Avertir le modérateur

« L'enfumage des citoyens par la notion "d'identité nationale". | Page d'accueil | saines – du balcon »

vendredi, 30 octobre 2009

"Les intellectuels contre la gauche"


La grande  névrose dépressive des intellectuels français.

 

 

lesintelelctuelsgauche.jpg

 

Michael Christofferson est un jeune homme qui n’a pas vécu la période qu’il décrit et analyse dans son livre. C’est en pur historien qu’il s’est intéressé aux intellectuels français d’après guerre, des années 50 à la fin des années 70, avec le recul et l’objectivité conséquente que lui procure sa double étrangeté à l’objet de son étude : l’age et la culture nationale : il est américain, il n’a pas 40 ans. Il a choisi comme sujet de thèse un objet assez étrange et paradoxal pour un jeune historien américain. Il confesse y être venu par le biais de son intérêt initial pour la « période 68 » en France , mais la moindre des surprises que nous réserve ce jeune homme discret, souriant et sans prétention, c’est que travaillant seul dans sa chambrette, pendant plusieurs années, à la lueur tremblante de sa chandelle, sur la thèse qu’il préparait sous la houlette de Robert Paxton, et qui va devenir le « grand livre » de l’histoire des idées en France sur la seconde moitié du XXème siècle, il va réussir le même « coup de maître » que Paxton jadis sur « la France de Vichy » : révéler au Français (la suite de) leur propre histoire, soigneusement occultée jusqu’ici.

Pour parvenir à ce résultat il a fallu que le jeune historien travaille sérieusement et de manière très scrupuleuse. Ce qu’il fit, mais évidemment ça ne suffit pas à produire un tel effet de novation et d’accroissement des connaissances - au point qu’on peut parler de « révélation » - qu’à peine publié il a déjà a donné lieu à une importante recension. Une authentique révélation qui prend pour cible les fausses , et singulièrement une , que le futur lecteur du livre saura apprécier comme il se doit. En réalité, le livre de Christofferson repose sur deux intuitions remarquables :

D’une part le rôle majeur de deux évènements dans l’histoire de la France d’après guerre : « mai 68 » et tout son pathos rapporté aux circonstances politiques et idéologiques de « l’union de la gauche » initiée 6 ans plus tard par le PS et le PC français, en tant que phases déterminantes (initiatrices) de ce que Lacan appelait la "grande névrose contemporaine" : la dépression.

Naturellement Michael Christofferson ne fait aucune référence à cette conception psychanalytique, que Lacan pouvait rapporter au corps social tout entier quand il affirmait qu’elle enferme son sujet dans l'impuissance et l'utopie, et au delà naturellement dans le déni et le refoulement. Comment pourtant ne pas voir qu’à l’évidence l’histoire que Michael Christofferson nous découvre , avec une impitoyable rigueur historiographique, s’organise bien autour d’une telle figure pathologique, avec la phase de montée progressive de la pulsion désirante (les années 60) , son apogée (68), puis aussitôt la frustration de l’inassouvissement (fin 68) , entraînant le déclenchement du processus névrotique dépressif avec toutes les modalités symboliques du refoulé qui dès lors seront convoquées (les années 70 ).

D’autre part la compréhension de la généalogie du concept/fantasme central de cette scène symbolique : le totalitarisme « à la française » et son envers , figure essentielle du refoulement : l’anti-totalitarisme, fédérateur de toutes les stratégies individuelles compensatoires des névrosés affectés.

Cette histoire là, bien différente de celle que nous serine depuis 30 ans la doxa relativiste et « morale » vulgarisée par nos « intellectuels» de cour, désormais hégémoniques en tant que parvenus aux postes de commande de l’appareil idéologique, cette histoire VRAIE, permet de comprendre enfin « comment on en est arrivé là » …

Car, dans une très large mesure, c’est « leur histoire », celle des renégats de tous poils , ex-communistes, ex-maoïstes, ex « compagnons de route » du parti, de la GP, etc. , toujours libertaires mais désormais libéraux et démocrates , dont la seule détermination consistante au fil du temps (avec l’opportunisme le plus narcissique) fut le rejet compulsif du marxisme auquel jadis , « dans l’enfance de l’age », ils avaient puérilement adhéré …

Nous parlons ici, évidemment des survivants, encore en charge de juteuses et gratifiantes sinécures, mais bien d’autres, très notoires ou un peu oubliés, ont disparu mais n’en ont pas moins participé activement à ce spectaculaire effondrement, tandis que d’autres encore y contribuèrent par leur effacement et/ou leur impotence théorique.

Ceux dont il ne sera guère question , et naturellement Michael Christofferson sait bien qu’il y en eut (et pas des moindres) et qu’il y en a encore, ce sont ceux qui ne purent renverser ce rapport de force névrotique et combattre un mouvement aussi massif et compulsif que cette grande névrose dépressive des intellectuels français d’influence . Ceux-là, des « résistants » et leur généalogie, peut-être, enfin, vont ils pouvoir reprendre le dessus ? Il est bien temps de commencer la cure.

Donc … il était une fois, dans un beau pays qu’on appelait « France » et qui sortait d’une longue et terrible guerre contre la tyrannie …

 


Urbain

 

 

 

Commentaires

agathe, nef, cuicui : mail.

Écrit par : urbain | vendredi, 30 octobre 2009 09:30

C'est fait, désolée j'étais absente.
Je n'ai pas fini de visionner, je reviens commenter.

Écrit par : agathe | vendredi, 30 octobre 2009 10:56

Ecrit par : agathe | vendredi, 30 octobre 2009 10:56

Merci agathe, la video dure deux heures, mais c'est plutôt mieux que la télé ...

Écrit par : urbain | vendredi, 30 octobre 2009 11:50

Y a du boulot, vu qu'aujourd'hui ils sont au pouvoir ou dans ses allées... et parfois avec leur rejeton comme glucksmann !

Écrit par : des pas perdus | vendredi, 30 octobre 2009 14:37

Ecrit par : adrien (de rien) | jeudi, 29 octobre 2009 20:15

Ah, oui ! j'avions oublié ! mais, il arrive qu'une revoyure peut faire changer d'avis...

Écrit par : Raël | vendredi, 30 octobre 2009 14:42

Ecrit par : des pas perdus | vendredi, 30 octobre 2009 14:37

C'est en effet une des observations du billet, mais pour la plupart ( de ceux-là) ils ne prétendent plus du tout être "de gauche" ( désormais ils sont tous plus ou moins "libéraux" ou "libéraux libertaires" et en réalité tous résolument réactionnaires ) .
Quoiqu'il en soit le "boulot" n'est pas de se débarrasser de cette charogne mais de reconstruire ( sans eux naturellement) "une conception positive" de la vie et des rapports sociaux, et des moyens d'y parvenir.

Écrit par : urbain | vendredi, 30 octobre 2009 14:49

Mis à part le chignon, c'est pas faux...

http://www.20minutes.fr/article/359829/France-Carla-Bruni-la-nouvelle-Marie-Antoinette.php

Écrit par : H1 | vendredi, 30 octobre 2009 17:50

Plus qu'une à heure à visionner (pas trop de temps en ce moment). C'est très intéressant, à plus tard donc.

Écrit par : agathe | vendredi, 30 octobre 2009 17:57

Sur le site de France 3 :

"Retrouvez Ce soir ou jamais le lundi 2 novembre, Frédéric décryptera l’actualité avec le grand philosophe Alain Badiou"

(vers 23h)

Écrit par : programmation linéaire | vendredi, 30 octobre 2009 18:00

FLASH SPECIAL

Les tous derniers développements de l'actualité, que dis-je, de l'histoire de France :

Après avoir longuement arpenté la terre de notre patrie, symbole de notre identité nationale, Nicolas Sarkozy achève sa Longue Marche. Il a enfin tranché : notre pays va faire un "Grand Bond en avant". Grâce à l'UMP, nous allons entrer dans une nouvelle ère.

Voici venu le temps du sarko-maoïsme !
http://www.rue89.com/2009/10/29/accord-ump-pc-chinois-meme-la-majorite-rechigne-123915

"Que Cent Fleurs s'épanouissent ! Que Cent Ecoles Rivalisent !"

Écrit par : Union Maoïste Présidentielle | vendredi, 30 octobre 2009 18:25

HS :

Jacques Chirac, actuellement en vacances au Maroc, est renvoyé devant le tribunal correctionnel.
Je tiens à faire part de ma très profonde émotion, Jacques Chirac étant un citoyen français et un homme politique de dimension internationale. De le voir ainsi jeté en pâture pour une histoire ancienne qui n'a pas vraiment de sens et de le voir ainsi seul, c'est absolument épouvantable.
On sait les conditions dans lesquelles c'est arrivé, et de la même manière qu'il y a des juges d'instruction aux ordres que nous aimons, il y aussi certains juges d'instruction qui font peur, et c'est cette justice là qui vient de nous présenter son visage.

Écrit par : Frédéric Mitterrand | vendredi, 30 octobre 2009 19:02

Ecrit par : Union Maoïste Présidentielle | vendredi, 30 octobre 2009 18:25

J'attends avec impatience l'étape suivante : "feu sur le grand quartier général", autrement dit la G.R.C.P ( grande révolution culturelle pétainiste ).

Écrit par : urbain | vendredi, 30 octobre 2009 20:02

Ecrit par : Frédéric Mitterrand | vendredi, 30 octobre 2009 19:02

Heureusement, à gôche on a su faire taire les hurberlus inconscients et on est encore là pour te soutenir frédo, pardon jacquot, contre les odieuses attaques de l'extrême droite relayées par des juges iniques ...

www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5hbkj9IOdFnLyVDlNd0xc97XOStYQ

Écrit par : urbain | vendredi, 30 octobre 2009 20:37

Ecrit par : urbain | vendredi, 30 octobre 2009 20:37

Ségolène Royal : "Même s'il le mérite, je pense que ce n'est pas bon pour l'image de la France"

Simone Weil : "(...) il y a un usage légitime et un usage illégitime de la contradiction. L'usage illégitime consiste à combiner des affirmations incompatibles comme si elles étaient compatibles." (in Oppression et liberté)
http://agora.qc.ca/mot.nsf/Dossiers/Contradiction

Écrit par : ? | vendredi, 30 octobre 2009 21:05

"Aujourd'hui, c'est un homme quand même qui mérite d'être tranquille, en même temps il faut que la justice soit la même pour tous"

ça, ça va faire rire notre meuble du coin ;-)

Écrit par : ... | vendredi, 30 octobre 2009 21:06

Ecrit par : ? | vendredi, 30 octobre 2009 21:05

J'aime beaucoup Simone Weil, mais elle était confrontée elle-même à une contradiction majeure qu'elle n'a jamais su dépasser (foi et émancipation) , sinon dans cette sorte de théologie négative ( malgré qu'elle en ait) où elle repousse la dialectique, manifeste dans les passages cités .
Pour autant on peut certainement dire que certaines pourraient utilement la lire avant de nous pondre leurs crottes de rhétorique bon marché ( rive gauche).

Écrit par : urbain | vendredi, 30 octobre 2009 21:19

Les concepts forts trouvent tout de suite des relais puissants , sur fesse bouc par exemple :
www.facebook.com/group.php?gid=161153314951&v=info&ref=mf
à mon avis tous ces gens là sont de braves antitotalitaires , qui ont su dépasser les clivages partisans .

Écrit par : urbain | vendredi, 30 octobre 2009 21:25

Ecrit par : urbain | vendredi, 30 octobre 2009 21:25

Cette brave antitotalitaire créatrice du groupe Fessebouc se prénomme Valérie...
http://www.facebook.com/people/Valerie-Rechmond/100000279477788

... sans doute une future électrice de Valérie Pécresse...
http://www.marianne2.fr/Debile-l-atout-electoral-de-Valerie-Pecresse-Son-prenom-!_a182582.html

... et qui aime deux personnes par dessus-tout : Jacques Chirac et Brigitte Lahaie
http://www.facebook.com/people/Valerie-Rechmond/100000279477788

Écrit par : Enquêteur de personnalité près le tribunal correctionnel de Paris | vendredi, 30 octobre 2009 21:50

C'est le genre de choses qui permettent de prendre la mesure de ces temps nouveaux ... des temps où on peut imaginer que des groupes sociaux se forment sur le thème et avec pour projet (éminemment gratifiant et stimulant) de "laisser jacques Chirac tranquille".
Vraiment le genre de chose qui permet de "vivre" pleinement, de s'épanouir, de fédérer des énergies positives, de produire une intelligence collective, voire de combler les vides qui se créent dans nos existences de modernes désabusés.
"laisser jacques Chirac tranquille".
Magnifique !

Écrit par : urbain | vendredi, 30 octobre 2009 21:56

Au fait, c'est vrai qu'il y a des trucs dont entend plus trop parler :
www.20minutes.fr/article/359889/France-Dossier-Clotilde-Reiss-Michel-Rocard-ne-jouera-pas-les-mediateurs-en-Iran.php
Selon certaines sources les pingouins étaient pourtant assez d'accord pour une "pause" ...et favorables à un congé sabbatique de leur John Drake français, volontiers refourgué aux ayatollahs .

Écrit par : urbain | samedi, 31 octobre 2009 08:59

Pour ceux qui n'ont pas connu ...
www.youtube.com/watch?v=0nTluapkbTs

Écrit par : urbain | samedi, 31 octobre 2009 09:05

"Les nouveaux philosophes créés par les médias" (dixit l'auteur vidéo 3) résument parfaitement le prêt à penser imposé par les médias via les politiques. Merci Urbain, l'ensemble donne envie de lire Christtofferson.


Un autre livre assez réjouissant (à petit prix) pour rester dans les saines lectures :

http://www.cequilfautdetruire.org/spip.php?article1582

Écrit par : agathe | samedi, 31 octobre 2009 11:35

Ecrit par : agathe | samedi, 31 octobre 2009 11:35

Certainement, et j'attends de ses nouvelles ....

Écrit par : urbain | samedi, 31 octobre 2009 12:05

Cela dit, comme c'est évoqué dans la vidéo mais évidemment surtout dans le livre de christofferson, les "nouveaux philosophes" ne durent pas leur succès uniquement à leur bonne exploitation des leviers médiatiques (émergents en ces temps reculés du spectacle), il leur a fallu quelques soutiens "de poids" dans le landernau des intellectuels éminents de l'époque, et c'est là que la contribution de d'anti-marxistes névrotiques comme Foucault , Clavel , etc ... fut essentielle à leur "essor" .

Écrit par : urbain | samedi, 31 octobre 2009 12:10

Ecrit par : ... | vendredi, 30 octobre 2009 21:06

j'avoue .. c'est du 2en1

mais
"On a tous en nous quelque chose de Johnny ou de Chirac"
ce n'est pas mal non plus
:-))

Écrit par : le meuble bien sage dans son coin | samedi, 31 octobre 2009 16:37

Ecrit par : le meuble bien sage dans son coin | samedi, 31 octobre 2009 16:37

Maréchal, nous voilà !

Écrit par : urbain | samedi, 31 octobre 2009 18:00

Quand Ali Farka Touré s'adresse à son fils, il dit "mon Vieux".

Écrit par : brêve de comptoir à l'issue d'une nuit de beuverie | dimanche, 01 novembre 2009 06:52

(Oui je sais qu'il est mort)

Écrit par : hips | dimanche, 01 novembre 2009 06:53

Vieux Farka Touré sera le 17 novembre à 20h à la Boule Noire, avis aux amateurs de passage par Paris

Écrit par : hips | dimanche, 01 novembre 2009 07:08

Pour les fauchés, l'album de 2007 (clic signature)

Écrit par : hips | dimanche, 01 novembre 2009 07:30

Mais le nouvel album est bien meilleur

Écrit par : hips | dimanche, 01 novembre 2009 07:35

Ecrit par : hips | dimanche, 01 novembre 2009 07:08

Merci de l'info ... j'y serai.
à mes yeux (et mes oreilles )"vieux" incarne bien des espoirs d'avenir "contenu dans le Temps Où Nous Sommes".
Superbe musique, magnifiques musiciens.

Écrit par : urbain | dimanche, 01 novembre 2009 08:54

ce matin , fait un truc que je fais jamais : écouter france inter le dimanche matin ...
et supporté la nullité coutumière de cette daube par estime pour notre vieil NRV : Thomas Heams :
http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/septneuf_dim/
qui présentera son livre dans un contexte moins débilitant , le 20 Novembre à 19 H.
( pour lui apporter la contradiction la présence du frère créationniste odm est souhaitée, qu'il sorte donc de son ermitage monacal et s'il peut qu'il amène l'autre allumé (fulcanelli) avec lui )

Écrit par : urbain | dimanche, 01 novembre 2009 09:05

pour le lien ci-dessus , zapper les premières 80 minutes de daube consternantes ...
Thomas isolé au milieu des crétins publics qui s'efforcent avec constance à surtout NE PAS PENSER ( l'approche "liste" est un symptôme assez caractéristique du non-penser à opposer à l'approche de classification et catégories qu'essaie en vain de leur faire saisir notre NRV perdu au monde du spectacle )

Écrit par : urbain | dimanche, 01 novembre 2009 09:48

Pour que Fulcanelli vienne, il faudrait lui offrir l'aller-retour Bordeaux-Paris en TGV et quelques boîtes de sardines

Écrit par : Suggestion | dimanche, 01 novembre 2009 11:46

J'offre les sardines .

Écrit par : urbain | dimanche, 01 novembre 2009 14:38

Ecrit par : Suggestion | dimanche, 01 novembre 2009 11:46

En plus il a un vélo équipé de pneu "increvables" , et donc s'il est en bonne condition il peut faire la route en une semaine.
Pour frère odm , on peut toujours croire au miracle .

Écrit par : urbain | dimanche, 01 novembre 2009 19:30

N'importe quoi :
www.lemonde.fr/politique/article/2009/11/01/pour-besson-le-peuple-s-est-saisi-du-debat-sur-l-identite-nationale_1261395_823448.html#xtor=RSS-3224
à force de baisser, on atteint le fond et on le dépasse .

Écrit par : urbain | dimanche, 01 novembre 2009 22:37

Bientôt dans votre ville

VOTRE NOUVEAU SPECTACLE :

"Pourquoi tu as commencé par la terminale et pas par la maternelle ?"

(zim ! boum ! zim ! boum !)

UN IMMENSE SUCCÈS !

"Des répliques cultes" (Le Parisien)
"Des gags récurrents" (le Monde)
"Le meilleur comique de répétition" (Libération)

VENEZ NOMBREUX !

"Alors, enfin, on me dit pourquoi tu as commencé par la terminale. Si j’avais commencé par la maternelle, on m’aurait pourquoi tu as commencé par la maternelle !"

(rires)

Ne le manquez pas :
NICOLAS SARKOZY ON TOUR '2009 !

"Evidemment, il y a certains qui disent : pourquoi vous n’avez pas commencé par la maternelle ? J’aurai commencé par la maternelle, on m’aurait dit pourquoi je n’ai pas commencé par la terminale !"

(rires)

http://bienbienbien.net/2009/11/01/sarkozy-est-vraiment-le-roi-du-copie-colle/

Écrit par : (ne pas confondre) | dimanche, 01 novembre 2009 23:15

à force de baisser, on atteint le fond et on le dépasse .
Ecrit par : urbain | dimanche, 01 novembre 2009 22:37

En l'espèce, quand on creuse dans le caniveau, on atteint les égouts

Écrit par : (ne pas confondre) | dimanche, 01 novembre 2009 23:31

En plus il a un vélo équipé de pneu "increvables" , et donc s'il est en bonne condition il peut faire la route en une semaine.
Ecrit par : urbain | dimanche, 01 novembre 2009 19:30

Et ce serait l'occasion de faire renaître une course mythique
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bordeaux-Paris

Écrit par : (ne pas confondre) | dimanche, 01 novembre 2009 23:35

Ecrit par : (ne pas confondre) | dimanche, 01 novembre 2009 23:35

à condition que Juppé s'y mette .

Écrit par : urbain | lundi, 02 novembre 2009 08:15

Sur le goulag héritage du tsarisme

Relire la Comtesse de Ségur

http://fr.wikisource.org/wiki/Le_G%C3%A9n%C3%A9ral_Dourakine

Écrit par : Nef | lundi, 02 novembre 2009 12:10

"Anti-totalitarisme" à la télé

http://www.strimoo.com/video/17585769/Attali-et-Baverez-clashes-par-le-Peuple-Dailymotion.html

"Quand j'entends le mot révolution je sors mon flingue"

Jacques Attali

Écrit par : Nef | lundi, 02 novembre 2009 12:45

Pour ne plus déprimer, les intellectuels ont intérêt à visiter des sites comme critiqueduliberalisme.com ou programme-politique.com. Ils verront qu'on peut faire des progrès en Philo et que tout n'a pas été dit

Écrit par : Bernard | dimanche, 12 septembre 2010 19:51

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu