Avertir le modérateur

« soup – opera(i) [2/6] | Page d'accueil | élections régionales : retour vers le passé version 2010. »

vendredi, 19 mars 2010

Consignes de vote

elections piege a con.jpg

Camarades ,


Merci d’abord de n’être pas venus , si nombreux, à ce dernier meeting avant l’échéance électorale qui nous promet de nous consacrer comme le premier parti de France, en dépit de toutes les sollicitations de toutes natures et tous bords dont sans doute vous fûtes assaillis . 

Quel immense réconfort que cette audience nulle et le vide complet de l’assistance. 
Pourtant, rien
assurément ne vous aura été épargné pour tenter de vous distraire des saines occupations dont, ce dimanche encore une fois, et avec la constance et la détermination qui ont fait notre force, vous ferez l’objet d’une action autrement déterminante dans l’ordre de notre commune émancipation  : qui à biner ses haricots, qui à taquiner le goujon , qui à s’ébattre dans les champs ou les fourrés et/ou pour quelque tendre sieste avec sa moitié de pomme,  qui à purger bébé, qui à considérer avec émotion ses vignettes panini ou ses one penny de 1879 de l’île Maurice (avec le petit défaut sur la bord droit  qui en fait toute la splendeur), et tant d’autres magnifiques actions citoyennes dont seul notre parti d’avant garde assume et assure la promotion au niveau national. 

Oui, camarades , vous qui ne m’écoutez  pas, je vous le dis d’autant mieux, et avec toute la force et la conviction tirées de l’accumulation des succès au fil de nos dénis de participation , de nos biffures acharnées des cases « ne sais pas » ou « autre opinion » , systématiquement répétées à toutes les consultations ineptes prétendant nous impliquer dans les Q.C.M. de la médiacratie dominante , je vous l’annonce avec les intonations triomphales d’intense jubilation dont gratifie la certitude de la victoire : bravo et merci de ne manifester en aucune manière quelque sorte d’encouragement ou d’approbation que ce soit, et en commençant par n’être pas présents ici ce soir . 

Comme c’est l’usage et l’habitude chez nous, j’irai à l’essentiel et, sans plus m’étendre en débats oiseux ou considération délibératives contradictoires, réfutations des positions adverses et autres vaines rhétoriques réputées emporter votre adhésion , je vous laisse à votre saine et sage retenue et me garde de vous communiquer quelque consigne de non vote :  

Abstenez vous donc en faveur et au détriment de qui vous voulez : le parti n’est pas dogmatique. 

Cependant, ne vous abstenez pas dans la précipitation ou l’urgence, faites le avec la sereine assurance que vous confère naturellement votre non-choix, mais pas sans avoir pleinement mesuré la portée de votre force d’inertie non-décisionnaire. Vous avez d’ailleurs tout le temps d’y réfléchir puisque votre non-vote n’est l’objet d’aucune restriction en termes d’horaires ou de délais. 

Enfin et surtout abstenez vous pleinement et jusqu’au bout , y compris de vous intéresser aux résultats , une fois la victoire acquise,  et ne vous laissez pas impressionner par la vindicte véhémente que le dépit inspirera aux vaincus, à votre encontre. 

Donnons enfin à notre cher et vieux pays le rassemblement d’union nationale dont il est redevable à la mesure de son offre politique. 
Abstentionnistes de droite, de gauche, du centre , du ventre mou social démocrate, de la gauche morale ou nigaude et d’ailleurs : unissez vous !

Et naturellement, n’applaudissez pas, n’approuvez rien, ne faites aucun commentaire, aucun brouhaha fut-il diffus, aucune rumeur même sourde et confuse ne sera admise, le pourrissement sur pied du capitalo-parlementarisme n’en sera que plus vite acquis.

 

 

286.gif

Urbain

Commentaires

J'apprends avec stupeur et douleur la mort de tous les électeurs. Je me dois, de part mes responsabilité et au nom de la France, de condamner avec la plus vive énergie cette odieux assassinat collectif, perpétré par des hordes de barbares dépenaillés et usagers de la ligne 13, assoiffés du sang impur de nos sillons vengeurs et, avec le Président de la République, je vous invite à choisir l'efficacité, le camp des résultats et...



Oui, je sais...

Écrit par : François Fillon | vendredi, 19 mars 2010 09:50

Dans le même genre :

http://enattendanth5n1.20minutes-blogs.fr/archive/2010/03/16/dtc.html

Écrit par : détécé | vendredi, 19 mars 2010 10:15

heu...juste dire quand même que Chavez Morales Correa...sont arrivés au pouvoir par les urnes

Écrit par : tgb | vendredi, 19 mars 2010 10:21

L'abstinence mène à l'abstention.

Écrit par : Fran | vendredi, 19 mars 2010 11:26

Ecrit par : tgb | vendredi, 19 mars 2010 10:21

Il est fort probable que lorsque nous aurons un personnel politique renouvelé, sur le modèle que tu évoques, l'abstention perdra du terrain , et que nous ne nous en plaindrons pas.
Note également que le renouvellement que je viens d'évoquer est au coeur du projet abstentionniste et qu'en toute hypothèse la condition préalable de ce renouvellement est l'éradication complète des pathétiques guignols qui occupent le terrain.
Cette hypothèse semble cependant encore trop lointaine , et manquer singulièrement de consistance, pour nous influencer.

Écrit par : urbain | vendredi, 19 mars 2010 11:58

Pour une fois cuicui et Urbain se rejoignent, cela fait plaisir;-)))

Écrit par : Nef des fous | vendredi, 19 mars 2010 12:08

vu sous cet angle ok mais ne pas oublier non plus que dans le grand parti de l'abstention (voir graphique plus haut) il y a des abstentionnistes de gauche de droite du centre et de nulle part des gens qui n'ont jamais entendu parler d'élections des jeunes dépolitisés des qui n'ont pas fini leur jeu vidéo des qui en profitent pour cambrioler les maisons des votants d'autres qui se savent pas se décider certains qui se foutent de tout la plupart qui n'ont pas l'ombre d'une idée quelques uns qui ne savent pas lire, plein qui regardent leur feuilleton à la télé, pas mal qui sont chez IKea, une poignée qui cuve son samedi soir...

Écrit par : tgb | vendredi, 19 mars 2010 12:12

Le poids des abstentionnistes permettra au moins à quelques suffisants ténors de la politique de flipper un peu. Valls (entre autres) aura peut être un panier moins "chargé" quand il fera son marché.

Écrit par : agathe | vendredi, 19 mars 2010 12:25

Urinez dans les urnes !

Écrit par : Maurice Blanchard | vendredi, 19 mars 2010 12:30

Ils ont voté

http://www.youtube.com/watch?v=aSU30srIdVs&feature=player_embedded#at=59

Écrit par : Abstentionnistes léofé(dé)rré vous | vendredi, 19 mars 2010 12:50

Et le vendredi matin le canard abstentionniste était toujours vivant !

Écrit par : patrice | vendredi, 19 mars 2010 12:50

Ecrit par : Abstentionnistes léofé(dé)rré vous | vendredi, 19 mars 2010 12:50

+1

Écrit par : agathe | vendredi, 19 mars 2010 13:00

Analyse d'urine de Seb Fontenelle ;-))

http://www.politis.fr/Laurent-Joffrin-Sauve-Encore-La,9895.html

Écrit par : agathe | vendredi, 19 mars 2010 13:05

Ecrit par : tgb | vendredi, 19 mars 2010 12:12

je ne "l'oublie" pas , mais je ne vois pas du tout ce que ça change ou en quoi ça relativise le "projet" abstentionniste .
C'est comme si tu me disais qu'il fallait voter OUI au référendum sur la constitution européenne au motif que l'extrême droite votait non,
où qu'il fallait célébrer la gloire la mite errante et saluer les exploits de popol en ski , de leurs thuriféraires fin quelle croute et autres porcs puérils machistes, sous prétexte que la marine avait tenté de mobiliser la droite morale contre ces gros nases calamiteux,
ou que je ne devrai pas aller jouer au foot le dimanche matin avec les blacks , beurs et blancs de tous ages et condition à bagatelle, au motif que les tribunes du parc des princes sont peuplées de débiles profonds et violents , etc.

je te le répète donc, par ce que tu n'as pas bien été attentif aux non-consignes :

Abstenez vous donc en faveur et au détriment de qui vous voulez : le parti ( pris, abstentionniste) n’est pas dogmatique.

Écrit par : urbain | vendredi, 19 mars 2010 13:12

Ecrit par : agathe | vendredi, 19 mars 2010 13:05

Ecrit par : Abstentionnistes léofé(dé)rré vous | vendredi, 19 mars 2010 12:50

Ouaip, le parti a de la branche et de vaillants contemporains, en même temps qu'une très ancienne et belle généalogie .

Écrit par : urbain | vendredi, 19 mars 2010 13:20

ça par exemple :
www.mollat.com/livres/octave-mirbeau-greve-des-electeurs-9782844853172.html

Écrit par : urbain | vendredi, 19 mars 2010 13:27

j'ai voté au premier tour pour le front de gauche et je m'abstiens au second tour car je ne me vois pas voter pour le manager libéral Huchon donc je suis la parfaite synthèse entre les votants et les abstentionnistes - ça me gonflerait quand même que Pecresse finisse par gagner mais j'en assume sans scrupules le risque - je regrette tout de même que le front de gauche ne soit pas à 20% ça changerait carrément le paysage politique français puis trés vite européen - chacun donc sa stratégie - que je sache en Pologne on s'abstient à 80% et je ne crois pas que ça trouble plus que ça le pouvoir

Écrit par : tgb | vendredi, 19 mars 2010 14:16

Je suis gentil, je vous mets le texte complet, paru à l'époque dans Le Fou parle !

Urinez dans les urnes

"Il y avait au carrefours à Rome des vaisseaux et demycuves pour y apprester à pisser aux passans."

En ce temps-là (1861), Chigalev disait à ses disciples : "Un millième des hommes jouiront d’une liberté absolue et exerceront sur les 999 autres millièmes une autorité sans limites. Les autres devront renoncer à toute individualité, devenir un troupeau et par une soumlission totale ils arriveront au moyen d’une série de régénérations à l’état d’innocence primitive, quelque chose comme l’Eden, bien que, toutefois, ils devront travailler."
En ce temps-ci (1953), le vote menace fort de devenir obligatoire. Le long des bâtiments publics on nous ordonne de voter pour Brandon parce que Brandon c’est Duconneau et que Duconneau c’est Brandon. Hier soir dimanche, en un certain lieu étroit de Paris, près d’une vieille église et là où l’école n’est pas assez longue pour étaler la connerie des candidats, des panneaux ont été disposés en forme de paravents chinois. Cela formait dans l’obscurité une forteresse à redans. Par cette belle nuit de printemps, les amoureux occupaient l’espace électoral et un clochard ronflait près de son litre de rouge.

Écrit par : Maurice Blanchard | vendredi, 19 mars 2010 14:25

@tgb
20 % choisissent qui gouverne, une sorte de nouvelle caste d'électeurs. Les autres regardent, heureux de subir le choix des autres.

Écrit par : Fran | vendredi, 19 mars 2010 14:27

Ecrit par : Fran | vendredi, 19 mars 2010 14:27

Décidément, ce ne sont pas les dupes qui manquent ( bien que ça semble un peu diminuer )mais les escrocs pour les duper ...

Écrit par : urbain | vendredi, 19 mars 2010 15:00

"20 % choisissent qui gouverne" tu es sérieuse quand tu nous sors des énormités pareilles ?

Écrit par : urbain | vendredi, 19 mars 2010 15:06

Ecrit par : tgb | vendredi, 19 mars 2010 14:16

Illusion sincère mais néfaste, qui ne te conduiras qu'à d'amères frustrations .

Écrit par : urbain | vendredi, 19 mars 2010 15:09

Ecrit par : tgb | vendredi, 19 mars 2010 14:16

Naturellement je salue également la nouvelle recrue ( l'illusion néfaste n'ayant pas résisté au "premier tour" ) .

Écrit par : urbain | vendredi, 19 mars 2010 15:12

Le VRP de l'abstention n'a guère d'arguments...

Écrit par : Fran | vendredi, 19 mars 2010 15:12

boah tu sais je m'accommode de frustrations depuis bien longtemps - je n'ai pas voté durant des années je n'avais même plus de carte d'électeur - et rien ne changeait - je vote et rien ne change non plus - mais attendre l'insurrection qui ne vient pas risque d'être très frustrant aussi - Pour sûr j'ai Versailles en travers de la gorge mais en même temps le monopole de Berlusconi a été sauvé à deux voix prés à Bruxelles (et notamment celle de ce guignol de Cavada) alors je ne sais pas - je crois que personne ne se débarrasse tout à fait de ses illusions - le cynisme ne suffit pas.

Écrit par : tgb | vendredi, 19 mars 2010 15:17

Ecrit par : tgb | vendredi, 19 mars 2010 15:17

Je n'attends pas plus que toi "l'insurrection" ( que nul ne voit poindre, mais ... qui sait ) et surtout pas dans la perspective allumée-schizophrénique des rigolos de Tiqqun .
Et le cynisme n'est pas de mon fait ( et si tu savais à quel point ! ) mais, comme chacun peut le constater quotidiennement et de longue date, du coté des guignols, des courtisans et des rats qui sont nos ennemis (et non nos adversaires) communs .
Il y a eu, il y aura sans doute un temps pour voter, des circonstances.
Ce temps là n'est pas (re)venu, loin s'en faut.

Écrit par : urbain | vendredi, 19 mars 2010 15:31

Ecrit par : Fran | vendredi, 19 mars 2010 15:12

Manifestement tu n'as pas lu ( ou en tout cas compris ) le billet, ni les commentaires, ni les liens.
Mais ça n'étonnera pas ceux qui ont lu, en revanche, tes commentaires.
Encore une fois je ne cherche pas à te convaincre, et pour les autres ils semble que d'une manière ou d'une autre ça soit superflu .

Écrit par : urbain | vendredi, 19 mars 2010 15:35

Sauf ton respect ton billet, certes bien écrit, est vide de tout argument constructif.
Quel système économique pour remplacer le capitalisme, quel projet de société unificateur, quelle alternative sociale durable et efficiente, etc, etc

Écrit par : Fran | vendredi, 19 mars 2010 16:08

Ecrit par : Fran | vendredi, 19 mars 2010 16:08

Tu peux oublier le respect et simplement noter que ce billet n'est pas une "programme électoral" , et comme tu t'en doutes non seulement c'est à peu près le contraire, mais c'est d'abord et surtout, évidemment, une parodie sur le mode de la satire .

Pour ce qui concerne "l'argumentation" , et pour la nième fois, je (te) rappelle qu'en "logique" consistante et dans l'ordre de la rhétorique argumentative, face à une critique, quelqu'elle soit, on ne réponds pas à la critique , et on ne peut s'y opposer valablement, en "exigeant" une "contre-proposition" symétrique de ce qui est critiqué.

On répond aux arguments adverses, on défend de même les thèses qui sont attaqués, et alors, enfin, on peut éventuellement être en position de requérir une alternative contraire .
Mais même dans cette configuration de "débat" ça n'aurait aucun sens, puisque le sujet , du jour, n'est pas "qu'est ce que je propose" en terme de "projet" politique, économique et social, mais "faut-il voter, ou non" , et pourquoi.

Donc éventuellement quel mode d'exercice effectif de la démocratie (élective) je "soutiens", contre celui auquel je m'oppose ( l'oligarchie élective, issue d'un scrutin destiné à élire des "représentants" ) , et sur quels motifs philosophiques et historiques je m'appuie pour formuler ma critique et éventuellement une thèse opposée ;
donc ... sur quoi je me fonde pour affirmer que, dans les circonstances actuelles, refuser , par principe, ce système oligarchique mystificateur, dont chacun peut constater l'effondrement et la répugnante et ridicule inanité, est plus que jamais l'exigence prioritaire.

Or, non seulement tout cela n'a rien (ou peu ) à voir avec ce que tu me demandes , mais je l'ai déjà moult fois détaillé ici, y compris dans un passé récent.

Au besoin, je ferai un nouveau billet là-dessus.
une autre fois ( bientôt peut-être).

Écrit par : urbain | vendredi, 19 mars 2010 16:59

Ecrit par : Fran | vendredi, 19 mars 2010 16:08

Ouais ouais, le coup du "projet"...

Écrit par : nef(erré) | vendredi, 19 mars 2010 17:02

Ecrit par : Fran | vendredi, 19 mars 2010 16:08

Le "logiciel", le "programme commun", la "transformation écologique", la "transformation sociale", les "huit engagements", chez les socialistes c'est même devenu "nos idées"...

Écrit par : nef | vendredi, 19 mars 2010 17:11

Ecrit par : Fran | vendredi, 19 mars 2010 16:08

J'adore le concrètement, chez tous les politiques plus les "idées" sont vagues, plus elles sont précédées par des concrètement.

"Concrètement, nous sommes convaincus de l’urgence d’un changement de modèle de développement, plus sobre, plus efficace et plus juste, qui implique une révolution dans les modes de production mais également dans les comportements des consommateurs. Pour que cette révolution puisse se concrétiser, elle doit avoir un impératif : la justice sociale. Les plus pauvres ne doivent pas payer les comportements irresponsables des industriels du CAC 40."

Allez pour ta peine, je t'offre Franck LEPAGE
http://www.dailymotion.com/video/x9wwg5_franck-lepage-langue-de-bois_fun

Écrit par : nef des fous | vendredi, 19 mars 2010 17:20

Cela c'est mon extrait préféré sur le site "nos idées" du PS, allez je vous l'offre :

"Aujourd’hui, nous préparons un projet d’avenir..."

Écrit par : nef des fous | vendredi, 19 mars 2010 17:24

Ouais ouais, le coup du "projet"...

Ecrit par : nef(erré) | vendredi, 19 mars 2010 17:02


La feuille de route si tu préfères.

Écrit par : Fran | vendredi, 19 mars 2010 17:29

Ecrit par : nef des fous | vendredi, 19 mars 2010 17:24

Exemple d'autant plus judicieux qu'il nous ramène à la discussion sur le fil du précédent billet, puisque tu nous cites là de la "pure" novlangue française (l'idiolecte de prédilection , et même quasi exclusif, de l'oligarchie médiacratique ) , dans sa version "dure" puisque à forte tonalité de "nullitude" intégrée.

Écrit par : urbain | vendredi, 19 mars 2010 17:31

Ecrit par : Fran | vendredi, 19 mars 2010 16:08

C'est sûrement en raison de l'intérêt des idées du PS, que le parti de gauche s'est "rassemblé" avec les socialos...

Maintenant, rigole pas, il faut assumer car ce sont "vos idées".

Écrit par : nef des fous | vendredi, 19 mars 2010 17:32

Ecrit par : Fran | vendredi, 19 mars 2010 17:29

Pardon, je l'avais oublié, pourtant c'est une de mes préférées;-)))

Écrit par : nef des fous | vendredi, 19 mars 2010 17:35

oubliée, pardon brrr

Écrit par : nef des fous | vendredi, 19 mars 2010 17:36

Bon ben c'est pas tout ça mais je vous laisse, parce que moi je sais pourquoi certains se sont abstenus, et pour une fois Frédéric Lefebvre avait raison, son électorat est en train de casser sa pipe;-)))

Écrit par : nef un primeur de deuil | vendredi, 19 mars 2010 17:39

Ecrit par : nef un primeur de deuil | vendredi, 19 mars 2010 17:39

Frédéric Lefebvre lui-même ne me semble pas très en forme, peut-être un prospect intéressant ...

Écrit par : urbain | vendredi, 19 mars 2010 19:29

Ecrit par : nef des fous | vendredi, 19 mars 2010 17:20

Connaissais pas ce franck lepage ... pas mal ( ça change des "comiques" habituels )

Écrit par : urbain | vendredi, 19 mars 2010 21:05

Ecrit par : urbain | vendredi, 19 mars 2010 21:05

http://www.alpesolidaires.org/incultures-conference-gesticulee-de-franck-lepage

Ca ne fera jamais que la 5 ou 6 ème fois que Lepage est cité sur ce blog.

Écrit par : pub ! | vendredi, 19 mars 2010 21:55

Ecrit par : pub ! | vendredi, 19 mars 2010 21:55

Désolé, je m'en souviendrai.

Écrit par : urbain | vendredi, 19 mars 2010 22:30

Ecrit par : pub ! | vendredi, 19 mars 2010 21:55

La conférence gesticulée de Franck lepage remplacerait sans doute très avantageusement la totalité des productions "culturelles" radiovisées en même temps que l'ensemble des "one man show" de "comiques" .
Comment on peut faire d'un divertissement réjouissant une base étonnamment stimulante de féconde réflexion.
Un type qui réinvestit la satire de ses éminentes fonctions critiques et émancipatrices originelles.

Remarquable.

Écrit par : urbain | samedi, 20 mars 2010 08:19

valdo,
tu connaissais Franck Lepage ?

Écrit par : urbain | samedi, 20 mars 2010 08:39

Ecrit par : urbain | samedi, 20 mars 2010 08:19

Absolument.

http://tvbruits.org/spip.php?article981

Et donc, le Pavé...

http://www.scoplepave.org/

(Valdo avait donné le lien "réduit", redonné par Nef)

Écrit par : le pavé | samedi, 20 mars 2010 12:15

(Valdo avait donné le lien "réduit", redonné par Nef)

Ecrit par : le pavé | samedi, 20 mars 2010 12:15

ça m'étonnait aussi ... en dépit de nettes contradictions avec certaines de ses marottes.

Écrit par : urbain | samedi, 20 mars 2010 12:27

c'est évidement pour des raisons diamétralement opposées à celle d'Urbain que j'approuve son billet et sa proposition.
Comme l'affirmation que les extrêmes se rejoignent me semble vérifiée dans ce cas la.
Car, et je serais tellement incompris que cela n'en mérite pas l'effort,mes raisons d'aller pécher à la ligne ce jour d'élection sont bien loin des explications alambiquées du gardien de ces lieux.
Maintenant lequel est l'idiot utile de permanence, je ne saurais le dire, bien que...bien que, je crois me reconnaitre dans la catégorie de l'abstention nigaude créer pour l'occasion par le gardien de ces lieux....

Écrit par : frère odm | samedi, 20 mars 2010 15:57

Ecrit par : urbain | vendredi, 19 mars 2010 22:30

Mais si, je crois que c'est Valdo qui en a fait promotion.....marquée à la culotte par nef et vous même cher gardien......(je ne suis pas l'auteur du post)

Écrit par : frère odm | samedi, 20 mars 2010 16:02

Ecrit par : frère odm | samedi, 20 mars 2010 16:02

Vous avez mal lu, mon bon frère , ça n'est pas un conditionnel, mais un futur simple .

Écrit par : urbain | samedi, 20 mars 2010 16:22

abstention, pièjakon

Écrit par : Gatsby | samedi, 20 mars 2010 19:58

je conseille aux lecteur de visionner la conférence gesticulée de Franck Lepage, ce type est formidable....

(lien plus haut)

Mais que nous dit-il ?

Que la Démocratie pour exister doit se doter d'institution charger d'éduquer la jeunesse....une sorte de catéchisme donc.....on en revient toujours au même...

J'ai cependant passer un bon moment avec Lepage, plus de 2 heures, la performance est époustouflante....

Écrit par : frère odm | dimanche, 21 mars 2010 08:22

Il fait moche aujourd'hui, moins moche cependant que les candidats restant en course dans les régionnales en languedoc roussillon, donc ABSTENTION....Totale et définitive....

Écrit par : frère odm | dimanche, 21 mars 2010 08:25

Ecrit par : frère odm | dimanche, 21 mars 2010 08:22

Bien d'accord pour la "performance" de lepage, mais c'est précisément par ce que la belle histoire qu'il nous raconte avec tant d'humour est celle d'un catéchisme laïc ( très explicitement inspiré de marx ) aliéné par la médiocrité du capitalo-parlementarisme libéral, que c'est un spectacle gratifiant et édifiant qui doit tous nous encourager.
et pas sur la voie de l'abstinence , sur celle de l'abstention d'entrer dans le jeu de la domination, du refus, du retrait du "marché" aux alouettes, circonstanciellement ( aujourd'hui) de la foire d'empoigne des politiciens-réalité, de nier cette négation puérile et logomachique de tous nos principes;
sur le motif des "trois femmes puissantes" : en récusant ce "trop de réalité" absurde dont s'affuble le spectacle de ceux qui prétendent "ne pas mentir".

Écrit par : urbain | dimanche, 21 mars 2010 09:32

En complément de l'évocation de Christiane Faure , un passé dont il est temps de se souvenir, comme je viens de le signaler sur la rue affre :

www.editionsladecouverte.fr/catalogue/index-Les_jours_heureux-9782707160164.html

Écrit par : urbain | dimanche, 21 mars 2010 09:51

Je dis qu'il faut voter il faut avoir le courage de choisir
Ne pas voter c'est donner des voix a ceux que l'on ne veut pas au gouvernement

Donc le vote est un devoir et fait parti de nos droits
Les bulletins blancs ne sont pas comptabilisés (dommage)car c'est une façon d'exprimé ( que je ne veux choisir aucun des candidats que l'on me propose)




l

Écrit par : TREBORSCH | dimanche, 21 mars 2010 10:09

TREBORSCH, met ton casque lourd, tu t'exposes lol

La reconnaissance du vote blanc est interessante pour séparer celui qui se déplace pour exprimer son non-choix, de la grosse faignasse qui préfère mater drucker...

Écrit par : Fran | dimanche, 21 mars 2010 11:05

Ecrit par : TREBORSCH | dimanche, 21 mars 2010 10:09

Faut te réveiller mon gars.
Comme tu l'observes toi-même les votes "blancs ou nuls" ne sont pas comptabilisés ce qui, "de facto", nullifie instantanément le poncif sur lequel repose ta tentative de raisonnement.
Mais, "dans l'ordre des raisons", le raisonnement proprement ne venant qu'après les deux premières opérations de la pensée qui sont (dans l'ordre) concevoir, puis juger ( des conceptions initialement formées), ce qui m'amène à te recommander de réviser d'abord la conception fausse que tu te fais et sur laquelle se fonde le jugement ( forcément erroné ) qui produit ton raisonnement parfaitement inconsistant .

Car d'abord "il faut avoir le courage de choisir" est déjà un jugement, qui ne repose sur rien ( donc qui ne "vaut" rien) puisque sans concept préalablement informé de ce qur quoi il porte, des notions de courage , de choix et surtout du rapport établi entre ces deux notions , dont le moins qu'on puisse dire est qu'il est parfaitement arbitraire.
De quel courage s'agirait-il ?
Le courage moutonnier d'aller foutre un bulletin dans l'urne ?
Je ne vois pas bien quel sorte de vertu positive , et "courageuse" on peut bien associer à ça .
On n'est pas encore en Irak ou en Afghanistan, en dépit des proférations menaçantes de baissons et brisecouilles .
Je te rassure : tu peux aller mettre te piteuse délégation de pouvoir dans la fente , tu ne risques absolument RIEN .

Quant au "choix" , nous savons tous ici qu'il ne repose sur aucune "valeur" , sinon celle du "marché" , de la "marchandise", de la conception de la "liberté" profondément aliénée, à quoi se réduit le monde merveilleux de "la concurrence libre et non faussée" : la liberté de "choisir" entre les marchandises , comme entre deux paquets de cacahouètes, de clopes, de 4x4 ou de lessive .
Quel "choix courageux" mon ami !
Réveille toi et commence à penser.

En la circonstance ces marchandises politiciennes sont faisandées et truffées d'opinions génétiquement modifiées.

Si tu veux gober ces cochonneries, etmuter avec elles vers le merveilleux devenir "unidimensionnel", on te les laisse, mais tu ne peux exiger qu'on bouffe de ça .

Négation de la négation.

Écrit par : urbain | dimanche, 21 mars 2010 11:20

www.lepost.fr/article/2010/03/21/1998350_driking-game-de-l-ump.html

Écrit par : mouarf | dimanche, 21 mars 2010 19:00

Bien entendu, les arguments d'Urbain n'engagent que lui et en aucun cas le Village des NRV dont il n'est qu'un des multiples groupuscules.

Pareil pour moi.

Cela va mieux en le disant...

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | dimanche, 21 mars 2010 19:00

Ecrit par : cui cui fit l'oiseau | dimanche, 21 mars 2010 19:00

ça va sans dire, mais ça va encore mieux en le disant.
Et je m'exprime ici au nom du parti-pris abstentionniste qui donc par nature n'engage personne.

Écrit par : urbain | dimanche, 21 mars 2010 20:02

Et le parti-pris de l'abstinence ?

http://medias.lepost.fr/ill/2010/03/21/h-20-1998554-1269202827.jpg

Écrit par : gag ! | dimanche, 21 mars 2010 22:00

«Etre partisan de la peine de mort, ça ne fait pas de vous un monstre qui serait lui même exclu de l'humanité bien pensante, convenable.
Je pense que sur un certain nombre d'affaires, comme celle de Dutroux, je ne suis pas sûr que je mettrais beaucoup d'énergie [pour éviter] qu'à Dutroux on coupe le cou.»

Écrit par : couise | dimanche, 21 mars 2010 22:14

Dommage que votre blog soit sur 20 minutes ! La droite a ses ramifications et nous envoie les pseudos les plus engagés pour minimiser la victoire de la gauche ! 20 minutes perd tout ses lecteurs avec cette société de modération conciléo qui elle meme sous traite ! avec la faune la plus vile ! qui empeche toute expression , bombarde de fiches ump et est très arrogante ce matin ! ce pseudo s'appelle chevre ! Quelle misère sa modération ! quelle misere que lesgens de gauche ne puisse pas s'exprimer !

Écrit par : xx | lundi, 22 mars 2010 08:31

Il y a un seul moyen (honnête) de faire revenir les abstentionnistes dans les ur(i)nes, c'est... euh, de proposer une loi qui imposerait le comptage des votes blancs ou nuls ! Déjà, ce serait un minimum de démocratie (sans même parler de politesse)...

Et, comme par hasard, dans aucun des camps, on ne trouve personne pour y songer !

C'est vrai, quoi ! Que des décisions politiques - majeures (et qui impliquent chaque citoyen) - puissent dépendre toujours des abstentions (et des abstinents), ça pourrait faire désordre !

C'est que ça la foutrait mal, à tous ces connards distingués - surtout ceux qui tiennent les manettes -, de tenir compte du choix (je répète : du choix !) d'individus responsables, qui ont la sagesse d'éviter d'encourager à faire des conneries ! Alors que là, avec tous les con-so-mmateurs-de-pop-star-academy, tout baigne !!!

Rhâlala... et on vient oser nous chanter que participer à l'arnaque électorale, "est un devoir civique" ! Bref, il n'y a pas que des élections qui se perdent : mais, des baffes surtout !

Écrit par : blanc - quête de veaux | lundi, 22 mars 2010 10:28

'tain, quand certains interprétaient le NON aux européennes comme un signe de repli sur soi, on criait à la diabolisation de l'antilibéralisme
CARICATURE!! caricature comme souvent d'une somme de votes individuels interprétée comme une volonté supra-individuelle

et là, badaboum, le gars il nous fait le coup de l'internationale des abstentionnistes

la vie en rêve, eh fada!!

Écrit par : jean-paul | mercredi, 09 juin 2010 00:35

mouhahaha, le parlementaro-capitalisme
ben tiens, y sont tous contre, ceux qui vont à la pêche à la saison des urnes...
ah ben ouain alors


mais je m'égar

Écrit par : edgar | mercredi, 09 juin 2010 00:40

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu