Avertir le modérateur

« Le malentendu | Page d'accueil | Voilà, voilà, que ça recommence »

vendredi, 23 avril 2010

Hortefeux les pompiers, y a la maison qui brûle !

Ce pastiche est à consommer frappé.


jivaro3.jpg

 

Selon un sondage "Opinion NRV", 83% des

Français estiment qu'il existe un Auvergnat

incompétent de trop au Ministère de l'Intérieur.


hort.jpg

Photo choisie par Étienne Courgeotte.

Reportage réalisé par Anne Fulca, journaliste de la section Dassault n°1 et accessoirement ex d'un futur ex...


C'est au pas de charge que notre petit mais fringant Guide Présidentiel a entamé son périple en Seine Saint Denis, suivi de son fidèle Auvergnat, Brice Hortefeux, la truffe frétillante ; tous deux escortés par 647 CRS suréquipés.

Pour la 78ème fois, il a réaffirmé son engagement contre la racaille et sa détermination à en finir avec l'insécurité devant un parterre de journalistes hilares et goguenards.

Il a déclaré, par ailleurs, vouloir mener, je cite, "une action en profondeur" sous les quolibets de quelques habitants de quartiers maintenus à distance respectable. Pour la 113ème fois, il a assuré que "la République ne reculera pas d'un millimètre" devant une assistance franchement rigolarde.

En effet, le cœur, n'y était plus et la répétition insensée de rodomontades, d'annonces de matamore et de tartarinades ne semblait plus produire ses effets si ce n'est quelques sourires condescendants, voire pour certains un rire gêné.

Monsieur Brice Hortefeux a été chargé par le Président de mener à bien cette bataille contre la criminalité  et les incivilités . Cette mission est d'autant plus difficile que le Ministre de l'Intérieur ne jouit pas auprès des Français, selon notre sondage "Opinion NRV *" d'une estime à toute épreuve.

Des mesures phares ont été annoncées : désormais, l'absentéisme scolaire entraînera de la part de l'État une suppression des allocations familiales aux parents, le stationnement dans les halls d'immeubles sera sévèrement puni et le port de la burqa prohibé.

Un individu en burqa ou portant une cagoule, fumant un pétard, habitant Franconville, stationnant dans les halls d'immeubles pendant les heures de classe risquera probablement la réclusion criminelle à perpétuité selon les nouveaux canons législatifs.

"Le Jivaro", quotidien patriote ne peut que se réjouir de mesures aussi fermes et coercitives destinées à remettre un peu d'Ordre et de Discipline dans un pays infecté par le gauchisme, l'incivilité, le laxisme, une Liberté mal utilisée et la contestation systématique sur Internet du Pouvoir établi.

D'après un sondage confidentiel réalisé auprès de nos lecteurs, 72 % verraient bien Madame Marine Le Pen accéder au Ministère de l'Intérieur en remplacement de Monsieur Brice Hortefeux. Selon des sources autorisées, Le Président envisagerait l'hypothèse avec des préjugés favorables juste avant d'entamer sa campagne présidentielle de 2012.

* Organisme fantaisiste à ne pas confondre avec  la référence planétaire en la matière, "Opinion way", le fameux institut dont les  résultats indiscutables impressionnent tant le monde du sondage et de la politique.

Pcc Anne Fulca, ex.


Amis du Village, bon week end, un salut ému à ceux qui quittent la scène des blogs et n'oubliez pas de fréquenter les bons endroits qui persistent opiniâtrement !

 

Cui cui, le bla(o)gueur qui ne se prend pas au sérieux.


Commentaires

Philippe reviendra... La blogosphère est un ensemble avec des gens qui entrent, qui sortent, qui reviennent et s'en revont...

Sinon il est efficace ton sondage opinion ways... très efficace...

Écrit par : falconhill | vendredi, 23 avril 2010 08:06

Les voies de l'opinion ne sont pas impénétrables, du moins à ceux qui pour les connaître font usage de sondes rectales;
la radiovision et ses multimediateurs ayant fonction de pourvoir aux potions lénifiantes et autres onguents préparatoires visant à apaiser le fondement des sujets "sondés" et minimiser les désagréments de l'opération.
Il ne faut donc pas s'étonner, en ces temps modernes, d'observer combien se répand une commune passivité complaisante , voire même un assentiment positif, à l'égard de ces pénibles méthodes, et leur généralisation dans l'indifférence ou même l'approbation tacite de ceux-là même qui y sont exposés sans plus de protection .
Il est vrai que, comme c'est maintenant chose publique et notoire, les ministres des églises ont oeuvré de longue date pour convaincre leurs ouailles que ces pratiques étaient finalement moins redoutables que celles par lesquelles ces médiateurs divins avaient traditionnellement pris l'habitude de sonder "les reins et les coeurs" .

Écrit par : urbain | vendredi, 23 avril 2010 09:10

Qu'est-ce que vous voulez que j'fasse en attendant la croissance et le G20, hein ?
Faut bien donner l'illusion que ça bouge, qu'il se passe quelque chose.
C'est la politique stroboscopique.

Écrit par : S'trop beau, ce' cop ! | vendredi, 23 avril 2010 10:45

Comment faire ? Simple.

D'abord le choix de la loi à discuter doit s'effectuer en fonction d'un critère : sa popularité (et non pas sa faisabilité). Il est donc important de suivre le vent de l'opinion, que les instituts de sondages aident à fabriquer.

Ensuite les recettes.

Recette n°1 : faire voter une loi qui existe déjà. Exemple : pour lutter contre l'absentéisme à l'école, yaka suspendre les allocations familiales !
Il existe précisément une loi votée en 1959, qui prévoit la suspension des allocations familiales en cas d'absentéisme à l'école. La droite, après avoir estimé cette loi inefficace et improductive (elle l'est), l'avait supprimée en 2004, avant de la rétablir en 2006 par démagogie.

Recette n°2 : faire voter une loi inapplicable (en droit ou en fait).
Cas n°1 : la loi, qui risque d'être impopulaire, est rédigée de telle façon qu'elle a de grandes chances d'être rejetée par le Conseil Constitutionnel. On gagne donc sur les deux tableaux : on fait semblant d'avoir voulu agir mais d'en être empêché, et la loi impopulaire est abandonnée. Exemple : la taxe carbone, qui déplaisait notamment à l'électorat de droite et surtout aux industriels.
Cas n°2 : le Conseil d'Etat annonce par avance que la loi sera censurée, mais le gouvernement mobilise les parlementaires pendant des semaines pour voter une loi dont il sait qu'elle ne sera jamais appliquée. Exemple : l'interdiction totale de la burka.
Cas n°3 : la loi sera validée et promulguée, mais la police sera dans l'incapacité de la faire respecter. Exemple : l'interdiction, pour les 80 000 spectateurs du Stade de France, de siffler l'hymne national.

Dernière trouvaille : MAM va proposer un projet de loi instituant l'interdiction de s'essuyer les fesses sur le drapeau français.

Ah ! comme tout cela fait passer le temps en attendant 2012...

Écrit par : G vain | vendredi, 23 avril 2010 11:34

Mais cui cui, il a changé puisqu'on te dit qu'il a changé ! Un policier a mis une amende ce matin à une conductrice voilée, c'est pas du concret ça ! Attention, il a des bras courts mais longs ;-))

Écrit par : agathe | vendredi, 23 avril 2010 12:00

Ecrit par : agathe | vendredi, 23 avril 2010 12:00

1. C'est bien la preuve qu'il n'est pas besoin d'une nouvelle loi, les textes existants permettant déjà de sanctionner un comportement dangereux au volant.

2. Depuis le début du "grandébat", les musulmans de France sont la cible de persécutions de la part des autorités officielles.

3. Fadela Amara a expliqué ce matin sur Europe 1 que suspendre les allocations familiales ou mettre une amende était nécessaire afin de protéger les gens contre eux-mêmes...

Écrit par : en vrac | vendredi, 23 avril 2010 12:17

Ecrit par : en vrac | vendredi, 23 avril 2010 12:17

Très important ça, essentiel même , de "protéger les gens contre eux-mêmes".
Une tâche immense, constamment renouvelée, et qui n'est pas prête d'être achevée.
Heureusement qu'on va enfin s'y mettre sérieusement et en s'en donnant les moyens .

Écrit par : urbain | vendredi, 23 avril 2010 13:01

Me Jean-Michel Pollono : "Si ne voir que les yeux constitue une infraction, alors il faudrait interdire au GIGN de conduire avec des cagoules !"

Écrit par : Zorro, justicier masqué et jamais verbalisé | vendredi, 23 avril 2010 15:00

Ecrit par : G vain | vendredi, 23 avril 2010 11:34

C'est de l'agitation mais aussi la nécessité de maintenir, coûte que coûte, cette limite imperméable, sans aucun lien entre les 2 parties, entre ordre social et liberté économique. Agitation sécuritaire, surenchère, ordre moral, normativité, redondance et effets de manche comme ce qui reste, en dernière instance, dans la sphère du politique, du médiatique, de la société. La question de l'ordre social se trouve absolument et nécessairement décorrélée de la question politico-économique, de la question du capitalisme dira-t-on. Cette question-là est évacuée (puisque le capitalisme a gagné, n'est plus une question et renferme en lui-même sa propre critique symbolique (la fameuse "moralisation")), elle nous est devenue quasi-consubstantielle. Il reste, indépendamment de celle-ci, les "questions de société", le spectacle, avec ses "penseurs", ses affaires, ses coups, ses fièvres.
Surtout, ne pas établir de liens, ne pas (re)penser le monde-tel-qu'il-va, ne pas (re)faire de politique, (ne pas (re)devenir marxiste).


Ecrit par : Zorro, justicier masqué et jamais verbalisé | vendredi, 23 avril 2010 15:00

www.20minutes.fr/article/399931/Insolite-Un-conducteur-verbalise-pour-s-etre-masturbe-dans-sa-voiture.php

Écrit par : divertissement | vendredi, 23 avril 2010 21:47

Comment un individu, plongé dans cette "actualité-là" :

www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/04/23/01016-20100423ARTFIG00539-conductrice-voilee-verbalisee-hortefeux-ecrit-a-besson-.php

peut-il reprendre ses esprits, se départir du climat fiévreux et passionnel, et "penser" ?

(alors qu'il est simplement demandé à l'(ex) électeur FN de ne pas retourner à la maison.)

Écrit par : entertainment | vendredi, 23 avril 2010 21:57

Et voilà :

"La photo montrant un homme s'essuyant le postérieur avec le drapeau tricolore n'est du goût de la droite, qui propose une fois de plus de légiférer."

Légiférons, c'est facile, c'est interdire ou ne pas interdire, on ou off, binaire, 1 ou 0.
On peut le faire, alors on veut le faire.

En attendant la croissance, la reprise, le plein emploi, ce que l'on ne sait faire...

Écrit par : Bean air (prout) | vendredi, 23 avril 2010 22:09

Ecrit par : Zorro, justicier masqué et jamais verbalisé | vendredi, 23 avril 2010 15:00

Le nuage de cendre n'est plus là pour occulter le réel, on en revient donc aux pratiques ordinaires, qui consistent à saturer des capacités sensibles déjà très affaiblies, par ce "trop de réalité" , avec ses rapports sociaux complètement décorellés du réel individuel et de la perception des sens.

Insensiblement ( c'est le cas de le dire) on en arrive à représenter les rapports sociaux sur une scène hystériques où le spectateur ( émancipé naturellement) a appris à se reconnaître et se positionner, où le sujet est désormais exclusivement auto-mobile, et son rapport au monde s'incarne dans la figure du gendarme .

Chacun sait que les problèmes fondamentaux que nous affrontons individuellement, collectivement et socialement relèvent, "in fine", soit de la masturbation ( de la main droite) au volant, soit du port de la burqa , toujours au volant.

Dans la saturation de réalité, déversée par le spectacle, chacun(e) est prié de se reconnaître spontanément dans l'un ou l'autre "cas", ou dans le "tiers exclus" , c'est à dire le gendarme.

Le gendarme ( et là on voit bien que les mots ont un "sens" irréductible ) n'est la que pour "verbaliser" .

Il est le "verbe" de cette langue qui ne permet plus, en effet, de penser , et comme tous les verbes, dans toutes les langues, sa fonction est simplement d'affirmer.
La grosse différence de la novlangue médiacratique est qu'à l'inverse des langues "vivantes", où le verbe affirme un sens , donné par le rapport des mots, sujet et prédicat, là il n'y a plus de rapport , donc plus de sens, il n'y a plus que l'affirmation.

Une affirmation qu'il s'agit ensuite de formaliser dans une ... loi.

Écrit par : urbain | vendredi, 23 avril 2010 22:47

Donc, en bon et déjà poussiéreux néocon, notre Hortebessozy va mettre le paquet sur les barbus, le terrorisme, les "c'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes", la menace sur nos élites, l'unité nationale face à l'invasion et aux attentats, la recette (supposée) de la réélection de Bush.

Surtout, ne pas être matérialiste...

Écrit par : pfiou | samedi, 24 avril 2010 07:42

Forte bouse , baissons , ze mou et la clique n'ont pas d'autre fonction que de "verbaliser" , former le mots pour "dire" . Car dans la société du spectacle : dire c'est faire , puisque "ce qui apparait est bon et ce qui est bon apparait" .
Une tâche qui se formule dans la vulgate de la novlangue sous la forme de : "dire tout haut ce que les autres pensent tout bas". Avec des variantes où "les autres" peuvent devenir "les gens" , ou même "tout le monde" .

Dire qui sont les "responsables" ( de "ce qui ne va pas" ) c'est déjà les "punir" , et ça "soulage" . Pour le reste une agitation sans conséquence suffit pour peu qu'elle soit bien "visible" , c'est à dire audible.

Dans la scène à trois où le spectateur est commis à s'identifier, les plus nombreux prennent spontanément le parti du gendarme, quelques uns celui du masturbateur auto-mobile de la main droite, bien peu se reconnaissent dans la burqiste au volant et sa smala accapareuse et barbue.
Quand aux autres, ceux qui n'arrivent pas à "verbaliser" ou à être verbalisés dans les fabliaux spectaculaires, ce sont les "ne sait pas". Ces populations minoritaires et inconsistantes que les sondes invasives des diafoirus médiacratiques vont détecter dans les fondements vaselinés de l'opinion .

Dans ce "mode de vie", le matérialisme n'est pas plus exclus que l'idéalisme ou toute pensée. Le "trop de réalité" qui sature ce monde là de son vacarme insignifiant ne laisse pas plus de place à la raison qu'à la "conscience poétique" .

Écrit par : urbain | samedi, 24 avril 2010 08:49

Impec :

http://www.politis.fr/Le-Prolo-Catarrheux-A-Du-Souci-A,10094.html

Écrit par : agathe | samedi, 24 avril 2010 10:05

Pour verbaliser, ça verbalise beaucoup :

www.lepost.fr/article/2010/04/24/2046013_verbalisee-pour-avoir-conduit-en-niqab-que-sait-on-sur-son-mari-dans-le-collimateur-d-hortefeux.html

Écrit par : Candy Sionel | samedi, 24 avril 2010 10:40

Ecrit par : agathe | samedi, 24 avril 2010 10:05

Il n'y a pas que notre cher seb fontenelle que cette déclaration boufonne ( soigneusement passée sous silence par la médiacratie unanime ) ait "interpellé" !
à preuve le lien déjà transmis ici même , je ne sais plus par qui (il se reconnaitra ) :
www.thedailyshow.com/watch/thu-april-1-2010/sarkozy-visits-the-u-s
même ceux qui ne maitrisent pas forcément la langue de shakespeare "relachée" et les accents appuyés , volontairement adoptés par les chroniqueurs anglo-saxons qu'on voit ici, comprendront qu'on se fout nettement de notre gueule .

Écrit par : urbain | samedi, 24 avril 2010 11:11

mon lien semble mauvais en voici un qui devrait fonctionner :
http://www.thedailyshow.com/watch/thu-april-1-2010/sarkozy-visits-the-u-s-

Écrit par : urbain | samedi, 24 avril 2010 11:15

Dites-donc, l'opération "tranquillité niqab" de Hortefeux est un triomphe. De la bonne parole libérée.

Donc :

www.lexpress.fr/actualite/indiscrets/tract_887064.html

Écrit par : brice marine | samedi, 24 avril 2010 18:04

De la bonne parole libérée.

Ecrit par : brice marine | samedi, 24 avril 2010 18:04

Dans le commentaire du tant vrai isidore, qui semble avoir toujours fait ( à regret ? ) où lui disait de faire :

isidore

le mari de la voilée intégrale, francais par mariage, 4 femmes, 12 gosses, aides sociales a tout va ( et ses enfants sont certianement éduqués dans le rejet et la haine de la société qui les accueille et aide ) en est un exemple ( si l'on creuse on trouvera plusieurs centaines de milliers de cas comme ça) par contre si vous etes intégé, normal, et que vous ayiez le moindre soucis, oubliez les aides, refus systématique... vraiement un immense dégout et ras le bol de ces médias, politiques , assosciations, qui se plient en quatre au nom d'un mutliculturalisme purement et simplement destructeur de la nation

jlouis, concis; un peu à l'Ouest peut être ? et toutefois:

jlouis62

Aïe, c'est parti.... Les masques tomberont un à un. Peut-être bientôt un autre petit vieux se fera tabasser dans une banlieue. Le goût amer des dernières régionales fait se dévoiler les véritables identités politiques. Que c'est moche tout cela, et que cela sent mauvais...

Écrit par : patrice | dimanche, 25 avril 2010 00:42

D'ailleurs et de nulle part, dans les commentaires:

Hakuchi
23.04.10 | 06h36

La burka fait joliment ressortir les yeux de celle qui la porte. Ca a son charme, je trouve.

Henry Kanan
24.04.10 | 20h18

À propos de la burqa ou du chiffon intégral (je confonds un peu tout) je voudrais signaler aux femmes qui les portent par pudeur que ça m'excite grave de les imaginer nues dessous (CAR ELLES SONT NUES SOUS LEURS VÊTEMENTS!), ça me fait venir de très impures pensées. Et comme l'imagination dépasse souvent la réalité, si elles sortaient à poil, je changerais probablement de trottoir. Voilà voilà, c'était ma modeste contribution à ce vaste débat. Et c'est ainsi qu'Allah est grand.

;-DDD

Henri, soit raisonnable voyons ! Tu vas encore faire grimper ta tension !

http://tinyurl.com/28hybfa

http://tinyurl.com/25z3shn

Écrit par : patrice | dimanche, 25 avril 2010 01:35

Ecrit par : patrice | dimanche, 25 avril 2010 01:35

La trachten est tout de même bien plus sexy....

www.lefigaro.fr/international/2010/04/23/01003-20100423ARTFIG00568-rosenkranz-la-candidate-qui-fait-peur-a-l-autriche-.php

Écrit par : barbe à ras | dimanche, 25 avril 2010 04:40

ça se fait pour hommes aussi :
http://home.arcor.de/felix.faschingbauer/
(je recommande la vidéo )

Écrit par : urbain | dimanche, 25 avril 2010 10:10

Ecrit par : urbain | dimanche, 25 avril 2010 10:10

Et une version plus habillée, plus forcément pensante :

http://people.bu.edu/wwildman/WeirdWildWeb/media/galleries/theology/theologians/Heidegger_01.jpg

Écrit par : Disagneur | dimanche, 25 avril 2010 10:35

Ecrit par : Disagneur | dimanche, 25 avril 2010 10:35

Un rappel qui "tombe à pic"
( http://www.decitre.fr/livres/L-economie-des-Toambapiks.aspx/9782912107527 )

car mercredi nous en parlerons , de ces "grands penseurs" en culotte de peau ... avec la véritable grande ( bien que toute menue ) dame de nos lettres :
http://librairietropiques.free.fr/article.php3?id_article=283

qui ne dit pas du tout la même chose que ceux qui viendront en (re)parler, le mois prochain :
http://librairietropiques.free.fr/article.php3?id_article=286

sur quoi ils ne sont d'ailleurs pas tellement d'accord entre eux ( badiou et cassin ).

Quant à moi, naturellement, et comme ( la magnifique, l'inestimable, la merveilleuse ) Annie Le Brun je suis absolument convaincu que comme le suggère la "photo" , c'est Thomas Bernhard qui l'a parfaitement bien vu ( le "petit bourgeois nazi ruminant ses bouses coquettes" ) .

Comme elle n'a pas les faveurs de la médiacratie ( et qu'elle a tout fait pour ça ), je vous invite à venir nombreux, mercredi soir, voir et causer avec Annie Le Brun, un ténu mais lumineux rayon de soleil dans l'eau froide du spectacle, qui entend réhabiliter le noir profond de la conscience poétique aux temps décomplexés des rats "éclairés" .

Écrit par : urbain | dimanche, 25 avril 2010 11:05

Parions que ces quelques avancées dans l'enquête concernant l'attentat de Karachi trouveront un écho dans la presse autrement plus important que le fameux dilemme "est-il plus dangereux de conduire avec un voile intégral qu'avec un casque intégral ?" :


"La campagne présidentielle d'Edouard Balladur de 1995 aurait reçu 10 millions de francs provenant de commissions versées sur un contrat de vente de sous-marins au Pakistan auquel s'intéresse un juge antiterroriste enquêtant sur l'attentat de Karachi en 2002, avance Libération à paraître lundi."

www.20minutes.fr/article/400071/France-Karachi-Liberation-lie-des-retro-commissions-au-financement-de-la-campagne-de-Balladur.php


Sans doute pas...

Écrit par : Polly Gamy | dimanche, 25 avril 2010 22:19

Ecrit par : Polly Gamy | dimanche, 25 avril 2010 22:19

la vraie garnde question, d'urgence vitale et qui à ce titre tous nous tenaille les tripes, c'est bien celle là :
"un islamiste radical, polygame, vivant avec quatre femmes et ayant 12 enfants [peut-il] conserver la nationalité française" ?

Il est tout à fait clair qui si la nation sait régler ce genre de problème ( en particulier celui des 4 femmes et des 12 enfants), en répondant , bravement et clairement : "NON" , comme a su si courageusement le faire fredo le faivre , alors nous sommes sauvés ...
et les grecs pourraient utilement s'inspirer de ce superbe esprit de décision et de responsabilité de nos dirigeants, où la dignité et la fermeté le disputent à la lucidité et la volonté d'affronter les problèmes essentiels à la source !

Écrit par : urbain | dimanche, 25 avril 2010 23:17

Une loi, vite une loi!
interdisant désormais aux islamistes radicaux polygames d'avoir 4 femmes et surtout 12 ( vous vous rendez compte !) enfants !

Écrit par : urbain | dimanche, 25 avril 2010 23:20

Bon, pour se débarasser l'esprit de ces immondices, et pour ceux qui ne connaissnet pas encore Annie Le Brun, les premières lignes de "Du Trop de réalité" :

« Il est des livres qu'on préférerait ne pas écrire. Mais la misère de ce temps est telle que je me sens obligée de ne pas continuer à me taire, surtout quand on cherche trop à nous convaincre de l'absence de toute révolte.
Avec le naturel des saisons qui reviennent, chaque matin des enfants se glissent entre leurs rêves. La réalité qui les attend, ils savent encore la replier comme un mouchoir. Rien ne leur est moins lointain que le ciel dans les flaques d'eau.
Alors, pour- quoi n'y aurait-il plus d'adolescents assez sauvages pour refuser d'instinct le sinistre avenir qu'on leur prépare?
Pourquoi n'y aurait-il plus de jeunes gens assez passionnés pour déserter les perspectives balisées qu'on veut leur faire prendre pour la vie?
Pourquoi n'y aurait-il plus d'êtres assez déterminés pour s'opposer par tous les moyens au système de crétinisation dans lequel l'époque puise sa force consensuelle?
Autant de questions qui me sont une raison de ne pas garder le silence, alors même qu'il serait difficile de dénombrer celles pour m'en dissuader »

"Du trop de réalité", 2000, Stock.

Annie le Brun a 68 ans .

Écrit par : urbain | dimanche, 25 avril 2010 23:40

Quand on pense que, il y a à peine 2 jours, nous étions tous avec Joe Kull l'islandais fumant, et que, déjà, c'est au tour de Mouloud la CAF avec sa marmaille multi-assistée de monopoliser notre attention...
Comme la modernité est moderne, comme la vitesse va vite.

Comme dit Le Pen, Hortefeux est un homme de bonne volonté.

Écrit par : le monde mondial | dimanche, 25 avril 2010 23:44

Ecrit par : le monde mondial | dimanche, 25 avril 2010 23:44

C'est le monde-réalité, qui palpite dans nos radioviseurs !

Écrit par : urbain | dimanche, 25 avril 2010 23:45

burqa tant de haine ?

Écrit par : Tong barbue | lundi, 26 avril 2010 12:46

"Ecrit par : Tong barbue | lundi, 26 avril 2010 12:46 "
Burqua Blabla

Écrit par : Zergy | lundi, 26 avril 2010 15:17

Honteux !

Les plus hauts responsables de la France sont très complaisants à l'égard de la polygamie.

www.lexpress.fr/medias/19/1-france-politics-safrica-sarkozy-zuma_48.jpg

Ici, NS en position sans équivoque avec JZ, président de l'Afrique du sud, organisateur de la prochaine coupe du monde de football (sport dont on connait la propension à la batifole extra-conjugale de certains joueurs), emprisonné du temps de l'Apartheid, successeur de Mandela et Mbeki, chrétien et zoulou...

Et résolument polygame.

On ne s'étonnera pas d'apprendre que EB, NS, FL et quelques autres auraient reçu quelques commissions lors de la campagne présidentielle de 1995 de, tenez-vous bien, "la République islamique du Pakistan".



Affreux !

Écrit par : Polly Gamy | lundi, 26 avril 2010 20:47

ça branle quand même un peu dans le manche, du coté des "hommes de bonne volonté" :
www.lemonde.fr/societe/article/2010/04/26/soupcon-de-polygamie-eric-besson-rappelle-que-la-procedure-de-decheance-prendra-du-temps_1342468_3224.html#ens_id=1245449

et
www.20minutes.fr/article/400275/France-Polygamie-Les-maitresses-ne-sont-pas-interdites-en-France.php

ça devrait pas suffire à occuper le terrain daubesque bien longtemps c't'affaire !
Porte bouse va surement trouver autre chose par ce que du coup , le niqab pourrait bien devenir synonyme de sexualité frénétique et moeurs dissolues façon néo-hippies , du coup attirer de nouveaux adeptes et ça le ferait pas trop pour la tranquillité des seniors.

Écrit par : urbain | lundi, 26 avril 2010 21:05

Souvenons-nous :

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/politique/20080925.OBS2740/quand-gerard-larcher-liait-les-emeutes-urbaines-a-la-polygamie.html

Écrit par : Tu n'as rien vu à Karachi | lundi, 26 avril 2010 21:20

Ecrit par : urbain | lundi, 26 avril 2010 21:05

Il est à craindre que "l'on" nous resserve ce genre de trucs (barbus, immigration, islam, sécurité, peur...) jusqu'à l'indigestion.
Nous n'en avons hélas pas fini.
En attendant la croissance.
Ou les émeutes.
Ou l'attentat.

Écrit par : quelle crise ? | lundi, 26 avril 2010 22:08

Ecrit par : quelle crise ? | lundi, 26 avril 2010 22:08

Ah oui, du barbu, de l'islamo-gauchiste et du reste , ça se pourrait bien ( mais à mon avis ça a déjà trop servi pour faire de l'effet ), en revanche le coup du pervers polygame a tout du pétard mouillé et le mec aux 4 maitresses voluptueuses qui font fantasmer sous leurs sept voiles ça pourrait faire désordre dans les chaumières des bas du front .

Écrit par : urbain | lundi, 26 avril 2010 22:38

M'est avis que balka-nique va bientôt se laisser pousser la barbe et lancer la mode niqab dans les club échangistes de levallois .

Écrit par : urbain | lundi, 26 avril 2010 22:51

D'un autre coté la fumette à l'Eyjafjallajokull , ça remplace pas la bonne herbe marocaine et la manif en tracteurs manque un peu de teasing.
à ce train là on risque la morosité et la mévente induite de la daube multimédiatique .
Je ne compte plus que sur un nouveau complot intercontinental de rachida pour nous sortir de cette mouscaille.

Écrit par : urbain | lundi, 26 avril 2010 23:02

Ecrit par : urbain | lundi, 26 avril 2010 22:38

Ils n'en attendent sans doute pas un effet mirifique mais au moins quelque chose qui conserve l'état actuel des choses, qui crée de la "passion", un bouleversement du/des sens, qui titille le péniste un peu mitigé, qui occulte évidemment le bilan économico-social tragique et qui tente de liquider les rapports sociaux au profit de l'éthnicisation, de la génétique et autres joyeusetés.

Concernant le "polygame" ; si notre boucher n'est effectivement pas polygame (c'est à dire qu'il n'est pas à ce titre dans une position répréhensible par la loi), tout le blabla de Besson est caduc, sa modification de la loi bidon et ses motivations évidemment médiocres etc.
Ou alors il faudrait déchoir Labiche, Feydeau, le type dans le placard, Musset, Molière...
et Besson.

("Mouloud la CAF" écrase médiatiquement "Edouard la (grosse) commission" aujourd'hui)

Écrit par : triangle amoureux | lundi, 26 avril 2010 23:11

Ecrit par : urbain | lundi, 26 avril 2010 23:02

Et la grosse décote concernant les retraites s'annonce assez peu sexy.


Peut-être qu'une sex-tape de Ballllladur pourrait...

Écrit par : bof | lundi, 26 avril 2010 23:20

“15 octobre 1983. Mairie de Saint-Didier-au-Mont-d’Or, Rhône. Le maire énonce les principes bien connus du Code civil: ‘Les époux se doivent mutuellement fidélité, secours, assistance…’ Éric l’interrompt alors d’une voix claire: ‘Secours, assistance, oui. Fidélité, non.” Stupeur de l’assistance. Quelques rires, dont celui de ma mère. Jaune. (…) Au fond de moi, je suis humiliée (…)”
“Pourquoi Éric s’est-il senti obligé de lancer une telle provocation? Par honnêteté probablement. Il ne veut pas me mentir. Préfère avertir tout le monde d’emblée: qu’on ne lui ne demande pas de prendre un engagement qu’il se sait incapable de tenir. Qu’il n’a pas tenu pendant les cinq ans que nous venons déjà de passer ensemble. Et qu’il ne tiendra pas plus après (…) Il s’est avéré beaucoup plus volage que je ne l’aurais souhaité… (…) Parce qu’il côtoie de plus en plus de jeunes femmes attrayantes et d’autant mieux disposées qu’il est ministre, mon mari s’est mis à vivre le couple comme un carcan.”

Sylvie Brunel, ex épouse de Eric Besson

Écrit par : classieux | lundi, 26 avril 2010 23:24

Ecrit par : bof | lundi, 26 avril 2010 23:20

Avec son goitre et ses allures de baronne staff il est plutôt "peine à émoustiller" le balamou , même en nuisette et barbouillé de rouge à lèvre . Je le verrai plutôt dans un vaudeville balourd avec bijoux qui disparaissent, cocus bruyants, placards et quiproquos capilotractés .

Écrit par : urbain | lundi, 26 avril 2010 23:30

Ecrit par : classieux | lundi, 26 avril 2010 23:24

Quand on est assez tarte pour avoir l'idée d'épouser un trouduc pareil ...

Écrit par : urbain | lundi, 26 avril 2010 23:37

http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/archive/2010/04/26/polygamie-du-bidonnage-absolu.html

Avec une tong en pleine forme dans les commentaires.

Écrit par : balance | lundi, 26 avril 2010 23:40

Bon la récré est finie les enfants : mollovicci nous a recadré tout ça : de l'innovation, des intuitions fulgurantes, du sérieux, du concret, du lourd :
www.20minutes.fr/article/400339/Politique-Pierre-Moscovici-Il-faut-agir-sur-la-hierarchie-des-salaires.php

Écrit par : urbain | lundi, 26 avril 2010 23:42

"Nous pensons qu’il faut agir sur la hiérarchie des salaires dans l’entreprise, en limitant l’écart dans une fourchette de 1 à 20."

- Oulala, mollo, ne serait-ce pas un retour au soviétisme ? Ca sent la chapka et le goulag, tout ça...

- Rassurez-vous, le salaire médian aujourd’hui est de 1.200 €, vingt fois plus c’est tout de même 24.000 €.

- Ha oui, on s'rend pas compte tout de suite. Mais c'est tout de même un peu rude. Stock-options, avantages divers et variés, jeton de présence et autres viennent en sus ?

Écrit par : les intuitions de mollo | mardi, 27 avril 2010 04:24

Soviétisme, suite :

www.lepoint.fr/actualites-medias/2010-04-26/info-lepoint-fr-frederic-mitterrand-annule-deux-concerts-des-inrocks/1253/0/448061

Admirable : "Et puis Frédéric Mitterrand trouve que cette idée d'accoler de la musique très moderne aux monuments historiques n'est pas pertinente."

(On s'en fout un peu mais on sent que de grands principes sont en jeu.)

Écrit par : Solidays | mardi, 27 avril 2010 04:39

Grand concours.

Le Ministère de l'immigration, de l'intégration, de l'identité nationale et du développement solidaire organise un grand concours "toi aussi, amuse-toi avec l'article 25 du code civil" :

http://tiny.cc/is1e2

Chacun est invité à réécrire, remixer, ajouter, modifier l'article 25, dans un esprit républicain et fantasmatique.

Le ministre recommande d'être créatif, décomplexé, populiste et traversé par une verve maréchaliste de qualité.

Allez, toi aussi, envoie du lourd, la loi est avec toi.


"L'individu qui a acquis la qualité de français peut, par décret pris après avis conforme du Conseil d'Etat, être déchu de la nationalité française :

1° S'il est condamné pour un acte qualifié de crime ou délit constituant une atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation ;

2° S'il est condamné pour un acte qualifié de crime ou délit prévu et réprimé par le chapitre II du titre III du livre IV du code pénal ;

3° S'il est condamné pour s'être soustrait aux obligations résultant pour lui du code du service national ;

4° S'il s'est livré au profit d'un Etat étranger à des actes incompatibles avec la qualité de français et préjudiciables aux intérêts de la France ;

5° S'il a été condamné en France ou à l'étranger pour un acte qualifié de crime par la loi française et ayant entraîné une condamnation à une peine d'au moins cinq années d'emprisonnement."

Écrit par : Qu'on court (après le FN) | mardi, 27 avril 2010 05:00

S'il refuse de lyncher des femmes qui travaillent ?( cf "Laissées pour mortes " )

Écrit par : Tong barbue | mardi, 27 avril 2010 08:26

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu