Avertir le modérateur

« Bravo poujadasse | Page d'accueil | démarches – à l'ombre [1/2] »

lundi, 10 janvier 2011

Deuxième couche : une vie de merde pour Stéphane Hessel

Or donc,
Nef et quelques NRV ont eu la gentillesse de me prévenir que la mystification de poujadasse avait elle-même été reprise par un de ses collègues du service public de l'audiovisuel : « FOG » ( le bien nommé).
Comme je ne regarde plus la télé depuis plusieurs décennies je n'avais aucune idée de ce dont il s'agissait . Le podcast vidéo permettant de reluquer pronto les archives immédiates de ces âneries, je m'y suis collé . Instruit par mes « indicateurs » que la librairie avait une fois encore les honneurs du « petit écran » , j'ai découvert que cette fois il ne s'agissait plus d'un vulgaire « 20 H » à l'usage du spectateur moyen, mal dégrossi et au temps de cerveau peu disponible .
Non le truc que j'ai vu semble plutôt destiné au spectateur d'élite, exigeant, motivé, sensible aux jugements nuancés, aux analyses expertes et autres fines subtilités de « commentateurs » avertis de la chose culturelle et littéraire. Le genre qui permet d'aller « au fond des choses » et de porter un regard « informé » et « branché » , avec un « plateau » composé d'un harmonieux mélange de chroniqueurs attitrés et invités « de marque » ( politiciens, écrivains , « intellectuels » , journalistes, et « bouffon » de service ).
Ça s'appelle : « Semaine critique ! » et c'est supposé « consacré aux débats d'idées et à l'actualité culturelle »
Bref « divertir et cultiver » ( voire même , peut-être ... « penser » ) sur « fond» d'actualité culturelle.
Autrement dit, après la première couche  poujadasse , vite faite , grossière , hâtivement torchée pour le vulgaire, le spectacle n'en a pas forcément fini avec le réel un peu rétif à son opération de réduction/occultation. Il faut parfois ajouter une deuxième couche, plus ripolinée , pour « spectateurs exigeants » ( genre lecteurs occasionnels de Libé, télérama , le Monde ou Le Figaro ) .
Et c'est ce genre de guignolade qui semble aujourd'hui formatée pour assurer cette fonction.
Cirage de pompes , auto-congratulations réciproques, piques mouchetées et connivence de bon ton , propos fait de clichés , âneries pédantes et sarcasmes mondains, sur un  ton alternant fausse simplicité , véritable cuistrerie et impertinence convenue, le tout ponctué d'applaudissements « spontanés » attestant la « participation du public » .

Je n'ai pas le projet de passer encore beaucoup de temps à commenter les commentateurs du livre de Stéphane Hessel, mais c'est quand même un peu difficile de laisser passer ça ( je ne vous ai gardé que « le meilleur » ) :



Laisser passer ça, sans réagir, un peu plus que le « plateau » de fruits de m... qui entoure la sémillante Elisabeth Levy .

« Mais quand même résister contre les nazis, c'est bien non ? » fait notre brouillard à tignasse brushée , en guise de contradiction ! à se demander si lui même en est très convaincu .

Je précise (pour « contextualiser » ) que la séquence sur Hessel était précédée par un autre épisode sans doute considéré comme majeur par nos brillants "débateurs d'idées", et autres analystes de la substantifique moelle de l'actualité culturelle : l'annonce de la sortie, dans quelques mois d'un film de fiction sur la campagne électorale de Sarkozy.
Donc selon ces messieurs-dames, un « phénomène » qui pour totalement virtuel qu'il soit semble analogue et parfaitement commensurable à celui du succès du livre d'Hessel...
De la même manière sans doute que, aux yeux de cette clique, le dépit haineux et inepte d'Elisabeth Levy relève du « bris de tabou », ou de la « salutaire provocation » et autre « bonne question » , sur quoi ils ont tous évidemment un « avis autorisé » interchangeable et spontané.

Et pour les plus masochistes d'entre vous : la totale ... avec toute la troupe, l'ensemble des attractions , contorsions, poses et galipettes.

Commentaires

Nulle "envie" d'écouter ce blabla mais les images, sans le son, parlent déjà. Les mains qui s'agitent dans le cadre, les mèches de cheveux que l'on replace puis que l'on déplace comme il faut, les mouvements concentrés de la caméra, les regards vides, la scénographie "sans indignation", rien ne dépasse...

Belle brochette de causeurs...

Ne pas trop faire de réclame pour E. Lévy car son blabla, c'est son gagne-pain, ça la nourrit (au sens premier).

A quoi "servent" tous ces gens ?

Écrit par : tu causes, t'es mort, tu causes plus. | mardi, 11 janvier 2011 08:15

Ecrit par : tu causes, t'es mort, tu causes plus. | mardi, 11 janvier 2011 08:15

Oui la profératrice attitrée du dépit haineux n'a pas besoin d'être encouragée pour refouler ses remugles nauséabonds, mais ce qui est instructif c'est l'absence unanime de protestation ou de réaction, voire la connivence de cette médiacratie pourtant directement confrontée à une outrance aussi stupide qu'abjecte .

Ils ne sontpas prêts de s'indigner ceux-là.

Je mettrai en ligne la totalité de la "séquence" résumée dans ce "dialogue" de trissotin(e)s.
Tous les "intervenants" y contribuent au "choeur" , dans une production idéologique parfaitement symptomatique du pétainisme transcendantal ambiant, dont on a oublié qu'il se tradui(sai)t aussi par la "trahison des clercs",
et se propage sur le lit que lui fait la veule passivité sinon la collaboration active et "intéressée" des "élites".

Non, ce qu'il faut voir ici, dans le ton, dans la posture, les simagrées, et qui est très positif, c'est la PEUR, la peur de l'inconnu, qui les saisit, leur angoisse face à ce réel qui émerge, qui renâcle à leur occultation, qui les menace, qui les disqualifie , et auquel il ne comprennent rien .

Écrit par : urbain | mardi, 11 janvier 2011 08:53

Je me suis moi aussi indignée contre cette Morano du journalisme (www. microcassandre.org)

Écrit par : Valdo | mardi, 11 janvier 2011 14:35

Ecrit par : urbain | mardi, 11 janvier 2011 08:53

Sauvons les vieux schémas de l'anti-totalitarisme.
Regardons comme ils tentent, sur le mode un peu complexé encore, de "sauver" Ben Ali, sa vie, son oeuvre, ce rempart contre les barbus...


Petite revue des types qui s'indignent :

www.rue89.com/2011/01/08/phenomene-hessel-apres-lemballement-place-aux-sceptiques-184372

Fillon s'y colle :

www.leprogres.fr/fr/permalien/article/4441146/L-indignation-n-est-pas-un-mode-de-pensee.html

L'heure est grave...

Écrit par : brrrrr | mardi, 11 janvier 2011 15:30

oui l'illustration parfaite de la vieille technique d'intox mise en exergue par Chomsky : abrutir les 80% de la population, manipuler les 20% influents

mais ok avec toi Urbain, les voir s'affoler comme ça et faire leur haine dans leur froc à quelque chose de réjouissant

quand ça contrôle plus ça panique - comme l'impression qu'on a pas fini de les voir s'exciter autour de l'ampoule avant de s'y cramer leurs derniers neurones...

Écrit par : tgb | mardi, 11 janvier 2011 15:52

Le plus révélateur, c'est qu'un livre de 30 page, et qui peut être résumé en une phrase :

révoltez vous ! et pour cela comprenez les raisons de vous indigner ( moteur de la révolte), raisons qui sont aussi accablantes et comminatoires aujourd'hui qu'elles le furent jadis quand vos parents et vos grand-parents se révoltèrent, après s'être indignés.

que ce livre donc, limpide, si simple et qui peut être lu en un quart d'heure , soit aussi grossièrement occulté et son évident contenu dénié et travesti de manière aussi ridicule de fausseté et de mauvaise foi.
ça permet de mesurer ce qu'il en est du reste des publications... dépassant 30 pages , quand elles elles sont "médiées" par cette clique .

Écrit par : urbain | mardi, 11 janvier 2011 17:35

Paraît que Houellebecq prépare un livre de 8 pages.

Écrit par : recto verso | mardi, 11 janvier 2011 17:59

Ecrit par : urbain | mardi, 11 janvier 2011 17:35

Qu'ils poursuivent comme cela à assurer sa diffusion. Les lecteurs se chargent du contenu...


"l'annonce de la sortie, dans quelques mois d'un film de fiction sur la campagne électorale de Sarkozy."

Olala...
Vu quelques images ; la moumoute brushing de Podalydès est déjà un must...

Écrit par : le cinéma... | mardi, 11 janvier 2011 18:12

connaissant un peu xavier Durringer, le réalisateur, m'étonnerait quand même que ce soit à la gloire du guignol

Écrit par : tgb | mardi, 11 janvier 2011 18:37

Ecrit par : tgb | mardi, 11 janvier 2011 18:37

Mais ça : "moquer le prince" , sans vraiment ni se mouiller ni le gêner , ils le font très naturellement, c'est même bien souvent la sinécure pour laquelle ces bouffons professionnels ont payé patente ( y'a un marché qui se développe ).

Divertir pour dominer :
http://www.mollat.com/livres/divertir-pour-dominer-culture-masse-contre-les-peuples-9782915830224.html

Écrit par : urbain | mardi, 11 janvier 2011 18:50

La vache...

Eric Zemmour : "Quand on décrit la réalité, on est criminalisé". Les associations anti-racistes ont le tort de "criminalise(r) une parole qui ne veut pas se coucher devant le politiquement correct".

Le type ne veut pas se "coucher devant le politiquement correct". Il s'indigne, il se révolte, il est courageux, il est pestiféré, la pensée dominante le traque, les médias l'ostracisent...

La suite de l'article est amusante :

"Je ne provoque pas et je suis pour la liberté d'expression", a martelé Eric Zemmour qui, de RTL à i-TELE, en passant par France 2 et Le Figaro, est devenu en quelques années l'un des polémistes les plus célèbres de France."

Méchants médias à la solde du "politiquement correct"...

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/top-news/20110111.AFP9381/zemmour-refuse-de-se-coucher-devant-le-politiquement-correct.html

Écrit par : honteux ! | mardi, 11 janvier 2011 19:05

Intermède


Ce pataud de Cunningham produit du regardable (et écoutable). Quitte à se divertir (autant le faire avec la voix de Gil)...

www.chriscunningham.com/

Écrit par : ... | mardi, 11 janvier 2011 19:48

Ecrit par : ... | mardi, 11 janvier 2011 19:48

+1

Mais c'est pas vraiment ce qu'on peut appeler du "divertissement de masse" où alors va falloir (ré)expliquer ça à Ruquier, Sebastien , Jauni , Zemmourde , Drucker , Rambaud, E.Levy, Sollers, FOG , Burnel , Houelleberk et compagnie, Pernod , Poujadasse , Fait-rire, Confray , etc.
et alors y'a des chances que le divertissement ne serve plus guère la domination.

Écrit par : urbain | mardi, 11 janvier 2011 20:21

Ecrit par : honteux ! | mardi, 11 janvier 2011 19:05

Sur le mode "bris de tabou" sans se "coucher devant le politiquement correct", je présume que le projet initial de Zemmourde était d'imiter Nicolas Culot :

www.dailymotion.com/video/x38dnm_les-inconnus-nicolas-hulot_fun

Mais que son producteur et son assureur l'en ont dissuadé.

Dommage pour le divertissement .

Écrit par : urbain | mardi, 11 janvier 2011 20:45

Vu qu'il y à la Lévy on va éviter de mettre le son de peur de finir sourd, le hurlement d'un ultralisk étant plus harmonieux que ce qui sert de voix à la folle à pois.

Rien que les images parlent comme le dit "tu causes, t'es mort, tu causes plus.", on se demande quel crime a commit M Stéphane Hessel, si ce n'est d'être totalement l'opposé de ces gens, aussi bien pour les idées qu'il défend que par la dignité qu'il dégage par rapport à tout ces agités.

Écrit par : Zergy | mercredi, 12 janvier 2011 14:16

Si j'ai bien écouté, Mme Lévy traite Hessel de menteur.

Craint pas la gelée, la dame.

Écrit par : PMB | mercredi, 12 janvier 2011 17:20

Oula, gb donne dans l'idéalisme (et vient "paradoxalement" et dans un contre-sens complet s'encastrer dans la ligne de défense zemmourienne)...

http://guybirenbaum.com/20110112/zemmour-et-la-realite-telle-quelle-est/

Pourrait bien voir un libraire venir lui donner une petite "leçon" de matérialisme...

Écrit par : Je vois des éléphants roses | mercredi, 12 janvier 2011 21:30

Ecrit par : Je vois des éléphants roses | mercredi, 12 janvier 2011 21:30

Oui c'est déjà compliqué d'expliquer la différence entre "le réel" et la "réalité" ( de ce réel) ... à des gens qui considèrent béchamelle, con-frais ou fait-rire comme des philosophes ...

Zemmourde est du reste très au-delà de ce genre de vétille puisqu'il n'hésite pas à assimiler "vérité" et "réalité" , les deux concepts étant unifiés ( dans sa rhétorique )sous l'autorité de son jugement (bon, sans doute ne s'est-il jamais bien rendu compte que c'est ce qu'impliquait sa "position courageuse" et je doute fort qu'il le fasse dans une perspective idéaliste hégélienne ).

"Du trop de réalité" ... comme dit Annie Le Brun.

Mais il n'est pas nécessaire de déployer de grands efforts argumentaires , ni de convoquer l'ontologie de l'être social ( des "délinquants" ) pour disqualifier ces gamineries insignifiantes ( et c'est heureux ) .
En revanche il est vrai que la candeur de ses contradicteurs prend en effet la valeur d'un solide argument à décharge pour ce bouffon.
De ce point de vue peut-être faut-il rappeler ce qu'est l'idéologie ( et non pas la "réalité" qu'elle produit symboliquement et subjectivement ) d'un point de vue marxiste, c'est à dire matérialiste et dialectique :
« [...] les formes juridiques, politiques, religieuses, artistiques ou philosophiques dans lesquelles les hommes prennent conscience de ce conflit et le mènent jusqu'au bout.»

Ces "formes" de la prise de conscience du "conflit" sont à proprement parler ce qu'un matérialiste connaît comme "idéologiques" .
Zemmourde a choisi son camp, dans ce conflit, et tente le mener "jusqu'au bout", à sa manière .
Cette "réalité" intériorisée par ( l'idéologie de ) Zemmourde c'est bien : "Foutez le camp les nègres et les bougnouls",
mais il juge sans doute que c'est un peu risqué quand même de le faire comme Nicolas Culot www.dailymotion.com/video/x38dnm_les-inconnus-nicolas-hulot_fun
même au figaro où à la télé où , les choses étant ce qu'elles sont, on peut juste souhaiter, sans risque : "une vie de merde pour Stéphane Hessel" .

J'aime bien GB, je lui dois pas mal de choses, et je ne vais donc pas le chicaner là-dessus... ( je l'ai déjà pas mal titillé à propos de "Neuilly=Vichy" ) .

Écrit par : urbain | mercredi, 12 janvier 2011 23:15

Dans le genre encore des téméraires qui se meuvent dans le monde terrible du réel-réalité (et forcément radiodiffusé) et qui pastichent (51) et surpastichent les grands observateurs totémisés :

"Quand Valls pompe Attali, et se plante"

www.liberation.fr/politiques/01012313400-quand-valls-pompe-attali-et-se-plante


(Dans le genre et en bien mieux ; dégotté une version VHSquicraque du fameux "the groove tube" de Shapiro. c§

Extrait :

www.youtube.com/watch?v=008BPUdQ1XA&feature=related )

Écrit par : uranus | jeudi, 13 janvier 2011 11:36

Le fameux slogan culte "another fine product from uranus" était une "private joke" très prisée à l'époque ( de mes "débuts" ), et en effet il trouverait à s'appliquer aujourd'hui , et massivement, à la production "culturelle" du spectacle hexagonal .

Écrit par : urbain | jeudi, 13 janvier 2011 11:43

Ecrit par : uranus | jeudi, 13 janvier 2011 11:36

Sur valse , on peut en conclure qu'être de gauche , selon valse, consiste à lire l'expansion, sans bien comprendre ce qui est écrit ( et qui est faux ), et le répéter connement au premier débile journaliste qui passe et qui lui demande un avis sur n'importe quoi pour alimenter le "buzz" fascinant du microcosme médiacratique .

Écrit par : urbain | jeudi, 13 janvier 2011 11:48

"Ben Ali le barbot !

Débarrasse le plancher

Le peuple aura ta peau."

http://www.liberation.fr/monde/01012313490-c-est-la-revolution-des-enfants-de-la-balle

Écrit par : Plus c'est grand, plus c'est mou | jeudi, 13 janvier 2011 22:30

Frédo très inquiet pour son pied à terre à Hammamet ...

Écrit par : urbain | jeudi, 13 janvier 2011 23:28

Jacquot itou :

http://www.bakchich.info/Jacques-Seguela-au-secours-de-la,12804.html

Écrit par : rolex | vendredi, 14 janvier 2011 09:30

Ecrit par : rolex | vendredi, 14 janvier 2011 09:30

Et ça a pas l'air de s'arranger pour leurs bille.
Vl'a que le ben ali s'avise même de venir squatter leur chambre d'amis ...

Écrit par : urbain | vendredi, 14 janvier 2011 22:16

Rachida Dati : "On ne peut pas rester sans réaction. Il y a eu des morts (...). Il y avait vraiment une pression, des choses qui couvaient. A un moment donné vous ne pouvez pas être totalement déconnecté de votre peuple et des difficultés que vivent votre peuple. (...) Mais les Européens que nous sommes, il faut aussi qu'on se le rappelle : Ben Ali a joué un grand rôle dans la coopération, dans la lutte contre le terrorisme et la montée des intégrismes. (...) Il faut aussi que nous prenions en considération cela".

Écrit par : C'est beau | vendredi, 14 janvier 2011 22:58

Ecrit par : C'est beau | vendredi, 14 janvier 2011 22:58

Eh oui, eh oui ... d'autant plus qu'on n'a pas écouté mam , sa grande copine, qui avait pourtant si judicieusement réagi :
www.lemonde.fr/afrique/article/2011/01/13/tunisie-les-propos-effrayants-d-alliot-marie-suscitent-la-polemique_1465278_3212.html
Encore une bonne occasion de perdue de valoriser notre savoir faire à l'export .
Et on n'en serait pas là .
Et voilà comment , à "lancer des anathèmes" sottement, plutôt que "de faire une analyse sereine et objective de la situation.", on se retrouve comme des nigauds à devoir héberger ce brave Ben dans la chambre d'amis , avec toute la belle famille !

Bah, Frédo pourra toujours sous-louer son pied-à-terre à hammamet, en attendant que ça se tasse.

Écrit par : urbain | vendredi, 14 janvier 2011 23:47

La cause a les opposants qu'elle mérite...

Écrit par : frère odm | samedi, 15 janvier 2011 10:10

Ne donnez pas trop d'importance à Madame Lévy, ni à ses gesticulations ni à sa fausse colère. Pour des raisons partisanes, elle a oublié la moindre indignation. S'il n y avait la critique d'Israel dans le livre d'Hessel, elle se serait exprimée autrement. Nul n'ignore qu'elle fait partie des couteaux tirés qui défendront Israël au dépit de toute valeur universelle.

Écrit par : libremad | mardi, 18 janvier 2011 16:02

http://www.dailymotion.com/video/x38dnm_les-inconnus-nicolas-hulot_fun

Écrit par : un | jeudi, 18 juillet 2013 19:50

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu