Avertir le modérateur

mercredi, 31 mars 2010

soup – opera(i) [4/6]

 


 

0.jpg

- Euh, non. Mais, il y a « les porteurs du virus » – VIH.

- Il n’y a plus d’opération médicale…

- Pfff, depuis longtemps dépassé !!! Il y a : les « interventions chirurgicales » !

- Pas plus de déformations physiques à la naissance…

- …mais des « malformations ».

- Il y a une fortune du préfixe « mal » dans la LQR.

- Oui. Ça a commencé avec ça, et puis, ils l’ont mis à toutes les sauces : la « malnutrition », la « mal-bouffe », la « mal-traitance » ! les « malversations » – euh, ça, c’est dans la pratique ! – le « mal-logement », le « mal-être »…

- Il y avait « bien-être ». Il y avait « malaise social ». Mais il manquait celui-là !

- Dans les préfixes, il y a « alter »… comme dans « alter-mondialisme », qui renvoie à vaguement à « alter ego ».

- Yeah ! Fini : plus de communistes ! Vive les « altermondialistes » et leurs copains « anticapitalistes » – « primaires », forcément ! Et pourquoi « anti » ? Parce que les islamo-gauchistes sont trop cons pour avoir un programme de vie en commun. Même pas foutus d’être « pro » – ha ! « pros » – c’que tu veux, hein !

- Très fort, les préfixes ! « alter », « anti », mais aussi « ultra » ! comme dans « ultra-gauche ». C’est-à-dire : plus extrême que l’extrême gauche ! C’est le nec… plus ultra ! A droite, ils ont seulement droit à « ultra-libéralisme ».

- Wouoh, les nuls ! Et avant ça, il y avait les « super- », « hyper-marchés »…

- Ils ont fait « méga » !

- « méga » ? « méga-marché » ?

- Non : « megastore » ! Eh, oui ! toujours penser aux anglicismes !

- Méga-octets… « nano », aussi !

- « Nano-mètre », « nano-technologie », « nano-robots ». Euh, il y a des « nano-peds » aussi, dans Hulk

- « Nano-président » !

- Ha ! très fort, dans les sphères du pouvoir ! Il n’y a plus d’ « argent sale », mais de l’ « évasion fiscale ».

- C’est le pognon, qui se fait la malle !!!

- Et il a son petit cousin : le « paradis fiscal », pour les méga-riches qui ne sont pas très partageurs.

- Et hop ! On a des crapules, qui ont trouvé leur place au paradis… fiscal !

- D’ailleurs, il n’y a plus de « corruption »…

- Non : il y a des… « affaires » !

- Est-ce que le trafic d’influences, ça existe encore ?

- Non, il y a les lobbies…

- Et de l’espionnage industriel ? Des « fuites d’informations » ?

- Non : des « délits d’initiés »…

- Oh, des « délits » ? C’est pas si grave alors…

- Ah, cette application des « agents de la force publique » à traquer la petite délinquance dans les rues mal famées, et la facilité qu’ils ont à fermer les yeux sur la délinquance à col blanc !

- Il n’y a plus de misère, ni de pauvreté…

- Non : des personnes de « milieux modestes » ou « défavorisés ». Des « exclus » et de l’ « exclusion ».

- Oui, mais pas d’inclus, ni d’inclusion ?!!

- Non, mais de l’ « insertion » !

- Tu m’étonnes ! Ils se font tous… bien insérer !!!

- Il n’y a plus de riches, mais… des grosses fortunes !

- Bah, il y en a à qui la fortune sourit !

- Surtout ceux qui ont les dents longues !

- Avant on disait encore « sans abri » : ils ont dû trouver que c’était idiot, puisqu’on peut toujours trouver à s’abriter.

- Dire que ça a remplacé « sans logis » ; alors qu’on en croise… qui logent dans des cartons !

- Maintenant, on dit « S.D.F. » pour « sans domicile fixe »…

- Bah, au moins, il n’y a plus de clochards !

- Ce qui me scie, c’est que ces personnes qui sont marginalisées, écartées de la société, ils emploient pour eux cette terminologie ; se les approprient ! Pour se présenter, ils disent : « Je suis S.D.F. ». Ils se définissent en premier lieu par un sigle, et surtout par un état de privation : le fait de ne pas avoir de logement.

- Le sigle les anéantit dans leur être.

- EDF… GDF… SDF ! On dirait une entreprise publique !

- La plus grande de France : tous les ans, elle recrute !!!

- L’acronyme, c’est comme le type qui dit qu’il est « RMIste », ou « RSAste », comme si c’était son activité principale ! Au lieu de dire qu’il bénéficie d’une allocation.

- Tu as vu, il n’y a plus de « vieux »…

- Des retraités ?

- Mais non ! on dit : « les personnes du troisième (ou quatrième) âge » ! Remarque, on les « place en maisons de repos »… mais, on ne les fout plus à l’hospice ! Mais, comme certains dépassent les cent ans, maintenant, qu’est-ce qu’on dit ?

- « Merci Mamie Nova. » ?

- Mais non ! On dit – ta-dam ! – « seniors » !

- Nooon ?!!

- Sí ! se-ñor !

 

 

254333804_2c1e92cfb6.jpg

par Albin Didon

 

 

 

 

 

 

 

 

lundi, 29 mars 2010

Préparons nous pour le grand soir apocalyptique du 30 mars 2010 !

Mes bien chers amis lecteurs,

 

NON !

Contrairement à ce que vous pensez, ce titre alarmiste ne signifie ni de la prévision d'un mouvement insurrectionnel ni celle d'un soulèvement révolutionnaire. Phénomènes si souvent évoqués et désirés mais jamais au rendez-vous.

Je profite des dernières heures (entre 18 et 42 depuis la publication de ce billet) qui nous restent à vivre pour vous déclarer combien je vous ai aimé.

Vous tous ; amis, ennemis, indifférents, moches, belles et beaux, intelligent(e)s, connes et cons, bessonniens aux mentons de fouines et aux yeux fuyants, fachos, réacs, gauchos, anars, sans opinion, niais, sarkozistes, zemmourien à dire mais logorrhéique, aphatiques limités donneurs de leçons, duhameliens apathiques, chazaleux à prompteurs, aubristes sans charisme, ségolénophiles habités, tricheteurs aux ordres du marché, Lefebvreux aux cheveux longs et aux idées courtes, carlistes à la voix de garage, oligarques financiers, économistes libéraux conformistes, abrutis médiatiques , spectateurs de TF1 et de la TNT, blogueurs, commentateurs, délinquants, auvergnats ; bref, mes soeurs et mes frères terriens vous me manquerez beaucoup !

J'entrevois votre air dubitatif : douteriez de ma santé mentale ?

Et bien lisez ces quelques lignes !

15cern.xlarge1.jpg

"AFP - le 23 mars 2010, 12h42

Le Centre européen de recherche nucléaire (Cern) va tenter le 30 mars de recréer le Big Bang à l'origine de l'univers dans son accélérateur de particules LHC, le plus puissant du monde, ont annoncé mardi les chercheurs du Cern.

Les collisions à une puissance inédite de 7 Tev auront lieu dans le tunnel circulaire de 27 km du Cern, enfoui à 100 mètres sous terre entre la France et la Suisse, dans la banlieue de Genève.

Avec deux faisceaux (en sens inverse) de 3,5 Tev( teras electros volts), nous sommes sur le point de lancer le programme de recherches physiques du LHC", a expliqué dans un communiqué Steve Myere, le directeur du Cern chargé des accélérateurs."


Rien de moins !

 

Ouvrage d'apprentis sorciers ?

 

Bien entendu, nul ne connaît réellement les conséquences de cette expérience... Il existe une infime voire une infinitésimale probabilité pour que cette expérimentation dérape. Qui pourrait jurer que les chercheurs du CERN ne risquent pas de créer avec ce big bang la naissance d'un nouvel univers en expansion ?

On connaît la valeur des opinions des experts scientifiques : cette expérience n'a jamais été réalisée avec cette puissance...

On verra bien... Advienne que pourra ! Dieu reconnaîtra les siens comme diront certains.

En fait mon billet commence ici car je n'écris pas ces lignes pour commenter un fait scientifique, qui, bien qu'il me passionne, m"échappe en grande partie.

 

Non, je m'intéresse surtout à ce que nous pourrions bien faire durant cette courte attente du jour et de l'heure fatidique, synonyme de fin du monde.

 

Allez vous vous saoûler pendant les quelques heures à venir ?

Allez vous insulter votre patron et tous ceux qui vous emmerdent ?

Allez vous sombrer dans le stupre, la lubricité et la luxure ?

Allez vous prendre d'assaut, l'Élysée, Matignon et les différents ministères pour occuper les crocs de boucher inutilisés ?

Allez vous enduire de plumes et de goudron, les journalistes people qui se prennent pour des politiques et ne cessent de clamer sur un nombre incalculable de médias pour des sommes considérables leurs avis sur tout comme s'ils en avaient davantage la légitimité que n'importe quel citoyen ?

Allez vous huer ces Zacharias, Messier, Proglio, et autres banquiers et traders qui s'engraissent comme des porcs avec une immoralité cynique pendant que des centaines millions de gens crient famine et des milliards d'autres souffrent ?

 

BigBang.jpg

 

Mais aussi, rêvons :

Devant la fin du monde jugée inéluctable,

imaginez que dans un immense élan de rédemption tous les politiques se prosternent devant les peuples pour leur demander pardon de leur impuissance à modifier le cours des évènements et d'avoir essentiellement postulé à leurs fonctions pour satisfaire leurs ambition personnelles et leur besoin de toute puissance ?

Imaginez les journalistes people s'excusant de leur morgue, de leur omniprésence, de leur médiocrité, de l'étalage de leurs vérités factices et partielles claironnées à tout bout de champ sur tous les médias pour des salaires mirobolants.

Imaginez les cupides Zacharias et Proglio, contrits, recouvert de haillons, à genoux nettoyant les orteils de pauvres sans-papiers.

Imaginez les banquiers et traders rapaces verser spontanémentles 3/4 de leurs rémunérations à l'UNICEF.

Imaginez Obama décidant de rappeler son armée d'Afghanistan et du Pakistan et d'offrir les sommes économisées pour le développement des pays pauvres.

Tout ça pour quelques minuscules heures...

 

Mais... Par Zeus, je vous vois ricaner, mauvais sujets !

Je sens que vous ne croyez guère à cette apocalypse mais encore moins à cette forme de rédemption des classes dominantes.

Pour la 2ème hypothèse, vous avez incontestablement raison mais pour la première, je vous aurais prévenu. Tant pis pour vous !

 

Ceci est peut-être mon dernier billet...

Amis lecteurs du Village des NRV et futurs pulvérisés, à jamais !

 

 

Cui cui fit l'oiseau, aspiré par un trou noir et futur électron-volt libre.


samedi, 27 mars 2010

Allo Mars ? Ici la terre ...

 

 

tv.jpg

 

J'ai lu un article de Libé, il y a quelques temps, qui traitait des relations des PDG de nos belles entreprises en vogue, avec leur progéniture. Le sujet a son importance, comment ces gens qui travaillent tellement plus, peuvent concilier leur vie de famille ? Surprise par l'idée saugrenue du journaliste « C.D. » de cette presse de gauche, je lui conseille vivement d'en faire un bouquin pour contrecarrer les basses préoccupations de cette bolchévique d'Aubenas.

Je n'ai pas été déçue, voici quelques extraits croustillants de leurs déclarations :

Jean-Bernard Levy, Président du directoire de Vivendi "Je considère indispensable de consacrer du temps à mes enfants. Je le fais de deux manières : lors de moments collectifs comme les repas, les fêtes et les vacances en famille, et aussi sur le plan individuel, dans des relations bilatérales avec mes enfants à l'occasion d'une sortie ..." mais aussi « ...Je me suis imposé une seule règle : pas de blackberry sur les pistes de ski ! ».

Pierre Fonlupt, Président du Directoire de Plus SA « Il y a quelques temps, j'ai souhaité déjeuner avec mon fils en tête à tête. Il faut savoir se ménager ce genre de plages plus intimes avec chacun des membres de la famille. J'ai donc sorti mon agenda pour lui fixer un rendez-vous et je lui ai proposé un déjeuner en avril alors que nous étions en Février : je n'avais pas de disponibilité avant. Cet agenda surchargé a généré un grand éclat de rire partagé".

Il suffit de lire ces déclarations ou de connaître ce type de personnages (que j'ai fréquenté, contrainte et forcée dans ma vie professionnelle) pour s'apercevoir que le déferlement des petits gris a bien eu lieu.

Ainsi notre très chère Roselyne a dépensé 670 millions pour une campagne de vaccination inutile. A part des martiens, qui pourrait balancer des sommes pareilles en pure perte alors que des gens n'ont pas de toits ?

Je ne vois pas d'autre explication, l'humain a déserté ces enveloppes depuis des lustres.

Je ne vous apprendrais rien en vous disant que le chef des martiens a malheureusement atterri chez nous, sa soucoupe est garée devant l'Élysée.

Rassurez-vous les vénusiens semblent prendre la relève, la preuve pour nous faire patienter après la politique du pire, ils envoient des messages codés :

« Il aura une vie plus tranquille » …

 

van.jpg

Agathe

mercredi, 24 mars 2010

soup – opera(i) [3/6]

 

 

vapeur_600x450.jpg

 

- Et, face à ça, il y a…

- Face à la « majorité » ?

- Oui.

- La « gauche plurielle » ?

- Mais non !

- …« la majorité silencieuse » ?

- Tu le fais exprès ?!

- Euh, non. Je ne sais pas…

- Les « minorités visibles » !

- Ah, oui : pas discrètes, ces « minorités » !

- Eh, non ! Contrairement, à la « majorité silencieuse » – qui, elle, en plus, est nombreuse !

- Toujours à se faire remarquer, ces minorités : rien que par leur présence physique ! Brrr, ils sont Noirs…

- Non : de couleur !

- Ils portent des voiles…

- Arrrgh ! Des tchadors ! des burqas !!!

- Mais, ce sont des vêtements !

- Ah, non ! Ce sont des signes ostentatoires d’appartenance religieuse !

- Aïe ! C’est vrai que dit comme ça, c’est flippant : « ostentatoires », « appartenance »… C’est de la provocation !

- Ils ne veulent pas s’intégrer !

- Ah, oui : l’ « intégration », on l’oubliait, celle-là ! Ça ne marche que dans un seul sens, hein ! Pourtant, on parle de « diversité », non ?

- Si ! ils disent même : « issus de la diversité »…

- « Bonjour, salut ! T’es quoi, toi ? » - Oh, moi, je suis Allemand. Et toi, t’es né où ? « Oh, moi, je suis issu de la diversité ! ». Bref, ils ne veulent pas dire : « Oh, vous êtes Algérien », ou « Malien » ; ni « d’origine africaine » : ils te font perdre ta nationalité, ton origine… tu es « de la diversité », autant qu’un Chinois ou un... Auvergnat ! Et, ça prétend parler d’ « intégration »…

- En France, on n’a plus de problèmes de racisme…

- Aaaah !!!

- Mais, il y a juste un peu de discrimination…

- Oooooh !

- Oui, mais, ça s’est arrangé : maintenant, elle est « po-si-ti-ve » !

- Aux Etats-Unis, ils ont gommé les problèmes liés à l’esclavagisme, par la « question noire »… Euh, c’est quoi cette « discrimination positive » ?

- De… l’immigration choisie !

- Mais, c’est dégueulasse !!!

- Mais, non ! Tu es quand même d’accord – et tout le monde te le dira – qu’une « loi pour l’immigration choisiee », c’est quand même plus sympa qu’une « loi aggravant le droit des immigrés en France, et la fin du droit d’asile » – même si ça devait recouvrir la même chose… Et puis, au gouvernement, il y a tout plein de personnalités « issues de la diversité », et qui ont été distinguées pour leurs mérites, et qui n’en font pas tout un plat…

- C’est quoi leurs mérites ?

- « Etre femme » ! C’est que ce n’est pas donné à tout le monde… Et puis surtout, le fervent soutien qu’elles ont « manifesté » durant la campagne présidentielle…

- Pour « femme », avant on disait « l’autre sexe », ou le « sexe faible »…

- Si on va dans les problèmes de société…

- …les faits divers…

- On ne dit pas « viols », mais des « abus sexuels »…

- Le type, il ne viole pas : il abuse, c’est tout !

- Encore plus fort, avec les « viols collectifs » ! Ce sont des « tournantes » !

- C’est plus sympa : on met une pièce, et ça tourne !

- Et on ne parle pas de « femmes battues », mais de « violences conjugales »…

- Les histoires de couples, c’est gratiné, aussi ! on ne parle pas de « divorce », mais de « séparation »…

- Et pour les « célibataires » ?

- Il n’y a pas de « célibataires », mais des « personnes seules ». Un homme seul, on dira qu’il est solitaire, mais pour une femme célibataire, on dira qu’elle est « indépendante » ! Et, des fois, on dit « solo »…

- Très peu usité.

- Et puis, on ne dit pas « mère seule » ou « père seul », mais « famille mono-parentale »…

- On va arriver au couteau de Lichtenberg !

- Oui : le couteau sans lame, auquel il manque le manche !

- Dans le domaine médical, il y en a des balèzes, aussi. Regarde, avant on disait que les Français étaient des gros consommateurs de « médicaments ». Maintenant, on dit des « psychotropes »…

- « Médicaments », ça renvoie à la maladie…

- Il n’a plus d’ « impuissance », mais « des troubles de l’érection »…

- Plus personne n’a le Sida aujourd’hui…

- Ah ? Ça y est ?! Enfin ?!

 

 

 

Croixc.JPG

 

 


par Albin Didon

 

 

lundi, 22 mars 2010

élections régionales : retour vers le passé version 2010.

Éh oui les amis !

Comme en 2004, la gauche a largement gagné les élection régionales. Nos amis militants hurlent leur joie.

Et le résultat ?

autruche_politique1.pngComme en 2004 les vieux politicards du sérail socialiste, Delanoë, Hollande, Fabius, Guigou sont venus réciter leurs bréviaires indigents sur les plateaux de télévisions. Manquait plus que Strauss Kahn pour se retrouver comme au bon vieux temps !

De surcroît, avons-nous eu droit à un discours présidentiel anticipé de Ségolène Royal en direct du Poitou.

Ah ! Quelle tristesse, les potes ! Il n'ont donc rien pigé ni retenu : j'ai bien fait de m'abstenir !

La gauche molle sociale-démocrate n'a rien compris. Comme Sarkozy, comme l'UMP, comme les banques, comme les spéculateurs, comme les USA en Afghanistan et en Irak, comme les ultra libéraux des milieux d'affaires, comme les politiques de Bruxelles. Il n'est de pire sourd que celui qui ne veut entendre...

Tout est prétexte pour les hommes en place à s'accrocher à leurs avantages, à leurs idées infirmes et leurs bribes de pouvoir.

Je crains que ce soit foutu pour 2012.

N'a t-on que des socialistes professionnels mités et indéboulonnables à opposer au brutal Sarkozy ?

Alors, avouez que nous sommes bien mal barrés.

Un raz de marée de la gauche en 2004 au régionales, une raclée aux présidentielles de 2007.

Une belle victoire de la gauche en 2010, une bonne correction aux présidentielles de 2012 ?

On prend les mêmes et on recommence : on ne change pas une équipe qui gagne les matchs amicaux et perd les parties essentielles. Les cadres du PS (comme de l'UMP) sont vissés à leurs places avantageuses pendant toute leur existence. Rien ne change dans ce monde de connivence : politique, médias, journalistes, industriels, patrons.

Toujours les mêmes !

Parti de gauche, écolos, gaffe de ne pas vous faire avaler par de vieux et ambitieux requins carriéristes édentés à l'encéphalogramme plat...

Le PS, c'est l'équipe de France de football avec une Aubry en guise de Domenech.

Ce monde politique est immobile.

Inamovible.

Perpétuel.

Figé.

Pauvres de nous !

Amis lecteurs, c'est sur cette note d'impuissance, que je vous embrasse.

Ce n'est qu'un début, continuons le combat.

Malgré tout...


Cui cui, l'oiseau désespéré devant l'immobilisme du PS.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu