Avertir le modérateur

lundi, 08 septembre 2008

Faut il coucher avec la droite pour réussir ? (épisode 3)

Avertissement : Ayant rédigé ce billet le 1er septembre, Jean-Michel Aphatie n'a annoncé que le 4 au soir l'abandon de son blog RTL et le 5 sa reprise ... Je vais vous narrer en exclusivité les véritables raisons de  ce pseudo retrait dans ce récit surprenant. Une discrétion de bon aloi se révèlerait la bienvenue par égard pour les protagonistes....

- " Oh la ! Oh la ! " fit une voix à l'accent délicat du Sud Ouest

1221019580.jpg- " je proteste é-ner-gi-que-ment! ". Je me retournai et vit Jean-Michel Aphatie dans un accoutrement féminin fort étrange : il était maquillé aussi discrètement qu'un vieux camion Berliet des années 1950 avec 1.030.000 km dans les roues et 30.000 kms au compteur, le dit véhicule passant la frontière polonaise afin d'être écoulé comme une occasion de première main.

- " Que vous arrive t-il, Jean-Michel ? Au fait, toutes mes félicitations pour votre magnifique promotion. " répliquai je, interloqué.

- " Monsieur Cui cui, je me suis vêtu symboliquement comme une jeune fille pure, délicate et vaporeuse pour montrer qu'il existe des tas de journalistes vierges de toute appartenance politique et idéologique . Personnellement, j'incarne la virginité vertueuse de notre profession et de l'indépendance de la Presse, je ne suis arrivé dans les hauteurs de la hiérarchie qu'à force de travail, d'objectivité, d'impartialité, de neutralité, d'impertinence et de compétence ! " Lança t-il péremptoire et fanfaron.

- " Mais de qui parlez vous, Jean-Michel ? " fis je ironique. " Mais de moi, voyons ! Who else ? " fit il courroucé !

- " Mais non, vous avez la mémoire courte ! Autrefois, vous avez été sympathisant socialiste, que je sache ? "

- " Ah oui mais j'étais jeune, je ne savais pas ce que je faisais et surtout, je pensais que la gauche allait se maintenir au pouvoir pour longtemps, m'sieur Cui cui ! " ajouta t-il rageur en lançant dédaigneusement mon billet manuscrit par terre.

- " Je comprends... " ricanai je, moqueur.

- " Au revoir monsieur le rédacteur en chef adjoint, monsieur le chroniqueur de Canal +, monsieur le chef politique de RTL, monsieur l'intervieweur de 7h 50 sur RTL, monsieur l'animateur du Grand Jury, monsieur le co-propriétaire avec RTL d'un des blogs le plus censuré du Web français... Six casquettes pour quelqu'un qui combat vigoureusement le cumul des mandats en arguant qu'on ne peut faire consciencieusement qu'un boulot à la fois, ça la fout plutôt mal, vous ne trouvez pas ? Sans oublier que vous donnez sans cesse votre avis sur tout et n'importe quoi, mêrme le foot ! " éructai je, sarcastique.

379265924.jpgIl se retourna furieux et fila en claudiquant, à cause de ses hauts talons, dans les couloirs de RTL, sans un mot en se tordant les chevilles qu'il avait énormes. Le claquement de ses pas s'estompa et on perçut jusqu'à la fin ce bruit crispant qui faisait penser à la démarche hésitante d'un vieux pirate blanchi sous le harnais, doté d'une jambe de bois trop bien cirée sur un sol en marbre...

Ma carrière de blogueur influent s'annonçait mal.

Soudain, dans le lointain j'entendis un choc lourd. Je me précipitai et tombai sur une forme  recroquevillée qui émettait des larmes, des râles de désespoir et des hoquets... J'aidai Jean-Michel, car c'était lui, à se relever ; il mit sa tête sur mon épaule. Son rimmel coulait sur sa joue.

- " Ah, mon Cui cui ! Je suis désespéré, figurez vous que durant mes vacances d'un mois et demi j'ai lu tous les billets du blog du "Village des NRV", un des successeurs du DEL et j'ai compris, à ce moment, à quel point vous aviez tous placé la barre haut ! Quel niveau ! Quels feux d'artifice ! Vous m'avez découragé : j'ai compris combien le talent était important pour mener à bien un blog ! Je ne faisais plus le poids ! Tant de génies réunis dans ce petit Village ! Impossible de faire mieux " Il sanglota longuement. " Impossible " gémit t-il en se parlant à lui même...

- " Je ne vous comprends pas : vous vous occupez d'un blog gratuitement, pour moi c'est inouï, à la limite criminel, vous êtes anonymes et vous cherchez à le rester, c'est de la folie douce, et personne dans votre Village ne désire être chef, on vous croirait presque en autogestion " à ce mot, il se signa furtivement trois fois. " Mais bon sang ! Quelles sont ces valeurs de merde que vous véhiculez ? " Réveillez vous ! Par Saint Trichet, y a de la thune et de la notoriété à se faire, y a de quoi s'éclater les miches en ce moment, Cui cui ! ". Il se remit à hoqueter, conscient d'avoir débité une ânerie viscéralement chevillée au mode de pensée dominant dans l'univers médiatique... Il se reprit.

- " Cette crise d'humilité fugace m'a fait du bien, mon petit oiseau,, désormais, je vais prendre le blog des NRV comme modèle ! Si vous condescendassiez à me donner quelques conseils judicieux, j'estime pouvoir m'en sortir ! D'ailleurs, je parlerais ce soir de votre Village à Canal + pour vous remercier officiellement. " Il éclata en sanglots, mon épaule lui servant de mouchoir. Je ne pu m'empêcher de penser que cet engagement ressemblait trop à une promesse électorale...

- " Courage Jean-Michel Aphatie, sous notre impulsion, vous ne pourrez que vous améliorer, envoyez nous un petit  billet, il passera intégralement sans rectification, car nous ne censurons jamais, nous !..." répliquai je dans un de ces stupides élans du coeur qui m'avaient  si souvent été fatals. "

Néanmoins, notre carrière collective de blogueurs influents s'annonçait plutôt bien.

Il s'éloigna, pieds nus, ses escarpins à la main, touchant et modeste ; humain. Pour une fois.

Il lui restait tout de même cinq casquettes grassement rémunérées. Il avait failli avoir eu le bon goût de quitter celle qui ne lui rapportait rien mais grâce à l'exemple du Village des NRV, il avait repris confiance...

1289322805.JPG

----------------------------------------------

Le titre de mes sagas réclame, bien modestement, une réponse claire, vous l'aurez compris. Bien entendu, il vaut mieux coucher avec la droite pour réussir mais ces gros malins réclament plus : il vous faut épouser leurs points de vue. Et le mariage, c'est une question de tempérament... À chacun de voir...

Dans notre société, les oligarchies économiques de chaque pays disposent de suffisamment de richesses pour tout se payer sans mettre leurs finances en danger, la plupart des médias qu'elles convoitent ardemment (pour conforter leurs idées) et des journalistes qu'elles rémunèrent plus que grassement pour mieux les tenir.

Ces journalistes du haut du panier, ligotés par des salaires mirobolants et un train de vie paradisiaque, ne peuvent plus qu'obéir à leurs employeurs, pris qu'ils sont par l'engrenage infernal du matérialisme éffréné, et qui, à force de côtoyer les lambris et les ors des puissants, finissent par s'identifier à eux. Un peu à la manière de certains domestiques, qui par leur proximité, s'identifient avec une certaine morgue à leurs maîtres.

Toujours est il, mes amis, qu'avec ces deux aussi belles recrues, que sont Aphatie et Askolovitch, victimes consentantes du délit de lèche-majesté, je ne doute pas un seul instant que nos excellentes radios, Europe 1 et RTL avec ces nouveaux éléments dans leur état major, nous serviront à l'avenir des informations aux petits oignons !

Pourquoi riez vous? Vous ne me croyez pas ?

Mauvais esprits !

Ces aigris du Village, ils ont pris les plis détestables de l'ancien DEL, ils ne savent que critiquer ces pauvres journalistes de l'establishment !

Grum101177373.jpegmmpphhhhhh...

Jean-Michel Aphatie, l'imagination et l'inspiration au pouvoir, bordel de merde ! Brûlez votre conformisme béat sur l'autel de votre orgueil, par la moustache de Plekszy-Gladz !

À après.

NB : Ce récit est évidemment imaginaire et toute ressemblance avec des faits réels ne serait que pure spéculation... 

Cui Cui, acid  corsican /  bird corporation ( AC/BC)

vendredi, 05 septembre 2008

Faut il coucher avec la droite pour faire carrière ? (épisode 2)

Je suis désolé de vous contredire, cher monsieur Schneidermann, mais j'estime que vous avez été fort injuste voire d'une excessive sévérité  envers le nouveau promu du groupe Lagardère, j'ai nommé le citoyen Claude Askolovitch...

561768658.jpgImpertinent, le jugement sûr, un fameux esprit critique, analyste rigoureux, proche du terrain, redoutable débatteur, un esprit impartial, une intelligence du jeu hors du commun, un désintéressement total, une distance circonstanciée vis à vis des dirigeants et des trophées, une conscience professionnelle à toute épreuve, une objectivité qui force le respect : OUI, monsieur Schneidermann, je ne crains pas d'affirmer avec force que  monsieur Claude Askolovitch est un journaliste sportif hors pair !

Féru de football,  autrefois excellent polémiste dans " On refait le match " sur RTL et LCI,  je ne saisis pas très bien en quoi sa nomination comme chroniqueur sportif sur Europe 1 à 8h 50 et comme rédacteur en chef de la branche sport du JDD puissent être considérées comme scandaleuse ?

- "Pardon ? Ah ? Il n'a pas été nommé au service sport mais au service politique ?   Non ? Ce n'est pas possible..."

- "La preuve : dernièrement, je l'ai entendu condamner en des termes impitoyables le PSG lors de son éditorial de 8h 50 sur Europe 1..."

- " Ah ? C'était sur le PS (sans G) qu'il balançait si méchamment ? Merde alors ! Voyez vous ça, j'ai dû confondre : il exècre à ce point le parti socialiste ?"

- "Le lendemain il tressait des lauriers à un président de club de foot de 1ère division dont je n'ai pas saisi le nom..."

- "Oui ? Ah ? C'était Sarkozy qu'il encensait à ce point ? Saperlipopette ! Dites, ce n'était pas une brosse à reluire qu'i utilisait mais carrément une lustreuse électrique avec poils de marmotte"

- "Mais n'est il pas de gauche ? Si ?"

- "Ah ! Il était..."

- "Il s'est converti au sarkozisme. Lui aussi a donc cédé à l'appel de la chair, du stupre et de la luxure... Triste époque..."

- "Il est vrai qu'à force  de fréquenter l Besson et autres Dati..."

- "414411610.jpgMais dites moi,  Asko... Asko... Ça y est ! Ça me revient, n'est ce pas notre Torquemada contemporain, avide d'envoyer au bûcher tous ceux qu'il juge, trop souvent avec beaucoup de légèreté, suspects d'antisémitisme ?"

Blanche neige voyait des nains partout, lui et son frère siamois Philippe Val, fourrés de certitudes préconçues et fantasmées sur l'état de la société française qu'ils ignorent visiblement, distinguent des antisémites à tous les coins de rues. Cela semble friser l'obsession...

Ou la paranoïa.

Dieu merci, cela se soigne mais néanmoins, que de dégâts collatéraux ces névroses ont provoqué !

- "Bon. Ben merci de vos infos, Daniel Schneidermann, je ne vous en veux pas trop de vos coups de ciseaux antérieurs dans le BBB, la preuve : je me suis abonné à @si."

À bientôt sur notre blog... Aïe! J'ai dit un gros mot ? Blog, blogueur... Ah oui ! Ouille...

En tout cas, s'il faut une moralité à cette histoire, une conclusion s'impose : observez deux journalistes, Daniel Schneidermann, journaliste impertinent et indépendant, et Claude Askolovitch, journaliste embedded et estampillé par le système. L'un rame comme un malade pour s'en sortir, en créant un site internet qui n'aura jamais l'audience d'une télévision, ni à fortiori d'une radio, l'autre bénéficie d'une superbe couverture médiatique, d'une renommée nationale et d'un salaire probablement conséquent...

Qui osera me dire qu'il s'agit d'un hasard ?

La maîtresse, largement entretenue, est toujours mieux traitée que l'épouse honnête.

Pourquoi ? Parce qu'elle couche.

Ce Qu'il Fallait Démontrer. CQFD.

Ah ! Ces gens du Village, quelles teignes !

Au fait, en parlant de méchanceté, retenez vos écrans, pour lundi matin : une saga romanesque mettant en scène notre brillant journaliste de RTL et danseur vedette sur Canal + (véridique), l'homme aux six chapeaux, j'ai nommé Jean Michel Aphatie, nouveau dignitaire de la république ultra libérale ! Fans et âmes sensibles, s'abstenir...

À lundi.

1289661658.jpgRajoût de dernière minute : en ces temps de commémoration, de réconciliation et de nostalgie, je profite de mon temps de billet disponible pour lancer un grand salut à Guy Birenbaum, José et Serval, sans qui, quoi qu'on en dise, nous ne serions pas là.

But the show must go on !

Enfin cadeau ici si vous ne le saviez déjà (merci Phil sur le Post) : la dernière page du DEL formule 1 avec ses 1627 commentaires...

NB : Ce récit est évidemment imaginaire et toute ressemblance avec des faits réels ne serait que pure spéculation... 

Cui cui,  l'oiseau atrocement bilieux (cliquez sur bilieux)

lundi, 01 septembre 2008

Faut il coucher avec la droite pour faire carrière ? (épisode 1)

Vous n’allez pas me croire mais l’autre jour en  parcourant quelques quotidiens, j’ai été victime d’un soudain éblouissement et tel Archimède je me mis à pousser un Eurèka  sonore : j’avais trouvé le sujet de mon futur billet. Les seules différences avec Archimède fut que je ne courus pas nu à travers la ville et que ma découverte, vous allez  vous en apercevoir très rapidement ne risque pas de révolutionner la science !

1491482933.JPGBref ! Trêve de plaisanteries…1752184925.JPG

Avez vous noté, ces dernier temps la brutale promotion du sieur Claude Allègre, ancien ministre PS du gouvernement Jospin, scientifique de renommée mondiale qui nie absolument la thèse du réchauffement climatique, il doit d’ailleurs être le seul au monde à défendre cette "théorie" osée, c’est d’ailleurs à de tels combats qu’on reconnaît un scientifique de valeur !

Souvenez vous de Galilée et son fameux murmure à propos de notre planète, à l’issue de son procès par  notre Église toujours à la pointe du progrès humain,   « et pourtant, elle tourne »… Et bien notre génie contemporain pourrait lancer à la cantonade « et pourtant il fait de plus en plus froid , la calotte glaciaire, ne rétrécit pas, foi de socialiste ! »

Mais...

Vous l’avez bien compris et j’y arrive par des chemins pour le moins détournés, notre ancien ministre et dégraisseur de mammouths, à force de contorsions et mimiques  plus ou moins suggestives et répétées à l’égard du président a enfin réussi à attirer l’attention de ce dernier. Nicolas Sarkozy, qui adore les traîtres, les transfuges, les infidèles et le gibier avancé vient de lui confier une mission officielle dont le mandat est le suivant : organiser avant la fin de l’année des assises européennes de l’innovation.

Et là mes amis, je vous avoue être fort inquiet.

Avec ses théories fumeuses, nous imposera t-il de nouvelles théories aussi originales que les précédentes ? Décidera t-il que la terre n'est plus ronde mais ressemble à une galette ? Que la pollution est bienfaisante pour nos poumons ? Que l'énergie nucléaire grâce aux bienfaits de ses radiations, transforme favorablement l'évolution physiologique des êtres vivants ? Qu’il reste assez de pétrole pour mille ans ?  Que la démocratie est superflue tant qu’un démocrate comme notre président est à sa tête ?

1427116525.JPGMais vous n'avez pas tout entendu !  Notre Claude, ayant perdu ce qui lui restait de pucelage lors de sa violente mais brève étreinte avec notre chef d’état bien-aimé, s’est donc largement épanché sur sa relation paroxystique,  je cite en vrac : «  J’ai décidé d’aider mon Pays…. Donc, je me sens un devoir, d’autant que je suis extrêmement impressionné par le dynamisme du président…. Car Sarkozy est capable de faire exploser un certains nombre de freins, d’obstacles ou d’oppositions qui bloquent la stratégie d’innovation nécessaire à l’Europe… [ Quel homme ! dirait Jack Lang]… Oui, c’est un président réformateur, et même le seul leader européen réformateur d’envergure… »

Baste ! Notre expert ès langue de velours n'y va pas par quatre chemins !!

Claude Allègre dans son désir  de bien faire est devenu un orfèvre en lèche majesté, chacun aura compris que la posture du courtisan accroupi rapporte infiniment plus que la position de l'homme debout compétent. C’est peut être pour cette raison que tout va de mal en pis…

Je voudrais quand même terminer par une petite observation malicieuse : avez vous remarqué le nombre de retournements de vestes et de renégats qu’a généré le gouvernement Jospin ? Étrange, non ? Ils devraient peut être se poser quelques questions au PS, vous ne croyez pas ? Jospin serait il devenu le meilleur formateur de cadres pour  les gouvernements de droite ?

683637186.2.JPGEn vérité, le plus grand employeur de talents socialistes pour l'heure me semble être notre petit Nicolas. Alors, je vous le demande, pourquoi ne pas le remercier en le nommant directement à la tête du PS ? Cela éviterait toutes les funestes guerres des chefs et clarifierait au moins la situation ! Entre notre petit coquelet  qui se la pète grave, Bertrand  Delanoë, adepte de l'économie de marché libérale et notre coq de bruyère sur ses ergots en carton pâte, Nicolas Sarkozy, promoteur du marché libéral de l'économie, y aurait il davantage que l'épaisseur d'un duvet de poussin ?


Pour conclure, ma réponse à la question posée par le titre de ce billet concernant l'individu suce-nommé est OUI.


L’épisode 2 sera consacré à notre vieille connaissance  Claude (encore un !) Askolovitch, dont j’ai eu l’indicible bonheur d’écouter les éditoriaux sur Europe 1… Je fus tellement bouleversé par son impertinence que j'en tremble encore pour lui...

N’oublez pas de réserver votre exemplaire gratuit !

À plus.

Cui cui l’oiseau  siffleur et persifleur.

vendredi, 15 août 2008

L’été des hyènes.

Dépêche AEP Jeudi 14 août 2008 – 20:47

"Un canard sauvage pris par un malaise cardiaque  alors qu’il survolait la région parisienne, précisément au dessus du village de Coubron en Seine Saint Denis, s’est écrasé en piqué sur le crâne d’un jeune mineur de 12 ans.

 1851870747.jpgL'adolescent était en train de déjeuner ce jeudi à 13h39 avec ses parents et grands parents à l’occasion d’un barbecue.

Alors que le jeune homme dégustait un magret de canard, il a été assommé par le contact violent du bec du volatile… Le petit Donald est dans le coma. Les médecins réservent leurs diagnostics. Le juge a mis en garde à vue le boucher qui a vendu le magret ainsi que les grands parents qui avaient préparé ce barbecue. L'enquête suit son cours. L'oiseau n'aurait pas succombé à ses blessures selon le Professeur Piquessou, le grand chirurgien spécialiste en traumatologie appelé en urgence au chevet de l'assassin présumé.

Une cellule de crise a été installée et une équipe de soutien psychologique composée de 17 membres a été envoyée sur les lieux… Mmes Alliot Marie, Roselyne Bachelot, Rachida Dati, Nadine, Morano et Rama Yade se sont déplacées sur les lieux devant les photographes pour soutenir les parents du petit Donald. Le Président Sarkozy est attendu pour une conférence de Presse imminente sur le lieu du drame.

Le député UMP Louis Mariano a déposé un projet de Loi réclamant l’interdiction des vols pour tous les canards sauvages non bagués. Le député du nouveau centre, Raymond Barbeuq a, quant à lui, déposé une proposition de Loi stipulant que tout barbecue devra désormais se situer obligatoirement dans un endroit couvert à l'abri des chutes de volatiles. D’autre part il a requis auprès du gouvernement; qu’une visite médicale systématique, renouvelable chaque année, soit effectuée sur tous les canards étrangers bagués,  qui survoleraient l’espace aérien français.

1442918005.jpgMonsieur Brice Hortefeux a déclaré qu’un contingent de 238 canards non bagués serait expulsé dans les 6 jours à venir par charter spécialement aménagé. Le président de la République, de son côté, a exigé de son Ministre de l'Identité Nationale, devant un parterre de 274 journalistes venus pour l'occasion, un quota d'expulsion de 16453 palmipèdes pour l'année 2008.

Le journaliste de TP1, Hardy Tulipick, dès le début du journal de 20 h de ce jeudi a consacré pas moins de 5 reportages sur toutes les facettes de ce terrible accident qui a traumatisé durablement la France entière.  En fin de journal, un reporter de TP1, Florent Chiale a affirmé, que le canard s'était pendu, il y a quelques minutes en salle de réanimation." Fin de la dépêche.

Dépêche AEP du jeudi 14 août 2008 - 21:12

"Un démenti formel des autorités concernant l'annonce du suicide du volatile vient de tomber du Ministère de l'Intérieur qui signale qu'en réalité le canard s’était réveillé, il ne souffrirait d'aucune séquelle physique : il a été immédiatement placé en garde à vue par le juge Gontran et conduit, menottes aux pattes pour un interrogatoire.

La direction de TP1 s'est excusée auprès de ses téléspectateurs de l'émoi provoqué par une annonce erronée due à son désir d'informer toujours plus rapidement . "TP1 est  particulièrement soucieuse de satisfaire la légitime curiosité d'un public  toujours plus exigeant et avisé. Cette recherche d'une information toujours plus efficace peut hélas, très occasionnellement, entraîner quelques  légers disfonctionnements" a déclaré Monsieur Jean-Claude Bronze,.directeur de l'information de la chaîne.

D'autre part, on apprend que les jours du petit Donald ne seraient plus en danger selon certaines souces fiables."  Fin de la dépêche.

-

S'il faut une morale à ce pastiche loufoque, étrangement proche de la réalité de cet été 2008, je vous en livrerais en réalité six.

1)   Les médias sont comme des hyènes, ils adorent tout ce qui est morbide, tout ce qui flatte les instincts les plus bas et les victimes les plus innocentes possibles sont celles dont ils font le plus leurs choux gras, mais on le savait déjà...

2)   La propension des journalistes à penser que tout est prévisible, que tout phénomène naturel dangereux est susceptible d'être jugulé et que toute fatalité n'existe pas ; qu’il faille TOUJOURS et SYSTÉMATIQUEMENT trouver un responsable pour la moindre catastrophe montre que la société moderne est en train de péter les boulons (l’histoire des malheureux ados tués par la chute malencontreuse de la branche qui a cassé lors d’une tempête mal annoncée en est l’exemple type). Jamais l’homme ne pourra parfaitement maîtriser les calamités naturelles, imprévisibles par essence ! Dans cette société hyper protégée et aseptisée, beaucoup se refusent à  admettre qu'une énorme part d'imprévu est incompressible.

3)   À force de faire dans le nécrophage, l’abject, le crime odieux, les médias se décrédibilisent car leur recherche du scoop finit par entraîner des annonces toujours plus croustillantes qui conduisent fatalement à des fautes impardonnables. La culture du sensationnel est un cul de sac marécageux où faute de contenus politiques, culturels ou un peu intellectuels, la plupart des médias se vautrent voluptueusement, sans même s’apercevoir qu’ils creusent leurs tombes et restreignent chaque jour davantage le peu de crédit qu’il leur reste.

1752550300.jpg4)   À force de consommer et de nous servir de la charogne et du faisandé à tous les repas, il est normal, un jour de se retrouver avec un  terrible mal de ventre…

5)   La Justice a tendance à se décrédibiliser également chaque jour en plaçant en garde à vue par facilité, à tours de bras, des personnes innocentes qui traîneront toujours cette infamie d'avoir été arrêtées et soupçonnées. Il y a beaucoup d'inconstance et de désinvolture dans les décisions judiciaires. Une vie peut être ruinée, un individu traumatisé définitivement à cause d'une garde à vue abusive et toujours humiliante.

6)    Enfin et surtout, la surenchère exaspérante des acteurs de la vie civile (associations, notamment), politique et administrative qui ne cessent d'édicter sanc cesse, à chaud  sous le coup d'émotions, de nouvelles lois, de nouveaux réglements, de nouvelles entraves à la liberté pour l'hypothétique bien de la collectivité sans s'apercevoir qu'un jour, s'ils persistent dans cette voie, il ne nous restera pratiquement ni libre arbitre, ni liberté individuelle...

Ce n'est que le modeste avis d’un lointain cousin du canard incarcéré, qui déteste les hyènes et les vautours et qui reste épris du peu de liberté qu'il lui reste…

Profitez bien de votre 15 août car après, les choses risquent de se compliquer...

Um merci particulier pour le DEL 3 à qui j'ai emprunté la hyène...

À plus.

Cui cui l’oiseau libre, ennemi des chiens écrasés. 

mercredi, 13 août 2008

Les noms

 

1020197702.jpeg

Arthur, Bigard, Kriegel, Drucker, Enderlin, Fogiel, Dray, Royal, Devedjian, Val, Valls, Dechavanne, Finkielkraut, Sébastien, Flament, Castaldi, Ruquier, Courbet, Bruckner, Zemmour, Ardisson, BHL, Beigbeder, Naguy, Hondelatte, Dumas, Ferrari, Theuriau, Rousseau, Brogniard, Chapatte, Villeneuve, Cauet, De Menibus, Lang, Tex, Simon, Mounier, Morandini, Nardi, Minne, De la Villardière, Delahousse, Aliagas, Chabot, Delvaux, Taddeï, Lagache, Pujadas, Reichman, Denis, Domenech, Sulitzer, Moix, Kouchner, Yade, Amara, Hortefeux, Fillon, Drucker, Bruel, Barouin, Nescafé, Durex, Peugeot, Onfray, Faudel, Doc Gyneco, Macias, Benzema, Hanin, Buren, Arcady, Albanel, Morano, Mérad, Boutin, Dutreil, Dassault, Barroso, Cohn-Bendit, Moulinex, Samsung, Versac, Duhamel, Duhamel, Duhamel, Besson, Leconte, Delanoë, Delon, Calvi, Hamon, Cavada, Parisot, Marceau, Mariton, Ghosn, Gadonneix, Encel, Renault, Lellouche, Bétancourt, Goldman, Zidane, Birenbaum, Lanzmann, Cirelli, Rénier, Hilton, Siemens, Lévy, Guetta, Dati, Iphone, Mondy, Noah, Pingeot, Bertrand, Farrugia, Lefebvre, Musso, Rufo, Naouri, Antier, Sarkozy, Sarkozy, Sarkozy, Sarkozy, Mitterrand, Ribéry, Chirac, Saccomano, Mathy, Comte-Sponville, Quechua, Gallois, Thréard, Le Boucher, Joffrin, Juppé, Tapie, De Menthon, Virenque, Arnaud, Klarsfeld, Askolovitch, Dieudonné, Collard, Noachovitch, Hulk, Vanneste, Cohen, Godet, Souchon, Angot, Moscovici, Imbert, Giesbert, Boon, Tron, Zéribi, Paillé, Maillot, Papin, Clark, Toussaint, Lepers, Maé, Dion, Naulleau, Depardieu, Laborde, Michelin, Bruni, Ménard, Plénel, Boulay, Chabat, Dombasle, Elmaleh, Lucchini, Mitchell, Obispo, Pagny, Paradis, Clavier, Polnareff, Robin, Sardou, Winter, Copé, Ducasse, Poivre d'Arvor, Hirsch, Lambert, Sander, Nouvel, Manaudou, Villiers, Bolloré, Laporte, Szafran, Jégo, Siné, Borloo, Pennac, Wauquiez, Dantec, Woerth, Guéant, Cotillard, Allègre, Aubry, Lecasble, Guaino, Soubie, Saussez, Hulot, Tchuruk, Bouton, Kerviel, Karoutchi, Gautier-Sauvagnac, Lucet, Séguéla, Chérèque, Daguin, Debré, Courbet, Nadjar, Leclerc, Baudis, Attali, Strauss-Kahn, Ockrent, Marseille, Boniface, Glucksmann, Enthoven, Durand, De Margerie, Bouygues, Maris, Lagerfeld, Demorand, Doré, Madelin, Afflelou, Colombani, Genest, Cabrel, Nutella, Pécresse, Lamour, Gentil, Debbouze, Zazie, Copens, Voynet, Rioufol, Jolie, Amar, Rufin, Amalric, Vergès, Schneidermann, Dell, Cantat, Gallo, Lidl, D'Ormesson, Pulvar, Teysson, Facebook, Touati, Dhéliat, Google, Pikachu, Dupin, Trichet, Mamère, Caubère, Ikéa, Benamou, Mélenchon, Casanova, Mandelson, Manoukian, Areva, De Fontenay, Breton, Ikéa, Sastre, Robert, Bilalian, Chéreau, La Poste, Holtz, Balladur, Chalmin, Chazal, LVMH, Saint-Tropez, Besancenot, Roselmack, CAC40, Guelfi, Gaudin, Fabius, Véolia, Canteloup, Haski, Boli, Douillet, Renaud, Begue, Poincaré, tous ces noms qui circulent, s'imposent à nous, quotidiennement, dont nous avons pour la plupart et la plupart du temps que faire, mais ils persévèrent, ils ne sont que ça, là, sans sens véritable, des bruits, des moments, un vague paysage qui se fait sur-présent, d'une importance démesurée et pourtant rien, merci à ces noms d'avoir bien voulu se prêter au jeu de l'empilement, de l'accumulation, Tétris monotone, c'est finalement leur fonction, se monter les uns sur les autres.

 

Mais, au fait, que devient Jean-Claude Bourret ?

by  f


 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu