Avertir le modérateur

mercredi, 09 décembre 2009

Lettre ouverte à Patrick Sébastien, visionnaire du 21ème siècle.

Cher Monsieur Patrick Sébastien, Cher Maître, Très Cher Collègue,

Fervent admirateur de tous les visionnaires de l’évolution humaine depuis le pitécanthrope, en passant par Lucy, Bouddha, Jésus, Attila, Mahomet, Marx, Lénine, Einstein, Freud, Claude François, Reagan, Thatcher, Aphatie et Sarkozy ; je suis ravi de vous accueillir dans mon illustre Panthéon personnel..

Vous avez récemment créé un mouvement dont le petit peuple ne mesure pas encore les répercussions sur les générations à venir, j’ai nommé le D.A.R.D. dont les initiales signifient : "Droit Au Respect et à la Dignité" ; le sigle représentatif de ce mouvement étant le D.

Modestement, j’ai fondé récemment autour de ma petite personne une organisation, la C.H.A.T.T.E. (Communauté Humaniste Amicale Terrienne Transculturelle Européenne) dont le sigle est le Q.

En fait, le but de cette présente missive n’a d’autre objectif que de vous proposer une fusion entre votre D.A.R.D. et ma C.H.A.T.T.E. qui pourrait donner le jour à un mouvement plus universel qu’on pourrait appeler E.M.B.R.Y.O.N. (Entreprise Médiatique de Battage Radio-télévisuel Yang pour l’Ouverture des Négociations)

Ainsi, le manifeste de l’E.M.B.R.Y.O.N. rédigé en bonne et due forme par nos soins soumettra aux partis politiques actuels une charte précise de mesures concrètes avant les élections présidentielles et qu'ils devront s'engager à appliquer pour obtenir notre label de qualité appelé  "DEBOUT LE DARD".

Je préconise d'autre part la création d'un organisme que nous appellerons le F.O.U.E.T. (Front d’Observation Universel des Élément Traités) qui vérifiera après les élections, la réalisation concrète de notre charte afin de vérifier que nos recommandations ont été scrupuleusement respectées.

Si par extraordinaire, nos mesures n’étaient pas entérinées, je suggère la création de deux nouveaux mouvements, les adhérents pourraient opter soit pour le B.A.I.S.É. (Banc Autonome des Indécis Sans Espoir ) qui statuera éventuellement sur les mesures de rétorsion à prendre envers les politiques qui n’auraient pas respecté leurs engagements, soit avoir dans le F.I.O.N. (Front des Inscrits Ouvertement Niqués) une attitude plus passive.

Dans ce cas de figure, nous serions contraints de créer un véritable parti politique qui pourrait s’appeler la G.A.U.C.H.E. (Groupement Anarchiste Unifié de la Cause Humaniste Européenne) pour diffuser nos propres idées. Mouvement dont vous deviendriez fort logiquement, le "Lider massimo".

Dans l’attente de lire vos réactions à mes suggestions , Cher Monsieur Patrick Sébastien, Cher Maître et Très Cher Collègue,  je vous supplie de recevoir, les humbles salutations d'un admirateur éperdu du Génie universel de notre espèce et futur adepte de votre Manifeste qui marquera l'Humanité, n'en doutons point, d'une empreinte indélébile !

Amis de Cui cui, à après !

 

Cui cui fit l'oiseau, adhérent débile de l'éternel C.A.U.C.U. (Caricaturiste Autoproclamé de l'Univers de la Communication Universelle).


mercredi, 04 novembre 2009

Une interview exclusive * de Monsieur Jacques Chirac au JIVARO.

* Avertissement : ce pastiche est à consommer sans modération.

Bandeau3.JPG

 

Jacques Chirac : un témoignage historique

essentiel sur la période la plus palpitante

du Gaullisme transcendantal !

 

photo-du-president-jacques-chirac-et-de-dominique-de-villepin-lors-de-la-ceremonie-du-8-mai-2006-a-larc-de-triomphe.1178644804.jpg

 

Photo choisie par Étienne Courgeotte.

Interview réalisée par Michou Brézé , chroniqueur d'élite de la section Dassault n° 1

 

M-B : Bonjour Monsieur le Président, c'est une émotion particulèrement prégnante qui m'a étreint lorsque j'ai lu le premier tome de votre ouvrage. J'ai été saisi de la même fièvre lorsque, vers 25 ans j'avais entamé le Mémorial de Sainte Hélène, dicté par l'empereur déchu Napoléon 1er à son fidèle Las Cases entre 1815 et 1821.

J-C : Mon cher Monsieur Brézé, je comprends vos sentiments mais je vous demanderais de vous comporter avec moi comme vous l'auriez fait avec l'empereur, c'est à dire avec simplicité et une humeur de bon aloi ! Vous avez été distingué avec certains de vos collègues de très hauts niveaux comme Messieurs Elkabbach et Michel Drucker dont on connait l'alacrité et l'impertinence : je n'aime me frotter qu'à des interlocuteurs de taille !

M-B : Monsieur Jacques Chirac, j'ai noté au début de votre livre deux faits majeurs de cette œuvre magistrale, votre surnom scout était "bison égocentrique" et vous vous êtes fait déniaiser dans un bordel algerois. On perçoit déjà que sous le jeune homme un peu rebelle de gauche perçait un véritable Homme d'État prêt à tout les sacrifices pour se consacrer à son pays pour le plus grand bonheur de ses concitoyens.

J-C : Parfaitement.  Après avoir suivi le cursus normal de l'ENA, le président Pompidou qui m'avait pris en affection m'avait promis une grande carrière : rentrer dans les baronnies gaullistes à cette époque c'était comme rentrer au Saint siège.  Le couronnement se trouvait au terme de l'aventure. On pourrait estimer que j'ai mené une carrière rectiligne en zig-zag avec des hauts et des bas... Bien entendu, j'ai dû combattre de nombreux amis et ennemis, dans un premier temps, j'ai éliminé, Monsieur Jacques Chaban Delmas au bénéfice de Giscard, puis j'ai fait battre Monsieur Giscard d'Estaing dont je détestais la morgue au bénéfice de Monsieur Mitterrand qui m'en a gardé une reconnaissance éternelle et m'a facilité l'accession à la présidence en 1995.

M-B : En réalité votre cheminement montre comment un homme exceptionnel peut parvenir à transcender son parti pour l'intérêt public. D'autant que lors de vos mandats à la Mairie de Paris, votre générosité proverbiale a donné libre cours à de multiples aides aux plus défavorisés.

J-C : Tout à fait, Monsieur Brézé, je me suis montré parfois trop généreux envers de multiples relations dans le besoin : nous avions d'ailleurs table ouverte (frais de bouche à satiété) à l'Hôtel de Ville et nous réservions souvent des chambres d'hôtes à nos amis ! Cela nous a été suffisamment reproché injustement ! L'amitié et la bonté ne sont hélas pas toujours récompensées...

M-B : j'ai retrouvé dans votre livre les accents exaltants d'un véritable humaniste au service de son pays, uniquement dévoué au bien-être de ses compatriotes les plus humbles, désintéressé au point de se retrouver, pendant sa retraite obligé de loger chez l'habitant, un citoyen d'excellence détaché des biens de ce monde matérialiste, travailleur infatigable, réformateur inlassable, véritable héros intègre des temps modernes !

J-C : J'avoue, mon cher Brézé que ce portrait me sied à merveille, d'ailleurs j'attends autant de critiques mesurées de Mrs Elkabbach et Drucker qui possèdent, comme vous, une haute conception du journalisme respectueux. Et pour vous remercier, je vous dois une confidence : je vais vous expliquer ma méthode de travail où le temps joue un rôle considérable. Sur mon bureau, je mets les dossiers à résoudre sur ma droite, et sur ma gauche, les dossiers que le temps ou des évènements extérieurs indépendants de ma volonté ont résolu tous seuls ! Vous n'imaginez pas combien cette méthode purement chiraquienne a réglé de problèmes quasiment insolubles pendant 12 ans !

M-B : Merci Monsieur le Président et rendez-vous pour le prochain tome de votre extraordinaire épopée, allant des années 1995 à 2007 .

 

Amis de cui cui attention à la grippe aviaire... Snif... Et un bon blog à découvrir.

 

Enfin une dernière recommandation commune à Urbain et moi-même après avoir lu la Sorcière : évitez cet insipide roman de gare de Jacques Chirac et lisez , faites lire Marie Ndiaye.

 

Cui cui l'oiseau fêlé du Village des NRV

lundi, 21 septembre 2009

Les aventures de Gono, Peillo, Besso et Zozor, clowns pathétiques.

Un scénario désopilant pour clowns avec :

Gono l’intellectualiste de la droite nationale : Henri Guaino

Peillo le socialisse mou et creux : Vincent Peillon

Besso le fourbe toujours plus sournois : Éric Besson

Zozor le boutefeu, dernier rempart de la France éternelle : Brice Hortefeux

Poupoule qui finira mal

Avec l’aimable participation de Niko, chef du monde.

henri-guaino-356997.jpg

 

Gono pénètre sur la scène en pétant et rotant. La salle éclate de rire.

 

- Bouzour les pitits zenfants, zavez été sages ? Un pet. Rires.

- Ouuuuiiiiiiiiiiii. 3 flatulences sonores. Rires

- Vous savez quoi ? Je suis proprofessieur intellectualiste des zécoles et chief de la France avec Niko. Un long rot. Rires.

- Aujourd’hui explication de texte. Je vous soumets ma réflexation : "J'ai toujours pensé que tout rendre visible, c'est le début du totalitarisme". Stupeur dans l’assistance… Un gros pet sonore rompt le silence. Quelques rires forcés.

- Et j’appelle Poupoule mon élève pour commentationner cette phrase phiphilosophique !

Une poule géante grotesque arrive en sautillant et en caquetant. Elle pond tous les mètres, elle pète à chaque œuf et déclenche des cascades de rires à chaque ponte.

- Alors que réponds tu Poupoule à cette phrase intellectualiste ? Lâcha Gono, urbain et arrogant.

- Cot cot cot, fit la poule, je réfléchissasse (car c’était une poule intellectuelle de la même veine que les volailles qui fréquentent ce village…)

- Maître Gono, si je puis me permettre, dit elle un peu pompeuse comme toutes les poules cérébrales, votre raisonnement, cot cot cot, est absurde car si nous inversons le sens, on obtient la sentence suivante : " j’ai toujours pensé que tout rendre invisible, c’est le début de la démocratie " Donc la Russie stalinienne, l’ex Chili de Pinochet, l’Arabie saoudite, la Chine Peillon.jpgauraient été ou seraient démocrates. C’est un contre-sens absolu.

Les tics qui parcouraient habituellement le coté gauche du visage de Gono s’accentuèrent jusqu’à former une grimace figée. L’assistance était pliée de rire. La poule nerveuse devant la fureur de Gono et consciente de son impertinence pondait toutes les 10 secondes en pétant. Brusquement, Gono sortit un énorme couteau d’on ne sait où et trucida la poule qui disparut dans une trappe ; quand il se retourna il présenta au public un vulgaire poulet plumé prêt à cuire. La salle s’esclaffa.

- Voilà le sort que je réserve aux mauvais élèves, dit Gono et regardant l’assistance, menaçant. Un vent d’effroi parcourut l’assistance des enfants.

- Je suis socialisse et j’ai tout vu et je suis de gauche puisque je suis socialisse

Les rires fusèrent spontanément. Peillo fit son entrée. À chaque fois qu’il prononçait le mot socialisse, la salle était pliée de rire.

- Et en temps que socialisse , je suis d’accord avec Mossieur Gono : la transparence, c’est le totalitarisme. D’ailleurs chez les socialisses, c’est l’opacité totale et donc la démocratie absolue, la preuve on connaît notre première secrétaire avant de l’avoir élu ! Na ! Hilarité dans la salle. Certains, le visage rouge écarlate congestionné par le fou rire,  sont à la limite de l’apoplexie

C’est le moment que choisissent Besso le fourbe, avec un immense doigt d’honneur bloqué et Zozor le boutefeu, pour rejoindre le duo. Le doigt paralysé de Besso le fourbe amuse beaucoup les enfants. Gono lance à Besso : tu devrais te servir de ton doigt comme thermomètre : tu seras le premier prévenu quand tu attraperas la grippe A. Rires gras.

Brice-Hortefeux-002.jpgEn tout cas dit Zozor, on est tous d’accord avec notre intellectualiste Gono, parce que moi zaussi je vais lâcher une sentence phiphilosophique.

Oui ? Firent ils tous extasiés devant Zozor le boutefeu.

Gonflé d’importance ce dernier lança : " la transparence en politique, c’est comme les Auvergnats, quand il y en un peu, ça va, mais c’est quand il y en a trop que ça pose problèmes ! "

- Bravo Zozor !  Je te nomme Vichyste de première classe. Jeta Gono avec superbe.

- Et moi,  et moi, le fourbe Besso ? j'ai pas de récompense ? Vous trouvez ça normal les pitits zenfants ?

- Ouuuuuiiiiiiii ! Méchant ! Traître !

- Mais je mérite mon diplome de Vichyste, j'ai trouvé pourquoi on trouve tant de Sarrasins en Auvergne...

Un silence gêné. Un frissonnement des petites têtes. On sent que le monstre fait peur... Des pleurs se font entendre... Besso à la cantonade, d'une voix basse.

- Ils passent par les cheminées des volcans !

- Besso, pour tous les services que tu rends et l'abjectation hyperimmonde dont tu fais preuve chaque jour davantage, je te fais Vichyste d'or, palme du pétainiste avec mention, fit Gono doctoral . Huées de l'assistance...

Génial, nous allons boucher les volcans d'Auvergne sans tarder ! Tu mériterais d’être chief comme moi, mon cher fourbe ! Dit Gono.

 

eric-besson-municipales-20081204888984.jpg

- Quoi, qu’entends-je ? Fit une voix au fond de la salle !

- Par Belzébuth, Niko ! hurlèrent ils tous en chœur avec effroi.

Un gnome avec un gigantesque marteau apparut.

- On veut prendre ma fonction ? Cette place de chief vichyste pétainiste sarrasinophobe socialophobe patroniphile que j’ai méritassée depuis que je suis dans le ventre de ma mère ? Je vais vous montrer, moi, de quelle croix de feu je me chauffe, bande de sacripans ! Les 4 clowns se mirent à fuir avec derrière eux le gnome menaçant muni de son marteau géant.

Les enfants furent un peu déçus par la fin du spectacle mais il reste encore 2 ans et demi aux Français pour supporter un spectacle affligeant qui devient peu à peu terriblement pathétique voire tragique

 

NB : Bakchich sort un supplément papier dans les kiosques dès mercredi matin. Si vous appréciez le site, n'hésitez pas à les encourager.

 

Cui cui l'oiseau qui ne sait plus quoi inventer…

lundi, 27 juillet 2009

Les NRV ont testé pour vous : le malaise vagal de Nicolas Sarkozy, "Secret Story", l'élection de Miss Arabie Saoudite, Julien Dray, le Tour de France.

Voici une de nos premières maquettes pour des parutions plus régulières prévues à la rentrée. Il s'agit d'une parodie de l'excellent magazine, "60 millions de consommateurs"


 

Capt-2145291.jpg

 

 

"60 millions de blogueurs",

le magazine des NRV

a testé pour vous :

 

 

- 1   Le malaise cardio vasculaire de Nicolas Sarkozy

Je me ferais toujours un point d'honneur à éviter d'attaquer les personnages en état de faiblesse temporaire, soit consécutivement  à une maladie ou un accident, soit  à la suite d'un lynchage médiatique (voir plus bas, le paragraphe Julien Dray). Et ce, même si je les considère comme des dangers pour la collectivité. Quant à mon titre un peu plus haut, il corrige de lui même les troubles vagaux supposés en un malaise un peu plus préoccupant.

 

- 2   L'émission "Secret story" sur TF1.

TF1 : l'ex-gourou et maître à penser, l'inénarrable Patrick Le Lay remplacé depuis par l'ineffable Nonce Paolini, déclarait dans le passé que le rôle de sa chaîne consistait à préparer pour ses annonceurs publicitaires dont Coca Cola à l'époque, je cite, "du temps de cerveau disponible".

L'ennui avec ce programme, c'est que le temps disponible existe mais autant chez les acteurs, que parmi la presse qui relaie et  surtout les téléspectateurs, on cherche, en vain, les cerveaux !

Selon le Parisien du dimanche 26 juillet 2009, cette débilité attire 4,151 millions de téléspectateurs dont 51,6 % de 15-34 ans et 63,3 de 15-24 ans.. Le chien "Saucisse" a été introduit pour faire monter l'audience et on risque, grâce à "Saucisse " d'atteindre des pics de 4,6-5 millions. Quel misère !

Les vaillants beaufs de "la France de demain où ensemble, tout sera possible" sont en route. Plus besoin de leur greffer un casque à boulons sur le crâne, désormais ils naissent avec. Les manœuvriers politiques ont de beaux jours devant eux : le sens critique , le refus de la manipulation médiatique et la conscience politique sont devenus des notions complètements ringardes et obsolètes...

 

- 3   L'élection de Miss Arabie Saoudite.

Sur le quotidien "Libération" du 25 juillet 2009, page 9, on apprend que Miss Arabie Saoudite, Mlle Aya Ali al-Mulla, 18 ans, a été élu reine  de beauté de son beau pays où la tradition féministe a fait ses preuves sans quitter son jihab  devant les membres du jury. La Madame Fontenay orientale , l'organisatrice du concours, a déclaré que : "les gagnantes représentent les mœurs hautement islamiques." Nous plussoyons largement : seule compte la beauté intérieure ! Seul bémol, tout dépend laquelle ?

Notre équipe de reporters est parvenue à saisir, en exclusivité mondiale, un cliché lors d'une finale mettant en lice, les Miss candidates des quatre principaux pays ultra musulmans : Afghanistan, Pakistan, Arabie Saoudite et Iran.

Pervers, vous êtes instamment priés de vous abstenir de reproduire cette photo...

 

desert1.jpg

 

- 4   L'affaire Julien Dray.

journal3.jpg

Soit Julien Dray est abominable de cynisme, soit il est dramatiquement innocent. Or chacun sait qu'il n'a pas encore été jugé.  Je m'abstiendrai donc de toute opinion envers cet homme, laissant aux hyènes le soin de participer à la curée. Jamais je ne participerai à un hallali médiatique de cette envergure. Ici on ne chasse que le gibier dangereux et non blessé. Et si le PS est une de nos cibles c'est pour qu'on puisse l'élaguer afin qu'il se régénère et produise de nouvelles pousses.

 

 

- 5   Le Tour de France.

 

Au palmarès de notre essai :


seringue.jpg

 

1ère place : la seringue.

 

 

 

poche sang.jpg

 

2ème place : la poche de sang auto-transfusée.

 

 

 

 

 

pilules.jpg

 

3ème place : les pilules et comprimés.

 

 

 

Holtz.jpg

 

4ème place : Gérard Holtz qui évite les sujets qui fâchent.

 

 

 

Prochains tests gratuits sur vos écrans : Slate.fr et sa triste bande de conformistes colombanisés,  des sites, des émissions de radio et de télévision, des politiques, des experts économiques qui se trompent sans cesse, des pseudos philosophes, des stars médiatiques surfaites, des journalistes embedded , des fausses gloires du Net.

 

By Cui cui l'oiseau morbide et méchant qui adore les sujets qui fâchent.


lundi, 20 juillet 2009

La chronique sarkoziste de Thibault Nichon, défenseur de l'ordre et de la discipline.

Je me présente : Thibault Nichon, aîné, comme nous appelle notre Président, 67 ans, retraité, ancien cadre commercial, marié à Lucette Nichon, 7 enfants et 17 petits enfants. J'aime mon pays, mon président, notre glorieuse armée, le travail bien fait, la discipline, l'ordre, la liberté d'expression quand elle est modérée et maîtrisée, le Figaro, RTL, Europe 1, TF1, France 2, la police, France 5, Patrick Poivre d'Arvor, Claire Chazal, Christine Ockrent, Élise Lucet, David Pujadas, Léon Zitrone, Jean Claude Bourret, Michel Drucker, la Marseillaise, la politesse, la cuisine française et les traditions séculaires.

Fond4.jpgJe vais vous expliquer en deux phrases les raisons de ma présence sur ce blog prestigieux. Il y deux mois, Lucette m'a offert pour mon anniversaire, un ordinateur et un abonnement Internet. Morbleu ! Si vous aviez  vu ma joie : à moi le contact direct avec les meilleurs journalistes chroniqueurs, ceux du Figaro bien évidemment, à moi les commentaires éclairés sur les blogs de RTL, "les auditeurs ont la paroles" et "Jean Michel Aphatie", à moi la lecture du site de l'UMP. Bref que du bonheur en perspective !

Et puis, 15 jours après, mon enthousiasme a fondu. J'ai traîné, surfé comme on dit et la Toile m'est apparue comme un repère de gauchistes, un nid de guêpes collectivistes, une fourmilière communiste. Tenez, par exemple, j'ai cru un instant que le Village des NRV, un nom qui fleure bon la France profonde, représentait un îlot de la défense des valeurs traditionnelles ! Foutaises ! On n'y trouve que des anarcho-révolutionnaires assoiffés de sang et dispensateurs de mauvais esprit !

Aussi ai-je écrit aux responsables du blog qui m'ont permis de m'exprimer librement. Je les en remercie chaleureusement.


Mes chers compatriotes,

Le regretté Coluche disait : le Président, il nous laisse des libertés, il est pas obligé, et s'il les reprenait, et bien personne pourrait rien dire : c'est tout ce que je pense de la liberté d'expression. Vous n'arrêtez pas d'embêter Nicolas Sarkozy quoiqu'il fasse mais vous oubliez qu'il a été élu démocratiquement pour 5 ans et que normalement il est comme Vercingétorix, un chef de tribu qui a la responsabilité de tout son peuple qui doit lui obéir aveuglément et lui doit respect et obéissance.

Si on lui met des bâtons dans les roues, il ne peut pas bien mener les affaires de la France et le pays s'affaiblit et comme dit si bien Monsieur Raffarin, "la route est droite mais la pente est rude". Aussi, je vous demande de vous arrêter comme disait si bien ce brave Monsieur Balladur !Fond3.jpg

Le suffrage universel a élu notre valeureux petit caporal, Nicolas Sarkozy à la tête de l'État, avec une confortable majorité, la loyauté et le fair play voudraient que chacun ici et ailleurs reconnaisse sa défaite et cesse de creuser des trous dans la coque du bateau "FRANCE". Vous obligez Monsieur le Président Sarkozy qui a déjà tant de mal à ramer à écoper  pour éviter de sombrer ! Cela ralentit nos réformes et retarde notre pays comme diraient nos grands journalistes Étienne Mougeotte, Arlette Chabot de France 2 et Christian Malard de France 5 !

Messieurs les gauchistes, soyez beaux joueurs ! Nous les aînés, les séniors, les retraités, avons élu Nicolas pour qu'il remette les Français au travail, ramène l'ordre et la discipline dans les banlieues, rétablisse les vraies valeurs de la France éternelle. La tâche est difficile mais nous y parviendrons grâce à l'aide de nos élites qui ont compris le problème et s'attachent à le résoudre !

De toute manière, pour vous, les carottes sont cuites : le PS est mort comme dit le grand philosophe, époux d'Arièle Dombasle, la pin up quinquagFond33.jpgénaire !

Bien sûr, certains ici, comme cet Urbain, marxiste du musée Grévin et cette vipére anarcho gauchiste de Cui cui qui exercent leurs néfastes activités dans ce lieu de stupre et de luxure s'emploient à ridiculiser notre combat mais nous feront face, le manche du drapeau bien raide entre nos mains viriles !

Voilà mon message, mes chers compatriotes, nous vaincrons car nous sommes électoralement les plus forts. Nous gagnerons en 2012, 2017 ! Qu'on se le dise !

Alors tous ensembles, avec Nicolas Sarkozy, notre guide,  bâtissons le grand chantier de la France de demain où tout sera possible !

PS : Avec Lucette, nous serons ce lundi 20 juillet 2009 à 6h du matin, très émus : le fait de me lire sur l'écran et de pouvoir être compris par des milliards de gens sur la planète comme si je passais à la Télévision Mondiale me met dans une fierté extraordinaire. Tous mes amis et les membres de ma famille seront au garde à vous devant leur ordinateur et leur Minitel à me lire. Je suis très attendri d'exhiber mon père, ce héros au sourire si doux et Lucette est particulièrement émoustillée de poser en buste...

Car ventrebleu ! Il n'y a pas que des poires chez les "Nichon" !


Thibault Nichon, Français et fier de l'être !

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu