Avertir le modérateur

« Quelques timides observations de la part d'un pauvre bougre à l'endroit des crèmes médiatiques et politiques qui déversent des tombereaux de conneries sur les banlieues du 9-3 et du 9-5... [épisode 2] | Page d'accueil | Responsabilités des élites, démocratie et spéculation. »

mercredi, 05 mai 2010

En finir avec le répugnant cynisme auvergnat !



Autrefois …  
les auvergnats avaient une manière bon-enfant de se moquer de nos petits travers : 

 

 

Fernand Reynaud - Le raciste - 1972 - Fr
envoyé par eclusier. - Plus de vidéos fun.

 

 

 

 

C'était un "comique" qualifié de "populaire" voire  ... « troupier ». 

Une autre époque , insouciante, ignorante … archaïque . 

Désormais, Dieu merci , et grâce en soit rendue à notre Brise de Forte-Bouse : foin de ces démagogiques rigolades aux dépens de nos grands corps de l’état , moquant les justes indignations des bons français de souche.  
Désormais, on en revient aux grands principes républicains pour fustiger comme il se doit les fauteurs de troubles . 

"Parce que la République respecte les droits des femmes, parce que la République refuse qu'elles soient emmurées, instrumentalisées, humiliées, parce que la République défend la dignité des personnes, je devais veiller à ce que l'autorité judiciaire puisse effectuer son travail. Le dossier est suffisamment grave pour que le parquet ait décidé d'ouvrir une enquête confiée à la police judiciaire." 

Il ne s’agit plus de stigmatiser cyniquement les catégories professionnelles exposées, aux fonctions et contraintes parfois ingrates (jadis les douaniers ,  aujourd’hui la maréchaussée , demain, pourquoi pas, le gouvernement, voire … le chef de l’état , tant qu’on y est ! ) . 

A l’heure des faillites annoncées d’appareils d’état entiers, au moment où les populations occidentales sont confrontées à des sinistres sociaux et économiques sans précédent : un chômage dantesque, une dette publique abyssale, le rejet de générations entières  dans un avenir de lumpen-prolétariat pour la plupart, et de soumission vautrée pour les autres…  
En ces sombres instants où les périls s’accumulent 
Il n’est plus temps de perdre son temps . 
Il n’est plus temps d’accaparer l’attention de l’opinion publique avec des faits divers dérisoires, montés en épingle par de peu scrupuleux journalistes en mal de tirage . 
Il n’est plus temps de ratiociner stérilement sur les lâches dépressifs qui ne trouvent rien de mieux à faire que de se faire sauter le caisson pour emmerder leurs courageux chefs de grandes entreprises mondialisées ( l’avenir de la nation ) et par là même nuire davantage encore à leur compétitivité déjà tellement mise à mal par des lois sociales archaïques encourageant la paresse et la nonchalance généralisées. 
Il n’est plus temps de dilapider l’énergie des magistrats, des enquêteurs et des forces de police et de maintien de l’ordre public, à des vétilles ridicules, telles les crimes, trafics et détournements prétendument colossaux dont sont outrageusement suspectées nos élites les plus méritantes, sur la foi de déclarations fantaisistes, suscitées par de sordides et inavouables intérêts ( cosmopolites ) guidés par la haine et la jalousie des médiocres. 

Il s’agit, MAINTENANT,  
de prendre à bras les corps les problèmes énormes mais cruciaux qui sont devant nous,  
de les affronter sans faillir, sans craindre l’ampleur des moyens et des sacrifices que cela implique,  
et surtout de le dire haut et fort et courageusement :  

NON !  Nous ne devons pas laisser impunis les crimes d’état !  

OUI ! Nous devons poursuivre avec une indéfectible ténacité, jusqu’au fond de leurs immondes gourbis bâtis sur la fraude et le détournement des fonds publics, les pervers satrapes barbus jouisseurs intégristes qui incitent leurs norias de maîtresses rebelles à contrevenir au code de la route !  


Urbain De Champignac

www.dailymotion.com/video/x28x5i_fernand-reynaud-le-raciste-1972-fr_fun

Commentaires

Ne t'en fait pas, Urbain, il m'est aussi arrivé de connaître un enthousiasme aussi débridé.

Pourtant, pour une fois le style est enlevé, le vocabulaire lisible, l'éloquence rythmée. L'esprit y fourmille et le charabia habituel est absent.

Peut-être que la référence à Fernand Reynaud date un peu, mais pour notre ami et pair Urbain, le fait qu'il dépasse les années 1950 est déjà une performance exceptionnelle. Nous lui en sommes tous gré.

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | mercredi, 05 mai 2010 11:55

Merci d'avoir mis à l'honneur l'auvergnat Fernand Reynaud, la pertinence de ses propos exhorte à ne jamais stigmatiser ou amalgamer à partir d'un exemple ;-))

Écrit par : agathe | mercredi, 05 mai 2010 12:25

Et n'oublions jamais de songer que le l'amalgame médiatisé n'est pas toujours le plus ancré.

Écrit par : Tong déï | mercredi, 05 mai 2010 13:11

Oui.
Il est bien temps de comprendre que la crise, le chômage, la précarité, c'est secondaire, c'est "théoriquement" réglé et qu'il convient d'attendre sereinement le bon vouloir de la croissance. Pour l'heure, "plus rien n'est comme avant", effectivement ; C'est bien mieux. Les processus d'accumulation, d'accélération, de liquidation des Etats, de transfert du brouzouf qu'il reste du "bien commun" vers le "privé", de bulles... Tout cela fonctionne très bien. Le peuple renfloue les banques qui pressurisent les Etats qui pressurisent le peuple qui engraisse les banques. L'Histoire se poursuit, avec bientôt les retraites (ho, la grosse manne), la santé (ha, la grosse manne), l'éducation, etc. Voilà, ça se déploie, c'est normal, c'est comme ça et on veut bien...
Que reste-t-il alors ?
L'essentiel ; l'ordre, la "morale" qui se maximalise, la propagande, et sa propre liquidation comme forme et pouvoir.
Ainsi, les médias privilégient-ils aujourd'hui la nième agitation sécuricaire bouffonne aux "évènements" grecs et les 3 morts (quand même...).
Bref, nous sommes dans l'ordre des choses puisque les choses vont ainsi, dans un réel-réalité éternel.
Jusqu'à la prochaine fois.

Écrit par : Clairement (Olivier) Ferrand | mercredi, 05 mai 2010 21:35

Pourtant, comme disait Fernand Reynaud ,
on dirait bien que :
"Y'a comme un défaut" .

On a avait coutûme, de son temps, à inviter les fâcheux à aller "se faire voir chez les grecs" ( quand ça n'était pas "à moscou" ).

Et maintenant ?

Écrit par : urbain | mercredi, 05 mai 2010 21:53

pendant ce temps, à l'élysée ,
on concocte une solution pour les grecs et pour redorer le blason du chef :
www.youtube.com/watch?v=48zhdW_2nUQ&feature=related

Écrit par : urbain | mercredi, 05 mai 2010 22:00

Fernand Reynaud mérite d'être redécouvert - pas les sketches les plus connus et souvent les moins bons mais quelques pépites sur les rapports sociaux redoutablement d'actualité

Écrit par : tgb | mercredi, 05 mai 2010 23:18

Le chef, lui, ne s'en laisse pas compter : on ne peut pas déchoir les amants priapiques barbus de leur nationalité française , au seul motif de leur vie dissolue ?
Eh bien il y a d'autre moyens de ramener à la raison leurs maitresses masquées, automobilistes téméraires et reproductrices fécondes de graines d'intégristes : on va leur suspendre les allocations , et vlan !
Toute cette racaille, pardon marmaille indisciplinée n'a qu'à bien se tenir .
On va t'les aider les "décrocheurs" , tu vas voir ça ! Ramadan toute l'année désormais, matin, midi et soir .
Non mais !
Et pour les autres une bonne cure de réinsertion, dans les camps "joie par le travail" que va concocter baissons et que va peupler Forte Bouse .
Fini de rire ,bandes de sapajous !

Écrit par : urbain | jeudi, 06 mai 2010 00:24

Il faudrait en finir au plus vite avec cette "farce" !

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/opinion/20100506.OBS3539/interview-l-affaire-karachi-est-une-affaire-interdite.html

Écrit par : Il est interdit d'interdire | jeudi, 06 mai 2010 11:15

???? de moins en moins lisible, je préfère encore le discours marxiste.....encore une fois on babille avec les baveux....on joue la dérision, on joue du pipo de la liberté et on passe à coté de la question...

Écrit par : frère odm | jeudi, 06 mai 2010 12:24

Mais nos enfants trouvent normal de voir les animaux parler, merci WALT !

Écrit par : frère odm | jeudi, 06 mai 2010 12:25

Ecrit par : frère odm | jeudi, 06 mai 2010 12:25

Euh ... ça n'est pourtant pas encore la pentecôte, mon cher frère.
je n'attendais pas de vos divertissantes nouvelles avant la visite annuelle de l'esprit sain .

Écrit par : urbain | jeudi, 06 mai 2010 13:29

William Lubtchansky s'est éteint avant hier...

http://fr.wikipedia.org/wiki/William_Lubtchansky

Écrit par : Der müde Tod | jeudi, 06 mai 2010 13:35

Les allemands ne vont pas tarder à nous conseiller de vendre La Joconde...

La Vénus de Milo et la Victoire de Samothrace par contre on devrait les rendre aux grecs, pardon, non, directement aux banquiers en échange de leur monnaie de singe...

Écrit par : L'odyssée de la Nef des fous | jeudi, 06 mai 2010 14:38

L'essentiel, toujours...

"La ministre de la Justice Michèle Alliot-Marie veut soumettre au parlement un "ajout législatif" permettant de punir les outrages au drapeau ou à l'hymne national commis dans le cadre de l'expression artistique, a déclare aujourd'hui au Sénat Eric Besson ministre de l'immigration et de l'identité nationale."

Écrit par : Et les outrages à l'art et à l'intelligence ? | jeudi, 06 mai 2010 17:09

Ecrit par : Et les outrages à l'art et à l'intelligence ? | jeudi, 06 mai 2010 17:09

Troublante manifestation de pathologie régressive, qui rappellera à certains quelques heures sombres de notre histoire ...
Et certainement une urgence législative de premier ordre.

Le nouveau mot d'ordre de la propagande ( car maintenant on en est revenu à ces bonnes vieilles pratiques d'antan) : "Vite une loi ! "

Écrit par : urbain | jeudi, 06 mai 2010 19:47

Depuis que la Grèce est au bord du gouffre, que les bourses s'effondrent, que le risque de contagion se pose, que les peuples se laissent tondre la laine sur le dos ; j'ai, il est vrai, beaucoup moins peur de la burqa.

Écrit par : le café du commerce | jeudi, 06 mai 2010 20:13

Ecrit par : L'odyssée de la Nef des fous | jeudi, 06 mai 2010 14:38

Rendons leur aussi demi roussauce ...
Et rendons aussi jauni aux belges, ils en ont bien besoin .

Écrit par : urbain | jeudi, 06 mai 2010 21:19

"Vite une loi !"

Quitte à ce qu'elle existe déjà, soit inconstitutionnelle, mal foutue, abandonnée finalement.
Performatif, comme on dit.

Puis viendra le temps de "délégiférer".

Et le chef pourra "refaire de la politique" et nous ressortir la même campagne qu'en 2007 (puisque ces 5 années n'auront pas existé).

Avec le G20 comme acmé.

Écrit par : vite l'exil | jeudi, 06 mai 2010 21:56

Ecrit par : vite l'exil | jeudi, 06 mai 2010 21:56

C'est ce qu'il va essayer de faire, faute de mieux, mais on ne se baigne pas deux fois dans le même fleuve .
Pour le coup on dirait bien qu'il va s'y noyer ... avec ses rats.

Écrit par : urbain | jeudi, 06 mai 2010 23:58

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu