Avertir le modérateur

« Tiens ! Et si on nationalisait la Commission européenne ? | Page d'accueil | Bécassine passe son baccalauréat. »

vendredi, 04 juin 2010

[Copie conforme] plie – efface (le réel) [ATTENTION : spoilers !!

la_chine_vise_l_or_a_chaque_agres.jpg

- Euh, voilà, comment dire ? Hier soir, j’ai vu l’un après l’autre le Godard et le Kiarostami !

- Woaouh ! j’applaudis ta capacité à pouvoir voir l’un à la suite deux films aussi denses et complexes !

- Oh, tu sais, ce n’est rien, c’est une question de gymnastique : une fois que tu en prends l’habitude, ça vient naturellement ! Bon, revenons sur le Kiarostami, parce qu’hier tu avais formulé un reproche à l’encontre du journaliste du Monde, du fait qu’il n’a pas mentionné Voyage en Italie, dans son article – que je n’ai pas lu. En revanche, je viens de lire la critique – pas si mal – dans les Cahiers, qui en parle. Cela dit, dans Positif et ailleurs, aussi ! Heureusement, ce truc qui saute aux yeux, il y en a pour le relever ! Bon, le film, comment tu le trouves ?

- Bien, vraiment bien. Epoustouflant même !

- Ah ?! Il te convainc pleinement, alors ?

- Oui. C’est l’une des propositions de cinéma les plus stimulantes que j’ai vues ces dernières années ! Comme avec le film de Rossellini, les personnages se retrouvent dans une ville qu’ils ne connaissent pas, la Toscane, et se découvrent – et nous simultanément – au fur et à mesure que le décor se déroule sous nos yeux.

- Ah ! Bon, là, il revient à la mise en scène, euh, « maîtrisée » – à ce qu’il faisait dans les années 90, mettons le Goût de la cerise ou le Vent nous emportera, par opposition aux films de dispositif, euh, « contrôlé » : Ten, Ten on ten, Five, Shirin. Ce film-ci est très bon, mais il y a des choses qui me gênent – même s’il reste très fort.

- Oui, bien sûr, il y a des choses qui ne vont pas. A un moment, ce couple, touchant au début, il agace, surtout au moment où ils se déchirent et s’engueulent pour un rien : on n’a plus envie de les suivre !

- Oui, mais pas seulement ça. Moi, ce qui me gêne le plus, c’est ce que Kiarostami veut faire – ses intentions : on se demande si c’est si bien « maîtrisé ». Pour bien en parler, il faut reprendre la structure. Qu’on soit d’accord : le film est composé de deux parties, avec une césure nette à partir de la scène dans le café.

- Ah, oui ! La deuxième partie, le moment où ça bascule : on se demande si toute la première partie n’était pas jouée entre eux. Ou alors, ce serait la deuxième où ils joueraient un couple d’amants lassés. C’est indécidable !

- Oui. Mais, il y a un truc qui est gênant – qui ne « colle » pas.

- Tout bascule à partir du dialogue dans le café, avec la serveuse.

- Oui. Avec la patronne du café, avec une phrase clé : « Vous faites un beau couple ». A partir de là, le film se replie sur lui-même. Très bien. On se rend compte qu’ils se connaissaient déjà, sans qu’ils le sachent auparavant. Mais il se peut aussi que l’homme ait un peu manipulé la femme, même si ce n’est pas si important que cela pour la suite. Il s’est opéré un glissement entre les deux parties.

- La « copie conforme » du titre du film, dont c’est le sujet, et qui ne se contente pas de reproduire l’original !

- Là, je te renvoie à la critique dans les Cahiers, où Delorme fait un parallèle avec Mulholland Dr. Il dit que ce dialogue, c’est l’équivalent de la boîte bleue du film de Lynch, que les personnages se transforment à partir de là. Et que c’est le côté « sortilège » ou la dimension « fantastique » dans le film : que la dame est une sorcière !

- Bof.

- Enfin… pourquoi pas ! Admettons que les personnages aient glissé dans une autre dimension. Mais, on pourrait aussi avancer, que dans les deux cas, Kiarostami rompt le pacte avec le spectateur – que dans les deux parties, il ne veut pas que l’on adhère au film, pour nous dire : « Eh, ce n’étaient que deux dispositifs ! ». C’est dommage, parce que dans la première partie, on veut bien accepter d’entrer dans le récit. Puis arrive, la deuxième partie. Alors, on se dit : « Ah, bon, c’était un artifice ?! Bien… » On entre dans le jeu de la deuxième partie, et puis re-belote : la deuxième partie, c’était encore un leurre ! Bref, il nous fait le coup du ruban de Moëbius – cher à David Lynch !

- Mais, le cinéma moderne – depuis Antonioni –, ça fait longtemps qu’il a rompu le pacte avec le spectateur !

- Oui, c’est vrai. Mais, là, Kiarostami, dans les deux parties, il joue encore la possibilité de participer au film, en relançant une autre fiction. Sauf que ça ne colle plus. C’est qu’il donne, les deux fois, la possibilité d’une « réelle fiction » alors que juste après, il l’empêche – la bloque – puisqu’on s’en détache complètement, pour nous dire : « Eh, je vous ai bien eus : vous venez d’avoir non pas deux représentations, mais deux dispositifs ! » Donc, on voit le film comme un objet dédoublé, qui se répond. La dernière scène conduit à ça !

- Elle est très bien cette scène. Parce que là, l’homme est devant le miroir, et il sait qu’il doit faire quelque chose, avant son train qui doit partir, et que nous ne saurons jamais ce qu’il fera avec cette femme. Là encore, c’est indécidable. C’est comme la fin d’Au travers des oliviers ; ou celle du film avec la voiture qui doit gravir la montagne…

- Oui, mais, quoi encore ? Il vient de pisser ; et il regarde la caméra comme si nous étions la glace. On se dit alors que Kiarostami a conçu le dispositif comme une glace. Donc, il n’y a plus de représentation, mais dans les deux cas, une vitre entre les protagonistes et les spectateurs. L’autre occurrence de cet effet, c’est dans la scène dans le restaurant italien, avec le vin « bouché ». En fait, ce que je lui reproche, c’est de ne pas englober le spectateur, alors que tout est donné comme tel au début de chaque partie – alors qu’avec Close up, le spectateur peut totalement adhérer au film – de la première à la dernière seconde – sans qu’il y ait ce hiatus, qui vient perturber le régime de croyance.

 

 

cap034b.jpg

 

par Albin Didon

[merci à P.]

 

Commentaires

Attention, attention,

Notre (grand) président et ses amis les banquiers poussent pour refaire sortir la titrisation et les subprime à la française.

Si votre banque vous propose ces merdes, chier-lui à la gueule.

http://www.marianne2.fr/Exclusif-les-banques-relancent-les-subprimes-a-la-francaise_a193573.html

Écrit par : Zergy | vendredi, 04 juin 2010 08:00

Plus intéressant :
www.livreshebdo.fr/actualites/DetailsActuRub.aspx?id=4494&rubrique=5

Écrit par : urbain | vendredi, 04 juin 2010 09:20

Dire non,
refuser,
boycotter,
résister.
ça peut être assez simple, il suffit de le vouloir ... et de le faire .

Écrit par : urbain | vendredi, 04 juin 2010 09:22

Donc, il faut aller le voir ce film ? ...;-))

(Presque HS)Il a pris plus cher que Pasqua pour du chocolat :

http://www.20minutes.fr/article/575351/Societe-Un-an-de-prison-ferme-pour-avoir-vole-des-gouters.php

Écrit par : agathe | vendredi, 04 juin 2010 09:30

Ecrit par : Zergy | vendredi, 04 juin 2010 08:00

"Si votre banque vous propose ces merdes, chie[z]-lui à la gueule."
- Sur "[n]otre (grand) président" ?-DDD

-----

Ecrit par : urbain | vendredi, 04 juin 2010 09:20

- Tous les (bons) écrivains sont des terroristes !-DDD

-----

Ecrit par : urbain | vendredi, 04 juin 2010 09:22

"ça peut être assez simple, il suffit de le vouloir ... et de le faire."
- 'Faut pas déconner : c'est pas si simple ! Si la méthode [se]Coué suffisait pour "résister" à la Globalization (du Marché), ça se saurait !-DDD

-----

Ecrit par : agathe | vendredi, 04 juin 2010 09:30

Euh, tout d'abord : MAIL "C" !!!

Ensuite [réponses au comm] :

"Donc, il faut aller le voir ce film ? ...;-))"
- Je crois que, dans la prescription de films, il n'y a jamais d'impératif... ça me fait toujours un peu rigoler de voir des mentions "à voir absolument", bien que ce soit un usage dans lequel tombent certains "grands critiques". L'équivalent que j'emploie, pour un film qui me paraît d'envergure, c'est : "vivement conseillé" ; disons, aux personnes un peu "averties", ou qui "s'intéressent un peu au cinéma"... ça ne signifie pas qu'il faut être calé, ou spécialiste, mais simplement qu'on accepte d'être "ouvert" aux singularités, qu'on est réceptif aux propositions nouvelles, voire "dérangeantes".
Par exemple, en l'occurence, je ne conseillerais pas ce film à mon entourage proche !-DDD

D'une manière générale, je crois que la prescription se fait de façon individuelle : en fonction de l'interlocuteur. Rien de pire qu'un critique qui s'adresse à un "public" fantasmé ! Ainsi, il m'arrive de conseiller des films que je trouve assez moyens ("médiocres") à des gens qui ne sont pas très "exigeants" (des spectateurs-consommateurs).
La prescription de films, ça devient compliqué quand on voit le nombre de spectateurs prétentieux ou branchés. On sait que ça ne les atteint pas ; et ça donne "des discussions de dîners en ville" (comme le rappelle régulièrement urbain).

Ces choses étant dites, si tu es une spectatrice curieuse et exigeante, tu dois courir aller voir "Copie conforme" !

&

"(Presque HS) Il a pris plus cher que Pasqua pour du chocolat"
- Mouais... c'est comme ça qu'on encourage les crimes, ahem !-DDD

Écrit par : albin - didon | vendredi, 04 juin 2010 13:20

"Il a pris plus cher que Pasqua pour du chocolat"

Brice Hortefeux vient d'être condamné à 750 euros d'amende pour injure raciale

Écrit par : Un Auvergnat, cha va, ch'est quand il y en a pluchieurs que... | vendredi, 04 juin 2010 14:10

manants, passez votre chemin !

http://www.varmatin.com/article/var/cap-negre-le-public-interdit-aux-abords-du-littoral

Écrit par : mms | vendredi, 04 juin 2010 16:15

Sarkozy, Karachi : démission !
Hortefeux, injure raciale : démission !

Écrit par : un peu de place | vendredi, 04 juin 2010 17:13

Sur twitter j'ai posté :"

Vous voulez voir ce qu'on peut écrire de plus chiant sur Internet : venez chez nous, vous ne serez pas déçus ! http://bit.ly/aGTRxZ

Et les visites affluent...

Bingo ! C'est-y pas un as de la communication le cui cui ?

Pas trop de fleurs, SVP !

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | vendredi, 04 juin 2010 21:35

Bref ! tout ça pour dire que je trouve que tu tournes un peu en rond, Albin !

Fais nous rire de temps à autre.

Et pas seulement involontairement comme c'est le cas sur ce billet.

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | vendredi, 04 juin 2010 21:55

Bon, le spectateur éclairé et cultivé de plus, voire aimant s'hyper, doit aller voir Lekiarostami.
(Certains pensent le contraire, comme :
http://independencia.fr/FESTIVALS/CANNES_2010_Imposture.html )
Ouille : "Copie (conforme) a la bêtise du Limier de Kenneth Branagh. En plus habile, en plus poétique, en plus bête. Il y est question d'oeuvre d'art, de copie, d'original."
Mais doit-il aller voir Legodard ?
Et que verra-t-il ?

Écrit par : vive la coupe du monde ! | vendredi, 04 juin 2010 22:10

"Kiarostami nous a montré hier un contre-exemple parfait de Film Socialisme. Je suis d'ailleurs surpris, et un peu méfiant, quand j'entends des gens dire qu'ils ont aimé les deux. On ne peut pas défendre les deux. Copie est un film sans extériorité, sans hors-cadre, sans générosité, un film marchandise où tout ce qui se produit dans le cadre n'est donné au spectateur que pour capitaliser sa réaction. L'oeuvre d'un dictateur content de son pouvoir, lisse et luisant comme sait l'être le capital. Film Capitalisme."

Écrit par : boum | vendredi, 04 juin 2010 22:13

L'action, le volontarisme du jour :

"La secrétaire d'Etat à la Famille, Nadine Morano, a indiqué qu'elle allait réunir les constructeurs automobiles et fabricants d'alarme, envisageant de généraliser ces systèmes d'alerte, alors qu'une fillette est morte aujourd'hui à Arcueil, oubliée dans une voiture. Selon un communiqué, Nadine Morano "a décidé de réunir dans les plus brefs délais les constructeurs automobiles et les fabricants d'alarme".

Le fait que ces gens oublient leur gosse, à chaque fois, pour aller bosser, ne semble pas poser de questions particulières.

Écrit par : Dring dring, Mouloud est mort au boulot | vendredi, 04 juin 2010 22:26

Ce qui est certain c'est que je n'irai voir aucun de ces films ( legodard et l'autre ), sans même avoir eu à être dissuadé par nos chroniqueurs "maison" (et leurs crocs-niquent ), tant ces choses prétendument artistiques semblent éloignées de toute conscience sensible , mais que j'ai désormais les dvd des spectacles de Franck Lepage ( 12 € dans les bonnes librairies ) .
Ce qui me permettra d'alterner avec Chomsky au collège de France , Charlie Chan à Monte Carlo et Shanghai Express ( je suis dans une période Warner Oland en ce moment ) .

Revu aussi Roublev et La Jetée ...
Toujours à la recherche d'une bonne copie de Sayat-Nova .

Écrit par : urbain | vendredi, 04 juin 2010 23:45

Ecrit par : urbain | vendredi, 04 juin 2010 23:45

Écrit par : A tester | samedi, 05 juin 2010 13:20

Ecrit par : mms | vendredi, 04 juin 2010 16:15

"manants, passez votre chemin !"
- Ou plutôt : "Passants... les Mains en l'air" !-DDD

-----

Ecrit par : un peu de place | vendredi, 04 juin 2010 17:13

- Euh, seulement si c'étaient des gens honnêtes !-[

-----

Ecrit par : cui cui fit l'oiseau | vendredi, 04 juin 2010 21:35

"Et les visites affluent..."
- Quoi ?! j'ai fait péter le dimat' ?-]

&

"Bingo ! C'est-y pas un as de la communication le cui cui ?"
- Oui, enfin, ce genre de "communication", on l'a déjà dans les merdias avec tous les tocards ou les pipoles. Zob : je deviens "pipeule", ça va plus !-DDD

&

"Pas trop de fleurs, SVP !"
- Euh, "le plus chiant", donc ?-D

-----

Ecrit par : cui cui fit l'oiseau | vendredi, 04 juin 2010 21:55

"Bref ! tout ça pour dire que je trouve que tu tournes un peu en rond [...]"
- C'est que vous cherchez (très) mal !-DDD

&

"Fais nous rire de temps à autre. Et pas seulement involontairement comme c'est le cas sur ce billet."
- Bon, il y a une blague que vous devez sans doute connaître. Je la rappelle parce que ça rejoint cette dernière remarque.

Attention, pour les âmes délicates, elle est graveleuse.

Bon, ça se passe dans un cirque. C'est un dompteur qui veut épater le directeur du cirque :
- Bonjour, Monsieur le Directeur. Voilà, vous voyez ce cheval, celui-là, là-bas, je vais d'abord le faire rire, et ensuite le faire pleurer !
- Ah ? Vous m'intriguez...

Le dompteur s'approche alors du cheval et lui glisse des mots à l'oreille. Instantanément, le cheval s'esclaffe ! Le dompteur revient vers le directeur :

- Vous avez vu ?
- Ah, oui ! Epatant !
- Attendez, ce n'est pas terminé...
- Ah, là, vous avivez ma curiosité !!!

Le dompteur s'approche à nouveau du cheval. Et là, sans rien dire, mais juste après un geste - que le directeur ne voit pas - le cheval se met immédiatement à sangloter !!! Le directeur, éberlué, s'approche du dompteur :

- Ah ! Fantastique ! Vraiment ! vous m'épatez !!! Bon, je double votre cachet !!! Mais, dites-moi, comment avez-vous fait ?
- Ah, mais, c'est très simple : la première fois, vous avez vu, je lui ai parlé...
- Oui...
- Bon, je lui ai dit que j'avais une bite plus grosse que la sienne ! Et, là, il a rigolé...
- Ben, y'a de quoi !!! Mais, la deuxième fois, alors ?
- Eh bien, après, je n'ai rien dit : je lui ai montré !

-----

Ecrit par : vive la coupe du monde ! | vendredi, 04 juin 2010 22:10

"Bon, le spectateur éclairé et cultivé de plus, voire aimant s'hyper, doit aller voir Lekiarostami" & "Mais doit-il aller voir Legodard ?"

- Non : "le spectateur éclairé et cultivé de plus, voire aimant s'hyper"... il les a déjà vus !-DDD

&

"Et que verra-t-il ?"

- Ben, s'il est un peu "fatigué" :

http://independencia.fr/FESTIVALS/CANNES_2010_Imposture.html)

-----

Ecrit par : boum | vendredi, 04 juin 2010 22:13

- MALUS : Eugenio Renzi. Euh, "No comment" :-]

-----

Ecrit par : Dring dring, Mouloud est mort au boulot | vendredi, 04 juin 2010 22:26

"[...] N. Morano a indiqué qu'elle allait réunir les constructeurs automobiles et fabricants d'alarme [...]"

- Ce qui surprend dans cette "action" [...] du jour", c'est que la "secrétaire... à la Famille" se dit que c'est nécessairement un problème technique ???

-----

Ecrit par : urbain | vendredi, 04 juin 2010 23:45

"[Ce qui est certain c'est que je n'irai voir aucun de ces films ( legodard et l'autre )] sans même avoir eu à être dissuadé par nos chroniqueurs "maison"
- Pas vraiment étonné... urbain et l'histoire du cinéma, ça donne :

Shanghai Express - 1931
Charlie Chan à Monte Carlo - 1938
La Jetée - 1962
Andréi Roublev - 1966
Sayat-Nova - 1968

Avec un peu de chance, ce sera un visionnage DVD en salon pour "legodarélautre"... en 2060 !-DDD

&

"(et leurs crocs-niquent )"
- "Ach ! vous zavez... nous, les teutons, nous zommes des chros-niqueurs" :-DDD

&

"tant ces choses prétendument artistiques semblent éloignées de toute conscience sensible"
- Ou : "Comment parler des films qu'on n'a pas vus ?-]

&

"mais que j'ai désormais les dvd des spectacles de Franck Lepage ( 12 € dans les bonnes librairies ) .
- Allez, une petite vacherie : en voilà un exemple de "ces choses prétendument artistiques" !-] (euh, mais fort symphatiques :-]

&

"Chomsky au [C]ollège de France" (mai 2010 :-]
- Mouais, c'était pas si mal, mais sans plus...

Écrit par : albin - didon | samedi, 05 juin 2010 15:15

«Moi je vous dis une chose : on ne peut pas courir après des délinquants avec des chaussures basses. (...) Le pantalon à pli, c'est parfait, mais ce que vous avez est plus adapté au métier qui est le vôtre. (...) Le képi, je le respecte, mais c'est difficile d'avoir le képi tenu d'une main et de courir de l'autre.»

«Avec ça, on n'a pas besoin d'être dix pour arrêter quelqu'un, c'est mieux que les effectifs. On n'a pas assez d'armes non létales.»

www.marianne2.fr/sarkofrance/Les-propos-indecents-de-Nicolas-Sarkozy-aux-gendarmes_a85.html

Écrit par : Bâton de maréchal | samedi, 05 juin 2010 18:03

Ecrit par : albin - didon | samedi, 05 juin 2010 15:15

Elle est vieille mais marrante cette histoire. Elle date de Mathusalem. Mais merci de m'avoir fait rire volontairement, Didon, je vous aime bien (puisqu'on semble se vouvoyer.)

Mais, il y a une chose qui me chagrine dans l'environnement des intellectuels de gauche. C'est de penser systématiquement que tout ce qui fait de l'audience est pourri et ce qui est confidentiel est merveilleux !

Si tout était si simpliste, il me semble que ça se saurait, non ?

Il serait peut être temps de penser que la forme puisse rende attrayante une réflexion profonde, non ? L'académisme universitaires des milliers de "philosophes" qui parsèment l'univers médiatique me consterne. L'overdose de Badiou, Finky, BHL, Glucks, Sponville and co et autres atteint gravement l'intégrité de mes 3 neurones !

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | samedi, 05 juin 2010 18:16

Mike Hammer a déclaré : "dans l'intérêt de la sécurité de toutes les parties concernées, et de l'acheminement sûr d'une assistance à la population de Gaza, il faut encourager les équipages du Rachel Corrie et d'autres bateaux à faire route vers Ashdod pour décharger leurs cargaisons à destination de Gaza."

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20100605.OBS5040/la-maison-blanche-juge-le-blocus-de-gaza-intenable.html

Sacré Mike Hammer, il a toujours peur qu'à bord de ces cargos se trouve une boîte mystérieuse au contenu extrêmement dangereux...

http://www.youtube.com/watch?v=IksupwUvhq4

Écrit par : Minnie Spillane | samedi, 05 juin 2010 21:45

Ecrit par : albin - didon | samedi, 05 juin 2010 15:15

Au moins ça t'aura fait causer ...
Malencontreusement hors sujet, alors que j'avais fait un effort de mon coté.
La soirée de mardi s'annonce plus "chaude" que la précédente, mais sans la charmante présence de B. Cassin .

Écrit par : urbain | samedi, 05 juin 2010 22:53

Ecrit par : A tester | samedi, 05 juin 2010 13:20

merci

Écrit par : urbain | samedi, 05 juin 2010 23:23

Ecrit par : urbain | samedi, 05 juin 2010 23:23

Testé et approuvé. La copie est plutôt bonne.

Ecrit par : Minnie Spillane | samedi, 05 juin 2010 21:45

Hi hi.

Écrit par : __= | dimanche, 06 juin 2010 06:12

Ecrit par : __= | dimanche, 06 juin 2010 06:12

Un peu fastidieux à télécharger ...
Mais je vais aller au bout, c'est quand même une des oeuvres majeures du 7ème art ( qui en l'occurrence justifie l'appellation ) , disqualifiant complètement les critiques ou "commentaires" du type de ceux qui sont généralement pratiqués ici, à propos du cinéma .

Écrit par : urbain | dimanche, 06 juin 2010 07:49

Ecrit par : urbain | dimanche, 06 juin 2010 07:49

Avec ça, c'est plus simple. Tu copies tous les liens et le log se charge du reste (ça reste long mais bien moins fastidieux) :

http://jdownloader.org/download/index

Tu auras au final 3 fichiers (.avi pour le film, .srt pour les sous-titres). Il te faudra conserver le bon .srt (virer les sous-titres anglais ENG) et donner aux 2 fichiers le même nom, exactement, genre Sayat-Nova.avi et Sayat-Nova.srt.

Écrit par : Tutoriel | dimanche, 06 juin 2010 08:15

Martine Aubry : "Le 'care' c'est une société d'émancipation"

www.lemonde.fr/politique/article/2010/06/06/martine-aubry-le-care-c-est-une-societe-d-emancipation_1367954_823448.html

Écrit par : oulala | dimanche, 06 juin 2010 08:49

Rimbus s'étant donné beaucoup de mal pour écrire un billet furieusement non politiquement correct et super émancipé, voire chomskien, il mérite bien un peu de pub :

http://rimbusblog.blogspot.com/2010/06/brice-hortefeux-victime-du-puritanisme.html

Free, Brice, free!

Écrit par : Brice, cette victime | dimanche, 06 juin 2010 11:15

C'est ça les "idées" ( neuves ) du P.S. ?
Nous v'la bien ...
N.B. : soirée "parti de gauche" mardi dernier : pas mieux ( moins ridicule mais plus triste ).

Écrit par : urbain | dimanche, 06 juin 2010 11:31

( je me référai naturellement aux trouvailles d'au brie )

Écrit par : urbain | dimanche, 06 juin 2010 11:33

"N.B. : soirée "parti de gauche" mardi dernier : pas mieux ( moins ridicule mais plus triste )."

A ce point ?!

Écrit par : glloq | dimanche, 06 juin 2010 12:42

Ecrit par : urbain | vendredi, 04 juin 2010 09:22

"Le groupe de rock alternatif américain Pixies a annulé un concert prévu mercredi à Tel-Aviv, selon un communiqué des organisateurs israéliens publié aujourd'hui, qui ne donne pas de raison précise."

www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/06/06/97001-20100606FILWWW00065-pixies-annule-son-concert-en-israel.php

Écrit par : I am un chien andalusia | dimanche, 06 juin 2010 14:05

Symptomatique comme Martinobri s'empare de certains "notions" en les galvaudant ; matérialisme (mais plus selon Benoît XVI que Marx), émancipation...

Bientôt "l'appropriation collective des moyens de production" pour la relance des emplois-jeunes et "la baisse tendancielle du taux de profit" pour la prorogation de la prime à la casse ?

Écrit par : Jack Novlang | dimanche, 06 juin 2010 15:04

Ecrit par : glloq | dimanche, 06 juin 2010 12:42

hélas ...

Écrit par : urbain | dimanche, 06 juin 2010 16:29

Ecrit par : cui cui fit l'oiseau | samedi, 05 juin 2010 18:16

"Elle est vieille mais marrante cette histoire. Elle date de Mathusalem."
- Mais, c'est pas du jeu ! Vous êtes une encyclopédie de la gaudriole et de la pignolade !-DDD Moi, à côté, je ne suis qu'un amateur :-]

&

"[...] je vous aime bien (puisqu'on semble se vouvoyer.)"
- Comme je vous l'ai déjà dit, vous ne m'êtes pas antipathique ; mais, de là à se taper la main sur l'épaule... non !-DDD (enfin, pas encore :-]

&

"[...] de penser systématiquement que tout ce qui fait de l'audience est pourri et ce qui est confidentiel est merveilleux !"
- C'est mon billet qui vous amène à cette "objection" ? car, je crois n'avoir jamais énoncé une proposition aussi grossière !

&

"Si tout était si simpliste, il me semble que ça se saurait, non ?"
- Tiens ? ça me rappelle quelque chose :-]
Cela dit, puisque vous insistez, dans l'ensemble, c'est quand même vérifié : 4 fois sur 5, un "succès" ne vaut pas grand-chose (qualitativement) ; et, pour les oeuvres confidentielles, en gros, une fois sur 4, c'est assez vrai ("merveilleux" contre "chiant") !
Donc, ce n'est pas systématique ; et, en plus, les proportions s'inversent ! Il faut donc avoir du bol pour tomber sur les bons, ou alors d'avoir un peu (beaucoup) de tarin !

&

"Il serait peut être temps de penser que la forme puisse rend[r]e attrayante une réflexion profonde, non ?"
- M'enfin ?!! les grands "créateurs" ne font que ça !!! Dans les faits, c'est plutôt le contraire : les "formes attrayantes" s'embarrassent très rarement de "réflexion profonde"...

&

"L'académisme universitaire des milliers de "philosophes" qui parsèment l'univers médiatique me consterne. L'overdose de Badiou, Finky, BHL, Glucks, Sponville and co [...] !"
- Où êtes-vous allé trouvé "des milliers de philosophes" ? Même en incluant les "brelles" que vous citez - excepté Badiou -, puisqu'ils ne font pas vraiment dans l' "académisme", ni dans l' "université" !
Mais, bon, c'est sûr que si vos "3 neurones" ont du mal à distinguer les "philosophes" (dialectiques) des "sophistes" (manipulateurs), vous devez saturer très vite !-DDD

-----

Ecrit par : urbain | samedi, 05 juin 2010 22:53

- Je crois que vous me ferez toujours rigoler... "involontairement" :-DDD Par exemple, je ne vois pas très bien l' "effort de [votre] côté" [pas "HS"].

Écrit par : réponses tardives | mardi, 08 juin 2010 11:35

C'est bien ça ton problème ... ( tu "ne vois pas bien" )

Écrit par : urbain | mardi, 08 juin 2010 16:33

Ecrit par : urbain | mardi, 08 juin 2010 16:33

- M'enfin ?!! c'était une litote !

Écrit par : optic - b. de mille | mardi, 08 juin 2010 17:31

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu