un billet d'anticipation décrivant une situation plausible, vivable dans une quinzaine d'années ou moins si les législateurs s'obstinent à conduire leurs réformes dans la voie actuelle... L'affaire de la chasse aux sorcières menée par TF1  dont est victime Jérome Bourreau montre (lien) que nous nous approchons à marche forcée de la  fiction décrite plus bas.

Si par extraordinaire ce modeste texte intéressait quelqu'un, il est libre de droit, utilisable et diffusable par tous, y compris en changeant les noms. La mobilisation doit être menée maintenant ou jamais, sacrebleu ! Peut être même, est il trop tard ?

-------------------

Mercredi 11 mai 2021

BILLET D’HUMEUR

Titre déposé à la préfecture : Vive le Web 7.0 !

--------------------

Mentions légales obligatoires (loi du 21 août 2019)

--------------------------------------------------------------------------

- Un billet sponsorisé par L'Odéal : "parce que vous le voulez bien" et patronné par les laboratoires Hep Atchoum : "avec les dragées Fulda, l’impureté s’en va".

- Émoluments versés par nos partenaires commerciaux : deux flacons de teinture rousse  pour cheveux  - colori queue de renard -  de marque "Expertise color" et trois boîtes "éco" de dragées Fulda pour combattre la constipation. *

 

- Autorisation de publication du billet par le Ministère de l’intérieur, département "textes politiques" n° 20230509 AMX 674 délivrée le 4 mai 2021.

- Licence Hadopi étendue n° 698354 ref/blogs-G57 renouvelée depuis le 18 février 2021 pour 6 mois par le Collectif des NRV.

- Auteur : Dominique Susini

- Pseudo : Cui cui fit l'oiseau

- Classification du Ministère de l'internet : humoriste séditieux populiste de gauche (catégorie 732 PG)

- Permis d'expression publique sur un blog politique n° B 356 738. 49A (Loi du 17 aoüt 2018) valable jusqu'au 28 septembre 2021 pour l'auteur du billet.

- Informations agrées par la direction de "20 Minutes" ( Loi du 14 août 2019)

- Responsable de la publication des billets de blogs sur "20 Minutes" : Monsieur Paul Hackmann

--------------------------------------------------------------------------

Copé22.JPGSalut les vieux potes du Village ! Ah ! Vous rappelez vous la formidable époque des années 2009 où [censuré pour rappel de faits prohibés - note du Ministère de l'internet -] ? Notre glorieux président de l’époque, un véritable républicain, le président  Nicolas Sarkozy, père de l'actuel Ministre de L'Intérieur, avait entamé une longue marche vers une démocratie responsable, dont nous profitons actuellement dans l'allégresse ; soucieuse de correction, de respect librement consenti et d’autodiscipline régulée.

Les attaques personnelles ou autres critiques politiques sur internet sont à ce jour bannies ; tout le monde s’en trouve satisfait et quand je relis certains de nos billets de l’époque, j’éprouve une honte épouvantable : comment exprimer la sensation de remord qui taraude ,encore aujourd'hui, mon esprit ? Il nous fallait être particulièrement possédés par le démon pour avoir pu rédiger de telles horreurs sans prendre conscience que nous blessions des femmes et des hommes publics soucieux du bien-être collectif et exclusivement préoccupés de faire avancer notre pays ? La séance de rééducation annuelle destinée à m’autoriser à rédiger des billets ( Loi du 17 août 2018) sur un blog de catégorie 1 (blogs politiques) m’a permis de comprendre que je transgressais  avec une irresponsabilité insensée les limites de l’intérêt général.

Le Président Jean-François Copé l’a bien déclaré l’autre soir lors de son entretien quotidien à 20h 30 sur TF1 : internet ne doit ni devenir le dépotoir de la culture française ni la fosse septique des aigreurs politiques. Son Ministre de l’Intérieur, Jean Sarkozy, a montré sa mansuétude lors de sa dernière conférence de Presse en acceptant de proroger de 3 à 6 mois la licence provisoire HADOPI étendue VII, accordée à chaque responsable de blog ! La licence de commentateur restant fixée à 1 an, moyennant déclaration à la préfecture de son département.

 

Hadopi 7.JPG

Enfin, en tant que rebelle de gauche répertorié, je voulais rendre un vibrant hommage à notre ami Manuel Valls qui vient de créer le Mouvement de Gauche Modérée (MGM) et de condamner violemment ceux qui le caricaturent en l'appelant le Mouvement des Gouilles Molles [blâme pour grossièretés injustifiées - note du Ministère de l'internet -] lors d'un jeu de mot particulièrement douteux. J'en appelle d'ailleurs au rassemblement du Parti Socialiste 1 de Martine Aubry, du PS 2 de François Hollande, du PS 3 du toujours vert Dominique Strauss Kahn, du PS 4 de Ségolène Royal, du PS 5 de Benoît Hamon et du PS 6 de Bertrand Delanoé ! Il se murmure d'ailleurs dans les milieux bien informés que Monsieur Valls aurait décidé de rebaptiser son parti devant la sortie imminente de la nouvelle console de jeux de Sony, la Playstation 7...

Ami(e)s du 3ème âge du Village des NRV, n'oubliez pas, de déguster votre tilleul du soir, de bien ranger votre dentier dans votre verre d'eau, de penser le moins possible et d'aller au lit en attendant calmement le châtiment suprême...

Que Dieu et le Président vous gardent !

Cui cui, l'oiseau chenu mais mauvaises ailes, mauvais fond, mauvais pied et mauvais oeil !

* Nous remercions les entreprises L'Odéal et les laboratoires Hep Atchoum pour leurs précieux appuis financiers.

Addenda du Ministère de l'Internet, des Libertés Publiques et de la Prévention des Excès.

Dans le cadre de la Loi Hadopi étendue n°7, Le Ministère de l'internet a infligé 2 blâme(s) à Monsieur Dominique Susini alias "Cui cui fit l'oiseau" pour son présent billet intitulé Vive le Web 7.0 !. Nous rappelons qu'au terme de 5 blâmes, nous supprimerons, lors d'une commission de discipline automatique et informatisée, son permis d'expression publique sur un blog politique pour une durée de 6 mois. En cas de récidive, une peine de 2 ans de prison assortie d'une amende forfaitaire de 12.560 € sera automatiquement administrée par  la commission Hadopi étendue n°7 selon le réglement en vigueur. Aucun appel ne sera recevable.

Son Excellence Éric Besson, Ministre de l'internet, des Libertés Publiques et de la Prévention des Excès.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu