Avertir le modérateur

« Voilà, voilà, que ça recommence | Page d'accueil | Quelques timides observations de la part d'un pauvre bougre à l'endroit des crèmes médiatiques et politiques qui déversent des tombereaux de conneries sur les banlieues du 9-3 et du 9-5... [épisode 2] »

vendredi, 30 avril 2010

Quelques timides observations de la part d'un pauvre bougre à l'endroit des crèmes médiatiques, populistes et politiques qui déversent des tombereaux de conneries sur les banlieues du 9-3 et du 9-5... [épisode 1]

Salut les aminches !

J'habite le 9-3 ou la Seine Saint Denis, si vous préférez..

Les "NRV" me connaissent.

Les nouveaux lecteurs, non. Aussi vais-je rapidement me présenter pour planter le décor.

Je fais partie de ces semi-clochards qui proposent légalement leur camelote sur les marchés populaires et miséreux situés aux cœurs des cités du 9-3 et du 9-5 et accessoirement du 77, 94 et du versant sauvage du 92 (Colombes, Nanterre, Asnières...). Chacun connait ces gueux dépenaillés qui vendent des colifichets à bas prix pour survivre et dont l'État et les Communes se moquent éperdument. D'ailleurs ne nous y trompons pas, les hommes politiques fréquentent très peu leurs marchés, si ce n'est lors des campagnes électorales, et encore !

Maghrébins, Gitans, Africains, Afghans, Pakistanais, Indiens, Gens du Voyage y prolifèrent pour ramener un peu d'argent à la maison et tenter de se débrouiller dans cette société cruelle. On peut dire sans exagérer que dans ces départements, nous sommes la lie sociale des travailleurs légaux...

marche_saint-denis_11.jpg

Bref !

J'écume donc les marchés les plus trashes, à ce qu'on dit, de la banlieue parisienne depuis plus de 15 ans. Les cités de Sarcelles, Montfermeil, Argenteuil, Saint Denis, Aubervilliers, Gennevilliers, Montreuil, le Val Fourré, Clichy, Sevran, La Courneuve, Bondy, Aulnay sous bois n'ont plus de secrets pour moi. Je parcours inlassablement ces marchés fréquentés par les catégories les plus pauvres et les plus déshéritées. On trouve dans ces halles, en plus de gens extrêmement modestes de toutes origines, des soldeurs qui proposent des denrées à la limite de la date de  péremption vendues infiniment moins chères, des légumes à la limite de fraîcheur mais aussi des épices exotiques destinées à parfumer ces cuisines du monde...

Maintenant que le tableau est posé, je souhaite revenir sur toutes les inexactitudes que j'entends, regarde, écoute et lis y compris sur des blogs, depuis bien trop longtemps à mon goût.

 

Or doncque, à travers mes longues pérégrinations à travers ces supposés champs de batailles, lieux faméliques et endroits anarchiques vérolés par les trafics, la violence et l'illégalité, banlieues décrites avec tant d'exagération par les médias traditionnels qu'on comprend immédiatement que pas un de leurs plumitifs ou reporters flanqués de quelques gardes du corps payés au prix fort n'y a mis les pieds plus de quelques heures, il est utile de rectifier quelques énormes âneries véhiculées et autres lieux communs repris en cœur.

Une certaine Presse manipulatrice et manipulés par les politiques qui lancent leurs informations comme on lance des os à sa meute de caniches nains faméliques et dont elle repaît avec une délectation morbide, finit par contaminer la société toute entière et la rendre réceptive à l'intolérance et l'agressivité. La manœuvre politique est grossière mais hélas toujours efficace !

Quelle pitié de voir certains médias se précipiter sur ce ridicule et peu représentatif fait divers, médiocre histoire de niqab et ce grotesque "fondamentaliste", polygame bidon, fier comme Artaban,  étalé, hilare, à la Une de l'actualité française et considéré comme l'archétype barbichu de l'intégrisme musulman hexagonal et représentant du Mal ! Autant vous dire que si la démocratie française n'avait que de pareils ennemis, elle pourrait dormir sur ses deux oreilles !

Beaucoup d'organes de Presse deviennent des instruments du pouvoir, tout juste bons à recopier les ramdams dictés par le gouvernement pour vendre et flirter avec les thèses du Front. La déroute qu'ils subissent depuis plusieurs années est plus que méritée : quel citoyen peut faire confiance à une actualité "sensationnaliste" si peu pertinente ?

Lorsqu'on s'aperçoit que le tempo des références sur l'Islam et les banlieues est dicté par un type, omniprésent dans les médias officiels, Éric Zemmour dont la seule expérience -ne riez pas- est d'avoir vécu dans sa jeunesse à Montreuil sous Bois (93100) durant les années 1960-70, comment ne pas sourire ? Ce titre de gloire qu'il trimballe avec ostentation en traînant bruyamment sa quincaillerie de médailles de banlieusard comme un vieux maréchal de Staline exhibait ses centaines de décorations  tintinnabulantes en bronze me fait taper le cul par terre d'exultation. Dommage que le ridicule ne tue pas, sinon, notre Zemmour national serait déjà placé à la droite (forcément) de Saint Pierre !

Le pire étant que des citoyens sincères le prennent au sérieux, alors qu'en ce qui concerne les banlieues dites difficiles, le sieur parle visiblement d'un monde inconnu qu'il analyse à l'aide de lieux communs péchés dans les bistrots ou qu'il fréquente vraisemblablement par l'intermédiaire de ouï-dires ou encore à travers des évènements relatés par la presse ! Peut-être, est ce moi qui embellit cet univers qui est certes loin d'être le monde enchanteur d'Alice au Pays des merveilles mais qui ne ressemble pas non plus à celui de Mad Max ou aux faubourgs de Kaboul ?

Mais il y a des gens qui ont intérêt à provoquer des affrontements pour gagner les prochaines présidentielles. On sent bien que la campagne est lancée pour mettre de l'huile sur le feu et attiser les tensions entre les communautés, quitte à jouer avec la paix civile... Il y a vraiment de quoi être inquiet.

Car chacun sait bien qu'aux fins fonds de nos campagnes tricolores, coins perdus s'il en est, à travers les infos à la fois terrorisantes et niaises de Jean-Pierre Pernaut sur TF1, on meurt de trouille d'être égorgé par un barbu en djellaba. Je connais des villages du nord au sud de la France jamais fréquentés par des musulmans dont les habitants tremblent de peur, rien qu'à l'évocation d'un mouvement dans les cités du 9-3 ! Une certaine  France vieillie et rancie se recroqueville comme une momie desséchée, se méfie de tout, se tétanise et se mobilise tragiquement autour des Le Pen ou des Sarkozy, habiles joueurs de flûtiau, seuls susceptibles à leurs yeux de la sauver d'un coup de baguette magique, du naufrage fantasmé de la France profonde comme "dans le bon vieux temps"...

Dans mon second épisode, je vous parlerai de l'évolution que j'ai pu entrevoir depuis quinze ans vis à vis des phénomènes du niqab et autres hidjabs, des foulards, de l'évolution de quelques intégristes que j'ai connus et la surestimation bien trop excessive et dangereuse de leurs pouvoirs sur la communauté islamique, de la venue en nombre de Pakistanais, de la tolérance entre toutes les origines dans les lieux ouverts, de l'agressivité d'une extrême minorité, de la peur de la police, du nombre de sans papiers, de l'architecture pourrie de certains quartiers transformés en ghettos (Le Luth, Aulnay 3000, Le Chêne pointu à Clichy sous Bois, Les Bosquets à Montfermeil), de la surpopulation, du fatalisme résigné des musulmans face aux stigmatisations politiques incessantes à l'égard de leur religion, de la stupide et volontaire identification entre les mouvements extrémistes et des croyants de plus en plus méfiants, de l'absence de conscience politique et du dégoût pour les partis politiques institutionnels, des quêteurs de mosquées qui prolifèrent en se chamaillant et  enfin de l'extrême diversité de la société musulmane et de l'intégration beaucoup plus profonde qu'on veut bien nous la décrire de la très grande majorité de la jeunesse de ces quartiers.

Je ne suis pas journaliste car j'assume ma subjectivité, je ne suis qu'un spectateur curieux, placé par hasard dans un creuset sensible de la société française. Au bas de l'échelle sociale, je ne détiens aucune vérité et ne me prends pas au sérieux, ne recherche ni désir de notoriété ni ne cours après une ambition personnelle (d'où mon anonymat rigolard) , sinon celle d'observer et de dépeindre mon humble milieu de travail, de m'amuser à rédiger de médiocres textes destinés à être lus ou bien de franchement déconner...

Amis du Village, merci de m'avoir suivi jusqu'au bout. Je vous donne rendez-vous pour un 2ème épisode plus vivant.

Et pour terminer, ce week end, allez donc rendre une petite visite de proximité à l'ami Zgur et à notre petit meuble du coin pour vous refaire une santé...


Cui cui fit l'oiseau, de la France d'en dessous....

 

Commentaires

sympa Cui cui fit l'oiseau, de la France d'en dessous....
j'avoue.. j'ai pas lu encore .. et là faut que j'y aille.. mais promis je repasse.. et je te dis :-)
(mais où avez-vous planqué Lord Nithorynque?)

Écrit par : le meuble du coin | vendredi, 30 avril 2010 09:30

HS (quoique)


A l'heure du voile et des islamistes jusque dans le coeur de nos cheminées, "comment Juppé et Sarkozy ont protégé l'Eglise traditionaliste" :

www.rue89.com/2010/04/29/comment-juppe-et-sarkozy-ont-protege-leglise-traditionaliste-149509

Écrit par : HS | vendredi, 30 avril 2010 11:04

Ecrit par : HS | vendredi, 30 avril 2010 11:04

Y'a quand même des journalistes qui font leur boulot, proprement.
M'est avis, cependant, qu'on va moins en entendre parler que des contrevenantes burqistes au code de la route ( et des harems occultes de priapiques bouchers barbus )

Écrit par : urbain | vendredi, 30 avril 2010 11:54

Pour une fois que je lis un papier de bout en bout, me suis bien marré, notamment sur le filet à propos de la France profonde qui serait momifiée et terrifiée dès lors qu'elle ne comprend pas quelques musulmans au sein de sa communauté. Quelle foutaise...
La France profonde, à partir du moment où on prend la peine de la cotoyer, d'y vivre, voire même d'épouser son style de vie, on se rend compte qu'en grattant la vernis( ou plutôt le crottin ), elle est loin d'être conne, ignorant ou xénophobe comme certains voudraient le faire croire afin de mieux nous asséner leur prose se portant au secours des musulmans, qui cahcun le sait, sont poursuivis, lynchés dans les rues de France.

Écrit par : Tong rurale | vendredi, 30 avril 2010 12:02

Ecrit par : Tong rurale | vendredi, 30 avril 2010 12:02

La france urbaine ( et même parigote) itou , et c'est pas moins voisin kebabiste turc , ma voisine coiffeuse beurette, la fleuriste de souche, le boucher ardéchois, le psychiatre breton, le chinois qui vend les fruits les fruits et légumes, son confrère kabyle en face, les artistes et artisans d'art des ateliers et les jeunes "multiculturels" de la rue de l'ouest (etc.) ... qui diront le contraire .

Écrit par : urbain | vendredi, 30 avril 2010 12:42

Bravo Cui cui pour cette super mise au point!

J'attends la suite avec impatience.

Pour répondre à Tong rurale, j'habite moi même depuis quelques temps dans un village varois , pas sur la côte, un village, quoi!
Avec des gens qui travaillent ou qui sont retraités, quelques jeunes, beaucoup de vieux, des hommes des femmes, des catholiques, des musulmans, probablement aussi des juifs et peut-être même quelques bouddhistes!

D'après ce que j'ai pu observer,la zone n'est pas sinistrée, ses habitants se pressent joyeusement au supermarché et aux marchés locaux.
Bref un village banal et pour avoir assisté à un conseil municipal plus que paisible, sans problèmes particuliers.

Et bien, dans ce bel endroit (vue superbe, village médiéval, climat agréable), tranquille, lors des dernières régionales, Le Pen (himself) a été voté par près de 24% de la population.

Conclusion:
"Une certaine France vieillie et rancie se recroqueville comme une momie desséchée, se méfie de tout, se tétanise et se mobilise tragiquement autour des Le Pen ou des Sarkozy, habiles joueurs de flûtiau, seuls susceptibles à leurs yeux de la sauver d'un coup de baguette magique, du naufrage fantasmé de la France profonde de "dans le bon vieux temps"...

Cui cui a raison!

Écrit par : céleste | vendredi, 30 avril 2010 12:45

@Céleste

Moi je te parle d'un bled rural d'un département parmi les plus déserts, habité par des gens qui n'ont jamais bougé de chez eux, alors qu'ils labouraient leur terre, coupaient leurs arbres ou encore chassaient le sanglier, etc.
Aprés que le melting pot se limite à un mélange de différents villages, ces "gens-là" n'y sont pour rien.
je pourrais vous e nraconter sur leur façon d'accueillir les gens de passage ( polonais et turcs venus pour la cueillette des pommes ) mais bon les opinions figées dans le marbre, c'est indémerdable.

Écrit par : Tong en bois | vendredi, 30 avril 2010 13:10

Après Siné Hebdo, dont le dernier numéro sera vendu lors de la manifestation du premier mai, c'est Le Plan B (http://www.leplanb.org) qui s'arrête.

Monde de merde.

Écrit par : George Abitbol | vendredi, 30 avril 2010 14:25

Ecrit par : Tong rurale | vendredi, 30 avril 2010 12:02

Mouais.

On entend de ces trucs parfois à vous désespérer de l'existence. Ce matin, sur France Culture, pour ceci:

http://tinyurl.com/344rt9k

Un témoin raconte, en résumé:

Nous sortions des combats de la seconde guerre à laquelle nous avions participé au coté des tirailleurs sénégalais, corps contre corps, sueurs et peurs mélées.

Et ce sont ces mêmes tirailleurs qui, maintenant, envoyés chez nous, nous décimaient à la mitrailleuse lourde.

Va savoir dans tout ça...

Écrit par : patrice | vendredi, 30 avril 2010 14:55

D'autres propos hier soir sur la même radio rapportés à Kafka et à la notion de servitude volontaire, celle de soumission ( L'amérique et autres trucs ).

Ben ouais. J'ai quand même réussi à m'endormir, toutefois.

Écrit par : patrice | vendredi, 30 avril 2010 14:58

Qui est ravi de cela ?
Qui n'est pas conscient que cela s'immisce dans la vie de chacun, bien plus que le problème initial ne l'exige ?
Qu'est-ce que chacun est prêt à accepter ?

«Article 1 : «Nul ne peut dans l'espace public porter une tenue destinée à dissimuler son visage.» «La méconnaissance de l'interdiction de l'article 1 est punie d'une contravention de deuxième classe de 150 euros». «Peut-être prononcé à titre de peine alternative ou complémentaire, un stage de citoyenneté.»

Écrit par : Fantomas | vendredi, 30 avril 2010 15:07

Ecrit par : Tong rurale | vendredi, 30 avril 2010 12:02

"elle est loin d'être conne, ignorant ou xénophobe" mais surtout, à mon sens, loin d'être appréhendable par quelques mots ou slogans, bien plus complexe, mouvante et pugnace, traversée de contradictions, qu'un sondage de plus.


Ecrit par : céleste | vendredi, 30 avril 2010 12:45

Conclusion : cela en dit bien plus de ce que la démocratie représentative est en vérité, de ce que l'on peut conclure de cet acte irrationnel du vote, que du peuple tel qu'il est et tente de vivre.

"c'est indémerdable."

Pas certain, si les termes en sont clairement posés, si on dépasse la surface des choses, si on liquide les tristes médiations, les lieux communs etc.

Écrit par : ____ | vendredi, 30 avril 2010 21:45

Plutôt ça :

www.dailymotion.com/video/xd4z37_le-yes-i-can-de-ben-brik_news?start=0

Écrit par : ____ | vendredi, 30 avril 2010 22:02

Eolas, à propos de la loi de libération de la femme :

"On a donc un article qui allège la répression dans deux cas, et en crée deux inapplicables. De la bien belle ouvrage. On se prend à rêver de ce qu’aurait été un article 3."

www.maitre-eolas.fr/post/2010/04/30/L-interdiction-de-la-burqa-dans-l-espace-public

Un peu plus consistant que les féministes stroboscopiques.

Écrit par : hé hé | vendredi, 30 avril 2010 22:35

Ecrit par : ____ | vendredi, 30 avril 2010 21:45

« La souveraineté ne peut être représentée, par la même raison qu'elle ne peut être aliénée ; elle consiste essentiellement dans la volonté générale et la volonté ne se représente point ; elle est la même ou elle est autre ; il n'y a point de milieu. Les députés du peuple ne sont donc ni ne peuvent être ses représentants, ils ne sont que des commissaires ; ils ne peuvent rien conclure définitivement. Toute loi que le Peuple en personne n'a pas ratifiée est nulle ; ce n'est point une loi. »

JEAN-JACQUES ROUSSEAU

Écrit par : urbain | vendredi, 30 avril 2010 22:36

Ecrit par : urbain | vendredi, 30 avril 2010 22:36

Judicieux rappel.
Et les conclusions à tirer d'un scrutin ne concernent essentiellement que le scrutin lui-même, ses modalités, ses principes, ce qu'il entend "signifier".

Écrit par : ______ | vendredi, 30 avril 2010 22:47

Admirable titre :

«Le visage, c'est le fondement de l'humanité»

(pas encore entendu un neuneu nous déstocker du Lévinas)


www.20minutes.fr/article/401556/France-Loi-sur-la-burqa-Le-visage-c-est-le-fondement-de-l-humanite.php

Écrit par : fade to grey | vendredi, 30 avril 2010 23:00

"Le visage se refuse à la possession, à mes pouvoirs. Dans son épiphanie, dans l'expression, le sensible, encore saisissable se mue en résistance totale à la prise. Cette mutation ne se peut que par l'ouverture d'une dimension nouvelle. En effet, la résistance à la prise ne se produit pas comme une résistance insurmontable comme dureté du rocher contre lequel l'effort de la main se brise, comme l'éloignement d'une étoile dans l'immensité de l'espace. L'expression que le visage introduit dans le monde ne défie pas la faiblesse de mes pouvoirs, mais mon pouvoir de pouvoir. Le visage, encore choses parmi les choses, perce la forme qui cependant le délimite. Ce qui veut dire concrètement : le visage me parle et par là m'invite à une relation sans commune mesure avec un pouvoir qui s'exerce, fût-il jouissance ou connaissance."

Emmanuel Levinas, Totalité et infini, Martinius Nijhoff, 1961, p.172


"Le visage est signification, et signification sans contexte. Je veux dire qu'autrui dans la rectitude de son visage, n'est pas un personnage dans un contexte. D'ordinaire, on est un "personnage" : on est professeur à la Sorbonne, vice-président du Conseil d'Etat, fils d'un tel, tout ce qui est dans le passeport, la manière de se vêtir, de se présenter. Et toute signification, au sens habituel du terme, est relative à un tel contexte : le sens de quelque chose tient dans sa relation à autre chose. Ici, au contraire, le visage est sens à lui seul. Toi, c'est toi. En ce sens, on peut dire que le visage n'est pas "vu". Il est ce qui ne peut devenir un contenu, que votre pensée embrasserait ; il est l'incontenable, il vous mène au-delà."

Emmanuel Levinas, Ethique et infini, Fayard, 1982, p.91

Écrit par : je neuneu peux pas résister | vendredi, 30 avril 2010 23:06

Souvenons-nous : Lionnel Luca et Rachid Bouchareb.

"En compétition au Festival de Cannes du 12 au 23 mai, Hors-la-loi revient sur le massacre de Sétif, commis en Algérie française en mai 1945. Un film «anti-Français», s'insurge d'ores et déjà un député UMP."

www.lefigaro.fr/festival-de-cannes/2010/04/29/03011-20100429ARTFIG00408-polemique-autour-du-prochain-film-de-rachid-bouchareb-.php

Qu'apprends-je aujourd'hui :

"Des députés UMP viennent de créer, à l'initiative de Lionnel Luca, un "collectif des parlementaires pour la liberté d'expression", face à une "censure" qui s'exerce "de plus en plus, de manière directe ou indirecte" et "au-delà de ce que pourrait prescrire la loi".

www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/04/30/97001-20100430FILWWW00516-ump-collectif-pour-la-liberte-d-expression.php

La censure, c'est la liberté.
Punir, c'est libérer.
La guerre, c'est la paix.
etc.

Écrit par : mouarf | vendredi, 30 avril 2010 23:30

Larvatus prodeo .

Écrit par : urbain | samedi, 01 mai 2010 01:15

larvatus pro Deo.

Écrit par : _____ | samedi, 01 mai 2010 09:05

Ecrit par : _____ | samedi, 01 mai 2010 09:05

Levi nasse .

Écrit par : urbain | samedi, 01 mai 2010 09:50

Vous aussi, amis NRV, allez défiler au son du cha cha cha rock'n'roll de la fête du travail !

http://play-list.20minutes-blogs.fr/archive/2010/04/30/cha-cha-cha-rock-n-roll-52.html

Écrit par : L'Internationale Play-list | samedi, 01 mai 2010 11:45

Salut les villageois et un salut particulier à cui cui

Il est clair que les "politiques" et les "responsables" devraient aller sur les marchés pour faire leurs courses et pas seulement pour se faire voir et distribuer des tracts lors des élections.

Pour avoir fréquenté les mêmes marchés du 93 et fréquenter un même marché du 92 que cui cui (on a surement du se croiser plus d'une fois), je peux dire que ce qu'il décrit correspond à la réalité.

J'attends la deuxième partie.

Et merci à cui cui pour le lien. Viendez les gens! comme on dit à Groland. Il y a plein de bonne musique. Entre autre.

Sinon, comme d'hab', ça se barre un peu en sucette et en hors sujet dans les commentaires. C'est aussi un peu ce qui fait le charme du lieu ;0)

Arf !

Zgur

Écrit par : Zgur | samedi, 01 mai 2010 12:05

Ecrit par : Zgur | samedi, 01 mai 2010 12:05

Pour vous être agréable, mon cher zgur :
"au bon coin" :

www.saintdenismaville.com/public/Doisneau38.jpg
et
http://aftamgram.files.wordpress.com/2010/02/robert-dosineau-bidonville-a-ivry-1946-c-atelier-robert-doisneau.jpeg

pour mesurer le devenir.

Écrit par : urbain | samedi, 01 mai 2010 12:45

Ecrit par : urbain | samedi, 01 mai 2010 12:45

Et le Doisneau en couleurs (et inconnu), à Palm Springs, de l'autre côté de la "banlieue" :

www.lefigaro.fr/culture/2010/03/29/03004-20100329ARTFIG00564-robert-doisneau-sous-le-soleil-de-la-californie-.php



Avant/après (intéressant) :

http://photimages.canalblog.com/

Écrit par : photo | samedi, 01 mai 2010 14:00

Ecrit par : photo | samedi, 01 mai 2010 14:00

En tout cas pas inconnu des libraires avisés:
le catalogue ...

www.decitre.fr/gi/54/9782081231054FS.gif

"Actuellement en vente dans toutes les bonnes librairies"

Écrit par : urbain | samedi, 01 mai 2010 14:43

Et tant qu'on y est ... un peu de pub pour ma (charmante) voisine de la Fondation Cartier-Bresson

www.henricartierbresson.org/

demandez le (absolument superbe) catalogue :
www.henricartierbresson.org/publi/PUBLI_derniere_fr.htm

Écrit par : urbain | samedi, 01 mai 2010 14:53

témoignage épatant Cui cui - faut un jour que je me pointe sur un de tes marchés ça me rappellera quand je vendais (job de vacances) des colifichets pour les dames et autres foulards en soie - je te raconte pas les séances de pliage dans le vent

Écrit par : tgb | samedi, 01 mai 2010 15:26

Un petit retour sur l'histoire des "cités".

"Histoire des banlieues populaires"

L’Etat, la classe ouvrière et les « cités-ghettos »

http://pagesperso-orange.fr/revuesocialisme/s17alex.html


Existe-t-il un livre "sérieux" sur la question, les rapports entre l'Etat, les entreprises de BTP, le patronat, les pots de vin... Ce qui fait que nous en soyons arrivés là, sous la responsabilité de ceux-là mêmes qui aujourd'hui stigmatisent et manipulent ?

Écrit par : Ha c'qu'il est blême... | samedi, 01 mai 2010 17:00

Ho, putée, c'soir, y'a la finale de la coupe de football.... Faut qu'j'y aille ?

Écrit par : Votre président | samedi, 01 mai 2010 17:00

hé hé

"Le président socialiste de Bolivie, Evo Morales, a nationalisé aujourd'hui trois compagnies privées d'électricité détenues par des groupes français, britannique et bolivien, a annoncé le président de l'entreprise nationale d'électrification (ENDE, publique), Roberto Peredo."

Écrit par : Evo Lussion | samedi, 01 mai 2010 17:59

Oui, cui cui, ces banlieues où vivent les gens ordinaires avec les mêmes préoccupations qu'ailleurs, "parvenir à vivre dignement". La seule menace pour la population, c'était d'élire un gouvernement qui anéantisse cette dignité et ça c'est fait ...

Écrit par : agathe | samedi, 01 mai 2010 19:40

Juste un témoignage

Elle est face à moi. Elle a 59 ans. C'est écrit dans son dossier. Elle m'explique qu'elle a dû se faire accompagner car, dit-elle, elle ne sait pas s'orienter dans la ville. Elle vient d'ailleurs Et depuis son mariage elle n'est jamais sortie. Son mari était jaloux. Alors pour éviter les histoires ..

Je m'étonne :
-les courses? les enfants à l'école?
-c'est lui qui faisait tout ce qu'il y avait à faire à l'extérieur. Moi, c'était l'intérieur. C'était comme ça.

Et je me suis surprise à penser que c'était dommage pour elle qu'il ne soit pas mort avant
C'est vrai! .. 59 ans! Tout ce temps perdu...

Voilà Cui cui fit l'oiseau, de la France d'en dessous....
Je ne sais pas si elle était musulmane. Pas sûre du tout d'ailleurs. Une femme .. Qui peut-être avec un voile intégral aurait appris à s'orienter .. en attendant d'être veuve si elle n'osait pas divorcer

tu l'as compris .. je déteste l'idée de légiférer sur le port ou pas du voile intégral
sait-on seulement si ce n'est pas le seul moyen pour certaines femmes de témoigner de leur martyre?
Elles & Ils seront condamnés? .. eh bien ce sera ni vu ni connu .. et la France dormira en paix

Écrit par : le meuble du coin | dimanche, 02 mai 2010 08:44

Ecrit par : le meuble du coin | dimanche, 02 mai 2010 08:44

Alors il faudrait plutôt répondre à ceux qui revendiquent de telles "lois" au motif suivant :

"Parce que la République respecte les droits des femmes, parce que la République refuse qu'elles soient emmurées, instrumentalisées, humiliées, parce que la République défend la dignité des personnes"

répondre que la "République", c'est à dire l'état et ceux qui sont réputés le représenter et en assumer la responsabilité "au nom de tous", ont bien d'autres lois à voter et promulguer, autrement plus utiles et urgentes, car défendre et garantir la "dignité des personnes", et singulièrement des femmes, commence par la garantie de conditions matérielles de vie commune, justes, équitables et "dignes", à commencer par un emploi, un logement et un revenu "dignes" et décents .

Et quand à la "portée symbolique" que les unes et les autres souhaitent apporter à leur "mise" , à l'image d'elles-mêmes, ce qui doit être condamné ( en vertu des principes annoncés plus haut ) c'est son instrumentalisation par des tiers, au titre de la défense de l'émancipation des femmes , comme des hommes.

Ce sont donc les religions , les religieux , et toutes les formes de dévotion aliénante, y compris celle du "divin marché" et toutes les dominations qu'ils revendiquent et incarnent, contre qui et quoi il faudrait légiférer car on ne combat pas des symboles mais ce et ceux qu'ils re-présentent .

Écrit par : urbain | dimanche, 02 mai 2010 10:17

c'est sur que urbain parle de haut...
mais dans les classes populaires, on voit autre chose
mon ex mari, marocain , me dit que au maroc et dans le mahgreb les femmes sont tres attentives à ce qui se passe ici...
apparemment on a un devoir , on est le pays des droits de l'homme et on ne devrait pas laisser passer les intégristes sans bouger le petit doigt
je suis assez d'accord avec elles , et meme si c'est sarkozy, pour qui je n'ai aucune estimee, qui le fait, je serai contente pour elles

Écrit par : mimi | dimanche, 02 mai 2010 12:25

Ecrit par : mimi | dimanche, 02 mai 2010 12:25

Chère mimi,
je suis naturellement parfaitement d'accord avec votre revendication du fait que "on ne devrait pas laisser passer les intégristes sans bouger le petit doigt" .
Et le moins qu'on puisse dire c'est que je n’ai aucune sympathie pour les "intégristes de tous poils" ( et tous ne sont pas barbus ).
Mais il n'est pas nécessaire de se livrer à de bien longues investigations pour se rendre compte que ça n'est nullement de ça qu'il s'agit de la part de notre Forte Bouse , ayant opportunément (et très circonstanciellement) opté pour la posture du défenseur (très sélectif ) d'une laïcité à "logique floue", et de la dignité des femmes... des autres , qui plus est "à géométrie variable".

Le simple bon sens lucide, et le billet de cuicui y contribue à sa façon, permet de comprendre qu'en réalité nos néo-féministes narcoziens ne combattent aucunement "l'intégrisme" religieux et ses conséquences répugnantes , notamment à l'encontre de la dignité des femmes .
D'ailleurs si tel était leur projet on observerait qu'ils s'y prennent fort mal, et que toutes ces rodomontades démagogiques et tous leurs efforts ridiculement balourds profitent en réalité à ceux qu'ils prétendraient combattre , et qui d’ailleurs, de toute évidence, n’en demandaient pas tant .
En réalité on est dans une péripétie à visée « d’enfumage » poujadiste, variante « pêche aux vois d’extrême droite », sur la modalité de ce qu'Henry Laurens appelle le "deux poids , deux mesures", qu'on peut aussi désigner plus prosaïquement et vulgairement par : "faites ce je dis, pas ce que je fais".
J’ai un assez long développement là-dessus mais il viendra en complément d’un billet qu’agathe mettra sans doute en ligne , sur ce blog , dans quelques jours.

Patience donc, nous verrons si je parle toujours d’aussi « haut » .

Écrit par : urbain | dimanche, 02 mai 2010 17:20

pêche aux voix
pardon

Écrit par : urbain | dimanche, 02 mai 2010 17:21

Après la France, la Belgique ; c'est toute l'Europe qui se bat pour la femme, son émancipation, l'égalité !

"J'aimerais que l'Allemagne - et toute l'Europe - interdisent le port de la burqa sous toutes ses formes", a déclaré l'eurodéputée Silvana Koch-Mehrin dans une tribune libre publiée ce dimanche par le journal allemand Bild am Sonntag."
"La burqa constitue une attaque contre les droits des femmes, c'est une prison mobile", affirme encore la vice-présidente du parlement européen, chef de file des libéraux (FDP) allemands à Bruxelles et proche d'Angela Merkel."




(J'ai cru entendre un rrrominet sur France-Cul, vers 12h, aujourd'hui...)

Écrit par : Mon camping-car n'est pas une prison mobile | dimanche, 02 mai 2010 20:35

(J'ai cru entendre un rrrominet sur France-Cul, vers 12h, aujourd'hui...)

Ecrit par : Mon camping-car n'est pas une prison mobile | dimanche, 02 mai 2010 20:35

Eh oui ...
Pour ceux qui n'étaient pas attentifs :
http://sites.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/tire_langue/

et mercredi les "attentifs" auront pur faire une merveilleuse rencontre :

http://librairietropiques.free.fr/article.php3?id_article=283

( c'était vraiment chouette )

Écrit par : urbain | dimanche, 02 mai 2010 21:05

auront pu faire ...
( dommage pour les absent(e)s )

Écrit par : urbain | dimanche, 02 mai 2010 21:06

Merci à tous, les copains !

Demain le 2ème et dernier épisode. J'aurais pu écrire 4 ou 5 parties mais j'ai réduit volontairement la voilure.

Pardonnez moi de ne pas répondre à chacun mais j'ai travaillé tout le WE et je suis mort.

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | dimanche, 02 mai 2010 22:05

Attention !

La position....

de...


Bernard !

www.20minutes.fr/article/401660/France-Kouchner-s-attend-a-des-critiques-dans-le-monde-sur-l-interdiction-du-voile-integral-en-France.php

Un peu perdu, Bernard...

Écrit par : vive le vent | dimanche, 02 mai 2010 22:42

Ecrit par : vive le vent | dimanche, 02 mai 2010 22:42

C'est sans doute sa conception du langage diplomatique : parler pour ne rien dire en affirmant tout et son contraire sans en tirer aucune conséquence .
Il a quand même en effet une difficulté à se "positionner".
Une fréquentation plus assidue d'alain delon et béchamelle devrait le stabiliser en lui enseignant l'art de parler de lui-même ( son thème favori ) à la troisième personne et au passé (simple ou composé, ça reste à décider ).

Écrit par : urbain | lundi, 03 mai 2010 00:17

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu