Avertir le modérateur

vendredi, 16 avril 2010

petites annonces : terroristes échangeraient 50 kgs de bombe sale contre 2 mégatonnes de bombe propre...

Amis lecteurs, bonjour !

La dernière annonce de Barack Obama sur la prolifération nucléaire m'a beaucoup fait rire : que voulez vous ? Plus l'information est grotesque et sensationnelle, plus mon sourire édenté m'illumine le visage !

En effet, le Maître actuel du monde, par ailleurs homme sympathique s'il en était, étant drivé par la même puissante oligarchie militaro - industrielle financière, partage avec son prédécesseur Bush la même obsession concernant le terrorisme musulman, que voulez vous ? Un pays dominateur comme les USA ne peut pas se payer le luxe de se passer d'ennemis ! Après les "rouges communistes", les soviétiques Brejneviens, voici venir depuis le 11 septembre, l'époque du cassage de musulmans détenteurs, Ô hasard providentiel, des principaux gisements de pétrole.

bombeNevadajour.jpg

Cette poignée de musulmans fanatiques dont la puissance réelle est montée en épingle pour justifier un impérialisme à tous crins de la part des USA, est évidemment bien trop faible  pour élaborer une bombe atomique traditionnelle. Elle cherche donc à se doter d'une bombe sale.

Qu'est ce qu'une bombe sale ? C'est une charge explosive de quelques dizaines de kilogrammes à l'intérieur de laquelle on aurait glissé de la matière radio-active genre déchets qu'on trimballe en retraitement à la Hague dans des wagons plombés qui traversent tranquillement le Pays...

Sous le coup de l'explosion, les poussières radio-actives se dissémineraient sur le terrain et rendraient par exemple une ville inhabitable de par la nocivité des radiations.

Aussi, puis-je me permettre de vous vanter la bombe nucléaire propre, qui grâce à son souflle puissant, à sa chaleur désinfectante, à ses radiations rayonnantes et à son indubitable efficacité vous nettoie une ville en quelques secondes, laissant derrière elle une propreté de bon aloi que vous envierons vos voisins médusés. Sachez qu'après le passage de la tornade brûlante, aucun miasme, pas une impureté, plus un insecte ne subsisteront  ! Du bel ouvrage, ma foi !

Selon l'oncle Barry, la bombe sale utilisée par des individus bestiaux vous pourrira la vie, vous rendra malade, et "frankensteinisera" vos descendants. Par contre la "bombe propre", fruit de la réflexion de milliers de scientifiques du calibre de Claude Allègre et aux mains de grands penseurs politiques occidentaux que vous avez élus est un gage absolu d'hygiène auquel l'Occidental, contrairement à l'Oriental est si attaché...

Tuer proprement est un pouvoir imprescriptible  donné aux militaires américains ou européens : ce ne seront ni les Afghans ni les Irakiens qui vous diront le contraire. La souffrance doit être abrégée au maximum chez les victimes "ennemies" car son spectacle pourait provoquer chez nous autres, pauvres petits Occidentaux stressés et émotifs, le recours aux cellules de soutiens psychologiques. Et ça, c'est insupportable !

Trêve de plaisanterie, pour le pauvre petit citoyen non influent, laisser exterminer des talibans ou de pauvres miséreux à l'autre bout de la planète au moyen d'une bombe propre lancée par nos militaires  ne semble pas lui poser un cas de conscience excessif. Personne ne semble s'en soucier pour l'instant. Mais le jour où une bombe sale viendra exploser près de chez nous, je ne sais si notre révolte sera bien justifiée ?

C'était ma question existentielle du jour. À bon entendeur !

Il est utile de toujours garder à l'esprit que l'argent utilisé par les grands États pour construire toutes leurs saloperies, s'ils leur arrivaient d'en faire un usage plus pacifique, pourrait rendre les d'individus qui manquent de nourriture, sinon heureux, du moins dignes et en tout cas capables de tenter de s'en sortir...

Les budgets militaires de tous les pays du monde représentent 1200 milliards d'euros par an, les budgets publicitaires, 900 milliards...

30 milliards suffiraient à résorber la famine dans le monde. Pensez vous encore que nous sommes gouvernés, éduqués et dirigés économiquement  par les meilleurs d'entre nous ?

L'Humanité est bien mal barrée.

Mais ce que j'en dis n'a aucune espèce d'intérêt sinon de cacher ma tristesse sous un humour désespéré.

Nous avons les mots, ils ont le pouvoir et l'argent : nos idées sont-elles condamnées à s'éteindre ?

Avant de vous quitter, permettez moi de vous conseiller quelques blogs qui possèdent, selon moi, du sens et de la profondeur. Ce superbe  billet a attiré mon attention et j'y souscris complètement, allez visiter ce blog collectif qui nous ressemble, tant par la diversité des auteurs que par son combat, et celui de Céleste qui nous ravit par son ouverture sur le monde. Que du beau !

En m'excusant par avance pour ce billet décousu car depuis 2 mois je suis débordé de travail, amis lecteurs, Compagnons du Village des NRV, permettez moi de vous saluer et de vous souhaiter de  bonnes vacances si par chance vous partiez !

 

Cui cui fit l'oiseau. Tout simplement.

 

 

vendredi, 02 avril 2010

le Rat est-il l'avenir de l'Homme ?

Humains,

Plongez dans votre inconscient ?

Vous ne voyez rien ?

Normal !

Et pourtant.

Remontez 65 millions d'années plus tôt. Vos ancêtres devaient être des sortes de petits mulots se nourrissant de déchets, de graines, de baies, d'insectes, tapis dans l'ombre, cachés dans les anfractuosités de rochers et dans des galeries souterraines pour se protéger de ces immenses dinosaures qui dominaient  la Terre de tout leur poids, leur cruauté et leur puissance... Les prédateurs vous guettaient, vous étiez aux abois.

rat.jpg

ON ne donnait pas cher de votre avenir...

Et puis.

Une collision entre notre planète et une météorite, semble t-il.

L'extinction brutale des dinosaures qui ont régné pendant plus de 160 millions d'années.

160 millions d'années !

Vous avez poursuivi votre évolution pendant 62 millions d'années. Après maintes transformations vous êtes devenus des hominidés. Puis des sapiens sapiens. Puis des Cro-magnons, vous avez construits des maisons en dur, des pyramides, des temples destinés à honorer des Dieux hypothétiques qui n'existent que dans votre imagination.

Enfin vous êtes devenus innombrables, scientifiques et démocrates, vous honorez toujours d'éventuelles divinités parce que vous savez que vous disparaîtrez fatalement comme les dinosaures. Vos croyances ne sont qu'une fuite en avant pour vous rassurer vers ce que vous appelez puérilement "paradis et enfer".

Vous craignez vos frères étrangers, la réalité, l'inconnu, l'univers.

Vous êtes la première et unique espèce à avoir peur de sa propre disparition. Votre solitude et votre fragilité dans cet univers chaotique sans commencement ni fin vous terrifie.

Vous savez que votre civilisation est mortelle. Qu'une pénultième génération de vos descendants vivra l'extinction de la race. Qu'il ne restera plus un humain.

 

Descendez xxx d'années plus tard. Ceux qui poursuivront leur quête civilisatrice devaient être les rats se nourrissant de déchets, de graines, d'insectes, tapis dans l'ombre, cachés dans les anfractuosités de rochers et dans des galeries souterraines  pour se protéger de ces terribles prédateurs qu'étaient les Hommes...

J'aime les rats. Pourtant honnis, vilipendés, chassés, stigmatisés.

Ils sont rusés, rebelles et résistants, ils ne croient en aucune idole : ils n'ont ni églises, ni mosquées, ni temples. Peut-être changeront-ils quand ils prendront conscience d'être mortels ?

Ô rats, bienvenue dans les décombres brûlantes de notre espèce cupide, arrogante, agressive, compulsive, cynique, désolidarisée, égoïste, inaboutie ; vous ne pouvez que bâtir un monde meilleur.

Vous êtes nos camarades, nos cousins, nos frères, nos fils, nos successeurs : vous êtes l'avenir de la Terre.

Vous méritez bien d'hériter du flambeau d'une nouvelle épopée pour peu que vous abandonniez ce comportement grégaire de hiérarchie sociale et de domination par caste ; essentiel en période de survie, il se révèle désastreux en phase de développement et d'évolution.

Good luck, peuple des Rats !

 

Ce billet rédigé dans la plus lourde "Allégresse" s'est révélé à l'occasion d'un bref instant de lucidité psychédélique mâtinée d'un misérable humour mal léché.

Ami lecteur, merci d'être parvenu jusqu'à cette ligne et à après !

 


Cui cui improbable plumaillon expert en poncifs et lieux communs, pompeux dingo ne bénéficiant pourtant d'aucune substance hallucinogène.

lundi, 29 mars 2010

Préparons nous pour le grand soir apocalyptique du 30 mars 2010 !

Mes bien chers amis lecteurs,

 

NON !

Contrairement à ce que vous pensez, ce titre alarmiste ne signifie ni de la prévision d'un mouvement insurrectionnel ni celle d'un soulèvement révolutionnaire. Phénomènes si souvent évoqués et désirés mais jamais au rendez-vous.

Je profite des dernières heures (entre 18 et 42 depuis la publication de ce billet) qui nous restent à vivre pour vous déclarer combien je vous ai aimé.

Vous tous ; amis, ennemis, indifférents, moches, belles et beaux, intelligent(e)s, connes et cons, bessonniens aux mentons de fouines et aux yeux fuyants, fachos, réacs, gauchos, anars, sans opinion, niais, sarkozistes, zemmourien à dire mais logorrhéique, aphatiques limités donneurs de leçons, duhameliens apathiques, chazaleux à prompteurs, aubristes sans charisme, ségolénophiles habités, tricheteurs aux ordres du marché, Lefebvreux aux cheveux longs et aux idées courtes, carlistes à la voix de garage, oligarques financiers, économistes libéraux conformistes, abrutis médiatiques , spectateurs de TF1 et de la TNT, blogueurs, commentateurs, délinquants, auvergnats ; bref, mes soeurs et mes frères terriens vous me manquerez beaucoup !

J'entrevois votre air dubitatif : douteriez de ma santé mentale ?

Et bien lisez ces quelques lignes !

15cern.xlarge1.jpg

"AFP - le 23 mars 2010, 12h42

Le Centre européen de recherche nucléaire (Cern) va tenter le 30 mars de recréer le Big Bang à l'origine de l'univers dans son accélérateur de particules LHC, le plus puissant du monde, ont annoncé mardi les chercheurs du Cern.

Les collisions à une puissance inédite de 7 Tev auront lieu dans le tunnel circulaire de 27 km du Cern, enfoui à 100 mètres sous terre entre la France et la Suisse, dans la banlieue de Genève.

Avec deux faisceaux (en sens inverse) de 3,5 Tev( teras electros volts), nous sommes sur le point de lancer le programme de recherches physiques du LHC", a expliqué dans un communiqué Steve Myere, le directeur du Cern chargé des accélérateurs."


Rien de moins !

 

Ouvrage d'apprentis sorciers ?

 

Bien entendu, nul ne connaît réellement les conséquences de cette expérience... Il existe une infime voire une infinitésimale probabilité pour que cette expérimentation dérape. Qui pourrait jurer que les chercheurs du CERN ne risquent pas de créer avec ce big bang la naissance d'un nouvel univers en expansion ?

On connaît la valeur des opinions des experts scientifiques : cette expérience n'a jamais été réalisée avec cette puissance...

On verra bien... Advienne que pourra ! Dieu reconnaîtra les siens comme diront certains.

En fait mon billet commence ici car je n'écris pas ces lignes pour commenter un fait scientifique, qui, bien qu'il me passionne, m"échappe en grande partie.

 

Non, je m'intéresse surtout à ce que nous pourrions bien faire durant cette courte attente du jour et de l'heure fatidique, synonyme de fin du monde.

 

Allez vous vous saoûler pendant les quelques heures à venir ?

Allez vous insulter votre patron et tous ceux qui vous emmerdent ?

Allez vous sombrer dans le stupre, la lubricité et la luxure ?

Allez vous prendre d'assaut, l'Élysée, Matignon et les différents ministères pour occuper les crocs de boucher inutilisés ?

Allez vous enduire de plumes et de goudron, les journalistes people qui se prennent pour des politiques et ne cessent de clamer sur un nombre incalculable de médias pour des sommes considérables leurs avis sur tout comme s'ils en avaient davantage la légitimité que n'importe quel citoyen ?

Allez vous huer ces Zacharias, Messier, Proglio, et autres banquiers et traders qui s'engraissent comme des porcs avec une immoralité cynique pendant que des centaines millions de gens crient famine et des milliards d'autres souffrent ?

 

BigBang.jpg

 

Mais aussi, rêvons :

Devant la fin du monde jugée inéluctable,

imaginez que dans un immense élan de rédemption tous les politiques se prosternent devant les peuples pour leur demander pardon de leur impuissance à modifier le cours des évènements et d'avoir essentiellement postulé à leurs fonctions pour satisfaire leurs ambition personnelles et leur besoin de toute puissance ?

Imaginez les journalistes people s'excusant de leur morgue, de leur omniprésence, de leur médiocrité, de l'étalage de leurs vérités factices et partielles claironnées à tout bout de champ sur tous les médias pour des salaires mirobolants.

Imaginez les cupides Zacharias et Proglio, contrits, recouvert de haillons, à genoux nettoyant les orteils de pauvres sans-papiers.

Imaginez les banquiers et traders rapaces verser spontanémentles 3/4 de leurs rémunérations à l'UNICEF.

Imaginez Obama décidant de rappeler son armée d'Afghanistan et du Pakistan et d'offrir les sommes économisées pour le développement des pays pauvres.

Tout ça pour quelques minuscules heures...

 

Mais... Par Zeus, je vous vois ricaner, mauvais sujets !

Je sens que vous ne croyez guère à cette apocalypse mais encore moins à cette forme de rédemption des classes dominantes.

Pour la 2ème hypothèse, vous avez incontestablement raison mais pour la première, je vous aurais prévenu. Tant pis pour vous !

 

Ceci est peut-être mon dernier billet...

Amis lecteurs du Village des NRV et futurs pulvérisés, à jamais !

 

 

Cui cui fit l'oiseau, aspiré par un trou noir et futur électron-volt libre.


lundi, 22 mars 2010

élections régionales : retour vers le passé version 2010.

Éh oui les amis !

Comme en 2004, la gauche a largement gagné les élection régionales. Nos amis militants hurlent leur joie.

Et le résultat ?

autruche_politique1.pngComme en 2004 les vieux politicards du sérail socialiste, Delanoë, Hollande, Fabius, Guigou sont venus réciter leurs bréviaires indigents sur les plateaux de télévisions. Manquait plus que Strauss Kahn pour se retrouver comme au bon vieux temps !

De surcroît, avons-nous eu droit à un discours présidentiel anticipé de Ségolène Royal en direct du Poitou.

Ah ! Quelle tristesse, les potes ! Il n'ont donc rien pigé ni retenu : j'ai bien fait de m'abstenir !

La gauche molle sociale-démocrate n'a rien compris. Comme Sarkozy, comme l'UMP, comme les banques, comme les spéculateurs, comme les USA en Afghanistan et en Irak, comme les ultra libéraux des milieux d'affaires, comme les politiques de Bruxelles. Il n'est de pire sourd que celui qui ne veut entendre...

Tout est prétexte pour les hommes en place à s'accrocher à leurs avantages, à leurs idées infirmes et leurs bribes de pouvoir.

Je crains que ce soit foutu pour 2012.

N'a t-on que des socialistes professionnels mités et indéboulonnables à opposer au brutal Sarkozy ?

Alors, avouez que nous sommes bien mal barrés.

Un raz de marée de la gauche en 2004 au régionales, une raclée aux présidentielles de 2007.

Une belle victoire de la gauche en 2010, une bonne correction aux présidentielles de 2012 ?

On prend les mêmes et on recommence : on ne change pas une équipe qui gagne les matchs amicaux et perd les parties essentielles. Les cadres du PS (comme de l'UMP) sont vissés à leurs places avantageuses pendant toute leur existence. Rien ne change dans ce monde de connivence : politique, médias, journalistes, industriels, patrons.

Toujours les mêmes !

Parti de gauche, écolos, gaffe de ne pas vous faire avaler par de vieux et ambitieux requins carriéristes édentés à l'encéphalogramme plat...

Le PS, c'est l'équipe de France de football avec une Aubry en guise de Domenech.

Ce monde politique est immobile.

Inamovible.

Perpétuel.

Figé.

Pauvres de nous !

Amis lecteurs, c'est sur cette note d'impuissance, que je vous embrasse.

Ce n'est qu'un début, continuons le combat.

Malgré tout...


Cui cui, l'oiseau désespéré devant l'immobilisme du PS.

vendredi, 12 mars 2010

Soup - opéra [1/6]

 

 

160535_2704688.jpg

 

Incidemment, la télé était allumée, et j’entendais l’animatrice de l’émission poser une question à l’actuelle première secrétaire du Parti Socialiste, quelque chose comme : « Durant ce meeting, de quoi allez-vous débattre ? » Aubry répond : « Nous allons débattre de ce qui intéresse les Français – de la privatisation de la Poste, des bas salaires, des fins de mois difficiles… ». Et là, ça m’a agacé ! Les « fins de mois difficiles », sans blague ! Les gens se font exploiter, et ils ont « des fins de mois difficiles » ! Coluche, il disait un truc comme : « Nous, on a des fins de mois difficiles, surtout à partir des trois premiers jours ! »

- Oui, c’est la LQR ! C’est comme ça ; et c’est partout !

- Ils n’ont rien trouvé pour les muets ?

- Euh, non. Sans doute, parce qu’on ne les entendra pas la ramener ! (pause) Au début, c’était marrant même ! Pour les activités professionnelles, le truc de base, c’était de dire à la place de « balayeur »…

- …« technicien de surface ».

- Maintenant, on dit même : le « personnel (ou agent) d’entretien ». Ça en jette, un peu plus ! Du coup, à la place du « concierge », on a eu le « gardien d’immeuble » ; à la place de la « bonne à tout faire », l’ « employée de maison » – qui est devenue… l’ « aide ménagère » !

- Ah, très fort ! Tiens, il n’y a plus de « facteurs »…

- Des postiers ?

- Mais non, c’est trop ringard, ça ! Des « préposés au courrier » !

- Bieeen ! Mais, j’ai mieux ! Il n’y a plus de banquiers !

- Ah ?

- Eh, non ! Il y a des « conseillers financiers » !

- Ah, oui !

- De même qu’il n’y a plus d’avocats…

- Il y a des conseillers juridiques. C’est bon, c’est rentré ! Et les médecins ?

- « Docteur », comme statut social, ça va. Ça ne craint pas pour eux…

- Enfin, il y a les « psys », qui sont devenus des « analystes ». Bref, passons.

- Tiens, un euphémisme qui est marrant… Tu sais par quoi ils ont remplacé « secrétaires » ?

- Attends, je réfléchis… euh, non.

- C’est facile, pourtant ! Ce sont des… « assistantes de direction »…

- Il n’y a plus de chefs, il y a des « cadres ».

- …ce qui est marrant, c’est qu’ils ont dû changer pour « assistantes sociales »…

- Ah ?

- Elles, elles sont devenues des « référentes sociales ». Eh oui, ça tombe sous le sens ! Quand tu vas au bureau d’aide sociale – pas d’ « assistance publique », hein –, tu te « réfères » à quelqu’un !

- Il n’y a plus de « chômeurs », mais…

- Des « demandeurs d’emploi ». Et il n’y a pas de « licenciements massifs », mais des « plans de restructuration » !

- Pour le statut social, il n’y a plus de « patrons », mais…

- Non, je sèche.

- Des « en-tre-pre-neurs » ! Pour les putes, c’est pareil. Il n’y a plus de « prostituées », ni de « filles de joie », ni de « femmes publiques »…

- …mais des « travailleurs du sexe ». Il faut laisser le masculin, pour ne pas faire tort aux travestis, et aux homosexuels !

- Hop ! Je t’arrête tout de suite ! Il n’y a plus d’homosexuels !

- Ah ? Attends, je cherche… Les « homos » ? Non, je ne vois pas.

- C’est plus les « pédales », ni les « tatas ». C’est qu’il faut passer par l’anglais ! Il faut dire… « gay » ! En anglais, ça passe mieux ! C’est plus joyeux !

- Pour l’anglais, ils ont remplacer la nounou, par la « baby sitter »…

- Avant il y avait la dame de compagnie, et c’est devenue la « mamie-sitter » !

- Eh, tu as remarqué, il n’y a plus de « petits boulots »…

- Ah ! « petit », ça ne fait pas bien…

- On a des « jobs »…

- Tu rigoles ? Y a mieux !

- Ah ?

- On fait… des « travaux d’appoint » !

- Waouh ! Mieux que « travail alimentaire » ou « emploi de complément » !

- Pour ne pas parler de travail jetable, ils disent : « travail précaire » ! Même plus « temporaire »…

- Il y en a qui parlent d’ « intellectuel précaire »…

- Ce sont des intellectuels, qui réfléchissent de temps en temps… une semaine sur deux !

- Ou alors, qui n’en a plus pour longtemps !

- Et t’en as d’autres, qui le sont à durée indéterminée… Ils disent « philosophes médiatiques ». Comme Béchamelle.

 

[fin de la première partie]


par Albin Didon

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu