Avertir le modérateur

lundi, 11 août 2008

Des comptes à dormir debout : les aventures de la fée électricité et sa cousine Gazoline Suez…

Bigre !

Pendant que nos concitoyens sont en train de bouillir au soleil, insouciants, nonchalants, et fauchés comme les blés, pendant que notre représentant fait un aller retour France-Pékin 766103872.jpgexpress pour un séjour de 10 heures montre en main pour montrer qu'il existe sur la scène internationale, voici que le gouvernement autorise une hausse des tarifs de l’électricité de 2 % et du gaz de 5 % à compter du 15 août…

Signalons déjà que cette augmentation du prix du gaz (indexé sur le pétrole) s’ajoute aux hausses de 10 % déjà acceptées depuis le début de l’année : ce qui mathématiquement fait une majoration de 15,2 % depuis le 1er janvier 2008 et non de 14,5 %. (4 % en janvier, 5,5 % en avril et 5 % en août).

Bref ! Bonjour le maintien du pouvoir d’achat !

Parce qu'une hausse "limitée" en janvier + une hausse "limitée" en avril + une hausse "limitée" en août + une hausse "limitée" en octobre prochain, ça risque de nous faire une augmentation de 20 % en un an !

Vous distinguez des "limites", vous ? Moi pas !

1779018736.jpgMais surtout cette augmentation des tarifs de EDF me parait inexplicable ! Notre fée " électricité "qui n’est pas indexée sur les cours du pétrole, aurait elle pris de l’embonpoint ? Aurait elle consommé trop de graisses, d’aliments trop caloriques ? Serait elle enceinte ? Ses vêtements réclameraient ils donc des frais supplémentaires ?

Que justifie cette hausse ? L’électricité, en France, dépend pour au moins 80 %, du nucléaire, non ? Alors ? Ne s’agit il pas d’un petit cadeau de départ pour l’EDF privatisé ?

Dites donc ? Vous avez vu dans ce monde enchanté, comment, grâce en partie à nos deux petites fées, d’un splendide coup de baguette magique, notre pouvoir d’achat a rétréci ! Merveilleusement féérique, ce gouvernement !

Quel talent !

La belle chanson qu’on nous avait interprétée comme quoi les privatisations allaient faire baisser les prix, que la concurrence allait accélérer la hausse du pouvoir d’achat, est devenue, en fait, un refrain usé jusqu’à la corde dont la musique semble désormais exécutée par un vieux crin crin vermoulu et désaccordé !

1864994959.JPGSeuls les sourds peuvent encore trouver l’air mélodieux… Des malentendants, chez les personnes âgées, il y en a beaucoup et comme, de surcroît, il n’est de pire sourd que celui qui ne veut entendre…

La plupart des populations des pays occidentaux, hormis les castes dirigeantes, ont enfin compris et admis une chose : le " MARCHÉ " comme l’appellent religieusement les libéraux, dirigé par des mathématiciens et des gens peu matures dominés par la dictature des chiffres, de l’abstraction et des financiers obsédés par la rentabilité, ce "MARCHÉ" donc, se comporte comme un petit singe impubère ; si sa maman, la guenon, ne le corrige pas de temps à autres, il finira par ne faire que des conneries…

C’est ce qui se passe à tous les niveaux en ce moment dans l’économie mondiale. Un bonne petite fessée prodiguée par les " états régulateurs " remettrait rapidement les " marchés " sur le droit chemin. À condition que les élites occidentales le souhaitent, bien évidemment…

En tout cas pour en revenir à nos moutons, un fait est certain, notre petite fée " électricité " et sa cousine Gazoline Suez, commencent à avoir le mauvais goût de se travestir en sorcières sous l’impulsion de " l’État Lagardgamel " : ce n’est guère bon signe pour notre porte-monnaie et la libéralisation totale promise nous apparaît bien périlleuse…

232313500.jpgD’ici à ce que cet hiver nous devenions bleus à force de supporter le froid, il n’y a pas loin…

Bleus comme les schtroumpfs.

Malheureusement pour nous, dans ce scénario le grand Schtroumpf et Gargamel ne font qu’un !

On est mal barré ! C’est moi qui vous le dit !

Un conseil d’ami : en plus de la bicyclette préconisée par "Marie-Antoinette"  Lagarde, n'oubliez pas d'investir dans des petites laines pour des lendemains glaciaux qui ne chanteront guère !

Ce sera plus prudent parce que vu les prix à venir du chauffage...

Cui cui, l’oiseau plumé qui en grelotte d’avance…

 

mercredi, 06 août 2008

Ah Dieu ! Que l'ultra libéralisme économique est joli !

Mes amis du Village, je vais vous faire une confidence et vous donner un bon conseil mais surtout ne l’ébruitez pas : il s’agit là d’un bon tuyau... Chut...Chuchotons pour que personne n'entende. Approchez vous...Je m'adresse à vous à voix basse.

Vous êtes jeune (ce n’est d’ailleurs pas obligatoire) , dynamique, vous cherchez un job où on peut gagner plein d’argent, vous détestez le risque ? J'ai ce qu'il vous faut... Chut...

1579057668.2.jpgVous êtes en quête d'un emploi, vous vous trouvez mauvais, incompétent, incapable ? J'ai un deal à vous proposer pour gagner une fortune ? Personne ne vous épie ? C'est bon ? Allons y !

Et bien mes amis, figurez vous que j’ai trouvé ce que vous cherchez depuis si longtemps ! Devenez Président Directeur Général d’un grand groupe du CAC 40 ! Chut....

Je vais vous donner trois exemples de la réussite financière exceptionnelle de quatre personnes particulièrement récompensées pour leur incompétence notoire !

Bon Dieu ! Ne gloussez pas : on nous regarde... Chuttttt....

" Quand on veut, on peut ", nous diraient en ricanant les dirigeants de sociétés qui prônent pour les sous fifres de la hiérarchie, cadres, employés et ouvriers, des objectifs de production ou de ventes à peine tenables qui peuvent vous conduire , si vous ne les réalisez pas à un licenciement ou tout au moins à une régression…

Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais, nous font ils comprendre... Vous me saisissez ?

Premier exemple :

351689176.jpgAlcatel Lucent, avec à leur tête Serge Tchuruk et Patricia Russo. Un bilan somptueux digne du Livre des records : 16500 licenciements, action à 12 € en 2006, 4 € en août 2008, pertes 2007 = 3,5 millions d’euros.

À votre avis où sont ces inconscients, ces nuls, ces inaptes ? Dans une mine de sel ? Dans un centre de travail d’intérêt général ou de rééducation sociale ? Dans un stage de recyclage ?

Pensez vous ! Ils comptent avec avidité les gras émoluments qu’ils ont reçu pour prix de leur œuvre , 5,6millions d’€ pour Tchuruk et 6 millions d’€ pour Russo !

Chut ! Ne ricanez pas, on va nous entendre...

Deuxième exemple :

1746719867.jpgMichel Bon, ancien PDG de France Télécom, en 2002 il a essuyé des pertes de 20 milliards d’€ pour une gestion lamentable…

À votre avis qu’a reçu cet incapable pour prix de son infâme management ? 100 coups de fouets sur la place publique ? Une place comme dépanneur sur les lignes téléphoniques aériennes ? Un poste de vendeur de portables dans une agence Orange ?

Pensez vous ! Une amende de 10.000 € ! Même pas le prix d’une Clio ! Baste !

Cessez de rire vous devenez inconvenant ! Chut...

Troisième exemple :

1865545431.3.jpgDaniel Bouton, PDG de la Société Générale, avec ses stocks options a gagné 10,8 millions d’€ en 2006… Bilan : au moins 5 milliards de pertes plus celles cachées qui vont obligatoirement réapparaître .

À votre avis, quelle châtiment exemplaire a reçu l’impétrant ? Un stage au guichet de la SG de Montreuil sous bois ? Un poste de chef d’Agence à Lunéville ? Un emploi de convoyeur de fonds ?

Pensez vous ! Il est conforté par ces incapables du Conseil d’Administration à qui il faudra bien, un jour, demander des comptes !

698266766.jpegQue se passe t-il ? Vous avez un drôle de rire... Mais vous pleurez ?

Ah ! Vous possédez un portable Alcatel avec un abonnement Orange prélevé par la Société Générale ?

Oh merde !

Je comprends votre chagrin...

Vos factures ne sont pas prêtes de baisser, mon pauvre !

Pardonnez moi, mais j'ai un rendez vous...

À plus tard...

Cui cui l’oiseau besogneux.

 

mercredi, 30 juillet 2008

Les boutades de Madame Boutin.

Rappelez vous ce billet sur l'ancien DEL

Il date du 23 novembre 2007 sur une mesure prise en 2005… Visez les résultats 2 ans après ! Et je ne parle même pas du bilan au jour d’aujourd’hui ! Il serait pathétique…

Devinez la surprise que notre petite dame patronnesse des paroisses catholiques, Christine Boutin nous réserve ? La même en couleurs !

Si ce n’est pas se moquer du peuple, une telle attitude, alors j’en perds le peu de latin qu’il me reste du lycée !

1155916546.jpgFigurez vous que Mme Boutin, notre égérie démocrate (très) chrétienne vient de pondre un projet de Loi destiné selon ses dires à favoriser l’accession au logement aux plus défavorisés…

Il s'articulera autour de quatre priorités: construire plus de logements, favoriser l'accession des plus modestes à la propriété (vieil air connu et éculé…), permettre l'accès du parc HLM à plus de gens modestes (la moindre des choses), et lutter contre l'habitat indigne (y a du boulot).

Et de déclarer comme une fière à bras, les mains sur les hanches, jouant la matamore de foire ou la pseudo passionnaria d'Aubervilliers à l'air bravache : "Ca va bousculer certains, ça va faire tomber des tabous" et "ça va aussi permettre à tous les Français d'être logés".

Waaaaaahhhhhhhooooouuuuuuuuuu ! Rien que ça !

Ben voyons ! Vous pensez bien : M. Fromantin, maire de Neuilly, doit trembler comme une feuille ! Quant aux malheureux sans logis ou mal logés ? Ils chantaient ? Et bien ils vont pouvoir danser maintenant !

Mais trois fois hélas ! Les "Tartarin" gouvernementaux, on connaît ! Rappelez vous Jean-Louis Borloo ! On croyait avoir vu le pire mais comme d’habitude, je crains que dans la rubrique " démagogue ", il soit en passe d’être largement doublé…

Comme la droite parlementaire n'élabore jamais une loi sans perdre de vue sa clientèle de fortunés et d’élus de villes chics, elle a utilisé un subterfuge de vieux renard : vous savez que chaque ville était censée construire 20 % de logement sociaux . Si elle n’atteignaient pas ce quota, elles devaient payer à l’État une pénalité (la loi SRU), évidemment, vous aurez noté que des villes comme Neuilly sur Seine ou Saint Maur, par exemple ne respectaient pas ce seuil, préférant payer qu’introduire trop de pauvres dans leur commune ; or notre héroïne de bénitier, largement  plus politicarde que l’image sociale et humaniste qu’elle cherche à faire passer, maline comme un singe, a donc inclus dans les 20 % de logements sociaux obligatoires une dose variable selon le propre choix du maire pour des logements d’accession à la propriété (les fameux appartements à 15 € par jour soit 450 € par mois) !

2071423323.jpegDites ! Dans ce cas, le niveau de pauvreté risque d’être fortement, relevé à la hausse ? Non ? Vous me suivez ? Serais je désormais considéré comme pauvre ?

Avantage pour les élus de ces villes bourgeoises : les 450 € de crédit mensuel par mois sont illusoires avec les assurances et tous les suppléments obligatoires, évidemment. ; on atteindra plus sûrement les 600 à 700 € mensuels et comme le montant des crédits ne devra pas dépasser 30 % du revenu mensuel pour être sans danger, cela nous ramène à un salaire exigé pour ces " pauvres en accession à la propriété " de 1800 à 2000 € / mois minimum !

Vous en connaissez beaucoup de vraiment pauvres avec ce salaire, vous ? Moi, qui côtoie les banlieues du 9-3 : très peu. Sinon aucun…

Question d'un naïf : ne croyez vous point que les communes incriminées comme Neuilly vont plutôt investir dans ce type d’habitat, qui va amener davantage de citoyens issus des classes moyennes que dans les HLM qui drainent des populations peu maîtrisables, pour atteindre leurs 20 % ?

Ne répondez pas tous à la fois !

Adieux HLM et autres habitations sociales qui incommodent tant nos petits bourgeois ! Les villes chics resteront chics, le brassage social restera une duperie, et la poudre aux yeux qu’on veut nous vendre, soit disant pour aider nos concitoyens les plus démunis, n'apparaitra  alors que comme une grossière et illusoire tromperie.

Toute ces réformes promises à grands renforts de sonneries de trompettes tonitruantes comme celles annoncées auparavant à longs coups de tambours de la part de M. 1839764228.jpgBorloo, ancien Ministre délégué à la ville et à la rénovation urbaine resteront probablement lettre morte ! Comme d’habitude.

Encore et toujours de la communication…

Ne vous leurrez pas, les plus pauvres ne sont pas prêts de sortir de leurs misérables ghettos et le communautarisme qui arrange finalement tout le monde peut prospérer ! C’est moi qui vous le dit !

CQFD. Ce qu’il fallait démontrer. Puisque même le Front National est satisfait...

Bougre ! Boutons donc dehors les boutades de Mme Boutin, boute en train d’un gouvernement à bout de souffle : les Français bouillent de colère et sont à bout de nerfs… Sauf, bien entendu, ceux qui broutent comme des bouquetins brouillons les paroles de Mme Boutin.

Celle ou celui qui aura articulé cette phrase d'un trait sans bégayer aura gagné un abonnement gratuit à 20 Minutes pour la durée de son choix.

La générosité du Village des NRV est légendaire ! Et terriblement justifiée, n'est ce pas ?

Bonnes vacances à ceux qui partent et bon courage à ceux qui restent.

To be continued !

Cui Cui. L’oiseau à qui on ne la fait pas…

dimanche, 13 juillet 2008

Le quoi ?

2110543430.jpg

Maurice Szafran, dans la rubrique « notre opinion » du Marianne N°583, écrit : « Et s’y, à bien y réfléchir, le sarkozysme, c’était avant tout une manière de se comporter, d’exhiber et de s’exhiber, d’effacer les frontières, toutes les frontières, droite-gauche, privé-public, intérêts collectifs et individuels ? Dans ce contexte, l’intimité ne peut plus être une valeur en soi, puisque le mélange des genres vaut pour règle de vie. »

Voilà encore une analyse qui à trop vouloir, en quelques mots, circonscrire un sujet à sa part justement exhibée, escamote son contrepoint, ce qui le surplombe et l’initie.

1730249427.PNGSi l’exhibitionnisme est avéré, si la volonté de confusion des limites, des camps est évidente, elles ne sont que des os à ronger offerts aux médias qui ne travaillent que cela : ce que l’on voit, ce qui est donné à voir et ce qui leur permet de se (re)positionner. Plus que jamais, les médias s’attachent aux images, dans tous les sens du terme. Ils regardent les images fournies (par eux-même). Nulle surprise de voir l’attachement que le pouvoir montre à s’emparer (un peu plus encore) des organes qui montrent, qui sont censés montrer ce qu’il se passe.

Le sarkozysme ne serait finalement que confusion et effusion. Une explosion des catégories, une partouze.

On peut alors multiplier à l’envi les variations du même tonneau ; des analyses mode, des visions pop. 

Le sarkozysme est une tendance fringues et attitude pour les temps modernes :

http://www.rue89.com/2008/06/27/milan-la-mode-hommes-est-au-poil

Le sarkozysme, c’est queer.

Le sarkozysme, c’est la déterritorialisation et la reterritorialisation.141448497.jpg

Le sarkozysme est transgenre.

Le sarkozysme fait rhizome.

Le sarkozysme, c’est la vie.

C’est Psy-show, le Loft, Strip-tease… C’est le on et le off, le in et le out, le vrai et le faux, le corps et l’esprit, pile et face, champ et contre-champ, Belle et Sébastien…

Le sarkozysme est post-tout. 

Si le sarkozysme est un exhibitionnisme, l’anti-sarkozysme n’est qu’un puritanisme. L’opposition n’aurait alors plus d’autre fonction que celle de s’émouvoir face à tant d’impudeur, de cet effacement des bourrelets, de se repaître (secrètement) de la vérité de ces corps enfin dévoilés… Et le journaliste ne fait finalement que son boulot de mateur expert. 

Tout cela ne mène nulle part. Si ce n’est à l’idée imposée d’irréductibilité de la situation. Tout est là, nous dit-on, sous nos yeux ; il n’y a pas à relever, à penser puisque tout est visible, déployé. 

C’est évidemment une construction. Le silence est toujours là, le mensonge ne s’est pas évaporé, la diversion prévaut plus que jamais. Il n’y a pas de mise à nu. La « politique » en action reste régressive ; elle exclut, rejette, cache, ment, cloisonne, corrompt. Elle vient de loin.  

Quelque chose se passe encore dans les usines, dans l’entreprise, dans les écoles, dans les centres de rétention, aux frontières, dans les associations, dans le pouvoir en place, dans les rues, dans les commissariats, dans les banlieues, dans les ports, sur la Méditerranée, en Afghanistan, en Europe, en Afrique, en Chine, dans les prisons, dans les têtes, dans les corps, dans la théorie… Quelque chose qui n’est pas le « sarkozysme ». Tout ceci relève plutôt de l’assujettissement opéré par l’idéologie dominante, les dispositifs classiques de l’oppression et de leur occultation par le bourdonnement généralisé. Il y a là des tensions, des coupures, des réponses. Du mouvement…  

La vérité est quelque part dans tout ça. Ce sont tous ces lieux qui doivent se réactiver et venir parasiter la marche monotone du pouvoir. C’est dans ce qui « n’existe pas » (car ni montré, ni vu, ni ressenti, ni même imaginé ; surtout pas) que se concentre ce qui peut être, ce qui doit jaillir. Le « sarkozysme » n’a rien à voir là dedans , il n’est ni une vérité, ni une audace ni une synthèse. Ce qui compte, ce n’est pas le sarkozysme ou l’anti-sarkozysme, deux illusions, mais c’est la machinerie qui soumet, qui se soumet et dont sarkozysme et anti-sarkozysme sont deux molles émanations spectaculaires. 

 

494054532.2.gif

f 
 

vendredi, 11 juillet 2008

TF1, the secret story of Murdoch Bolloré

Vincent Bolloré vous connaissez ? Mais oui ! Rappelez vous, c’est l’industriel et grand ami devant l'Éternel de notre actuel gourou !  Breton bretonnant, il a prêté son yacht à qui vous savez, ce même " qui vous savez " étant par ailleurs un très bon ami de Martin Bouygues qui le lui rend bien. Certes,  Bouygues et Bolloré n'ont guère de sympathie l'un pour l'autre mais la communauté d'intérêts passant par un ami commun et hors du commun tel que notre président bien aimé, cette situation tend à aplanir des différends personnels hors de proportions avec les enjeux économiques.  

151883413.jpgPourquoi Murdoch ? Parce Sir Rupert Murdoch, de nationalité australienne, est une très grosse légume internationale propriétaire du plus grand empire médiatique existant (Fox News, Times, New York Post, Wall Street journal, The Sun, entre autres…)

Pourquoi Murdoch Bolloré ? D’abord pour faire un bon mot en guise de clin d'oeil et ensuite pour suggérer que M. Bolloré cherche à construire à terme un conglomérat médiatique de première importance !

Tiens ! Jouons à un jeu du style "Monopoly"…

Fermez les yeux et rêvons …

496031519.jpgImaginons que le groupe Bouygues souhaite quitter l’univers économique des médias trop peu profitable et trop lointain de sa compétence initiale, les travaux publics, pour acquérir un fruit bien plus juteux et plus proche de sa spécialité : AREVA, entreprise leader dans la construction de centrales nucléaires et l'acheminement de l'électricité, qu’il s’offrira sous l'oeil attendri de Nicolas Sarkozy,  pote et parrain du fils du patron du groupe  ?

Imaginons que Martin Bouygues ait chargé Nonce Paolini, le PDG de TF1, du sale boulot : dégraisser le mammouth de ses stars dispendieuses, prétentieuses,  ces pathétiques du 20h qui se pensent indispensables, ces vedettes addicts à la notoriété et ces people déclinants et pitoyables qui finiront par crever en direct sur nos écrans tellement elles tentent de s'incruster dans un paysage audiovisuel qu'elles ne peuvent imaginer exister sans elles ; puis d’alléger des structures trop lourdes, et enfin de transformer un TF1, un peu replet, gras du bide et mou du genou en un athlète affûté et performant. Tout ceci dans le but de le vendre au meilleur prix ?

Imaginons que Bolloré soit l’acheteur futur d'un TF1 hyper sexy et débarrassé de la concurrence publicitaire de France Télévision (je rappelle que tout ceci n’est que supputation fumeuse et sulfureuse  n’est ce pas ?) ?

Imaginons que ses acquisitions feutrées actuelles fassent partie d’une stratégie éprouvée visant à fonder un  empire à l’échelle française, un conglomérat compétitif au niveau européen. Un immense fleuron médiatique bien cadenassé, bien maîtrisé et dévoué à la majorité actuelle ?

Imaginez que l’oligarchie qui nous dirige consolide ses positions et entame un mouvement pratiquement irréversible qu’il sera pratiquement impossible de démanteler par la suite ?

Imaginez que je ne dise pas que des conneries  ?

Serait il si illogique que le propriétaire d’une grosse agence de publicité, Havas, d’un gros institut de sondage, d'une chaîne de la TNT, Direct 8, veuille acheter le plus grand groupe européen de télévision ?

27732500.gifRemarquez, quoi de plus naturel  que de préparer un avenir radieux à son futur empire ! L'agence de pub Bolloré-Havas fera des campagnes de pub sur Bolloré-TF1, des sondages Bolloré-CSA sur Bolloré-TF1, son journal gratuit Bolloré-"Direct soir" commentera les frasques des people de Bolloré-TF1. Bigre ! On est jamais aussi bien servi que par soi-même, pas vrai ?…

À quand la privatisation de France Inter, au fait ? Et que diriez vous de la cession du Figaro au groupe Bolloré ? 

1690882166.2.jpegMais je ne suis pas journaliste, profession envers laquelle je n'éprouve vraiment ni fascination ni admiration,  je n’ai jamais eu ni l’envie ni la prétention de le devenir. Je ne suis qu’un petit citoyen  chieur, curieux de tout, bon vivant, démocrate,  vaguement lucide qui se pose des questions sur la société que nos "élites" souhaitent construire et imposer aux générations futures sans demander notre avis…

Cela dit m’sieur Murdoch Bolloré, z’auriez pas besoin de vous offrir un comique troupier ou un clown triste pour vous faire grimacer à défaut de sourire parce que en ce moment je suis à vendre…Je ne serais pas aussi cher que l'avocat d'affaires que vous embaucherez quand il se retrouvera au chômage aux alentours du mois de mai 2017. À moins qu'il ne soit libre 5 ans plus tôt ? Allez savoir ?!

Puisque tout s’achète…

Amis de Bolloré et de cui cui, guinchez bien dans vos bals populaires organisés par les pompiers pour ce 14 juillet 2008 et amusez vous d’observer avec la dose de cynisme nécessaire pour réprimer les hauts le cœur, la belle brochette de tyrans sanguinaires sur l’estrade présidentielle lors du défilé militaire à Paris retransmis à la télévision ! En direct sur TF1, comme de bien entendu !

À après.

Cui cui, modeste membre d'un Collectif, blogueur artisanal et fier de le rester.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu