Avertir le modérateur

lundi, 21 janvier 2008

Le sherpa, la France et la vitesse

 

C'est à propos d'un énième rapport de l'xième commission nommée par Mister bling bling, le sherpa (ancien) c'est lui http://www.attali.com/

La France c'est elle http://tinyurl.com/2flrd5

Selon le premier il faut à la deuxième "changer de vitesse" [Le rapport Attali veut accélérer la
99dadbbab6e9a65e3795d164c6b8bd80.gif mutation de la France 

LE MONDE | 19.01.08


Pour faire quoi ?

Aller plus vite au sommet où son ancien patron est parti ? Là ? http://tinyurl.com/2yruda à moins qu'il ne soit là ? http://tinyurl.com/yvtqry

Ou plus vite dans le mur ?

Un rapport donc et comme le dit le Monde : " Globalement libérales, les propositions de la commission ne le sont pas toutes"

Pas toutes...

Ouf, on avait eu peur.

Pour ma part, la vitesse, je ne trouve pas ça formidable. En ces temps de retour à la croyance, paraît-il, je trouve même que c'est une hérésie contre laquelle les nouveaux papes feraient bien de lutter.

Un mouvement se développe peu à peu essaie de penser autrement : http://www.youthxchange.net/fr/main/cittaslow.asp

L'Eloge de la lenteur est même possible http://tinyurl.com/2x23jp

Ca me rappelle une histoire vécue il y a quelques temps : un longue file d'attente, des gens plutôt patients sauf un homme genre monsieur sérieux et "homme pressé" qui s'énerve et tente d'énerver les clients contre les employés qui font leur boulot.

Il n'arrête pas de dire "je n'ai pas de temps à perdre, moi ! "

Qualqu'un se retourne et lui dit "mais, vous prendrez bien le temps de mourir ?"

Ce que ça lui a fait ?

Ca : http://tinyurl.com/yq2dre

Comme quoi, il en faut peu pour déstabiliser un être qui veut aller trop vite...

L'ancien sherpa devrait se méfier.

 

Juliette

mercredi, 16 janvier 2008

Le pet du kangourou

 

 

c9648c3ba184275d56e4425cb339bbd1.jpgDe temps en temps, il faut se déconnecter de l'actu sérieuse. Décompresser un peu. Enfin c'est le moins qu'on puisse dire de cet entrefilet lu dans la presse. Forcément ça change de l'effet papillon...Mais c'est quand même la théorie du chaos qu'on nous expose.

En Australie, les flatulences ovines et bovines représentent 14 % des émissions de gaz à effet de serre. En Nouvelle-Zélande, où l’élevage est plus développé, on avoisine les 50 %. Voila bien un problème grave que les gaz à effet de serre. Mais, heureusement la science est là ! les chercheurs sont sur le pont. Et par vent debout.

Et ils ont trouvé la solution : donner aux vaches et aux moutons un intestin de kangourou. Car un kangourou qui pète, en revanche, ne dégage pas de méthane, grâce à une bactérie présente dans son tube digestif, qui évite les ballonnements et facilite la digestion, L’équipe du Dr Athol Klieve souhaite donc coloniser l’intestin des vaches et des moutons avec ce précieux micro-organisme.

Il leur faudra au moins trois ans de travail pour isoler ce micro-organisme écolo avant de pouvoir plancher sur son transfert.

On ne sait donc toujours pas  quelles sont les implications du clonage, ni du MON810 et des OGM en général, mais on sait que le pet du kangourou est inoffensif.

Le monde respire...

Serval

lundi, 14 janvier 2008

quand il ne reste que le corps...ou Monsieur le Président, je vous fais une lettre

 

 

C'est une histoire de double punition.456acf5afa161ec7b285db1a7ec7cf65.jpg

Le malade est coupable.

Coupable et responsable d'être malade. Ce responsable irresponsable va coûter cher à la société, il est donc puni.

Une première fois par sa maladie, une deuxième fois par la franchise payée à chaque achat de médicament, ce qui est censé le "responsabiliser".

Pas très grave direz-vous quand on a une angine, beaucoup plus quand on a une maladie nécessitant des soins longs, réguliers comme ici http://tinyurl.com/28zfow.

Presque tout à été dit sur l'iniquité d'une telle mesure, sur l'injustice sociale qu'elle accroît, sur la conception détournée de la solidarité qu'elle impose, sur son inefficacité pour "boucher le trou de la sécu", comme on dit, etc.

Il ne reste donc au malade fauché qu'à payer... de sa personne avant que la Faucheuse ne l'emporte.

Le corps objet politique : corps défaillant (âge, maladie, surcharge pondérale...) jeté de l'entreprise, corps rémunéré laissé au bon plaisir d'autrui ; corps-surface sur lequel des marques -commerciales ou personnelles- sont inscrites.
Ainsi, se fait-on parfois reconnaître là où la (re)connaissance manque. Une façon de s'affirmer, de s'identifier, de faire meute, tribu faute de classes et de peuple, obsolètes paraît-il.

Plus que le corps pour montrer son opposition ?

Depuis la tradition des enflammés de l'Inde à Jan Pallack http://tinyurl.com/3dql5v ,

celles des affamés volontaires (de Bobby Sands http://tinyurl.com/2t4hkr et http://tinyurl.com/2tmpe7 à Bové http://tinyurl.com/2evdsb),

à ceux qui désormais décident de cesser de se soigner pour protester http://tinyurl.com/ynpxku

Quand il ne reste que le corps individuel faute de corps constitués qui jouent leur rôle, on écrit au Président ou... on déserte.

 

Juliette

vendredi, 11 janvier 2008

Colombie : Un peuple en otage

 
 
Il est terrible ce constat. Terrible. Et cruel surtout.
 
Même si la libération de Clara Rojas et Consuelo Gonzales est un geste d'espoir, hier cela aura été la journée des dupes. Un geste de clémence au bout de sept ans. Un seul. Des pions que l'on a trimbalé sur l'échiquier pour la gloire de Chavez, l'aura et le retour des FARC sur la scène internationale et la gloriole pour Uribe qui, à son corps défendant, a laissé faire. Voila, c'est un accord gagnant/gagnant...Sauf pour les otages. Et surtout la pièce maitresse : Ingrid Bétancourt. a83f16de715411505dda8bf93fb85d6c.gif

Parce que ce geste de clémence ne sera pas sans contreparties. Les FARC ont juste amorcé la pompe, et ne relâcheront probablement plus personne sans obtenir de sérieuses avancées sur leurs revendications notamment sur la démilitarisation de Pradera et Florida, sur le territoire Colombien. Ce qui prendra du temps. Peut être celui qu'Uribe quitte le pouvoir.
 
Parce qu'au delà des pions encagés dans la jungle, deux pouvoirs aussi détestables l'un que l'autre s'affrontent. D'un coté les FARC guérilla depuis plus de quarante ans, organisation paramilitaire et qui tire une part de ses revenus du trafic drogue  http://www.lexpress.fr/info/monde/dossier/colombie/dossier.asp?ida=455791&p=1 et de l'autre Uribe originaire de Medellin , dont les liens avec Escobar, le parrain du cartel de la drogue restent nébuleux http://risal.collectifs.net/spip.php?article1066 et dont une partie des proches est impliquée dans de sombres affaires d'escadrons de la mort http://www.liberation.fr/actualite/monde/299313.FR.php
 
Au milieu de tout cela des otages, victimes de la folie de pouvoir des hommes.
 
Et le peuple colombien dont on parle tellement moins dans les médias qui est la principale victime des guerres entre paramilitaires et FARC, et ou les défenseurs du droit et du respect des droits humains sont en dangers de mort permanent. http://tinyurl.com/33okc5


Un peuple lui aussi en otage.

 

Serval

avec la collaboration du Village

mercredi, 09 janvier 2008

Les étrennes de Sarkozy

 
 
Records d'audience en chaîne hier. A peine la déclaration de Sarkozy de supprimer la publicité à la télévision publique faite, que les actions de TF1 et de M6 faisaient un bond. A 16h45, TF1 prenait 11% et M6 6,50%. Bouygues, maison mère de TF1, voyait son action augmenter de 3,95%.

A cette vitesse l'info a franchi le mur du son et de l'image en même temps...Ou alors ce n'était peut-être qu'une série d'anticipations boursicoteuses de plus...

Chez TF1 et M6  c'est Noël après Noël. Au PS aussi, qui pour une fois a rangé les couteaux de cuisine électorale interne pour mettre le nez à la lucarne sur un sujet pour une fois "fédérateur" au sein du parti... "Un beau cadeau à M. Bouygues, ami de M. Sarkozy" et "il est totalement irresponsable d'aller
proposer la suppression d'une recette sans savoir quelle sera la recette qui viendra garantir le bon fonctionnement du service public" a relevé Ségolène Royal. http://tinyurl.com/233a6b25f364466e7e5c4c02cb66579931729d.jpg

Fabius quant à lui a estimé que "sans mauvais esprit, c'est la principale conséquence concrète de la conférence du chef de l'Etat" et il s'est d'autre part demandé "par quoi va être remplacée" la publicité, en termes de ressources : "Est-ce qu'on va augmenter la redevance ? Vous croyez que le président de la République va mettre 800 millions de taxes sur le groupe (Bouygues, propriétaire de TF1) ?" (Source: AFP)

Parce que si l'objet peut être louable, à savoir : un service public sans publicité comme la BBC, il pose le problème du financement par une taxation supplémentaire sur les recettes publicitaires des chaînes privées et sur le chiffre d'affaires des accès à internet ou la téléphonie mobile. On voit mal les entreprises concernées verser sans rechigner pour un média qui ne les concerne pas. Idem pour les internautes qui n'ont pas la télé. C'est un peu le même principe curieux que la dime prelevée sur les disques durs. On fait financer des industries du passé par celles du futur.
 
Cela n'est-il pas d'autre part contraire à une règle républicaine qui fait que les recettes sont mises en
commun sans pré-affectation à des dépenses ?

L'attaque est surtout retorse, au moment où les auditeurs de Radio-France se battent pour préserver un espace non pollué par la débilité des marchands de lessives. Mais son objectif est clair : ne plus laisser aucun espace entre TF1 et Arte. Le beauf de Valéria Bruni-Tedeschi© s'accommodera très bien de "niches" de contestation, tant que leur audience sera réduite aux happy few et que leur radicalité ne pourra contaminer les cerveaux disponibles......
 
Entre un audiovisuel privé aux mains des amis du pouvoir et un audiovisuel public dont le financement  dépendrait désormais intégralement de l'Etat bailleur, n'assiste-t-on également au grand retour de l'ORTF ?
 
 
Juliette
avec la collaboration du Village

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu