Avertir le modérateur

lundi, 26 juillet 2010

2017 ou la fantastique épopée de l'Hadopi 5.0 !

Ce billet est une rediffusion réactualisée d'un billet ancien. Le sujet toujours d'actualité m'a semblé intéressant. J'ai choisi un de mes billets pour éviter de demander des autorisations à des auteurs en vacances ou indisponibles.

 

Lundi 26 juillet 2017

BILLET D’HUMEUR

Titre déposé à la préfecture : Vive le Web 5.0 !

--------------------

Mentions légales obligatoires (loi du 25 mai 2017)

--------------------------------------------------------------------------

- Un billet sponsorisé par L'Odéal : "parce que vous le voulez bien" et patronné par les laboratoires Hep Atchoum : "avec les dragées Fulda, l’impureté s’en va".

- Émoluments versés par nos partenaires commerciaux : deux flacons de teinture rousse pour cheveux - colori queue de renard - de marque "Expertise color" et trois boîtes "éco" de dragées Fulda pour combattre la constipation. *

 

- Autorisation de publication du billet par le Ministère de l’intérieur, département "textes politiques" n° 20230509 AMX 674 délivrée le 1er juin 2017.

- Licence Hadopi étendue n° 698354 ref/blogs-G57 autorisée le 29 mai 2017 pour 6 mois par le Collectif des NRV.

- Auteur : Dominique Susini

- Pseudo : Cui cui fit l'oiseau

- Classification du Ministère de l'internet : humoriste séditieux populiste de gauche (catégorie 732 PG)

- Permis d'expression publique sur un blog politique n° B 356 738. 49A (Loi du 9 juin 2017) valable jusqu'au 28  décembre 2017 pour l'auteur du billet.

- Informations agrées par la direction de "20 Minutes" ( Loi du 2 juin 2017)

- Responsable de la publication des billets de blogs sur "20 Minutes" : Monsieur Paul Hackmann

--------------------------------------------------------------------------

Copé22.JPGSalut les vieux potes du Village ! Ah ! Vous rappelez vous la formidable époque des années 2010 où [censuré pour rappel de faits prohibés - note du Ministère de l'internet -] ? Notre glorieux président de l’époque, un véritable républicain, le président Nicolas Sarkozy, père de l'actuel Ministre de L'Intérieur, avait entamé une longue marche vers une démocratie responsable, dont nous profitons actuellement dans l'allégresse ; soucieuse de correction, de respect librement consenti et d’autodiscipline régulée.

Les attaques personnelles ou autres critiques politiques sur internet sont à ce jour bannies ; tout le monde s’en trouve satisfait et quand je relis certains de nos billets de l’époque, j’éprouve une honte épouvantable : comment exprimer la sensation de remord qui taraude ,encore aujourd'hui, mon esprit ? Il nous fallait être particulièrement possédés par le démon pour avoir pu rédiger de telles horreurs sans prendre conscience que nous blessions des femmes et des hommes publics soucieux du bien-être collectif et exclusivement préoccupés de faire avancer notre pays ? La séance de rééducation annuelle destinée à m’autoriser à rédiger des billets ( Loi du 17 juin 2017) sur un blog de catégorie 1 (blogs politiques) m’a permis de comprendre que je transgressais avec une irresponsabilité insensée les limites de l’intérêt général.

Le Président Jean-François Copé l’a bien déclaré l’autre soir lors de son entretien quotidien à 20h 30 sur TF1 : internet ne doit ni devenir le dépotoir de la culture française ni la fosse septique des aigreurs politiques. Son Ministre de l’Intérieur, Jean Sarkozy, a montré sa mansuétude lors de sa dernière conférence de Presse en acceptant de proroger de 3 à 6 mois la licence provisoire HADOPI étendue V, accordée à chaque responsable de blog ! La licence de commentateur restant fixée à 1 an, moyennant déclaration à la préfecture de son département.

 

Hadopi 7.JPG

Enfin, en tant que rebelle de gauche répertorié, je voulais rendre un vibrant hommage à notre ami Manuel Valls qui vient de créer le Mouvement de Gauche Modérée (MGM) et de condamner violemment ceux qui le caricaturent en l'appelant le Mouvement des Gouilles Molles [blâme pour grossièretés injustifiées - note du Ministère de l'internet -] lors d'un jeu de mot particulièrement douteux. J'en appelle d'ailleurs au rassemblement du Parti Socialiste 1 de Martine Aubry, du PS 2 de François Hollande, du PS 3 du toujours vert Dominique Strauss Kahn, du PS 4 de Ségolène Royal, du PS 5 de Benoît Hamon et du PS 6 de Bertrand Delanoé ! Il se murmure d'ailleurs dans les milieux bien informés que Monsieur Valls aurait décidé de rebaptiser son parti devant la sortie imminente de la nouvelle console de jeux de Sony, la Playstation 7...

Que Dieu et le Président vous gardent !


Cui cui, l'oiseau chenu mais mauvaises ailes, mauvais fond, mauvais pied et mauvais oeil !

* Nous remercions les entreprises L'Odéal et les laboratoires Hep Atchoum pour leurs précieux appuis financiers.

 

Addenda du Ministère de l'Internet, des Libertés Publiques et de la Prévention des Excès.

Dans le cadre de la Loi Hadopi étendue n°5, Le Ministère de l'internet a infligé 2 blâme(s) à Monsieur Dominique Susini alias "Cui cui fit l'oiseau" pour son présent billet intitulé Vive le Web 5.0 !. Nous rappelons qu'au terme de 5 blâmes, nous supprimerons, lors d'une commission de discipline automatique et informatisée, son permis d'expression publique sur un blog politique pour une durée de 6 mois. En cas de récidive, une peine de 2 ans de prison assortie d'une amende forfaitaire de 12.560 € sera automatiquement administrée par la commission Hadopi étendue n°5 selon le réglement en vigueur. Aucun appel ne sera recevable.

Son Excellence Éric Woerth, Ministre de l'internet, des Libertés Publiques et de la Prévention des Excès.

mercredi, 21 juillet 2010

" Le Monde " à l'envers ou la dégringolade d'un titre de Presse prestigieux.

Amis d'Internet, j'ai beaucoup ri !

Hier, le Monde.fr titrait glorieusement :

"Eric Woerth n'a pas bradé de terrain dans la forêt de Compiègne"

Émoustillé par ce titre annonçant une probable révélation qui me laisserait pantelant, je commençais à lire cet article qui nous promettait enfin des preuves tangibles propres à mettre à mal les allégations du Canard enchaîné du 14 juillet concernant l'affaire de la vente douteuse de l'hippodrome de Compiègne par le ministre du budget de l'époque !

Après tout, pourquoi pas ?

En réalité, cet "articulet", pour rester poli, si on peut appeler ainsi le catalogue débité en boucle sur tous les médias par  la communication de Monsieur Woerth pour se défendre, rédigé par ce qu'on appelle de nos jours, un "journaliste" m'a laissé littéralement pantois, j'allais dire "sur le cul" !

 

 

Je croyais découvrir une enquête fouillée, du vrai journalisme d'investigation qui prouverait le bien-fondé de ce titre ronflant, accrocheur dont les conclusions ne souffriraient d'aucun doute ? En réalité, je suis tombé sur un argumentaire UMP soutenant la défense désespérée de son Ministre agrémenté de 2 témoignages ridicules, non sourcés, vagues ou partisans ! Je m'en vais reprendre argument par argument, les termes de la défense de Monsieur Woerth par ce journaliste du Monde.fr qui file un bien mauvais coton.

 

1er élément.

L'employé aux écritures du Mondel écrit, je cite : Ce domaine de 57 hectares n'a été vendu qu'à 2,5 millions d'euros, soit 44 000 euros l'hectare. Le prix a été fixé par les Domaines, un service du ministère des finances qui n'est pourtant pas réputé pour sa générosité.

 

Or, "aucune forêt ne se vend à ce prix-là", témoigne un expert forestier de la région, contacté par Le Monde.fr. Selon lui, "le prix de vente dans la zone du Compiégnois est plutôt situé entre 6 000 et 10 000 euros". Chez Forêt privée française, on tempère : "Cela dépend du type de forêt et de la valeur des infrastructures". De fait, le terrain comporte un hippodrome et un golf, ce qui explique le prix supérieur à celui pratiqué habituellement. Un agent immobilier de Compiègne juge pour sa part que le prix payé par la Société des courses de Compiègne n'est "pas du tout incohérent", le terrain étant déjà loué par son acquéreur, et en grande partie inconstructible.

Hey les potes ? Qui est cet expert forestier contacté par le Monde.fr ? Quant à "Forêt française", elle est très vague ! Moi qui connait la forêt de Compiègne comme ma poche, je vous en trouverai 30 qui déclareront le contraire ! Des vraies sources bordel ! Pas du vent !

Déjà on sent que le "journaliste" joue la décharge du suspect, ce qui est son droit le plus strict mais jusqu'ici aucune preuve .. Continuons la démonstration.

Après cet argument qui ne tient la route, ni par ses sources, ni par sa pertinence, vient un long paragraphe de la défense, énoncé par Éric Woerth déclarant que rien n'est illégal. "Le processus de vente est contesté mais légal" et patati et patata. Passons, l'avocat journaliste  continue joyeusement sa plaidoirie...

 

2ème élément.

"Une transaction étonnamment rapide. Le 16 mars, un arrêté du ministère imposait à l'Office national des forêts la vente du terrain. Celle-ci aurait été effective dès le lendemain, assure Le Canard."

Auquel notre merveilleux enquêteur, sort pour contrer le Canard, l'argument massue suivant ; surtout ne riez pas  :

Un argument battu en brèche par Philippe Marini, pour qui la vente "a en réalité été étudiée pendant 5 ans par les services de l'Etat." "C'est vrai que c'est un processus très rapide, tout ça a été très vite", s'étonne Pascal Leclerq, de la CGT-Forêt. La vente, conclue six jours avant le départ d'Éric Woerth du ministère, n'est certainement pas due au hasard. Elle a visiblement été accélérée par le ministre, picard et passionné de hippisme. Ce qui, pour autant, n'entache pas d'irrégularité le processus.

Comme on sait que Philippe Marini sénateur maire UMP de l'Oise est copain comme cochon avec son pote équestre,  Éric Woerth, Ministre et maire de Chantilly, vu qu'ils combattent  dans le même camp, dans des circonsciptions sur mesure, les roses socialistes, je ne vous dis pas la crédibilité des déclarations de Marini ! Quant au représentant de la CGT, que voulez vous qu'il dise ? Pris qu'il est entre le marteau et l'enclume ?

Autant demander à la grand-mère d'Éric Woerth son opinion sur le sens moral de son petit fils !

 

Le dernier paragraphe arguant enfin que le maire de Chantilly ne connaissait nullement Antoine Gilibert, l'heureux bénéficiaire de cette vente à prix discount et pourtant ami de Philippe Marini...

Au final, lectrices et lecteurs, avez vous entr'aperçu l'ombre d'une ombre d'une preuve qui puisse justifier le titre de l'article ?

NON, NON et NON !

 

Voilà les amis, comment "le Monde.fr" magouille son info. D'un article qu'on imagine d'investigation et qui n'est en fait qu'une reprise des arguments du Ministre du travail à laquelle on ajoute pour justifier ses émoluments, 2 ou 3 coups de fils à des agences immobilières, les rédacteurs, tels des prestidigitateurs débutants, vous sortent triomphalement un titre racoleur qui disculpe ouvertement Monsieur Woerth !

Comme chacun sait, en parcourant rapidement les infos d'un site ou d'un quotidien, les titres sont rapidement digérés puis retenus, vous comprenez alors le but de la manœuvre destiné à sauver le sergent Woerth.

Manipulation mesquine et pitoyable qui me fait penser que le quotidien "le Monde" est devenu sous la houlette maléfique de certains , un de ces chiffons conformistes au service du pouvoir. J'espère simplement que cette mentalité et ces pratiques  disparaîtront avec l'arrivée des nouveaux propriétaires.

Au Village des NRV, on manque cruellement de comiques et autres fantaisistes scribouillards dans mon style, je profite de ce billet pour appeler la plupart des journalistes du Monde à nous rejoindre : ils se révèlent indubitablement plus doués que nous !

Dans des temps pas si anciens que les jeunes peuvent ne pas connaître, le "groupe téléphone" chantait : "je rêvais d'un autre Monde..."

Moi aussi.

 

Travailleuses, travailleurs, je vous propose une suggestion : partez donc voyager par procuration avec Céleste.

 

À après !

 

Cui cui fit l'oiseau, pseudo journa-liste rouge, le temps d'une chanson.

 

 

vendredi, 16 juillet 2010

Monsieur Éric Woerth, à dada sur son bidet, prout prout cadet ! [humour jaune]

Cet humble texte est une défense en règle de l'Honneur perdu d'Éric Woerth.

Woerthjockey13.jpg


Au nom de tous les membres altiers du Village des NRV  scandalisés par l'odieuse campagne de dénigrement et de calomnies menée à l'encontre du Ministre du Travail, notre brave et valeureux Monsieur Éric Woerth.

Au nom d'une certaine idée de la France irréprochable dont le président de la République, Monsieur Nicolas Sarkozy est l'étendard sans gland .

Au nom de l'intégrité des élites de la Nation, de l'honnêteté de ses dirigeants, de l'Honneur de notre Pays aux yeux du Monde.

 

Parce que M. Éric Woerth porte la probité sur son visage comme Monsieur Patrice de Maîstre porte sa légion d'honneur au revers de son veston.

Parce que Madame et Monsieur Woerth sont particulièrement représentatifs des couples de Français moyens.

Parce qu'un ménage qui aime tant les bêtes et notamment les chevaux ne peut être malfaisant.


Pour toutes ces raisons, il est de notre devoir de défendre pied à pied ces époux irréprochables, en démontant tous les arguments spécieux mis au point par de mystérieuses officines probablement financées par Al Qaeda l'hydre islamiste et Médiapart, le siège trouble du trotsko-fascisme.

Je m'en vais  donc démanteler, une par une, toutes les accusations ignominieuses dont certains ont accablé le ministre préféré de notre petit caporal chef, Nicolas Sarkozy !

 

1er argument fallacieux : Madame Woerth travaillait dans l'entreprise de Monsieur de Maîstre qui gérait la fortune de Madame Bettencourt.

Réponse : quelle honte y avait il pour Florence Woerth, d'arrondir les fins de mois difficiles du couple et de faire des ménages dans l'entreprise Clymène ? Je trouve son courage et son goût du travail plutôt réconfortants !


2ème argument tronqué : Monsieur de Maîstre aurait reçu la Légion d'Honneur des mains même de Monsieur Woerth.

Réponse : le patron de l'épouse du Ministre s'occupait de l'argent FRANÇAIS de Mme Bettencourt pour conquérir des marchés en Suisse et augmenter le patrimoine colonial des îles de l'océan indien. Ils portait donc très haut les couleurs de notre pays. Rien de plus normal que d'en être récompensé !


3ème argument de mauvaise foi : Monsieur Woerth recevait des enveloppes contenant de l'argent liquide.

Réponse : il venait simplement chercher auprès de Mme Bettencourt le salaire de "femme de ménage" de son épouse ! Quoi de plus normal ? D'autre part Mme Bettencourt adorait les animaux domestiques et versait un peu d'argent pour acheter du foin aux pauvres carnes en fin de vie dont s'occupait Florence.

 

4ème argument diffamatoire : Florence détiendrait une écurie de course.

Réponse : À force de sacrifices, les mains usées par les lessives et les produits ménagers caustiques, Forence est parvenue à mettre un petit pécule de côté. Avec 3 ou 4 copines de peine, elles se sont offertes une petite écurie  composée de quelques rossinantes en fin de carrière, promises à une euthanasie fatale. Le terme "écurie de course" est largement exagéré ! J'appellerais plutôt ce lieu "clinique pour chevaux en fin de vie"

 

5ème argument vicieux : Selon le Canard Enchaîné, le ministre aurait bradé le patrimoine  de l'hippodrome de Compiègne à des copains.

Réponse : Éric héritait d'un choix cornélien, soit il bradait le champ de course à un vrai bon Français qu'il connaissait suffisamment pour qu'il reste aux mains de notre bonne vieille bourgeoisie provinciale , soit cette perle hippique tombait entre les mains d'investisseurs étrangers sans scrupules ! Patriote fanatique, notre héros n'a pas hésité : les intérêts de la Nation devaient passer avant tout, même si cela coûtait beaucoup au Pays !


6ème argument abject : Selon l'AFP, en 2009 Florence aurait professionnellement fait acte de candidature auprès de banques suisses.

Réponse : Connue internationalement pour son expertise dans la propreté et l'hygiène, de par son expérience du ménage chez Liliane Bettencourt, Florence aurait postulé un emploi auprès du Crédit Suisse, toujours très à cheval sur la netteté méticuleuse de ses locaux. Sa réputation d'agent d'entretien avait fait le tour de l'Europe. Il semble que son mari, un peu fatigué d'aller chercher si loin les enveloppes contenant son salaire lui ait demandé de renoncer.

 

Si Ricky, surnommé ainsi par les jeunes supporters UMP de la bourgeoisie de sa ville, la crème de Chantilly, recevait une valise de billets de Liliane B., en direct devant une douzaine de caméras de télévision, il nierait probablement ; toutefois il se trouverait, tant il est victime d'un véritable acharnement médiatique, des journalistes sans foi ni loi pour l'accuser de malversation !

La cabale insidieuse dont il est l'objet est proprement ignoble et scandaleuse.

Nul doute que la Justice française, lourdement armée de son glaive en vermeil et soutenue par l'exemplaire moralité du Chef de l'État, rendra à ce brave homme discrédité de toutes parts, une virginité morale qu'il n'aurait jamais dû perdre...

Quant à votre modeste serviteur, citoyennes et citoyens, ne comptez pas sur lui pour hurler avec les loups !

 

Lectrices et lecteurs, je reste persuadé que vous avez été convaincus par mes argument qui, ajoutés à ceux du Président de la République, au moins aussi percutants, montrent que vos dirigeants, loin de penser à leurs intérêts personnels ont conscience de leurs charges éprouvantes consacrées au bien être de la Collectivité nationale.

Plus personnellement, je me tiens à votre entière disposition, pour élaborer une défense efficace et rigoureuse en temps qu'avocat lors d'un éventuel procès vous concernant. Laissez un mail au Village des NRV qui transmettra...

Maître Éolas n'a qu'à bien se tenir.


Amis, bonnes vacances à ceux qui partent et à après !

 

 

cui cui fit l'oiseau, défenseur de la veuve et de l'orphelin, cherche officine désespérément.

 

mercredi, 19 mai 2010

Rire jaune, burqa bleue et obsession noire.

Pastiche trash sur la presse à sensations. Émotifs s'abstenir.


frpoir.jpg

 

 

Encore un succès pour Brice Hortefeux

: un gang d'intégristes musulmanes

en burqa arrêté en flagrant délit

de tentative d'assassinat !


burqa.jpg

En exclusivité, la photo des 2 assaillantes en pleine action.


Reportage réalisée par Cédric Le Boucher des Ardennes.

Le RAID, glorieux fer de lance de la police nationale, a réalisé un magnifique exploit en intervenant au 5ème étage d'un bâtiment, dans une salle de torture spécialement aménagée, pour sauver une jeune femme dont les bourreaux, 2 terroristes en  burqa traditionnelle bleue, commençaient à exciser un sein, pour probablement tirer des aveux à cette pauvre innocente..

En effet, un appel anonyme avait alerté le Ministère de l'intérieur : un crime épouvantable risquait de se perpétrer sur une jeune femme enlevée la veille. En quelques heures, les brigades avaient mis au point une cellule d'attaque dirigée par le Ministre de l'Intérieur, Monsieur Brice Hortefeux en personne dont on ne compte plus les succès contre le terrorisme international !

Le commando du RAID, dirigé par le colonel ProutÔ, homme de fer doté d'un sang froid de squale, a déboulé brusquement sur les assaillantes qui hurlaient que la victime risquait sa vie sans une assistance médicale. Clouées au sol, puis assommées, les 2 extrémistes furent baillonnées et garrotées sans ménagement.

Le colonel ProutÔ, en homme d'action prompt et déterminé, rechercha aussitôt des secours en s'enquérant à la clinique la plus proche, en l'occurence le lieu du forfait, auprès du personnel médical de secours  pour stopper l'hémorragie de la victime dont la moitié du sein pendait dans des ruissellements et des geysers de sang. Il lui fut répondu que les chirurgiens plastiques étaient en salle d'opération et qu'on ne parvenait pas à les joindre.

Deux heures après, les chirurgiens réclamés n'étaient toujours pas arrivés. Certaines rumeurs font état d'un mouvement de grève touchant les services de santé. France poire s'associe à la familles de la victime qui, prise en otages par les pré-supposés grévistes , ont eu, en fin de compte, la douleur de perdre un être cher, tragiquement exsangue.

Une cérémonie en mémoire de la malheureuse victime, présidée par le Président de la République et le Ministère de l'Intérieur aura lieu aux Invalides  en présence de la famille de la martyre dont le sein aura été recousu par un médecin légiste.

Une cellule de soutien psychologique a été dépêchée auprès des membres de la famille sinistrée, un bon d'achat de cinq prothèses de sein en silicone et leur pose chirurgicale gratuite a été gracieusement offert en échange d'une discrétion de bon aloi par la clinique Saint Robert, lieu de cet attentat terroriste déjoué...

Une médaille d'Honneur sera remise par le Ministre de tutelle au colonel ProutÔ pour son immense courage et sa lucidité exemplaire. Il a été recommandé à nos concitoyens, par les autorités de l'État de maintenir une vigilance sans failles.


Dernière minute : il se murmure dans les milieux autorisés qu'un plaisantin, auteur intempestif, du coup de fil anonyme, aurait été mis en garde à vue et écroué par le juge anti-terroriste Gruyère pour "diffusion de plaisanteries ayant entrainé la mort sans intention de la donner".


-------------------------------------------------------------------

 

Billet inspiré par  ces pitoyables évènements là.


Bonnes lectures dans la joie et la bonne humeur !

Pour terminer, un salut ému à un blog militant qui nous aime bien, à ceux dont on apprécie les textes et aux anciens toujours fidèles.

À après !



Cui cui fit l'oiseau, synthèse improbable entre un coucou fin et un loup phoque.

vendredi, 14 mai 2010

DSK : j'ai décidé de me présenter en 2011 aux primaires de l'UMP. [gag ?]

 

Ce pastiche se doit d'être consommé frais avec 3 volumes d'eau, accompagné d'un bon cigare et de deux Lexomil ®.


 

jivaro3.jpg

Une interview exclusive de Dominique Strauss

Kahn : "J'ai décidé de me présenter en 2011

aux primaires de l'UMP pour l'accession

à la candidature suprême."


strausscigar copier.jpg

 


Photo choisie par Étienne Courgeotte.

Interview réalisée par Yves Tétard, journaliste émérite de la section Dassault n°1

 

Y T : Bonjour Monsieur Strauss-Kahn, certains aigris considèrent que vous n'êtes pas un socialiste sincère, que leur répondez vous ?

DSK : Bonjour Monsieur Tétard. D'abord je voudrais répondre que tous ceux qui m'accusent d'un tel péché ne sont pas tous socialistes et que mon engagement politique est chevillé au corps. Je suis un socialiste de la veine des Mitterrand, Blair, Zapatero et tous autres pragmatiques qui ont su faire passer leur ambition de réformer le monde avant leurs convictions. Je suis mortifié d'observer, en lisant les sondages, que mes partisans sont plutôt des électeurs de droite ! J'en déduis que si je me présentais aux primaires du PS, je n'aurais quasiment aucune chance : j'ai donc convoqué mon staff pour trouver une solution pragmatique à la mise en route de ma candidature à la Présidence de la République en 2012.

Y T : Et qu'est ce qu'il en est sorti ?

DSK : Après diverses études, nous avons découvert que j'avais davantage de chances de me faire élire comme candidat issu des primaires de l'UMP que de sortir vainqueur des primaires socialistes ! J'ai donc élaboré une nouvelle et subtile stratégie pour parvenir à mes fins : je vais me présenter aux primaires de l'UMP comme candidat social libéral contre le président sortant Nicolas Sarkozy. Mon bilan comme directeur du FMI est conséquent : j'ai sauvé la Grèce, l'Europe et l'euro du gouffre, je conserve la confiance du monde financier, les spéculateurs sont dans ma poche, je suis la coqueluche de la gent féminine, je tutoie Obama, Angela, Poutine, Medvedev, Silvio, David, Lula.

Je suis le plus grand socialiste néo-libéral de tous les temps ! Quel candidat plus idéal pour la Présidence de la République française ? Un banquier socialiste désigné par l'UMP, n'est ce point la panacée ? Le comble de l'ouverture ?

Pensez, je suis un TOUT et son contraire ! Comment mieux se positionner ? Non vraiment, Nicolas ne fait pas le poids... Et je ne parle pas de cette pauvre Martine, ersatz social-démocrate pas vraiment sociale, quant à Ségolène, laissons la fricoter avec ses lutins et ses farfadets du marais poitevin !

Y T : Ne craignez vous pas que les électeurs socialistes, rebutés par votre proximité avec la nomenklatura capitaliste et financière vous rejettent ?

DSK : Les Français, et on le voit dans les sondages, sont un peuple prudent qui aime mieux ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier. Je suis persuadé que les électeurs préfèreront un financier éprouvé de gauche proposé par la droite à une socialiste en peau de lapin rose située à la droite de la gauche ou à un politicien fanfaron, piètre économiste à la lisière de l'extrême droite comme le président actuel ! Monsieur Tétard, si vous deviez vous marier : entre entre une jeune femme, belle, intelligente, en bonne santé, riche et une moche, stupide, malade, pauvre, laquelle choisiriez vous ? [rires]

Y T : Mais disposez vous, Monsieur le Diecteur du FMI, de soutiens solides dans la classe politique française ?

DSK : Et que faites vous de Pierre Moscovici, immense personnalité, que les hiérarques du monde entier et de tous bords politiques nous envient, de l'éminent Jean-Christophe Cambadélis dont la valeur et la renommée ont franchi les frontières, sans oublier que je dispose du côté des médias, d'un nombre incalculable d'amis sûrs dont je préfère taire les noms ? De toutes manières au parti socialiste comme dans la classe politique en général, des personnalités désintéressées comme Alain Minc ou Jean-Marie Colombani afflueront toujours, attirées par le gigantesque challenge qui les attend : porter secours à leur pays en faisant don de leur intelligence, de leur altruisme et de leur dévouement à la Nation sera une source de fierté prodigieuse et irrésistible ! J'en sais quelque chose !

Y T : Mais les socialistes ne vous laisseront jamais faire !

DSK : Ah ah ah ! Existe il la moindre anfactuosité idéologique ente les socialistes de 2010 et l'UMP ? Quelle différence entre un Hollande ou une Aubry, pour donner un exemple, et un Borloo ou un Fillon ? Laissez moi rire ! De nos jours, l'étiquette politique n'a plus aucun sens ! Depuis 30 ans, les médias, l'enseignement supérieur, les politiques ont parachevé leur œuvre de structuration des masses : il ne reste plus qu'une seule manière de concevoir l'économie, les  canons du marché dérégulé ont gagné pour longtemps ! Toute personne ne surfant pas sur la vague libérale a perdu d'avance ! Les autres partis de gauche sont bien trop minoritaires pour espérer quelque succès que ce soit.

Le financement des campagnes électorales est un des fondements de la victoire des partis de droite en Europe : ses candidats sont les plus aidés médiatiquement et financièrement. Évidemment, les dés sont pipés et chacun le sait bien, peut-être, exceptionnellement un parti vaguement de gauche mais toujours défenseur de l'économie de marché pourra sortir du lot mais il s'agira là, d'un fait assez rare. On ne trouve plus l'argent sous les sabots d'un cheval, Monsieur Tétard ! Ah ah ah ! Goldman Sachs n'est pas une écurie, que je sache ! Il faut bien que je m'adapte comme l'ont fait Mitterrand, Blair et Zapatero avant moi...

Y T : Si vous étiez élu, quelles seraient vos trois premières mesures, Monsieur Strauss-Kahn ?

DSK : Je tiens à préciser avant tout que je suis un pragmatique. D'abord, j'alignerais mon salaire sur celui du FMI soit 460.000 $ /an car j'estime que mes futures responsabilités le valent bien, puis je demanderais solennellement aux Français, au nom de l'intérêt collectif de toute la communauté nationale, banques comprises, de se sacrifier pour les générations futures à l'instar des Grecs, et enfin je ferais rentrer des femmes dans mon gouvernement, beaucoup de femmes. En cela, je me sens très proche de Silvio (NDLR Berlusconi), nous sommes proches, très proche dans ce domaine car n'oublions pas les sublimes paroles de Louis Aragon, marxiste accompli, dans le fou d'Elsa, il écrit : "Je suis l'ennemi de ce règne de l'homme qui n'est pas encore terminé. Pour moi, la femme est l'avenir de l'homme, au sens où Marx disait que l'homme est l'avenir de l'homme".

Y T : Merci Monsieur le Ministre, en vous écoutant avec une émotion non dissimulée, je perçois parfaitement l'essence de votre subtil engagement de gauche lié à ce réalisme non partisan de bon sens et de lucidité économique  qui vous honore. Qui ne parvient à pressentir en vous l'homme d'État, sublime synthèse patriotique de deux courants de pensée jusqu'ici irréconciliables ?

DSK : Votre portrait sans concession me sied à merveille, Monsieur Tétard ! Saluez Monsieur Serge Dassault de ma part et rappelez lui notre souper du 16 avec Bernard Arnault, Henri de Castries, Alain Minc, Tony et Gordon qui a enfin trouvé du temps libre.

Y T : Je n'y manquerai pas, Monsieur le Président, mes hommages à Madame Sinclair, notre illustrissime et non moins talentissime consœur.

DSK : Merci mon ami, je saurais me souvenir de vous.

 

Amis des NRV, bonne fin de semaine, à après si vous le voulez bien et bonne lecture !


Cui cui fit l'oiseau, ennemi intime des bonimenteurs.


 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu