Avertir le modérateur

mercredi, 14 mai 2008

Bernard... (sotie)

957827353.jpg

 

Je vais tout casser !

Bernard, détends-toi…

Mais on ne peut pas laisser faire, il y a urgence ! Le droit d’ingérence, c’est moi. J’y vais !

Bernard, l’ingérence, ce n’est pas toi. Ca vient de loin. En 1625 déjà, Hugo Grotius…

Ho, Rama ! Pour le monde entier, libre et démocratique, l’ingérence, c’est moi. Tu comprendras plus tard. Ton Gros suisse, là, il a dit au monde ce que le droit et le devoir d’ingérence sont ? Il a été ému à la télévision, faisant ainsi prendre conscience aux hommes de l’obligation d’agir et de changer les chose par delà les résistances, hein ? Pas que je sache.

Bon, je…

Qui tu es, toi ? Qui ils sont tous ces gens avachis dans leur fauteuil à attendre le bonheur des autres, l'émancipation des opprimés ?

Non, mais, t’as raison, Bernard. Moi, aux gens avachis, je leur parle. Je leur dis : ça n’est pas acceptable, paillasson, sang. C’est fort. C’est aussi ça, l’action.

Oui, oui, quand on dit « urgence », on est dans l’action. Quand on dit « paillasson », on est dans l’action. Ouais, ouais, c’est performatif.

Performatif, ouais, cool. Et puis, une potiche ne peut pas dire paillasson donc je ne suis pas une potiche. On a des positions très fortes. Tu te souviens, au Parisien ? Ecoute : « Il est normal que la France parle à tout le monde. Elle a même le devoir de parler d'abord aux pays qui ne respectent pas les droits de l'homme afin qu'ils changent. D'autre part, une politique étrangère ne peut pas se fonder uniquement sur les valeurs. La France est une puissance, elle n'a pas à s'excuser de signer des contrats. C'est la secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères qui vous le dit. Mais la secrétaire des Droits de l'homme est obligée de vous dire que cela doit se faire dans la décence. » Sans déconner...

Mouarf, pas mal. Devoir d’ingérence et devoir de parler ; on tient les deux bouts de la chaîne. Et le coup du commerce, des affaires qui mène automatiquement un pays vers la démocratie, c’est fort. C’est la real économ… politique.

Merci, Bernard. Hum… Ca s’est vu, en Tunisie ?

Quoi ?

Que je conversais avec un type forcément d’accord avec moi tandis que Nic était forcément d’accord avec l’autre…

Tout le monde était d’accord.

Non, pas les 2 autres, entre eux…

Mais, c’est ça, parler. Et puis, j’ai rattrapé le coup. Pas de Tunisie dans le dernier rapport de Human Right Watch. Admire le cador. Tu sors un rapport, tu vois, un rapport non contestable, un truc sérieux avec des chiffres. Et puis, tu dis, je n’ai rien vu dans la rapport. Le prochain qui m’emmerde avec la Corée du nord, je lui fais le coup.

Bernard, non, pas la Corée du nord.

Ouais, non, pardon, je m’emporte. Je m’y perds avec toutes ces dictatures ; y’a des bonnes, des moins bonnes, des acceptables, des vraies/fausses, des qui font des efforts… C’est pas facile, la diplomatie, le sens de la mesure.

Alors que moi, je m’emporte, je parle avec le cœur ; c’est un contrepoint nécessaire… Mais c’est difficile. Il paraît que Rachida, Christine et Dédée, elles se sont marrées comme des baleines en Chine. Et moi… Trop forte tête, trop dangereuse, sûrement…

C’est ça... Bon, faut qu’je bouge. La Birmanie m’attend.

Encore ?!

Oui, l’ONU a rejeté ma demande. La clause dite de la "responsabilité de protection". C’est une catastrophe dans la catastrophe, comme j’ai dit. Alors j’y vais.

Non, mais tu sais Bernard…

Tu crois que ça m’amuse, moi, d’écrire avec mon homologue britannique, que nous partageons l’espoir que, que la Junte va faire confiance à, que nous comptons sur elle pour, que les conditions matérielles sont problématiques pour le referendum de, et gnagna. C’est contre mes principes ; que dis-je, mon concept et…

Tu te crois sur France-Inter ou quoi ? Je te dis que…

Je suis prêt. J’y vais seul. Tu sais, il y a 10000, 100000, un million de morts peut-être. Les touristes sur place racontent des choses affreuses. Il y a «une sorte de mur à l’abri duquel tout peut se passer», et moi, je suis dans l’extrême urgence. Et même si ça n’intéresse personne, même si personne ne s’émeut, même si personne n’envoie de don via SMS, je...

Mais, Bernard !

Là où une révolte populaire ne peut rien faire (imagine ! Des bonzes qui trouvent que l’essence devient chère…), un cyclone fait des merveilles. C’est le miracle du réchauffement climatique. Notre pollution libère les peuples opprimés. Bon, il y a un risque de famine en Asie, les récoltes détruites mais bon, le riz, c'est mon dada. Claude, tu sais, il marche à fond avec moi sur ces points. On a acheté des 4X4 bien massifs depuis. On nous appelle les « Uncle Benz »... Mouarf. Vivement que Claude me rejoigne dans l’ouverture… Tu vois, des murs résistent et des murs tombent.

Pffff…

Je prends l’avion dans une heure. Mon baluchon est prêt. Rangers, chemisette kaki, bonnet de bain. Je vais sauter de l’avion à basse altitude et remonter la rivière Irawaddy à la nage. Avec la nuit tombée et mon GPS, ça devrait passer…

Bernard, la Birmanie dit qu’elle accepte l’aide « d’où qu’elle vienne »… L’ambassadeur de Birmanie à l’ONU l’a déclaré.

Ben, et moi, alors ?

Quel rapport ?

Quoi, quel rapport ?

Bah, oui, le rapport.

Ho ho ho, tu ne vas pas, toi non plus, m’emmerder avec ce satané rapport ! Total lui-même dit « Les questions soulevées par Bernard rejoignent donc le souci de Total de conduire ses projets d'une manière attentive au développement des pays où il est présent. ». Basta. Ca a été utilisé à mon insu et puis, les 25000 euros, je les ai bouffé depuis longtemps.

12500 Euros, Bernard.

Même moins. Une paille. Christine, elle ramène, elle...

Je parlais du rapport entre toi, et la Junte qui accepte, très péniblement et en confisquant, l’aide humanit…

Tu connais le mot de René Char... « Etre du bond. N'être pas du festin, son épilogue. ». L’urgence, Rama, l’urgence…

Ouais, l’urgence…. Je kiffe. 

Bon, j’ai un pot à Solférino, faut pas que je traîne. 

T’es exclu, Bernard, tu sais..

L’ingérence, Rama, l’ingérence… 
 

http://www.wfp.org/french/

http://www.operationspaix.net/-Devoir-et-droit-d-ingerence-

http://droitshumains.org/Forum/ingerence_ka/kosovo01.htm

http://www.fidh.org/spip.php?article357

http://www.monde-diplomatique.fr/2005/09/BRAUMAN/12578

http://www.lemonde.fr/opinions/article/2008/05/08/tragedies-birmanes-par-bernard-kouchner-et-david-miliband_1042487_3232.html

  

jeudi, 01 mai 2008

Mai 2008, le printemps des réacs.

free music

Je ne sais pas si vous regardez l’actualité autour de vous, mais en ce moment, on assiste en Europe à une nuée de victoires de mouvements politiques d’une droite qu’on pourrait qualifier de dure, située à la lisière de l’extrême droite dont un vieux vestige, comme Le Pen n’est plus que le fossile momifié exposé dans le musée de cire du ridicule et de la ringardise…

La droite modérée traditionnelle a donc phagocyté cette fraction extrémiste, et tels les flamants roses qui changent de nuances selon leur alimentation, au fur et à mesure qu’elle ingérait cette tendance, elle en a assimilé, et le comportement provocant et mordant, et les idées sous jacentes sans racisme mais tout en suggestions et connotations subtiles… D’où la mutation des idéaux de droite modérée qui se sont transformés malgré le désaccord de certains gaullistes de gauche et de centristes sociaux par exemple, en une droite décomplexée, sauvage et anti sociale. Cette agrégation expliquant la profusion des troupes de cette énorme coalition réactionnaire et ses victoires électorales à travers toute l’Europe.

En Italie, à la mairie de Rome, demain, probablement à la mairie de Londres, en Belgique, avec le mouvement flamand (encore eux !) de plus en plus intolérant et agressif, sans parler bien entendu, de la Pologne, des mouvements des Pays Bas et je dois en oublier, la droite se radicalise, exhibe ses muscles, assoit une belle consécration et montre un appétit féroce et insatiable devant une gauche sans charisme, molle et gélatineuse, toujours sur la défensive.

Pourquoi donc " l’Internationale libérale de droite ", si j’ose m’exprimer ainsi, emprunte t-elle une voie si triomphale depuis quelques années ?

D’abord si on se souvient de l’Histoire, autrefois " l’Internationale communiste " était soutenue par un pays militairement et économiquement puissant, l’URSS en l’occurrence, désormais " l’Internationale libérale " est promue, financée, consolidée par tous les moyens, fort considérables (cinéma, télévision, médias, presse , propagande) dont disposent les pays anglo-saxons, essentiellement.

760746709.jpgEnsuite, j’en parlais auparavant, la population européenne vieillit sérieusement et avec ce phénomène, on assiste naturellement à un raidissement, une méfiance envers les étrangers, un repliement sur soi, une aigreur envers ceux qui sortent de la norme, une tentation de tout réguler et policer, bref, tous les travers que beaucoup de gens qui avancent en âge, mais pas tous, éprouvent invariablement (théorie de Todd que j’approuve). Il n’est pas question, là, de les condamner et de généraliser, bien sûr, mais bien d’observer avec lucidité que plus on prend de l’âge plus on devient conservateur et droitier, c’est aussi évident que de perdre ses cheveux au fur et à mesure des années. Le nier est un non sens, il suffit d’éplucher les résultats électoraux depuis la nuit des temps pour s’en convaincre !

Puis, la conversion idéologique, des cadres moyen supérieurs et de " l’élite " qui possède le pouvoir dans les médias, les entreprises, l’expression publique et les partis politiques, au conformisme des idées dominantes libérales grâce à une diffusion importée des USA par les voies médiatiques (voir plus haut) et la fascination du modèle culturel américain par nos classes dirigeantes.

Enfin, la mort quasiment cérébrale de l’opposition de gauche, elle même convertie aux références citées au paragraphe précédent. Des partis dirigés ou plutôt cadenassés par des individus sans charisme, guidés par des ambitions d’apparatchiks, sans vision bien établies de leurs objectifs collectifs, mettant leur ambition personnelle comme but ultime d’un combat politique. Des dirigeants du PS propriétaires à vie de leur parti qui procèdent par cooptation, des politiques perpétuels dont on a l’impression que les plus jeunes, les Moscovici, les Cambadélis, les Valls ont 60 ans de carrière ! Quelle pitié…

1132112432.PNGOui, vraiment, si le grand cirque habituel continue son spectacle, la droite autoritaire a encore de jolis mois de mai en perspective. La gauche et la droite sociale ? Moins, hélas…

Que faire pour y remédier ? là est toute la question !

Peut être n'ai je écrit que des conneries ? Cela se peut et ce ne serait ni la première, ni la dernière fois mais en tout cas, le débat est ouvert.

Joyeux mois de mai, les amis !

 

Cui cui, mort et enterré avant le prochain Grand Soir de 2048…

* Photo originale LGDP dont je ne suis pas qu'un peu fier, réalisée avec trucage  à partir de source R.Ranoco Reuters

samedi, 12 avril 2008

La famine dans le monde en 2008 : une catastrophe annoncée sans précédent.

Un collègue de travail, de nationalité égyptienne et vendeur de fruits et légumes sur les marchés de la banlieue parisienne, s’est épanché sur un phénomène auquel son pays n’avait pas été confronté depuis fort longtemps (1977) et que lui même n’imaginait plus subir…

Figurez-vous que la pénurie alimentaire et l'inflation des prix de l'alimentaire commencent à s’installer dans un pays comme l’Égypte qui n’est tout de même pas le pays le plus pauvre du monde ! La FAO tire la sonnette d’alarme sur cette hausse des prix dramatique.

Je viens de lire deux articles de RUE 89 ici et … Je vous conseille de les dévorer car ils vous concernent tous de plein fouet, vous et vos enfants, et je prédis même à moyen et long terme de terribles cataclysmes humains, génocides et tragédies inédits et d’une violence inouïe !

5de48feb28c9d718f268453bd65c5076.jpegJe ne veux pas commenter les articles (ils sont suffisamment explicites) mais il est souhaitable de mettre quelques chiffres en exergue… Dans certains pays d’Afrique, 70 % des revenus sont consacrés à l’alimentation contre seulement 15 % dans les pays occidentaux… Les céréales et le riz, base de l’alimentation asiatique, ont augmenté de 50 %. L’inflation atteint des niveaux incroyables et des soulèvements populaires éclosent dans plusieurs dizaines de pays. Quelques autres chiffres en vrac : 64% des céréales récoltées sont dédiées à l’alimentation animale, elle-même destinée aux pays développés… Aux U.S.A., 18% des cultures sont destinées à la transformation pour le bioéthanol…

À quoi donc est due cette inflation sur les produits alimentaires et les céréales en particulier ? D’abord aux conditions climatiques, puis à l’accroissement de la population mondiale (6,8 milliards), l’urbanisation échevelée, qui gagne sur les terres cultivables et sur l’extension de cette connerie magistrale qu’on appelle le bioéthanol, substitut du pétrole et qui diminue d’autant la surface de cultures vivrières.

Au-delà de l’aspect économique froid, impersonnel et dogmatique, croyez-vous que ces pauvres gens touchés par la pénurie alimentaire vont se laisser mourir ? Sûrement pas ! Une bonne partie n’aura d’autre solution que la migration vers d’autres lieux bien plus hospitaliers malgré tous les risques inhérents, car pour les familles qui fuiront la famine, entre mourir chez eux ou vivre mal en Occident, que croyez vous qu’ils choisiront ? Que feriez vous à leur place ?

Peut-on laisser crever des millions de gens sous prétexte de rouler avec de l’énergie propre ? Peut-on 35d5f6ae74e3f7f3996fb4cb4a19499b.jpegencore laisser les marchés spéculer sur des denrées vitales ? N’est-il pas temps d’attribuer enfin les crédits destinés aux armements et aux conflits inutiles, au bénéfice de l’alimentation des populations nécessiteuses ? N’est-il pas temps de rogner un peu les profits pharaoniques des entreprises pour la mise en valeur agricole des pays d’Afrique ? Je sais que certains me taxeront d'utopiste bêlant mais le jour où des cohortes de gens misérables, au paroxysme du désespoir se trouveront à nos portes, il sera trop tard...

Je pense que nous arrivons à la croisée des chemins d’une conception économique qui prend l’eau de toutes parts. Nos experts économiques, toujours en retard d’une guerre, ont complètement éludé ce problème, persuadés que la famine grâce aux progrès scientifiques serait éradiquée. Contrairement aux exégètes du libéralisme mondialiste, l’évolution du mode de vie de la planète, du moins dans un premier temps, ne viendra pas forcément du manque d’énergie, des excès de pollutions, du réchauffement climatique mais bien du déséquilibre grandissant entre les pays les plus pauvres et les nations de moins en moins riches dirigés par une élite de plus en plus fortunée, accélérant une migration colossale et incontrôlable. L’Occident devenant une sorte de ligne Maginot facile à contourner, un fort Chabrol dérisoire et délabré…

Il est grand temps pour les gouvernements de tous les pays, de réfléchir, pendant qu’il est encore temps à un nouveau modèle économique mondial incluant une mobilisation opiniâtre ainsi qu'une solidarité effective entre toutes les nations. Les vieux dogmatismes tels les  théories ultra libérales et spéculatives qui fragilisent les structures sociales, qui enfoncent chaque jour un peu plus la planète dans des voies sans issues et laminent les plus faibles, la fuite en avant vers une croissance qui ne maîtrise plus les ressources limitées des matières premières, tous ces éléments font qu'on se dirige vers un gouffre insondable, chacun d'entre nous le pressent, la plupart en ont l'intime conviction mais un espoir infime subsiste : le pire n'est jamais sûr.

Peut être est il trop tard pour réagir ? Comment pourra t-on éviter  les catastrophes planétaires inéluctables et sanglantes qui se profilent à l'horizon ? Le plus grand danger est que notre destin se trouve entre les mains de quelques dirigeants du monde dont le moindre qu'on puisse dire est qu'il ne se montrent ni spécialement rassurants ni très clairvoyants ; si ces derniers faillissent ou se révèlent particulièrement incompétents, faibles ou égoïstes, nous sommes cuits, tous pays confondus, riches et pauvres.

Enfin deux questions lancinantes n’en finissent pas de me hanter, moi, humble et impuissant petit citoyen de troisième zone ? Comment en ce début du 21ème siècle, a t-on pu en arriver là ? Comment le système économique mondial a t-il fait pour laisser entrevoir tant d'incurie ?

Cui cui

mardi, 08 avril 2008

Lettre ouverte à son Excellence M. Zhao Jinjun, Ambassadeur de Chine à Paris

free music

Votre Excellence,  

Infâme petit vermisseau occidental de la plus basse extraction, mais néanmoins sinophile convaincu, s'il en est, je me permets avec une outrecuidance insupportable de vous alerter sur quelques considérations philosophiques et politiques touchant la journée du 7 avril 2008 à Paris où la flamme olympique était censée traverser la capitale française sous les vivats du peuple de France...  

66532a2212b71ce7c0eb69c414f02264.jpgD'abord, le service d'ordre exclusivement chinois, lunettes de soleil made in China à 3 €, vêtu d'un survêtement bleu clair, d'une casquette  blanche visière bleu et affublé d'une banane contenant probablement un flingue, et qui était censé accompagner et entourer les relayeurs dans les rues de la capitale, a montré un manque de sang froid évident. L'autoritarisme des membres de ce service de sécurité, leur arrogance inouie, s'arrogeant la propriété de la flamme, la confisquant, puis la rendant, l'éteignant, la rallumant puis la reprenant aux athlètes français excédés. Ces gestes insupportables ont plus fait pour l'impopularité de votre cause que bien des vicissitudes beaucoup plus graves. Et je ne parle pas de la brutalité de leurs supplétifs français en bleu marine qui, à l'instar de leurs chefs asiatiques, perdaient complètement leur flegme et toutes limites ! Une autocritique dûment menée par un commissaire politique s'impose dès lors, rapidement, à eux et à leur chef, la camarade ministre Alliot-Marie. Je compte, Votre Excellence, sur votre diligence, l'absence totale de mansuétude ainsi qu'à un juste mais sévère châtiment à leurs égards...

Vous avez hélas oublié que l'image d'un évènement en occident est incontournable et cela augure bien mal des futurs Jeux que vous hébergerez... Un stage en camps de rééducation de politesse et de tact serait un service à rendre à vos médiocres mais vaillants petits hommes bleus, bien mal secondés...

d2646e0dfbc3468f1d3f646e31b00c3b.jpgEnsuite, l'humble cloporte à la langue de serpent, que j'ai l'insoutenable prétention d'être, ne saurait que conseiller aux immenses représentants de l'Empire du Milieu de cesser de faire une fixation sur le Tibet. Qu'est donc ce minuscule pays ? Une puce sur un éléphant ! Mérite t-il pour autant la vindicte que vous lui accordez ? J'en doute. Possède t-il une importance géostratégique cruciale ? Probablement que non malgré son surplomb de tous les pays asiatiques (nous ne sommes plus au 19ème siècle) ! Mérite t-il que vous vous brouillez avec la moitié de la Terre pour lui ? Permettez moi d'être sceptique ! Tout ceci me parait compètement irrationnel et un peu dépassé.

Enfin, Votre Excellence, si je puis me permettre, indigne ver de terre rampant que je suis, l'incarcération de l'opposant Hu Jia était-elle nécessaire ? Un homme sur un milliard trois cent millions d'habitants aurait il une telle puissance ? Ou plutôt, seriez vous aussi faibles, valeureux dirigeants chinois, pour craindre un pays minuscule et quelques hommes ? Vos assises populaires seraient elles si fragiles pour que vous vous raidissiez à ce point ? Je n'ose le croire...

c9d5857b0ccdebd57a83c43a000773cb.jpgMonsieur l'ambassadeur, Votre Excellence, je sais que vous avez payé très cher des conseillers occidentaux issus d'entreprises privées pour assurer la promotion de l'image internationale de la Chine, aussi, Votre Excellence, puis je vous suggérer modestement de mettre, sur mes conseils avisés, tous ces inutiles au rebut et d'envoyer rapidement la somme économisée au Village qui fera suivre, car l'image reçue n'est pas toujours celle qu'on fabrique mais plus fréquemment le reflet exact de ce qu'on est.

Quant à l'attitude du représentant de notre exécutif, est il utile de le souligner, elle est peu convaincante et fort peu  reluisante : après s'être comporté depuis quelque temps comme le gentil caniche des États Unis, n'est il pas en train de devenir le vilain canard, laquais de l'immense Empire Céleste ? 

Cui cui, International consulting group

Beaucoup de vidéos ici

lundi, 07 avril 2008

Nicolas Sarkozy : à l'ouest ?

33860d0ff47fd96076624d513827265f.jpg
free music
 
 
Selon vous* sur lequel (ou plus si affinités) de ces points** peut-on considérer que Nicolas Sarkozy (bien qu'il s'en soit défendu pendant sa campagne) mène une fois au pouvoir une politique atlantiste***?

 

Réductions d'impôts qui favorisent les plus riches et donc baisse des recettes qui nécessite par la suite le démantelement des systèmes de protection sociale et d'éducation.

Utilisation de la peur (terroristes, immigrés) au détriment du désir et de l'espoir (santé pour tous et environnement sain).

Affaiblissement de la politique de séparation de l'église et de l'état par la subvention des institutions religieuses et mise en place de la religion comme base morale de la société.

Politique financière et fiscale audacieuse en volume mais sans vision forte des objectifs poursuivis.

Assurance que des réductions d'impôts pourraient guérir toutes les maladies économiques.

Interventions militaires et devoir d'ingérence politique dans les régions pétrolières et/ou traversées par des oléoducs.

Médias sous contrôle.

Manie de profiter de la panique engendrée par de grandes crises économiques ou géopolitiques pour remodeler les sociétés dans l'intérêt des grands acteurs du monde de l'entreprise.

 

* Les résultats de cette enquête seront publiés un jour peut-être dans le Village ou pas selon des critères d'analyse débiles mis en place par Le Figaro.

** L'ensemble des questions de ce test ne sont pas des questions ouvertes mais bien des propositions subjectives selon la méthode de sondage mise en place par la société Opinion Ouais Ouais.

*** Nous considérerons comme atlantiste une politique de suiveur (surnommée politique du caniche) des théories et politiques mises en place par l'administration américaine sous le règne de Bush, des néo-conservateurs et néo-libéraux.

 

Nef

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu