Avertir le modérateur

lundi, 12 juillet 2010

Aujourd'hui, lundi 12 juillet 2010 : la journée mondiale du rire UMP.

Ce billet est un pastiche corsé à consommer sans modération

 

jivaro5.jpg

 

Hilarité générale lors de la publication

du rapport de l'inspection générale des

finances sur l'affaire Woerth-Bettencourt.

Monsieur Jean Bassères,directeur de

l'IGF sollicité par France Inter pour

remplacer le comique Stéphane Guillon.

saint1.jpg

 

Photo choisie par Étienne Courgeotte.

Un article exclusif  d'Ivon Roufiole, journaliste émérite de la section Dassault n°1

 

À l'occasion de la journée mondiale du rire UMP, le celèbre duo de clowns, Sarko et Pujadas, a décidé de nous présenter un nouveau sketch proposé en direct à la télévision sur France 2 vers 20h.

Selon certaines indiscrétions, le dialogue, très travaillé a été répété depuis 3 jours. Le but essentiel de notre paire de fantaisistes étant de faire rire l'auditoire à gorge déployée !

Par un concours de circonstances exceptionnelles, nous sommes en mesure de vous présenter en exclusivité mondiale (voir plus haut) la photographie du costume de scène du premier duettiste, le clown Sarko pris pendant les répétitions.

En avant première, un compte rendu avait été rendu public par l'IGF (l'inspection générale des finances) dont le directeur est un fonctionnaire  sous les ordres de Madame Christine Lagarde : sa carrière était évidemment suspendue à ses déclarations. Il devait absolument faire rire son auditoire et tout l'aréopage de journalistes qui attendaient son rapport : à la satisfaction générale de l'UMP, du gouvernement et au grand soulagement du responsable, ce fut une cascade de rires qui accueillit l'énoncé du procès-verbal de Monsieur Jean Bassères lavant complètement Monsieur Éric Woerth de toutes les insinuations socialo-trotsko-fascistes dont il avait été odieusement soupçonné.

L'ineffable Jean-Pierre Pernaut sur le 13h de TF1 annoncera aussitôt que l'affaire est close sous les gloussements rigolards de la France provinciale, suivi en cela par les radios et télés aux ordres ainsi qu'une certaine presse. Toute cette  grandiose écume  propagandiste se déroulant dans une poilade généralisée !

Mais bien entendu, l'apothéose de la bouffonnerie est prévue pour la soirée.

Certaines mauvaises langues laissent entendre que Sarko aurait choisi pour partenaire Pujadas du fait qu'il serait encore plus petit que lui mais il ne s'agit là que pure malveillance : Sarko apprécie Pujadas car il sait parfaitement le mettre en valeur et en situation, tout simplement !

Grâce à notre réseau d'informateurs, nous avons réussi à dégager le thème de notre duo comique : Sarko interprétera avec un déguisement particulièrement réaliste (voir photo), la paume gauche posée sur la bible, l'index et le pouce de l'autre main égrenant un chapelet "en os de Plenel de Médiapart", le rôle d'un Saint Homme cerné par la méchanceté, environné par la calomnie, traqué par des elfes malveillants, vilipendé par une infâme propagande sur le Web.

En réalité, Sarko tentera un pari insensé : il espère qu'en surjouant démesurément son rôle, les spectateurs devant tant d'exagération et d'outrances trouveront le spectacle ridicule et grotesque,  et de ce fait, un peu comme dans une grosse farce à l'italienne, se mettront à interpréter le numéro d'acteur comme une tirade prise au second degré pour en rire de bon cœur ! Le personnage de Pujadas est d'ailleurs réglé comme du papier à musique.

On y parlera beaucoup d'internet, de journalisme, d'un pouvoir irréprochable et de cette injustice qui fait tant souffrir ses proches, notamment le frère Éric Woerth dont l'honnêteté n'a d'égale que la charité. Le cirque de la victimisation outrée a été testé durant tout le week end dans ses plus infimes détails. La dramatisation excessive des effets devant provoquer les premiers ricanements.

Ce sont les seuls éléments qui sont parvenus en exclusivité aux longues oreilles du "Jivaro".

Enfin pour terminer, je voulais rendre hommage à mon patron, Monsieur Étienne Courgeotte, attaqué de toutes parts par la lie du journalisme.  En ces temps difficiles où le bolchevisme triomphant lance une offensive sauvage et cruelle contre les malheureux qui ont la malchance de posséder quelques biens à l'étranger, il est rassurant de noter que Monsieur Courgeotte, notre valeureux directeur, résiste opiniâtrement, avec une objectivité et un courage qui l'honorent, aux coups de boutoirs d'une populace jalouse assoiffée du sang de ces pauvres riches.

Que Monsieur Serge Dassault et Dieu le bénissent.

 

Ivon Roufiole.


Ennemis et amis lecteurs du Village des NRV, je vous salue

À après !

 

Cui cui fit l'oiseau, le volatile pervers qui se décarcasse pour pas un rond.

 

mercredi, 12 août 2009

Les traders sont ils les derniers glorieux poilus de l'ére moderne ? Par Yves Tétard.

Bandeau3.JPG

 

Cessons donc de stigmatiser

les traders, nos braves petits

poulbots du 21 ème siècle !

FdDassault.jpg

Décor et photo inspirés par Étienne Courgeotte.

Par Yves Tétard, chroniqueur d'élite de la section Dassault n° 1

 

Le déferlement d'arguments de mauvaise foi, inspiré par la propagande collectiviste se répand sous nos yeux ébahis  tel un  long et tumultueux fleuve de fiel, emplissant nos oreilles de sonorités cacophoniques et insoutenables. Il n'est que d'observer les informations de TF1 et France 2, d'écouter RTL ou même le France Inter de notre ami Philippe Val ou pire, de consulter Internet pour s'en convaincre ! En effet, les médias n'ont de cesse de vilipender une corporation qui fait honneur à notre pays depuis des lustres : j'ai nommé la vénérable confrérie des traders.

Qui se souvient encore de nos glorieux poilus entre 1914 et 1918,  soldats héroïques défendant pied à pied notre belle terre de France abreuvée du sang de ses enfants contre les  barbares Uhlans déchaînés et ivres de sang ? Chacun de nous doit sa liberté à ces anonymes combattants qui ont sacrifié leur modeste existence, l'offrant à la Patrie reconnaissante afin que les forces de l'avenir dont nous sommes les fruits puissent bâtir un monde meilleur.

Et justement, ce monde plus juste est enfin présent, sous nos regards ahuris et indignes grâce à ces nouveaux héros modernes, les traders, qui, par une abnégation inouïe, un désintéressement remarquables, ont su amener notre civilisation occidentale au faîte de la hiérarchie mondialisée et au sommet de la prospérité matérielle.

Capt-1801201.jpgChaque citoyen a t-il bien conscience de ce qu'il doit aux traders ? Hélas, permettez moi d'en douter ! Que de récriminations acerbes, de jalousies mesquines éveillent nos petits combattants modernes, défenseurs de l'Occident et de nos valeurs séculaires ! L'argent n'est-il pas toujours le nerf de la guerre ? Souhaitons nous perdre cette  impitoyable guerre économique  menée par des peuples fourbes et menaçants ?

J'en appelle, avec le Président Dassault, à la mobilisation du lectorat du JIVARO, toujours si expérimenté, réformiste et mature, pour préserver notre épargne, nos banques et le capitalisme financier, les trois mamelles de la grandeur et de la prospérité de notre Pays, dispensatrices du progrès social et du mieux-vivre individuel.

Bourgeois, Religieux, Aristocrates, Riches, Propriétaires, Aînés, Claudiquants, seriez vous prêts,  suite à l'appel du JIVARO, à venir  soutenir sur le parvis de la Bourse de Paris, nos braves petits poulbots, les traders, qui méritent amplement leurs rémunérations tant ils font gagner à la France, à notre Épargne et à nos Banques la difficile bataille de la spéculation ? Qu'importe votre équipage, venez avec vos domestiques, votre robe de bure et vos enfants de chœur, vos laquais, vos employés et vos locataires ! Séniors, Handicapés  peu nous chaud que vous vinssiez en canne, béquilles, déambulateurs ou fauteuils roulants.

L'essentiel n'est il point de sauver le soldat "trader" ?


Yves Tétard, médaille d'or de la pensée thatcherienne et chroniqueur d'élite à vie au Jivaro.

 

Nota bene : Bien sûr, il ne s'agit que d'un vulgaire pastiche. D'ailleurs il suffit de comparer avec la chronique originelle pour constater combien la philosophie de ce modeste billet est éloignée des idées de son inspirateur...

 

By cui cui, l'oiseau frondeur et déconneur.

lundi, 20 juillet 2009

La chronique sarkoziste de Thibault Nichon, défenseur de l'ordre et de la discipline.

Je me présente : Thibault Nichon, aîné, comme nous appelle notre Président, 67 ans, retraité, ancien cadre commercial, marié à Lucette Nichon, 7 enfants et 17 petits enfants. J'aime mon pays, mon président, notre glorieuse armée, le travail bien fait, la discipline, l'ordre, la liberté d'expression quand elle est modérée et maîtrisée, le Figaro, RTL, Europe 1, TF1, France 2, la police, France 5, Patrick Poivre d'Arvor, Claire Chazal, Christine Ockrent, Élise Lucet, David Pujadas, Léon Zitrone, Jean Claude Bourret, Michel Drucker, la Marseillaise, la politesse, la cuisine française et les traditions séculaires.

Fond4.jpgJe vais vous expliquer en deux phrases les raisons de ma présence sur ce blog prestigieux. Il y deux mois, Lucette m'a offert pour mon anniversaire, un ordinateur et un abonnement Internet. Morbleu ! Si vous aviez  vu ma joie : à moi le contact direct avec les meilleurs journalistes chroniqueurs, ceux du Figaro bien évidemment, à moi les commentaires éclairés sur les blogs de RTL, "les auditeurs ont la paroles" et "Jean Michel Aphatie", à moi la lecture du site de l'UMP. Bref que du bonheur en perspective !

Et puis, 15 jours après, mon enthousiasme a fondu. J'ai traîné, surfé comme on dit et la Toile m'est apparue comme un repère de gauchistes, un nid de guêpes collectivistes, une fourmilière communiste. Tenez, par exemple, j'ai cru un instant que le Village des NRV, un nom qui fleure bon la France profonde, représentait un îlot de la défense des valeurs traditionnelles ! Foutaises ! On n'y trouve que des anarcho-révolutionnaires assoiffés de sang et dispensateurs de mauvais esprit !

Aussi ai-je écrit aux responsables du blog qui m'ont permis de m'exprimer librement. Je les en remercie chaleureusement.


Mes chers compatriotes,

Le regretté Coluche disait : le Président, il nous laisse des libertés, il est pas obligé, et s'il les reprenait, et bien personne pourrait rien dire : c'est tout ce que je pense de la liberté d'expression. Vous n'arrêtez pas d'embêter Nicolas Sarkozy quoiqu'il fasse mais vous oubliez qu'il a été élu démocratiquement pour 5 ans et que normalement il est comme Vercingétorix, un chef de tribu qui a la responsabilité de tout son peuple qui doit lui obéir aveuglément et lui doit respect et obéissance.

Si on lui met des bâtons dans les roues, il ne peut pas bien mener les affaires de la France et le pays s'affaiblit et comme dit si bien Monsieur Raffarin, "la route est droite mais la pente est rude". Aussi, je vous demande de vous arrêter comme disait si bien ce brave Monsieur Balladur !Fond3.jpg

Le suffrage universel a élu notre valeureux petit caporal, Nicolas Sarkozy à la tête de l'État, avec une confortable majorité, la loyauté et le fair play voudraient que chacun ici et ailleurs reconnaisse sa défaite et cesse de creuser des trous dans la coque du bateau "FRANCE". Vous obligez Monsieur le Président Sarkozy qui a déjà tant de mal à ramer à écoper  pour éviter de sombrer ! Cela ralentit nos réformes et retarde notre pays comme diraient nos grands journalistes Étienne Mougeotte, Arlette Chabot de France 2 et Christian Malard de France 5 !

Messieurs les gauchistes, soyez beaux joueurs ! Nous les aînés, les séniors, les retraités, avons élu Nicolas pour qu'il remette les Français au travail, ramène l'ordre et la discipline dans les banlieues, rétablisse les vraies valeurs de la France éternelle. La tâche est difficile mais nous y parviendrons grâce à l'aide de nos élites qui ont compris le problème et s'attachent à le résoudre !

De toute manière, pour vous, les carottes sont cuites : le PS est mort comme dit le grand philosophe, époux d'Arièle Dombasle, la pin up quinquagFond33.jpgénaire !

Bien sûr, certains ici, comme cet Urbain, marxiste du musée Grévin et cette vipére anarcho gauchiste de Cui cui qui exercent leurs néfastes activités dans ce lieu de stupre et de luxure s'emploient à ridiculiser notre combat mais nous feront face, le manche du drapeau bien raide entre nos mains viriles !

Voilà mon message, mes chers compatriotes, nous vaincrons car nous sommes électoralement les plus forts. Nous gagnerons en 2012, 2017 ! Qu'on se le dise !

Alors tous ensembles, avec Nicolas Sarkozy, notre guide,  bâtissons le grand chantier de la France de demain où tout sera possible !

PS : Avec Lucette, nous serons ce lundi 20 juillet 2009 à 6h du matin, très émus : le fait de me lire sur l'écran et de pouvoir être compris par des milliards de gens sur la planète comme si je passais à la Télévision Mondiale me met dans une fierté extraordinaire. Tous mes amis et les membres de ma famille seront au garde à vous devant leur ordinateur et leur Minitel à me lire. Je suis très attendri d'exhiber mon père, ce héros au sourire si doux et Lucette est particulièrement émoustillée de poser en buste...

Car ventrebleu ! Il n'y a pas que des poires chez les "Nichon" !


Thibault Nichon, Français et fier de l'être !

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu