Avertir le modérateur

lundi, 29 septembre 2008

Camarades ultra-libéraux, bienvenue dans l'enfer collectiviste !

Mes amis, très chers camarades ultra-libéraux,

C'est avec une intense jubilation partagée par mes feus camarades Marx, Engels et Lénine que j'ai observé les États Unis d'Amérique devenir la première nation collectiviste, au moins en valeur de ses actifs, de ce 21ème siècle ! Je me suis alors souvenu de la célèbre phrase du regretté président Ronald Reagan, qui doit se consumer à l'heure où je vous parle dans les abysses de l'enfer, je cite : "L'État n'est pas la solution (dans l'économie) mais le problème."

Quel retournement de situation !

Support1.jpg

Bien entendu, se retrouver dans la cale lors du naufrage d'un navire ne prédispose guère à la joie, mais on peut se dire que la possession d'un maigre baluchon devient un avantage et qu'on parviendra toujours à s'en sortir, d'autant que les passagers de 1ère classe, sur le pont supérieur, embarassés par leurs malles de bijoux qu'ils risquent de perdre en totalité, paniquent bien plus que vous. Tout en gardant à l'esprit que les canots de sauvetage se trouvent à proximité des ponts supérieurs...

Forcément.

Quel plaisir, camarades ultra-libéraux, de constater combien vous avez le toupet d'alerter le peuple pour vous sauver d'une hécatombe annoncée, quelle jouissance de vous observer faire appel à l'union nationale derrière votre chef charismatique (ben voyons !) alors que quand vous vous gaviez, vous ne nous laissiez pas un seule miette !

Cet appel à l'union nationale  serait tellement drôle s'il n'était si grotesque !

Ce ne sont que billevesées que de tenter de nous faire gober que le bon capitalisme de papa doit être réhabilité : pour qui possède quelques rudiments d'économie, l'ancien capitalisme  était basé sur la production de marchandises, aujourd'hui, on ne produit presque plus rien en Occident, il est définitivement basé sur une économie mondialisée où les capitaux sont extra territoriaux. Les états n'ont aucune prise sur ces capitaux, il suffit d'ailleurs d'un micro état qui refuse de suivre les consignes pour rendre caduques les régulations des grandes nations concernant les flux de capitaux qui peuvent filer à travers le monde plus rapidement que Speedy Gonzales.

Croyez moi ! M. Sarkozy, qui endosse pour l'occasion la posture du "Père de la Nation", alors qu'il n'a été symboliquemernt élu en 2007 qu'en temps que "grand frère de proximité", a raté son dernier casting à Toulon ! En sus, il  vous raconte des bourres : le capitalisme d'antan n'existera plus jamais parce que le monde a terriblement changé ! Il faudrait vraiment être un âne ou un inculte immature pour croire encore à de telles sornettes !

flafusa.JPGRegardez et écoutez les discours ds dirigeants mondiaux à leurs bons peuples, la main sur le coeur, les mêmes qui ont non seulement laissé la situation empirer depuis des années mais en ont largement profité, et qui déclarent sans rire avec la rouerie et le culot qui les caractérise : "  Oui, ces méchants capitalistes, cupides (comme s’ils ne l’étaient pas eux même), immoraux (sans rire) nous ont floués (avec leur aval) , nous allons les punir sévèrement (mouarff !), nous allons tout réformer (on parie ?) mais donnez-nous 700 milliards de dollars pour éviter la banqueroute, nous nous chargerons le reste... "

Cette harangue a beaucoup de mal à être acceptée chez les congressistes américains mais, selon moi, elle passera, faute de contre-propositions…

Avec l'efficacité d'un cautère sur le pilon en bois d'acajou sculpté du capitaine Crochet, pirate professionnel de réputation internationale...

Camarades spéculateurs, hier vous chantiez ? Et bien, dansez maintenant !

Ce que je viens de vous énumérer, chers lecteurs, était l’endroit du décor, bien dégoulinant de démagogie sirupeuse destinée aux ménagères et aux petits citoyens de tous âges, spectateurs assidus de TF1, fans de Drucker, auditeurs de RTL et Europe 1, lecteurs assidus du Figaro, France Soir, Gala et Match avec un pois chiche en guise de cerveau et une "bornitude" garantie à vie. C'est à dire quelques irréductibles chenus, décimés régulièrement sous le poids des ans et quelques quidams à la conscience politique digne d'un perroquet sourd et bègue.

Mais…

Ne vous réjouissez pas trop vite, citoyens !

maosarko.jpgPassons à l’envers du décor, si vous le voulez bien… Et là, bienvenue dans le vestibule de la chambre des tortures. Âmes sensibles, s’abstenir…

Cette humiliation subie par la nomenklatura de l'élite américaine et européenne, on va vous la faire payer très cher , Français moyens et modestes, car ces gens qui ont tant joué et perdu tiennent solidement tous les rênes de l'ensemble des "fonctions clefs et stratégiques" des sociétés occidentales modernes et mettez vous bien dans le crâne que vous paierez l'addition , faîtes moi confiance ! Et cash.

 Attendez-vous à ce que de grosses entreprises d’assurances boivent le bouillon, des organismes de crédit s’écroulent, des fonds de retraites américains vacillent et qu’une récession sans équivalent recouvre les pays du monde entier…

Sans compter que ces reniements publics et ostensibles envers le " système capitaliste " de la part de politiques sans pudeur et sans parole qui défendaient becs et ongles, il y a 15 jours cette même doctrine, vont s’accompagner d’une énorme recrudescence de chômage, toutes les entreprises profitant de l'alibi de la crise pour licencier à tour de bras…

Cet alarmisme réel mais parfaitement orchestré risque d'être le prétexte pour réaliser ce qu'ils n'osaient pas auparavant : des licenciements massifs, des lois sociales pulvérisées, des salaires écrabouillés… Le nivellement sans précédent des conditions salariales des pays occidentaux.

bush2.jpgCertains dont je suis, ont toujours pensé et dit que le système économique actuel s’écroulerait, suite à une catastrophe financière ou écologique mais le plus inquiétant est l’acharnement fanatique que mettent les élites à défendre ce système contre vents et marées en insufflant toujours plus de libéralisme. Un peu comme les médecins du grand siècle, pratiquant saignée sur saignée, sur des malades de plus en plus faibles jusqu'à les faire passer de vie à trépas.

Les fanatismes religieux, nazis, communistes russes et chinois ont été une calamité pour le 20ème siècle, je crains que le fanatisme intraitable du dogme ultra-libéral ne soit une plaie pour le 21ème siècle et ne conduise aux pires excès : pauvreté, misère, famines et répressions.

Je me rappelle les paroles des doctrinaires anticommunistes américains comme le sinistre sénateur Mac Carthy qui clamait son effrayant slogan : " Plutôt morts que rouges ! " . J’ai bien peur que leurs descendants, ces immondes et inconscients théoriciens, mathématiciens perdus dans l'abstraction, politiques avides et cupides, experts financiers obtus et peu clairvoyants et journalistes dopés à la doctrine du libéralisme dogmatique pur et dur, qui ne cessent depuis 30 ans de se tromper avec le sourire béat d'un idiot du village, nous entraînent vers l'abîme sinon en direction  d'une régression sans fin…

Ils ne lâcheront jamais le moindre morceau de pouvoir et à moins de parvenir à leur glisser une muselière, la tâche s'annonce ardue, mes amis...

Décrypter les manipulations des gouvernants et leurs manoeuvres, contribue déjà à s’en prémunir et aide à trouver une riposte avec nos faibles moyens (les élections, actuellement sans alternative réelle, hélas, pouvant être une solution), c'est également une manière comme une autre de prendre du recul pour un pauvre hère comme moi, qui malgré son air con et sa vue basse, finit souvent par avoir globalement raison, impavide et stoïque au milieu du désert avec toutefois la satisfaction intellectuelle de crever économiquement à petit feu, certes ; mais avec la dignité solitaire d'un vieux sage...

Cambig-6.jpg.jpegarades ménagères bourgeoises de moins de 50 ans, vous êtes autorisées à sortir vos mouchoirs en soie.

En tout cas, je confirme.  L'humour est bien la politesse du désespoir...

À bon entendeur…

Salut !

Billet non actualisé terminé le jeudi 25 au soir

Cui cui, marchand de parapluies (non dorés)

.

lundi, 18 août 2008

Que la lumière soit

Chronique des hautes sphères du Divin marché

Car la Vie n'est pas un long fleuve tranquille dans l'Olympie libérale.

 

Vous pensez bien, ma chère, que si j'avais pu me douter qu'on utiliserait mes travaux sur l'atome à des fins militaires, j'aurais fait de la broderie plutôt que de la recherche, gémissait Robert Oppenheimer.
Et qu'est-ce qu'il croyait le bougre? Que l'énergie nucléaire c'était seulement destiné à éclairer les salles de bains?
Le fait est que le 6 août 1945 à 6 heures du matin, il faisait clair dans les baignoires, à Hiroshima.

Pierre DESPROGES

 

Il y a quelques mois, je voulais réaliser une chronique du Divin Marché sur le nucléaire civil. A l'époque, la documentation était fort limitée – Les conditions de l'approvisionnement de l'uranium en Afrique, les sous-traitances laxistes d'Areva au privé, les incidents de niveaux 1 voire 2, pourtant et coutumiers dans les centrales et autres infrastructures, le retraitement souvent folklorique des déchets civils et nucléaires ne faisait l'objet que de publications partisanes des lobbys pro-nucléaires d'un côté et des anti-nucléaires de l'autre. Une fuite dans une centrale en Slovénie ne franchissait pas les barrières de confinement des brèves. Les ouvriers africains qui travaillaient sans la moindre protection dans les mines d'uranium ne déclenchaient pas la réactivité de la radio ni de la télé. Les maladies des sous-traitants d'Areva ne semblaient pas être le combustible propre à chauffer les crayons de nos scribards nationaux.

815779495.jpgDepuis quelques semaines, monprojet s'est vu soumis à un fort enrichissement de sa matière première médiatique. Sur les ondes radios et télévisuelles, dans la presse écrite, nos journaleux se sont précipités sur le moindre poil de cul soupçonné d'irradiation. Une revendication intempestive et urgente de transparence, soutenue par les médias et par un ministre, a balayé la vitrification pluriannuelle de l'information sur le nucléaire.

Mais qu'est-ce qui a pu provoquer cette soudaine réaction en chaîne de nos médias nationaux ?

C'était une fois de plus le divin marché qui allait me permettre de faire toute la lumière sur ce miracle citoyen.

C'est bien dans la chronologie économique occulte que se trouve la clef de cette prise de « conscience » (je rigole) surprenante de la part de nos médias et de nos dirigeants sur la soudaine nécessité d'une transparence en matière de nucléaire. Les forums de traders, dont je vous conseille la lecture quotidienne dès le petit déjeuner, étaient déjà au jus dès avril 2007. Nos jeunes loups commençaient, dans leur langage frais et imagé, à baver devant d'éventuelles transactions mystérieuses. Des noms revenaient sans cesse : lauvergeon, Kron, ALO, Areva, Bouygues et un nouveau patron à partir du 7 mai 2007. Une enquête s'avérait nécessaire pour percer le code de ces messages cryptés « Alo est confiant pour le 7 mai » « Anne va se faire virer par le patron » et le superbe « Kron, Lauvergeon échangistes ? ».kron-lauvergeon.jpg

Une dizaine de clics plus tard, la vérité m'apparaissait en pleine lumière...

 

 

 

Prochainement, Et la lumière fut, le deuxième épisode de votre grande saga de l'été, avec Anne L., Atomic Anne, Patrick K., le corbeau, Nicolas S. le patron, Martin B, le parrain, Angela M., la Kokuhe.

 

Nef-tor Burma, détective publique

 

lundi, 11 août 2008

Des comptes à dormir debout : les aventures de la fée électricité et sa cousine Gazoline Suez…

Bigre !

Pendant que nos concitoyens sont en train de bouillir au soleil, insouciants, nonchalants, et fauchés comme les blés, pendant que notre représentant fait un aller retour France-Pékin 766103872.jpgexpress pour un séjour de 10 heures montre en main pour montrer qu'il existe sur la scène internationale, voici que le gouvernement autorise une hausse des tarifs de l’électricité de 2 % et du gaz de 5 % à compter du 15 août…

Signalons déjà que cette augmentation du prix du gaz (indexé sur le pétrole) s’ajoute aux hausses de 10 % déjà acceptées depuis le début de l’année : ce qui mathématiquement fait une majoration de 15,2 % depuis le 1er janvier 2008 et non de 14,5 %. (4 % en janvier, 5,5 % en avril et 5 % en août).

Bref ! Bonjour le maintien du pouvoir d’achat !

Parce qu'une hausse "limitée" en janvier + une hausse "limitée" en avril + une hausse "limitée" en août + une hausse "limitée" en octobre prochain, ça risque de nous faire une augmentation de 20 % en un an !

Vous distinguez des "limites", vous ? Moi pas !

1779018736.jpgMais surtout cette augmentation des tarifs de EDF me parait inexplicable ! Notre fée " électricité "qui n’est pas indexée sur les cours du pétrole, aurait elle pris de l’embonpoint ? Aurait elle consommé trop de graisses, d’aliments trop caloriques ? Serait elle enceinte ? Ses vêtements réclameraient ils donc des frais supplémentaires ?

Que justifie cette hausse ? L’électricité, en France, dépend pour au moins 80 %, du nucléaire, non ? Alors ? Ne s’agit il pas d’un petit cadeau de départ pour l’EDF privatisé ?

Dites donc ? Vous avez vu dans ce monde enchanté, comment, grâce en partie à nos deux petites fées, d’un splendide coup de baguette magique, notre pouvoir d’achat a rétréci ! Merveilleusement féérique, ce gouvernement !

Quel talent !

La belle chanson qu’on nous avait interprétée comme quoi les privatisations allaient faire baisser les prix, que la concurrence allait accélérer la hausse du pouvoir d’achat, est devenue, en fait, un refrain usé jusqu’à la corde dont la musique semble désormais exécutée par un vieux crin crin vermoulu et désaccordé !

1864994959.JPGSeuls les sourds peuvent encore trouver l’air mélodieux… Des malentendants, chez les personnes âgées, il y en a beaucoup et comme, de surcroît, il n’est de pire sourd que celui qui ne veut entendre…

La plupart des populations des pays occidentaux, hormis les castes dirigeantes, ont enfin compris et admis une chose : le " MARCHÉ " comme l’appellent religieusement les libéraux, dirigé par des mathématiciens et des gens peu matures dominés par la dictature des chiffres, de l’abstraction et des financiers obsédés par la rentabilité, ce "MARCHÉ" donc, se comporte comme un petit singe impubère ; si sa maman, la guenon, ne le corrige pas de temps à autres, il finira par ne faire que des conneries…

C’est ce qui se passe à tous les niveaux en ce moment dans l’économie mondiale. Un bonne petite fessée prodiguée par les " états régulateurs " remettrait rapidement les " marchés " sur le droit chemin. À condition que les élites occidentales le souhaitent, bien évidemment…

En tout cas pour en revenir à nos moutons, un fait est certain, notre petite fée " électricité " et sa cousine Gazoline Suez, commencent à avoir le mauvais goût de se travestir en sorcières sous l’impulsion de " l’État Lagardgamel " : ce n’est guère bon signe pour notre porte-monnaie et la libéralisation totale promise nous apparaît bien périlleuse…

232313500.jpgD’ici à ce que cet hiver nous devenions bleus à force de supporter le froid, il n’y a pas loin…

Bleus comme les schtroumpfs.

Malheureusement pour nous, dans ce scénario le grand Schtroumpf et Gargamel ne font qu’un !

On est mal barré ! C’est moi qui vous le dit !

Un conseil d’ami : en plus de la bicyclette préconisée par "Marie-Antoinette"  Lagarde, n'oubliez pas d'investir dans des petites laines pour des lendemains glaciaux qui ne chanteront guère !

Ce sera plus prudent parce que vu les prix à venir du chauffage...

Cui cui, l’oiseau plumé qui en grelotte d’avance…

 

vendredi, 08 août 2008

J.O., les Jeux des Oubliés

 

A la surface des écrans, les Jeux Olympiques de Pékin 2008, c'est : 1655115683.jpg

Les athlètes qu'on bichonne.

Les multinationales prêtes à donner toujours plus d'argent pour passer à la télé.

Des invités de marque prêts à tout pour avoir la meilleure place dans la tribune officielle.

Quelques timides manifestations par correspondance.

Des droits télévisuels astronomiques.

Bref, tout ce qui fait le quotidien grassouillet de nos médias émerveillés devant cette grande fête du sport, partagée par toute une planète, sauf peut-être les petites ouvrières chinoises du textile qui ont fabriqué les jeans dans lesquels les gros touristes vont venir admirer les beaux athlètes bien nourris.

Gageons que, pour elles, la devise de ces Jeux des Oubliés sera :

Plus vite – les cadences.

Plus haut – les salaires ? Non, mais le nombre d'heures (jusqu'à 27 heures de travail d'affilée pour satisfaire les commandes du sponsor officiel).

Plus fort – les réprimandes.

Plus fort – les brimades et sévices physiques sur ces gamines de 14 ans, à qui l'on pose des pince à linges pour tenir leurs paupières ouvertes.

Plus-fort – les prélévements sur leur maigre salaire pour la nourriture, l'eau et le dortoir dont elles ne peuvent sortir sans autorisation.

Mais surtout, plus long, le versement des salaires, plus long, le temps passé sans revoir la famille.

547965255.jpg

 

Si l'essentiel c'est de participer, alors ils ont drôlement participés tous les mingongs, ces partenaires officieux, qui ont construit les tours dernier cri et le village olympique tout confort. Et médaille d'or, de vitesse, de courage et d'endurance à toutes ces petites tailleuses chinoises tout droit sorties de Zola qui ne veilleront surement pas le soir pour regarder les nocturnes sur une télé qu'elles n'ont pas.

 

Merci, Monsieur de Coubertin, ça c'est du sport !

 

Si après cela, vous avez toujours la fibre olympique, cliquez sur l'écran de télé.

289663857.jpg

 

 

 

Nef

 

mercredi, 06 août 2008

Ah Dieu ! Que l'ultra libéralisme économique est joli !

Mes amis du Village, je vais vous faire une confidence et vous donner un bon conseil mais surtout ne l’ébruitez pas : il s’agit là d’un bon tuyau... Chut...Chuchotons pour que personne n'entende. Approchez vous...Je m'adresse à vous à voix basse.

Vous êtes jeune (ce n’est d’ailleurs pas obligatoire) , dynamique, vous cherchez un job où on peut gagner plein d’argent, vous détestez le risque ? J'ai ce qu'il vous faut... Chut...

1579057668.2.jpgVous êtes en quête d'un emploi, vous vous trouvez mauvais, incompétent, incapable ? J'ai un deal à vous proposer pour gagner une fortune ? Personne ne vous épie ? C'est bon ? Allons y !

Et bien mes amis, figurez vous que j’ai trouvé ce que vous cherchez depuis si longtemps ! Devenez Président Directeur Général d’un grand groupe du CAC 40 ! Chut....

Je vais vous donner trois exemples de la réussite financière exceptionnelle de quatre personnes particulièrement récompensées pour leur incompétence notoire !

Bon Dieu ! Ne gloussez pas : on nous regarde... Chuttttt....

" Quand on veut, on peut ", nous diraient en ricanant les dirigeants de sociétés qui prônent pour les sous fifres de la hiérarchie, cadres, employés et ouvriers, des objectifs de production ou de ventes à peine tenables qui peuvent vous conduire , si vous ne les réalisez pas à un licenciement ou tout au moins à une régression…

Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais, nous font ils comprendre... Vous me saisissez ?

Premier exemple :

351689176.jpgAlcatel Lucent, avec à leur tête Serge Tchuruk et Patricia Russo. Un bilan somptueux digne du Livre des records : 16500 licenciements, action à 12 € en 2006, 4 € en août 2008, pertes 2007 = 3,5 millions d’euros.

À votre avis où sont ces inconscients, ces nuls, ces inaptes ? Dans une mine de sel ? Dans un centre de travail d’intérêt général ou de rééducation sociale ? Dans un stage de recyclage ?

Pensez vous ! Ils comptent avec avidité les gras émoluments qu’ils ont reçu pour prix de leur œuvre , 5,6millions d’€ pour Tchuruk et 6 millions d’€ pour Russo !

Chut ! Ne ricanez pas, on va nous entendre...

Deuxième exemple :

1746719867.jpgMichel Bon, ancien PDG de France Télécom, en 2002 il a essuyé des pertes de 20 milliards d’€ pour une gestion lamentable…

À votre avis qu’a reçu cet incapable pour prix de son infâme management ? 100 coups de fouets sur la place publique ? Une place comme dépanneur sur les lignes téléphoniques aériennes ? Un poste de vendeur de portables dans une agence Orange ?

Pensez vous ! Une amende de 10.000 € ! Même pas le prix d’une Clio ! Baste !

Cessez de rire vous devenez inconvenant ! Chut...

Troisième exemple :

1865545431.3.jpgDaniel Bouton, PDG de la Société Générale, avec ses stocks options a gagné 10,8 millions d’€ en 2006… Bilan : au moins 5 milliards de pertes plus celles cachées qui vont obligatoirement réapparaître .

À votre avis, quelle châtiment exemplaire a reçu l’impétrant ? Un stage au guichet de la SG de Montreuil sous bois ? Un poste de chef d’Agence à Lunéville ? Un emploi de convoyeur de fonds ?

Pensez vous ! Il est conforté par ces incapables du Conseil d’Administration à qui il faudra bien, un jour, demander des comptes !

698266766.jpegQue se passe t-il ? Vous avez un drôle de rire... Mais vous pleurez ?

Ah ! Vous possédez un portable Alcatel avec un abonnement Orange prélevé par la Société Générale ?

Oh merde !

Je comprends votre chagrin...

Vos factures ne sont pas prêtes de baisser, mon pauvre !

Pardonnez moi, mais j'ai un rendez vous...

À plus tard...

Cui cui l’oiseau besogneux.

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu