Avertir le modérateur

« Flamby au dessert | Page d'accueil | Bienvenu en Ploutocratie »

mercredi, 02 novembre 2011

Timeo danaos et dona ferentes

referendum, dette, grèce, papandreou

Papandreou en Laoocon renégat, voilà le dernier des effets étonnants de la crisis .

La stupeur est aussitôt suivie de la haine unanime que Virgile déjà dénotait dans la doxa aveugle.

On demeure surtout frappés que dans l’entre-soi des démocrates européens avancés , et quelques soient les motifs  et les ruses des Ulysses post-modernes , le recours au peuple pour décider de son destin passe désormais pour le crime ultime.

Les mêmes démocrates de marché qui hier saluaient d’enthousiasme les tartarinades lybiennes ramenant la charia à grands coups de bombe sur la gueule des peuples , sont ceux qui désormais crient haro sur le baudet grec. Tant il est vrai que comme le rappelait fort justement ce bon Karl :

« Le crédit public, voilà le credo du capital. Aussi le manque de foi en la dette publique vient-il, dès l'incubation de celle-ci, prendre la place du péché contre le Saint-Esprit, jadis le seul impardonnable . »

Au pays de naissance de la tragédie on ne doit pourtant pas s’étonner que le « caprice des dieux », « l’esprit » dirait Hegel, « l’infrastructure » dirait ensuite Marx, les « faits têtus » conclurait Lenine, subsume la volonté des humains.

Il reste qu’au monde merveilleux de la concurrence libre et non-faussée, le péché contre le saint-Esprit libéral est désormais clairement désigné : c’est l’idée insensée que les peuples puissent contester les  combines de leurs ploutocrates au motif de la justice, de l’égalité et de la dignité, bref du bonheur possible et partagé .

Plus que jamais saluons le discernement de celui qui sut informer notre jugement sur l'être social et son devenir :

« À un certain stade de leur développement, les forces productives matérielles de la société entrent en contradiction avec les rapports de production existants, ou, ce qui n'en est que l'expression juridique, avec les rapports de propriété au sein desquels elles s'étaient mues jusqu'alors. De formes de développement des forces productives qu'ils étaient ces rapports en deviennent des entraves.

Alors s'ouvre une époque de révolution sociale.

Le changement dans la base économique bouleverse plus ou moins rapidement toute l'énorme superstructure. Lorsqu'on considère de tels bouleversements, il faut toujours distinguer entre le bouleversement matériel - qu'on peut constater d'une manière scientifiquement rigoureuse - des conditions de production économiques et les formes juridiques, politiques, religieuses, artistiques ou philosophiques, bref, les formes idéologiques sous lesquelles les hommes prennent conscience de ce conflit et le mènent jusqu'au bout. »

Oui , Karl … jusqu'au bout. 

referendum, grèce, crise, dette, papandreou

Commentaires

question analyse le scalpel Marx n'a pas d'égal,question architecture, c'est plus discutable. Mon problème c'est que je n'ai pas de cerveau gauche :-)

Écrit par : tgb | mercredi, 02 novembre 2011 10:24

marx en scalpel, quel passionnant débat ;-)
ma solidarité aux grecs en tous cas, pour leur résistance à une tentative de mise de leur pays sous protectorat...

Écrit par : Salvadorali | mercredi, 02 novembre 2011 10:42

Écrit par : tgb | mercredi, 02 novembre 2011 10:24

ceci : www.librairie-tropiques.fr/article-les-dettes-illegitimes-par-fran-ois-chesnais-87652556.html

pourrait t'aider à pallier cette lacune .

Écrit par : urbain | mercredi, 02 novembre 2011 13:25

urbain,

Je me concentre, je me concentre...

A preuve:

PIERRE -MARIE MURAZ 02/11/11 - 10h12

Les accords de Munich furent un scandale. Si à cette époque, un référendum en avait proposé la ratification la réponse eût été...OUI !!! En plein bazar,les grandes décisions ne sont pas à faire endosser par des citoyens sur lesquels on décharge ses responsabilités!

Shotapen 02/11/11 - 12h05

Les Français ont fait un triomphe à Daladier à son retour de Munich, c'est vrai. Mais qu'auraient-ils voté pour ce référendum que vous imaginez après deux ou trois mois de réflexion et de campagne électorale, au cours de
laquelle, ce même Daladier, aurait notamment pu s'expliquer sur les paroles historiques qu' il avait prononcées justement au cours de ce triomphe.

Shotapen(2) 02/11/11 - 17h20

Je rappelle ces paroles historiques, devant la foule qui l' acclamait: "Les cons!".

Écrit par : patrice | jeudi, 03 novembre 2011 12:39

Écrit par : patrice | jeudi, 03 novembre 2011 12:39

Il y en a eu d'autres de la même eau ( fangeuse ) :
/www.20minutes.fr/ledirect/816492/referendum-en-1941-petain-gagne-selon-ump-bernard-debre

Pétainisme transcendantal, quand tu nous tient ...

Enfin ... on peut se rassurer en se disant que nos superbes banques vont subir un "stress-test" en vrai grandeur , ce qui les préparera utilement aux épisodes portugais, irlandais, espagnol, italien et ... français ( etc.) .

Écrit par : urbain | jeudi, 03 novembre 2011 20:30

urbain | jeudi, 03 novembre 2011 20:30

Oui, je lis, dans les commentaires du Monde principalement, en ce moment et sur ce sujet, des trucs évoquant Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine.

Écrit par : patrice | jeudi, 03 novembre 2011 22:55

Cannes, la croisette, tapis rouge, limousines : G20. Festival d'inquiétudes....

http://autrementdit.blog.lemonde.fr/

Écrit par : patrice | jeudi, 03 novembre 2011 23:20

Écrit par : patrice | jeudi, 03 novembre 2011 23:20

Oui , la démocratie de marché est véritablement "aux taquets" , et le symptôme en est que tous ses masques tombent :
C'est dans un palais des festivals que nos ploutocrates décomplexés tiennent leurs banquets de Trimalcion et "s'indignent" (eux-aussi!) de la stupéfiante prétention de donner la parole au demos ...
au moins, pour conserver un semblant de dignité les anciens pouvaient-ils se retirer au vomitorium et dégurgiter le trop plein.
Le vomitorium des modernes est désormais visible par le public , ça s'appelle le "20 H".

Écrit par : urbain | vendredi, 04 novembre 2011 07:50

La TVA sur le livre passe-t-elle aussi à 7% ?

Écrit par : Tout Va Augmenter | lundi, 07 novembre 2011 13:56

On dirait bien.
C'est sans doute l'idée que fion se fait de la justice fiscale : taxer tout ce qui relevait jusqu'ici de la "première nécessité" ( un "concept" fiscal à géométrie variable) et qui pour l'essentiel était surtout produit "localement".
Chez hachette les "charettes" de licenciement sont déjà en préparation : lagardère fils préfère vendre des missiles que des livres .
Les libraires et leurs lecteurs pourront désormais affirmer qu'ils participent à l'effort de la nation, au même titre que les cultivateurs et les parcs à thème ...

Du grand n'importe quoi mais pouvait-on en attendre autre chose ?
Comment rembourser la dette dans la récession ?
Ils n'ont plus de marge de manœuvre et les échéances approchent ... la direction à suivre nous est indiquée par le "pacte de compétitivité européen" : les salaires désormais indexés non plus sur les prix ( l'inflation, inéluctablement induite par la hausse de la TVA) mais sur la "croissance" .
ça a le mérite d'être clair : les prix vont augmenter et pour les salaires vous repasserez .
Et si vous n'êtes pas contents , allez vous faire voir chez les grecs !
L'essentiel c'est que le foie gars n'augmentera pas pour les fêtes.

Écrit par : urbain | lundi, 07 novembre 2011 23:16

Une piste ?

En Grèce, une taxe sur la vente de cierges avait été envisagée un temps. Bon. L'idée a déplu: l'Eglise Orthodoxe n'en a pas voulu ( et papa non plus... ). Mais reste l'eau bénite...

Écrit par : patrice | mardi, 08 novembre 2011 12:17

à mon sens ils ont eu tort par ce que les ventes de cierges devraient probablement exploser à l'occasion des prochaines échéances de la Grèce et de l’Italie .

Écrit par : urbain | mardi, 08 novembre 2011 20:09

La froideur de l'analyse marxiste ne se retrouve que dans les pratiques de notre hyper-classe mondialisée.

Quant au culte du livre, objet que certain fétichise à l'extrême.....

Sinon ça va bien ?

Écrit par : frère odm | mercredi, 16 novembre 2011 09:19

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu