Avertir le modérateur

lundi, 18 février 2008

Le dessous des cartes : Lagarde navigue à vue

free music

 

Nouvelle chronique des hautes sphères du Divin Marché

 

En ce début d'année, après les voeux, les atlas et diseurs de bonne mauvaise aventure pleuvent.

 

 

04aaa13d78375f4242981b56f6f5966d.jpg
Comment notre Divin Marché, qui est l'alpha et l'oméga de notre monde, envisage t'il cette année 2008 ?

Robert Seror, directeur commercial d'une entreprise française spécialisée en analyse des risques politiques pour l'économie, nous explique:

" le risque a une influence majeure sur l’économie et sa mauvaise analyse peut être fatale pour l’entreprise. Aon (oh le phare Aon ! N.D.L.C.), témoin et acteur privilégié de la mutation permanente du paysage économique mondial et expert dans l’évaluation du risque pays, réalise chaque année, en exclusivité, cette carte des risques politiques et économiques. Elle fournit à nos clients les outils nécessaires à l’évaluation du risque et de ses conséquences sur leur profitabilité, leur pérennité et leur croissance ". 

  

Et il nous fournit une vision du monde à venir à l'usage des entreprises et des investisseurs.

 

L'on y apprend notamment que la Russie, grâce au coup de maître de Poutine, y gagne en stabilité politique jusqu'en mars 2008 et bien au-delà, mais que ce cher Poutine risque de faire au reste du monde du chantage à l'approvisionnement en matières premières dont le sous-sol de la Russie est fort riche.

Que la Chine, cette championne de la croissance, va connaître des difficultés liées au dumping social qu'elle pratique depuis des années.

Que l'Europe, notamment les pays entrants (ou qui voudraient bien entrer) dans notre marché commun, subiront surement les effets de la crise des subprimes commencée aux Etats-Unis.

Que l'Iran et le Vénézuela ne sont pas préservés d'une crise politique ou militaire, alors que la Corée du Nord ne semble plus dans la ligne de mire de ce genre de crise.

Et que tout le monde va aller faire de la lèche au président Lula et à ses gros gisements pétroliers.

 

Pendant ce temps, Christine Lagarde, notre Madame Finance, nous prédit que 3e6bed79f79a3d8b35269126fa604ec2.jpg: le "reflux" de la croissance fin 2007 "ne reflète pas un ralentissement marqué et durable de l'activité en lien avec un contexte international devenu plus incertain".


D'où l'on voit que les paris du Divin Marché ont cet avantage sur la vision que nous livrent nos politiques d'être tellement plus précis... et fiables...qu'il vaut toujours mieux s'adresser à Dieu plutôt qu'à ses Saints.

Ainsi soit-il.

 
Nef

mardi, 05 février 2008

Société Générale : l'autre perte de 1,4 M€

free music


Eh oui vous croyez que le Jérome Kerviel avait fait perdre 4.9 Milliards à la SG ? et qu'il était le seul ?

Ben non...

Pour perdre de l'argent, ils n'ont pas besoin de lui  à la Générale. Ils savent très bien se débrouillerc0b0a68cc03cf561ef6dda9e76ce662c.jpg tout seuls. A un détail près, c'est que cette fois, c'est dans les poches de l'Etat qu'ils engrangent la perte. Autrement dit ils se servent dans nos poches pour limiter la casse.

Explication : Sans la perte révélée il y a quelques jours le bénéfice prévu de la SG aurait été d'environ 5,6 Milliard d'€ et au taux de l'impôt sur les sociétés (33 %) aurait rapporté environ 1,6 Milliards d'Euros dans les caisses de l'Etat. Avec un bénéfice prévu a 600 Millions, l'IS ne rapportera que 200 millions environ.

Pourtant les pertes on été déclarées en 2008 non ?

Ben oui... mais elles concernaient des positions prises en 2007 donc imputables à l'exercice précédent puisque les comptes ne sont pas encore arrêtés. La meilleure preuve c'est que le chiffre annoncé de 4,9 M€ correspond en fait à 6,3 M€ moins les gains engrangés par Kerviel en 2007 soit 1,4 M€...

Donc on résume : 
 
Kerviel fait gagner 1,4 M€ à la SG en 2007

Suite à ses prises de risque suivantes (reconnaissons le inconsidérées) la Société Générale liquide ses positions et perd 6,3 M€

La SG fait de Kerviel son bouc émissaire et annonce : 6,3 - 1,4 = 4,9 M€ de pertes dues à ce trader pour 2007.

En déclarant cette perte sur l'exercice 2007 (juste avant la présentation des comptes) la SG fait une économie de 1,4 M€ d'impôts sur les sociétés qu'elle aurait du acquitter...

Finalement sa perte sera de 4,9 - 1,4 = 3,5 Milliards. Et un grand bisou à l'Etat, c'est à dire nous, qui se privera d'une recette importante en ces temps de disette fiscale...Money for nothing and chicks for free...

Tout ceci est légal.

Mais est ce que c'est moral ?

 

Serval

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu