Avertir le modérateur

« Minimise mais il fait le maximum | Page d'accueil | Converser - dans la facilité ? [2/2] »

vendredi, 09 avril 2010

Converser - dans la facilité ? [1/2]

 

touristes.jpg

La voix hésitante, mon interlocuteur – C. F., un habitué de la Cinémathèque – engage la discussion : « Sur le ciné-club, le lundi, il y a de la part de Douchet, une tendance à revenir trop souvent sur le sujet, à être superficiel, et finalement, à ne plus parler de cinéma… » Je réponds :

- C’est l’oralité – et ce n’est pas tout à fait vrai non plus.

- Ce qui je lui reproche, c’est de rester trop longuement sur le sujet, d’être trop superficiel. Pour des spectateurs qui viennent de voir le film – et qui viennent peu souvent –, de l’entendre répéter ce qu’ils viennent tout juste de voir, c’est gênant : il y a une redondance… inutile. C’est dommage. Il me déçoit.

- Vous savez, de grands textes sur le cinéma, il y en a un paquet – dont certains dont il est l’auteur ! Il a écrit quelques ouvrages – que beaucoup n’ont pas lu ! Mais, c’est vrai qu’il pourrait être « meilleur ». Pourtant, déjà ce qu’il fait là, peu de gens sont capables de le faire ! Et puis, il y a plusieurs types de spectateurs ; c’est un échange avec l’ensemble de l’auditoire : des connaisseurs, et des non-spécialistes. Ceux qui découvrent le film, ceux qui le voient pour la troisième ou cinquième fois, ceux qui n’ont pas l’habitude du ciné-club, ou encore ceux qui n’ont pas été très attentifs. Vous ne pouvez pas lui reprocher de s’adresser à tout le monde : du plus calé aux moins habitués. C’est un problème d’interlocuteurs.

- Oui, c’est un problème d’interlocuteurs. Mais, parfois, il y a de bons interlocuteurs, à qui il…

- Mais, aussi, de très mauvais ! Sans compter ceux qui font, je le dirais comme ça : du « sabotage » – qui savent qu’ils ne vont rien dire, mais qui sont là uniquement pour prendre le micro, pour se donner l’impression d’exister !

- Non, il n’y en a pas…

- Je vous assure que si ! Et donc, il tient aussi compte de ce type d’interlocuteurs.

- Il est superficiel, et il a tendance à trop s’écouter parler. Il est mondain…

- L’autre fois, sur le « Hou Hsiao-hsien » – Three times

– je vous ai entendu dire, je crois, qu’il aurait pu remercier l’intervenant vietnamien ou quoi, qui avait apporté des précisions culturelles sur Taïwan et le film…

- Oui. Cet intervenant chinois, ou autre…

- Disons, asiatique…

- …il a mieux parlé du film, que lui ne l’a fait, et il ne l’a pas remercié !

- Au moins là, vous ne pouvez pas lui reprocher de faire des politesses !

- Pourtant, j’ai eu l’occasion de l’entendre dans des émissions à la radio – et c’était plutôt bien : c’était écrit, et beaucoup plus préparé ! A chaque séance, il pourrait venir au moins avec une introduction…

- C’est ce que je vous dis, on est dans l’oralité ! C’est un exercice extrêmement difficile : parler d’un film, à un auditoire hétérogène, et d’une façon totalement improvisée. Très peu sont capables de le faire. Prenez tous les critiques sur le marché, et vous verrez que très peu tiennent la distance ; pour ne pas dire « la route ». Même des gens que j’aime bien, évitent l’exercice, ou ne s’en sortent pas toujours très bien. Quelqu’un comme Tesson – que j’apprécie beaucoup –, il est bon à l’écrit, mais il n’excelle pas à l’oral. Et il n’excelle pas toujours à l’écrit, mais, c’est encore autre chose. Vous-même, avec tous vos reproches – qui ne sont pas totalement infondées –, je ne suis pas sûr que vous le puissiez…

- Moi ? Euh, non ! Ce n’est pas ma spécialité… la mienne, ce sont les sciences sociales.

- C’est bien ce que je disais. Mais, allons plus loin. Vous connaissez Trafic ?

- Non…

- La revue Trafic ?

- Euh, j’en ai entendu parler, mais je ne l’ai jamais vraiment lue…

- Bon. C’est intéressant. Je vous entends formuler ces reproches, alors que vous ne lisez pas cette revue…

- C’est de la théorie, je crois…

- Oui, mais peu importe.

- On pourrait un jour reprendre les articles un à un, et les confronter – ce serait quelque chose à faire…

- Dans cette revue-là, il y a au bas mot une bonne cinquantaine de contributeurs réguliers. Et je crois qu’aucun d’entre eux n’est capable de se sortir aussi avantageusement de cet exercice.

- A l’époque, il y avait Christian Metz, qui développait ses théories sur le cinéma. Dans les années 70, on pouvait théoriser sur les films. Là, dans ce ciné-club, on ne peut pas.

- Ce n’est pas l’endroit. Douchet n’est pas un théoricien. Du moins, stricto sensu, il ne l’est pas – ce qui ne veut pas dire qu’il ne théorise pas les films ou le cinéma. Il fait de la critique ; et s’en tient à ce rôle.

- Oui, mais il finit par manquer d’audace et d’invention.

- Mais, vous savez, il n’a plus grand-chose à prouver. Il a écrit de grands livres sur le cinéma, et il est reconnu partout dans le monde, donc il n’a plus besoin de cet « audace », dont vous parlez. L’ « audace », c’est pour la jeunesse – ceux qui arrivent ! Moi, par exemple !

- Vous savez, j’ai été un temps, aussi, critique pictural. Et, lorsque je décrivais un tableau, je me permettais très peu de reprendre le sujet, de n’aborder que les thèmes. Je lui reproche de ne pas aller plus profond dans le film, de ne pas délivrer aux spectateurs sa compréhension du film.

 

hitchcock.jpg

 

Fin de la 1ère partie

 

Albin Didon

Commentaires

Écrit par : Jean Lavet | vendredi, 09 avril 2010 06:30

Palpitant.

Écrit par : urbain | vendredi, 09 avril 2010 12:05

Parait que Jean-pierre Lavoignat envisage de se ratiboiser la moustache...
Des infos ?

Écrit par : Pierre Tchergnagnagna | vendredi, 09 avril 2010 12:31

Non,
mais on a des nouvelles des projets de com rénovés actuellement peaufinés par Luc besson pour le retour de la gauche morale au pouvoir .
Voici le teaser qui commence à circuler ( pour l'instant ils ne savent pas encore qui de valse, draie ou payons va s'y coller , déesse kha s'orientant de son coté vers un truc plus "sexy" qu'il pense confier à virginie des pentes )
http://video.google.fr/videoplay?docid=-1668668010989500000&pr=goog-sl#

Écrit par : urbain | vendredi, 09 avril 2010 13:10

Ecrit par : Pierre Tchergnagnagna | vendredi, 09 avril 2010 12:31

"Des infos ?"
- Sur JPL : rien. Mais...

[attention : annonce]

Contre-programmation :

Contrairement à ce qui a été initialement prévu, la séance du mardi 13 avril est reportée au mardi 27 :

Soit :

- La princesse aux huitres de Ernst Lubitsch, Allemagne, 1919, 1h05, muet.

- Le palais de la chaussure Pinkus de Ernst Lubitsch, Allemagne, 1916, muet.

Mardi 27 avril
A 20h30
Le Cinéma du Panthéon
5, rue Victor Cousin
75 005 Paris.

-----

Ecrit par : Jean Lavet | vendredi, 09 avril 2010 06:30

- Un connaisseur, je vois ;-]

-----

Ecrit par : urbain | vendredi, 09 avril 2010 12:05

- N'est-ce pas ?-]

Écrit par : albin - didon | vendredi, 09 avril 2010 15:16

Pourquoi le Village des nrvs devient il un désert ?

Bonne question, mon adjudant.

Écrit par : La question qui tue | vendredi, 09 avril 2010 21:09

Le rapport de l'inspection du travail concernant le ménedjmente à France-Telecom (qui n'est que le modèle réduit d'une politique générale) est disponible ici :

http://eco.rue89.com/2010/04/09/suicides-a-france-telecom-la-justice-sinteresse-aux-dirigeants-146774

Écrit par : Bouge pas, meurs, ressuscite pas | vendredi, 09 avril 2010 22:40

Je vais prochainement poser la question suivante à Nef et Agathe :

Urbain a fait disparaître, à cause de son terrorisme intellectuel, sa jalousie frénétique, son agressivité, sa persuasion d'avoir toujours raison et son accueil pourri les 3/4 des gens qui commentaient : c'est un véritable désastre.

De plus, il est très peu productif et il envoie très peu de billets...

Il nous faut trouver une solution convenable pour remédier à cet état de fait...

On ne peu laisser un seul individu tuer ce blog.

Personnellement, j'envoie un blâme à Urbain.

Écrit par : Cui cui administrateur associé du blog | samedi, 10 avril 2010 09:22

D'ailleurs je suis persuadé que TGB sera ravi de l'accueillir...

;-)))

Écrit par : cui cui administrateur associé du blog | samedi, 10 avril 2010 09:26

Ecrit par : Cui cui administrateur associé du blog | samedi, 10 avril 2010 09:22

Indécrottablement vain (bis)

Si tu savais comme je m'en tape .

Écrit par : urbain | samedi, 10 avril 2010 09:31

Ecrit par : cui cui administrateur associé du blog | samedi, 10 avril 2010 09:26

Ecrit par : urbain | samedi, 10 avril 2010 09:31

http://www.dailymotion.com/video/x19ota_bang-gang-stop-in-the-name-of-love_music

Je rappelle à tous que sur leur mulot, ils ont une petite roulette, qui peut agréablement et simplement, permettre de passer outre les commentaires qui les dépriment/agressent/dérangent/emmerdent/....

Écrit par : nef des fous | samedi, 10 avril 2010 10:05

Remarquez que pour une fois tout en s'engueulant personne n'est HS par rapport au billet d'Albin.

Bravo;-))))

Écrit par : nef des fous | samedi, 10 avril 2010 10:05

Par contre je ne comprends pas pourquoi la photo de Jospin avec les MJS vient illustrer ce billet;-))))

Écrit par : nef des fous | samedi, 10 avril 2010 10:07

"Si tu savais comme je m'en tape .
Ecrit par : urbain | samedi, 10 avril 2010 09:3"1

Sauf qu'ici on est 3 à décider.

Pas toi.

Si tu n'es pas à l'aise ici, tu peux aller voir ailleurs ou créer ton blog...

Sache enfin que ta présence n'est pas indispensable et qu'il va te falloir soit t'adapter, soit partir.

Quand on te voit lécher TGB sur son blog, et ici, au Village, n'avoir pas de mots assez durs pour fustiger TOUS les auteurs et commentateurs (sauf Agathe ;-)), je me dis que tu n'as plus ta place dans notre espace...

Si encore tu rédigeais des billets lisibles, vivants, rythmés et intéressants et non pas une production de pédant-sociologue charabiesque à 3 balles qui n'apporte rien ! Mais ce n'est pas avec ta maigre production qu'on va nourrir le blog. ;-)

Je voudrais également dire à Albin Didon que tu détruis systématiquement à chaque billet que moi, j'apprécie ces billets et que je le remercie infiniment de participer à notre aventure.
J'ajoute que son style est parfait et que j'aime la vie qu'il met dans ses billets et de qu'il nous dit. Ceci dit sans flagornerie : je lui tire mon chapeau de continuer sous les quolibets du pompeux libraire et l'indifférence des autres. Moi je te remercie Albin.

Tes critiques systématiques, Urbain, font peur à ceux qui voudraient s'essayer à l'écriture... Tu n'es qu'un destructeur : la preuve la plus patente est ton positionnement politique. Tu veux tout détruire sans être capable de proposer une solution cohérente pour reconstruire.

Ta tête est bien (?) pleine, dommage que les rouages de ton cerveau manquent d'huile !

Je pense que ton problème personnel est le refus absolu de te remettre en cause et de manquer cruellement d'imagination. Le pathétique est là !

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | samedi, 10 avril 2010 10:19

Je rappelle à tous que sur leur mulot, ils ont une petite roulette, qui peut agréablement et simplement, permettre de passer outre les commentaires qui les dépriment/agressent/dérangent/emmerdent/....
Ecrit par : nef des fous | samedi, 10 avril 2010 10:05

Non désolé Nef !

Je refuse cette façon de voir.

Ce qui est écrit est écrit.

J'ai du mal à rédiger devant un individu qui m'incendie SYSTÉMATIQUEMENT.

C'est dit.

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | samedi, 10 avril 2010 10:24

Ecrit par : nef des fous | samedi, 10 avril 2010 10:05


Parce que je n'ai rien à faire dans un blog où mes ennemis sont à l'intérieur et où seuls des blogs étrangers m'apprécient.

C'est absolument honteux.

Quand je lis les nombreux blogs ou chaque auteur, même s'il écrit un billet merdique, est estimé. Lorsque je lis les commentaires dithyrambiques d'Urbain chez TGB,et que moi, qui me défonce grave, ne reçois jamais ne serait-ce qu'une remarque gentille sur ce blog de merde.

Les seules réflexions gentilles venant d'autres blogs, alors je dis que ça commence vraiment à bien faire !

Oui. J'ai aussi besoin aussi d'être apprécié et aimé. Quoi de plus naturel ? Sans être vaniteux comme l'autre connard le prétend.
Lisant un maximum de blogs, le village est le seul où soit on tire à boulet rouge sur le posteur, soit on affiche une indifférence absolue.

Ce n'est pas ma conception d'un blog.

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | samedi, 10 avril 2010 10:40

D'ailleurs, pour terminer sur une note positive, je signale un billet de cet excellent blog qui nous a fait l'honneur de nous apprécier.

Très intéressant :

http://www.superno.com/blog/2010/04/ipad-nespresso-meme-combat/

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | samedi, 10 avril 2010 10:50

Ecrit par : cui cui fit l'oiseau | samedi, 10 avril 2010 10:24

Cette façon de voir, c'est la mienne. Une façon de voir qui suppose un peu de recul et d'auto-discipline.

Je ne suis ni flic, ni maitresse d'école, ni redac chef.

De toutes façons, Urbain fait indéniablement partie du collectif tout comme toi, donc vous devriez vous y faire, l'un comme l'autre.

Il ne semble pas difficile ni impossible qu'Urbain arrête ces petites réflexions (c'est un grand mot) sur tes commentaires et que tu fermes les yeux quand il te hérisse les plumes.

De toutes façons, pour une fois il convient d'écouter la voix de Cassandre, toute autre solution entrainera d'une manière ou d'une autre la fin de ce blog. Déjà quand j'ai vu que l'on "bannissait" sly, j'ai su que la tentation serait grande de demander d'autres têtes (avec tout un tas de raisons valables de le faire). Déjà quand j'ai vu hier Urbain s'en prendre à toi, j'ai su comment cela allait finir. J'en ai marre d'avoir raison.

Vous êtes tous pareils, il vous faut un petit chef qui impose des règles, accorde les bons et mauvais points, quand vous n'en avez pas vous prenez à témoin l'assemblée virtuelle afin de former des partis.

On ne peut pas dire que je vous ai offert énormément de billets, mais je me suis battue pour une chose :
Emancipez-vous les uns les autres, comme je vous ai émancipé.

Écrit par : nef des fous | samedi, 10 avril 2010 10:57

Sentence :

Ecrit par : Cui cui administrateur associé du blog | samedi, 10 avril 2010 09:22

"On ne peu laisser un seul individu tuer ce blog.

Personnellement, j'envoie un blâme à Urbain."

...

Réaction :

Ecrit par : urbain | samedi, 10 avril 2010 09:31

"Si tu savais comme je m'en tape ."

Écrit par : "touche-moi pas !" ("casse-toi..." et caetera...) | samedi, 10 avril 2010 11:06

émancipés oups

Écrit par : nef blonde | samedi, 10 avril 2010 11:07

Vous êtes tous pareils, il vous faut un petit chef qui impose des règles, accorde les bons et mauvais points, quand vous n'en avez pas vous prenez à témoin l'assemblée virtuelle afin de former des partis.
Ecrit par : nef des fous | samedi, 10 avril 2010 10:57

Et si je te prends à témoin, c'est parce que tu es une des 3 administratrices du blog, que je sache.

Moi avoir un petit chef pour m'imposer des règles ? J'espère que tu plaisantes Nef ?

Je ne veux pas censurer Urbain, je veux simplement que se type me respecte et respecte tout un chacun ici.

Je ne suis pas du genre à lancer un coup d'état.

Je me tirerais simplement si la situation perdure et vous laisserais sous le joug du zélateur d'Alain Badiou défenseur lui-même de ce brave Pol Pot...

Je créerai un blog ou même, j'ai des propositions pour un autre...

Urbain me remplacera probablement avec bonheur. ;-)))

SI RIEN N'ÉVOLUE, JE NE VEUX PLUS PARTICIPER AU BLOG DANS UNE TELLE AMBIANCE.

Si Urbain ne fait pas un effort. Je me casse. C'est simple comme une ligne dans un commentaire.

POINT FINAL.

Alors démerdez vous !

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | samedi, 10 avril 2010 11:10

Bon, j'ai du boulot, je me casse.

Relisez bien mes commentaires...

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | samedi, 10 avril 2010 11:17

"De toutes façons, pour une fois il convient d'écouter la voix de Cassandre, toute autre solution entrainera d'une manière ou d'une autre la fin de ce blog".Ecrit par : nef des fous | samedi, 10 avril 2010 10:57


Je ris.

Urbain déplacerait tant de foule.

Ça se verrait, non ? ;-)

Chiche pour voir, ma chère Nef...

Je crois au contraire que ça en attirerait davantage : mes contacts avec des extérieurs m'en font foi !

Depuis qu'il est omniprésent sur les comms, de moins en moins de commentateurs... Et ses billets ? N'en parlons pas :) !

Faut être lucide et honnête, non ?

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | samedi, 10 avril 2010 11:34

Mais ce n'est pas avec ta maigre production qu'on va nourrir le blog.

Ecrit par : cui cui fit l'oiseau | samedi, 10 avril 2010 10:40

Si ce blog doit crever de faim, il crèvera. Si on a rien à dire, pourquoi l'écrire ?

Ce blog n'est pas un projet. Nous ne nous sommes pas réunis entre gens qui s'apprécient (même si souvent c'est le cas) et voient les choses de la même façon, avec une orientation, une ligne rédactionnelle, des perspectives d'évolution et blablabla.
On s'est retrouvé par hasard, on navigue à vue et on va nulle part.
Chaque billet, chaque commentaire est un petit miracle et c'est fragile un miracle. C'est précieux et rare également, dans cette blogosphère qui est en train de s'organiser, de se penser, de se congratuler, de s'auto-promouvoir, de s'auto-réguler, un tout petit village émancipé de toutes considérations financières, personnelles, d'audience...

Écrit par : nef des fous | samedi, 10 avril 2010 11:36

Ecrit par : nef des fous | samedi, 10 avril 2010 11:36

+ 1

Toujours avec toi ( et agathe , qui nous manque ) sur cette "ligne" nef.

Écrit par : urbain | samedi, 10 avril 2010 11:44

mes contacts avec des extérieurs m'en font foi !

Ecrit par : cui cui fit l'oiseau | samedi, 10 avril 2010 11:34

Tu en reviendras des contacts extérieurs et je suis sûre que tu seras plus fier de cette expérience au village, que de toutes les grandes réussites (dont je ne doute pas) que tu auras ailleurs.

Il y a dans le fait de naviguer à contre-sens, de façon insensée, une griserie du vent du large, la liberté de pleine mer quand on l'a connue, on s'en passe difficilement.

Écrit par : nef des fous | samedi, 10 avril 2010 11:51

"...émancipé de toutes considérations... personnelles..."

Ecrit par : nef des fous | samedi, 10 avril 2010 11:36

Faut voir, faut voir...

Écrit par : patrice | samedi, 10 avril 2010 11:55

Faut être lucide et honnête, non ?

Ecrit par : cui cui fit l'oiseau | samedi, 10 avril 2010 11:34

+1

Écrit par : urbain | samedi, 10 avril 2010 11:57

Ecrit par : urbain | samedi, 10 avril 2010 11:44

J'aimerais bien que tu plussoies également à ceci

Ecrit par : nef des fous | samedi, 10 avril 2010 10:57

Fiche la paix à cuicui. je te l'ai demandé hier, nous n'en serions pas là aujourd'hui. Un peu de délicatesse que diable ! Si tu as envie de cogner fort, tu peux t'en prendre à moi, je suis en kevlar comme dirait Birenbaum;-)))

Écrit par : nef des fous | samedi, 10 avril 2010 11:59

Ecrit par : patrice | samedi, 10 avril 2010 11:55

C'est pour cela que contrairement à d'autres, je revendique l'usage du pseudo comme dégonfleur d'ego.

Écrit par : nef des fous | samedi, 10 avril 2010 12:02

Ecrit par : nef des fous | samedi, 10 avril 2010 11:59

Pour ce qui est de t'en prendre à toi, je n'ai pas le sentiment de t'avoir "ménagée" ces derniers temps ( et réciproquement ).
Pour le reste je m'abstiens de tout commentaire (pour une fois) , conformément à ta recommandation
( et sachant que tu sais très bien ce que j'en pense ) .

Écrit par : urbain | samedi, 10 avril 2010 12:03

m'en prendre à toi ... pardon.

Écrit par : urbain | samedi, 10 avril 2010 12:03

Hé bien ça chauffe ici.
Dois-je le signaler à la DCRI ?

Écrit par : Tong UMP | samedi, 10 avril 2010 12:21

Ecrit par : urbain | samedi, 10 avril 2010 12:03

Le pour une fois n'a rien à voir avec ma recommandation.

Fiche la paix définitivement à cuicui.

Écrit par : nef des fous | samedi, 10 avril 2010 12:25

Ecrit par : Cui cui administrateur associé du blog | samedi, 10 avril 2010 09:22

- Il y a deux choses, pas nécessairement liées :

[fin du comm]

1. "[...] il est très peu productif [et il envoie très peu de billets...]"

2. "On ne peu[t] laisser un seul individu tuer ce blog".
- Si on est moins excessif, on peut aussi dire, qu'il fait le "ménage" (ou le "tri") chez les commentateurs...

Ou pour aborder le problème autrement, comme avec le "comité invisible", notre badousien préféré fait-il du "sabotage" ?-D Après, au sujet des motifs d'agressivité chez le libraire dialecticien, c'est une autre histoire :-]

["il a fait disparaître, à cause de son terrorisme intellectuel, sa jalousie frénétique, son agressivité, sa persuasion d'avoir toujours raison et son accueil pourri les 3/4 des gens qui commentaient : c'est un véritable désastre."

Début du comm Ecrit par : Cui cui administrateur associé du blog | samedi, 10 avril 2010 09:22]

-----

Ecrit par : nef des fous | samedi, 10 avril 2010 10:07

- Euh... Ecrit par : nef blonde ?-DDD

-----

Ecrit par : cui cui fit l'oiseau | samedi, 10 avril 2010 10:19

"Je voudrais également dire à Albin Didon que tu détruis systématiquement à chaque billet"
- Euh, 'faut pas le dire trop fort, mais... ça ne me gêne pas du tout ! Car, comme on le sait tous : "la bave du crapaud n'atteint pas la blanche colombe" :-]

&

"que moi, j'apprécie ces billets et que je le remercie infiniment de participer à notre aventure."
- Euh, "de rien" :-] car cette "aventure" me plaît tout autant. Euh, c'est nef qui en parle le mieux, hein !-]

Cf. Ecrit par : nef des fous | samedi, 10 avril 2010 11:36 + Ecrit par : nef des fous | samedi, 10 avril 2010 11:51

&

"J'ajoute que son style est parfait"
- Oh, n'exagérons rien : je n'aurais jamais le Goncourt !-]

&

"et que j'aime la vie qu'il met dans ses billets et [c]e qu'il nous dit."
- Merci.

&

"Ceci dit sans flagornerie : je lui tire mon chapeau de continuer sous les quolibets du pompeux libraire et l'indifférence des autres."
- "l'indifférence des autres" ?-D Ou "la discrète admiration et la totale dévotion" !-DDD

&

"Moi je te remercie Albin."
- Merci alors : de me lire, de m'apprécier... et de me l'avouer !-] Mais, cela ne suffira pas pour que l'on couche ensemble !-DDD

&

"Tes critiques systématiques, Urbain, font peur à ceux qui voudraient s'essayer à l'écriture..."
- Disons : probablement, "à qui souheterait - modestement - poster par ici"...

&

"[...] Tu veux tout détruire sans être capable de proposer une solution cohérente pour reconstruire."
- Je ne suis pas sûr qu'il faille toujours avoir des "propositions" pour "reconstruire" (après avoir "détruit"). La "reconstruction" peut quand même se faire d'elle-même ; petit à petit. Je serais même favorable à la "pure et simple destruction", euh, quand on a l'intuition (ou la certitude) que "ça ne va pas !"

&

"Ta tête est bien (?) pleine"
- Euh, comme disait Montaigne : "il vaut mieux avoir la tête bien faite, que bien pleine" :-]

-----

Ecrit par : nef des fous | samedi, 10 avril 2010 10:05
"Je rappelle à tous que sur leur mulot, ils ont une petite roulette, qui peut agréablement et simplement, permettre de passer outre [...]"
- Euh, pas vraiment sûr de l'efficacité de la "politique de l'autruche"...

-----

Ecrit par : cui cui fit l'oiseau | samedi, 10 avril 2010 10:40
"Quand je lis les nombreux blogs ou chaque auteur, même s'il écrit un billet merdique, est estimé."
- Oui, mais, si on attend ce genre de "commentaires" [et, pour ce genre de billets ;-], on ne perd pas grand-chose...

&

"[...] et que moi, qui me défonce grave, ne reçois jamais ne serait-ce qu'une remarque gentille sur ce blog de merde."
- Hum...

-----

Ecrit par : nef des fous | samedi, 10 avril 2010 10:57

"Je ne suis ni flic, ni ma[î]tresse d'école, ni r[é]dac chef."
- Devinette : que suis-je ?-]

&

"De toutes façons, pour une fois il convient d'écouter la voix de Cassandre, toute autre solution entrainera d'une manière ou d'une autre la fin de ce blog. Déjà quand j'ai vu que l'on "bannissait" sly, j'ai su que la tentation serait grande de demander d'autres têtes [...]."
- Gag : sur mondiovision, il y a "Zemmour = Guillon" ; et, ici, c'est "Sly = Urbain" :-DDD [au passage, on appelle ça aussi : "amalgame" :-]

Blague à part, l'un des problèmes de ce que l'on appelle la "liberté d'expression", c'est moins la "liberté" (souvent "contrôlée"), que l'expression. Or, quels discours (infects) tiennent des gens comme Zemmour (ou Sly)... et que disent (ou révèlent) des personnes comme Guillon ou Urbain ?

&

"[...] J'en ai marre d'avoir raison."
- Oh, la la la... elle a la grosse tête !-]

&

"Vous êtes tous pareils, il vous faut un petit chef qui impose des règles, accorde les bons et mauvais points, quand vous n'en avez pas vous prenez à témoin l'assemblée virtuelle afin de former des partis."
- Euh, c'est pas un problème de nano-chef, ici, mais effectivement de règles ; disons, de courtoisie (et pas seulement dans l'enceinte du Village)...

&

"[mais je me suis battue pour une chose] : "Emancipez-vous les uns les autres, comme je vous ai émancipé."
- Réponse à la devinette : Jésus !-]

-----

Ecrit par : cui cui fit l'oiseau | samedi, 10 avril 2010 11:10

"SI RIEN N'ÉVOLUE, JE NE VEUX PLUS PARTICIPER AU BLOG DANS UNE TELLE AMBIANCE."

&

("Alors démerdez-vous !")
- Euh... "Faisons l'amour, pas la guerre" !-DDD

Écrit par : albin - didon | samedi, 10 avril 2010 13:00

Ecrit par : albin - didon | samedi, 10 avril 2010 13:00

J'ai cloné Marx et Jésus, t'as raison j'ai la grosse tête;-)))

Écrit par : nef des fous | samedi, 10 avril 2010 13:21

Ecrit par : nef des fous | samedi, 10 avril 2010 12:02

"...émancipé de toutes considérations... personnelles..."

Je pensais plutôt ( non sans une certaine errance conceptuelle :-) ) à l'économie libidinale du commentateur.

D'un autre coté, si ça peut épargner quelques hématomes, une fois l'écran éteint, au toutou ou à madame ( ou monsieur ), et si, bien entendu, et dans le même temps, au bout du fil, le commenté, éventuellement frustré, parviens à s'abstenir, lui même, de tous sévices sur son entourage...

Faut voir...

Mais

Écrit par : patrice | samedi, 10 avril 2010 13:53

Ecrit par : albin - didon | samedi, 10 avril 2010 13:00

Lire ou relire Karl Krauss
"On ne peut pas imaginer une démocratie moderne sans la liberté de la presse. En même temps, il faut se demander ce qu'on entend exactement par ce terme. Le "droit d'informer et d'être informé" n'a de sens que si l'on se pose dans le même mouvement la question : de quoi ? et pour quoi ? A défaut, l'information a si peu de sens que l'on parlera d'atteinte à la liberté de la presse à propos de tout et n'importe quoi, on n'informera plus de ce que les gens ont réellement à savoir, mais de ce qu'ils ont envie de savoir, ce qui ne répond pas à la même exigence. Les sujets d'intérêt les plus méprisables, les plus dérisoires, les plus infantiles sont ainsi mis sur le même plan que les faits qu'il est indispensable de connaître. Bref, une liberté d'informer et d'être informé qui s'applique à tout et à n'importe quoi est-elle encore une liberté ou une forme d'asservissement des esprits?"

Écrit par : nef des fous | samedi, 10 avril 2010 13:56

Ecrit par : patrice | samedi, 10 avril 2010 13:53

Dans cette économie libidinale du commentateur, la testostérone est quand même la monnaie de référence, l'étalon or si je puis me permettre, donc le (ou Monsieur) n'est là que par pure politesse, il me semble;-)))))

Écrit par : nef des fous | samedi, 10 avril 2010 14:01

On ne peut pas dire que je vous ai offert énormément de billets, mais je me suis battue pour une chose :
Emancipez-vous les uns les autres, comme je vous ai émancipé.

Ecrit par : nef des fous | samedi, 10 avril 2010 10:57

Ha ha émancipation, le paradis des laïcs semble-t-il, mais vous l'êtes émancipés, et naturellement vous vous déchirez, c'est ça aussi l'émancipation, une bataille ridicule d'égo....on ne peut rien contre les idées fausses...allons mes frères et soeur prions le seigneur des mondes et retrouvons l'humilité devant l'eternel...amen !

Écrit par : frère odm | samedi, 10 avril 2010 14:15

héhé

Écrit par : frère odm | samedi, 10 avril 2010 14:19

Ecrit par : albin - didon | samedi, 10 avril 2010 13:00

Pour les règles de courtoisie, en raison de l'âge de certains participants et de leur choix de pseudo fort civil, je m'imaginais que l'apprentissage était préexistant à la venue sur ce blog;(((

Écrit par : nef des fous | samedi, 10 avril 2010 14:20

Ecrit par : nef des fous | samedi, 10 avril 2010 14:20

émancipation semble rimer avec émasculation pour maman nef.....remarquons que cette tournure d'esprit est en adéquation avec l'abominable guerre des sexes dans laquelle veulent nous entrainer les émancipateurs réunis...enfin j'dis ça....c'est pour animer un peu....

Écrit par : frère odm | samedi, 10 avril 2010 14:24

Ecrit par : frère odm | samedi, 10 avril 2010 14:15

Donc on peut en déduire que selon toi la soumission ( aux inepties crédules en tous genres) nous émancipera de l'émancipation, que tu vois comme sorte de libération des égos adverses ( et donc aussitôt en conflit ) ?
Si ton analyse avait quelque fondement, le prozac ( ou le bromure ) pourrait aussi bien faire l'affaire que "le seigneur des mondes ".

Écrit par : urbain | samedi, 10 avril 2010 14:24

enfin j'dis ça....c'est pour animer un peu....

Ecrit par : frère odm | samedi, 10 avril 2010 14:24

ça anime peut-être, mais c'est assurément très con.

Écrit par : urbain | samedi, 10 avril 2010 14:26

Ecrit par : frère odm | samedi, 10 avril 2010 14:15

Indique-moi plutôt dans quelle paroisse, il faut que j'aille acheter un cierge pour ramener la paix ici-bas ?

(pendant tu y es, envoie l'adresse au pape il me semble en avoir besoin)

Écrit par : nef des fous | samedi, 10 avril 2010 14:27

Ecrit par : urbain | samedi, 10 avril 2010 14:26

Très cher gardien, inutile de calmer votre acrimonie sur l'humble serviteur de Dieu que je suis !

Écrit par : frère odm | samedi, 10 avril 2010 14:28

Ecrit par : frère odm | samedi, 10 avril 2010 14:24

Si j'étais toi en ce moment je ferai profil bas en ce qui concerne le sexe et vers quel chemin il nous entraîne.

Écrit par : nef des fous | samedi, 10 avril 2010 14:31

Ecrit par : frère odm | samedi, 10 avril 2010 14:28

Aucune acrimonie mon bon frère et surtout pas à votre encontre.
Je présume d'ailleurs que vous ne pensiez pas sérieusement votre petite saillie balourde sur "l'abominable guerre des sexes" . Juste une petite provoc de "male chauvinist pig".

Mais mettez vous dans la tête, en vos période sobres et lucides, que jésus ne sauve plus personne et que la clef de l'avenir de l'homme est dans la puissance des femmes.

Écrit par : urbain | samedi, 10 avril 2010 14:36

Ecrit par : urbain | samedi, 10 avril 2010 14:24

Il est clair que si l'église avait été fondée sur le bromure, plutôt que sur Pierre, ses poutres se seraient moins égarées dans les caleçons des enfants de choeur;-)))

Écrit par : nef des fous | samedi, 10 avril 2010 14:41

Mais mettez vous dans la tête, en vos période sobres et lucides, que jésus ne sauve plus personne et que la clef de l'avenir de l'homme est dans la puissance des femmes.

Ecrit par : urbain | samedi, 10 avril 2010 14:36

Et l'impuissance des hommes ?

Ecrit par : nef des fous | samedi, 10 avril 2010 14:31

Maman nef qu'entendez vous par la ?
Pierre Dac aurait certainement rajouté -"pas grand chose" mais la taille du pavillon determine quand même la faculté d'entendement elle même suspendu au mouvement des lèvres.....De profundis clamavi ad te, Domine !

Écrit par : frère odm | samedi, 10 avril 2010 14:46

A ce propos je conseil aux internautes la visite du site du label musical "ZOB MUSIQUE" site du groupe punk montpellierain "Tulaviok" ici http://www.tulaviok.com/

Une conséquence de l'émancipation sauvage pronée dans ce blog...j'imagine ?

Écrit par : frère odm | samedi, 10 avril 2010 14:55

Ecrit par : frère odm | samedi, 10 avril 2010 14:46

Un quarteron de bons catholiques vient de rejoindre le paradis.

Nous verrons si la Pologne se remettra de la disparition de tous ses hommes si importants.

http://www.lemonde.fr/europe/article/2010/04/10/l-avion-du-president-polonais-s-ecrase-en-russie_1331587_3214.html#ens_id=1331592

Amen

Écrit par : nef des fous | samedi, 10 avril 2010 14:55

Je ne peux resister à vous faire perendre conscience de la dépravation de ces âmes perdues, je parle du groupe tulaviok et de cette ritournelle satanique dont je vous livre les paroles :

11 - DE PROFONDIS

REFRAIN
De Profondis Morpionibus (X 4)

Oh Muse prête-moi ta lyre
Afin qu'en vers je délire
Sur le combat le plus fameux
Qui se déroula sous mes yeux...
Dans un vagin de forte taille 600 mille poux livraient bataille
A leur égal des morpions
Qui défendaient l'entrée du con...

REFRAIN

La bataille fut gigantesque
Tous les morpions périrent ou presque
A l'exception des plus trapus
Qui s'accrochaient aux poils du cul...
Le commandant d'une escouade
Voyant périr ses camarades
Cria "Morpions nous sommes foutus
Faisons une charge au trou du cul"

REFRAIN

Un morpion motocycliste
Prenant mon cul pour une piste
Vint prévenir l'état major
Que le capitaine était mort
Alors les dames morpionnes
Lui tressèrent une couronne
Avec les poils du cul du con
Où on lisait cette inscription

REFRAIN (bis)

Écrit par : frère odm | samedi, 10 avril 2010 14:56

Que Dieu me pardonne et accueille en son sein les pauvres âmes polonaises sûrement victimes d'un complot communiste, on ne les changera pas ces vils cocos!

Écrit par : frère odm | samedi, 10 avril 2010 14:59

Ecrit par : nef des fous | samedi, 10 avril 2010 14:41

Oui, le vin de messe ne suffit pas...
et même parfois le contenu des "burettes" a une fâcheuse tendance à ne pas donner que le sang du christ !

Écrit par : urbain | samedi, 10 avril 2010 15:49

La démesure de l'Inde, la corruption médiatique là-bas se compte en kilos d'articles

http://www.lemonde.fr/international/article/2010/04/10/la-credibilite-de-medias-indiens-ebranlee-par-des-accusations-de-corruption_1331622_3210.html

Écrit par : nef des fous | samedi, 10 avril 2010 15:55

"un tout petit village émancipé de toutes considérations financières, personnelles, d'audience...
Ecrit par : nef des fous | samedi, 10 avril 2010 11:36"

Merde ! Ce doit être la soeur jumelle de Nef qui se réjouit auprès de moi au téléphone des audiences...

Tu veux plaire à Urbain, ma chère Nef ?

Raté.

Et le ravi qui répond

Ecrit par : nef des fous | samedi, 10 avril 2010 11:36
+ 1
Toujours avec toi ( et agathe , qui nous manque ) sur cette "ligne" nef.
Ecrit par : urbain | samedi, 10 avril 2010 11:44

Alors les filles, sur l'audience et la montée de l'audience, de deux choses l'une ? Ou vous mentez à Urbain ou vous me racontez des histoires !

C'est mal de mentir.

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | samedi, 10 avril 2010 16:10

Et l'impuissance des hommes ?

Ecrit par : frère odm | samedi, 10 avril 2010 14:46

Elle est bien moins redoutable que leur néfaste puissance, et assurément n'augure rien de mieux que ce à quoi elle nous a menés jusqu'ici .

Ce sont les femmes qui émanciperont les hommes, quand elles se seront elles-mêmes complètement émancipées.

Écrit par : urbain | samedi, 10 avril 2010 16:13

Ecrit par : albin - didon | samedi, 10 avril 2010 13:00

J'apprécie ton humour, Albin

@Nef

Faudrait peut être que tu t'émancipes publiquement de l'ascendant d'Urbain.
Ce ne serait pas du luxe... Et par là même, tu mettrais tes citations en application.

Écrit par : Cui cui fit l'oiseau | samedi, 10 avril 2010 16:17

no comment ...
( si : !!!! )

Écrit par : urbain | samedi, 10 avril 2010 16:21

Ce sont les femmes qui émanciperont les hommes, quand elles se seront elles-mêmes complètement émancipées.
Ecrit par : urbain | samedi, 10 avril 2010 16:13

Quel tissu de banalités !

Ma parole, Urbain tu dragues !

Comme disait Aragon la femme est l'avenir de l'hoooommmmmmmmmmmeuuuuuuuuuuu.

Urbain joue son séducteur avec des appeaux usés ;-)))

Mouarffff mouarffff mouarfffff !

L'émancipation ? le mot de la langue française que je trouve le plus creux !

Écrit par : Cui cui fit l'oiseau | samedi, 10 avril 2010 16:26

Pathétique ...
bon courage nef.
à +

Écrit par : urbain | samedi, 10 avril 2010 16:29

"Pathétique ..."
Ecrit par : urbain | samedi, 10 avril 2010 16:29

J'espère qu'on trouve des dictionnaires de synonymes dans ta librairie. Au passage, pense à les utiliser.

Je vais re-bosser.

;)

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | samedi, 10 avril 2010 16:41

"Chaque billet, chaque commentaire est un petit miracle et c'est fragile un miracle. C'est précieux et rare également, dans cette blogosphère qui est en train de s'organiser, de se penser, de se congratuler, de s'auto-promouvoir, de s'auto-réguler, un tout petit village émancipé de toutes considérations financières, personnelles, d'audience...
Ecrit par : nef des fous | samedi, 10 avril 2010 11:36"

Outre la belle première phrase, la suivante m'interpelle malgré l'énorme travail qui me reste à faire.

Je commente ton passage sur la blogosphère car j'en ai un peu marre de certain poncifs véhiculés par certains sur le Net.

Non, il n'y a ni limites, ni classification sur le Net. On peut trouver des blogs un peu commerciaux excellents d'autres à mourir , des blogs du top wikio très bons, d'autres à chier, des blogs avec grosse audience à chier et d'autres superbes. Des blogs merdiques sans audiences et d'autres excellents.

Tous ces critères (audience, commercial, wikio, auto congratulation, organisation) ne préjugent en rien de la qualité du contenu.

J'apprécierais qu'au Village, on cesse de penser qu'audience rime avec mauvaise qualité. C'est un lieu commun absurde et ridicule fort évidemment improuvable !

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | samedi, 10 avril 2010 17:20

Ecrit par : cui cui fit l'oiseau | samedi, 10 avril 2010 17:20

Je n'ai pas du être claire.

Je ne pense pas qu'audience et manque de qualité vont de pair.

En revanche je pense que si l'on recherche l'audience et que l'on écrit en fonction de cela comme dit Karl Krauss : " on n'informera plus de ce que les gens ont réellement à savoir, mais de ce qu'ils ont envie de savoir, ce qui ne répond pas à la même exigence. Les sujets d'intérêt les plus méprisables, les plus dérisoires, les plus infantiles sont ainsi mis sur le même plan que les faits qu'il est indispensable de connaître."

Je me réjouis sincèrement quand tu as de l'audience ou quand un billetiste a de l'audience, surtout s'il(elle) ne l'a pas recherché, n'a pas écrit en fonction de cela, pourquoi serions nous dépendants des désirs d'un public (fictif/ imaginaire/ rêvé) et non de notre envie d'écrire de telle façon sur tel sujet ?

Écrit par : nef des fous | samedi, 10 avril 2010 17:40

Et là on est d'accord !

Mais honnêtement, est ce que quelqu'un d'entre nous recherche l'audience à tout prix ?

Je n'en vois pas un !

Si l'audience arrive chez nous, c'est fortuitement et n'en déplaise au libraire bâté, je m'en réjouis outrageusement !

D'autant que je suis bien incapable de savoir ce qui va plaire ou non.
Et qu'aucun billetiste, ici, ne produit du sexe, du scandale, de la polémique à 2 balles, et presque jamais de l'actualité chaude pour attirer le chaland !

Mais à force de braire l'âne finit par recevoir quelques coups de trique bien mérités...

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | samedi, 10 avril 2010 19:40

C'est l'heure de ton prozac.
( l'heure où les ânes vont braire )

Écrit par : urbain | samedi, 10 avril 2010 20:05

C'est l'heure de ton prozac.
( l'heure où les ânes vont braire )
Ecrit par : urbain | samedi, 10 avril 2010 20:05

Quand ?

OUI QUAND, mon cher Urbain changeras tu de slogans ?

Comment se fait il que tel le perroquet, depuis des lustres, tu répètes inlassablement les mêmes expressions, les mêmes slogans ?

Ton pauvre esprit ne serait il régi que par ton cerveau reptilien ?

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | samedi, 10 avril 2010 20:56

Ecrit par : La question qui tue | vendredi, 09 avril 2010 21:09

Un peu de spécularité et c'est reparti.

Écrit par : Richard Rô(r)ti | samedi, 10 avril 2010 21:00

Ecrit par : Richard Rô(r)ti | samedi, 10 avril 2010 21:00

Dieu merci ces choses là sont un peu démodées ( comme c'est le lot de toutes les modes ), et ce qui repart ( ici et de là) ne vise ni très loin ni très haut .

Je doute que cuicui sache plus que moi ( ou toi) ce que c'est que d'être une chauve-souris, mais je conjecture qu'il ne s'en préoccupe pas davantage, tout absorbé à composer avec ses compulsions contradictoires ( et contrariées ) et les frustrations induites . Mais sans doute il sait (et ressent), bien mieux que nous, "what it is like to be a cuicui"

D'un point de vue spéculaire on pourrait constater simplement que c'est un bouton sur lequel il suffit d'appuyer et qui déclenche la mise en route d'une rengaine un peu grinçante comme sur un vieux pianola aux soufflets rapiécés.
Mais il y a bien autre chose , assez douloureux sans doute .

au fait : www.decitre.fr/livres/Longevite-d-une-imposture-Michel-Foucault.aspx/9782910386351

vient d'être réédité et "mis à jour" .

Écrit par : urbain | samedi, 10 avril 2010 22:11

Ecrit par : Richard Rô(r)ti | samedi, 10 avril 2010 21:00

Comme le dit Jacques Humbert (BOB) dans "le miroir aux allumés" série noire : "les hommes sont comme les miroirs, il y a ceux qui réfléchissent et ceux qui nous les brisent."

Cher ami, vous avez, avec votre subjectivité relative, éclairé notre conversation comme l'aurait fait le phare de notre pensée française, l'immense Béchamel. Et surtout votre présence devrait occuper utilement notre libraire bien que je constate qu'il réussit à convoquer Nagel pour en remettre une couche à cuicui.


Ecrit par : cui cui fit l'oiseau | samedi, 10 avril 2010 19:40

Ben ouais on est d'accord vieille buse. Tu t'NRVes après moi comme si nous n'étions pas d'accord.

Écrit par : nef des fous | samedi, 10 avril 2010 23:10

Ecrit par : nef des fous | samedi, 10 avril 2010 23:10

Ô, merci d'avoir éclairé la mienne, de condition.
Tout enfin se fait jour en moi.
Amen.

Écrit par : Mimi Roir | samedi, 10 avril 2010 23:55

Ecrit par : Mimi Roir | samedi, 10 avril 2010 23:55

La psych-analyse certainement plus consistante que l'analytique "spéculaire", mais les miroirs et les écrans ne sont pas que des métaphores commodes pour les commentateurs du "je".
Et puis surtout nous n'en sommes plus, depuis longtemps et n'en déplaise à certain(e)s, à ce "stade" .
C'est un rapport épistolaire qui s'établit, où les mots, d'abord, "veulent" ( à proprement parler ) "dire" quelque chose.
Un vouloir parfois entravé , voire contrarié, au point que seule cette contrariété subsiste.

Écrit par : urbain | dimanche, 11 avril 2010 09:35

Ecrit par : nef des fous | samedi, 10 avril 2010 23:10

Ma foi, les "couches" je n'en suis plus non plus à ce stade là, et en principe je n'y reviendrai, peut-être , que bien plus tard .
Je parle pour moi, naturellement.

Écrit par : urbain | dimanche, 11 avril 2010 09:42

Ecrit par : urbain | dimanche, 11 avril 2010 09:35

La psychanalyse, c'est pas bien.

Écrit par : Michou Onfray | dimanche, 11 avril 2010 11:38

Sans blague, Eugène Terre'Blanche, c'est un pseudo, non ?

Écrit par : Le non dû perd | dimanche, 11 avril 2010 11:41

Ecrit par : Michou Onfray | dimanche, 11 avril 2010 11:38

Oui, lui il a pas tué le père, aux dernières nouvelles il aurait assassiné freud ( mais "involontairement" ) ...

Les nietzschéens de gauche sont capables de trucs comme ça ( et d'autres encore plus "spectaculaires" ) .

Écrit par : urbain | dimanche, 11 avril 2010 14:44

Ecrit par : Le non dû perd | dimanche, 11 avril 2010 11:41

Voilà un reboinnngdissement qui ne manquera pas de titiller Michou Onfray ; forclusion, stade anal et autres billevesées...

www.20minutes.fr/article/397024/Monde-Eugene-Terre-Blanche-assassine-pour-une-tentative-de-sodomie.php

Écrit par : L'inonde Huppert | dimanche, 11 avril 2010 17:44

Rappel bienvenu :

www.plumedepresse.net/spip.php?article1391

Et ce premier commentaire :

"Selon une rumeur il y aurait une souscription pour offrir un Tupolev à Sarkozy."

Allons, allons, avouez, qui n'a pas pensé à un truc comme cela...

Écrit par : gronavion | dimanche, 11 avril 2010 18:19

Ecrit par : L'inonde Huppert | dimanche, 11 avril 2010 17:44

Michou alias michel con frais , ne se laisse pas si facilement abuser par ces trompeuse apparences .
Authentique double spéculaire de béchamelle , il avait déjà précédé son altier égo sur la piste des néo-kantiens du paraguay ( attention c'est du gronivo radiovisé , érudits sensibles à fraiche connerie je vous recommande de vous abstenir ):
www.dailymotion.com/video/x6mr7e_onfray-sur-kant_webcam

Nul doute que sur freud et tout le toutim de l'inconscient il a déjà fourbi son arsenal con-septuel ( et nietzschéen de gauche ) .

Écrit par : urbain | dimanche, 11 avril 2010 18:37

Et pendant ce temps-là , en loucedé :

www.lemonde.fr/depeches/?seq_id=3210&cont_dep_id=60&dep_id=42151980#top

On peut dire qu'ils ont de la suite dans les idées ceux-là ...
et ça na pas l'air de susciter une émotion considérable, il est vrai que les gronavions russes qui tombent pleins de dirigeants polonais c'est sans doute plus intéressant .

Écrit par : urbain | dimanche, 11 avril 2010 18:44

Quelqu'un se dévoue pour faire passer ça à béchamelle :

www.wmaker.net/philobalade/photo/1509941-2012158.jpg

que notre pétulant danube de la pensée puisse tenir son rang face à son challenger con frais .

Écrit par : urbain | dimanche, 11 avril 2010 18:50

Si seulement l'air force one de notre nano président pouvait être un tupolev...

Écrit par : nef des fous | lundi, 12 avril 2010 09:29

Ecrit par : nef des fous | lundi, 12 avril 2010 09:29

D'après air rance ça marche aussi avec les air-buses, d'autant qu'au dernières nouvelles le gronavion n'y est pour rien.
Sans doute une nouvelle ramification du complot datiesque, qui par quelque obscur et inexplicable détour a recruté et perverti un pilote suicide polonais ( probablement un crypto-islamo-gauchiste fou , séduit par les charmes sulfureux de la milady mauresque des beaux quartiers).
Tu peux donc encore espérer.
Mais pour ma part je ne souhaite pas une telle fin pour notre gnome des jardins de l'Élysée.
Trop cruelle et surtout trop honorable et donc finalement flatteuse.

Écrit par : urbain | lundi, 12 avril 2010 09:59

Sans compter les dégâts collatéraux ...

Écrit par : urbain | lundi, 12 avril 2010 10:00

Ecrit par : urbain | lundi, 12 avril 2010 10:00

Balkani + le medef, slurp

Écrit par : nef des fous | lundi, 12 avril 2010 11:38

Ecrit par : nef des fous | lundi, 12 avril 2010 11:38

Oui, vu sous cet angle ...
mais alors il faudrait plutôt imaginer que la perfide dati séduise le commandant du yacht de bolloré et le circonvienne de manière suffisamment convaincante pour qu'il aille se jeter sur un récif ou se perdre dans le triangle des bermudes, avec toute la clique à bord.
Ils sont plus souvent dans ce genre d'équipage ( putativement occupés à partouzer entre deux parties de poker ) que tous bord de france force oine à supporter les trous d'air, les humeurs et les blagues de bouffon .
Ils iraient tous rejoindre maxwell avec l'aide du maussade ( qui naturellement aurait également été circonvenu par la méphitique dati )

Écrit par : urbain | lundi, 12 avril 2010 11:50

tous à bord de france force oine ...

Écrit par : urbain | lundi, 12 avril 2010 11:51

Ecrit par : urbain | lundi, 12 avril 2010 11:50

Ayons une pensée émue pour les hôtesses de l'air qui se retrouveraient coincées sur une ile déserte avec Balka-nique.

Écrit par : nef des fous | lundi, 12 avril 2010 13:18

Elles peuvent peut-être fonder quelque espoir de salut dans la manifestation d'une variante encore mal connue du ventre mou des Balkans, celle dite du "bas-ventre mou" des balkanys .

Écrit par : urbain | lundi, 12 avril 2010 15:15

Cette phrase merveilleuse de Robbie Bach, responsable des produits grand public de Microsoft, lors de la présentation d'un nouveau téléphone "spécialement destiné au marché des jeunes amateurs de réseaux sociaux" :

"En travaillant en étroite coopération avec nos partenaires, nous avons vu qu'il manquait un portable spécialement pour cette génération sociale, un téléphone qui permet facilement de faire partager sa vie à tout instant."

Écrit par : C'est gai, là... | lundi, 12 avril 2010 22:09

qu'est-ce qu'une "génération sociale" ?

Écrit par : urbain | lundi, 12 avril 2010 22:23

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu