Avertir le modérateur

« Frontière France | Page d'accueil | Perverse cité »

lundi, 23 novembre 2009

magnificent – tri(o)

19013275w434hq80jpg.jpg

[1/2]

 

Pour célébrer la vingtième édition des « Rencontres cinématographiques de la Seine-Saint-Denis – 2009 », les organisateurs ont eu l’heureuse idée de mettre à l’honneur Claude Chabrol. Parmi les différentes manifestations auxquelles il a participé, ceux-ci lui ont proposé de choisir un film à l’Espace 1789 (Saint Ouen). Cela aura été Fury, de Fritz Lang, qui a surtout servi de prétexte pour discuter plus généralement de l’influence du cinéaste allemand sur son travail. Et, c’est Jean-François Rauger (critique cinéma au journal Le Monde, et actuel directeur de la programmation à la Cinémathèque française) qui a été sollicité pour servir d’interlocuteur.

Ci-après, on trouvera une retranscription de mémoire, « fiable » à 85 % près, de cet échange d’environ une heure trente. Quelques passages ont été volontairement omis : « les cinéastes borgnes », « les films pairs-impairs », « la fortune critique des films de Lang », une allusion au film Le Samouraï, de Melville, et les réponses (parfois savoureuses) aux deux questions du public, etc. Désolé par avance pour certaines approximations, s'il y a lieu. On signale toutefois à l'attention des plus sceptiques que les responsables ont pris l’initiative d’enregistrer cette rencontre par vidéo ; et qu’on en retrouvera une trace sans doute un jour sur la Toile, ou sur un bonus DVD...

- Bonjour Claude Chabrol... Merci d’avoir accepté de venir pour cette « leçon » de cinéma, même si c’est toujours un peu présomptueux de parler de « leçon », mais disons, cette rencontre. On vous a invité pour que vous nous parliez de votre rapport à Fritz Lang. Mais, tout d’abord, je voudrais vous poser une première question toute simple : quel est le premier film de Fritz Lang que vous avez vu ?

CC : Attendez... le premier, c’est celui-là... Oui, parce que l’autre, c’est après... Je débarquais de province, et je suis allé à Paris. J’avais 16 ans, et c’était Le Testament du docteur Mabuse, dans un ciné-club de la rue de l’Entrepôt, qui doit s’appeler maintenant, la rue Bréguet, je crois. A la fin du film, je me suis levé, et comme un vieux cacochyme, j’ai pointé mon doigt en avant, comme ça (il fait le geste) : « C’est ça... c’est ça ! » Bref, à ce moment-là, j’ai su que je voulais faire des films. Et puis après, j’en ai parlé autour de moi, et on m’a dit : « Oh, tu as vu celui-là... mais il faut voir M, le maudit !!! » Bon, moi, j’écoute ce qu’on m’dit, et je suis allé voir M, le maudit. J’ai trouvé ça formidable, bien sûr ! Et j’en parle autour de moi, et là, on me dit : « Oh, mais tu n’as pas vu Metropolis alors ? » - Ben non. « Mais, il faut voir Metropolis !!! » Donc, je vais voir Metropolis, et je trouve ça là encore formidable ! Depuis, j’essayais de voir tous les Fritz Lang. Et, à l’époque, on est dans l’après-guerre, en 46. Il faut savoir que les films américains de l’entre-deux-guerres ne sont pas diffusés, alors, il y a des gens à la Libération qui se disent qu’ils vont se faire du pognon dessus, alors, ils passent les films américains de Fritz Lang. Il y a eu tout d’un coup au même moment : Les Bourreaux meurent aussi, Man hunt, La Femme au portrait...

- Dans votre livre de mémoires Et pourtant, je tourne, vous parlez du Testament du docteur Mabuse ; et vous dites que c’est ce film qui vous a décidé à faire du cinéma. J’ai choisi comme premier extrait le début de ce film : on en parle après, si vous voulez bien...

***extrait n° 1. Séquence du début tout juste après le générique : panoramique vers la droite de la porte jusqu’à l’homme derrière la malle, jusqu’à l’explosion du baril dans la rue passante. Durée : env. 6 mn)***

- On a souvent dit de Fritz Lang que c’était un cinéaste du destin...

CC : Ah, oui, le fifty-fifty !

- Là, dans la séquence que nous venons de voir, le personnage s’est fait repérer par les bandits, et, Lang crée ensuite une angoisse chez le spectateur sur ce que qui va devrait arriver fatalement... Alors, je voulais vous demander : Claude Chabrol, la fatalité, pour vous, vous la voyez comment ?

CC : Ah ! Fritz Lang, il avait sa règle du « 50-50 » : les choses qui nous arrivent, c’était cinquante pour cent le monde extérieur, et cinquante pour cent, nous. Oh, pour moi, je dirais que ce serait plutôt « 30-70 ». Et, le trente est du côté des éléments extérieurs, et les soixante-dix pour nous.

- Qu’est-ce qui vous a plu dans les films de Lang ?

CC : L’efficacité, et la précision. A tel point qu’il pouvait ses brouiller avec ses acteurs... notamment avec sa camarade... euh, Marlène Dietrich, dont on sait qu’ils ont eu une histoire ensemble... C’était pour le western...

- Rancho notorious... L’Ange des maudits.

CC : Oui. Et, donc, Lang, il mettait des bouts de scotchs au sol, et ça agaçait Marlène, parce qu’elle disait qu’elle ne pouvait pas marcher comme ça ! Alors que pour Lang, il en avait besoin pour lui donner une marche... euh, masculine ! Mais, les films de Fritz Lang, tout précis soient-ils, ils ont un défaut, je trouve, surtout avec les derniers, c’est la sécheresse. Le dernier film américain, c’est ça, même si c’est justifié par le sujet : la peine de mort. Et puis, il était germanique, et surtout anti-romantique. Moi aussi, d’ailleurs ; mais, mon anti-romantisme n’est pas le sien. Et puis, pour un anti-romantique, je suis un peu romantique aussi. Là, on vient de projeter Fury ; et ce que je trouve formidable dans ce film, c’est que personne ne peut juger, parce que nous sommes tous pareils.

- Pour le deuxième extrait, j’ai choisi une scène dans Les Bourreaux meurent aussi, que vous évoquez aussi dans vos mémoires... C’est la scène dans les vestiaires, quand Alexander Granach (le commissaire Gruber) va chercher le docteur Svobada [Brian Donlevy]. Svoboda, ça veut dire « liberté ».

CC : Ah ! Granach, il était très bien dans ce film !

- Oui. Et, c’est le seul personnage jovial et bon vivant... mais, on va d’abord voir l’extrait.

***extrait 2. Le commissaire Gruber attend que les médecins sortent de la salle d’opération, et appréhende le docteur Svoboda. Comme il demande un coin tranquille pour parler, Svoboda l’emmène dans les vestiaires. Fin de la séquence : le chapeau melon tourne sur lui-même. Durée : env. 5 mn***

CC : Là, l’idée que j’aime bien, c’est que « deux, c’est pas assez », et donc, il en faut un troisième ! Vous voyez que dès que le troisième arrive, tout arrive très vite. D’ailleurs, on le voit d’abord en ombre sur la vitre de la porte. Donc, on ne peut pas vraiment savoir qui c’est...

- Et Granach, à mesure que ses adversaires avancent, le collent contre un mur blanc, dénudé, avec rien autour...

CC : Et puis, dès que le troisième apparaît, et qu’il comprend la situation, tout se précipite...
- Dans vos mémoires, vous parlez du chapeau...

CC : Ah, ça, oui ! Je trouve ça bien, lorsqu’un objet suffit à donner le personnage, ce qui lui arrive. Là, le chapeau tombe, et tourne sur lui-même. Le spectateur comprend que c’est fini pour l’autre. Il n’y a pas besoin d’autre chose. C’est bien, euh... C’est bien, quoi !

- Et puis, le commissaire joué par Granach, c’est le seul personnage jovial et bon vivant ; rond et gras...

CC : C’est normal, il est du côté des vainqueurs...

- Les autres, ils sont droits et figés...

CC : Vous savez, Fritz Lang adorait les caricatures. Alors, à un moment, c’est vrai, on dirait qu’ils ont des attitudes caricaturales. Par exemple, quand Granach claque des doigts (il mime le geste) – il le fait trois ou quatre fois dans le film – à l’écran, ça passe très bien, mais, on ne ferait pas ça dans la vie. Et puis, il est Viennois, avec l’esprit germanique. Et, c’est quand même les Allemands qui ont inventé l’expressionnisme !

- Et la bagarre aussi à la fin, quand ils se servent des serviettes pour l’étouffer...

CC : Ah, oui, la bagarre ! Il y a une scène un peu comme ça dans Cape et poignard... Quand ils se battent, on voit des mains sur les visages... Lang, il a demandé aux acteurs de mettre les doigts comme ça (il fait le geste) qui enfoncent les yeux de l’autre ! Je ne sais pas pourquoi, mais il adorait ça... (rires)

[à suivre]

par Albin Didon

 

 

 

 

57734.jpg

par Albin Didon

Commentaires

ZZZzzzzzzzzz
( exemple type de la causerie formatée de ciné club, insipide , lénifiante et totalement extérieure , à mes yeux, à ce qui fait du cinéma le 7ème art, donc ce qui est capable de nous émouvoir)

Écrit par : urbain | lundi, 23 novembre 2009 09:28

Diue sait pourtant qu'il y a des choses intéressantes à dire à propos de Fritz lang, et de son art, au-delà de ces anecdotes "cinéphiliques" et généralités creuses.

Écrit par : urbain | lundi, 23 novembre 2009 09:35

Bigre, c'est donc ainsi que s'est achevée la soirée bouillonnante "enterrement de vie de garçon et strip-tease" !?

On peut imaginer la scène : Albin, chaud comme la braise, les parts femelle exhibées, les attributs exposées juste là, les braguettes tendues, et puis, soudain...

-Bonsoir, c'est Claude Chabrol ! Hé hé hé... On va causer avec mon camarade Rauger d'histoires d'anciens combattants, hé hé hé...

Albin :
-Putain, j'étais chaud, là...

Chabrol :
-Hé hé, that's entertainment !

Écrit par : Mauvais (s)trip | lundi, 23 novembre 2009 11:02

T'abuses...


HS : Jean Camus refuse à Sarko le caprice d'exploiter la mémoire de son père.

Écrit par : Tong UMP | lundi, 23 novembre 2009 11:03

Ecrit par : Mauvais (s)trip | lundi, 23 novembre 2009 11:02

Sans doute encore un coup de la programmation qui a décidé d'interrompre la série, arguant comme toujours du faible enthousiasme du public...
D'où ce "raccord" assez approximatif avec un programme de secours, pas forcément plus émoustillant.

D'où ce petit conseil "d'ancien" : quand ils faisaient ça , à la cinémathèque ( "l'ancienne" , celle de langlois ), je veux dire annuler une projection à la dernière minute, alors qu'elle était programmée, ils évitaient les protestations des cinéphiles qui s'étaient déplacés en projetant (presque) toujours "rear window" ( dont les bobines étaient toujours là en réserve "au cas où") qui , en plus, à l'époque, n'était pas visible en salle.

Peu s'en plaignaient, personne ne regrettait.

Écrit par : urbain | lundi, 23 novembre 2009 11:15

épisode 1/2 de magnificent soporifique : le 2/2 promet.

l'épisode de cul du 4/4 attendra.

Incohérent. Quand on commence un travail, il est conseillé de le terminer.

Nullissime, debilissime et chiantissime.

Écrit par : magnifiques ronflements de bobo | lundi, 23 novembre 2009 11:18

Ecrit par : Tong UMP | lundi, 23 novembre 2009 11:03

Le testament du Dr Tabuse ?

"Curieusement" ce recyclage du "philosophe pour élève de terminale" fait écho à une grosse actualité éditoriale avec pas moins d'une douzaine de parutions/rééditions qui lui sont consacrées ces jours-ci.
Je subodore une quelconque commémoration ( 50ème anniversaire de sa mort ? et une commémoration de plus, une !), soigneusement orchestrée pour que chacun puisse fourguer sa marchandise, à commencer par l'enfumeur en chef ( qui "curieusement" n'a pas choisi d'honorer Sartre ).

Écrit par : urbain | lundi, 23 novembre 2009 11:28

Ecrit par : urbain | lundi, 23 novembre 2009 11:15

Non, "la programmation ne s'autorise rien". Albin a choisi de faire paraître ce billet et donc de reporter son dernier épisode.

Ce billet sur les facéties de Chabrol vaut largement les polémiques fumeuses de notre gouvernement. J'aime bien.

Écrit par : agathe | lundi, 23 novembre 2009 11:35

Ecrit par : agathe | lundi, 23 novembre 2009 11:35

Chabrol/Lang, Sarkozy/Camus même combat ?

Écrit par : urbain | lundi, 23 novembre 2009 11:47

Je suis satisfaite de la décision de son fils. Camus (quoique tu penses de lui) était un homme libre, tant mieux que cette indécente récupération politique soit un échec.

Écrit par : agathe | lundi, 23 novembre 2009 11:55

Bon on dirait que tu n'es pas d'humeur à supporter les taquineries ...( qui d'ailleurs étaient plutôt de la provoc à l'encontre de cuicui, mais bon ...).

Je ne suis pas très assuré cependant que la récupération politique que tu évoques soit vouée à l'échec, car en réalité, en dehors de l'usage sans doute maladroit de ses gros sabots décomplexés habituels, bouffon ne risque pas grand chose à nous balancer le fumigène camus (typiquement le genre de personnage consensuel construit par la bien-pensance insignifiante).
Pour l'instant, en tout cas, c'est réussi par ce que "on en parle" et pour un enfumeur , c'est tout ce qui compte.
On peut bien sur espérer que ça se retourne contre lui, mais "l'habile manoeuvre" consiste à "brouiller les pistes" puisqu'on voit bien que ceux qui sont "contre" sont pour la plupart des adeptes de camus qui, tout en rejetant "l'instrumentalisation", ne peuvent qu'être séduits par la panthéonisation de leur "héros".
En plus ça permet de relancer "tous azimuts" le "gros problème du moment" qu'est "l'identité nationale" (en question), pour ceux qui auraient oublié de se poser ces questions "brulantes" : qui panthéoniser , et pourquoi ?

Nullitude quand tu nous tient ...

Écrit par : urbain | lundi, 23 novembre 2009 12:17

J'ajoute que pour (panthéoniser) Johnny, c'est sans doute un peu trop tôt ... ce qui explique sans doute ce "deuxième choix" ( mais il en a pas mal d'autres en réserve , à mon avis ).

Écrit par : urbain | lundi, 23 novembre 2009 12:21

Le petit montage, avec grosse collure, plus haut, n'était simplement que de, comment dit-on au fait..., l'humour...

(On connait (vaguement) le film "Walter, retour en résistance" de G. Perret. On peut voir ici (en deux parties) son précédent film, qui vaut sans doute autant que le dernier M. Moore, "ma mondialisation" :
http://video.google.fr/videoplay?docid=3243104968556242243# )

Écrit par : Mauvais (s)trip | lundi, 23 novembre 2009 12:30

Ecrit par : Mauvais (s)trip | lundi, 23 novembre 2009 12:30

Moi aussi, je le confesse, ça se voulait, comment dis-tu déjà ? ... de l'humour.
L'humour , toujours ...

Écrit par : urbain | lundi, 23 novembre 2009 12:39

N'était-ce pas plutôt de l'ironie ? Ou alors du 4ème degrés ? Ou alors une mise en aby(î)me ? Ou un truc malin ?

Écrit par : Good trip | lundi, 23 novembre 2009 12:45

Ecrit par : Good trip | lundi, 23 novembre 2009 12:45

"Ou pé di ça oui "

Écrit par : urbain | lundi, 23 novembre 2009 12:48

Ecrit par : urbain | lundi, 23 novembre 2009 12:17

Le refus évite un enfumage plus conséquent et j'y vois un gain : la difficulté pour eux d'accrocher un symbole à l'identité nationale. Noël Forgeard, c'est assez embêtant comme symbole en ce moment, je suis d'accord avec toi sur cette polémique bienvenue.

Écrit par : agathe | lundi, 23 novembre 2009 12:55

Ecrit par : agathe | lundi, 23 novembre 2009 12:55

Je suis moins "optimiste" que toi.
La "polémique" est voulue, comme le reste.
L'important pour nos enfumeurs "républicains" c'est qu'il y ait "débat", peu importe ( et même idéalement il vaut mieux) que ça soit sur une question sans objet, sans actualité et sans la moindre conséquence pour quiconque.
C'est le pendant "démocratique" et libéral de la "liberté" en tant "choix": il y a de la démocratie puisqu'il y a "débat", puisqu'il y a choix, puisqu'il y a des élections où on a le "choix" et un "débat".
Et on fait "tourner" : quand un "choix" n'intéresse plus personne, quand un "débat" tourne en eau de boudin, c'est simple, c'est facile : on en prend d'autres.
C'est ça le démocratisme libéral. C'est ça "l'antitotalistarisme" ( comme chacun sait les totalitaires nous imposent des choix et nous privent de débat ). Cette vision infantile , d'enfant égocentrique et capricieux, et qu'il faut continuellement "divertir", pour le distraire.
Le distraire de quoi, voilà la seule question à débattre .

Écrit par : urbain | lundi, 23 novembre 2009 13:09

http://www.20minutes.fr/article/365244/France-Les-auditions-des-anciens-dirigeants-d-EADS-commencent-ce-lundi.php

Écrit par : agathe | lundi, 23 novembre 2009 13:10

le pendant "démocratique" et libéral de la "liberté" en tant QUE "choix"

Écrit par : urbain | lundi, 23 novembre 2009 13:10

Ecrit par : agathe | lundi, 23 novembre 2009 13:10

Oui, mais ça il va le coller sur le dos de chiraque et vile pine, ou ballamou, ou j'ose pin.
C'est pas lui, c'est les autres ... et c'est précisément le genre de chose dont au pire ( si ça tourne mal) il s'agira d'être "distrait", par l'étourdissante farandole des "graves questions sociétales" portées par la médiacratie, initiées et illuminées par la fulgurante perspicacité visionnaire de bouffon, pour enfin être magnifiquement mises en scène par ses zélés courtisans.

Écrit par : urbain | lundi, 23 novembre 2009 13:16

Le destin tragique de Martine Aubry
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/societe/20091123.OBS8574/un_patient_faussement_considere_dans_le_coma_pendant_23.html

"J'ai crié, mais personne ne pouvait m'entendre" prétend-elle.
Les médecins ont utilisé un test de coma qui a conclu que sa conscience était "éteinte". Mais ce week-end, une nouvelle technologie de scanners a montré qu'en réalité son esprit fonctionnait toujours complètement normalement.

Écrit par : des nouvelles du P.S. | lundi, 23 novembre 2009 13:20

Quelqu'un lui a dit que le PS était à droite et durant un court mais savoureux moment elle l'a cru...

Écrit par : Fran | lundi, 23 novembre 2009 14:01

Ecrit par : Fran | lundi, 23 novembre 2009 14:01

Et en se réveillant elle s'est (enfin) aperçue que c'était vrai ?

Écrit par : urbain | lundi, 23 novembre 2009 14:14

une nouvelle technologie de scanners a montré qu'en réalité son esprit fonctionnait toujours complètement normalement.

Ecrit par : des nouvelles du P.S. | lundi, 23 novembre 2009 13:20

Une nouvelle technologie qui risque d'être fortement mise à contribution dans "les temps où nous sommes"... je crois savoir que frère odm est en phase de test, sur lui-même, et nul doute qu'il nous confirmera si cette technologie est fiable. On pourrait alors enfin en avoir le cour net et se rassurer, en commençant par le scan du gouvernement au grand complet.

Écrit par : urbain | lundi, 23 novembre 2009 14:22

le coeur net ...

Écrit par : urbain | lundi, 23 novembre 2009 14:30

mwarf !

"La commission des Finances du Sénat a voté aujourd'hui, à l'unanimité, un amendement au projet de budget 2010 visant à rétablir à 19,6% le taux de TVA sur la restauration qui avait été réduit à 5,5%, a annoncé le rapporteur UMP de la commission, Philippe Marini."

Écrit par : Daguin | lundi, 23 novembre 2009 15:32

Captivant (si j'ose dire) et édifiant :
http://www.maitre-eolas.fr/post/2009/11/22/Les-gardes-%C3%A0-vue-sont-elles-ill%C3%A9gales

Écrit par : Gaaaaaaaaaaaard'vôôôô ! Rompez ! | lundi, 23 novembre 2009 15:35

Qui accuse Marie NDiaye «d'ivrognerie verbale» et vient soutenir (au risque d'être écrasé par l'impressionnant) Raoul ?

http://didier-jacob.blogs.nouvelobs.com/archive/2009/11/23/affaire-marie-ndiaye-quand-finkielkraut-vient-au-secours-d-e.html

Écrit par : ? | lundi, 23 novembre 2009 16:10

Ecrit par : ? | lundi, 23 novembre 2009 16:10

C'est donc cela, la philosophie selon Alain F. : il y a trop de Noirs en équipe de France de football, Polanski a violé une adolescente de 13 ans mais c'est qu'elle l'avait bien cherché, les écrivains (surtout les Noirs) ont un devoir de modération à l'égard du pouvoir en place, Raoult et Netanyahou sont des types bien, etc

Écrit par : φ | lundi, 23 novembre 2009 17:02

Ecrit par : ? | lundi, 23 novembre 2009 16:10

C'est sans doute ce qu'il appelle avoir "un coeur intelligent" .

Un des nombreux mérites de Marie Ndiaye aura été de forcer cette clique pathétique à se découvrir dans toute sa ridicule pathologie réactionnaire de vieux cons sexistes et chauvins ( "male chauviniste pigs" disait on jadis ).

Écrit par : urbain | lundi, 23 novembre 2009 17:05

Ecrit par : φ | lundi, 23 novembre 2009 17:02

Mais, nous savions déjà tout cela. La connaissance de cette clique tend simplement à se "démocratiser"...


Marx for Urbain :

www.youtube.com/watch?v=g2beF_XyKMI

Écrit par : Tom from Berlin | lundi, 23 novembre 2009 17:20

Ecrit par : urbain | lundi, 23 novembre 2009 17:05

Pour l'occasion Marianne a ouvert ses pages au type de Stalker pour un article saturé de haine raciste, au prétexte d'une critique littéraire, ce qui semble avoir donné beaucoup de travail à l'équipe de modérateurs

http://www.marianne2.fr/Marie-Ndiaye-prend-les-gens-pour-des-cons_a182834.html

Le passage "Que Mme Ndiaye préfère fricoter à Berlin avec les fils et petits-fils de SS ou avec les dignitaires de la Stasi, plutôt qu’avec les Français, libre à elle, la capitale du Troisième Reich est mieux à même de satisfaire les curiosités d’une tératologue que Paris, Londres ou que New York" est absolument effarant...

Écrit par : beurk | lundi, 23 novembre 2009 17:40

Ecrit par : Tom from Berlin | lundi, 23 novembre 2009 17:20

Bel article, innovant et ludique, mais en dehors de raoul et fin quelle croute ( qui sans doute le commandent sur le net ) je n'ai pas beaucoup de demande .

Écrit par : urbain | lundi, 23 novembre 2009 17:58

Ecrit par : beurk | lundi, 23 novembre 2009 17:40

Chépakicé "stalker", mais ... pas sur que marianne ait été bien inspiré d'ouvrir ses colonnes à ces miasmes .
Décidément, Marie , tu les a bien secoués les crapauds de la mare.

Écrit par : urbain | lundi, 23 novembre 2009 18:05

Ecrit par : urbain | lundi, 23 novembre 2009 17:58

J'en ai offert plusieurs exemplaires à mes amis boxeurs afin de rendre encore plus populaire en Thaïlande l'oeuvre des Marx brothers

Écrit par : Frédo Mitterrand | lundi, 23 novembre 2009 18:06

Ecrit par : Frédo Mitterrand | lundi, 23 novembre 2009 18:06

Ils risquent d'être un peu désappointés en voyant les films éponymes ...

Écrit par : urbain | lundi, 23 novembre 2009 18:19

Ecrit par : beurk | lundi, 23 novembre 2009 17:40

"Marie Ndiaye prend les gens pour des cons"

Et les cons vivent mal tant de lucidité (et tentent au moins de se faire un nom (un pseudonyme) à cette aune, ce qui importe peu à l'objet de leur acrimonie).

Écrit par : Jean-Gérard Lesiouxpleure | lundi, 23 novembre 2009 19:14

Pour changer d'air et se divertir un peu (sans pour autant se distraire) , dieu merci la nullitude nous pourvoie également en comiques, et c'est heureux car Mme la garde n'a plus la même inspiration débridée en matière de commentaires bouffonnants sur l'actualité : déesse kha prend donc le relai :
www.lefigaro.fr/conjoncture/2009/11/23/04016-20091123ARTFIG00520-le-pire-a-ete-evite-selon-dominique-strauss-kahn-.php

Écrit par : urbain | lundi, 23 novembre 2009 19:43

Dans le registre du divertissement très dérisoire, il y a aussi le retour de la verte moumoute :

"Antoine Waechter, président du Mouvement écologiste indépendant (MEI), figurera sur la liste Europe-Ecologie Alsace (EEA) pour les élections régionales de mars prochain, ont annoncé les membres de cette liste à Strasbourg."

Cohn-Bendit commence à se faire un nom dans la profession du casting.
40 ans après (mais tout était déjà là, à l'époque), la droite de gouvernement et les 68ards se retrouvent dans le spectacle subventionné.

Écrit par : MJC | lundi, 23 novembre 2009 20:15

40 ans après (mais tout était déjà là, à l'époque), la droite de gouvernement et les 68ards se retrouvent dans le spectacle subventionné.

Ecrit par : MJC | lundi, 23 novembre 2009 20:15

Pas que ( qu'eux), y'a aussi tous les démocrates de la dernière heure et les "civils" ( de la société du même nom), mais en effet, comme tu dis "tout était déjà là" ... c'est en substance ce que montre parfaitement le bouquin de Christofferson .

C'est l'armée mexicaine des antitotalitaires, en ordre de bataille, avec ses innombrables généraux galonnés, brandissant fièrement leurs carabines à bouchon.

Écrit par : urbain | lundi, 23 novembre 2009 20:24

Et moi, et moi, en casting, chuis pas mal...

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/politique/20091123.OBS8617/la_surprise_francilienne_de_bayrou.html

Écrit par : Baïrou | lundi, 23 novembre 2009 20:30

Qu'est-ce que t'as contre les moumoutes ?

Écrit par : André the kid from Las Vegas | lundi, 23 novembre 2009 20:50

Christofferson for Urbain :

http://www.youtube.com/watch?v=g2u_rEcWW8M

Écrit par : Kris from the country | lundi, 23 novembre 2009 20:55

Ecrit par : Kris from the country | lundi, 23 novembre 2009 20:55

Yeap ...

www.youtube.com/watch?v=8MgubwywhiU&feature=related

Écrit par : urbain | lundi, 23 novembre 2009 21:45

and for sure
www.youtube.com/watch?v=kexKFYX44lw&feature=related

Écrit par : urbain | lundi, 23 novembre 2009 21:50

Face au gros débat national de la main qui fait but et salit l'honneur national dans le monde libre et non faussé, il faut revenir aux fondamentaux :

www.dailymotion.com/video/xb83k7_thierry-henry-la-chanson-du-dimanch_music

Bonus :

www.dailymotion.com/video/xb2mv1_etre-francais-la-chanson-du-dimanch_music

Écrit par : miouzik | lundi, 23 novembre 2009 22:10

Ecrit par : miouzik | lundi, 23 novembre 2009 22:10

Ils sont en tournée actuellement, dans la région de Reims je crois

Écrit par : le commentaire du lundi | lundi, 23 novembre 2009 22:29

www.lachansondudimanche.com/wp-content/themes/lcdd/resources/elysee.jpg

Écrit par : affiche | lundi, 23 novembre 2009 22:50

il n'est jamais trop tard pour bien faire
http://www.lequipe.fr/Athletisme/breves2009/20091123_222730_la-fede-restitue-un-record-vieux-de-1936.html

Écrit par : la rubrique sports des NRV | lundi, 23 novembre 2009 23:20

je bave un peu ce soir.....après la soupe....

Écrit par : frère odm | lundi, 23 novembre 2009 23:38

Si Van Rompuy est islamophobe, qui ne l'est pas (dans la classe politique européenne) ?

http://globe.blogs.nouvelobs.com/archive/2009/11/20/van-rompuy-est-il-islamophobe.html

(voir aussi les commentaires)

Écrit par : alala | mardi, 24 novembre 2009 00:10

je bave un peu ce soir.....après la soupe....

Ecrit par : frère odm | lundi, 23 novembre 2009 23:38

à c't'heure on peut parler d'un souper en effet.

As-tu pensé à tester la "nouvelle technologie de scanners qui montre si réalité ton esprit fonctionne toujours complètement normalement" ?

Écrit par : urbain | mardi, 24 novembre 2009 00:21

si EN réalité ton esprit ...

Écrit par : urbain | mardi, 24 novembre 2009 00:22

Ecrit par : urbain | mardi, 24 novembre 2009 00:21

My name is odm

www.youtube.com/watch?v=PoBPkgjFIo4

Écrit par : rôtbot | mardi, 24 novembre 2009 00:28

"Mais puisque j'te dis que c'est l'ancien président de la France, Nicolas Sarkozy, même que c'est l'ancêtre de notre président à vie Raoul Sarkozy, eh bin c'est lui qu'avait fait tomber le Mur de Berlin le 9 novembre 1989 !
- N'importe quoi, c'est un mensonge !
- Chut, tais-toi, avec les caméras de surveillance, si des fois un policier t'entend dire ça... Pis d'abord qu'est-ce que t'en sais, toi, de ce qui s'est passé en 1989 ? C'est vieux, t'étais pas né, heureusement qu'il y a Raoul Sarkozy pour qu'on sache ce qui s'est passé avant notre naissance !
- C'est mon grand-père qui me l'a raconté... À son époque, on étudiait encore l'histoire à l'école...
- Mouarf, ton grand-père, c'est même pas un bon Français : je suis sûr que chez lui y'a même pas le portrait du président !

http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2902

Écrit par : une cour de récréation en 2059 | mardi, 24 novembre 2009 02:50

Oui oui oui, je fus avant tout un grand footballeur, non ?

Écrit par : Philippe Pétain | mardi, 24 novembre 2009 06:10

Drame dans le milieu de l'édition, des suicides en chaîne chez les libraires, panique chez les lecteurs...

www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/11/24/01011-20091124FILWWW00366-la-sortie-du-livre-de-valls-reportee.php

Écrit par : pffiou | mardi, 24 novembre 2009 10:27

Ecrit par : pffiou | mardi, 24 novembre 2009 10:27

L'absence d'Urbain... Mon dieu ! J'espère que ça va ...

Écrit par : agathe | mardi, 24 novembre 2009 10:50

Urbain est prié de donner un signe de vie.
La gendarmerie n'hésitera pas à forcer l'entrée de la boutique.
Pour un soutien psychologique, la cellule dispose d'un psychologue compétent bien que social-démocrate.

Écrit par : Samu | mardi, 24 novembre 2009 11:12

Ecrit par : urbain | lundi, 23 novembre 2009 09:28

"ZZZzzzzzzzzz"
- Paf ! Eh, oh ! y'a quelqu'un ?

&

"(exemple type de la causerie formatée de ciné club, insipide, lénifiante et totalement extérieure, à mes yeux, à ce qui fait du cinéma le 7ème art, donc ce qui est capable de nous émouvoir)"
- C'est sûr que quand on a pas deux poules pour se lamenter des difficultés de distribution d'un film fauché dans le circuit commercial, il ne reste plus grand-chose pour "s'émouvoir" :-DDD

-----

Ecrit par : urbain | lundi, 23 novembre 2009 09:35

"Di[eu] sait pourtant qu'il y a des choses intéressantes à dire"
- Mais, on l'attend toujours "Celui-là" :-D

&

"[à propos de Fritz lang, et de son art] au-delà de ces anecdotes "cinéphiliques" et généralités creuses."
- On va dire que c'est l'inconvénient de ne pas avoir un Panthéon... "portatif" (mouarf !)

-----

Ecrit par : Mauvais (s)trip | lundi, 23 novembre 2009 11:02

"Bigre, c'est donc ainsi que s'est achevée la soirée bouillonnante "enterrement de vie de garçon et strip-tease" !?
- Claude Chabrol sur le podium de Secret Square... "Hé hé, that's"... "enterrement" :-DDD

-----

Ecrit par : urbain | lundi, 23 novembre 2009 11:15

- Jolie hypothèse, mais complètement à côté de la plaque ! C'est pour ça, je crois, qu'on vous adore :-D

-----

Ecrit par : magnifiques ronflements de bobo | lundi, 23 novembre 2009 11:18

"épisode 1/2 de magnificent soporifique : le 2/2 promet."
- Ben, quoi ? vous n'aimez pas Chabrol ? vous n'aimez pas Fritz Lang ? vous n'aimez pas la campagne ? vous n'aimez pas la mer :-D

&

"l'épisode de cul du 4/4 attendra."
- Euh, c'est plutôt le lecteur qui attendra...

&

"Quand on commence un travail, il est conseillé de le terminer."
- M'enfin !!! j'ai pas attendu le "conseil" pour les terminer !

&

"Nullissime, d[é]bilissime et chiantissime."
- Tant de superlatifs, c'en est presque flatteur :-D

-----

Ecrit par : agathe | lundi, 23 novembre 2009 11:35

"Albin a choisi de faire paraître ce billet et donc de reporter son dernier épisode."
- Yep ! Et, demain... j'enlève le bas :-D

&

"Ce billet sur les facéties de Chabrol vaut largement les polémiques fumeuses de notre gouvernement.
- Aaahhh ! enfin quelqu'un qui a compris ce qu'était le désenfumage !!! (et accessoirement, une "procédure de vérité")

&

"J'aime bien."
- Et, en plus, qui a bon goût :-D [euh, au fait, merci pour le coup d'oeil ;-]

-----

Ecrit par : urbain | lundi, 23 novembre 2009 11:47

"Chabrol/Lang, Sarkozy/Camus même combat ?"
- Allez, encore un effort... et vous y arriverez :-D

Écrit par : albin - didon | mardi, 24 novembre 2009 12:19

Ecrit par : Samu | mardi, 24 novembre 2009 11:12

En pleine forme ...
Mais si vous voulez , vous pouvez envoyer le samu demain :
http://librairietropiques.free.fr/article.php3?id_article=270

Écrit par : urbain | mardi, 24 novembre 2009 13:30

Le nouveau jeu, pour Noël, lancé par le ministère des rafles et des charters : "le simulateur d'invasion d'immigrés" (pour PC, Wii, PS3).

"Dans le simulateur d'invasion d'immigrés, on met en place les paramètres de départ : le nombre d'immigrés et leur vitesse, le pourcentage de citoyens armés, le nombre de policiers, de Taguieff 2.0, de Claudimbert, et leur précision au tir (bouchon), les paramètres "racaille", "Karcher" etc...
Ensuite ?
Ensuite, on lance un gros débat nazional et on observe. On observe la progression de la catastrophe et on se dit qu’on est quand même mal barré si ça se produit.
En s’amusant avec les critères, on peut aussi mettre en place des paramètres "Besson 4 dead" avec quatre flics possédant une précision de 100% qui tentent de faire le ménage face à une horde rapide d'immigrés qui vient nous pomper le social. On se rend alors compte que la coopération, c’est important et que, chacun dans son coin (le "national identity breakdown"), ces héros blonds et catholiques ne servent pas à grand chose. Sauf quand le front de propagation est passé et qu’ils se retrouvent en terrain infecté à 100% mais pas trop dense. Oui, oui, on peut faire de grandes découvertes..."

www.ecrans.fr/Vos-zombies-vous-les-voulez,8614.html

Écrit par : Biezom | mardi, 24 novembre 2009 16:41

Dieu sait pourtant qu'il y a des choses intéressantes à dire, au-delà de ces anecdotes "cinéphiliques" et généralités creuses.

Ecrit par : urbain | lundi, 23 novembre 2009 09:35

Le comte-rendu de notre envoyé spécial albin-didon est tout de même une exclusivité des NRV ! Sinon, on peut lire Pierre Léon.
http://le-blob.blogspot.com/2009/11/belvaux-lucas.html

"Son premier film, en 1992, s’appelait Parfois trop d’amour, c’était son plus beau, et je suppose que tout le monde, aujourd’hui, s’en fout. Quand il est sorti, en 1993, en tout cas, tout le monde (ou presque) s’en foutait. Comme du sublime A flor do mar de Monteiro. Evidemment, à côté de Malcolm X…"

(Ben non on ne s'en fout(ait) pas.)

Écrit par : la blobosphère | mardi, 24 novembre 2009 16:50

Ecrit par : la blobosphère | mardi, 24 novembre 2009 16:50

Pour ce qui est des choses intéressantes écrites sur l'art ( et l'architecture) de Fritz Lang, loin des récurrentes et insignifiantes ratiocinations cinéphiliques et des anecdotes insipides et non moins insignifiantes à la chabrol, je pensais évidemment à Kracauer ou Godard , voire Granach ( dont une étonnante autobiographie a été rééditée dernièrement) .

Écrit par : urbain | mardi, 24 novembre 2009 17:58

Gros papotage chez Ajamais :

http://ilyaura.20minutes-blogs.fr/archive/2009/11/07/le-npa-pret-a-partir-seul-aux-regionales-le-monde.html

Écrit par : avec sans oui non qui pourquoi non mais plutôt sans jamais | mardi, 24 novembre 2009 20:15

"24 heures sans immigrés"

www.20minutes.fr/article/365922/France-24-heures-sans-immigres-ca-se-passerait-comment.php

Écrit par : disparu | mardi, 24 novembre 2009 20:21

Ecrit par : avec sans oui non qui pourquoi non mais plutôt sans jamais | mardi, 24 novembre 2009 20:15

Au moins un blog actif et ... militant.
Je les trouve plutôt remontés dans l'ensemble, ce qui me parait positif et prometteur .

Écrit par : urbain | mardi, 24 novembre 2009 20:52

Au moins un blog actif et ... militant

un gage de vérité....

Je bave encore un peu ce soir.......ça sent le pastis un petit peu, le 51, mais j'hésite avec l'odeur du pastis de lidl, je sais plus trop...l'age sans doute dirait fran le fonctionnaire resistant....

Écrit par : frère odm | mardi, 24 novembre 2009 22:01

le fonctionnaire resistant, c'est un petit peu obscène comme concepte.....

Écrit par : frère odm | mardi, 24 novembre 2009 22:02

c'est un peu comme le bourgeois ami des prolos, ça sonne faux, ou albin didon écrivain, ça jure.....ou encore républicain et avenir......

Écrit par : frère odm | mardi, 24 novembre 2009 22:04

ou bonheur et état, ou santé et corps médicale....un truc qui colle plus une réalité pipée, l'odeur d'un vieille chaussete égarée dans le linge propre..

Écrit par : frère odm | mardi, 24 novembre 2009 22:06

seule Dieu nous sauvera, c'est incontournable.....

Écrit par : frère odm | mardi, 24 novembre 2009 22:08

Mais si Dieu pue des pied ? demande le mécréant

Écrit par : frère odm | mardi, 24 novembre 2009 22:09

Il faudra qu'il se les lavent répond le républicain.....

Écrit par : frère odm | mardi, 24 novembre 2009 22:10

je regrette un peu mes deux derniers posts....à dire vrai...sans toutefois les renier complétements.....

Écrit par : frère odm | mardi, 24 novembre 2009 22:11

Une contradiction navrante bavera le philosophe.

Écrit par : frère odm | mardi, 24 novembre 2009 22:12

C'est un peu comme pour le 51 ?

Écrit par : urbain | mardi, 24 novembre 2009 22:12

une ivrognerie suplémentaire glapira le libraire.....

Écrit par : frère odm | mardi, 24 novembre 2009 22:13

Il faudra qu'il se les lavent répond le républicain.....

Ecrit par : frère odm | mardi, 24 novembre 2009 22:10

Pourvu que ça soit pas au pastis (surtout au 51) ajoute le libraire mécréant .

Écrit par : urbain | mardi, 24 novembre 2009 22:14

et les voyelles doubles, et les pluriels et les accords braillera maitre capello à cheval sur son dictionnaire ?

Écrit par : frère odm | mardi, 24 novembre 2009 22:15

qu'il arr^tte l'eau de cologne grinceront les braves gens.....mais son haleine en patira reprendront les mécréants......alors il faut qu'il aille au lit....

Écrit par : frère odm | mardi, 24 novembre 2009 22:17

Ecrit par : frère odm | mardi, 24 novembre 2009 22:15

Et le fonctionnaire résistant de se demander si c'est la sénilité ou le pastis , ou les deux (mais alors dans quelles proportions ?).

Écrit par : urbain | mardi, 24 novembre 2009 22:17

Ou qu'il arr^tte de regarder fellini

Écrit par : frère odm | mardi, 24 novembre 2009 22:18

regarde donc ces braves fonctionnaires resistant lui crie la plèbe, regarde ces vaillants ronds de cuir et prends exemple maudit papiste, et il pleure de joie devant tant de vaillance, le maudit papiste....

Écrit par : frère odm | mardi, 24 novembre 2009 22:20

Je sens bien que ce soir c'est plutôt le pastis que l'eau de cologne.
Y'a ce coté bougon mélancolique qui ne trompe pas.
Avec l'eau de cologne tu es plus vindicatif et virulent, mais plus obscur aussi.

Écrit par : urbain | mardi, 24 novembre 2009 22:20

Il renie son Dieu pour ce jeter dans les bras de la catin aux gros mamelons, fellini, la république et ses maquereaux vaillants et resistants, les fonctionnaire resistants....haha, la vérité était la sous tes yeux maudit papiste et tu refusais de la voir.....

Écrit par : frère odm | mardi, 24 novembre 2009 22:22

Ecrit par : urbain | mardi, 24 novembre 2009 22:12

On n'est plus à une connerie près...

Écrit par : sarah | mardi, 24 novembre 2009 22:23

Quoiqu'il en soit à ces heures tardives le pastis me semble mal adapté .
Je te préconise la fine champagne, le vieil armagnac , ou un rhum ambré de 12 ans d'age ou un calva hors d'age.
En plus ça sent drôlement bon , bien que je te déconseille de te parfumer avec.

Écrit par : urbain | mardi, 24 novembre 2009 22:24

Tu sera obligé de lire la totalité de l'oeuvre de Badiou ricanne le libraire marxiste et haineux, ses lunettes rectangulaires lancent des reflets éclairs qui sont comme la lumière des forges de vulcain....

Écrit par : frère odm | mardi, 24 novembre 2009 22:25

Tu devra honorer les sans papier, leur baiser les pieds et les hébérger durant des année hurlen agathe hystérique.....

Écrit par : frère odm | mardi, 24 novembre 2009 22:27

Ecrit par : frère odm | mardi, 24 novembre 2009 22:22

C'est une confession ?

Écrit par : urbain | mardi, 24 novembre 2009 22:27

Tu lira mes textes jusqu'à ton dernier souffle grince Albin avec un sourire démoniaque....

Écrit par : frère odm | mardi, 24 novembre 2009 22:28

Tu devra rigoler des blagues de bob jusqu'a la fin des temps me susure nef.......

Écrit par : frère odm | mardi, 24 novembre 2009 22:30

Je sens que l'atterrissage est proche ...

Écrit par : urbain | mardi, 24 novembre 2009 22:30

Tu devra faire la paix avec mon ami serval et manger du figatelli tout les jours me conseille virilement cuicui....

Écrit par : frère odm | mardi, 24 novembre 2009 22:31

C'est les dix commandements du blog ou une pénitence ?

Écrit par : urbain | mardi, 24 novembre 2009 22:32

et cesser de torcher avec ma revue hurle valdo au loin.....

Écrit par : frère odm | mardi, 24 novembre 2009 22:32

aimer comme toi même le fondateur de ce blog, saint guy, et pratiquer sa danse dés que tu le peux.....

Écrit par : frère odm | mardi, 24 novembre 2009 22:34

Le début est prometteur, j'attends la suite .

Écrit par : urbain | mardi, 24 novembre 2009 22:34

mais maître la danse de st guy s'ensigne-t-elle au bolchoi ?

Écrit par : frère odm | mardi, 24 novembre 2009 22:36

quand même un petit problème de forme , on dit :

saint guy le fondateur de ce blog tu aimeras comme toi-même, et sa danse dès que tu pourras tu pratiqueras .

Écrit par : urbain | mardi, 24 novembre 2009 22:37

"Le début est prometteur, j'attends la suite ."

La voilà :

www.lefigaro.fr/conjoncture/2009/11/24/04016-20091124ARTFIG00576-strauss-kahn-il-faut-revoir-notre-modele-de-croissance-.php

Écrit par : la suite | mardi, 24 novembre 2009 22:37

Ecrit par : la suite | mardi, 24 novembre 2009 22:37

On n'est pas déçu ...

Écrit par : urbain | mardi, 24 novembre 2009 22:39

Les débats creux autour d'insignifiants humains tu animera.....tu es républicain odm....

Écrit par : frère odm | mardi, 24 novembre 2009 22:40

Ta condition tu oubliera, odm

Écrit par : frère odm | mardi, 24 novembre 2009 22:41

divertissement tu adorera, odm...

Écrit par : républicasse odm | mardi, 24 novembre 2009 22:42

vaccination tu pratiquera, dans des gymnases si possible, odm...

Écrit par : républicasse odm | mardi, 24 novembre 2009 22:43

La mort tu craindra, odm.

Écrit par : républicasse odm | mardi, 24 novembre 2009 22:44

Les animaux tu honorera comme toi même, odm

Écrit par : républicasse brigitte odm | mardi, 24 novembre 2009 22:45

bon, fin des bétises, bonne nuit !

Écrit par : frère odm | mardi, 24 novembre 2009 22:45

Bonne nuit, odm
Merci de ta participation.

Écrit par : spectacle | mardi, 24 novembre 2009 22:48

http://www.youtube.com/watch?v=0L3jkcniTfI

Écrit par : pour Morgane | mardi, 24 novembre 2009 22:50

Les animaux tu honorera comme toi même, odm

Ecrit par : républicasse brigitte odm | mardi, 24 novembre 2009 22:45

Surtout les cochons grippés.

Écrit par : urbain | mardi, 24 novembre 2009 22:52

Ecrit par : urbain | mardi, 24 novembre 2009 22:52

marxiste sans coeur ! arff

Écrit par : frère odm | mardi, 24 novembre 2009 22:57

arff

Ecrit par : frère odm | mardi, 24 novembre 2009 22:57

Non , groiiiink ( tu oublies vite )

Allez , bonne nuit .

Écrit par : urbain | mardi, 24 novembre 2009 23:05

mais son haleine en patira reprendront les mécréants......alors il faut qu'il aille au lit....

Ecrit par : frère odm | mardi, 24 novembre 2009 22:17

S'il faut qu'il aïoli, son haleine en pâtira aussi

Écrit par : Maître Capello | mercredi, 25 novembre 2009 01:59

- J'ai envie
- Encore ?

http://fr.news.yahoo.com/55/20091117/tod-grande-bretagne-la-femme-aux-300-org-17baed7.html

Écrit par : 3h10 pour Yum-yum | mercredi, 25 novembre 2009 03:10

J'ai envie.

Écrit par : Michelle | mercredi, 25 novembre 2009 03:59

Je ne suis pas encore fatigué

Écrit par : Voisin | mercredi, 25 novembre 2009 04:27

Michelle, calme-toi et lis ça :

www.archive.org/details/fromcaligaritohi013829mbp

Écrit par : Archie V. Poin-Orgue | mercredi, 25 novembre 2009 04:46

Un air plus frais, par brusques bouffées tourbillonnantes, entra dans la pièce. Michelle sentit le frisson d'un vent rafraîchissant lui parcourir le dos et elle alla se réfugier dans le lit en s'enroulant l'épaule dans un drap. Elle retira ses chaussettes, qu'elle jeta au pied du lit, tandis que Voisin commençait à se rhabiller dans la pénombre, lui se rhabillant et elle se déshabillant dans un même mouvement parallèle aux finalités divergentes. Il remit son pantalon et enfila sa veste. Avant de partir, il alla s'asseoir un instant au chevet de Michelle. Il l'embrassa sur le front dans la pénombre, effleura ses lèvres, mais les baisers durèrent plus que pour un simple adieu, se prolongèrent et devinrent plus fiévreux, ils s'étreignirent à nouveau et il finit par se glisser dans le lit, tout habillé, se colla contre elle sous les draps, en veste de lin noire et pantalon de toile, sa mallette à la main, qu'il finit par lâcher pour étreindre Michelle.

Écrit par : L'annonce faite à Michelle | mercredi, 25 novembre 2009 04:51

Michelle, haletante, les yeux fermés, défit la braguette de Voisin et sortit "De Caligari à Hitler", avec hâte, détermination, une certaine urgence, d'un geste à la fois ferme et délicat, précis, comme si elle savait très bien où elle voulait en venir, mais, arrivée à ses fins, elle ne sut soudain plus que faire. Elle ouvrit les pages, étonnée, endormie, assoupie d'alcool et de fatigue, et elle se rendit compte qu'elle avait surtout sommeil, la seule chose qu'elle avait envie de faire maintenant, c'était de dormir, éventuellement dans les bras de Voisin, mais pas nécessairement "De Caligari à Hitler" à la main. Elle s'interrompit, et, comme il fallait bien faire quelque chose de "De Caligari à Hitler" qu'elle avait toujours à la main, elle le secoua, aimablement, deux ou trois fois, par curiosité, assez mollement, elle le tenait à pleine main et elle l'agitait en regardant le résultat d'un air curieux et intéressé. Elle espérait quoi, qu'il décolle ? Michelle avait "De Caligari à Hitler" dans la main et elle ne savait qu'en faire.

Écrit par : La vérité sur Michelle | mercredi, 25 novembre 2009 05:01

Ecrit par : Archie V. Poin-Orgue | mercredi, 25 novembre 2009 04:46

Les pages 2 et 3 sont révélatrices.
Il s'agit sans nul doute de l'exemplaire dérobé à la bibliothèque publique de Kansas City, Missouri. On peut lire qu'il a été emprunté le 31 décembre 1999 par un certain Urbain (touriste français de passage dans la ville), et jamais rendu.

Écrit par : Klas C. Censuite | mercredi, 25 novembre 2009 05:07

Ecrit par : Klas C. Censuite | mercredi, 25 novembre 2009 05:07

Qu'est-ce que ça va être avec "l'ornement de la masse" ...
(dernièrement réédité à la découverte )

Écrit par : urbain | mercredi, 25 novembre 2009 08:29

@frère odm
révolutionnaire de salon de thé.

Écrit par : Fran | mercredi, 25 novembre 2009 08:31

Ces deux excellents ouvrages de Kracauer sont en effet disponibles dans toutes les bonnes librairies.
L'occasion pour Michelle de venir donner son point de vue , ce soir :
http://librairietropiques.free.fr/article.php3?id_article=270

Écrit par : urbain | mercredi, 25 novembre 2009 08:35

Apparemment une panne des commentaires sur le nouveau billet, ils n'apparaissent pas.

Je vais essayer de voir ce qui se passe.

Écrit par : agathe | mercredi, 25 novembre 2009 13:30

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu