Avertir le modérateur

« Quelques timides observations de la part d'un pauvre bougre à l'endroit des crèmes médiatiques, populistes et politiques qui déversent des tombereaux de conneries sur les banlieues du 9-3 et du 9-5... [épisode 1] | Page d'accueil | En finir avec le répugnant cynisme auvergnat ! »

lundi, 03 mai 2010

Quelques timides observations de la part d'un pauvre bougre à l'endroit des crèmes médiatiques et politiques qui déversent des tombereaux de conneries sur les banlieues du 9-3 et du 9-5... [épisode 2]

Re-salut les poteaux !

Nous voilà donc à la deuxième partie de ce palpitant feuilleton sur ma perception des banlieues de Seine Saint Denis et du Val d'Oise que je fréquente depuis longtemps et dont naturellement tout le monde à l'air de se foutre éperdument.

Indéniablement l'orientalisation des vêtements a fait un bond spectaculaire depuis 15 ans.

Il me semble avoir observé mon premier niqab assez récemment. Disons 2 ou 3 ans maximum. Sachant que j'en remarque 3-4 ou 5 à tout casser par jour dans les endroits les plus chauds de la banlieue parisienne, j'en déduis qu'ils ne doivent pas grouiller outre mesure. D'ailleurs au sortir du premier chiffre de 343 burqas, il y a quelques mois, j'avais été un des premier à en rire en prétendant que dans ce cas, je connaissais toutes les femmes qui les portaient. À mon avis, le nombre de femmes incriminées, bien que dérisoire, est tout de même bien plus important, équivalent au nombre de visiteurs durant un week end sur ce blog pour la lecture d'un billet.

marché niqab.jpg

En général il s'agit de femmes âgées entre 25 et 30 ans à vue de niqab, la classe d'âge la plus rigoureuse dans la pratique religieuse. Ce qui me surprend par contre, c'est la modernité de leur attitude : pour la plupart, elles conduisent une voiture, contrairement aux rigoureux préceptes salafistes ou wahabites, parlent aux infidèles, ne mettent pas de gants et se maquillent assez agréablement sous leur voile, marchent au même niveau que leur mari ou sont très fréquemment seules.

Toutes ces observations tendraient à prouver que l'aspect religieux et pieux du port du niqab serait secondaire. Il se murmure parmi mes potes musulmans que la démarche essentielle de beaucoup de ces femmes et de leurs maris serait essentiellement une attitude de provocation politique contrre la société française. Ces allégations me semblent plausibles car beaucoup de celles qui m'adressent la paroles sont ouvertes, enjouées et particulièrement aimables avec le vil mécréant que je suis : ce qui constitue aux yeux d'intégristes purs et durs un péché inexpiable !

En tout cas, ce dont je suis bien certain c'est que ce nombre n'est pas bien important. Justifie t-il une Loi ? C'est à chacun de voir.

Par contre depuis quelques temps, on assiste à une recrudescence du port du hidjab : ce voile cache les cheveux, les oreilles et le cou, ne laissant voir que l'ovale du visage et de la robe sans l'étoffe pour cacher le bas du visage.

En 10 ans j'ai vu le port du foulard progresser à une allure foudroyante, même dans des familles dont la croyance était relative. J'en ai demandé la raison et j'e n'ai souvent reçu qu'une réponse vague. En fait, ce signe distinctif de piété est peut-être un réflexe conformiste communautaire religieux destiné à exhiber la respectabilité de la famille, une sorte de pression sociale non imposée mais lourdement suggérée pour faire comme les autres... Souvent, après le voyage initiatique à la Mecque que tout bon musulman se doit de faire dans son existence, le titre de "Hadji" pour l'homme et le foulard pour la femmes sont des signes d'une respectabilité affirmée. Ce pélerinage sur les lieux saints représente souvent l'aboutissement d'une vie pour des musulmans d'un certain âge et à ce moment là, leurs croyances se tranforme souvent en bigoterie.

Reste enfin une grande proportion de femmes ne portant rien sur la tête ou parfois un simple petit bandana dont une énorme majorité d'adolescentes.

La césure me semble énorme entre les mœurs des générations de plus de 40 ans et les plus jeunes complètement convertis à la mode parisienne.

En fait il faut souligner l'extrême diversité de nos banlieusards des cités. Il faut se méfier de tous les gros poncifs et généralisations serinés matins, midis et soirs sur nos médias !

Quant au phénomène de l'intégrisme dont on nous rebat les oreilles, à part une infime minorité agissante, il ne semble guère mobiliser les foules. Le problème de beaucoup d'observateurs est qu'ils concluent hâtivement que tout barbu en costume oriental est un extrémiste en puissance : je peux témoigner avec véhémence qu'il n'en est rien et que les plus dangereux sont de loin des intellectuels que j'ai croisés, brillants et redoutables doctrinaires, parfois français de souche mais presque toujours imberbes ! L'image d'Épinal du barbu féroce en djellaba, nettoyant tous les soirs sa kalachnikov et son cimeterre en perpective du grand soir de la révolution islamique  marque tellement les esprits de nos journalistes et politiques qu'elle finit par déteindre sur la population dans son ensemble. Dites vous bien que le danger, s'il existe est beaucoup plus subtil et étonnant : les personnalités et la sociologie des auteurs ayant perpétré les attentats du 11 septembre sont certainement un avertissement à prendre au sérieux.

On trouve de plus en plus de quêteurs au profit de la construction de mosquées sur les marchés depuis que les capitaux saoudiens sont contingentés pour éviter l'introduction d'imams wahabites ne parlant pas notre langue. Cette décision a terriblement retardé la construction de lieux de culte.

Clichy-La-Foresti--re.jpgCe qui pourrait poser problème par contre, ce serait que l'État se désengage de ses devoirs sociaux pour laisser la prise en charge des cas de détresse économique aux frères musulmans et aux mosquées car il faut bien se résoudre à dire que ce n'est pas  l'Islam qui pose problème dans ces banlieues ghettoïsée mais le chômage, la pauvreté et les conditions de logements de ces banlieusards  qui sont devenus le nouveau sous-prolétariat des années 2000.

Pourtant, tout est loin d'être sombre dans ces départements stigmatisés par l'espace médiatique : l'entraide est permanente, la joie de vivre de leurs habitants autrement plus évidente que la méfiance sinistre de ceux qui vivent dans les beaux quartiers ou dans des villages repliés sur eux-mêmes. Le dynamisme et la débrouillardise sont également des vertus cardinales de ces lieux.

Par contre la surpopulation, l'architecture et l'urbanisme désastreux ne favorisent certainement pas la paix civile : il est temps de raser certains ghettos invivables qui favorisent la promiscuité et l'agressivité.

En fait le gouvernement actuel qui fustige sans cesse une partie de la population, rejette celle-ci vers une communautarisation qu'il a le toupet et l'hypocrisie de condamner. Les musulmans, sans cesse stigmatisés par le gouvernement actuel, montrent un sang froid remarquable : ils refusent la rebellion, mais tout en courbant l'échine mais en réaction ils se dirigent peu à peu vers une société communautaire parallèle, identique à celle de la Grande Bretagne ou des USA, où la laïcité aura de moins en moins droit de cité.

Insensiblement, Nicolas Sarkozy "l'américain" et ses pseudos élites hexagonales, volontairement ou maladroitement, sont en train de se faire les fossoyeurs du modèle français. Les gens de droite qui le soutiennent se fourvoient gravement : ils s'apercevront bien trop tard que la politique à courte vue qu'il mène actuellement accentuera les problèmes raciaux et religieux pour les années à venir tant il favorise la segmentation de notre société par l'ostracisation systématique d'une partie de la population.

Qu'au lieu de créer ce stupide Ministère de l'identité nationale et de l'immigration, il eut mieux fait de créer celui de réconciliation nationale et des banlieues...

Bien sûr, on ne peut en si peu de lignes retranscrire les sensations multiples qu'on éprouve sur le terrain pendant un laps de temps si long. De plus les évolutions sont très lentes et rien de ce qu'on observe n'a valeur d'évidences. Tout au plus ressent-on des impressions fugitives. Tout autre, qui voudra vous imposer ses certitudes concernant la vie dans les banlieues du 9-3 et du 9-5, comme le font trop de politiques et de journalistes résidents des beaux quartiers et ignorants de la réalité sociale, vous mentira à coup sûr.

Méfiez vous de ceux qui profèrent des lieux communs, émettent des banalités et lancent des conclusions hâtives lorsqu'ils vous parlent de ces banlieues.

Souvenez vous en.

 

Amis du Village, à après et bonne balade !


Cui cui fit l'oiseau, le siffleur renifleur et persifleur.

 

 

Commentaires

Quand on lit Cui cui et quand on lit, par exemple, Finkielkraut :

http://blog.lefigaro.fr/le-fol/2010/05/finkielkraut-le-rire-contemporain-est-une-forme-dincivilite.html

on sait que Finkielkraut ne lit pas Cui cui, ni beaucoup d'autres. Il commet (Finkielkraut) ce qu'il fantasme, ce qui est vraiment, pour le coup, une forme "d'incivilité".

Et cette "attitude" est sans aucun doute généralisable au domaine qui nous occupe, présentement.

Écrit par : Ach, elle aime... | lundi, 03 mai 2010 09:30

oui comme toi je suppose que le niqab est avant tout une attitude de provocation autrement plus efficace que le piercing - la burqa n'a d'ailleurs aucune origine religieuse...

Et donc plus on stigmatise instrumentalise et plus on favorise le phénomène puisque le propre de la provoc c'est que ça fasse réagir.

Par l'absurde, le mieux pour s'en débarrasser serait de la rendre OBLIGATOIRE- la transgression changerait de "visage"

Écrit par : tgb | lundi, 03 mai 2010 11:01

"En général il s'agit de femmes âgées entre 25 et 30 ans [...] car beaucoup de celles qui m'adressent la paroles sont ouvertes, enjouées et particulièrement aimables"
Comme quoi la burqua ou le niquab c'est mieux que le Kinder surprise.

Écrit par : Zergy | lundi, 03 mai 2010 11:17

"Méfiez vous de ceux qui profèrent des lieux communs, émettent des banalités et lancent des conclusions hâtives lorsqu'ils vous parlent de ces banlieues."

Pourtant, d'une certaine manière, c'est bien ce que tu fais, même si naturellement c'est pour conclure et penser très différemment de fin quelle croute et sa clique, et sans qu'on puisse douter de ta sincérité et de ta "connaissance du terrain" .
Sans doute pourrait-on m'accuser ( puisque ça a été fait dans le fil précédent ) de "parler de haut" mais je l'assume, car je n'ai pas le sentiment que ces "perceptions" évènementielles , pour honnêtes et dépourvues du pathos spectaculaire qu'elles soient, ne nous "informent" beaucoup, au sens désormais connu de tgb, de "former , donner une forme au jugement ".

On ne peut pas, sous quelque forme qu'il se manifestent, en arriver à défendre les imams contre les curés, ou inversement.
Jamais, me semble-t-il, depuis fort longtemps , la "religion opium des peuples" n'a été autant convoquée, fut-ce sous les formes éristiques et contradictoires qui s'offrent à nous, c'est un signe évident d'affaiblissement de la foi dans le "divin marché" . C'est cela qu'il nous faut comprendre et exploiter.
Raison pour laquelle on ne doit pas, sous quelque forme que ce soit s'engager dans un tel débat, pas plus que celui sur "l'identité nationale" ou la prolifération des minarets.
Ce que nous devons fustiger et dénoncer c'est ce qu'on appelait jadis ( aux temps du "totalitarisme" triomphant) la "propagande", et son occultation du réel.

Et pour cela dépasser "dialectiquement" et de manière raisonnée les contradictions mises en scène par la doxa spectaculaire.

rappel ( le genre de réflexion qui informe, au sens évoqué plus haut )
http://librairietropiques.free.fr/article.php3?id_article=287

C'est peut-être "parler de haut" mais c'est plus surement donner les éléments d'un jugement "informé", qui dépasse les "lieux communs" ou plutôt leur restitue qualité originale en "déblayant le terrain " des idées "reçues" et pré-conçues , de tous bords.

Écrit par : urbain | lundi, 03 mai 2010 11:50

Ecrit par : urbain | lundi, 03 mai 2010 11:50

Mon cher Urbain,

j'en ai lu tellement des lieux communs en lisant du Alain Badiou par exemple, notamment dans "de quoi Sarkozy est il le nom" que je pense qu'il est impossible de faire pire !

Cela dit sans vouloir polémiquer. Mes observations sont réelles... Celles de Badiou sont de pures spéculations...

Et je ne parle même pas de l'éloge de l'amour : les philosophes comme il t'est arrivé de le souligner lucidement, n'ont plus rien à inventer.

Alors, ils rabâchent.

Plus modestement je me contente d'observer et de donner mon sentiment probablement banal et naïf mais pas plus con qu'une ratiocination tirée par les cheveux de Badiou.

Des "Badiou" comme des "BHL" et autres "Finkielkraut" ne m'ont jamais impressionnés par la puissance de leur écriture ou de leur pensée. Hélas.

On a les héros qu'on mérite. Gageons que dans 50 ans, ils se retrouveront dans les oubliettes de la philosophie ; culs de basse-fosse dans lesquelles tant de penseurs émérites pendant leur génération sont tombés alors qu'on croyait leur esprit éternel ! ;-)

Écrit par : Cui cui fit l'oiseau | lundi, 03 mai 2010 21:00

Ecrit par : Ach, elle aime... | lundi, 03 mai 2010 09:30

Bravo Ach, j'aime ce que vous dites.

Ces pseudos philosophes comme Finkiel n'observent pas ou ne vivent pas : ils fantasment. Ils entraînent avec eux tous ceux dont l'avis est formaté d'avance.

Je sais très bien que je ne convaincrai personne parce que Finkiel est une sommité intellectuelle et médiatique et moi un pauvre type.

Ce qui déstabilise les élites d'ailleurs, c'est que des minus habens comme moi puissent s'exprimer sur Internet dans une langue à peu près correcte.
Du coup la voix du Maître en sort légèrement écorniflée.

On comprend mieux pourquoi, sur les médias populaires comme la télévision ou la radio, les contradicteurs des penseurs universitaires ne sont jamais des gens du peuple plus ou moins éloquents...

@Zergy
"ouvertes, enjouées et particulièrement aimable"

Ceci, c'est pour souligner qu'elles ne me considèrent pas comme ce qu'elles seraient censées de le faire si leur attitude était réglée par l'esprit religieux, c'est à dire un infidèle mécréant forcément ennemi.

J'espère que tu avais compris, Zergy. Ou alors, je me suis mal expliqué. ;-)

Écrit par : Cui cui fit l'oiseau | lundi, 03 mai 2010 21:25

"Ecrit par : Cui cui fit l'oiseau | lundi, 03 mai 2010 21:27"
Oui, j'avais bien compris la phrase dans ce sens. ^^
Ce ne sont pas des extrémistes, pas plus que n'importe qui d'autre.

Écrit par : Zergy | lundi, 03 mai 2010 21:31

Ecrit par : Cui cui fit l'oiseau | lundi, 03 mai 2010 21:00

Une fois encore tu n'as pas compris ...
Je pense que le lien associé à mon commentaire devrait t'aider si tu prends la peine de lire ( Annie Le Brun n'a strictement rien à voir avec badiou, quant aux autres ...!!!)

Écrit par : urbain | lundi, 03 mai 2010 21:33

Ce ne sont pas des extrémistes, pas plus que n'importe qui d'autre.
Ecrit par : Zergy | lundi, 03 mai 2010 21:31

Tout à fait ! ;)

J'ai été surpris par la rapidité de ta réponse ! J'ai cru un instant que tu étais derrière mon écran ! :)

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | lundi, 03 mai 2010 21:34

Ecrit par : urbain | lundi, 03 mai 2010 21:33

Il est vrai que je ne connais pas cette dame et je vais essayer de me procurer son bouquin.

Autant pour moi. Cela dit, j'avais lu le texte associé.

Écrit par : Cui cui fit l'oiseau | lundi, 03 mai 2010 21:35

Ca bouge dans le 9-cube :

"Le député PS et président du conseil général de Seine-Saint-Denis Claude Bartolone s'est fait voler sa voiture de fonction dans la nuit de samedi à dimanche à Livry-Gargan."

Écrit par : info | lundi, 03 mai 2010 21:45

Ecrit par : info | lundi, 03 mai 2010 21:45

;-)

Je voulais parler de la délinquance à laquelle on est souvent confronté en temps que commerçant dans le 9-3 où j'habite mais j'ai volontairement fait l'impasse sur le sujet.

Il est indéniable que ceux qui en souffrent le plus sont les habitants eux-même des cités et que contrairement à ce qu'on croit, ce sont eux qui réclament le plus de sécurité.
Drogue, délinquance, ados en déshérence, scolarité ratée, parents illettrés. Le problème est social à 60 %... Mais je suis au regret de dire que la police de proximité est nécessaire. Absolument obligatoire.

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | lundi, 03 mai 2010 21:56

Que l'on ne nous fasse pas croire qu'il n'y a pas là une manière de provocation (oui, bon, radicale de gauche, la provoc') à l'endroit des "nouveaux féministes" (comme il fut des "nouveaux philosophes") :

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/politique/20100503.OBS3394/vers-une-legalisation-du-port-feminin-du-pantalon.html

Écrit par : panty | lundi, 03 mai 2010 22:15

Ouf, Joe Kull, l'islandais fumant, est de retour...

Écrit par : western | lundi, 03 mai 2010 23:51

L'idée c'est qu'il faut interdire la burqa sur le plan européen tout en rendant obligatoire le baptême catho, la première communion et tutti quanti, et ainsi semer les germes d'une guerre de religion, qui règlerait les problèmes du chomdu, du logement, de la retraite ( on enverrait les retraités en première ligne )et du BTP...
Oui je sais, je suis génial.

Écrit par : Pie Tong | mardi, 04 mai 2010 07:48

Ecrit par : Pie Tong | mardi, 04 mai 2010 07:48

Non, tu anticipes simplement sur la phase 2 de l'opération "tranquillité seniors" .

Écrit par : urbain | mardi, 04 mai 2010 07:52

Sauf que je les envoie en première ligne en poste avancé, baïonette au déambulateur.

Écrit par : Tong bien fou | mardi, 04 mai 2010 09:22

2ème épisode, un régal, même si cela reste ta perception d'acteur/observateur du terrain (et c'est déjà pas mal ! le prisme est certainement moins déformant que celui de lémédia :-)
Je vis dans une ville où il y a aussi pas mal d'immigrés et comme toi, j'ai constaté une recrudescence des foulards, plus que du niqab (même s'il y en a qqs uns là où il n'y en avait pas il y a 3-4 ans...)
Et d'après mes sources (médicales, mais chut !), ce sont des "françaises de souche" pour la majorité...donc ferveur des fraichement convertis + provoc face à la société française séculaire encroutée...ça tient la route !
en tout cas, là où je te rejoins totalement, c'est le danger de la prise en main par les religieux des terrains abandonnés par la lâcheté et l'impéritie de nos politiques !
au plaisir de te lire dans un nouvel épisode !

Écrit par : laetSgo | mardi, 04 mai 2010 11:24

A vrai dire cui cui, trois religions actuellement et leurs costumes se radicalisent, dans mon quartier, je vois également de plus en plus de loubavitchs, de femmes avec des perruques, des jupes longues, les enfants ne sont plus dans le système "laïc" et vont à l'école privée, à la yeshiva pour les garçons et à la bethrivka pour les filles. Les jeunes musulmanes portent souvent aujourd'hui le foulard alors que leurs mères avaient libéré leurs cheveux. La troisième religion, c'est celle du dieu fric qui isole cette population de la réalité des autres, vêtements de grands couturiers, écoles privées, voitures de fonction, logements de fonction etc... Ces trois replis communautaires quels qu'en soient les motifs doivent nous inquiéter ...

Écrit par : agathe | mardi, 04 mai 2010 12:20

Ecrit par : panty | lundi, 03 mai 2010 22:15

Ecrit par : agathe | mardi, 04 mai 2010 12:20

Soyons modernes !

Interdisons le port - et le commerce - de tout vêtement !!!

(rendons la dignité aux hommes et aux femmes ! émancipons-les des coutumes rétrogrades et des dogmatismes culturels, etc.)

Écrit par : défouloir - islamique ? | mardi, 04 mai 2010 12:40

Faudra une dérogation pour les moches.

Écrit par : Tong prude | mardi, 04 mai 2010 13:16

c'est le danger de la prise en main par les religieux des terrains abandonnés par la lâcheté et l'impéritie de nos politiques !
Ecrit par : laetSgo | mardi, 04 mai 2010 11:24

C'est de cette manière que les religieux gagnent légalement les élections dans les pays arabes : ils occupent le terrain social et s'ils sont évincés, c'est soit par des fraudes gouvernementales, soit par des coups d'état.

Le Hamas en Palestine est l'exemple flagrant de la conquête du pouvoir grâce aux réseaux sociaux...

Écrit par : Cui cui fit l'oiseau | mardi, 04 mai 2010 18:55

Ecrit par : Cui cui fit l'oiseau | mardi, 04 mai 2010 18:55

De toute évidence ton jugement sur la situation en palestine est nettement moins bien "informé" que ta perception du neuf trois ... et tes conclusions pour le moins simplistes .

Écrit par : urbain | mardi, 04 mai 2010 20:40

Ecrit par : urbain | mardi, 04 mai 2010 20:40

Mon cher Urbain,

Le fait de rester figé dans ta librairie te rend assez con dans tes jugements...

Parce que la richesse du 9-3, c'est la diversité des cultures : je croise chaque jour des Palestiniens (des vrais travailleurs, pas des combattants de salons), des Égyptiens, des Jordaniens, des Libanais, des Afghans, des Pakistanais, des Algériens, des Marocains et j'en passe !

Ils viennent chercher chez nous, en travaillant sur les marchés, notamment la paix et surtout une manière de refaire leur vie.

Je leur pose des questions, je les écoute avec respect et j'obtiens ainsi une certaine vision de la situation sociale et politique de leur pays que je tente de retranscrire le plus honnêtement possible. Ils sont toujours surpris qu'un type s'intéresse à ces sujets.

Alors, mon ami Urbain, je reste à ta disposition pour t'apprendre le déroulement de la vraie vie en Palestine (l'implication des réseaux du Hamas ou du Hezbollah au Liban), de la situation de misère dans les villages de l'Atlas marocain ou même de l'anarchie terrible qui sévit de plus en plus au Pakistan à la frontière Afghane.

Tu as dû lire mon billet sur la vie au Pakistan racontée par un de mes potes à Peshawar, pas loin de la frontière Afghane : je n'ai pas trop raconté de conneries car ce billet a été repris, à ma grande surprise, par un nombre non négligeable de sites sérieux du Web.

Alors, s'il est un point où tu ferais mieux de te taire, c'est sur celui de du Moyen Orient et des pays musulmans parce que c'est le domaine qui me fascine le plus et celui où inlassablement, je suis à l'écoute du moindre renseignement.

J'avoue avoir une culture pitoyable en philosophie : je crains qu'il ne soit de même pour toi en ce qui concerne la politique étrangère ou la géopolitique. ;-)

Maintenant, permets moi de te donner un conseil d'ami : contente toi de lire tes philosophes, d'écouter les débats de France culture et de te faire ton idée du monde à travers ces témoignages, c'est déjà pas mal.

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | mardi, 04 mai 2010 21:46

Ecrit par : cui cui fit l'oiseau | mardi, 04 mai 2010 21:46

CQFD

Écrit par : urbain | mardi, 04 mai 2010 22:42

Ecrit par : Cui cui fit l'oiseau | mardi, 04 mai 2010 18:55

De toute évidence ton jugement sur la situation en palestine est nettement moins bien "informé" que ta perception du neuf trois ... et tes conclusions pour le moins simplistes .

Ecrit par : urbain | mardi, 04 mai 2010 20:40

cuicui a tout à fait raison à propos du hamas et même si ça n'a pas le romantisme que l'on souhaiterait chez notre gauche de la gauche qui rêve de barbus à la sandokhan, le hamas est notamment élu grâce aux biftons qu'il distribue en guise de soutien social, et aux pains ( fait de farine et d'eau et de levure ) que les boulangeries du hamas distillent aux plus méritants.
Le simplisme est la voie parfois la plus efficace pour parvenir àses fins.

Écrit par : Tong fatah | mercredi, 05 mai 2010 14:39

Ecrit par : Tong fatah | mercredi, 05 mai 2010 14:39

Merci Tong. Bien entendu, je ne l'ai pas inventé. Mais ce parti est également élu avec la complicité tacite des Israéliens pour affaiblir le Fatah.

Un billet superbe sur la Palestine ci-dessous. Les commentaires sont brillants.

http://ruminances.unblog.fr/2010/05/05/nos-palestines/

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | mercredi, 05 mai 2010 21:20

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu