Avertir le modérateur

lundi, 22 juin 2009

Loi de programmation militaire : Comment faire taire les militants

 

 

Pledge.jpg

 


La ministre de l'Intérieur, sur suggestion de l'Élysée et de quelques parlementaires, prépare en secret un arrêté fondé sur un projet de loi signé du Premier ministre et du ministre de la Défense, prêt depuis le mois d'octobre 2008. Il s'agit de la loi 1216 de programmation militaire pour 2009-2014 : un texte plutôt banal s'il ne prévoyait, dans son article 5, de réorganiser et de redéfinir tout ce qui touche à la sécurité intérieure. Ce qui, une fois la loi votée, autorisera la publication d'un ou plusieurs décrets permettant de poursuivre notamment les militants écologistes et associatifs lorsque, par leurs actions, écrits ou propos, ils mettront en cause« les intérêts de l'État ». Dans ces « intérêts » seraient notamment inclus ce qui concerne les centrales, les transports nucléaires et le stockage des déchets, mais aussi ce qui touche aux installations industrielles et aux stockages classés « Seveso », qu'il s'agisse d'usines manipulant des substances dangereuses ou d'aires abritant des cuves de produits chimiques. Ce texte aurait aussi comme conséquence d'aggraver les peines encourues par les faucheurs d'OGM, car il permettrait de poursuivre les individus et les associations mettant en cause les intérêts économiques stratégiques de la France.


Dans l'exposé des motifs de la loi, on trouve en effet ce paragraphe: « Les attributions, déjà codifiées, des ministres de la Défense, de l'Intérieur, des Affaires étrangères, de l'Économie et du Budget sont redéfinies en fonction des différentes politiques qui entrent dans leur champ de compétence et concourent à la stratégie de sécurité nationale.

Au-delà de ces modifications, et dans le prolongement des orientations du Livre blanc, des attributions particulières en matière de sécurité nationale du ministre de la justice et des ministres chargés de la Santé, de l'Environnement, des Transports, de l'Énergie et de l'Industrie sont codifiées. »

Au nom de la sécurité nationale, le décret en préparation permettrait donc de placer sous la protection de cette dernière toutes les actions et informations liées, par exemple, à l'environnement et aux infrastructures contestées par les associations de protecteurs de la nature et les organisations écologistes. De la même façon, tout ce qui concerne le changement climatique pourra entrer dans les informations classifiées interdites de divulgation. Classification qui, d'une part, sera bien entendu à la discrétion souveraine du gouvernement en place et qui, d'autre part, sera opposable à la fois aux militants, aux associations et aux juges d'instruction. S'ils existent encore. Les écolos ne sont bien sûr pas les seuls visés: ce texte à tout faire permettrait de poursuivre tous les agissements « déviants ».


II deviendrait donc plus difficile d'exercer une contestation écologique. Ce dispositif pourrait être complété dès l'automne par une circulaire ou un décret - ce n'est pas encore décidé - qui compliquerait la tâche des citoyens et des associations de protection de la nature voulant attaquer des décisions de l'État et des collectivités territoriales devant les tribunaux administratifs. Les élus se disent lassés des remises en cause de permis de construire ou des tracés de routes. Depuis plusieurs années, les associations de maires demandent au gouvernement une restriction de la contestation « administrative » pour abus de pouvoir et non-respect des règles d'enquête publiques. En oubliant de rappeler que le recours aux tribunaux administratifs est souvent la seule arme des écologistes et des associations de protection de la nature.



Entre les possibilités de criminalisation de la contestation écologique et les restrictions aux recours administratifs, si ces deux réformes entrent en vigueur, l'écologie devrait peu à peu cesser de gêner le pouvoir. Pour l'instant, il est encore, au moins, possible de l'écrire sans encourir le risque d'être poursuivi... pour outrage au gouvernement.



Claude-Marie Vadrot*


*Texte proposé par Valdo

 

vendredi, 29 mai 2009

Ces charlots qui nous gouvernent… Humour et dérision.

Amis villageois,

sarko 4.jpgCongés maladies restreints, confiscation de son véhicule en cas de délit mineur, pseudos terroristes (Coupat) incarcérés puis libérés 6 mois plus tard faute de preuves, délits d'opinions, des mouchards dans les ordinateurs (loopsi), des logiciels informatiques de flicage (Hadopi), des caméras partout, des portiques dans les écoles, incarcération des enfants, sécurité sociale dans le collimateur, soins de plus en plus chers, lois sociales démantelées, et la liste est loin d'être exhaustive !

On assiste en ce moment à un déchaînement, que dis je, à une surenchère de mesures et de propositions  les plus antisociales, les plus sécuritaires et les plus réactionnaires proposées depuis bien longtemps ! C’est à qui proposera  sa loi la plus liberticide, la plus rétrograde, la  plus ultra-libérale.

Une véritable fuite en avant ! Un vrai concours de réacs  où le moins démocrate s’emploie contre le plus fanatique de l’ordre, où, à contretemps, le plus fervent partisan de l’ultra libéralisme, doctrine qui a pourtant du plomb dans l’aile et a montré ses limites, fait la course avec la Miss « tout sécuritaire » où « cheveux longs et idées courtes »(FL), dans une course échevelée à travers le vieux pétainisme transcendental français, en compétition avec "Mon Adorable Mégère", remettent de concert, en cause tous les fondamentaux de notre société.

Et ces pitres d’appeler ceci des « réformes » !

Alors qu’il ne s’agit tout simplement que de grossières contre réformes.

Viendrait il l’idée d'un individu normalement constitué cérébralement d’appeler le retour au servage « une réforme » ? Serait il concevable de penser que la suppression partielle de la Sécurité Sociale soit un progrès ? Que le travail du dimanche fusse une avancée sociale ?

Ces gens là oui !

Ils ne maîtrisent plus le sens des mots : ils ne possèdent donc plus le sens de la mesure ; leur besoin d'ordre etCharlie_Chaplin1.jpg leur trouille du peuple  rebelle les rend fous et inconscients. Plus très loin sera le temps où ils se casseront les dents : c'est chose presque faite dans la plupart des strates de la société française hormis ces pauvres retraités incapables d'insoumission pour retrouver un semblant de dignité et d'émancipation...

Aussi, au nom du Village des NRV,  vais-je me permettre, dans la tradition qui est la nôtre depuis plus d’un an, de leurs proposer des mesures encore plus grotesques (certes, c’est difficile) pour aller encore plus loin dans la connerie destructrice car au royaume de l’absurde, les cinglés sont rois…

- Pourquoi ne pas supprimer les hôpitaux et introniser les opérations chirurgicales à domicile  ou ouvrir les cliniques vétérinaires aux malades pour résorber les déficits de la SS ?

- Autorisation de l’ouverture des commerces et services 24h/24, 7j/7 sur la base du volontariat bien sûr !  En pratiquant les deux « douze » (12h de travail – 12h de repos)

- Suppression des congés payés et remplacement par des congés à la carte, payants. Chacun paierait le droit à des congés sur la base du SMIG…

- Port de l’uniforme obligatoire à l ‘école après le passage obligatoire sous le portique de sécurité. La chanson « Président nous voilà… » sur l’air de « Maréchal, nous voilà » serait psalmodiée, la main sur le cœur, à chaque début de cours.

- La devise actuelle de la République « Liberté, Égalité, Fraternité » remplacée par « Travail, Discipline, Europe »

- Les retraites plafonnées à 600 € par personne. Un RSV (Revenu de Solidarité pour les Vieux) sur le modèle du RSA serait créé à condition que nos vieux travaillent jusqu’à leur décès.  Des ordinateurs spéciaux pour personnes alitées ou tremblantes seraient créés à cette occasion (NDLA : des emplois en plus !)

- Un limiteur de repos, boîtier obligatoire à porter à la ceinture, sur la base des disques de contrôle de circulation des camions pour vérifier que chaque citoyen travaille un minimum de 12h par jour, repas non compris.

Charlie_Chaplin3.jpgMonsieur Frédéric Lefebvre, Madame Michèle Alliot-Marie, Messieurs Xavier Darcos et Xavier Bertrand et autres amis réacs, il me reste des tonnes d’autres bonnes propositions à vous présenter. Envoyez nous un mail : nous restons à votre entière disposition pour affiner les méthodes destinées à affaiblir ou détruire toujours davantage la cohésion sociale de notre Pays.

Enfin pour terminer sur une note plus sérieuse, je propose, que désormais chaque Ministre ou chaque responsable politique recruté en fonction de ses compétences à créer des lois les plus liberticides et les plus antisociales , passe un examen  de passage : les critères de réussites seraient les suivants : bénéficier d’un caractère souple et soumis à son supérieur , possèder un QI en dessous de 80, jouir d'une appétence particulière pour les honneurs et surtout disposer d'une ambition inversemement proportionnelle à ses qualités morales.

Je  rassure les impétrants cités plus haut, ils ont passé leurs examens de Ministres et de porte-paroles avec brio… Chacun mérite son "Charlot d'argent" que le Village des NRV s'énorgueille de pouvoir lui offrir devant la presse mondiale, le "Charlot d'or" se trouvant entre de bonnes mains pour longtemps...

Amis de cui cui, saluit et profitez bien de la vie !

À après.

Cui cui fit l'oiseau, exemplaire rare de pacifiste corse.

lundi, 18 mai 2009

Les tartuffes de l’Europe ou Docteur Jekyll à Paris ; Mister Hyde à Strasbourg.

Rien qu’à l’idée d’assister sur les chaînes de télévision au triomphalisme ostentatoire des membres de l’UMP (Copé, Bachelot, Bertrand, Dati et consorts) et autres ralliés félons et carriéristes méprisables issus de "la gauche marécageuse", rien qu'à l'idée de supporter le discours satisfait d’un Président qui ne manquera pas de déclarer que par leur vote massif les électeurs ont avalisé sa merveilleuse politique et ses superbes réformes, je me suis dit que NON, décidément NON, nous ne pouvions laisser se dérouler sans réagir la joyeuse farandole de la fête de l’UMP du 7 juin 2009 au soir !

quand l Europe veut l Europe peut.jpgBien entendu, certains beaux esprits, qui hantent ces lieux  vous répliqueront que je n’ai qu’à m'abstenir et éteindre mon téléviseur . Certes, mais la posture de l'autruche n’empêchera ni ces démonstrations d’arrogance, ni  à terme, l'arrivée au pouvoir de mouvements autoritaires dont nos philosophes plus habitués à manier leurs stylos et leurs  concepts ésotériques que la force se retrouveront la tête dans le sable et nous dans la merde, contraints de réparer leurs conneries !

 Ne nous voilons pas la face : lorsque notre température monte à 40 °, ce n’est pas en cassant le thermomètre qu’on fait baisser sa fièvre. Dans le même état d'esprit, les banques  ne se  sauveront jamais en trafiquant leurs bilans, comme elles le font actuellement,  les sondages de l’institut Opinion Way à la piètre réputation ne convaincront pas davantage les électeurs (sinon ceux déjà conquis) des tendances du scrutin !

Il me semble opportun qu’un signal d'alarme provenant des citoyens impose  une mise en garde à nos élites et surtout change les donnes au sein même du Parlement européen.

quand l Europe veut l Europe peut3.JPGLe bataillon toujours présent d’électeurs âgés, votant systématiquement pour son petit Chef, viscéralement et irrémédiablement attaché à tout ce qu’il entreprend quoiqu’il fasse, lui fournit un confortable rembourrage de 27 % (vous me que direz 27 % sur 50 % de participation, ça ne représente que 13,5 % du corps électoral). Ce matelas sera d’autant plus surestimé que la participation sera faible. Et cela, le gouvernement l’a bien compris, l’absence de forcing de sa part en étant la preuve patente.

Allons nous encore nous faire dicter nos choix par un électorat majoritairement peuplé de retraités qui vénèrent la pratique du pouvoir personnel d'un l'homme providentiel ? Par des tenants de l’ultra libéralisme qui n’ont jamais renoncé à leur chimère ? Par des transfuges venant du Front national ?  Par les partisans des restrictions des Libertés au profit de l’Ordre a tout prix ?

Et nous autres, opposants, pour qui voter ? Pour un Parti Socialiste qui a voté 97 % des lois libérales de Strasbourg avec l’UMP,  et qui, de défenseur du socialisme à Paris, devient blairiste et franchement libéral à Strasbourg ?

Pour un MODEM qui a mélangé ses suffrages jusqu’en 2007 avec le groupe libéral européen (ADLE) dont il faisait partie, et qui, pour des raisons électoralistes de positionnement de Bayrou vote désormais avec les Verts mais garde une doctrine droitière digne de l’UDF de Giscard avec des cadres aussi chargés de casseroles, tel Jean Peyrelevade ?

Quelle différence y a t-il entre les trois formations-godillots partisanes du "oui anti-démocratique au TCE", du libéralisme économique échevelé, des réglementations démentes qui favorise les grands groupes, de l'absence de lois sociales européennes et de la privatisation à tout crin ? Aucune, si ce n'est le nom des partis !

quand l Europe veut l Europe peut2.JPGNe voter pour aucun de ces 3 grands mouvements paraît la seule démarche qui puisse faire trembler nos oligarques français ou européens et saper les fondements d’une Société élitiste que la crise n’a jamais fait chanceler, contrairement aux assertions de la presse et de la propagande officielle.

Le piège  de la soi-disant déliquescence radicale du capitalisme financier international et son extrême dramatisation médiatique, chausse-trappe dans laquelle la plupart des philosophes et économistes de tous horizons se sont engouffrés comme des perdreaux de l’année, prenant souvent leurs désirs pour la réalité, n’est peut-être qu’une illusion car il n'est pas impossible que le dogme de l’ultra libéralisme se remette  rapidement de cette crise, avec les aides considérables des États et grâce à la purge gigantesque pratiquée sur les emplois et les salaires sous prétexte de récession ! Je suis même prêt à parier que si ce système s'en sort sans trop de dommages, ses thuriféraires, forts de leur impunité n'en finiront plus de bousculer l'intérêt général et de perpétrer leurs excès avec encore plus d'outrecuidance. La vigilance s'impose...

Amis lecteurs, que diriez vous de déguster 3 marques différentes de soupes dont la texture, la composition, les ingrédients, la provenance sont presque identiques et dont la saveur est médiocre ? Que vous soyez de droite ou de gauche, tentez donc une petite incursion dans une petite gargote de votre choix où le potage n'est pas issu d'une émanation industrielle !


POUR CES RAISONS, IL EST SOUHAITABLE DE VOTER, ET DE PRÉFÉRENCE,  ÉVITEZ LES MARCHANDS DE SOUPE LYOPHILISÉE !

En tout cas, aller à la pêche constituerait un péché majeur, mais après tout, chacun voit midi à sa porte...

À après !


Merci à mes sources,Olivier Bonnet, Guy Birenbaum et Médiapart.

Cui cui, l’oiseau fou à force de chanter dans le vide.

vendredi, 09 janvier 2009

Parabole sur la mondialisation des opinions publiques.

Figurez vous qu’hier après l’annonce presque conjointe des sites de Libération et de 20minutes de fermer les commentaires de leurs sites suite à l’afflux d’insultes et de commentaires abjects attaquant soit la communauté musulmane soit la diaspora juive, j’ai pensé à un fait dont j’avais été le témoin quelques jours plus tôt…

7_103_dsc00351_1_H090446_L.jpegInvité à boire le thé par un copain de marché de nationalité française,et d'origine marocaine, j’étais arrivé au débotté et comme dans beaucoup de familles rebeus (arabe en verlan), la télévision était branchée (par satellite) sur une chaîne d’information continue arabe. (Al Jezira ou Al Arabiya). Le volume du son était au minimum mais perceptible. Mon copain, très croyant était loin d’être un de ces fanatiques musulmans  que j’ai assez rarement, il faut bien le dire, l’habitude de croiser.

Pendant la conversation je regardai du coin de l’œil les images : et bien sûr, on y voyait des scènes effrayantes et bouleversantes, des enfants à moitié morts portés par des pères hagards qui ne savaient où aller, des femmes qui criaient, gémissaient, pleuraient, des gens qui prenaient à partie les cameramen, une perspective envahie par la fumée,  un spectacle abominable jonché des ruines,  des commentaires lancinants , bref, j’avais du mal à garder mon attention ;  concentré sur la  conversation concernant notre vie quotidienne… Et pendant la quarantaine de minutes  les images des violences israéliennes tournèrent en boucle. Ces images n'étaient pas des trucages mais bien la réalité...
Alj.jpg

Un peu plus tard, je rencontrai un autre pote de nationalité française, juif celui ci, car comme chacun sait les marchés populaires sont probablement un des milieux où les différentes ethnies du monde entier se côtoient et j’ajoute, le plus pacifiquement du monde. Par curiosité, j’eus l’idée de le questionner sur ses sources d’information et de ce qu’on y voyait.  Je savais par mes discussions antérieures et indiscrètes qu’il était particulièrement favorable à une partition de la Palestine grâce à un accord de paix et qu’il collait, malgré une certaine méfiance à la position politique française,  opinion d’ailleurs partagée par un nombre beaucoup plus important de familles de confession juive de milieu modeste qu’on pourrait imaginer.

Lui, m’avoua t-il se branchait grâce à la parabole sur les télévision israéliennes et américaines. On y voyait surtout des reportages sur la guerre technique, le ciblage chirurgical, l’étalage des chars et autre artillerie. Peu de morts me dit il, mais des dégâts provoqués par les tirs de roquettes dans les colonies cisjordaniennes, des enfants hébreux blessés aussi et des discours de Tipzi Livni et des leaders politiques isréliens. Beaucoup de fantassins super équipés, jeunes, avec de drôles de tissus sur les casques lourds. Et toujours les affirmations des leaders politiques de poursuivre un combat juste pour se défendre contre le Hamas  déclaré terroriste (précisent les commentateurs). Ces images n'étaient pas des trucages mais bien la réalité...

Deux reportages différents, deux images inconciliables, deux traitements opposés et pourtant deux vérités indiscutables !

Pourquoi narrer ce témoignage sans grand intérêt  ?

180px-Cnn-logo.JPGParce que je crains que ce conflit touche notre communauté républicaine constitué de nos concitoyens et amis d'origines arabes et juives, j’ai peur qu’une guerre durable qui concerne, certes, chaque diaspora, ne déborde dans notre pays dont on peut dire ce qu’on veut mais sûrement pas qu’il n’est pas, socialement en profondeur, et malgré la politique menée par le gouvernement actuel, un havre de tolérance. L'exacerbation des passions par des images insoutenables martelées, la haine répétée de l'adversaire, peuvent finir par faire naître le doute parmi les plus moralement structurés. C'est pourquoi il est urgent que nos élites politiques, administratives  et économiques, à l'intérieur desquelles  on compte un nombre si dérisoire de gens issus de la diversité, comme on dit dans la haute, comprennent enfin qu'il faut agir vite et laisser une place légitime si on souhaite que certaines idées  qui peuvent être exaltantes pour certains soient contenues par une perspective toute aussi enthousiasmante mais à l'intérieur de la République !

Ces mêmes pseudo élites qui sortent sans vergogne, la morgue en bandoulières, que leur vision de la démocratie et l'accession aux postes clefs exige qu’on ne soit jugé que sur la compétence personnelle ! Quels pîtres !

Fifrelin ! Mensonges ! Hypocrisie !

Dans la haute sphère française qui refuse de s'ouvrir, une des plus figées du monde occidental, on ne réussit essentiellement que par entregent, piston, cooptation, relation, copinage, filiation, liens familiaux, arrangements, associations d'anciens élèves des grandes Écoles etc…Plus  rarement par mérite !

En réalité, avant les politiques, notre pays est tenu par une caste de hauts fonctionnaires qui verrouillent le système : qu'on cesse donc de nous faire prendre des vessies pour des lanternes ! Et cette coterie politico économico administrative,  pour des raisons qui nous dépassent  refuse dans sa grande majorité d'accepter l'intégration !

Enfin pour terminer par une parabole (jeu de mot subtil), disons que la mondialisation de l’information par la diffusion satellitaire avantage  peut être la standardisation de la consommation gastronomique, le monde des affaires, l'art cinématographique, voire la mode, toutes vertus supposées occidentales, mais qu’elle a tendance, dans chaque pays à favoriser le repliement communautaire qui peut menacer durablement l’équilibre des nations.

Désormais, en ce qui concerne les conflits des Proche et Moyen Orient, en France et dans tous les pays à forte immigration plus rien ne sera jamais comme avant les lancements de satellites de télécommunication, hormis au Turkmenistan.

Amis de Cui cui, bonne année et dites vous bien que dans ce que j'écris, il y a à boire et à manger : ne prenez que ce qui vous tente  et jetez le reste !

Cui cui, témoin à décharge de la France d'en bas qui travaillera dans le froid jusqu’à 70 ans…

lundi, 15 décembre 2008

L’Umoristique Mouvement "dit" Populaire du commandeur suprême Mobutu Sese Sarkozy…

Ah... Chers villageois ! Qu’est ce qu’on a pu se moquer des socialistes français ! Et bien j’espère vous faire ricaner  en vous narrant les exploits de l'UMP ce coup ci !

Souvenez vous des péripéties du congrès du PS !...

Avec sa démocratie exacerbée, ses tripatouillages douteux, ses luttes intestines, ses crêpages de chignons dantesques , ses combats internes, ses votes vicieux, ses fédérations fourbes…

Mais on sentait au moins vivre une certaine démocratie même si elle était si difficile à gérer lorsque les camps sont de forces sensiblement égales...

mobutu_roi_du_zaire,0.JPG

Et bien, Mesdames et Messieurs, permettez moi de vous présenter un parti où la démocratie est complètement absente et où les 200.000 adhérents (400.000 il y a un an, mouarf !), sortes de fantomatiques bouffons amorphes et vieillissants en pâte de courants d'air, se font imposer un Chef, Xavier Bertrand, dont ils auront juste à entériner sur leur machine à voter dotée d'un unique bouton, la décision du Sauveur Suprême de la France, de l’Europe et du Monde, l’illustrissime Mobutu Sese Sarkozy, premier du nom !

Nous autres Français pouvons être fiers d’être dirigés par un Parti majoritaire unique dont le patron est nommé à l’unanimité par le Chef Suprême, Nous la Patrie des droits de l’homme, Nous qui donnons des leçons de démocratie à la Terre entière ! Quelle beau spectacle l’UMP donne là, en spectacle, à la France et à l’Europe ! Quel exemple et quel beau parti croupion nous offre la droite (si peu) républicaine ! Omar Bongo inspirateur divin du PDG (Parti démocratique Gabonais) pourra désormais discuter d'égal à égal avec son frère "démocrate" Mobutu Sese Sarkozy, propriétaire de l’UMP ! Pourquoi ne pas envisager un petit jumelage ?

UMP1.jpgLes directeurs des entreprises audiovisuelles, les chefs des armées, tous les responsables administratifs, tout ce que notre pays compte de dirigeants importants jusqu'aux chefs de bureaux, dans la presse, l’économie, le leader du parti majoritaire et ses responsables, son fils, Mobutu Sese  Jean Sarkozy II, promis à la direction du département le plus riche et probablement le plus magouilleur de France , les Hauts de Seine, bref ; tous sont passés par les fourches caudines de l'empereur de nos  consciences et manipulateur souverain !

Allez donc dire à nos alliés européens et aux USA que nous défendons les mêmes valeurs ! Allez déclarer aux Chinois, aux Russes et aux Pakistanais et autres états très autoritaires que nous défendons une certaine idée de la démocratie !

Vous déclencherez une salve de ricanements !

Quand on pense qu'avec son guide suprême omniscient, ses ministres terrorisés de plus en plus courbés et veules,  des parlementaures pas même godillots : de vulgaires savates en jute rapiécées qu'on enfile et qu'on jette sans regret, l'UMP gavée, peuplée par de vieux zombies transparents incapables d'indépendance d'esprit, dirige notre pays depuis des lustres  !

L'UMP, parti "poupée" gonflable, boursoufflée, sex toy personnel de notre guide suprême  avec sa représentation parlementaire croupion qu’on pénètre sans vaseline, avec ses cadres et lieutenants veules et couards qui ne visent que leurs réussites personnelles et leurs réélections lucratives, avec ses petits barons , politicards professionnels qui cumulent  salaires emplois et honneurs, n'a t-il pas depuis l'avènement du Mobutu-Sarkozysme perdu toute son âme ?

Les vrais et les vieux gaullistes savent bien que oui et comprennent qu'il est temps de réagir !

Vers quoi ce parti qui, trop habitué aux fastes du  pouvoir depuis trop longtemps, nous mène t-il ?

Tout droit vers une situation grecque ? Vers un désastre social probable en 2009 ? Ou vers une branlée monumentale lors des élections européennes de 2009 ?

drapeau1.JPGMilitants de l’UMP, ressaisissez vous, que diable ! Faites preuve d’un peu de dignité tout de même ! Rebiffez vous, rechignez de temps à autres, cessez de vous comporter comme un troupeau de brebis bêlantes managées par un loup ! Xavier Bertrand élu à l’unanimité par le Président de la république, cette situation ne vous heurte t-elle pas ?

Chers Umpistes si vous acceptez un tel état de fait, je pense que vous êtes mûrs pour une dictature d’opérette ou une république que je qualifierais de fromagère pour donner un côté européen à un régime (sic) politique si dramatiquement centré sur un seul et unique  individu !

Sachez d'ailleurs que je vous dédie ce drapeau ! Il est libre de droits... N'hésitez ni à en user, ni à en abuser mais si vous préférez  placer un camembert à la place des bananes, libre à vous !...

Amis de Cui cui, je pars vite, loin, rejoindre le peuple caprin isolé sur son rocher, peut être reviendrais je de temps en temps, en satyre, histoire que vous ne souffriez pas d'une indigestion de marxisme.

À bientôt.

Cui cui, l'oiseau sauvage qui ne se prend jamais pour un enfant du bon Dieu...

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu