Avertir le modérateur

vendredi, 16 octobre 2009

Le prodigieux "élixir Sarkozy ®", la potion magique à la mode.

Ami lecteur.

Tu traverses une période épouvantable, ton épouse t’a quitté, tes enfants t’ignorent, tu as été chassé de ton foyer par l'amant de ta femme, ta voiture a brûlé, tu as une jambe dans le plâtre, tu as ri quand Brice Hortefeux a lancé sa vanne sur les Auvergnats, tu as pleuré d'émotion à 20h devant Frédéric Mitterrand plaidant pour la liberté sexuelle des éphèbes  thaïlandais de 40 ans, tu écoutes chaque matin Alain Duhamel sur RTL, tu regardes le journal télévisé de midi sur TF1 et celui du soir sur France 2, ton chien a attrapé la gale, ta mère ivre de chagrin s’est suicidée après avoir découpé ton père avec une tondeuse à gazon, ton patron t’a licencié, tu viens de trouver un emploi chez France Télécom et tu envisages déjà de mettre fin à tes jours en te coupant les veines ?

STOP ! SUSPENDS TON GESTE, MALHEUREUX !

Parcours d'abord ces quelques lignes avant de prendre une décision regrettable !

SITE%20PIC%20MAT%20PHYTO%20ElixirSuedois%20350ml.jpgIl te reste une solution peu onéreuse à 49,99 € pour sortir indemne de la guigne qui ronge ton moral : l'achat du prodigieux "élixir Sarkozy ®" !

Lisons quelques témoignages. D’abord Jean S. de Neuilly :

"Étudiant de 22 ans, ayant redoublé deux fois ma deuxième année de faculté de droit, mon moral était au plus bas quand je suis tombé sur une de vos annonces vantant les propriétés de "l'élixir Sarkozy ®" pour le prix modique de 49,99 €. Sitôt reçu cette divine potion, je me suis présenté à l’élection de conseiller général de Neuilly et j’ai été immédiatement élu. Un an après, suite à une proposition d’emploi, j’ai  très facilement décroché un emploi de président à l’EPAD qui gère, tenez vous bien, un budget de plus d'un milliard… Je remercie de tout cœur les distributeurs de ce merveilleux "élixir Sarkozy ®" qui m’a tant porté bonheur !"

Un autre témoignage de Martin B, chef d’entreprise d’une chaîne de télévision et propriétaire d’un groupe de téléphonie mobile :

"Merci infiniment pour votre extraordinaire "élixir Sarkozy ®", acheté pour la somme ridicule de 49,99 €. J'avais à peine bu quelques gouttes de cette potion magique que l’audience de mes journaux télévisés grimpait brutalement, les plus grandes célébrités politiques venant confier leurs émotions sur ma chaîne devant un auditoire conquis. D’autre part, un concurrent de téléphonie mobile qui devait se livrer à une concurrence féroce à mon encontre a été débouté par une décision gouvernementale opportune. "L'élixir Sarkozy ®", restera à jamais rangé dans ma poche tout contre mon cœur !"

Enfin, le cri du cœur d'une cliente, Mme Carla B-S :

"Chanteuse à la petite semaine dans des bouges et des claques sordides, mannequin pour les catalogues de la Redoute ® et des 3 Suisses ®, mon avenir me semblait bouché. Au plus profond de ma dépression, je suis tombé sur un de vos articles et j'ai franchi le pas ! 15 jours plus tard, je rencontrais l'homme de ma vie, et peu de temps après, j'aménageais dans un château. Je suis désormais entourée de domestiques et les journalistes se pressent autour de moi pour obtenir quelques interviews. Je côtoie les plus grandes célébrités du monde et reçoit des propositions de rôles de la part des meilleurs metteurs en scène de la planète ! Merci à "l'élixir Sarkozy ®" qui a changé ma vie pour seulement 49,99 € !"


Nous ne publierons ni la lettre d'Arnaud L., patron de presse, ni celle de Serge D., patron d'une usine d'armements et patron de presse, ni celles de J-P P., journaliste chez Martin B. et J-P E. chez Arnaud L.. Sachez que des centaines de témoignages, allant tous dans le même sens et faisant état des bienfaits extraordinaires de notre potion miraculeuse sont à votre disposition, bien rangés dans un coffre chez notre huissier de Justice, Maître Verdâtre

 

Lecteurs, pour clore et accentuer notre démonstration, nous allons vous révéler une déposition de Monsieur Dominique G. de V., ancien Premier Ministre et poète maudit à ses heures qui n'a jamais jugé bon de se doter de ce sublime produit :

"Devant votre publicité que je jugeais, à tort, je le précise, indigne et honteuse, j’ai fait l’erreur de ne pas commander "l'élixir  Sarkozy ®" : mal m’en a pris ! Pour une sombre et anodine affaire de barbouzes, j’ai été traîné devant les tribunaux, je risque ainsi le déshonneur et la prison ! J’ai enfin compris que si j’avais fait l’acquisition de "l'élixir Sarkozy ®" pour 49,99 € seulement, tous ces désagréments ne me seraient jamais arrivés !"


Jeunes au chômage, banquiers en déconfiture, Auvergnats en surnombre, touristes sexuels, étudiants attardés, journalistes en mal de promotion, comiques en décrépitude, yachtmen sous pavillon panaméen, résidents de paradis fiscaux, chefs d'entreprises en recherche de contrats, people en goguette, socialistes carriéristes ou paumés, arrivistes forcenés, propriétaires avares, traders cupides, marchands d'armes gâteux,  cet encart promotionnel s'adresse à vous. Grâce à "l'élixir Sarkozy ®", fruit d'un travail de recherche de deux ans et demi, vous verrez vos soucis matériels disparaître comme par enchantement et une solide réussite  sociale et financière se profiler à l'horizon ! N'hésitez plus !

Attention ! Stocks limités.

Avec l'élixir Sarkozy tout devient possible dans la France d'après ! ©


"L'élixir Sarkozy ®" est vendu sous la forme d'un flacon luxueux au bouchon original et rigolo ou d'une pommade hémorroïdale au prix exclusif de 49,99 €.

En vente dans toutes les bonnes pharmacies : c'est même à celà qu'on les reconnaît.

 

Cui cui, ridicule écrivaillon du Village fantôme des NRV, blog quasiment introuvable sur le Net.

vendredi, 09 octobre 2009

Blair à la Présidence de l’UE ? Pourquoi pas Berlusconi pendant que vous y êtes !

Décidément les amis, les voies de nos seigneurs européens sont impénétrables !

Ne voilà t-il pas que nos élites européennes oui-ouistes, enivrées par leur (difficile) triomphe irlandais en 2 rounds grâce à un arrangement factice avec l’arbitre veulent nous gratifier ; après le vote du Traité de Lisbonne dont on nous décrit l'application comme un long processus fleuri et embaumé accompagné d’une musique envoûtante ; de la présidence d’un individu, tenez vous bien, dont le moins qu’on puisse dire est que son incarnation semble très éloignée de l’idéal européen, j’ai nommé Tony Blair himself, Britannique avec tout ce que les élites de cette Nation charrient de valeurs anti-européennes, d'égocentrisme insulaire, de morgue post-coloniale et de soumission à l’empire américain !

mirrorpix-a-valentines-day-message-to-tony-blair-and-george-bush-make-love-not-war.jpgDans le même ordre d’idées, imagineriez vous qu'on nommât Ben Laden comme assesseur au Vatican, Poutine, médiateur aux Nations Unies, Le roi Abdallah ben Abdelaziz Al Saoud, souverain  d’Arabie Saoudite, responsable religieux à Tel-Aviv, le grand Schtroumpf directeur du parc de Disneyland, Jean-Michel Aphatie, journaliste à Politis, Christophe Barbier, rédacteur de billets au village des NRV !

Stupeur et intense rigolade !

Vous rendez-vous compte : envoyer à la tête de l’Union Européenne l’ancien caniche du sinistre Bush, le top model ultra-libéral Tony Blair, pro-américain viscéral, ancien dirigeant d’un pays qui ne s’est jamais senti proche des thèses franco-allemandes et qui cherche à tout prix à cantonner ce conglomérat incertain de 27 pays qu'il a souhaité informe, merdique et ingouvernable, en un gigantesque marché sans base politique ni sociale ! Rappelons qu'il fut en son temps, incapable de faire rentrer la Grande Bretagne dans l’Euro et dans l’espace de Schengen et fut un ardent partisan de l’intervention en Irak comme lieutenant docile des USA contre l’axe franco-allemand.

L’incohérence de ces inconscients de oui-ouistes frise vraiment la bêtise la plus noire. Élire Tony Blair à la tête de l’UE, c’est faire rentrer le loup dans la bergerie ! Sont-ils aveugles à ce point ou aspirent-ils à transformer ce fat qui a quitté son poste de premier Ministre de Grande Bretagne la queue entre les jambes, en un fossoyeur de l'Europe politique ?

Dans une certaine mesure, et ceci dit sans humour aucun, électeurs du "oui" au Traité sur la Constitution européenne, vous qui jubiliez 896075-1058478.jpgtant, ce lundi après le vote irlandais, sachez que si par chance, vos dirigeants nommaient Sir Tony Blair à la tête de l’Union Européenne, nous autres, anciens partisans du non, y verrions comme une revanche immanente et la preuve inespérée d'un triomphe surprenant qui nous tomberait du ciel.

Car comme disait notre immense penseur hexagonal et  brillant polyglotte , Jean-Pierre Raffarin : "Win the yes need the no to win again the no", expression géniale que je paraphraserai humblement, avec déférence devant le fabuleux savoir de notre grand philosophe poitevin en : "We'll need Tony Blair to win against liberal Europa"

Amen !

Lectrices, lecteurs, bon après midi, excellent week end et à après si le destin nous est favorable !

Nota bene : j'aime la Grande Bretagne et son art de vivre tout en n'appréciant que fort peu ses dirigeants. En ce qui me concerne, je n'ai jamais confondu peuples et élites.

By cui cui, animateur occasionnel du "Village des NRV", blog politique fantôme, errant quelque part sur le Net.

 

vendredi, 25 septembre 2009

Dominique Galouzeau de Villepin, acteur raté de la Comedia del Arte.

Avertissement : Dans ce billet, je vais un peu à rebours d'une opinion générale qui tente de faire passer ce brave  Dominique Galouzeau  de Villepin pour une victime expiatoire... En fait, on peut modestement estimer que ce procès Clearstream, qui vous verrez, tournera à la grosse farce à l'italienne ; ultime rideau de fumée sans grand intérêt pour les citoyens ordinaires, affaire judiciaire hyper médiatisée dont personne ne connaîtra probablement à l'issue du jugement, les tenants et les aboutissants ; n'est que la résultante d'un combat féroce entre deux autocrates mégalomanes et paranoïaques enivrés par les  effluves ensorcelants du Pouvoir ;  deux 'ego' exacerbés, purs produits de ce que la 5ème république engendre de pire.

---------------------------------------------

Comment dire ?

Lorsque j’ai vu le sieur de Villepin, le 21 septembre dernier, placer sa progéniture, deux benêts  gauches et maladroits et sa femme à l’air absent, légèrement en retrait de son  martial personnage particulièrement apprêté, et ce devant les caméras de l’espace médiatique, je me suis pincé pour bien vérifier si je n’étais pas retombé, lors de mes rêveries,  dans les moments les plus tragiques de la révolution française !

FDC.jpg

Toutefois, en observant attentivement sa dégaine particulièrement étudiée ( à eux quatre, ils devaient porter pour environ quelques SMIG  de fringues et de bijoux ), j’ai longuement regretté qu’ils eussent oublié Kiki, leur caniche nain, leur sac à dos Quéchua avec la tente qui se déplie en 10 secondes qu'on a l'habitude de voir le long du canal Saint Martin, ainsi que quelques affaires de toilettes dont une brosse à dent bien visible : ainsi, la mise en scène aurait elle été du meilleur effet  pour cet appel au Peuple digne d’un futur martyr condamné sans appel à la  guillotine par un despote sanguinaire.

Bref, tout ceci fleurait bon une authenticité surjouée digne de  la fausse particule de Monsieur Galouzeau de Villepin.

Je vous ai recopié son  discours plus que pompeux en éliminant les excroissances qui n’apportent strictement rien.

« ….Je suis ici par la volonté d'un homme, je suis ici par l'acharnement d'un homme, Nicolas Sarkozy, qui est aussi président de la République française. J'en sortirai libre et blanchi au nom du peuple français. Certains voudraient croire qu'il n'y a pas dans notre pays de procès politique, je veux le croire aussi et pourtant nous sommes ici en 2009 et nous sommes en France. Je veux redire que mon combat n'est pas un combat personnel, c'est le combat de toutes celles et tous ceux qui se battent contre l'injustice, c'est le combat de toutes celles et tous ceux qui sont victimes de l'abus de pouvoir…. »

Rien que ça !

Dites, chers lecteurs : pris par l’action j’ai pensé un instant qu’il allait déchirer d’un air théâtral sa chemise à jabot  (humour) pour offrir sa mâle poitrine d’ardent défenseur de la Liberté et du Peuple aux baïonnettes  de la soldatesque dirigée par le tyran !

Instant grotesque, décalé.

J’ai pourtant failli applaudir. Bêtement.

Dominique, ton problème, c'est que tu t'aimes trop et que ça se voit !

nuValls.jpg

Et puis je me suis souvenu que cet individu qui ne cesse de faire des appels grandiloquent au Peuple  lorsqu'il il est personnellement en difficulté, avait occupé la fonction de Premier Ministre. Je me remémorai cette Loi inique sur le CPE, je me rappelai son dédain envers le Peuple, lui qui n’avait jamais eu le courage de passer sous les fourches caudines du suffrage universel !

Ce même apparatchik de la 5ème république, conseiller obscur de Jacques Chirac, grenouillant, combinant, manœuvrant dans les alcôves louches du Pouvoir comme les Henri Guaino et autres Claude Guéant,  la partie visible de ces hauts fonctionnaires carriéristes qui font et défont notre pays sans l’ombre d’un risque, en totale irresponsabilité et  en toute impunité vis à vis des électeurs !

Amis ! Quel culot d'observer Galouzeau de Villepin battre le rappel des citoyens afin de combattre les atteintes à la Liberté pour  sauver sa  misérable peau ! Quelle dérision ! Quelle inconscience ! Quel cynisme  de se poser en victime d'un procès politique : c'est à la Justice d'en décider même si beaucoup émettent des doutes sur son indépendance !

Pour cacher un anti-sarkozysme viscéral, beaucoup de journalistes et de politiques (même de gauche) tombent dans la chausse-trappe  du soutien inconditionnel à Villepin, piège vicieux dont le fond est hérissé de pointes acérées : qu'ils prennent bien garde de ne pas se faire empaler vif car la différence de conception de l'autorité de l'État entre ces deux hommes est négligeable : ils sont tous deux partisans d'un pouvoir personnel autoritaire !

Car imaginez vous bien, amis citoyens, que si vous vous trouvez dans une arène en présence d'un lion cruel et d'un tigre féroce se livrant une lutte sauvage et sans merci  et que tigre fait appel à vous pour le sauver, ne concevez pas qu'il aura la bonté de ne pas vous croquer s'il parvient à vaincre son adversaire !

Au contraire, observez les avec ravissement et souhaitez que ces fauves s'affaiblissent mutuellement. Lorsqu'ils seront exsangues, peut-être nous sera t-il possible de régler son compte au survivant, trop meurtri et totalement décrédibilisé...

Villageois(es), bon week end et une pensée chaleureuse pour notre Agathe préférée que chacun ici, apprécie particulièrement !

Agathe, reviens nous vite et en pleine forme !

 

Cui cui fit l'oiseau, un poing, c'est tout !

lundi, 21 septembre 2009

Les aventures de Gono, Peillo, Besso et Zozor, clowns pathétiques.

Un scénario désopilant pour clowns avec :

Gono l’intellectualiste de la droite nationale : Henri Guaino

Peillo le socialisse mou et creux : Vincent Peillon

Besso le fourbe toujours plus sournois : Éric Besson

Zozor le boutefeu, dernier rempart de la France éternelle : Brice Hortefeux

Poupoule qui finira mal

Avec l’aimable participation de Niko, chef du monde.

henri-guaino-356997.jpg

 

Gono pénètre sur la scène en pétant et rotant. La salle éclate de rire.

 

- Bouzour les pitits zenfants, zavez été sages ? Un pet. Rires.

- Ouuuuiiiiiiiiiiii. 3 flatulences sonores. Rires

- Vous savez quoi ? Je suis proprofessieur intellectualiste des zécoles et chief de la France avec Niko. Un long rot. Rires.

- Aujourd’hui explication de texte. Je vous soumets ma réflexation : "J'ai toujours pensé que tout rendre visible, c'est le début du totalitarisme". Stupeur dans l’assistance… Un gros pet sonore rompt le silence. Quelques rires forcés.

- Et j’appelle Poupoule mon élève pour commentationner cette phrase phiphilosophique !

Une poule géante grotesque arrive en sautillant et en caquetant. Elle pond tous les mètres, elle pète à chaque œuf et déclenche des cascades de rires à chaque ponte.

- Alors que réponds tu Poupoule à cette phrase intellectualiste ? Lâcha Gono, urbain et arrogant.

- Cot cot cot, fit la poule, je réfléchissasse (car c’était une poule intellectuelle de la même veine que les volailles qui fréquentent ce village…)

- Maître Gono, si je puis me permettre, dit elle un peu pompeuse comme toutes les poules cérébrales, votre raisonnement, cot cot cot, est absurde car si nous inversons le sens, on obtient la sentence suivante : " j’ai toujours pensé que tout rendre invisible, c’est le début de la démocratie " Donc la Russie stalinienne, l’ex Chili de Pinochet, l’Arabie saoudite, la Chine Peillon.jpgauraient été ou seraient démocrates. C’est un contre-sens absolu.

Les tics qui parcouraient habituellement le coté gauche du visage de Gono s’accentuèrent jusqu’à former une grimace figée. L’assistance était pliée de rire. La poule nerveuse devant la fureur de Gono et consciente de son impertinence pondait toutes les 10 secondes en pétant. Brusquement, Gono sortit un énorme couteau d’on ne sait où et trucida la poule qui disparut dans une trappe ; quand il se retourna il présenta au public un vulgaire poulet plumé prêt à cuire. La salle s’esclaffa.

- Voilà le sort que je réserve aux mauvais élèves, dit Gono et regardant l’assistance, menaçant. Un vent d’effroi parcourut l’assistance des enfants.

- Je suis socialisse et j’ai tout vu et je suis de gauche puisque je suis socialisse

Les rires fusèrent spontanément. Peillo fit son entrée. À chaque fois qu’il prononçait le mot socialisse, la salle était pliée de rire.

- Et en temps que socialisse , je suis d’accord avec Mossieur Gono : la transparence, c’est le totalitarisme. D’ailleurs chez les socialisses, c’est l’opacité totale et donc la démocratie absolue, la preuve on connaît notre première secrétaire avant de l’avoir élu ! Na ! Hilarité dans la salle. Certains, le visage rouge écarlate congestionné par le fou rire,  sont à la limite de l’apoplexie

C’est le moment que choisissent Besso le fourbe, avec un immense doigt d’honneur bloqué et Zozor le boutefeu, pour rejoindre le duo. Le doigt paralysé de Besso le fourbe amuse beaucoup les enfants. Gono lance à Besso : tu devrais te servir de ton doigt comme thermomètre : tu seras le premier prévenu quand tu attraperas la grippe A. Rires gras.

Brice-Hortefeux-002.jpgEn tout cas dit Zozor, on est tous d’accord avec notre intellectualiste Gono, parce que moi zaussi je vais lâcher une sentence phiphilosophique.

Oui ? Firent ils tous extasiés devant Zozor le boutefeu.

Gonflé d’importance ce dernier lança : " la transparence en politique, c’est comme les Auvergnats, quand il y en un peu, ça va, mais c’est quand il y en a trop que ça pose problèmes ! "

- Bravo Zozor !  Je te nomme Vichyste de première classe. Jeta Gono avec superbe.

- Et moi,  et moi, le fourbe Besso ? j'ai pas de récompense ? Vous trouvez ça normal les pitits zenfants ?

- Ouuuuuiiiiiiii ! Méchant ! Traître !

- Mais je mérite mon diplome de Vichyste, j'ai trouvé pourquoi on trouve tant de Sarrasins en Auvergne...

Un silence gêné. Un frissonnement des petites têtes. On sent que le monstre fait peur... Des pleurs se font entendre... Besso à la cantonade, d'une voix basse.

- Ils passent par les cheminées des volcans !

- Besso, pour tous les services que tu rends et l'abjectation hyperimmonde dont tu fais preuve chaque jour davantage, je te fais Vichyste d'or, palme du pétainiste avec mention, fit Gono doctoral . Huées de l'assistance...

Génial, nous allons boucher les volcans d'Auvergne sans tarder ! Tu mériterais d’être chief comme moi, mon cher fourbe ! Dit Gono.

 

eric-besson-municipales-20081204888984.jpg

- Quoi, qu’entends-je ? Fit une voix au fond de la salle !

- Par Belzébuth, Niko ! hurlèrent ils tous en chœur avec effroi.

Un gnome avec un gigantesque marteau apparut.

- On veut prendre ma fonction ? Cette place de chief vichyste pétainiste sarrasinophobe socialophobe patroniphile que j’ai méritassée depuis que je suis dans le ventre de ma mère ? Je vais vous montrer, moi, de quelle croix de feu je me chauffe, bande de sacripans ! Les 4 clowns se mirent à fuir avec derrière eux le gnome menaçant muni de son marteau géant.

Les enfants furent un peu déçus par la fin du spectacle mais il reste encore 2 ans et demi aux Français pour supporter un spectacle affligeant qui devient peu à peu terriblement pathétique voire tragique

 

NB : Bakchich sort un supplément papier dans les kiosques dès mercredi matin. Si vous appréciez le site, n'hésitez pas à les encourager.

 

Cui cui l'oiseau qui ne sait plus quoi inventer…

mercredi, 16 septembre 2009

Assaut de panzers contre l'Internet citoyen !

Je suis parti sur la base d’un billet  passé relativement inaperçu, publié sur ce blog le 11 mai dernier …

En effet, hier, en lisant les réactions de nombreux politiques et autres sociologues ou journalistes (Henri Guaino, Patrick Devedjian, Éric Besson, Luc Chatel et autres petits poissons comme  Dominique Wolton), pas tous forcément de droite, suite aux répercussions de "l’affaire Hortefeux",  et notamment l’interview de Monsieur Jean-François Copé, qu’on dit promis à de très hautes responsabilités et qui souhaite débattre d’une future Loi sur les Libertés sur Internet visant comme de bien entendu  à les restreindre, j'ai immédiatement pensé à ce billet passé… Je vous renvoie ici et .


J’ai bien peur, en voyant le zèle que déploie  le député et maire de Meaux pour étouffer certaines vérités du Net, qu’il gaspille les quelques chances qu’il avait de parvenir à la fonction suprême en 2017. J’espère simplement  que tous les internautes se souviendront de ses déclarations actuelles.


En tout cas, cette volonté affichée du Pouvoir de vouloir maîtriser le Net ; comme il contrôle une bonne partie  (mais pas en totalité) de la Presse écrite, parlée et télévisuelle ; et ce, avec l'aval plus ou moins hypocrite de certains journalistes  aux dents longues, qui se verraient volontiers figurer comme les cadres et les heureux bénéficiaires de cette reprise en main de la Toile, n'augure rien de bon pour l'avenir du dernier espace d'expression libre,  partagé par pur hasard technologique, à égalité entre professionnels des médias et citoyens ordinaires...


Sur ce, projetons nous et observons concrètement, ce qu’il pourrait advenir d’un billet diffusé sur le Net dans un an, tant sur la forme que sur le fond en gardant à l'esprit que ce texte n'est qu'humour et dérision.

Pour l'instant.

 

1309017244.jpg

 

 

EN-TÊTE OBLIGATOIRE.

-------------------
Mercredi 15 septembre 2010
BILLET D’HUMEUR
Titre déposé à la préfecture : 2010, ou les bienfaits de la Loi Loopsi 1 dite « Loi Copé ».
--------------------
Mentions légales obligatoires (loi du 17 août 2010)
--------------------------------------------------------------------------
- Autorisation de publication du billet par le Ministère de l’intérieur, département "textes politiques" n° 20230509 AMX 674 délivrée le 20 août 2010.
- Licence Loopsi 1 n° 698354 ref/blogs-G57 depuis le 21 août 2010 pour 6 mois par le Collectif des NRV.
- Auteur : Dominique Susini
- Classification du Ministère de l'internet : humoriste séditieux de gauche (catégorie 732 PG)
- Permis d'expression publique sur un blog politique n° B 356 738. 49A (Loi du 17 août 2010) valable jusqu'au 21 février 2011 pour l'auteur du billet.
- Informations agrées par la direction de "20 Minutes" ( Loi du 14 août 2010)
-Responsable de la publication des billets de blogs sur "20 Minutes" : Monsieur Paul Hackmann

--------------------------------------------------------------------------------------

TEXTE.

Amis du Village, rappelez vous l’affaire Hortefeux qui avait enclenché la mise en chantier de cette salutaire « Loi Copé » : une petite vidéo mise en ligne sur le site du quotidien « Le Monde » avait suscité une polémique passionnée sans grand intérêt confinant à une attaque violente hystérique de la part  de nombreux internautes qui, à cette époque, confondaient  souvent liberté et lynchage public. Ainsi en est il du peuple, entité puérile et immature quand on lui laisse trop la parole ! (1er avertissement pour connotation ironique déplacée) Dieu merci, la LICRA et le CFCM, ces deux remarquables organismes appréciés pour leur hauteur de vue, leur dévouement et leur indépendance, ont admirablement blanchi cet illustre ministre qui a tant apporté à la Nation reconnaissante !

Que d‘excès médiatiques, que de torrents de haine, que d’insultes déversées sur certains cadres de la Nation qui voyaient leurs fonctions et leurs vies privées salies ignominieusement par toute cette plèbe populacière qui s’exprimait sans contrainte et sans limite avec une vulgarité inouie sur un média, Internet qui méritait mieux !

Notre presse officielle et ses journalistes professionnels qui savent si bien contrôler leurs sources et garder un avis particulièrement objectif sur les événement politiques, sont désormais seuls détenteurs du droit de donner mandats à certains internautes, de rédiger des textes dont ils seront responsables aux yeux de la Loi.

Avouons, Chers amis du Village des NRV, que grâce à cette Loi Copé, les discussions deviennent plus constructives, les attaques personnelles injustifiées et malsaines étant reléguées dans des alcôves dont elles n’auraient jamais dues ressortir, les pseudos étant interdits et toute critique injustifiée durement punie ; la vraie Liberté d’expression, celle qui consiste à commenter avec équité, celle qui oblige de se montrer constructif et objectif, rend notre exercice de blogueur particulièrement exaltant !

Car la liberté, c'est comme les Auvergnats, quand il n'y en a qu'un minimum, ça va ; c'est quand il y a trop de liberté qu'il y a des problèmes ! (2ème avertissement pour allusion ironique intolérable)

Bon Dieu ! Que n'avons nous pas été guidés plus tôt par nos élites républicaines !

 

D.S.


Addenda du Ministère de l'Internet, des Libertés Publiques et de la Prévention des Excès.


Dans le cadre de la Loi Loopsi 1 dite « Loi Copé », Le Ministère de l'internet a infligé 2 blâme(s) à Monsieur Dominique Susini pour son présent billet intitulé : 2010, ou les bienfaits de la Loi Loopsi 1 dite « Loi Copé ». Nous rappelons qu'au terme de 5 blâmes, nous supprimerons, lors d'une commission de discipline automatique et informatisée, son permis d'expression publique sur un blog politique pour une durée de 6 mois. En cas de récidive, une peine de 2 ans de prison assortie d'une amende forfaitaire de 12.560 € sera automatiquement administrée par la commission Copé-Devedjian  selon le réglement en vigueur. Aucun appel ne sera recevable.
Son Excellence
Jean-François Copé, Ministre de l'internet, des Libertés Publiques et de la Prévention des Excès.

 

By cui cui, l'oiseau amer...

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu