Avertir le modérateur

vendredi, 04 janvier 2008

Les grenouilles roses

Ca y est, la campagne pour les municipales est lancée. Partout dans les moindres villages, les candidats potentiels ou potentats commencent à s'agiter. Partout...Sauf dans un petit marais qui résiste encore et toujours à l'idée de remporter une élection au suffrage universel, et qui est plus
préoccupé  par une autre élection. Celle de son premier Secrétaire, et ou les grenouilles s'agitent...  http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-33779745@7-37,0.html  

cf05a92fbd29d671b5798aaf229264e1.jpg
On entend donc de nouveau le coassement des grenouilles. Bien au chaud, elles se rappellent le marais où elles sont nées. Elles se rappellent le bon temps où elles avaient apporté un souffle nouveau. Celui où elles donnaient l'espoir grâce à un guide emblématique. Un florentin mystérieux. Un sphinx qui a régné en monarque républicain. Un tribun infatigable et convaincu de son destin.

Aujourd'hui dans le marais, c'est la guerre des grenouilles. Chacune se réclame de l'héritage du tribun, mais chacune vante ses idées, ses opinions, passe de la gauche à la droite des grenouilles ou vice-versa. A ce rythme, il y aura bientôt plus de candidats au poste de chef des grenouilles que de personnes pour voter pour elles.

Les grenouilles n'ont pas d'idées, encore moins de programme, ou si peu. Elles proposent soit des recettes éculées qui n'ont jamais marché, soit se rallient à la cuisine actuelle en version allégée. Le pire étant qu'incapables de fédérer les autres marais dans une union des grenouilles, elles arrivent à peine à masquer leurs dissensions à coup de fard et de vernis craquelant.

Le florentin avait dit « je réclame le pouvoir pour vous le rendre », les grenouilles disent « je réclame que vous me rendiez le pouvoir », pitoyable ersatz dénué de pensée, d'idée et de vision.

Les grenouilles surfent sur la vague nostalgique de cette froide soirée de janvier 1996 à la Bastille. Cet hommage en forme de fleurs déversées. L'ennui, c'est que la fleur des grenouilles n'est plus la rose, c'est le nénuphar qui les symbolise désormais.

Dormez tranquille les grenouilles. Pendant ce temps on sacrifie les dernières valeurs de la République sur l'autel du "peopulisme" et de la démagogie.a2a05bd7019252b1cf60904502c4bcdd.jpg

Il doit bien se marrer Kermitterrand en regardant tous ces têtards...

Serval,
avec la collaboration du Village

jeudi, 03 janvier 2008

Les petites humeurs font les grands mouvements




Pendant que notre président continue de brader (euh, plutôt de se livrer au pillage bête et mal 60f2ef36026a423276bb00bab4f83283.gifcompris?)  des penseurs de gauche pour habiller sa vitrine politique résolument vide de concept, je ne peux m'empêcher d'avoir un mouvement d'humeur.
 http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-823448,36-995200,0.html


Est-ce que j'ai arrêté de m'alimenter ?
Est-ce que je met le feu aux poubelles ?
Est-ce que je refuse de regagner ma cellule ?
Parce que cela semble être les nouvelles manifestations d'un "mouvement d'humeur". En tout cas selon la définition de la Préfecture de Police de Paris, au sujet des « événements » dans les centres de rétention des étrangers non régularisés.  http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/societe/20080102.OBS2946/manifestation_de_solidarite_devant_le_centre_de_retenti.html

N'avoir ni humeur ni honneur, se dit d'une personne que les affronts ne touchent plus et qui a perdu tout sentiment d'honneur.

Pour ce qui concerne les humeurs, l'année 2007 avec les nouvelles lois sur l'immigration et les quotas et maintenant l'année 2008 et ses fichiers, l'honneur de la France aura été abondamment empuanti.


Ces humeurs fétides, ne nous obligent-elles pas à nous mettre en mouvement ?
Pour ceux qui ont un mouvement d'humeur, et envie de retrouver humeur et honneur, cliquez sur le lien ci-dessous.
.
.
.
Nef
Avec la collaboration du Village

jeudi, 27 décembre 2007

Cachez ces prisons que je ne saurais voir !

Il existe un scandale au moins (!) aussi grand que le voyage grotesque : le gouvernement a décidé de SUPPRIMER les subventions à l'Observatoire International des Prisons (OIP).

Pour plus d'informations, voir ici : http://tinyurl.com/yvz2lk,

ici : http://www.oip.org/,

et là : http://tinyurl.com/37pe75

Le scandale tient dans le fait qu'il s'agit d'argent public pour une cause au service des valeurs de la République : lutter pour que les prisonniers soient traités selon les lois de la République, en respectant leurs droits et en agissant dans la perspective de leur future sortie (85 000 personnes chaque année).

Au nom de quoi décide-t-on que notre argent ne doit pas aller à une telle cause ? Penserait-on qu'il n'y a plus lieu de conduire un combat à ce propos ?

Quand on lit les rapports sur l'état des prisons françaises, quand on sait que la France est
26785d2180aa32dc49c5f7e4758a5589.gif régulièrement condamnée par la cour européenne des droits de l'homme à ce propos (dernière fois, en 2006)..., on voit qu'il y a encore du travail.

Un exemple récent : le dernier rapport du Comité de prévention de la torture du Conseil de l'Europe dénonce des « traitements inhumains et dégradants » dans les prisons françaises.

Il y a quelques temps une campagne a eu un peu d'écho : dans plusieurs centres ville un dessin au sol montrait l'espace dont bénéficient les prisonniers.

La stupéfaction des passants était le point de départ d'explications plus détaillées et d'un appel à signer une carte-pétition au président pour le respect de la dignité qui passe par des conditions d'incarcération dignes de notre pays.

Un pays peut être jugé à partir du sort qu'il fait aux plus fragiles de ses citoyens. Où qu'on se tourne, prisonniers, sdf, population des banlieues populaires, immigrés pauvres, ouvriers jetés comme des kleenex, femmes seules, jeunes, etc. le tableau n'est pas reluisant.

Combien hurlent à propos du sort fait à un tel ou un tel en matière de non respect des droits de l'homme (à commencer par celui d'avoir un toît, une vie de famille, un travail, etc.) quand c'est... "ailleurs", mais ne bougent pas le petit doigt quand la même chose se passe à côté de chez eux ?

Les solidarités internationales portant le plus souvent sur des sujets médiatisés à travers une approche compassionnelle, servent un peu trop aux Français en général et au "premier d'entre eux" en particulier à s'acheter une bonne conscience à peu de frais.


   Juliette

mercredi, 26 décembre 2007

Bonne nuit les petits

Non, non, on ne va pas vous parler de Nicolas et Pimprenelle. Ni de Nounours, le pourvoyeu32bc68b6906c2f5a3fef97ddc5b282ce.jpgr de nuages d'avions privés, et encore moins du marchand de sable qui nous envoie sa poudre aux yeux de paillettes médiatiques depuis la boite à images. Retenons juste « Qu'ensemble tout est possible » .

Bonnes nuits Monsieur le Président  ? 
 
Oui, bonne nuit aux sans logis trimbalés entre tentes et foyers, et sur
tout aux Tartuffes à loyers modérés.

Bonne nuit aux journalistes emprisonnés au Sri Lanka ou au Niger, et aussi aux dirigeants de ces régimes parodiques de démocratie, petits potentats locaux tellement effrayés par la liberté qu'ils préfèrent l'emprisonner.

Bonne nuit à Ingrid Betancourt et aux autres otages des FARC, et également à ceux qui tirent les ficelles pour leur propre notoriété quel que soit le pays ou ils se sont fait élire.

Bonne nuit à tous les opprimés, à tous les accidentés de la vie et évidemment à ceux qui soit « urbi et orbi », soit désormais sur Youtube appellent à plus de justice et à plus de solidarité sans faire quoi que ce soit de concret.

Bonne nuit aux militants du PS sans oublier leurs ténors qui se dirigent, en ordre dispersé comme d'habitude, vers le cimetière des éléphants.

Oui, bonne nuit aux uns et que vos jours soient plus beaux que vos nuits…

…Et bonne nuit aussi aux autres. Et que le cauchemar soit dissipé quand vous vous réveillerez !

 

Quant aux nuits de Sarkozy, et de son déballage entre les pyramides et Space Mountain, si vous saviez comme on s'en fout....

 

Le Village


 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu