Avertir le modérateur

« ta mère – victoires [2/3] | Page d'accueil | Aujourd'hui, lundi 12 juillet 2010 : la journée mondiale du rire UMP. »

vendredi, 09 juillet 2010

Éric Woerth et Paul le poulpe ou la pieuvre par neuf (cerveaux). [Dérision]

Humour.

Le Village des NRV, soucieux d'apporter sa pierre à l'édifice de l'enquête sur "l'affaire Woerth-Bettencourt" et particulièrement admiratif du travail des journalistes de Médiapart, a souhaité aller encore plus loin dans la recherche de la Vérité.

Ayant entendu parler d'un Poulpe allemand prénommé Paul, doté d'un sens divinatoire exceptionnel et capable de prédire avec certitude les victoires et les défaites, au score près, des équipes de football, le Village des NRV a aussitôt envoyé un correspondant à l'aquarium d'Oberhausen pour tenter de faire avancer notre enquête et de poser quelques questions judicieuses à Paul..

paullepoulpe3.jpg

Ainsi, selon le protocole classique, avons-nous posé dans deux cubes étanches les photographies de deux hommes politiques dont l'intégrité ne saurait être mise en doute, Messieurs Patrick Balkany et Éric Woerth, puis nous avons placé à côté, une photographie de Madame Liliane Bettencourt et celle d'une liasse de billets de banque.

150Alain-Joyandet1.jpg

À peine lâché, notre ami Paul le poulpe s'est dirigé sans hésitation sur le cube contenant le portrait de Monsieur Woerth posant négligemment un tentacule nonchalant sur le cube de Monsieur Balkany...

Désormais plus besoin de comptes rendus de journalistes, d'enquête de fonctionnaires de police, de jugements de tribunaux ruineux pour déterminer la culpabilité d'un suspect. Paul le poulpe, tel la résurrection du roi Saint Louis sous son chêne, rendra la Justice dans son aquarium pour quelques crevettes OGM décortiquées !

Grâce au génie d'un mollusque, la gestion de notre société a fait un bond considérable à l'aune des premiers fondements de la démocratie dans la Grèce antique.

Amis lecteurs, croyez moi : l'avenir de l'Homme n'est plus le rat avec ses petites pattes et sa subtile organisation sociale, mais le poulpe avec ses longs tentacules, ses 9 cerveaux disponibles parfaitement irrigués (NDLR : 3 de plus que le Chef de l'État) et ses dons divinatoires...

Qu'on se le dise.

Trêve de plaisanteries.

 

Déshonneur.

Avez vous remarqué, dans toutes les affaires récentes, combien, même la main prise dans le pot de confiture, les accusés arguent, souvent avec une mauvaise foi confondante, de leur totale innocence ?

Ainsi, nuls remords, pas une excuse de la part de Messieurs Alain Joyandet et Christian Blanc entre autres, pourtant pris la main dans le sac. Nier tout en bloc, se poser en victime expiatoire, proclamer son intégrité, hurler sa qualité d'honnête homme, chanter les mérites de sa merveilleuse famille, exhiber ses yeux et son visage d'honnête homme (comme si la canaillerie se portait sur la physionomie !), deviennent la stratégie commune à toutes les personnalités 150blanc3.jpgcoupables ou soupçonnées de fautes.

L'Honneur est devenu une vertu caduque en ces temps sordides dominés par la cupidité servile, la course effrénée aux avantages du pouvoir et de la notoriété, les petits arrangements entre personnes du même monde, les cooptations entre collègues des grandes écoles !

Notre vieille aristocratie française dont on pouvait moquer la morgue, le mépris du peuple et l'orgueil mal placé possédait t-elle au moins le sens de l'honneur qui manque si cruellement à une petite partie -ne généralisons pas- de cette minable bourgeoisie issue des fonds baptismaux de la fonction publique, de l'inspection des finances, de l'ENA, de Polytechnique et des grandes écoles de la République qui enseignent tout, sauf la dignité, la noblesse des comportements et le sens de l'État au service de la Collectivité...

En tout cas, toutes ces affaires auront conduit, à une rupture définitive entre les supposées "élites" et le peuple. Les Français, dans leur immense majorité, n'accordant que leur mépris à cette caste dirigeante arrogante, vénale, donneuse de leçons, jouisseuse et incapable de montrer l'exemple en ces temps difficiles.

Applaudissements.

Merci pour eux.

Pour punir les mauvais élèves, le Village des NRV, a créé, en remplacement du bonnet d'âne, accessoire trop désuet, un bonnet de poulpe qu'il décernera à tous les politiques qui aurons failli. Nous félicitons les 2 premiers lauréats, Messieurs Joyandet et Blanc, heureux récipiendaires d'un trophée appelé à un énorme succès !

 

Amis lecteurs, à après !

 

Billet rédigé le 06/07/2010.

Une pensée émue pour mon espiègle compagnon de joie et d'infortune, Oxford.


cui cui fit l'oiseau, sur un blog perché tenait en son bec un couteau...


Commentaires

L'Hue aime pet en pleine schizophrénie :

www.sudouest.fr/2010/07/09/woerth-defait-par-l-ump-136237-4624.php

à quand la fusion avec le medef ?

Écrit par : urbain | vendredi, 09 juillet 2010 08:46

excellent cui cui - et avec Paul le poulpe on va pouvoir faire l'économie des éléctions à venir vu de toute façon le choix misérable qu'on a en général, autant que ce soit un octopus qui décide.

Écrit par : tgb | vendredi, 09 juillet 2010 08:52

Excellent ! Balkany en mètre-étalon de l'intégrité politique de notre pays !

Voilà qui égaye mon début de journée, Merci CuiCui ;)

Après, oui une rupture entre les élites et le peuple (et selon moi, elle n'a rien de récent), mais pour aboutir sur quoi ?
Pour retourner veauter en 2012, afin de réélire les mêmes (autre nom, autre visage, même sérail) ?
On s'insurge mais on laisse le système continuer tel quel ?

Écrit par : BzH | vendredi, 09 juillet 2010 09:24

http://vidberg.blog.lemonde.fr/2010/07/08/woerth-vs-mediapart/

Écrit par : patrice | vendredi, 09 juillet 2010 09:25

Dans les commentaires:

VISITEUR
08.07.10 | 14h53

France-Soir racheté par un oligarque russe pour donner une situation à son fiston , n'est pas "l'Aurore" de Georges Clémenceau défenseur des Communards ,de la Laïcité et vainqueur des Empires Centraux que Lefevbre triste coucou plagie. Woerth et son épouse, familiers des champs de course ,n'ont rien de commun avec le Capitaine Dreyfus, déporté iniquement en Guyane et ,que son épouse attendait courageusement avec ses enfants ,ainsi que l'atteste la correspondance admirable du Capitaine.

Écrit par : patrice | vendredi, 09 juillet 2010 09:31

Ecrit par : BzH | vendredi, 09 juillet 2010 09:24

Tu sais donc ce qu'il te reste à ne pas faire ...

Écrit par : urbain | vendredi, 09 juillet 2010 09:35

Ecrit par : patrice | vendredi, 09 juillet 2010 09:31

On attend impatiemment qu'après zola le faible se mette à singer léon bloy ...
et je serai très curieux de découvrir sa manière décomplexée d'accomoder : l'" adhésion gastrique et abdominale à la plus répugnante boue devant la face des puissants du siècle " .

Écrit par : urbain | vendredi, 09 juillet 2010 09:47

Mimile Zola répond à Achille Lefebvre

http://www.article11.info/spip/spip.php?article862

Écrit par : Milou Zola | vendredi, 09 juillet 2010 10:35

"Mesdames et Messieurs du Conseil, j'accuse, je ne veux pas être le complice d'un climat social aussi moribond que le nôtre, je ne veux pas cautionner cette chasse à l'homme par mon appartenance à ce gouvernement, j'accuse les mesquineries qui s'abattent sur une personne qui n'a fait qu'imprimer un itinéraire à son existence, j'accuse l'insipidité des agissements rétrogrades de ces derniers temps, j'accuse l'incivilité des actes barbares orchestrés par des gens de mauvaise foi, j'accuse les outrages et les défis qui sont devenus monnaie courante dans notre pays, j'accuse la complicité sournoise de tous ceux qui prêtent le bâton aux casseurs, aux fauteurs de trouble, j'accuse le mépris de l'homme par l'homme, le manque de tolérance, l'oubli de nos valeurs, la montée de la haine, l'inertie des consciences, les crapauds-brousse d'ici et d'ailleurs, oui, Mesdames et Messieurs du Conseil, voyez comment le quartier Trois-Cents est devenu une cité sans sommeil, avec un visage de pierre, or cet homme qu'on appelle désormais L'Escargot entêté, en dehors du fait qu'il ait été un de mes anciens camarades de classe, très intelligent par ailleurs, cet homme qu'on traque aujourd'hui est victime d'une cabale, Mesdames et Messieurs du Conseil,concentrons plutôt nos efforts à traquer les vrais bandits, j'accuse donc ceux qui paralysent impunément le fonctionnement de nos institutions, ceux qui brisent ouvertement la chaîne de solidarité que nous avons héritée de nos ancêtres les Bantous, je vous avouerais que le tort de l'Escargot entêté a été d'avoir montré aux compatriotes que, chacun, à sa manière, pouvait contribuer à la transformation de la nature humaine ainsi que nous l'enseigne le grand Saint-Exupéry dans Terre des hommes, c'est pour celà que j'accuse, et j'accuserais toujours".

le lendemain de l'intervention du ministre Zou Loukia, le président de la République en personne Adrien Lokouta Eleki Mingi, a piqué une colère en écrasant les raisins qu'il aimait pourtant manger comme dessert tous les jours, et nous avons appris par Radio-Trottoir FM que le président Adrien Lokouta Eleki Mingi, qui était par ailleurs général des armées, manifestait sa jalousie quant à la formule " j'accuse" du ministre de l'Agriculture, en fait le président général des armées aurait voulu que cette formule populaire sorte de sa bouche à lui, il ne comprenait pas que ses conseillers n'aient pas imaginé une aussi courte formule pourtant efficace sur le terrain alors qu'on lui faisait dire des formules ampoulées du genre "Tout comme le soleil se lève à l'horizon et se couche le soir sur le majestueux fleuve Congo", et alors, vexé, mortifié, diminué, rabaissé, frustré, le président Adrien Lokouta Eleki Mingi a convoqué les nègres de son cabinet qui lui vouaient un grand amour, il leur a demandé de bosser comme ils n'avaient encore jamais bossé jusque-là, il ne voulait plus de formules ampoulées servies par une poésie faussement lyrique, et les nègres de son cabinet se sont mis au garde-à-vous, en ordre,du plus petit de taille au plus grand,comme les Dalton que traque Lucky Luke dans les champs de cactus du Far West, et ces nègres ont dit en choeur " oui, mon commandant " alors que notre président Adrien Lokouta Eleki Mingi était un général des armées...


Alain Mabanckou. Verre cassé.

Écrit par : patrice | vendredi, 09 juillet 2010 11:41

Ecrit par : patrice | vendredi, 09 juillet 2010 11:41

Je n'ai rien à voir avec Adrien Lokouta Eleki Mingi. Il fallait que ce soit dit.

Écrit par : adrien (de rien) | vendredi, 09 juillet 2010 15:06

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/le-haras-qui-rit-de-florence-woerth_904667.html

Encore un journal Trotsko-fasciste !

Écrit par : À dada, à dada | vendredi, 09 juillet 2010 15:15

Je remercie les boucméqueurs et autres éditeurs de paris en ligne sans lesquels je ne serais rien, et accessoirement pour ces jolies enveloppes krafts agréablement gonflées.
Et méfiez vous de mon concurrent Mani le perroquet, il est téléguidé par Médiapart.
Dimanche, la finale, et dès lundi, Bettencourt, Woerth, Claire T, le majordome, les gros sous, tout cela sera fini, oublié. Le temps de la météo des plages, des palmes au Cap Nègre, des tubes de l'été, des spéciales régime et autre rentrée littéraire, sera venu...

Écrit par : Paul le poulpe | vendredi, 09 juillet 2010 16:22

Merci les amis, pour votre accueil chaleureux.

Merci tgb pour tes encouragements. À force de coups de boutoirs, ils finiront bien par tomber K.O, non ?

Merci BZH : je suis comme toi, très dubitatif sur 2012.

Où on s'aperçoit qu'Internet devient pratiquement la seule force d'opposition...

Merci Patrice pour ton humour et merci à Urbain de ne pas rechercher la polémique.

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | vendredi, 09 juillet 2010 16:28

Marre, y en n'a plus que pour Paul !

Et moi, je suis une has been ?

Écrit par : Maya l'abeille | vendredi, 09 juillet 2010 16:44

En Italie, spectaculaire journée sans informations ( Journal Le Monde )

" Pas de quotidiens dans les kiosques, pas de nouvelles à la radio et à la télévision, pas de mise à jour des sites internet d'information. C'est la "journée du silence", aujourd'hui, contre la "loi-bâillon", le texte voulu par le gouvernement Berlusconi pour limiter les écoutes téléphoniques ( écoutes que peuvent devoir requérir les magistrats afin d'enquètes ) et leur publication. "

http://tinyurl.com/37knxv8

Écrit par : patrice | vendredi, 09 juillet 2010 17:20

http://www.maitre-eolas.fr/post/2010/07/08/Boomerang

Écrit par : e.d | vendredi, 09 juillet 2010 18:30

Vous allez voir ce que c'est que du vrai journalisme, pointu, sans concession, qui cherche, insiste...

"Nicolas Sarkozy s’exprimera lundi dans une émission d’une heure (20h15-21h15) sur France 2 où il répondra à «toutes les questions d’actualité», annonce la chaîne dans un communiqué, alors que de nombreuses voix ont demandé son intervention dans l’affaire Woerth/Bettencourt. Il sera interviewé par David Pujadas."

Écrit par : Flip la sauterelle | vendredi, 09 juillet 2010 19:13

Couise

"Le but c’est de construire une hégémonie culturelle, pas de collecter des droits d’auteurs sur les idées."

Écrit par : Ricou la fouine | vendredi, 09 juillet 2010 21:45

"Nettoyez le Woerth, ce qui consiste à couper les testicules au dessous des yeux et à ôter le bec, comme pour les Carignon et les Longuet. Vous pouvez également manger la tête, après l'avoir éviscérée. Nettoyez soigneusement les testicules avec une brosse pour ôter toutes les saletés restées dans les ventouses. Laissez la peau sur les testicules, cela ne sert à rien de l'enlever puisqu'elle se mange et donne une belle couleur rouge au Woerth. Faites chauffer de l'eau dans un faitout, ajoutez une petite poignée de gros biftons, le chéquier, les petites pièces, la bourse entière avec la peau et faites bouillir. Plongez ensuite le Woerth dans l'eau bouillante. Laissez-le quelques secondes dans l'eau bouillante, puis ressortez-le et laissez-le s'égoutter quelques secondes. Replongez-le à nouveau. Exécutez ce cérémonial trois fois, tourné vers Genève. A la troisième fois replongez le Woerth dans l'eau et laissez-le cuire 1h à 1h30 à petit feu en fonction de la taille du financement. Vous êtes sûr alors à 100% d'avoir un Woerth tendre à souhait. 20 mn avant la fin de la cuisson du Woerth, ajoutez dans le faitout une certaine presse fasciste. Quand les témoins sont bien cuits, égouttez le Woerth et les médias fascisants. Découpez le Woerth en rondelles, en liasses ou en tronçons suivant la taille des testicules. Servez le Woerth dans les pots de vin, avec de l'oseille, arrosez copieusement le tout d'euros puis de belles promesses. Bon appétit !"

www.cuisine-pied-noir.com/recette_54_poulpe.html

Écrit par : Dark foot | vendredi, 09 juillet 2010 22:56

Le prochain sigle à la mode : IGF.
Le prochain nom très moderne : Jean Bassères.
Le prochain poulpe : Frédéric Lefebvre, et son oracle «Tout le monde devra se taire, et certains devront s'excuser publiquement.»
La prochaine grosse propagande reprise en coeur dans les médias, avant la venue du chef : blanchi(s) par un haut fonctionnaire, en plus classé à gauche.

www.rue89.com/schneidermann-9-15/2010/07/09/courroye-et-basseres-enqueteurs-pseudo-independants-158115

Écrit par : Bientôt, l'épilogue | samedi, 10 juillet 2010 00:40

Ecrit par : Bientôt, l'épilogue | samedi, 10 juillet 2010 00:40

à mon avis tout ça va se terminer par un mariage ...
( en tout cas c'est ce que le public souhaite )

Écrit par : urbain | samedi, 10 juillet 2010 01:34

Écoute Urbain, mets les en gros sur un commentaire ou sur un billet, tes vidéos.

Assume : je ne vois vraiment aucun inconvénient à ce qu'on les diffuse ici.

C'est de la culture.
Je peux même en faire la pub sur twitter.

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | samedi, 10 juillet 2010 13:17

Ecrit par : urbain | samedi, 10 juillet 2010 01:34

Dommage que mon ordi soit un peu faiblard. Je me serais bien vu faire un peu de graphisme en écoutant, coté jardin, ces deux là. Je vais essayer de caler deux petites heures. Intéressant.

Écrit par : patrice | samedi, 10 juillet 2010 17:25

Lundi sur France 2

"Non, voyez-vous, chers compatriotes, ce que je crains le plus derrière toute cette abracandantesque agitation, comme aurait dit mon prédécesseur le grand feignant, c’est que la vieille bourgeoisie bourdieusienne, avec ses moyens formidables pour corrompre la presse, de Médiapart à FR3, en ai marre de notre ascension à nous les néolibéraux roturiers. Elle avait accepté pourtant au début mon langage de charretier, mes discours de bateleur de foire rédigés à la va vite par mon plumier Gaino. Possible qu’elle manigance mon éviction en estimant que je ne serais plus ni cohérent ni efficace pour empêcher un nouveau 68 ou 95. En terminant ce discours, je tiens donc à m’adresser à elle, par-dessus vos têtes ignares, et dans l’intérêt de notre nation.

Chers compatriotes fort respectables d’héritiers récipiendaires de la longue tradition du pillard et tueur Clovis, du nain Napoléon, du puant Clemenceau, des rigolos de la IVème République, et des incontinents De Gaulle et Mitterrand, prenez garde à ne pas trop jouer avec le feu. Il risque de nous roussir tous. Quelle alternative à mon gouvernement de réformes ? Je vous le demande. Qu’est-ce qu’on fait si les ouvriers débordent les syndicats en octobre ? Croyez-vous que le PS et Cohn Bendit ont les moyens de faire rêver les foules prolétariennes ? Non, franchement vous n’y pensez pas !
Enfin, pour conclure cette adresse au peuple français, je me tourne vers vous tous, mes compatriotes prolétariens, chômeurs, immigrés et sans papiers : aidez-moi à rester au pouvoir contre les riches manipulateurs pervers !"


http://proletariatuniversel.blogspot.com/2010/07/ce-que-je-dirais-la-place-du-roturier.html

Écrit par : patrice | samedi, 10 juillet 2010 17:35

Ecrit par : patrice | samedi, 10 juillet 2010 17:35

C'est mon billet de lundi.

Avis à Albin, je te programme pour mercredi matin. Merci de ta compréhension.

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | samedi, 10 juillet 2010 18:01

Ecrit par : patrice | samedi, 10 juillet 2010 17:35

Chacun sait à peu près ce que le chef dira (et personne n'en attend grand chose, et tout le monde s'en fout ou presque) ; ça tournera sans doute autour du précieux rapport de l'IGF (inspection générale des finances), pondu par le très indépendant et de gauche Jean Bassères, remis comme par hasard dans la journée et dont le contenu ne fait guère de doute (il doit être actuellement en cours de relecture à l'Elysée).
Ce que l'on ne devrait pas savoir, c'est l'attitude du "journaliste", ses questions, jusqu'où il insistera, jusqu'où il ira, sur les enregistrements, sur Courroye (de transmission), jusqu'où l'autre pourra tenir avec ce que le spcetateur sait déjà etc. Et pourtant ça, on le sait tout autant.
Bel attelage spectaculaire.

Écrit par : Jeannot le lapin | samedi, 10 juillet 2010 23:19

"Dans les dîners, on en parle comme d'un Watergate français, mais avec au moins une grande différence : les futurs Woodward and Bernstein [du nom des journalistes ayant révélé le scandale du Watergate, ndlr] derrière le plus grand scandale frappant la présidence de Nicolas Sarkozy travaillent sur le Web et non dans un journal."

www.rue89.com/2010/07/10/soutien-de-medias-anglophones-a-mediapart-et-a-linfo-sur-le-web-158245

Écrit par : Une des "morales" de l'histoire | samedi, 10 juillet 2010 23:23

Ecrit par : Jeannot le lapin | samedi, 10 juillet 2010 23:1

De partout, je lis: Il doit s'exprimer, parmi d'autres requètes,demandes,conseils,injonctions.

Jeux institutionnels, politiques, bien ordinaires. Pas bien captivants.

Mon point de vue: qu'il fasse à sa guise. Il est grand maintenant.

Le journaliste également. Enfin, je suppose.

Je lisais il y a quelques jours dans un commentaire quelqu'un qui disait - c'était une plainte - que depuis 2007, il s'était jamais autant pris la tête pour la politique en France. Qu'il en avait franchement ras le bol de tous ce temps que les gugusses - peut être faudrait-il dire les aliénés - qui gouvernent depuis lors lui dérobait.

J'ai pas la télé: ça manque sans doute à mes lectures de l'actualité. D'un autre coté, partant de ce propos de sa part, je peux me dire qu'au moins, demain, je vais m'éviter une heure de déprime.

Écrit par : patrice | dimanche, 11 juillet 2010 00:27

Ecrit par : Une des "morales" de l'histoire | samedi, 10 juillet 2010 23:23

Encore une vision mediatico-centrée et donc parfaitement dépourvue de discernement, où l'important, ce qui ferait "sens" (et informerait le jugement) , ça n'est pas du tout les "faits" , le réel dont on "informe" , mais la manière et surtout les "informateurs" .
Car en réalité, et il me semble que c'est un constat relevant de l'évidence la plus factuelle, ce qui fut reproché in fine a Nixon ce ne sont pas les les "exploits" risibles de pieds nickelés foireux qui lui furent associés, mais le fait "moral" ( et donc essentiel dans le contexte démocratiste libéral US) qu'il ait "menti" ( idem "toute proportion gardée" pour les pipes de clinton ) pour "cacher" des magouilles électorales finalement assez anodines.
Et clairement infimes en regard des simples "faits" déjà constatés dans le cadre de "l'affaire" veurte/bête en cour/ narkozy ...
Par ce qu'un ministre du budget qui afiche sa rigueur ( de "rupture") à l'encontre des camoufleurs de fric en suisse ( et qui s'est même donné la posture du chevalier blanc dans ce contexte) ,
qui est trésorier du parti du président depuis la campagne présidentielle de ce dernier,
et très vite chargé des comptes de l'état ( après l'élection du ci-devant),
dont l'épouse est dans le même temps conseillère largement rétribuée de la plus grosse fortune de france ,
dont on apprend ( et ce "fait" n'est contesté par personne ) que cette "grosse fortune" , dans la période où le couple veurte assurait donc ses multiples casquettes ( au service concomitant de l'UMP, de son président, de l'état français , de la "bête en cour" et des pépètes de tout ce joli monde ) , pratiquait à la fois l'exportation illicite de fonds en suisse et le financement occulte du parti et du président, devenu dans l'intermède chef de l'état ...

Tout ça, c'est quand même ... du "lourd" , du crapoteux de la plus poisseuse espèce ...
autre chose que les guignolades de bras cassés calamiteux du watergate.

On peut même dire sans risque que c'est du "sans précédent" du moins en France et au moins depuis la libération .

Et ç'est ça qui est important et significatif , et qui à ce titre peut informer notre jugement, , bien au delà du fait notoire mais très accessoire au regard de l'information du jugement, que la médiacratie "institutionnelle" systématiquement confite dans son aplaventrisme servile ne joue plus, depuis longtemps, aucun autre rôle que celui d'informer au sens de rendre informe .

D'ailleurs le plus intéressant à observer ce sont les "réactions de la réaction" ( "nazis", fascistes", etc. à l'adresse de la "presse indigne" qui à la "surprenante" mauvaise idée de rapporter les faits notoires évoqués plus haut ).
Une réaction tellement accoutumée à la servilité de mise dans la médiacratie qu'elle est complètement prise de court par le retournement de veste des rats qui ( pour ceux qui le peuvent encore ) essaient de se ménager des écoutilles pour fuir le navire qu'ils jugent en perdition.

Et le moindre des paradoxes n'est pas celui qui attribuerait à cette nouille arriviste de plaie-nel le statut de "héros courageux de la presse alternative".

De ce point de vue on pourrait simplement vérifier qu'au pays des aveugles (volontaires) les borgnes ( opportunistes) sont rois .

Écrit par : urbain | dimanche, 11 juillet 2010 12:25

Ecrit par : cui cui fit l'oiseau | samedi, 10 juillet 2010 18:01

- Ah, mais je ne vais pas vous arrêter... euh, dans votre lancée !-D Aucune objection, donc ; et puis, surtout, vous êtes maître à bord !-]

Écrit par : le vent - en poulpe | dimanche, 11 juillet 2010 18:48

Ecrit par : le vent - en poulpe | dimanche, 11 juillet 2010 18:48

Oh non ! Pas maître à bord : je fais toujours passer les autres avant moi-même dans la gestion du Village.

Simplement le billet préparé collait étroitement à l'actualité de demain...

Combien de fois, me suis je effacé comme pour le billet de Emcee par exemple et tout ça pour se faire envoyer dans les cordes !
Mon expérience du bénévolat est précieuse.

Merci donc Albin ! votre billet pour mercredi. Sûr ! Même si Sarkozy s'écroule demain dans le JT de France 2, victime d'une attaque cardiaque !

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | dimanche, 11 juillet 2010 19:42

Ecrit par : urbain | dimanche, 11 juillet 2010 12:25

Vision partielle, erronée (pourtant, c'était bien court mais peut-être encore un peu trop subtil) de ce qui fut signifié et donc n'appelle pas plus de commentaire que cela.

Écrit par : pouf pouf | lundi, 12 juillet 2010 20:21

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu