Avertir le modérateur

« Techniques informatiques et mises à jours : propos décousus, poils au c... ! | Page d'accueil | Pauvres de nous. »

lundi, 01 mars 2010

Quand la démocratie américaine devient l'embryon d'une oligarchie commerciale.

Ami(e)s du village,

Figurez vous qu'en consultant le quotidien "Libération" du samedi 23 et Dimanche 24 janvier, je suis tombé sur un article de la correspondante à Washington, Lorraine Millot, concernant une décision de la Cour Suprême des USA et rendue jeudi 21 janvier 2010.

DrapeauUsajpg.jpgTenez vous bien à votre chaise ou accrochez vous aux lianes environnantes : Cette Cour, par 5 voix contre 4, a levé, je cite, "la plupart des restrictions financières qui pesaient sur les entreprises pour limiter leur poids dans les campagnes électorales."

Voilà pour la décision qui me semble complètement passé inaperçu dans notre Pays.

Et pourtant, le retentissement et les implications risquent de devenir considérables pour l'équilibre mondial !

Voilà ce que cela signifie dans la pratique et comme chacun sait, en politique, seul le concret compte : n'importe quelle entreprise pourra désormais soutenir sans limite un candidat au Sénat, à la Chambre des Représentants, ou même les gouverneurs des États grâce à des centaines de spots publicitaires diffusés sur la télévision aux frais de l'entreprise qui les coachera, et ce, au sacro-saint prétexte de la liberté d'expression, qui, en ce cas précis, agira en réalité contre cette même liberté de conscience !

Vous avez bien compris qu'il s'agit d'une porte ouverte à la corruption et à la puissance du lobbying !

Ainsi, des entreprises très puissantes financièrement, comme des banques, des multi-nationales, de grands groupes pourront soutenir et entretenir des écuries (comment les appeler les autrement) de parlementaires, qui, fatalement, lors de discussions de Lois mettant en cause les Sociétés concernées voudront rendre à leurs mentors, par leur vote, la reconnaissance de leur soutien ventral.

Vous aurez désormais, les candidats de Wall Street, de Coca Cola côtoyant ceux de Pepsi, ceux de Général Motors, ceux des banques, pire, les élus des groupes d'armement, compagnies pétrolières, et autres entreprises stratégiquement essentielles comme Monsanto. Ces représentants "pré-élu" du peuple, deviendront en réalité des avocats commerciaux des intérêtrs de leurs entreprises car chacun sait bien ici, qu'un budget électoral gigantesque peut faire élire une chèvre dans le système (si peu) démocratique et (si faiblement) représentatif actuel des pays qu'on appelle plaisamment "libres". Système politique qui apparaît à de plus en plus de citoyens comme un vague simulacre où les résultats sont biaisés d'avance et la parole confisquée au peuple !

Imaginez une transposition future à notre pays où les députés "Dassault" ou "Bouygues" ou même les lobbies des laboratoires pharmaceutiques soutenus par le Figaro et TF1 feront voter un budget militaire équipant nos armées avec leur matériel ou l'élaboration d'infrastructures immobilières et médiatiques favorisant leurs entreprises, ou soudoieront les autorités pour promouvoir leurs vaccins ?

En France et en Europe, pas la peine de payer les campagnes électorales de nos politiques, me chuchotez vous ?

Ah merde ! Ça existe déjà ? Non. Mais cela revient au même...

Au temps pour moi. Où avais je la tête ? J'avais oublié un bref instant que la politique n'était pas élaborée par le Citoyen pour l'intérêt général.

Humour, quand tu nous tiens !

 

Je rattrape mon retard d'écriture. À après, les gens, sachez je suis vraiment heureux de vous retrouver.

 

"Cui cui", fit l'oiseau, faute de savoir dire autre chose pour vous alerter.

 

 

Commentaires

Élections, piège à cons.

Écrit par : urbain | lundi, 01 mars 2010 08:17

ça prouve qu'Obama ne peut pas grand chose, malgré toutes ses envies (quand il en a) de changement
C'est bien triste mais peu surprenant de la part des pourris républicains.

Écrit par : cpolitic | lundi, 01 mars 2010 09:03

dear cuicui

D'un point de vue démocratique cette option est absolument défendable à condition que ce soit transparent, c'est à dire que les financements des politiques par les entreprises soient publics et non occultes.
Ensuite chacun est libre de se déterminer comme électeur et comme consommateur ou actionnaire

Sinon je suis toujours surpris qu'il y ait des gens qui prennent le Parti Démocrate pour une succursale du NPA et qui confondent Obama et Besancenot...

Écrit par : nathan | lundi, 01 mars 2010 10:56

Ecrit par : nathan | lundi, 01 mars 2010 10:56

Bouffon se prend bien pour JFK.

Écrit par : urbain | lundi, 01 mars 2010 11:02

Ensuite chacun est libre de se déterminer comme électeur et comme consommateur ou actionnaire

Ecrit par : nathan | lundi, 01 mars 2010 10:56

Bel exemple de credo libéral, d'une fascinante niaiserie : lire le livre florence aubenas pour mesurer cette "liberté" à l'aune du réel .

Écrit par : urbain | lundi, 01 mars 2010 11:09

Oups mon commentaire a disparu.

En France, le MEDEF sponsorise le code du travail, il faut reconnaître que les entreprises vont mieux, plus de bénéfices pour plus de suppressions d'emploi.

Écrit par : agathe | lundi, 01 mars 2010 11:14

lire le livre DE .. Florence Aubenas ...
( "le quai de Ouistreham" )
plein de "technicien(ne)s de surface" et autres libres citoyens du monde merveilleux de la concurrence LIBRE (et non faussée), en train de se poser continuellement la question de choisir (librement) les meilleurs choix leur permettant de
" se déterminer comme électeur et comme consommateur ou actionnaire" .

Écrit par : urbain | lundi, 01 mars 2010 11:19

@ urbain

oui évidemment si on commence à laisser le peuple libre de ses choix on n'est pas loin de l'apocalypse libérale
le mieux c'est évidemment un seul candidat par élection et un parti unique façon cuba ou coréee du nord...

Écrit par : nathan | lundi, 01 mars 2010 11:23

Ecrit par : nathan | lundi, 01 mars 2010 11:23

Autrefois les adeptes de ce genre de rhétorique disaient "retourne à Moscou" ...
assez rudimentaire et désormais assez poussiéreux comme argument, mais pas tellement plus que ta réponse.

Il faut cesser de penser par clichés mon gars.

Écrit par : urbain | lundi, 01 mars 2010 11:33

@ urbain

eh oui, c'est bien triste, je compatis, même à Moscou ils ont fini par en finir avec la dictatiure du prolétariat...
tout fout le camp
allez ne vous en faites pas le temps viendra où les masses laborieuses guidées par l'avant garde du socialisme et les pensées de lénine et de trotsky prendront enfin le pouvoir au nom des travailleuses et des travailleurs pour que le grand soir ne soit qu'un prélude à des lendemains qui chantent la gloire du parti et de l'économie planifiée...

heu, j'ai bon ce coup ci ?

Écrit par : nathan | lundi, 01 mars 2010 11:59

heu, j'ai bon ce coup ci ?

Ecrit par : nathan | lundi, 01 mars 2010 11:59

Bon, dans le genre "paris match" ( de l'époque de la guerre froide ) , oui.

Écrit par : urbain | lundi, 01 mars 2010 12:24

A cela près que cela existait de façon détournée comme tu le soulignes (et partout). Qui sait si l'acceptation d'une sécurité sociale n'est pas une des monnaies d'échange de cette ouverture de robinet. N'oublions pas que le code du travail français est sponsorisé par le Medef ;-))

Écrit par : agathe | lundi, 01 mars 2010 12:30

Bon, là dessus, je passe la main jusqu'à ce soir.
comme les NRV le savent j'ai quelques obligations, même le lundi.
Je prendrai un moment à répondre à tous les gros nigauds désœuvrés, mais seulement sur ce fil ( par courtoisie pour l'auteur du billet , même si c'est le même et aussi par ce que les PC en panne et les mérites des cravates de bill gates ... on s'en tape ).
cuicui a maintenant une idée de ce qu'est "l'audience" et ce qui la conditionne ( des tags du genre windows 7 et ça bourdonne illico ), mais aussi ce qui en résulté ( atterrant , mais instructif ).
à ce soir, donc.

Écrit par : urbain | lundi, 01 mars 2010 12:34

ce qui en résulte ...


Ecrit par : agathe | lundi, 01 mars 2010 12:30

je te laisse expliquer à nathan ce qu'est le monde réel , au delà du réel-réalité des bisounours du medef.

( babaille)

Écrit par : urbain | lundi, 01 mars 2010 12:36

Ecrit par : nathan | lundi, 01 mars 2010 11:59

ça n'est pas parce que Sparte vous présente la tyrannie des trente sous le nom de "démocratie" que vous devez vous réjouir d'être athénien ; bref, ça n'est pas parce qu'on vous dit que vous êtes libre que vous l'êtes effectivement

Écrit par : la garde meurt mais ne se rend pas | lundi, 01 mars 2010 12:39

bon, à l'évidence je n'avais pas bon !

j'ai du oublier quelque chose d'important...
ah oui j'y suis le couplet obligatoire sur les services publics brutalement agressés par la mondialisation libérale

désolé, je fais mon auto-critique dans l'espoir d'échapper au camp de rééducation par le travail salvateurs

"je cpnfesse n(être qu'un valet du grand capital, être à la solde des puissances d'argent et de la ploutocratie internationale, j'implore la clémence du tribunal révolutionnaire, renonce à être assisté par un avocat et accepte par avance et avec allégresse la juste punition qui ne manquera pas de m'être infligée..."

Là vous ne pouvez pas dire que je ne fais pas d'efforts pour me mettre à votre niveau...

Écrit par : nathan | lundi, 01 mars 2010 14:06

Pitits Af'icains pas enco' 'ent'és dans l'histoi'

Mè'e-pat'ie gentille : elle acco'der indépendance aux pitis Noi's

Mè'e-pat'ie gentille : elle inviter soldats assassins af'icains à défiler su' Champs-Elysées le 14 juillet

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/politique/20100301.OBS8370/lannee_de_lafrique_en_france_est_mal_partie.html

Écrit par : Jacques Toubon tout mauvais | lundi, 01 mars 2010 17:30

Ecrit par : urbain | lundi, 01 mars 2010 12:36

Pas de temps à perdre.

Écrit par : agathe | lundi, 01 mars 2010 17:32

Ecrit par : Jacques Toubon tout mauvais | lundi, 01 mars 2010 17:30

+1

Écrit par : agathe | lundi, 01 mars 2010 18:25

La SF l'avait bien anticipé dans SOLEIL VERT et ROLLERBALL , c'est tout à fait ça -> les multinationales au pouvoir !!!

Écrit par : JPO | lundi, 01 mars 2010 19:06

Ecrit par : agathe | lundi, 01 mars 2010 17:32

Complément : Pas de temps à perdre avec le clone de Sly.

Écrit par : agathe | lundi, 01 mars 2010 19:13

Ecrit par : agathe | lundi, 01 mars 2010 19:13

celui-là à l'air plus primaire.

Écrit par : urbain | lundi, 01 mars 2010 19:55

lire le livre DE .. Florence Aubenas ...
( "le quai de Ouistreham" )
Ecrit par : urbain | lundi, 01 mars 2010 11:19

Mouaih...
6 mois plongée dans la précarité en sachant que l'attend son confortable bureau parisien...ça change la donne...
C'est court 6 mois.

Écrit par : sarah | lundi, 01 mars 2010 21:05

Ecrit par : sarah | lundi, 01 mars 2010 21:05

Mouaih...
6 mois plongée dans la précarité en sachant que l'attend son confortable bureau parisien...ça change la donne...
C'est court 6 mois.

Et les autres journalistes, TOUS les autres journalistes, qui sont restés, eux, pendant ces six mois dans leurs confortables bureaux parisiens, ils doivent bien ricaner quand ils lisent que Florence Aubenas, bah mouaih, finalement elle se fout un peu de nous avec ses six mois dans la précarité, tout ça c'est de la rigolade hein ? Six mois c'est pas assez. C'est comme otage : elle a fait otage combien de temps ? Cinq mois ? C'est pas beaucoup. Cinq mois otage, six mois précaire, elle se fiche de nous Aubenas. Oui, moi je propose qu'on la renvoie à Caen et qu'elle y reste quinze ans, puis elle écrira un livre que les gens qui font la fine bouche iront acheter dans toutes les bonnes librairies.
C'est long quinze ans.

Écrit par : À journaliste journaliste et demi | lundi, 01 mars 2010 21:44

Ecrit par : À journaliste journaliste et demi | lundi, 01 mars 2010 21:44

Je propose aussi 15 années à faire la manche dans le métro, 15 ans sous la burqa en Afghanistan, ou 6 mois mais pour un truc un peu pénible ... par exemple otage en irak ... à non ça c'est vrai c'est déjà fait .

C'est vrai 6 mois c'est court , les vrais journalistes sont plus tenaces ...

Écrit par : urbain | lundi, 01 mars 2010 22:21

Bon, on dirait que notre essaim d'experts à deux balles (et à pseudos pré-formatés par un sinclair ZX80 ) s'est un peu dissipé ...
J'espère que notre ami cuicui en aura tiré la substantifique moelle, et que cette expérience bouffonne l'aura instruit des secrets de "l'audience" ou de "l'intelligence" collective.

Tiens un peu de culture populaire et de vulgarisation enrichissante , pour changer ( ça remplacera avantageusement les programmes de télé ) :
www.dailymotion.com/widget/jukebox?list=%2Fplaylist%2Fx190lt_urbain_glandier_myst%C3%A8re-de-l-ordre-alphab%C3%A9tique&skin=default

Écrit par : urbain | lundi, 01 mars 2010 22:39

Ecrit par : agathe | lundi, 01 mars 2010 18:25

Merci agathe, je collectionne les +1 et quand j'en aurai 500 je serai fin prêt pour écrire un billet ;-))

Écrit par : (ne pas confondre) | lundi, 01 mars 2010 23:03

Ecrit par : À journaliste journaliste et demi | lundi, 01 mars 2010 21:44
Ecrit par : urbain | lundi, 01 mars 2010 22:21

Je m'en tape de vos réactions !
La bobo parisienne (...) a testé ( pour vous) la précarité pendant 6 mois, c'est instructif à lire pour les bobos bien au chaud !
Maintenant, il faut le vivre ( une partie ou) toute UNE VIE !!! "ca"!
pour comprendre le désarroi, le dégout...etc...

Écrit par : sarah | lundi, 01 mars 2010 23:16

Ecrit par : (ne pas confondre) | lundi, 01 mars 2010 23:03

J'ai compté, on y est !! ;-))

Écrit par : agathe | lundi, 01 mars 2010 23:35

Hé oui, dans la vie il y a soit les bobos bien au chaud, soit ceux qui vivent dans la précarité toute leur vie ; il y a soit la "démocratie" néo-libérale soit le régime de la Corée du Nord.
Et ceux qui sortent de chez eux pour partager et faire partager un temps l'expérience des autres sont des hypocrites. Chacun chez soi, dans sa petite case sociologique.

Écrit par : À précaire précaire et demi | lundi, 01 mars 2010 23:35

Ecrit par : agathe | lundi, 01 mars 2010 23:35

Je soupçonne là un trucage des chiffres pire que la manipulation de ceux du chômage ;-))

Écrit par : (ne pas confondre) | lundi, 01 mars 2010 23:36

Ecrit par : urbain | lundi, 01 mars 2010 22:39

Intéressant ce Patrice Serres

Écrit par : (ne pas confondre) | lundi, 01 mars 2010 23:38

Ecrit par : (ne pas confondre) | lundi, 01 mars 2010 23:03

si vous pouviez m'en refiler.. moi je n'en ai jamais.. pourtant ..
encore que.. s'il faut écrire un billet .. là je crains le zéro pointé
:-)

Écrit par : le meuble du coin | mardi, 02 mars 2010 08:20

Ecrit par : sarah | lundi, 01 mars 2010 23:16

C'est sur ... il faut mépriser ces journalistes écervelées qui peuvent se permettre de gaspiller six mois de leur vie faite de paillettes et de boboïtude cynique à soigneusement documenter leurs ridicules investigations de la souffrance des autres avec la futile prétention d'en porter l'hypocrite témoignage dans des livres ( quel culot, il faudrait non seulement lire mais encore payer pour informer son jugement ! ).
Dieu merci c'est un cas rare et isolé et l'essentiel de la profession affronte courageusement, quotidiennement, la dure réalité des dépèches d'agence face à ses écrans, bien aidée il est vrai par les sages directives des financiers qui les nourrissent et éclairés par les judicieuses consignes des politiciens en campagne.
Oui exigeons avec force que les journalistes se mêlent de ce qui les regardent , de ce qui nous intéresse : la prostate de jauni, la nuisette de carla brutie, la souffrance et la misère oui , mais ailleurs, loin, spectaculaire, ou alors "près de chez moi" pour peu qu'on puisse incriminer une catastrophe et qu'on puisse débattre des "responsabilités" (des machants à punir) et des moyens "d'éviter que ça ne se reproduise" ( dans les cas difficiles on nomme une grosse commission ) .
Mais les "nouvelles dramatiques" , faut pas trop que ça dure, juste un moment, le temps d'oublier la précédente.
Faut varier : tremblement de terre, tsunami, tempête, inondation , grande crise financière ... pas trop s'attarder et surtout pas essayer d'y comprendre quelque chose : c'est le destin.

Oui, quelle insupportable gourde prétentieuse cette bobo parisienne ( suprême indignité ) qui crache dans cette superbe soupe !

Écrit par : urbain | mardi, 02 mars 2010 08:41

Ecrit par : le meuble du coin | mardi, 02 mars 2010 08:20

chiche.

Écrit par : urbain | mardi, 02 mars 2010 08:42

Ecrit par : (ne pas confondre) | lundi, 01 mars 2010 23:38

Ses livres ( incluant les BD sur le premier empereur de chine , Albert Londres, ou tanguy et laverdure à l'époque où il était rédacteur en chef de Pilote -matin quel journal- etc.) dans toutes les bonnes librairies.

Un "type bien", comme on dit et un merveilleux vulgarisateur qui sait transmettre avec bonhomie et humour sa monumentale érudition.
Et en plus un copain de Florence Aubenas .
(encore un bobo parisien "bien au chaud" diront certaines ... qu'est-ce qu'il vient nous emmerder avec ses histoires d'alphabet ! à quoi ça sert ces conneries ? )

Écrit par : urbain | mardi, 02 mars 2010 08:49

C'est amusante, la découverte par certains de la précarité et la pauvreté de leurs congénères par les livres.

Moi, j'ai appris l'Afrique grâce à Tintin au Congo...

Et puis Florence Aubenas a bien fait d'écrire ce bouquin.

De là à se rouler par terre de contentement, y a tout de même un pas à franchir.

Je n'ai pas besoin d'Aubenas pour connaître la réalité : on est des millions à la vivre tous les jours.

Mais bon.

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | mardi, 02 mars 2010 09:05

Ecrit par : cui cui fit l'oiseau | mardi, 02 mars 2010 09:05

D'ailleurs on se demande à quoi servent les livres et on s'étonne de l'extravagante et futile prétention de ceux qui perdent du temps à en écrire sur ce que nous sommes des millions à vivre tous les jours. C'est même pas le réel (réalité) , juste des livres ...
qu'est-ce qui sont bêtes ceux(celles)-là alors !
Comme si on savait pas tout ça.

Non franchement laissez nous regarder TF1 tranquilles et nous emmerdez pas avec la vie glauque qu'on connaît trop bien, a fortiori "plus glauque que la mienne" .
Parlez-nous dans le poste des alliances pour les régionales, des méchants traders, gu j'ai vain et de l'europe qui compte, du voisin qui a étranglé sa femme, des gars qui ont ouvert leur porte à la marée montante mais ont pu sauver leur chien, des trucs divertissants quoi ... en espérant qu'on aura bientôt des trucs vraiment intéressants qui nous changent un peu des catastrophes ( y'en a un peu trop en ce moment, ça lasse) , comme une nouvelle lady diana par exemple (carla brutie ça le fait pas vraiment) .

Et surtout cessez de prétendre nous parler de la réalité, de ce qui nous affecte vraiment, ça on veut pas le savoir, on veut pas en entendre parler, on veut surtout rien y comprendre . Y'a rien à faire, c'est comme ça . C'est le destin.
On veut ... y échapper.

Écrit par : urbain | mardi, 02 mars 2010 10:03

Qu'est-ce qu'Y sont bêtes ( ceux-là , alors!) .

Écrit par : urbain | mardi, 02 mars 2010 10:05

C'est même pas le réel (réalité) , juste des livres ...
Ecrit par : urbain | mardi, 02 mars 2010 10:03

Je ne critique pas les livres mais ceux qui ne vivent qu'à travers eux et qui passent à côté de la vraie vie tout en s'extasiant comme des gosses sur un bouquin qui n'est que la reproduction des difficultés de leurs voisins...

Nuance.

Éloigne toi de tes livres pendant 1 mois Urbain et peut être, redeviendras tu un être humain ?

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | mardi, 02 mars 2010 11:08

Ecrit par : (ne pas confondre) | lundi, 01 mars 2010 23:36

J'ai utilisé les méthodes de calcul appliquées pour la délinquance ;-))

Écrit par : agathe | mardi, 02 mars 2010 12:12

Ecrit par : agathe | mardi, 02 mars 2010 12:12

+ 499 !-]

Écrit par : euro - visions | mardi, 02 mars 2010 12:55

Ecrit par : (ne pas confondre) | lundi, 01 mars 2010 23:03

+1

Écrit par : nef des fous | mardi, 02 mars 2010 13:55

Ecrit par : (ne pas confondre) | lundi, 01 mars 2010 23:36

+1

Écrit par : nef des fous | mardi, 02 mars 2010 13:56

Ecrit par : (ne pas confondre) | lundi, 01 mars 2010 23:38

+1

Écrit par : nef des fous | mardi, 02 mars 2010 13:57

Désormais, le gouvernement prélèvera automatiquement l'ADN de chaque bébé à sa naissance, à l'insu des parents. Ces échantillons d'ADN seront conservés indéfiniment.

Science-fiction ?

Pour les Etatsuniens, non.
http://www.cnn.com/2010/HEALTH/02/04/baby.dna.government/
Pour Estrosi, non plus.
http://iciouailleurs.net/2010/03/01/etats-unis-prelevements-adn-a-la-naissance/#more-990

Écrit par : Sonia Déhenne | mardi, 02 mars 2010 14:25

Ecrit par : cui cui fit l'oiseau | mardi, 02 mars 2010 11:08

Mouarf.
(Voilà qui va bien faire rigoler nef, agathe et quelques autres ...)

Écrit par : urbain | mardi, 02 mars 2010 15:02

Ecrit par : Sonia Déhenne | mardi, 02 mars 2010 14:25

Est-ce le même trosi qui a fait exploser le mur du çon ce matin avec demorand ( notamment en confondant villepin et jospin, pour passer ensuite 5 minutes à s'excuser platement auprès de villepin , qui devait bien se marrer devant son poste ) ?

Écrit par : urbain | mardi, 02 mars 2010 15:05

Ecrit par : urbain | mardi, 02 mars 2010 08:49

Comme le dit Cui², cher Urbain...

Et puis Florence Aubenas a bien fait d'écrire ce bouquin.
De là à se rouler par terre de contentement, y a tout de même un pas à franchir.
Je n'ai pas besoin d'Aubenas pour connaître la réalité : on est des millions à la vivre tous les jours.
Mais bon.

Ecrit par : cui cui fit l'oiseau | mardi, 02 mars 2010 09:05

Écrit par : sarah | mardi, 02 mars 2010 18:35

Ecrit par : urbain | mardi, 02 mars 2010 15:02

La littérature m'a beaucoup donnée, c'est un fait. Mais il y a livre et livre.

Le livre d'Aubenas, le sujet m'est peut-être trop familier, ne m'intéresse que peu.

Écrit par : nef des fous | mardi, 02 mars 2010 19:11

Ecrit par : nef des fous | mardi, 02 mars 2010 19:11

?????

Écrit par : urbain | mercredi, 03 mars 2010 00:24

Il n'a pas voulu que sa cheftaine s'en charge pour lui ( elle fait pourtant ça très bien) :

www.lemonde.fr/politique/article/2010/03/02/peillon-regrette-d-avoir-demande-la-demission-d-arlette-chabot_1313605_823448.html

Écrit par : urbain | mercredi, 03 mars 2010 00:26

Pas la peine de lire le bouquin de Florence Aubenas ni les articles qui suivent, on sait déjà tout ça tellement par coeur que ce n'est plus intéressant.

http://www.actuchomage.org/2010020110521/Mobilisations-luttes-et-solidarites/flicage-social-et-rsa-les-parents-dun-beneficiaire-vont-devoir-banquer.html

http://www.actuchomage.org/2010022410601/Social-economie-et-politique/rsa-et-epargne-disponible-il-faut-fixer-un-plafond.html

http://www.actuchomage.org/2010021610571/Social-economie-et-politique/meme-prives-de-tout-les-chomeurs-ont-toujours-ldes-droits-et-des-devoirsr.html

Écrit par : la thalasso de Ouistreham | mercredi, 03 mars 2010 02:05

Ami lecteur, toi à qui le sujet des étrangers sans papiers n'est pas familier, peut-être seras-tu intéressé par ce qui suit :

http://www.alternatives-economiques.fr/etrangers-irreguliers---l-acharnement_fr_art_633_48137.html

Écrit par : l'hôtel de Ouistreham | mercredi, 03 mars 2010 02:15

La pénibilité invisible du travail féminin : déjà lu tellement de fois, c'est un refrain connu, pas très intéressant mais ça change un peu des trucs vraiment importants

http://www.lesnouvellesnews.fr/index.php/civilisation-articles-section/34-civilisation-categorie/249-penibilite-invisible-du-travail-feminin

Écrit par : les marées de Ouistreham | mercredi, 03 mars 2010 02:20

Ha on en connaît tous des chômeurs, tout ça on le côtoie de près, alors un billet sur les réformes du Code du Travail, on s'en tape

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/code-du-travail-2010-code-du-70784

Écrit par : le musée de Ouistreham | mercredi, 03 mars 2010 02:25

Frédéric Lordon, on le connaît bien :
http://www.monde-diplomatique.fr/carnet/2010-03-02-Lordon

Écrit par : l'église de Ouistreham | mercredi, 03 mars 2010 02:30

Vous avez remarqué mon engagement de gauche, hein ?

C'est ça la lutte des classes version Web 2.0 !

Et tout ça sans se salir les mains. Rien qu'en lisant des livres et en citant des liens.

Je vous en bouche un coin, n'est ce pas ?

Écrit par : Le bobo de Ouistreham | mercredi, 03 mars 2010 08:54

Ecrit par : le musée de Ouistreham | mercredi, 03 mars 2010 02:25

Oui... streham.
Merci.
Moi tout ça (très candidement) "m'intéresse", à l'instar de mes pareils : tous les ridicules bobos parisiens, ignorants de toute réalité, isolés du monde-réalité par le périphérique et surtout la barrière d'abrutissement et d'incompréhension qu'ils ont construit de livres , de débats et délibérations quotidiennes, de commerce autiste avec les autres (bobos) de tous ages, exceptionnellement sortis de l'abri de leurs logements sociaux, bien au chaud comme tous ces satrapes repus ( et généralement tout noirs) infestant les hlm de la rue de l'ouest, ces vieilles dames à cabas, ces techniciennes de surface et repasseuses, et autres clochards ( célestes), préposés des postes et légions de privilégiés avachis utopistes de tous poils, militants de base , associations, politiciens avec et sans scrupules, maires, députés mamans, papas , mamies, papys, artistes, écrivains, artisans, agents de voirie, jardiniers, coiffeuses, maraichers, agents immobiliers, cordonniers, serveur(euse)s de café, patrons de bistro, fleuristes, caissières de franprix, assistantes sociales, chinois, turcs, vietnamiens, maliens, kabyles, merles, moineaux ... tous abruti(e)s ignorants et entretenant la chimérique illusion d'un lien social possible, mais à reconstruire.

Écrit par : urbain | mercredi, 03 mars 2010 09:04

faudrait surtout ne pas oublier que le livre d'Aubenas n'est pas un roman à thèse mais un texte qu'on lit comme un polar - outre la qualité de l'écriture il y a le sens des portraits truculents - que tout ce qu'elle dit on le sache ou on le vive déjà n'enlève rien à la qualité du bouquin et à la justesse du récit - qu'elle ne récure les chiottes que six mois (et moi perso je ne tiendrais pas 1 mois) et qu'elle sache qu'elle peut en sortir à tout moment ne change rien à la vérité du propos

Écrit par : tgb | mercredi, 03 mars 2010 09:40

Ecrit par : tgb | mercredi, 03 mars 2010 09:40

Quant à moi, je ne l'oublie pas, mais il est vrai qu'à l'inverse de nos doctes experts ès précarité et vie de merde, je n'avais pas la pratique quotidienne et très ancienne de ces choses et une parfaite compréhension du "vécu" sous-jacent.
Du coup la pitoyable tentative de notre bobo parisienne pour essayer de nous en "informer", et donc de faire un réel ( mais pas réel-réalité) effort et travail de journaliste "reporter" m'a intéressé, touché, ému même ... et de toute évidence , je ne suis pas le seul ...

Mais je ne veux pas anticiper; agathe va en parler, surement mieux que le nouvel aveugle perdu dans sa bibliothèque que je suis ( aux yeux des "malins" et des tenants spontanéistes de l'intelligence collective).

Écrit par : urbain | mercredi, 03 mars 2010 10:11

Ecrit par : tgb | mercredi, 03 mars 2010 09:40

J'ajoute que tu as d'autant plus raison de "rappeler" ça , qu'à lire certaines vétilleuses critiques de nos "experts" virtuels, on peut raisonnablement se demander s'ils ont lu le livre dont ils parlent ( avec tant d'informé discernement ) .

Écrit par : urbain | mercredi, 03 mars 2010 10:23

Très bon site, grand merci pour ces astuces et notez en premier lieu que je suis pleinement d'accord avec vous. Permettez-moi d'insister, oui votre billet est réellement excellent, j'affectionne votre style ! Par hasard, auriez-vous d'autres sites à me suggérer ?

Écrit par : meubles - buffets | mardi, 15 juin 2010 13:25

La politique, aider le citoyen ??? Neni, il s'agit juste de le faire croire...

Écrit par : pronostic foot | mardi, 31 août 2010 19:05

Au gout du jour

Écrit par : Coupe du monde | lundi, 05 mai 2014 21:05

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu