Avertir le modérateur

jeudi, 25 février 2010

Techniques informatiques et mises à jours : propos décousus, poils au c... !

Aïe, mes aïeux !

Quelle aventure épique !

Une carte mère qui me fait une grossesse nerveuse, un ordinateur qui se plante avec toutes ses données que je ne retrouverai jamais, l'achat obligatoire d'un nouvel ordinateur avec Windows 7 qui se plante irrémédiablement lors du chargement d'un de mes anciens logiciels, des tas d'emmerdements informatiques ; la panoplie totale du looser de l'informatique !

ordinateur_fondu.jpgBref, comment dire ? De nos jours, il faut se révèler un sacré technicien pour bloguer ! Comme je regrette mon vieil XP !

Et pourtant, je suis plutôt un geek honorable mais sacrebleu, pourquoi nous présente t-on sans cesse des logiciels censés nous faciliter la vie alors qu'ls deviennent de plus en plus nébuleux ? Comment se fait il que la version logicielle de l'antivirus x ver 4.1.4598 est inférieure et de loin à la version 2.1.456 ?

Dites moi les NRV, comment se fait-il, qu'en informatique, 90 % des applications particulières ajoutées au fur et à mesure des soit-disant améliorations d'un logiciel n'apportent strictement rien à son fonctionnement ?

Pourquoi cette incessante fuite en avant de mises à jours, de rectifications, d'améliorations hypothétiques et superflues ? Pour faire du fric ? Pour faire travailler des ingénieurs qui s'emmerdent ? Pour donner l'impression d'être dynamique ?

Qu'apporte donc Windows 7 par rapport à XP (et je ne parle pas de cette merde de Vista !) ? Autant vous répondre tout de suite : RIEN en ce qui me concerne. Ni rapidité, ni confort, ni simplicité. NADA, NUNDA, QUE DALLE !

Alors à quoi sert Windows 7 ? À faire de la thune, du blé, de l'oseille pour Microsoft, mais le consommateur final ne s'y retrouve pas vraiment.

Ainsi va notre monde où les innovations  annoncées sont attendues avec impatience par un petit nombre d'amateurs en rupture de frime. Le iPhone, restera toujours un téléphone, même si on peut écouter des Mp3, regarder la télévision (dans quelles conditions lamentables !) et communiquer sur Internet (avec l'aide d'une loupe !).

Cette course infernale au dernier cri en matière de hardware ne produit pourtant pas davantage de créativité mais simplement du contact superficiel, qui ne fait souvent que signaler le lien de l'homme qui a vu l'homme qui a vu l'homme qui a vu l'ours, et qu'on appelle pompeusement "réseau social", et qui n'a autre fin que d'établir un carnet d'adresse bien fourni sans objectif particulier, si ce n'est celui de l'étaler aux yeux de tous comme un trophée démontrant son importance sociale.

Tout ceci pour en arriver là, les pote(sse)s ! Je ne suis pas sûr que les 400 € investis dans mon nouvel ordinateur justifient pareille prose merdique. Je suis bien con, j'aurais dû faire comme certains blogueurs, placer un bouton "dons" en haut à droite et attendre sagement derrière ma caisse enregistreuse mais voyez vous : je suis bien trop impatient...

Voilà donc un billet mal foutu, décousu, tordu, rempli de platitudes. Sûr que ce n'est pas lui qui va nous faire retrouver les sommets d'audience dont vous êtes si demandeurs.

À très bientôt, amis et surtout ennemis de Cui cui, pour un prochain épisode sur la politique.

PS : un grand merci à Agathe et à tous ceux qui ont montré que faute d'être nécessaire, je n'étais même pas indispensable.

 

Cui cui fit l'oiseau, billetiste néophyte

 

lundi, 20 juillet 2009

La chronique sarkoziste de Thibault Nichon, défenseur de l'ordre et de la discipline.

Je me présente : Thibault Nichon, aîné, comme nous appelle notre Président, 67 ans, retraité, ancien cadre commercial, marié à Lucette Nichon, 7 enfants et 17 petits enfants. J'aime mon pays, mon président, notre glorieuse armée, le travail bien fait, la discipline, l'ordre, la liberté d'expression quand elle est modérée et maîtrisée, le Figaro, RTL, Europe 1, TF1, France 2, la police, France 5, Patrick Poivre d'Arvor, Claire Chazal, Christine Ockrent, Élise Lucet, David Pujadas, Léon Zitrone, Jean Claude Bourret, Michel Drucker, la Marseillaise, la politesse, la cuisine française et les traditions séculaires.

Fond4.jpgJe vais vous expliquer en deux phrases les raisons de ma présence sur ce blog prestigieux. Il y deux mois, Lucette m'a offert pour mon anniversaire, un ordinateur et un abonnement Internet. Morbleu ! Si vous aviez  vu ma joie : à moi le contact direct avec les meilleurs journalistes chroniqueurs, ceux du Figaro bien évidemment, à moi les commentaires éclairés sur les blogs de RTL, "les auditeurs ont la paroles" et "Jean Michel Aphatie", à moi la lecture du site de l'UMP. Bref que du bonheur en perspective !

Et puis, 15 jours après, mon enthousiasme a fondu. J'ai traîné, surfé comme on dit et la Toile m'est apparue comme un repère de gauchistes, un nid de guêpes collectivistes, une fourmilière communiste. Tenez, par exemple, j'ai cru un instant que le Village des NRV, un nom qui fleure bon la France profonde, représentait un îlot de la défense des valeurs traditionnelles ! Foutaises ! On n'y trouve que des anarcho-révolutionnaires assoiffés de sang et dispensateurs de mauvais esprit !

Aussi ai-je écrit aux responsables du blog qui m'ont permis de m'exprimer librement. Je les en remercie chaleureusement.


Mes chers compatriotes,

Le regretté Coluche disait : le Président, il nous laisse des libertés, il est pas obligé, et s'il les reprenait, et bien personne pourrait rien dire : c'est tout ce que je pense de la liberté d'expression. Vous n'arrêtez pas d'embêter Nicolas Sarkozy quoiqu'il fasse mais vous oubliez qu'il a été élu démocratiquement pour 5 ans et que normalement il est comme Vercingétorix, un chef de tribu qui a la responsabilité de tout son peuple qui doit lui obéir aveuglément et lui doit respect et obéissance.

Si on lui met des bâtons dans les roues, il ne peut pas bien mener les affaires de la France et le pays s'affaiblit et comme dit si bien Monsieur Raffarin, "la route est droite mais la pente est rude". Aussi, je vous demande de vous arrêter comme disait si bien ce brave Monsieur Balladur !Fond3.jpg

Le suffrage universel a élu notre valeureux petit caporal, Nicolas Sarkozy à la tête de l'État, avec une confortable majorité, la loyauté et le fair play voudraient que chacun ici et ailleurs reconnaisse sa défaite et cesse de creuser des trous dans la coque du bateau "FRANCE". Vous obligez Monsieur le Président Sarkozy qui a déjà tant de mal à ramer à écoper  pour éviter de sombrer ! Cela ralentit nos réformes et retarde notre pays comme diraient nos grands journalistes Étienne Mougeotte, Arlette Chabot de France 2 et Christian Malard de France 5 !

Messieurs les gauchistes, soyez beaux joueurs ! Nous les aînés, les séniors, les retraités, avons élu Nicolas pour qu'il remette les Français au travail, ramène l'ordre et la discipline dans les banlieues, rétablisse les vraies valeurs de la France éternelle. La tâche est difficile mais nous y parviendrons grâce à l'aide de nos élites qui ont compris le problème et s'attachent à le résoudre !

De toute manière, pour vous, les carottes sont cuites : le PS est mort comme dit le grand philosophe, époux d'Arièle Dombasle, la pin up quinquagFond33.jpgénaire !

Bien sûr, certains ici, comme cet Urbain, marxiste du musée Grévin et cette vipére anarcho gauchiste de Cui cui qui exercent leurs néfastes activités dans ce lieu de stupre et de luxure s'emploient à ridiculiser notre combat mais nous feront face, le manche du drapeau bien raide entre nos mains viriles !

Voilà mon message, mes chers compatriotes, nous vaincrons car nous sommes électoralement les plus forts. Nous gagnerons en 2012, 2017 ! Qu'on se le dise !

Alors tous ensembles, avec Nicolas Sarkozy, notre guide,  bâtissons le grand chantier de la France de demain où tout sera possible !

PS : Avec Lucette, nous serons ce lundi 20 juillet 2009 à 6h du matin, très émus : le fait de me lire sur l'écran et de pouvoir être compris par des milliards de gens sur la planète comme si je passais à la Télévision Mondiale me met dans une fierté extraordinaire. Tous mes amis et les membres de ma famille seront au garde à vous devant leur ordinateur et leur Minitel à me lire. Je suis très attendri d'exhiber mon père, ce héros au sourire si doux et Lucette est particulièrement émoustillée de poser en buste...

Car ventrebleu ! Il n'y a pas que des poires chez les "Nichon" !


Thibault Nichon, Français et fier de l'être !

mercredi, 08 juillet 2009

G8 : Le libéralisme vert est il l'avenir du capitalisme financier ?

Lecteurs assidus ! L'avenir ne sera pas noir comme on ne cesse de vous le seriner.

Il sera vert-de-gris avec un beau galon doré pour rappeler l'omniprésence de nos bienfaiteurs de Wall Street, de la City et des Bourses mondiales.

Las de prêcher une opposition stérile face à un système capitaliste qui a fait ses preuves, en tant qu’humble membre du village des Nouveaux Révolutionnaires Verts, l’idée m'est venue de créer un nouveau Think tank attaché à promouvoir les valeurs séculaires du profit, de l’exploitation humaine, de l’économie de marché, de la dérégulation et du développement durable.

Après avoir lu ici, que les politiques et le Marché, dans un souci écologique prôné par le rusé rosé-vert-jaune Daniel Cohn Bendit, allaient permettre à des industries polluantes d’acheter des droits à polluer à ceux qui en disposent en raison de la baisse de leurs émissions de carbone ; aussitôt, à l’intérieur de mon petit cerveau de piaf, une ampoule basse consommation s’est brusquement allumée !

points2.jpg

Tenez vous bien : une bourse aux points verts spéculatifs de droits à polluer pourrait être mis en route : quelle avancée économique, les amis ! Merci Arthus Bertrand, merci DCB, merci Nicolas Hulot ! Enfin une nouvelle méthode de se faire un peu de flouze, de faire sauter l’oseille ! Quel bonheur ! Adieu les placements pourris chez les fabricants de pneus ou de voitures qui asphyxient la planète !

Alléluia ! L'écologie politique est notre Déesse ; Nicolas Hulot et Daniel Cohn Bendit  sont ses prophètes !

Et puis mon cerveau inventif, inspirateur du Think Tank NRV (Nouveaux Révolutionnaires Verts – en novlangage - ), a imaginé, dans un superbe orgasme intellectuel provoqué par un surplus d’alcools forts , les points verts spéculatifs retraites ©, les points verts spéculatifs vacances ©, les points verts spéculatifs santé © !

Je vous sens enthousiastes, non ? Attendez que je vous explique.

Désormais, finis les calculs compliqués des retraites par années : chaque trimestre, vous recevrez un certain nombre de "points retraites" en fonction de votre salaire, de votre métier, compétence, fayotage et j’en passe. Au bout de 12457 points vous aurez ainsi droit à votre retraite. Pas joli ça ? C’est à dire que votre retraite sera complète à 67 ans comme elle pourrait l’être à 86 ans : tout dépendra de vos cotisations, du temps travaillé et de la valeur du point !

Action1.jpg

Et cerise sur le gâteau, tenez vous bien, les amis ! Vous pourrez spéculer avec vos points retraites, car ils pourront être côtés dans une bourse de valeurs !

Oui. Ça vous épate, hein ?

Par exemple, si vous possédez 6000 points à 150 € et que vous les revendez à 180 €, vous gagnez 30 % de votre retraite soit sur le montant soit sur la durée ! Formidable progrès ! Et merci qui ? Merci Think Tank NRV !

Attention aux risques, il est possible que vous travailliez jusqu’à votre décès, toutefois avec une bonne propagande médiatique comme nos communicants en ont le secret et avec l'appui des gouvernements, nous pensons vaincre certaines réticences à la nouveauté. La réforme est indubitablement au bout du pouvoir médiatique.

On pourrait appliquer le même système aux vacances, aux dépenses de santé et à plein d’autres domaines : finies les solidarités pesantes, effacé l’État omniprésent. Adieu les déficits chroniques (Aphatie pourra enfin parler d’autres sujets), écrasées les dettes gigantesques !

Vive la spéculation verte, moteur du libéralisme conquérant et du développement durable ! Et voilà comment on sauve à la fois les deux mamelles du capitalisme moderne : j'ai nommé la finance internationale et l'écologie caviar avide de faire payer au petit peuple ses consommations néfastes et polluantes (vieux véhicules, énergies fossiles trop bon marché, nourriture pas assez bio, habitations pas assez isolées, etc).

Amis du Village, je vous le dis droit dans les yeux : vous avez bien de la chance de  jouir  des conseils illuminés d'un grand penseur. Je mériterais largement de figurer en bonne place dans des blogs autrement influents, c'est moi qui vous le dit.

Ah ! Si vous saviez comme il est à la fois écrasant pour mes frêles épaules et exaltant, ma modestie  dût-elle en souffrir, de préparer des lendemains qui chantent pour le bien-être de l'Humanité...

Ami de cui cui, à vos fusils !

Vous avez souri en lisant ce modeste billet ? Vous ne tarderez pas à pleurer en vous apercevant que ce qu'il décrit se réalisera bien plus tôt que vous l'imaginez...

À après.

Nota bene : Les "points verts spéculatifs retraites"©, "points verts spéculatifs vacances"© et "points verts spéculatifs santé"© sont une propriété intellectuelle de Think Tank NRV ®

Cui cui, le moineau givré ®.

mercredi, 04 février 2009

La droite de l'Homme

brejnev-mon-dieu.jpg

 

Finalement, où en sommes-nous, aujourd'hui, dans ce qui se nomme démocratie représentative ?

 

Non seulement, ce type de régime (capitalo-parlementariste, pour reprendre le mot de Badiou)  montre à chaque instant ses errements mais, de plus, et du fait même de ses principes, se pare peu à peu d'un autoritarisme en costume, en sa surface. Chacun le voit, le constate, le sent, l'appareil d'Etat, avec l'aimable concours de la marchandise décomplexée, tend à réduire chaque jour les possibilités de questionner sa nature propre. C'est un truc qui ne se discute pas, qu'il s'agit uniquement de protéger ; c'est la vérité qui ne souffre pas que l'on puisse seulement tenter de la falsifier (car, forcément, toucher la "vérité" des faits, c'est une falsification ; un crime). Et le travail, pour ceux qui sont garants de cette vérité, par le truchement vrai du scrutin vrai (voyez comme les "53%" sont resservis dès que le pouvoir est, un peu, ébranlé), réside dans la préservation de cet état de faits, tel quel, en éliminant les évènements et en se cantonnant à la production d'événementiels. Il s'agit donc de nettoyer (de kärchériser ; rien de neuf) la surface de ce qui est, de ce qui ne peut pas être autrement, des scories maladives, des signaux contraires, jusqu'aux symptômes élémentaires. Soutenir le normal ; le reste ne relevant que de la démence.

 Evidemment, tout cela se fait dans le cadre imparti, en recourant à la loi, en contournant quelques pratiques. C'est doucereux même si ça claque en coulisses.

 Vague inventaire de ce qui se passe, aujourd'hui, pas loin :

Fichiers à tout va, STIC, Edvige II etc.

Sécurisation des lieux de déplacement du chef sous peine, dans le cas de réceptions houleuses par quelques manifestants, de sanctions directes, sans passer par les procédures disciplinaires en vigueur.

 Emprisonnement arbitraire de l'ultra gauche (qui déraille, dixit Libération), agitation de la menace terroriste.

Nomination du PDG de la télévision publique, de la radio publique, par le chef.

Régime présidentiel exacerbé avec limitation des pouvoirs de "l'opposition".

Sanctions à l'encontre de "journalistes" ayant "fauté" (Gosset, Genestar etc.)

Suppression du juge d'instruction.

Conflits d'intérêt divers et variés.

(A compléter par le lecteur, la petite Histoire, la surenchère ambiante...)

 

Une chape pèse sur ce pays.

 

Rassurons-nous, certains, des puissants, veillent…

El Assad affirme : "Il faut parler avec tout le monde."

assad.jpg

 

 

Ben Ali rassure : "la France a fait le choix volontaire de la démocratie."
benali.jpg

 

Khadafi est formel : "nous avons parlé de tout, y compris des droits de l'Homme."
kadafi.jpg

 

Le 29 janvier, sans médiation, la "rue" a dit quelque chose…

 

f

mardi, 30 décembre 2008

Marre de l’année 2008… Vivement l'onirique et taciturne 2009 !

Cadre2a.jpg

Nous conduit invariablement à la précarité

Cadre3.jpg

 

Et inexorablement à l'affrontement

cadre4.jpg

Ne sommes nous pas ?

Découragés de voir des gens crever de faim en 2008, épuisés de travailler toujours davantage pour vivre de moins en moins bien, excédés de voir les oligarchies financières, administratives et politique s'accrocher désespérément  à leurs privilèges exorbitants, las de constater que les inégalités dans notre pays se creusent, lassés d'avoir à supporter chaque jour plus de devoirs et de bénéficier de moins en moins de droits,  usés par cette Europe dogmatique qu'on nous impose aux forceps. Dégoûtés par les discours des fanatiques religieux et idéologiques, abattus par cette guerre au Proche Orient qui porte en  elle tous les germes des conflits mondiaux et qui déclenche une telle passion dévastatrice et irrationnelle dans les sociétés qu'il participe de plus en plus à la construction de communautarismes agressifs et renfermés sur eux même.

Désolés, nous petits citoyens, de nous sentir si impuissants !

Doute devant les restrictions permanentes des libertés publiques. Désarroi devant le comportement des démocraties occidentales : drôle de conception qui consiste désormais à voter quatre jours (2 pour les présidentielles, 2 pour les législatives en 5 ans) et à fermer sa gueule pendant  les 1822 jours suivants.  Balourdise des experts auto-proclamés, des économistes pédants et des cuistres philosophes. Absence d'empathie, de cohésion et de chaleur humaine entre les groupes sociaux. Détresse devant le manque d'autocritique et la déresponsabilisation des cadres de la Nation. Désespoir devant le manque absolu d'honneur, de courage et d'exemplarité de beaucoup de  dirigeants politiques, administratifs et économiques...

Que dire d'autre ?

 

Marre de 2008…

Que souhaiter pour l'année 2009 ?

Que  2009 soit à l'instar de ce que fut l'année 1989 pour le communisme totalitaire : le début de la déchéance progressive de l'ultra-libéralisme doctrinaire qui est en train de réduire nos sociétés et nos civilisations en une bouillie molle et aseptisée, sous l'emprise du mode marchand et matérialiste américain.

Qu'un homme, Barack Obama, qui a réveillé les espérances de centaines de millions d'individus, s'attaque sans tabous aux causes d'un monde instable : les problèmes économiques, la crise du Proche Orient.  Il est le seul à pouvoir peser mais en a t-il la volonté ou la capacité ? Nous le saurons très vite...

Obama ? Espoir véritable ou produit marketing placebo ? Réponse cette année !

Le souhait que l'effondrement d'un monde dépourvu d'issues débouche sans déchaînements ni soubresauts trop violents vers la raison et qu'un changement profond dans les priorités économiques laisse un espace aux hommes de bonne volonté.

Que l'économie soit enfin au service de l'Homme et non le contraire.

Qu'enfin les problèmes de famines qui réclament des sommes dérisoires à l'échelle du monde financier soient définitivement résolus.

Que l'anti-sémitisme, la haine de l'Islam, la détestation des Américains cessent leurs ravages. Les généralisations stupides sont les outils de la propagande d'exclusion, du communautarisme frileux et une des plaies de l'Histoire.

Que l'art, la créativité et les nouveaux moyens de communication trouvent des ressources nouvelles  pour transcender cette crise et surtout lutter contre ces tyrannies politiques et ces empires périclitants  qui risquent à cause de leur cynisme et leur avidité de mettre la planète à feu et à sang....

Autant demander la lune, n'est ce pas ? Alors forçons nos dirigeants à rêver avec nous !

 

Que la providence veille sur vous pour l’année à venir !


2009 : année maudite, tragique, sombre,

poétique  ?

Augmentez le volume de vos haut-parleurs et appréciez les vibrations du silence qui clotureront à la fois le superbe billet précédent d'Agathe, ce texte dérisoire et cette année 2008 dont les évènements ont enfin posé les vraies questions. Quelle meilleure fin pour exprimer nos espoirs, nos incertitudes et nos réponses ?

Pardon à tous d'avoir été un peu trop grave et peut être pompeux.

Pour une fois.

Musique Maestros !

Cui cui, le verbeux errant, burlesque  pathétique…


 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu