Avertir le modérateur

« Aujourd'hui, lundi 12 juillet 2010 : la journée mondiale du rire UMP. | Page d'accueil | Monsieur Éric Woerth, à dada sur son bidet, prout prout cadet ! [humour jaune] »

mercredi, 14 juillet 2010

ta mère – victoires [3/3]

 

 

515DRZVZJ1L._SL500_AA300_.jpg

 

- Tu ramènes un match de foot à l’histoire, avec un « grand H » ?! Rien que ça ?!!

- Celui-là, oui ! Pas la partie dans la cour de récré ; ni même celui des quatrièmes divisions qui jouent le week-end – eux, ils ne jouent pas de tels enjeux. Et, oui, c’est toujours du foot – mais pas les mêmes contextes !

- Ouf ! Tu es en forme aujourd’hui…

- Pas plus que d’habitude, je crois.

- C’est que moi, je suis vanné… J’ai bossé toute la journée !

- Oh, ça ! Comme je roupille toute la journée, ça ne me demande pas beaucoup de travail le soir pour me tenir éveillé !

- Ou alors ça fait longtemps que tu n’as pas eu de débat comme aujourd’hui ?

- Non. Pas particulièrement.

- En tout cas, ça fait du bien de débattre avec toi, même si je ne suis pas d’accord…

- Hein ? Quoi ?! Pas d’accord ?!! Avec tout ce que je viens de te dire ?!! J’ai parlé dans le vent, alors ?

- Euh, même si je suis un peu d’accord – mais pas avec tout. Tu dis : « Il y a du sacré ». Pour moi, s’il y a du sacré, il y a un rituel. Et le football, c’est un rituel de paix entre les nations et les joueurs.

- Oui, théoriquement. Et, pour ce qui concerne le sacré, c’est celui des affects, et de l’intime.

- Pour moi, le football, c’est un sport où doit régner le fair-play – d’ailleurs, le sport, c’est fait pour réconcilier les peuples, apaiser les passions…

- Ça, c’est… abstrait pour le coup ! Peace and love…

- Non, pour moi, ça, c’est concret !

- Ton truc, c’est le Baron de Coubertin ! Sur le papier, je veux bien… Ou alors, si tu veux que ça soit réellement du concret, il faudra qu’à chaque match dans les cours de récré, qu’il y ait un ou plusieurs adultes, qui viennent expliquer et surveiller chaque mouvement, chaque geste déplacé ! Bon. Allez ! Attention, je vais dire une horreur : il y a une vertu de l’insulte – je parle pour Zidane…

- Pour Zidane, c’est un coup de boule !

- Eh bien, il y a une « vertu du coup de boule » ! Parce que le coup de boule – et l’insulte – ils viennent indiquer une limite du supportable ! Et les limites, il ne faut pas hésiter à les afficher !

- J’aurais toujours un problème avec une certaine gauche. Cette gauche qui est prête à prendre les armes, qui est pour la lutte armée, et qui est prête à poser des bombes, et faire sauter des rues avec des innocents…

- Attends, il y a bien des gens qu’il faut se résoudre à qualifier de, euh, de « connards », je suis désolé, c’est le terme – ou des vicelards pourris jusqu’à la moelle, si tu préfères. C’est pas difficile, il y en a un paquet au gouvernement en ce moment. Ces gens-là, ils ne méritent qu’une chose, qu’on leur foute des coups ou qu’on leur donne des baffes. Je ne dis pas que ça les empêchera de continuer, non plus, mais tu ne peux pas savoir le soulagement que ça fait ! Et si personne ne réagit, ils continuent leurs saloperies !

- Moi, je serais toujours contre la violence.

- C’est que tu n’as pas vécu des situations extrêmes. Et, non, je n’ai aucune problème avec la violence. Il y a cette phrase de Brecht : « Seule la violence aide, là où la violence règne ». Maintenant, il faut voir avec la violence de la connerie ! En paraphrasant, je dirais : seul, euh, l’instinct aide, là où la connerie règne !

- Je suis un pacifiste : la violence ne résoudra jamais rien. Des situations extrêmes, j’en ai connues : quand j’ai mon élève de treize ans…

- C’est bien ce que je te dis : tu n’as pas connu de cas extrêmes !!!

- Avec ce gamin de treize ans, en classe, je n’ai pas employé la violence…

- Extrême ! c’est par exemple : tu fais une manif de protestation « alter-mondialiste » – c’est comme ça qu’on dit – et tu as trois CRS devant toi. Tu n’opposes aucune résistance : tu es à terre, allongé et les bras en croix. Et eux, ils ont leurs matraques, leurs casques, leurs boucliers, et ils te foutent sur la gueule ! alors que tu es inoffensif ! Ça, c’est une situation extrême !!! Et, pas si rare que ça, en plus !!! Et, tu viens me dire : je ne me défends pas, parce que je suis pacifiste ??!

- Si : là, je me défends !!!

- Mais là, c’est déjà trop tard !!! Avec une seule matraque, ces trois CRS, ils t’ont mis dans les pommes !

- Je crois à la résistance, comme dans les années 40, avec les sabotages, mais pas aux actes de violence…

- Moi, je suis pour une violence, disons « légitime », qui permet de prévenir de ces situations dégueulasses ! Et la société, dont tu dis « croire aux institutions qui garantissent le respect des droits de tous », elle produit sciemment ces « dérapages », car c’est la nature du système dominant – et de la classe bourgeoise ! Et, comme tu préfères garder tes œillères, je ne pourrais pas te convaincre. Mais, on en reparlera le jour où tu devras défendre ta peau – je ne parle pas de celle des autres – et que tu devras sortir de ta planque !

- Eh ! Voudrais-tu dire par là que je suis quelqu’un de lâche et de soumis ?

- Euh, oublions ça… ahem ! Bon, je retire tout ce que je viens de dire… « mais-je-ne-le-re-gret-te-pas ! »

 

 

crs11.jpg

 

par Albin Didon

Commentaires

petit bouquin parfait pour la plage

http://studiophilo.fr/eloge-du-mauvais-geste

Écrit par : tgb | mercredi, 14 juillet 2010 09:45

Vanité de toute approche de pensée morale ( sinon moralisante ).

Jamais tu n'arriveras à autre chose qu'à une accumulation contradictoire d'insignifiants et aporétiques lieux communs.
Jamais tu ne justifieras, ni ne légitimeras, ni ne comprendras , ni ne te donneras de praxis quelconque en regard de la violence, fait réel et social , en confrontant des positions morales , nécessairement dogmatiques (d'où l'absurdité de les confronter dans un simulacre dialectique ).

Écrit par : urbain | mercredi, 14 juillet 2010 12:04

C'est vrai Albin, que le 14 juillet...

Remarque, je te rassure : au niveau fréquentation, le week end risque d'être encore pire ! J'ai rédigé un texte qui ne sera pas lu...

Justification de la violence ou non ? Question.

Quant à "aporétiques lieux communs", "praxis", "d'où l'absurdité de les confronter dans un simulacre dialectique "

C'est un tel jargon de vieil élitiste ronchonneur de droite qu'il vaut mieux ne pas relever !

Comme le dit fort justement notre ami Urbain :"Much intello bobo, about nothing..."

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | mercredi, 14 juillet 2010 20:24

De la violence, qui n'existe pas, pas comme ça, et qui ne veut rien dire, ou plus rien dire...

www.lepost.fr/article/2010/07/15/2152329_pas-de-chiffre-des-voitures-brulees-le-14-juillet-ce-chiffre-ne-veut-pas-dire-grand-chose.html

Écrit par : hot wheels | jeudi, 15 juillet 2010 11:43

Ha, Le Monde tente de rattraper son coup de "l'ex-comptable qui s'rétracte", fourni clés en main par Guéant et son petit ciseau, et qui a (peut-être momentanément) sauvé toute la petite clique...

www.lemonde.fr/politique/article/2010/07/15/ce-qu-ont-dit-l-ex-secretaire-et-l-ex-majordome-de-m-bettencourt-aux-enqueteurs_1388221_823448.html

"Ces conversations entre domestiques", c'est quand même classieux...

Écrit par : Ca s'dilate ou ça s'rétracte ? | jeudi, 15 juillet 2010 12:07

Ecrit par : cui cui fit l'oiseau | mercredi, 14 juillet 2010 20:24

Une citation qu'on aura beaucoup de peine à trouver dans mes commentaires, où figure plus surement ( et bien plus à propos") le : "beati pauperes spiritu" qu'on enseignait jadis pour informer notre discernement.

Écrit par : urbain | jeudi, 15 juillet 2010 14:22

Ecrit par : tgb | mercredi, 14 juillet 2010 09:45

"petit bouquin parfait pour la plage"
- Oui, pour la plage : du vent ! et pas qu'un peu !-DDD
Trop "rock n' roll" pour moi...

-----

Ecrit par : urbain | mercredi, 14 juillet 2010 12:04

"Vanité de toute approche de pensée morale (sinon moralisante)."
- Tout à fait d'accord. Mais, est-ce bien le cas ici ?-] Si oui, justifiez de façon précise cet arrêt péremptoire en regard des trois parties du billet, et argumentez - dans un langage profane - le fond de votre "pensée" sur les questions qui y ont été soulevées ; et, si possible, en veillant également à les éclairer afin qu'elles ne restent plus "insignifiantes et insatisfaisantes à traiter quelque problème que ce soit". L'exercice ne sera pas noté :-] mais servira à évaluer vos qualités expressives et votre capacité à développer un raisonnement personnel (ahem !-]

&

"Jamais tu n'arriveras à autre chose qu'à une accumulation contradictoire d'insignifiants et aporétiques lieux communs."
- Dit-il, avec toute la prestance qui sied à sa stature de libraire-dialecticien choyé au coeur de son paisible quartier...

&

"Jamais tu ne justifieras, ni ne légitimeras, ni ne comprendras"
- Sans doute. Mon "Philinte" et ses ouailles sont pour l'instant bien contents d'apprendre que "les rapports sociaux et leur anthropologie demeurent insaisissables si on les aborde avec les catégories de la morale (comme tu le fais), pire encore dans les formats idéologiques puérils de la démagogie spectaculaire et de ses religions de substitution."

Ecrit par : urbain | mardi, 06 juillet 2010 21:06

Euh, mais encore ?-]

&

"[...] ni ne te donneras de praxis quelconque en regard de la violence, fait réel et social, en confrontant des positions morales, nécessairement dogmatiques"
- "Ainsi parlait Zarathoustra" :-]

&

"(d'où l'absurdité de les confronter dans un simulacre dialectique )"
- (??!-]

-----

Ecrit par : cui cui fit l'oiseau | mercredi, 14 juillet 2010 20:24

"C'est vrai Albin, que le 14 juillet..."
- ...c'est "jour de fête" !-]

&

"[...le week end risque d'être encore pire !] J'ai rédigé un texte qui ne sera pas lu..."
- Pourquoi ne pas mettre le Village en "stand-by" ; ou reprendre, éventuellement, ceux qui ont été apprécié durant l'année (euh, comme les redifs à la télé) ?

&

"Justification de la violence ou non ? Question."
- Euh... réponse : "Aveuglement (face aux violences) ou non ?"

&

"["aporétiques lieux communs", "praxis", "d'où l'absurdité de les confronter dans un simulacre dialectique"] C'est un tel jargon de vieil élitiste ronchonneur de droite qu'il vaut mieux ne pas relever !"
- Plutôt : c'est un tel baragouin de pompe sophistique prétendument de gauche, qu'on ne s'en relève pas !-DDD

-----

Ecrit par : Ca s'dilate ou ça s'rétracte ? | jeudi, 15 juillet 2010 12:07

- C'est vraiment l'hôpital qui se fout de la charité !-DDD

Écrit par : albin - didon | jeudi, 15 juillet 2010 17:29

Ecrit par : albin - didon | jeudi, 15 juillet 2010 17:29

+ 1

Comme dirait Urbain !

Excellentes réponses. Je ne saurai mieux dire.

Quant aux rediffusions, j'estime que pour le respect de nos Lecteurs, elles doivent se faire, dans la mesure du possible, les plus rares possibles !

Tu as quand même eu, mon cher Albin une audience de 550 visiteurs le 14 juillet, ce qui est une excellente performance.

En plus, je suis assez content de mon billet de demain, que je serai peut-être le seul à trouver drôle ! ;-)

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | jeudi, 15 juillet 2010 18:34

"Jamais tu n'arriveras à autre chose qu'à une accumulation contradictoire d'insignifiants et aporétiques lieux communs."
- Dit-il, avec toute la prestance qui sied à sa stature de libraire-dialecticien choyé au coeur de son paisible quartier...

Ecrit par : albin - didon | jeudi, 15 juillet 2010 17:29

Je le dis en tout cas avec assez de clarté pour que tu ais semble-t-il compris , et constaté que c'est une assez fidèle recension de tes 3 billets .
Il n'y a rien de dialectique, ni surtout d'analytique dans ce genre de rhétorique . Juste une posture qui donc n'est fondée que sur des postulats et déclarations dogmatiques , qui ne relèvent que de jugements moraux, arbitraires et contingents .
Pas de pensée , juste des opinions .
La dialectique ne consiste pas à mettre en scène des pré-jugés divergents et des poncifs contradictoires .

Écrit par : urbain | jeudi, 15 juillet 2010 20:10

La dialectique ne consiste pas à mettre en selle des pré-jugés divergents et des poncifs contradictoires .

Ecrit par : urbain | jeudi, 15 juillet 2010 20:10

Dans les commentaires:

Alain Picard
15.07.10 | 20h45

UMP.fr paris en ligne. Hippodrome de Chantilly, Grand Prix de Dupe, Bettencourt favori, Maistre, Banier, outsiders. Woerth ne partira pas. Le tiercé de l’été pour nous le faire oublier.

Écrit par : patrice | jeudi, 15 juillet 2010 23:14

Ecrit par : urbain | jeudi, 15 juillet 2010 20:10

J'observe avec un amusement détaché que l'ami Urbain, ne cesse avec ses liens chez tgb et chez nous de chercher à faire de l'audience pour son nouveau blog avec ses chiantissimes vidéos...

Tu vois, mon pauvre ami, que l'audience, c'est important !
Mouarrrffffff !
Je n'y trouve strictement aucun inconvénient, bien au contraire ! Si tes liens frénétiques te font gagner quelques lecteurs de plus, je serais bien content pour toi.

Tiens, tonton cui cui t'en rajoute même une couche :

http://www.librairie-tropiques.fr/article-ivan-segre-la-reaction-philosemite-53926124.html

;)

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | vendredi, 16 juillet 2010 23:55

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu