Avertir le modérateur

lundi, 17 novembre 2008

Obama, quel ringard...

 

bushcollage.jpg

 

« Peut-être qu'Obama s'est inspiré du gouvernement français. »

Rachida Dati

 

« Nicolas Sarkozy a un double, qui s’appelle Barack Obama. »

Saïd Mahrane

 

« Nous voyions très bien que le renouvellement de la France avec l’élection de Nicolas Sarkozy augurait d’un renouvellement aux Etats-Unis aussi. »

Thierry Saussez

 

« Le 4 novembre, Obama était élu. Moi, ce jour-là, j'étais à Vichy. What else ? »

Brice Hortefeux (apocryphe)

 

Etc.

 

 

Rebondir, rebondir, rebondir...

Cet Obama a créé l'évènement. Mondial, l'évènement. Tout, à côté, est devenu vieillot, secondaire, crasseux. Même notre grand président de la France du Monde.

 

Il va bien falloir remettre de l'ordre dans tout ça, un juste ordre des choses. Reprendre la main.

 

Alors, que faire ?

 

La première femme élue présidente de la France du Monde ; c'est bien ça...

C'est moderne. Les femmes sont contentes, les hommes aussi.

 

** clic **

 

Pas très nouveau, cependant.

Et un peu strict.

 

Une chanteuse présidente ; plus glamour, sexy. Et la musique adoucit etc.

 

** clic **

 

Mouais. Les chanteuses, on connait. Et puis, ce serait de la concurrence déloyale. On a déjà une « chanteuse » à l'Elysée...

 

Ou alors, plus évènementiel, selon l'héritage un peu hardcore de la France du Monde mondial ; le premier transsexuel élu président. Ca, c'est inédit, c'est chaud, ça laisse Obama sur place...

 

** clic **

 

Risqué. L'électorat, Vanneste, tout ça...

 

On peut faire le coup Obama mais façon Oprah Winfrey. Pas mal... On le note. Frédéric Lefebvre est OK.

 

** clic **

 

Un peu trop showbiz, sans doute. Le people, ça marche pas bien, dans la France mondiale du Monde.

 

Le premier président gothique. Ca plait aux jeunes.

 

** clic **

 

Mais les vieux croient voir la mort surgir. Ils peuvent encore servir, les vieux. A voter. A travailler.

 

Pfffff

 

 

Le premier président aveugle ?

 

** clic **

 

C'est déjà le cas.

 

Le premier président philosophe de niveau mondial ?

 

** clic **

 

Le premier président de BD ?

 

** clic **

 

Le premier président chinois du monde de la France mondiale ?

 

** clic **

 

Le premier président robot, super héros de tous les temps ?

 

** clic **

 

Ou artiste. Tout en nuances, en clair-obscur.

 

** clic **

 

Les autoportraits, c'est déjà le cas. Tous les soirs, à 20 heures.

 

Le premier président marxiste ?

 

** clic **

 

Déjà fait. La refondation que plus rien ne sera comme avant.

 

Hum. Le premier président empereur. Voilà. Simplement.

 

** clic **

 

Ratatiné, l'Obama... Mais empereur de quoi ?

 

Le premier président Village People, pendant qu'on y est..?

 

** clic **

 

Ou Dick Rivers ?

 

** clic **

 

Grostesque ; ça devient grotesque...

 

Nucléaire ; le premier président atomique de la France. Areva, l'indépendance énergétique...

L'énergie !

 

** clic **

 

Ou l'agitation.

 

Créer l'évènement international, ce n'est pas simple. Restons comme cela ; un président trop grand pour un si petit pays. Surtout, vu de ce (petit) pays. Ailleurs, on s'en moque...

 

** clic **

 

Habillé comme W.

Sur un canasson, comme W.

Blanc, le canasson.

 

Ou alors... Mais oui, the first président expulsé. Ca, ce serait de l'évènementiel. Imaginez ça, un instant. De l'émotion, de la victimisation, des hordes d'ultragauchos dépenaillés dans nos campagnes à boire le sang de nos brebis...

 

** clic **

 

Thiiiiiierry, on tient un truc !

Expulsons Obama du devant de la scène.

 

f

 

 

 


 

vendredi, 14 novembre 2008

La gauche assassinée : "LE PS MA TUER"

Rapport de police officieux rédigé par l'officier principal  Lebaveur sur les lieux du crime situés à Reims (Haute Marne) :

 

Lorsque j'ai pénétré sur les lieux du crime, j'ai été frappé par un spectacle insoutenable : des taches de sang maculaient le théâtre des évènements et l'odeur douceâtre du sang flottait dans un air lourd à peine zébré par quelques mouches vertes...

La victime, une jeune femme que je n'ai pas identifiée mais dont l'allure me rappellait quelqu'un, gisait sur le sol, défigurée, un oeil sortant de l'orbite gauche, la langue coupée en pointe et le nez tranché de telle sorte qu'il ressemblait à un groin...

Une fourchette et un couteau de cuisine traînaient à côté du cadavre. En fouillant les poches de la dépouille dont on avait tailladé les mains, j'ai relevé le nom de la victime sur les papiers d'identité qu'elle possédait encore. Il s'agissait de Madame La GAUCHE, agée de 30 ans... Il semble qu'elle ait affreusement souffert vu les multiples contusions et ecchymoses constatées sur son corps, on peut même en conclure qu'elle fut torturée depuis et pendant un certain laps de temps lorsqu'on observe ses multiples cicatrices.

D'après mes premières observations, la sauvagerie de cet assassinat tendrait à prouver qu'il pourrait s'agir d'un meurtre rituel pratiqué en groupe et réalisé dans un état second de démence par des sadiques particulièrement paranoïaques et égocentriques. L'hypothèse d'un crime sectaire n'étant pas à éliminer...

Après quelques minutes mon attention fut attirée par quelques vagissements. Derrière un fauteuil je découvris deux nourrissons assez bizarres : un livret de famille placé entre la peau et la couche de chacun.

Le premier bébé du nom de LA GAUCHE, prénom Social Démocrate, doté de trois petits yeux de différentes couleurs, portait un petit bracelet sur lequel étaient gravés les prénoms de Bertrand, Martine et Ségolène. En otant sa couche je m'aperçus avec surprise qu'il était à la fois garçon et fille, qu'il possédait trois bras droits et un seul bras gauche atrophié...

Le second enfant, très chétif, s'appelait quant à lui, LA GAUCHE Parti de gauche. Son bracelet portait le prénom de Jean-Luc. Il semblait si maigre qu'il tenait entre mon pouce et mon index... Je pense qu'il aura beaucoup de mal à survivre.

J'ai pris quelques clichés de la scène du massacre que je joins à mon présent rapport, notamment un texte qui ressemblait étrangement à une ancienne affaire criminelle : la victime, dans son agonie ayant eu le temps d'écrire sur le bas d'une porte, avec son sang quelques mots désignant peut être son ou ses assassins. Je laisse le soin à ma hiérarchie d'en tirer les conclusions adéquates...

Une enquête particulièrement fouillée faisant appel à la police scientifique me parait toutefois nécessaire vu le manque d'indices...

Voici la photographie d'une des scènes du crime et du dernier texte de  Madame LA GAUCHE, morte dans des circonstances tragiques...

 

portedefi.jpg

Jules LEBAVEUR, officier de police.

NB : un grand merci à Madame Buitoni pour ses excellents produits maquillants ainsi qu'à Monsieur Ajax pour l'efficacité de sa lotion.

Cui cui, scénariste débutant de films d'horreurs et de courts métrages pornographiques...

 

lundi, 27 octobre 2008

L'ACTUALITE DES NRV

 

L'actualité des NRV

Les "unes" auxquelles vous avez échappé :

 

LA CRISE est là !


Gilbert Montagné a décidé de changer de look

dskk.jpg"Avec la crise,
les paillettes ne sont plus de mise"
a-t-il expliqué
( en versifiant librement comme il a coutume de le faire )
aux journalistes de la page culture du bulletin de liaison des officiers de police judiciaire
( qui comme chacun sait l'ont pris pour mascotte , en rapport avec la nouvelle orientation donnée à la justice française)
qui venaient s'inquiéter du tour austère et de la nouvelle discrétion affichés par le sympathique artiste.

 

 

Madame Barroso se laisse pousser la barbebarrososo.jpg

"Jusqu'à ce que mon époux soit parvenu à nous sortir de cette merluche"

aurait-elle fait savoir à la grosse commission de Bruxelles.
Une décision personnelle que son époux n'a pas plus souhaité commenter que le chef de service de ce dernier, qui cependant, fraichement et provisoirement désigné à ce poste, aurait fait part en privé de quelques réserves voire de franches réticences.

 

 

 

flicic.jpgMalaise

dans la

police :

les agents manifestent en jetant leurs nouvelles matraques ( toutes neuves)
en signe de protestation contre les odieuses attaques portées contre leur nouveau jouet favori : le taseur
"la matraque sex toy c'était assez marrant et pratique pour les interrogatoires et la garde à vue, mais dans ce contexte de crise, avec le taseur, on se sentait plus en sécurité"
a déclaré un dirigeant syndical qui a préféré garder l'anonymat, tout en souhaitant témoigner de la perte de confiance qui atteint désormais toutes les couches de la population .

 

Urbain

mercredi, 22 octobre 2008

Le "Grand journal" de Canal + ou le nouveau concept de la beaufitude branchée...

Sentant confusément que nous nous dirigeons  lentement mais sûrement vers un cyclone qui laissera certains d’entre nous sur le carreau, que diriez vous pour aujourd'hui, de nous baigner dans une douce torpeur futile au milieu d’un monde  rempli de férocité et de lendemains qui pleurent.

Canal7.JPGFan de la glorieuse tradition  d'originalité et d'humour débridé que représentent encore les guignols et qu'ont  incarnée Philippe Gildas et Antoine de Caunes dans "Nulle part ailleurs", j'ai voulu tester "Le Grand Journal", présenté par l'illustre Michel Denisot et ses désopilants camarades, émission censée remplacer l'ancien programme culte jamais égalé...

Je m'attendais naïvement, je vous l'avoue à du lourd de chez Lourd, à la parade de César au Colisée avec son escorte de centurions victorieux voire au défilé de Bonaparte accompagné de ses valeureux hussards, au soir de la prise du pont d'Arcole..

Hélas, quatre fois hélas ! J'attendais Groucho et ce furent les Culbuto  !

Après que le rideau se soit ouvert ce fut un triste cortège.

Imaginez l'entrée des artistes :

Monseigneur Vingt-Trois, alias Michel Denisot, excellent vigneron propriétaire récoltant et très bon dirigeant de football, doté de l'impertinence d'une autruche et doué du charisme d’une moule de bouchot exposée au vent du sud.

À sa suite, Ariane Massenet, une sorte de Mireille Mathieu blonde et potelée, un peu plus bandante à mon goût que l'originale, et qui aurait réussi son BEPC à la session de rattrapage. Une faire-valoir dont chaque saillie tombe à plat.

En sa compagnie, une sorte de derviche tourneur fanatique muni de son moulin à prières libéral, méchant imprécateur et prompt à la condamnation au bûcher envers tout hérétique de gauche et du centre, Jean Michel Aphatie.

Enfin en queue de peloton un bellâtre falot et tellement inféodé au derviche qu'il en parait complètement inconsistant. Placé là pour faire pendant à Miss météo, Mister Culture, jeune homme de bonne famille, Ali Baddou, fait de la figuration sans s'en rendre compte. Sans oublier bien entendu l'inévitable poupée sexy, Miss météo, dont l’unique utilité consiste à faire fantasmer la libido masculine et de s’essayer, avec succès d'ailleurs, à un comique pathétique , godiche  et si maladroit qu'il ne peut  réveiller chez autrui qu'une pitié sincère.

Vous l’avez compris, ce sinistre attelage, supposé nous distraire et nous informer, n’a en réalité d’autre but que de réciter une grand' messe dont le libéralisme est la religion, Nicolas Sarkozy, son prophète, Carla sa fausse vierge, Jean Michel Aphatie son grand prêtre inquisiteur et Blair et Trichet les saints patrons.

Et c’est ainsi tous les soirs.

Jusqu’à satiété.

Jusqu’au dégoût.

Combien d’opposants de gauche et du centre, combien de journalistes se sont faits écharper par la meute en foliecaniche.jpg soit pour cause de crime d’opposition au grand marché libéral, soit pour incompatibilité d’humeur avec le grand prêtre bardé de certitudes et à la formation économique d'un élève de sixième, dont on a compris qu’il est la seule vedette du show car c’est lui et uniquement lui qui décide de la condamnation de l’accusé et de son immolation…

C’est d’ailleurs le seul journaliste sur le plateau, le meneur présumé Michel Denisot ne faisant office que de Monsieur Loyal. D’ailleurs eût il été journaliste lui même que cela se serait vu et su…

Toute cette jolie meute de molosses aime à dévorer les faibles, et gare à ceux, qui n'ont pas l'heur de leur plaire ! Malheureusement, il est désespérant d’observer le manque de combativité des leaders de gauche, et du modem piètres débatteurs, médiocres orateurs, trop peu agressifs pour s’imposer. l'opposition manquant d'une manière criante de gens hargneux, féroces et d'esprits vifs !

Pourtant, je me rappelle un homme de droite que je n’apprécie guère, mais qui s’est toujours révélé  un redoutable combattant, Jean-François Copé, qu’il est pourtant si facile de mettre en difficulté. lui qui a le culot de pratiquer cinq fonctions à la fois avec un aplomb hors du commun ; à cette occasion  Ariane Massenet s’était déjà timidement emparée du mollet de l’impétrant en le questionnant sur ses différents salaires.

Il y eut un blanc sur le plateau et le maire de Meaux, muni de son plus beau sourire carnassier, regarda la meute  avec bienveillance, on entendit un sec claquement de fouet virtuel, et brutalement il leur proposa de parler de leurs salaires respectifsl…

À ce moment, mes enfants, il y eut un grand silence et nous eûmes l’extraordinaire surprise de voir quatre molosses se transformer en quatre caniches couchés sur le dos, les papattes en l'air et la queue frétillante  en signe de soumission… Et là nous comprîmes que le montant de leurs émoluments avait probablement quelque chose... D'inconvenant.

La première morale de cette histoire c'est que l'insolence et l'impertinence, même avec des paillettes, lorsqu'on est payé très cher, ça n'existe pas vraiment...

La seconde morale est qu'il est bien trop facile d'être fort avec les faibles (cas Jean-François Kahn) et faible avec les forts (cas Jean-François Copé).

Et enfin pour conclure sur un bon mot (?) : d'une émission adroite à l'usage des bobos de gauche, ce programme s'est transformé en émission gauche destinée aux gogos de droite.

C'est sur cette sentence un peu vaseuse que  je vous quitte, de ce pas, pour vendre mes parapluies à 3 € sur les marchés du 9-3 et du 9-5. Si la liberté de ton, mes chers amis, est  inversément proportionnelle à  nos gains, je risque de rester longtemps impertinent !

Même si parfois, dans les moments de cafard nous nous laisserions bien volontiers tenter par la servitude à paillettes ou la beaufitude branchée.

Mais ne devient pas bouffon qui veut...

À ciao bonsoir ! Comme diraient les guignols que je salue mais qui ne nous lisent probablement jamais !

Nota bene : Je tenais à remercier l'hebdomadaire "Vendredi info" (en vente dans les kiosques) qui, lors de son premier numéro, a eu la gentillesse et le mérite de nous citer et même de nous placer parmi les 10 premiers billets politiques de la semaine. Ce fait est d'autant plus remarquable que nous sommes relativement discrets, à la fois dans la wikioshère qui nous boude royalement, et surtout chez notre "hébergeur 20minutes.fr"  qui ignore systématiquement notre blog. Mais chacun sait bien que nul n'est prophète en son pays !

Cui cui, affreux, sale, teigneux et méchant.

 

mercredi, 15 octobre 2008

Moi, Roger Contant, spectateur assidu du journal télévisé de Laurence Ferrari sur TF1 à 20 h.

Ah !

Mes chers compatriotes, lorsque j’ai entrevu le visage radieux de Laurence Ferrari lors de la présentation du journal télévisé de 20 h du 13 octobre sur TF1, j’ai compris qu’un grand événement s’était produit dans le monde... Sa joie et son enthousiasme faisaient plaisir à voir... C'est à ces moments rares qu'on pouvait ressentir combien notre dynamique journaliste était heureuse pour la France et ses braves citoyens dont je m’enorgueillis d’être une de ses modestes mais innombrables chevilles ouvrières.

superdupont1.jpgQuand elle annonça d'une voix tonitruante que notre sémillant petit caporal Nicolas Sarkozy franchissant comme un diablotin espiègle les ponts d’Arcole et bousculant les forteresses frileuses d’une Europe pusillanime, je compris que grâce à son allant, sa vitalité et son charisme hors du commun, il parviendrait, ce fut vérifié et approuvé par TF 1,  à convaincre les Européens d'oser affronter frontalement une crise qui les paralysait et dont ils avaient très peur !

Autant vous dire qu’à 20 h 07 par ce beau lundi d'octobre, moi, Roger Contant, parfois objet de moqueries à cause de mon nom bien français, retraité depuis 3 ans, la gorge sèche mais l'oeil vif, je me suis levé brusquement, me mettant au garde à vous, follement fier de mon pays, faisant sursauter Germaine qui s’assoupissait.

Fou de joie et transporté par une allégresse inouie, je n’eus pas honte d’avoir su crier, que dis je ? D’avoir hurlé un retentissant : " Vive la France " et " Gloire à notre Président Nicolas Sarkozy " !

J’allai entamer une Marseillaise quand Germaine, grâce à son sonotone qu’elle avait rallumé, intima l’ordre de me taire ! Pensez, M. François Fillon en personne allait être interrogé par notre Laurence, à qui évidemment, je préférais Patrick que j’aurais souhaité voir périr au champ d’honneur du journal qu'autrefois la France entière admirait, béate.

Et là mes chers compatriotes, ce fût l’apothéose ! D'ailleurs Germaine fut obligée de me verser 15 gouttes supplémentaire pour soutenir mon coeur ; tous ces sales petits gauchistes, qui écument ces blogs infâmes sur Internet, à part peut être ce village des NRV qui par l'entremise de son collectif a tout de même accordé la parole à un authentique patriote qui se refuse de faire de la politique , on ne sait d'ailleurs pour quel motif inavouable, devaient avoir la bave aux lèvres et la rage au coeur.

OUI la France était sauvée ! Et grâce à qui ?

TF 1 en faisait foi ! Les visages rieurs et joyeux des participants en étaient la preuve éclatante. Les cours de la  Bourse de Paris avait éclaté de plus de 11 % tel un somptueux feu d'artifice ! Un très modeste emprunt de seulement 360 milliards d'euros, c'est dire si nos banques françaises sont en bonne santé comme l'avait proclamé notre président, sera proposée pour aider nos fleurons financiers, les Allemands mettront 480 milliards et la Grande Bretagne 260 milliards. De plus cet emprunt ne coûtera strictement rien aux contribuables ! Voyez ce que c'est de disposer de la crème de la classe politique mondiale ! C'est à notre tour d'en recevoir les dividendes et Dieu merci, nous ne sommes pas déçus !

J'imaginai sans peine les réactions de tous ces chroniqueurs et éditorialistes indignes qui s'étaient  reniés depuis quelques jours, les uns après les autres,  prêts à troquer l'honorifique costume trois pièces contre l'abominable bleu de chauffe, symbole du communisme international. Heureusement que certains, comme Claude Askolovitch, avaient relevé le défi face à l'hydre collectiviste !

super.jpgSi vous saviez comme je jubilais ! J’aurais aimé que vous soyiez à ma place ! Après que notre glorieux Premier Ministre nous eût appris que nous sortirions de la crise encore plus fort que nous y étions rentrés grâce aux substantielles plus values récoltées par la revente au prix fort de nos banques (sic), sans oublier qu’il préparait activement dans son bureau un plan de relance exceptionnellement exceptionnel qui allait nous propulser à la tête du monde industrialisé. Et qu’on ne me dise pas que ce n’était que du pipeau puisqu’il faisait sa déclaration en direct sur TF1 devant des millions de Français (les vrais) envahis par l’émotion !

Ivre d’excitation je me précipitai sur Germaine et en quelques brefs assauts, je lui fis subir les derniers outrages…

Elle gémit quelques secondes ; ça ne lui était pas arrivé depuis le 6 mai 2007…

Que Dieu bénisse ce 13 octobre 2008, jour sacré s’il en était . Après Clovis, Jeanne d’Arc, De Gaulle, Dieu nous a envoyé Nicolas Sarkozy qu'il a oint de ses saintes huiles.

Dieu aime la France, la fille aînée de l’Église, et un ses enfants, parmi les meilleurs, a une fois de plus sauvé l’Europe et sans doute le Monde Entier de la misère !

Que Dieu protège la France éternelle et son fils spirituel Nicolas, phare permanent de la finance et de la civilisation.

Quant à vous, sales gauchistes répugnants des blogs, analystes hypocrites, journalistes aigris et jaloux prêts à retourner votre veste, vous qui prolifèrez jusque dans les colonnes du Figaro (je ne suis pas le seul à le dire...), sachez Mesdames et Messieurs les hyènes, que vous n'aurez jamais la peau de la France tant qu'il y aura un Sarkozy et un Contant dans notre beau pays !

Pour défaire le berceau de Jeanne d'Arc, il faudra d'abord nous passer dessus à Germaine et à moi-même et ceci est tout bonnement inconcevable !

Qu'on se le dise !

Ah oui, au fait de quoi parlions nous ? De la crise ?... Quelle crise, bande de nazebroques ?

Billet rédigé lundi soir 13/10...

Roger  et Germaine Contant, terriblement fiers d'être français et supporteurs inconditionnels de TF1...(PCC cui cui)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu