Avertir le modérateur

mardi, 01 mai 2012

Les rebelles

sarkozy, le pen, marine,fascisme,pétainisme,élections,2012

Et on sait où ça mène ...

samedi, 28 avril 2012

Nicolas aime Marine

sarkozy, Le Pen, juppé,FN,pétain

lundi, 06 avril 2009

L'épanchement de synopsis.

 

UbuEnchaine.jpg

 

 

Julien Coupat est à l'ombre des médias. Le temps paraît long.

 

Les feuilletons politiques se poursuivent protégés par la même ombre. Rien de nouveau à l'horizon, il suffit de se pencher sur le passé.

 

Les informations se noient dans un tout et rien vertigineux à la vitesse de la lumière. Un mille feuille indigeste. Le recouvrement est salutaire dans une démocratie. Les couches successives préservent l'apparente liberté d'expression.

 

Le fait ponctuel, le tollé jetable bientôt enseveli sous les nouveaux os à ronger.

 

Julien Coupat est un symbole, celui de comités de soutien clairsemé, de quelques actions aléatoires, de forces anéanties.

 

Les grandes manifestations fédèrent sur un intérêt d'ultime survie, l'emploi.

 

Quelques poignées d'humains s'indignent des centres de rétention, des rafles devant les écoles, des délires génétiques ou des menaces de dépistages ADN à la sauce Besson.

Et pourtant, Le Pen aurait certainement commis le même genre de lois que celles promulguées dans une indifférence quasi totale, aujourd'hui. Il faut se souvenir que la France entière s'était élevée contre la menace de cette élection, j'ai envie de dire « relevée ».

 

2002, le pire tournant pour une gauche dont le virage à droite a fini dans le décor. 2002, le respect des droits de l'homme n'étaient pas encore galvaudés en « iste ».

 

Depuis, les mots « terrorisme, l'ultra-gauchisme » (etc…) se sont infiltrés pour disqualifier les oppositions morales aux glissements dangereux du pouvoir.

 

Un seul décrit le pire, l'attentisme.

 

 

Jetez vos agendas.

 

 

Julien Coupat attend dans l'ombre.

 

 

 

300px-Goya_Draw1.jpg

 

Agathe

 

 

 

 

 

vendredi, 08 février 2008

3 mois de révision

free music
 
 
3 mois pour «complicité d'apologie de crimes de guerre et de contestation de crime contre l'humanité»... avec sursis...comme si la justice avait oublié que déjà en 1968 Le Pen avait  été condamné à deux mois avec sursis pour «apologie de crimes de guerre». Prescription pour l'apologie de crimes imprescriptibles.

Le sursis pour qui  ?

Pour l'auteur ou pour le révisionisme  ?

Le saviez vous, mais le supplice de la baignoire n'est plus une torture. C'est désormais une simulation de noyade dans le cadre légal  d'un interrogatoire poussé...


Alors pour leur rafraichir la mémoire (et surtout le devoir qui va avec) voici trois témoignages de trois époques : Jean-Paul , Denise et Mohamed

Nous dédions les deux derniers de ceux qui ont vu leur vie en sursis à celui qui n'a écopé que du sursis...204a6e4e6cf12bfbceb678d9e800da0b.jpg

« il n'y a pas des espèces humaines, il y a une espècehumaine (...) Que tout ce qui masque cette
unité dans le monde, tout ce qui place les êtres dans la situation d'exploités, d'asservis et impliquerait par là-même, l'existence de variétés d'espèces, est faux et fou; et que nous en tenons ici la preuve, et la plus irréfutable preuve, puisque la pire victime ne peut faire autrement que de constater que, dans son pire exercice, la puissance du bourreau ne peut être autre que celle de l'homme: la puissance de meurtre. Il peut tuer un homme, mais il ne peut pas le changer en autre chose. »

Robert Antelme dans L'Espèce humaine.

 
Serval
sur une idée de Nef

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu