Avertir le modérateur

mercredi, 09 décembre 2009

Lettre ouverte à Patrick Sébastien, visionnaire du 21ème siècle.

Cher Monsieur Patrick Sébastien, Cher Maître, Très Cher Collègue,

Fervent admirateur de tous les visionnaires de l’évolution humaine depuis le pitécanthrope, en passant par Lucy, Bouddha, Jésus, Attila, Mahomet, Marx, Lénine, Einstein, Freud, Claude François, Reagan, Thatcher, Aphatie et Sarkozy ; je suis ravi de vous accueillir dans mon illustre Panthéon personnel..

Vous avez récemment créé un mouvement dont le petit peuple ne mesure pas encore les répercussions sur les générations à venir, j’ai nommé le D.A.R.D. dont les initiales signifient : "Droit Au Respect et à la Dignité" ; le sigle représentatif de ce mouvement étant le D.

Modestement, j’ai fondé récemment autour de ma petite personne une organisation, la C.H.A.T.T.E. (Communauté Humaniste Amicale Terrienne Transculturelle Européenne) dont le sigle est le Q.

En fait, le but de cette présente missive n’a d’autre objectif que de vous proposer une fusion entre votre D.A.R.D. et ma C.H.A.T.T.E. qui pourrait donner le jour à un mouvement plus universel qu’on pourrait appeler E.M.B.R.Y.O.N. (Entreprise Médiatique de Battage Radio-télévisuel Yang pour l’Ouverture des Négociations)

Ainsi, le manifeste de l’E.M.B.R.Y.O.N. rédigé en bonne et due forme par nos soins soumettra aux partis politiques actuels une charte précise de mesures concrètes avant les élections présidentielles et qu'ils devront s'engager à appliquer pour obtenir notre label de qualité appelé  "DEBOUT LE DARD".

Je préconise d'autre part la création d'un organisme que nous appellerons le F.O.U.E.T. (Front d’Observation Universel des Élément Traités) qui vérifiera après les élections, la réalisation concrète de notre charte afin de vérifier que nos recommandations ont été scrupuleusement respectées.

Si par extraordinaire, nos mesures n’étaient pas entérinées, je suggère la création de deux nouveaux mouvements, les adhérents pourraient opter soit pour le B.A.I.S.É. (Banc Autonome des Indécis Sans Espoir ) qui statuera éventuellement sur les mesures de rétorsion à prendre envers les politiques qui n’auraient pas respecté leurs engagements, soit avoir dans le F.I.O.N. (Front des Inscrits Ouvertement Niqués) une attitude plus passive.

Dans ce cas de figure, nous serions contraints de créer un véritable parti politique qui pourrait s’appeler la G.A.U.C.H.E. (Groupement Anarchiste Unifié de la Cause Humaniste Européenne) pour diffuser nos propres idées. Mouvement dont vous deviendriez fort logiquement, le "Lider massimo".

Dans l’attente de lire vos réactions à mes suggestions , Cher Monsieur Patrick Sébastien, Cher Maître et Très Cher Collègue,  je vous supplie de recevoir, les humbles salutations d'un admirateur éperdu du Génie universel de notre espèce et futur adepte de votre Manifeste qui marquera l'Humanité, n'en doutons point, d'une empreinte indélébile !

Amis de Cui cui, à après !

 

Cui cui fit l'oiseau, adhérent débile de l'éternel C.A.U.C.U. (Caricaturiste Autoproclamé de l'Univers de la Communication Universelle).


mercredi, 04 novembre 2009

Une interview exclusive * de Monsieur Jacques Chirac au JIVARO.

* Avertissement : ce pastiche est à consommer sans modération.

Bandeau3.JPG

 

Jacques Chirac : un témoignage historique

essentiel sur la période la plus palpitante

du Gaullisme transcendantal !

 

photo-du-president-jacques-chirac-et-de-dominique-de-villepin-lors-de-la-ceremonie-du-8-mai-2006-a-larc-de-triomphe.1178644804.jpg

 

Photo choisie par Étienne Courgeotte.

Interview réalisée par Michou Brézé , chroniqueur d'élite de la section Dassault n° 1

 

M-B : Bonjour Monsieur le Président, c'est une émotion particulèrement prégnante qui m'a étreint lorsque j'ai lu le premier tome de votre ouvrage. J'ai été saisi de la même fièvre lorsque, vers 25 ans j'avais entamé le Mémorial de Sainte Hélène, dicté par l'empereur déchu Napoléon 1er à son fidèle Las Cases entre 1815 et 1821.

J-C : Mon cher Monsieur Brézé, je comprends vos sentiments mais je vous demanderais de vous comporter avec moi comme vous l'auriez fait avec l'empereur, c'est à dire avec simplicité et une humeur de bon aloi ! Vous avez été distingué avec certains de vos collègues de très hauts niveaux comme Messieurs Elkabbach et Michel Drucker dont on connait l'alacrité et l'impertinence : je n'aime me frotter qu'à des interlocuteurs de taille !

M-B : Monsieur Jacques Chirac, j'ai noté au début de votre livre deux faits majeurs de cette œuvre magistrale, votre surnom scout était "bison égocentrique" et vous vous êtes fait déniaiser dans un bordel algerois. On perçoit déjà que sous le jeune homme un peu rebelle de gauche perçait un véritable Homme d'État prêt à tout les sacrifices pour se consacrer à son pays pour le plus grand bonheur de ses concitoyens.

J-C : Parfaitement.  Après avoir suivi le cursus normal de l'ENA, le président Pompidou qui m'avait pris en affection m'avait promis une grande carrière : rentrer dans les baronnies gaullistes à cette époque c'était comme rentrer au Saint siège.  Le couronnement se trouvait au terme de l'aventure. On pourrait estimer que j'ai mené une carrière rectiligne en zig-zag avec des hauts et des bas... Bien entendu, j'ai dû combattre de nombreux amis et ennemis, dans un premier temps, j'ai éliminé, Monsieur Jacques Chaban Delmas au bénéfice de Giscard, puis j'ai fait battre Monsieur Giscard d'Estaing dont je détestais la morgue au bénéfice de Monsieur Mitterrand qui m'en a gardé une reconnaissance éternelle et m'a facilité l'accession à la présidence en 1995.

M-B : En réalité votre cheminement montre comment un homme exceptionnel peut parvenir à transcender son parti pour l'intérêt public. D'autant que lors de vos mandats à la Mairie de Paris, votre générosité proverbiale a donné libre cours à de multiples aides aux plus défavorisés.

J-C : Tout à fait, Monsieur Brézé, je me suis montré parfois trop généreux envers de multiples relations dans le besoin : nous avions d'ailleurs table ouverte (frais de bouche à satiété) à l'Hôtel de Ville et nous réservions souvent des chambres d'hôtes à nos amis ! Cela nous a été suffisamment reproché injustement ! L'amitié et la bonté ne sont hélas pas toujours récompensées...

M-B : j'ai retrouvé dans votre livre les accents exaltants d'un véritable humaniste au service de son pays, uniquement dévoué au bien-être de ses compatriotes les plus humbles, désintéressé au point de se retrouver, pendant sa retraite obligé de loger chez l'habitant, un citoyen d'excellence détaché des biens de ce monde matérialiste, travailleur infatigable, réformateur inlassable, véritable héros intègre des temps modernes !

J-C : J'avoue, mon cher Brézé que ce portrait me sied à merveille, d'ailleurs j'attends autant de critiques mesurées de Mrs Elkabbach et Drucker qui possèdent, comme vous, une haute conception du journalisme respectueux. Et pour vous remercier, je vous dois une confidence : je vais vous expliquer ma méthode de travail où le temps joue un rôle considérable. Sur mon bureau, je mets les dossiers à résoudre sur ma droite, et sur ma gauche, les dossiers que le temps ou des évènements extérieurs indépendants de ma volonté ont résolu tous seuls ! Vous n'imaginez pas combien cette méthode purement chiraquienne a réglé de problèmes quasiment insolubles pendant 12 ans !

M-B : Merci Monsieur le Président et rendez-vous pour le prochain tome de votre extraordinaire épopée, allant des années 1995 à 2007 .

 

Amis de cui cui attention à la grippe aviaire... Snif... Et un bon blog à découvrir.

 

Enfin une dernière recommandation commune à Urbain et moi-même après avoir lu la Sorcière : évitez cet insipide roman de gare de Jacques Chirac et lisez , faites lire Marie Ndiaye.

 

Cui cui l'oiseau fêlé du Village des NRV

vendredi, 16 octobre 2009

Le prodigieux "élixir Sarkozy ®", la potion magique à la mode.

Ami lecteur.

Tu traverses une période épouvantable, ton épouse t’a quitté, tes enfants t’ignorent, tu as été chassé de ton foyer par l'amant de ta femme, ta voiture a brûlé, tu as une jambe dans le plâtre, tu as ri quand Brice Hortefeux a lancé sa vanne sur les Auvergnats, tu as pleuré d'émotion à 20h devant Frédéric Mitterrand plaidant pour la liberté sexuelle des éphèbes  thaïlandais de 40 ans, tu écoutes chaque matin Alain Duhamel sur RTL, tu regardes le journal télévisé de midi sur TF1 et celui du soir sur France 2, ton chien a attrapé la gale, ta mère ivre de chagrin s’est suicidée après avoir découpé ton père avec une tondeuse à gazon, ton patron t’a licencié, tu viens de trouver un emploi chez France Télécom et tu envisages déjà de mettre fin à tes jours en te coupant les veines ?

STOP ! SUSPENDS TON GESTE, MALHEUREUX !

Parcours d'abord ces quelques lignes avant de prendre une décision regrettable !

SITE%20PIC%20MAT%20PHYTO%20ElixirSuedois%20350ml.jpgIl te reste une solution peu onéreuse à 49,99 € pour sortir indemne de la guigne qui ronge ton moral : l'achat du prodigieux "élixir Sarkozy ®" !

Lisons quelques témoignages. D’abord Jean S. de Neuilly :

"Étudiant de 22 ans, ayant redoublé deux fois ma deuxième année de faculté de droit, mon moral était au plus bas quand je suis tombé sur une de vos annonces vantant les propriétés de "l'élixir Sarkozy ®" pour le prix modique de 49,99 €. Sitôt reçu cette divine potion, je me suis présenté à l’élection de conseiller général de Neuilly et j’ai été immédiatement élu. Un an après, suite à une proposition d’emploi, j’ai  très facilement décroché un emploi de président à l’EPAD qui gère, tenez vous bien, un budget de plus d'un milliard… Je remercie de tout cœur les distributeurs de ce merveilleux "élixir Sarkozy ®" qui m’a tant porté bonheur !"

Un autre témoignage de Martin B, chef d’entreprise d’une chaîne de télévision et propriétaire d’un groupe de téléphonie mobile :

"Merci infiniment pour votre extraordinaire "élixir Sarkozy ®", acheté pour la somme ridicule de 49,99 €. J'avais à peine bu quelques gouttes de cette potion magique que l’audience de mes journaux télévisés grimpait brutalement, les plus grandes célébrités politiques venant confier leurs émotions sur ma chaîne devant un auditoire conquis. D’autre part, un concurrent de téléphonie mobile qui devait se livrer à une concurrence féroce à mon encontre a été débouté par une décision gouvernementale opportune. "L'élixir Sarkozy ®", restera à jamais rangé dans ma poche tout contre mon cœur !"

Enfin, le cri du cœur d'une cliente, Mme Carla B-S :

"Chanteuse à la petite semaine dans des bouges et des claques sordides, mannequin pour les catalogues de la Redoute ® et des 3 Suisses ®, mon avenir me semblait bouché. Au plus profond de ma dépression, je suis tombé sur un de vos articles et j'ai franchi le pas ! 15 jours plus tard, je rencontrais l'homme de ma vie, et peu de temps après, j'aménageais dans un château. Je suis désormais entourée de domestiques et les journalistes se pressent autour de moi pour obtenir quelques interviews. Je côtoie les plus grandes célébrités du monde et reçoit des propositions de rôles de la part des meilleurs metteurs en scène de la planète ! Merci à "l'élixir Sarkozy ®" qui a changé ma vie pour seulement 49,99 € !"


Nous ne publierons ni la lettre d'Arnaud L., patron de presse, ni celle de Serge D., patron d'une usine d'armements et patron de presse, ni celles de J-P P., journaliste chez Martin B. et J-P E. chez Arnaud L.. Sachez que des centaines de témoignages, allant tous dans le même sens et faisant état des bienfaits extraordinaires de notre potion miraculeuse sont à votre disposition, bien rangés dans un coffre chez notre huissier de Justice, Maître Verdâtre

 

Lecteurs, pour clore et accentuer notre démonstration, nous allons vous révéler une déposition de Monsieur Dominique G. de V., ancien Premier Ministre et poète maudit à ses heures qui n'a jamais jugé bon de se doter de ce sublime produit :

"Devant votre publicité que je jugeais, à tort, je le précise, indigne et honteuse, j’ai fait l’erreur de ne pas commander "l'élixir  Sarkozy ®" : mal m’en a pris ! Pour une sombre et anodine affaire de barbouzes, j’ai été traîné devant les tribunaux, je risque ainsi le déshonneur et la prison ! J’ai enfin compris que si j’avais fait l’acquisition de "l'élixir Sarkozy ®" pour 49,99 € seulement, tous ces désagréments ne me seraient jamais arrivés !"


Jeunes au chômage, banquiers en déconfiture, Auvergnats en surnombre, touristes sexuels, étudiants attardés, journalistes en mal de promotion, comiques en décrépitude, yachtmen sous pavillon panaméen, résidents de paradis fiscaux, chefs d'entreprises en recherche de contrats, people en goguette, socialistes carriéristes ou paumés, arrivistes forcenés, propriétaires avares, traders cupides, marchands d'armes gâteux,  cet encart promotionnel s'adresse à vous. Grâce à "l'élixir Sarkozy ®", fruit d'un travail de recherche de deux ans et demi, vous verrez vos soucis matériels disparaître comme par enchantement et une solide réussite  sociale et financière se profiler à l'horizon ! N'hésitez plus !

Attention ! Stocks limités.

Avec l'élixir Sarkozy tout devient possible dans la France d'après ! ©


"L'élixir Sarkozy ®" est vendu sous la forme d'un flacon luxueux au bouchon original et rigolo ou d'une pommade hémorroïdale au prix exclusif de 49,99 €.

En vente dans toutes les bonnes pharmacies : c'est même à celà qu'on les reconnaît.

 

Cui cui, ridicule écrivaillon du Village fantôme des NRV, blog quasiment introuvable sur le Net.

lundi, 21 septembre 2009

Les aventures de Gono, Peillo, Besso et Zozor, clowns pathétiques.

Un scénario désopilant pour clowns avec :

Gono l’intellectualiste de la droite nationale : Henri Guaino

Peillo le socialisse mou et creux : Vincent Peillon

Besso le fourbe toujours plus sournois : Éric Besson

Zozor le boutefeu, dernier rempart de la France éternelle : Brice Hortefeux

Poupoule qui finira mal

Avec l’aimable participation de Niko, chef du monde.

henri-guaino-356997.jpg

 

Gono pénètre sur la scène en pétant et rotant. La salle éclate de rire.

 

- Bouzour les pitits zenfants, zavez été sages ? Un pet. Rires.

- Ouuuuiiiiiiiiiiii. 3 flatulences sonores. Rires

- Vous savez quoi ? Je suis proprofessieur intellectualiste des zécoles et chief de la France avec Niko. Un long rot. Rires.

- Aujourd’hui explication de texte. Je vous soumets ma réflexation : "J'ai toujours pensé que tout rendre visible, c'est le début du totalitarisme". Stupeur dans l’assistance… Un gros pet sonore rompt le silence. Quelques rires forcés.

- Et j’appelle Poupoule mon élève pour commentationner cette phrase phiphilosophique !

Une poule géante grotesque arrive en sautillant et en caquetant. Elle pond tous les mètres, elle pète à chaque œuf et déclenche des cascades de rires à chaque ponte.

- Alors que réponds tu Poupoule à cette phrase intellectualiste ? Lâcha Gono, urbain et arrogant.

- Cot cot cot, fit la poule, je réfléchissasse (car c’était une poule intellectuelle de la même veine que les volailles qui fréquentent ce village…)

- Maître Gono, si je puis me permettre, dit elle un peu pompeuse comme toutes les poules cérébrales, votre raisonnement, cot cot cot, est absurde car si nous inversons le sens, on obtient la sentence suivante : " j’ai toujours pensé que tout rendre invisible, c’est le début de la démocratie " Donc la Russie stalinienne, l’ex Chili de Pinochet, l’Arabie saoudite, la Chine Peillon.jpgauraient été ou seraient démocrates. C’est un contre-sens absolu.

Les tics qui parcouraient habituellement le coté gauche du visage de Gono s’accentuèrent jusqu’à former une grimace figée. L’assistance était pliée de rire. La poule nerveuse devant la fureur de Gono et consciente de son impertinence pondait toutes les 10 secondes en pétant. Brusquement, Gono sortit un énorme couteau d’on ne sait où et trucida la poule qui disparut dans une trappe ; quand il se retourna il présenta au public un vulgaire poulet plumé prêt à cuire. La salle s’esclaffa.

- Voilà le sort que je réserve aux mauvais élèves, dit Gono et regardant l’assistance, menaçant. Un vent d’effroi parcourut l’assistance des enfants.

- Je suis socialisse et j’ai tout vu et je suis de gauche puisque je suis socialisse

Les rires fusèrent spontanément. Peillo fit son entrée. À chaque fois qu’il prononçait le mot socialisse, la salle était pliée de rire.

- Et en temps que socialisse , je suis d’accord avec Mossieur Gono : la transparence, c’est le totalitarisme. D’ailleurs chez les socialisses, c’est l’opacité totale et donc la démocratie absolue, la preuve on connaît notre première secrétaire avant de l’avoir élu ! Na ! Hilarité dans la salle. Certains, le visage rouge écarlate congestionné par le fou rire,  sont à la limite de l’apoplexie

C’est le moment que choisissent Besso le fourbe, avec un immense doigt d’honneur bloqué et Zozor le boutefeu, pour rejoindre le duo. Le doigt paralysé de Besso le fourbe amuse beaucoup les enfants. Gono lance à Besso : tu devrais te servir de ton doigt comme thermomètre : tu seras le premier prévenu quand tu attraperas la grippe A. Rires gras.

Brice-Hortefeux-002.jpgEn tout cas dit Zozor, on est tous d’accord avec notre intellectualiste Gono, parce que moi zaussi je vais lâcher une sentence phiphilosophique.

Oui ? Firent ils tous extasiés devant Zozor le boutefeu.

Gonflé d’importance ce dernier lança : " la transparence en politique, c’est comme les Auvergnats, quand il y en un peu, ça va, mais c’est quand il y en a trop que ça pose problèmes ! "

- Bravo Zozor !  Je te nomme Vichyste de première classe. Jeta Gono avec superbe.

- Et moi,  et moi, le fourbe Besso ? j'ai pas de récompense ? Vous trouvez ça normal les pitits zenfants ?

- Ouuuuuiiiiiiii ! Méchant ! Traître !

- Mais je mérite mon diplome de Vichyste, j'ai trouvé pourquoi on trouve tant de Sarrasins en Auvergne...

Un silence gêné. Un frissonnement des petites têtes. On sent que le monstre fait peur... Des pleurs se font entendre... Besso à la cantonade, d'une voix basse.

- Ils passent par les cheminées des volcans !

- Besso, pour tous les services que tu rends et l'abjectation hyperimmonde dont tu fais preuve chaque jour davantage, je te fais Vichyste d'or, palme du pétainiste avec mention, fit Gono doctoral . Huées de l'assistance...

Génial, nous allons boucher les volcans d'Auvergne sans tarder ! Tu mériterais d’être chief comme moi, mon cher fourbe ! Dit Gono.

 

eric-besson-municipales-20081204888984.jpg

- Quoi, qu’entends-je ? Fit une voix au fond de la salle !

- Par Belzébuth, Niko ! hurlèrent ils tous en chœur avec effroi.

Un gnome avec un gigantesque marteau apparut.

- On veut prendre ma fonction ? Cette place de chief vichyste pétainiste sarrasinophobe socialophobe patroniphile que j’ai méritassée depuis que je suis dans le ventre de ma mère ? Je vais vous montrer, moi, de quelle croix de feu je me chauffe, bande de sacripans ! Les 4 clowns se mirent à fuir avec derrière eux le gnome menaçant muni de son marteau géant.

Les enfants furent un peu déçus par la fin du spectacle mais il reste encore 2 ans et demi aux Français pour supporter un spectacle affligeant qui devient peu à peu terriblement pathétique voire tragique

 

NB : Bakchich sort un supplément papier dans les kiosques dès mercredi matin. Si vous appréciez le site, n'hésitez pas à les encourager.

 

Cui cui l'oiseau qui ne sait plus quoi inventer…

vendredi, 04 septembre 2009

La complainte de Supercrado, anti-écologiste par nécessité.

Attention ! Ce billet, par la crudité de ses propos, est susceptible de choquer les âmes sensibles, les enfants, les électeurs d'Europe écologie,  certains  bobos, les groupies de Nicolas Hulot et les fans de Daniel Cohn Bendit, les électeurs de Nicolas Sarkozy, les socialistes et les centristes…


Amis du Web, je me présente : Monsieur Supercrado ; Français désespérément moyen mais de plus en plus attiré vers la France d'en bas ; désormais catalogué comme  mauvais citoyen !

Pensez !

Je fais pipi dans les WC, gaspillant des centaines de litres d’eau ; je pète et rote comme une vache, contribuant ainsi à amincir la couche d’ozone ; je prends des bains dans ma baignoire ; je roule dans une voiture de plus de 15 ans parce que je n’ai pas les moyens de m’en racheter une, véhicule qui par ailleurs, pollue comme une bombe au napalm ; je ne récupère pas mes étrons quotidiens pour en faire de l’engrais ; je déteste les droites UMP et PS qui veulent nous asphyxier financièrement avec leur taxe carbone ; j'utilise les masques destinés à nous protéger du FondRD1.JPGvirus H1N1 comme string...

Inutile de vous préciser que l'écologie n'est pas ma préoccupation majeure : tenter de subsister décemment me concerne davantage.

Et pourtant, tenez, regardez Nicolas Hulot ( @si payant) : il va nous abreuver jusqu’à satiété de la promotion de son prochain film  "Le syndrome du Titanic" qui sortira en octobre, long métrage dans la lignée de « Home » de Yann d’Arthus-Bertrand. À la télévision et dans tous les médias, attendez vous à déguster du "Hulot", matin, midi et soir. De quoi provoquer  une indigestion  d’écologie, de politiquement correct, de green fashion, de terrorisme du bien-se-comporter ; bref on risque d'assister à un  immense festival du conformisme béat de médias moutonniers et sans imagination. Quelle misère, mes aïeux !

Nonobstant, moi, Supercrado, j’en ai un peu marre qu’on me fasse la morale à tout bout de champ. Fais pas ci, fais pas ça, c’est pas bien, attention, c’est interdit, la planète, les ours polaires, les bébés phoques, les oiseaux, les  éléphants, le développement durable, les rivières, les gaz à effet de serre, l’ozone, les déchets, l'eau, l'hygiène, l'air. Et pendant ce temps on flingue, on bombarde tout ce qui bouge au Moyen Orient et en Orient, les Américains continuent à polluer la planète à tout berzingue et au moins 923 millions de Terriens souffrent de malnutrition...

Un peu de cohérence, ventrebleu !

Certes ! On est bien décidé à préserver la nature, les mecs, mais quid du milliard d’humains qui crèvent la dalle, quid des sommes monstrueuses (des centaines de milliards)  gaspillées par les complexes militaro-industriels pour faire les guerres ? Ne croyez vous pas, bande de nazes , que si on débloquait 50 % des budgets de la défense et d’armements des grands pays occidentaux , les problèmes écologiques seraient vite résolus ? Et celui, essentiel, de la famine dans le monde ? Il suffirait de 30 milliards pour enrayer ce fléau...

Que Sarkozy, Brown et Obama fassent sortir leurs  ruineuses forces armées d’Afghanistan et d’Irak pour les USA, et qu’ils allouent les sommes économisées à l’écologie !  Là, on pourra vérifier leur réelle volonté politique de lutter pour sauver la planète. Alors avant de nous faire raquer toujours plus de taxes, élites de ce monde, tâchez de nous montrer l’exemple d'en haut !

Coût de la guerre en Afghanistan : US $ 226 milliards - Coût de la guerre en Irak : US $ 679 milliards

Coût total des guerres : US $ 905 milliards !

IMAGINEZ les répercussions de l'insufflation de 900 milliards de $ dans l'économie mondiale pour  promouvoir  de nouvelles énergies et éradiquer la misère ?

Le jour où le Président de la République nous dira : "Voilà, j'ai décidé d'enlever nos militaires d'Afghanistan, je réduis le budget militaire de 30 % et je consacre ces crédits économisés à l'élaboration d'un plan destiné à  concevoir des énergies peu polluantes et favoriser une économie qui ne massacre pas notre environnement : ALORS OUI, LES AMIS, JE CROIRAIS À LA SINCÉRITÉ DE NOS POLITIQUES ET J'ADHÉRERAIS SANS RÉSERVE !

Sinon ? Pipeaux, fifrelins et billevesées ! Qu'ils aillent tous au diable !

Écolos de façade, Mamèriens professionnels de la politique, Cohn Benditois opportunistes, Duflotards geignards,  Hulotistes  calculateurs, osez donc poser les VRAIES QUESTIONS, CELLES QUI FÂCHENT à ceux qui détiennent les rênes du pouvoir !

marionettiste1.jpg On verra ainsi, si vous méritez vraiment la médaille d'or de la défense de la nature et le sceptre en vermeil de l'écologie politique que vous vous êtes si généreusement octroyés !

Parce qu'entre nous,  braves lecteurs dubitatifs, la panoplie du parfait petit écologiste coûte terriblement cher, entre sa voiture propre, son énergie renouvelable, sa maison isolée, son alimentation bio, ses vêtements recyclables, devenir un véritable écolo certifié 100 % vert, doit bien vous demander un revenu substantiel  de 4000 € par mois, non ?

Mais me direz vous, le moins étrange de cette affaire est que les partisans de cette taxe inique sont pour la plupart des gens dont les revenus sont largement supérieurs à la moyenne !

Baste, il est tellement plus facile d'être écolo quand on se retrouve dans la tranche des plus aisés ! Quoi de plus élégant que de s'exhiber "green addict" ?

Sur ce, amis de Cui cui l'illusoire prophète de malheur et mauvais esprit s'il en est, faîtes bien gaffe  à certains écologistes de salons si peu francs du collier qui souhaitent vous faire prendre des vessies pleines pour des lampes à huile bio !

Cui cui fit l'oiseau, volontiers écologiste lorsqu'il possèdera le train de vie confortable et nécessaire pour le devenir...

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu