Avertir le modérateur

mercredi, 23 septembre 2009

Mot d'excuse

t_bleu7.jpg

Je vous prie de bien vouloir excuser mon absence mais je suis retenue par des courants contraires.

 

Le thème de réflexion prévu si j'en avais eu le temps, était :

 

Le travail et l'Homme.

 

Pourquoi le travail est-il devenu une obligation, surtout une soumission par d'autres hommes ?

 

Je vous remercie pour les petits signes d'amitié que j'ai pu lire dans le fil du billet de cui cui, et par avance pour vos commentaires.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Agathe

 

 

 

 

mercredi, 16 septembre 2009

Assaut de panzers contre l'Internet citoyen !

Je suis parti sur la base d’un billet  passé relativement inaperçu, publié sur ce blog le 11 mai dernier …

En effet, hier, en lisant les réactions de nombreux politiques et autres sociologues ou journalistes (Henri Guaino, Patrick Devedjian, Éric Besson, Luc Chatel et autres petits poissons comme  Dominique Wolton), pas tous forcément de droite, suite aux répercussions de "l’affaire Hortefeux",  et notamment l’interview de Monsieur Jean-François Copé, qu’on dit promis à de très hautes responsabilités et qui souhaite débattre d’une future Loi sur les Libertés sur Internet visant comme de bien entendu  à les restreindre, j'ai immédiatement pensé à ce billet passé… Je vous renvoie ici et .


J’ai bien peur, en voyant le zèle que déploie  le député et maire de Meaux pour étouffer certaines vérités du Net, qu’il gaspille les quelques chances qu’il avait de parvenir à la fonction suprême en 2017. J’espère simplement  que tous les internautes se souviendront de ses déclarations actuelles.


En tout cas, cette volonté affichée du Pouvoir de vouloir maîtriser le Net ; comme il contrôle une bonne partie  (mais pas en totalité) de la Presse écrite, parlée et télévisuelle ; et ce, avec l'aval plus ou moins hypocrite de certains journalistes  aux dents longues, qui se verraient volontiers figurer comme les cadres et les heureux bénéficiaires de cette reprise en main de la Toile, n'augure rien de bon pour l'avenir du dernier espace d'expression libre,  partagé par pur hasard technologique, à égalité entre professionnels des médias et citoyens ordinaires...


Sur ce, projetons nous et observons concrètement, ce qu’il pourrait advenir d’un billet diffusé sur le Net dans un an, tant sur la forme que sur le fond en gardant à l'esprit que ce texte n'est qu'humour et dérision.

Pour l'instant.

 

1309017244.jpg

 

 

EN-TÊTE OBLIGATOIRE.

-------------------
Mercredi 15 septembre 2010
BILLET D’HUMEUR
Titre déposé à la préfecture : 2010, ou les bienfaits de la Loi Loopsi 1 dite « Loi Copé ».
--------------------
Mentions légales obligatoires (loi du 17 août 2010)
--------------------------------------------------------------------------
- Autorisation de publication du billet par le Ministère de l’intérieur, département "textes politiques" n° 20230509 AMX 674 délivrée le 20 août 2010.
- Licence Loopsi 1 n° 698354 ref/blogs-G57 depuis le 21 août 2010 pour 6 mois par le Collectif des NRV.
- Auteur : Dominique Susini
- Classification du Ministère de l'internet : humoriste séditieux de gauche (catégorie 732 PG)
- Permis d'expression publique sur un blog politique n° B 356 738. 49A (Loi du 17 août 2010) valable jusqu'au 21 février 2011 pour l'auteur du billet.
- Informations agrées par la direction de "20 Minutes" ( Loi du 14 août 2010)
-Responsable de la publication des billets de blogs sur "20 Minutes" : Monsieur Paul Hackmann

--------------------------------------------------------------------------------------

TEXTE.

Amis du Village, rappelez vous l’affaire Hortefeux qui avait enclenché la mise en chantier de cette salutaire « Loi Copé » : une petite vidéo mise en ligne sur le site du quotidien « Le Monde » avait suscité une polémique passionnée sans grand intérêt confinant à une attaque violente hystérique de la part  de nombreux internautes qui, à cette époque, confondaient  souvent liberté et lynchage public. Ainsi en est il du peuple, entité puérile et immature quand on lui laisse trop la parole ! (1er avertissement pour connotation ironique déplacée) Dieu merci, la LICRA et le CFCM, ces deux remarquables organismes appréciés pour leur hauteur de vue, leur dévouement et leur indépendance, ont admirablement blanchi cet illustre ministre qui a tant apporté à la Nation reconnaissante !

Que d‘excès médiatiques, que de torrents de haine, que d’insultes déversées sur certains cadres de la Nation qui voyaient leurs fonctions et leurs vies privées salies ignominieusement par toute cette plèbe populacière qui s’exprimait sans contrainte et sans limite avec une vulgarité inouie sur un média, Internet qui méritait mieux !

Notre presse officielle et ses journalistes professionnels qui savent si bien contrôler leurs sources et garder un avis particulièrement objectif sur les événement politiques, sont désormais seuls détenteurs du droit de donner mandats à certains internautes, de rédiger des textes dont ils seront responsables aux yeux de la Loi.

Avouons, Chers amis du Village des NRV, que grâce à cette Loi Copé, les discussions deviennent plus constructives, les attaques personnelles injustifiées et malsaines étant reléguées dans des alcôves dont elles n’auraient jamais dues ressortir, les pseudos étant interdits et toute critique injustifiée durement punie ; la vraie Liberté d’expression, celle qui consiste à commenter avec équité, celle qui oblige de se montrer constructif et objectif, rend notre exercice de blogueur particulièrement exaltant !

Car la liberté, c'est comme les Auvergnats, quand il n'y en a qu'un minimum, ça va ; c'est quand il y a trop de liberté qu'il y a des problèmes ! (2ème avertissement pour allusion ironique intolérable)

Bon Dieu ! Que n'avons nous pas été guidés plus tôt par nos élites républicaines !

 

D.S.


Addenda du Ministère de l'Internet, des Libertés Publiques et de la Prévention des Excès.


Dans le cadre de la Loi Loopsi 1 dite « Loi Copé », Le Ministère de l'internet a infligé 2 blâme(s) à Monsieur Dominique Susini pour son présent billet intitulé : 2010, ou les bienfaits de la Loi Loopsi 1 dite « Loi Copé ». Nous rappelons qu'au terme de 5 blâmes, nous supprimerons, lors d'une commission de discipline automatique et informatisée, son permis d'expression publique sur un blog politique pour une durée de 6 mois. En cas de récidive, une peine de 2 ans de prison assortie d'une amende forfaitaire de 12.560 € sera automatiquement administrée par la commission Copé-Devedjian  selon le réglement en vigueur. Aucun appel ne sera recevable.
Son Excellence
Jean-François Copé, Ministre de l'internet, des Libertés Publiques et de la Prévention des Excès.

 

By cui cui, l'oiseau amer...

lundi, 14 septembre 2009

In Diges't

rebeyrolle1bis-91053.jpg

Augustin Le grand a disparu avec ses sans domicile fixe et leurs tentes. Les beaux jours détournent l'attention des médias et la nôtre. Le quota de drames s'estompe, la sordide comptabilité n'assure plus le chiffre.

 

Certains chiffres, ceux du chômage notamment, devrait interpeller les médias quant au lien direct avec ces situations dramatiques.

 

La précarisation de l'emploi engendre l'habitat précaire, les bidonvilles renaissent. Des familles de travailleurs pauvres, nantis au regard de ceux hébergés sous les tentes, sont contraints de vivre dans des mobil-home (le prix des loyers avoisinants gentiment les montants ponctionnés dans le béton).

 

Vous savez cela, nous le savons.

 

La becquée aux médias, aux journalistes rythme les préoccupations. De polémiques en pandémie, le silence orchestré autour de la question humaine tourne à plein régime. L'information se parcellise, des flux discontinus avec des accentuations aussi éphémères qu'ordinaires. Des buzz. Orelsan, l'exemple médiocre, a phagocyté toutes les actualités essentielles de sa période.

 

Les flèches décochent et atteignent toujours leurs cibles. Détournement massif de l'attention.

 

La manipulation divise, minimise, éloigne jusqu'à enfouir. Une certaine modernité dans l'utilisation des moyens de communication.

 

Puis une dose de préceptes du passé : Diviser pour mieux régner.

 

Les mouvements de foule sont dirigés, encadrés par des représentants syndicalistes absorbés par le pouvoir. Les « pseudos » opposants d'hier se voient confier les réformes les plus impopulaires. Rocard clame sa fierté de passe-plat du gouvernement concernant la taxe carbone. Besson s'enorgueillit de la tâche la plus basse. Un trait de génie, l'ex-socialiste dont les écrits enflammés fustigeaient sa propre future mission. Etc... Les électeurs chancelants s'y retrouveront tous. Un modèle d'Homme est apparu. Un comportement qui modèlera...

 

Un abîme.


La lutte pour la survie est devenue affaire individuelle.

 

Cet hiver, sans doute, les morts de froid tiendront sur quelques lignes.

 

 

 

 

Agathe

 

 

vendredi, 04 septembre 2009

La complainte de Supercrado, anti-écologiste par nécessité.

Attention ! Ce billet, par la crudité de ses propos, est susceptible de choquer les âmes sensibles, les enfants, les électeurs d'Europe écologie,  certains  bobos, les groupies de Nicolas Hulot et les fans de Daniel Cohn Bendit, les électeurs de Nicolas Sarkozy, les socialistes et les centristes…


Amis du Web, je me présente : Monsieur Supercrado ; Français désespérément moyen mais de plus en plus attiré vers la France d'en bas ; désormais catalogué comme  mauvais citoyen !

Pensez !

Je fais pipi dans les WC, gaspillant des centaines de litres d’eau ; je pète et rote comme une vache, contribuant ainsi à amincir la couche d’ozone ; je prends des bains dans ma baignoire ; je roule dans une voiture de plus de 15 ans parce que je n’ai pas les moyens de m’en racheter une, véhicule qui par ailleurs, pollue comme une bombe au napalm ; je ne récupère pas mes étrons quotidiens pour en faire de l’engrais ; je déteste les droites UMP et PS qui veulent nous asphyxier financièrement avec leur taxe carbone ; j'utilise les masques destinés à nous protéger du FondRD1.JPGvirus H1N1 comme string...

Inutile de vous préciser que l'écologie n'est pas ma préoccupation majeure : tenter de subsister décemment me concerne davantage.

Et pourtant, tenez, regardez Nicolas Hulot ( @si payant) : il va nous abreuver jusqu’à satiété de la promotion de son prochain film  "Le syndrome du Titanic" qui sortira en octobre, long métrage dans la lignée de « Home » de Yann d’Arthus-Bertrand. À la télévision et dans tous les médias, attendez vous à déguster du "Hulot", matin, midi et soir. De quoi provoquer  une indigestion  d’écologie, de politiquement correct, de green fashion, de terrorisme du bien-se-comporter ; bref on risque d'assister à un  immense festival du conformisme béat de médias moutonniers et sans imagination. Quelle misère, mes aïeux !

Nonobstant, moi, Supercrado, j’en ai un peu marre qu’on me fasse la morale à tout bout de champ. Fais pas ci, fais pas ça, c’est pas bien, attention, c’est interdit, la planète, les ours polaires, les bébés phoques, les oiseaux, les  éléphants, le développement durable, les rivières, les gaz à effet de serre, l’ozone, les déchets, l'eau, l'hygiène, l'air. Et pendant ce temps on flingue, on bombarde tout ce qui bouge au Moyen Orient et en Orient, les Américains continuent à polluer la planète à tout berzingue et au moins 923 millions de Terriens souffrent de malnutrition...

Un peu de cohérence, ventrebleu !

Certes ! On est bien décidé à préserver la nature, les mecs, mais quid du milliard d’humains qui crèvent la dalle, quid des sommes monstrueuses (des centaines de milliards)  gaspillées par les complexes militaro-industriels pour faire les guerres ? Ne croyez vous pas, bande de nazes , que si on débloquait 50 % des budgets de la défense et d’armements des grands pays occidentaux , les problèmes écologiques seraient vite résolus ? Et celui, essentiel, de la famine dans le monde ? Il suffirait de 30 milliards pour enrayer ce fléau...

Que Sarkozy, Brown et Obama fassent sortir leurs  ruineuses forces armées d’Afghanistan et d’Irak pour les USA, et qu’ils allouent les sommes économisées à l’écologie !  Là, on pourra vérifier leur réelle volonté politique de lutter pour sauver la planète. Alors avant de nous faire raquer toujours plus de taxes, élites de ce monde, tâchez de nous montrer l’exemple d'en haut !

Coût de la guerre en Afghanistan : US $ 226 milliards - Coût de la guerre en Irak : US $ 679 milliards

Coût total des guerres : US $ 905 milliards !

IMAGINEZ les répercussions de l'insufflation de 900 milliards de $ dans l'économie mondiale pour  promouvoir  de nouvelles énergies et éradiquer la misère ?

Le jour où le Président de la République nous dira : "Voilà, j'ai décidé d'enlever nos militaires d'Afghanistan, je réduis le budget militaire de 30 % et je consacre ces crédits économisés à l'élaboration d'un plan destiné à  concevoir des énergies peu polluantes et favoriser une économie qui ne massacre pas notre environnement : ALORS OUI, LES AMIS, JE CROIRAIS À LA SINCÉRITÉ DE NOS POLITIQUES ET J'ADHÉRERAIS SANS RÉSERVE !

Sinon ? Pipeaux, fifrelins et billevesées ! Qu'ils aillent tous au diable !

Écolos de façade, Mamèriens professionnels de la politique, Cohn Benditois opportunistes, Duflotards geignards,  Hulotistes  calculateurs, osez donc poser les VRAIES QUESTIONS, CELLES QUI FÂCHENT à ceux qui détiennent les rênes du pouvoir !

marionettiste1.jpg On verra ainsi, si vous méritez vraiment la médaille d'or de la défense de la nature et le sceptre en vermeil de l'écologie politique que vous vous êtes si généreusement octroyés !

Parce qu'entre nous,  braves lecteurs dubitatifs, la panoplie du parfait petit écologiste coûte terriblement cher, entre sa voiture propre, son énergie renouvelable, sa maison isolée, son alimentation bio, ses vêtements recyclables, devenir un véritable écolo certifié 100 % vert, doit bien vous demander un revenu substantiel  de 4000 € par mois, non ?

Mais me direz vous, le moins étrange de cette affaire est que les partisans de cette taxe inique sont pour la plupart des gens dont les revenus sont largement supérieurs à la moyenne !

Baste, il est tellement plus facile d'être écolo quand on se retrouve dans la tranche des plus aisés ! Quoi de plus élégant que de s'exhiber "green addict" ?

Sur ce, amis de Cui cui l'illusoire prophète de malheur et mauvais esprit s'il en est, faîtes bien gaffe  à certains écologistes de salons si peu francs du collier qui souhaitent vous faire prendre des vessies pleines pour des lampes à huile bio !

Cui cui fit l'oiseau, volontiers écologiste lorsqu'il possèdera le train de vie confortable et nécessaire pour le devenir...

mercredi, 19 août 2009

La judiciarisation de la société. [Épisode 1]

Dans l’antiquité, lorsque la réflexion d’un quidam déplaisait au puissant, ce dernier dépêchait quelques sicaires pour résoudre définitivement le problème. Aux 17 et 18èmes siècle, les seigneurs envoyaient leurs laquais bastonner l’insolent. Au 19ème siècle des nervis bien choisis et fort costauds vous faisait regretter les vilaines paroles que vous aviez sorties à l’encontre de leur patron ou d’un magnat quelconque, passons ce sinistre 20ème siècle  : on se retrouvait dans des camps d’où on éprouvait toutes les difficultés à revenir vivant à cause  d'un simple délit d’opinion.

symbole-de-justice-thumb6642136.jpg

Désormais, à l’instar de nos amis d’outre Atlantique, les élites mondialisées ne se séparent plus de leurs cohortes d’avocats ! La plainte auprès des Tribunaux de justice est devenue pour tous ceux qui possèdent d’abondantes ressources financière, un métier de juriste ou des relations éminentes, un moyen banal, soit de dissuader, soit  punir le cuistre qui aurait eu l'outrecuidance de vous moquer, soit de tenter de ruiner l’impudent. Et comme les frais d’avocats et de Justice sont exorbitants pour les accusés dotés de revenus médians, beaucoup peuvent se retrouver dans des situations dramatiques.

En cette époque où, dans les pays occidentaux, la liberté d'écriture et de publication est accordée, même à contre-cœur, à tous les citoyens désireux de s'exprimer sur Internet, chacun ne peut s'empêcher de penser à la menace qui pèse potentiellement sur l'interprétation de ce qu'il rédige, surtout s'il conteste un système, un people médiatisé, un haut fonctionnaire, un politique, un apparatchik oligarchique ou un responsable économique.

Parce qu'il est tellement facile, en étudiant attentivement un pamphlet de découvrir,  derrière chaque phrase, chaque mot, chaque tournure, chaque ponctuation,  une allusion, un double-sens, une allégation suspecte, une insulte, une critique infondée justifiant une procédure de Justice !

Fort évidemment un plumitif de 3ème zone, tel que votre serviteur, pondant un texte  insolent ou iconoclaste  devant une audience confidentielle dans un blog dont la notoriété ne dépasse pas la commune de Cuise la Motte ne risque pas grand chose : il passera entre les gouttes, mais à partir d'une certaine réputation professionnelle, on peut s'attendre à de sérieux retours de bâtons...

Tel a été le cas de notre ancien collègue et participant au  feu DEL de Guy Birenbaum, Olivier Bonnet, journaliste de son état, et promoteur de l'excellent site, Plume de Presse, que nous avons en lien depuis la création de notre blog, qui vient de se voir traîner en Justice par le Sieur Bourragué, magistrat, pour le délit : " injures publiques envers un fonctionnaire public . "  à la suite d'un billet de blog. Olivier Bonnet risque une sévère amende de 12.000 €. Somme considérable , s'il en est, pour un citoyen ordinaire.

Quelque soit vos opinions politiques, il est de notre devoir de protester contre cette banalisation de l'outil judiciaire pour tenter de baillonner un des rares véritables lieux d'opposition et de débats dans notre pays : Internet. Les médias étant presque tous , non seulement, aux mains  d'amis ou de partisans du président de la République actuel, mais également les ardents défenseurs d'un système économique scandaleusement injuste.

Défendre Olivier Bonnet, c'est aussi symboliquement sauvegarder la diversité de vos lectures, protéger votre indépendance d'esprit, favoriser la liberté de ton, aiguiser son sens critique et donner libre cours à la malice, l'impertinence, l'humour et la créativité !

N'en déplaise à Maître Éolas, qui se décrit fort justement comme le défenseur attentif des libertés, la conception névrotique de la Loi, la dictature obsessionnelle du Droit, le dépiautement systématique de chaque texte pour y trouver une vague faille ou un hypothétique double sens, le développement lancinant des procédures tâtillonnes qu'on observe de plus en plus dans nos sociétés dites évoluées favorise systématiquement la mainmise d'une élite technocratique et financière au profit de ceux qui osent s'attaquer à elle.

Qu'on ne puisse traiter autrui de "con" (et encore) se comprend à la rigueur, mais chercher des poux dans la tête pour deux ou trois termes ambigus confine à l'absurdité, pour ne pas dire plus dans le langage fleuri qui devrait être le mien si je n'étais  bridé par les barrières de plus en plus barbelées du Droit. Cette procédure judiciaire futile provoquant une perte de temps  inutile et surtout une présence bien superflue à mes yeux de l'Institution qui aurait probablement bien mieux à faire.

Je n'en pense pourtant pas moins et la semaine prochaine, je tenterai de m'attaquer avec humour (dans la mesure de mes faibles possibilités comiques) aux nouveaux gourous du 21ème siècle : les avocats et leurs aréopages de fans béats, médusés et prosternés.

Quant à l'avertissement humoristique d'Éolas concernant nos paraphes sur la pétition d'Olivier Bonnet, sachez, cher Maître , si vous en veniez à lire ce billet indigne, que non seulement j'ai signé mais je persiste avec l'ironie tranquille d'un citoyen qui n'éprouve pas une confiance excessive envers la Justice de son pays ni en les magistrats qui la servent.

Heureusement que le grotesque, le loufoque, et la futilité ne tuent pas, sinon que nous resterait il pour rire ?

De toute manière, le maintien de nos droits sur Internet réclame une surveillance sourcilleuse et de tous les instants.

Ami(e)s de Cui cui, cuits et recuits par la chaleur, restez vigilants !

Et ran et ran petit rantanplan.

À après !

 

Cui cui, l'hirondelle qui ne fait pas le printemps.


 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu