Avertir le modérateur

« Baisés hors champ | Page d'accueil | "Les intellectuels contre la gauche" »

mercredi, 28 octobre 2009

L'enfumage des citoyens par la notion "d'identité nationale".

Décidément !

Dans cette France politique moisie d'octobre 2009 ; où dans un proche avenir, nos dirigeants ne présenteront plus aux suffrages du peuple que des célébrités du show biz ou du sport plus ou moins incultes et faciles à manipuler, et qui, lors de leurs campagnes distribueront des autographes et des sourires aux 30 % d'électeurs attirés par une tombola organisée par TF1, seuls les votants  ludiques et décervelés se déplaceront aux urnes et décideront ainsi du sort de notre pays (les 70 % restants s'abstenant, dégoûtés !).

Diantre ! Après les dernières déclarations de Messieurs Besson et Sarkozy, comment nier que le "pétainisme transcendantal", cher à Alain Badiou, n'en finisse plus de laisser ses miasmes envahir notre beau pays !

petain3.jpg

Le félon Éric Besson, chargé des basses œuvres, recherche tous les expédients possibles pour attirer le fretin vers la grossière amorce qu'il a lancé dans la marre médiatique afin de faire diversion sur l'état alarmant de l'économie française, la situation désastreuse des caisses de retraites, le chômage effrayant qui gagne toutes les strates de la population et les comptes catastrophiques des caisses maladies.

J'ose espérer que personne n'est dupe...

Quoique... Quand on voit certaines associations en mal de reconnaissance se précipiter en bêlant vers ce leurre grossier, on peut effectivement se montrer inquiet mais il est une chose certaine : à part les médias toujours partants, dans l'espace public, tout le monde à l'air de se se foutre de ce débat sur "l'identité française" comme de l'an 40, la sinistre année du pétainisme triomphant.

Complètement.

Éperdument.

Absolument

La Marseillaise ? Faut-il une Loi ou un débat de 6 mois pour l'enseigner ? Absurde : l'école peut s'en charger sans difficulté !

La burqa ? Faut-il une Loi ou un débat de 6 mois pour éradiquer une pratique qui concerne 1000 cas à tout casser, dans l'hexagone, avec le risque de stigmatiser et de rassembler la si diverse communauté musulmane ?

Les adolescents paumés des quartiers pauvres ? Ce ne seront sûrement pas des textes législatifs qui les feront évoluer !

Tout ceci sent trop le prétexte, l'enfumage, la magouille partisane électorale !

La cohésion sociale de notre Nation sera en cause tant que nous vivrons dans une société en crise où le chômage ravage nos rangs, où les salaires stagnent et où, trop souvent, les conditions de travail deviennent insoutenables. Le désir de vivre ensemble dans notre pays n'aura jamais lieu tant que l'exemplarité des classes dirigeantes et économiques, président en tête, ne sera pas indiscutable ! Et croyez moi, ce n'est pas pour demain !

La devise du pouvoir actuel est  FRIC, INDIVIDUALISME, OLIGARCHIE. Qui oserait, en France, défendre de telle valeurs ?

Parce que, mes amis, quelle plus belle définition de notre "IDENTITÉ FRANÇAISE" que ces 3 mots sublimes gravés sur les frontispices de nos monuments prestigieux, devise exemplaire de la République : LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ ?

Pourquoi chercher plus loin ?

Mais en l'état, vous voudriez que nos concitoyens se battent pour protéger des valeurs individualistes, anglo-saxonnes et financières,  idéaux qui n'ont jamais été le ciment de la communauté française laïque  et égalitariste depuis un siècle ?  Parce que vous pensez que les classes modestes et moyennes vont soutenir des oligarques médiatico-économico-politiques qui méprisent le peuple et le suffrage universel à ce point (TCE) ?

À question bessonienne : réponse bessonienne ! *

 Enfin en guise de conclusion, amis lecteurs, je vous garantis une chose : lorsqu'un jour prochain, un gouvernement créera sous la pression, un Ministère de la Réconciliation Nationale, il sera déjà peut-être trop tard...

 * Sur la photo, observez le détail de la main gauche et la position caractéristique du majeur bessonien s'adressant à ses interlocuteurs... 

 

Cui cui, l'oiseau NRV et NRVant.

 

Commentaires

Exploiter la part de pétainisme qu'il y a en certains français révèle que la droite ultra au pouvoir joue ses dernières cartouches.

Écrit par : Tong UMP | mercredi, 28 octobre 2009 08:44

Ecrit par : Tong UMP | mercredi, 28 octobre 2009 08:44

Le pétainisme, transcendantal , vichyste ou narkozyste, ça n'est pas "l'extrême" ou l'ultra-droite, c'est simplement et beaucoupl plus largement le "ventre mou" majoritaire , tenant lieu d'idéologie "primale" à la sociologie "moyenne" ( médiocre) de la bourgeoisie ( petite, moyenne et grande) française, et ce depuis la révolution.
C'est ainsi que peut se lire le concept construit par badiou, et c'est faire une grosse erreur que de limiter cette "inclination permanente" de la "majorité silencieuse" hexagonale aux "extrémistes" et autres "ultra" de la droite.
Il ne s'agit(e) pas du tout de "dernières cartouches", mais d'un "retour permanent du même" (surhomme) réactionnaire "national", du héros récurrent de la "révolution nationale", une "révolution" ( sur elle-même) jamais en peine de rassembler des partisans au sein même du "pays authentique" ( de Arnault ou Pinaut à Jauni en passant par Bigard, les bronzés et Fin quelle croute).

Écrit par : urbain | mercredi, 28 octobre 2009 09:20

Je n'ai pas écrit que c'était la particularité de la droite ultra, j'ai simplement écrit que la droite ultra ( car elle l'est )qui est au pouvoir réveille cette part de pétainisme qui existe en certains d'entre nous.
Quant aux dernières cartouches, j'en parle car c'est un virement à droite avec pour visée les régionales où il y a beaucoup à gagner pour la droite puisque la plupart des régions sont à gauche. ce pari insensé, selon moi, est à la hauteur de l'enjeu.
Se recentrer ensuite ne sera pas simple.

Écrit par : Tong UMP | mercredi, 28 octobre 2009 09:44

Se recentrer ensuite ne sera pas simple.

Ecrit par : Tong UMP | mercredi, 28 octobre 2009 09:44

Où est le problème ?
Quel besoin auraient-ils de se "re-centrer", vers quel "centre" ?
Ce "transcendantal" est une tendance (réactionnaire) de fond, permanente, toujours sous-jacente, qui se "manifeste" de manière plus ou moins visible au fil des "circonstances", électorales ou autres, mais les régionales ne sont, ne seront qu'une péripétie dont le seul enjeu significatif, dans une perspective émancipatrice, sera la poursuite et l'approfondissement de la désagrégation annoncée de la composante rassemblant les "névrosés refoulés" du néo-libéralisme : le PS (avec le PC accroché à ses basques pour essayer de conserver ses dernières sinécures ).

Écrit par : urbain | mercredi, 28 octobre 2009 09:55

"identité nationale" c'est un concept qui évolue comme tous les autres. Se sentent français aujourd'hui les gens qui se reconnaissent dans ses valeurs et si on terni les belles valeurs françaises ( liberté, égalité, fraternité) il ne faut pas s'étonner que ce débats ne créé des fractures non pas entre des "communautés" mais des générations!

Écrit par : damdam | mercredi, 28 octobre 2009 09:56

Ecrit par : damdam | mercredi, 28 octobre 2009 09:56

Outre le fait très assuré que ce ne sont pas les concepts qui évoluent mais éventuellement leur interprétation, l'identité nationale est tellement peu un concept qu'elle n'a , à ce jour, reçu aucune expression "claire et distincte" de sa conception , par quiconque (en dépit des innombrables publications auxquelles elle a donné lieu) .
C'est un "thème", de débat voire de polémique, essentiellement défini dans le champ idéologique et dont le seul "usage" connu est totalement extérieur au champ théorique puisqu'il consiste à être instrumentalisé dans le champ de la propagande politique.
Dans l'acception marxiste de l'idéologie, il est très facile de comprendre ce que porte le débat sur "l'identité nationale" :
Marx dans la "préface à la Critique de l'économie politique", décrit l'idéologie comme formes « sous lesquelles les hommes prennent conscience de ce conflit» (celui qui surgit des fondements de l'être social), il ajoute ce trait essentiel : «et le mènent jusqu'au bout ».
L'identité nationale est de manière tout à fait caractéristique l'illustration de ces "formes" ( en l'occurrence pathologique autant qu'idéologique) que prend la "conscience" qu'ont certains des contradictions induites par des rapports sociaux, vécus/perçus comme conflictuels.
En elle-même elle n'a aucun sens discernable ou définissable, elle est juste un "sujet" de controverse exploitable dans le pseudo-débat politique, notamment dans des perspectives électorales, et n'a donc aucune autre portée que rhétorique.

Écrit par : urbain | mercredi, 28 octobre 2009 10:27

question du bac - peut on chanter la marseillaise en burqa ?
tiens c'est un bon sujet ça je vais y penser...

Écrit par : tgb | mercredi, 28 octobre 2009 10:37

Ecrit par : tgb | mercredi, 28 octobre 2009 10:37

Oui. La burqa tricolore est tolérée.

On peut donc chanter la Marseillaise en burqa.

Écrit par : Commissaire à l'assimilation nationale | mercredi, 28 octobre 2009 12:25

Ecrit par : Commissaire à l'assimilation nationale | mercredi, 28 octobre 2009 12:25

la burqa protège-t-elle (les autres) de la grippe A ?

Écrit par : urbain | mercredi, 28 octobre 2009 13:01

Des hommes peuvent-ils porter la Burqua ?

Écrit par : Tong UMP | mercredi, 28 octobre 2009 13:16

Ecrit par : Tong UMP | mercredi, 28 octobre 2009 13:16

Des hommes devraient-ils porter la Burqua ?

Écrit par : urbain | mercredi, 28 octobre 2009 13:23

Tien, j'ai crut que le doigt d'honneur était un cigare, ce qui aurait aussi collé avec le "Argent, travail, banques et patrie".

Ecrit par : urbain | mercredi, 28 octobre 2009 13:23
> Les hommes, je n'en sais rien, les membres de l'UMP, ce serait bien, on verrait moins leur gueule.

Écrit par : Zergy | mercredi, 28 octobre 2009 13:55

Recours indispensable à la stigmatisation, la justification de notre présence en Afghanistan mais aussi celle de l'Europe en Irak doit être assénée constamment. L'identité nationale, "l'étranger dangereux", le Pétainisme et donc ...

Écrit par : agathe | mercredi, 28 octobre 2009 14:07

Oups doivent être assénées

Écrit par : agathe | mercredi, 28 octobre 2009 14:07

Ecrit par : Zergy | mercredi, 28 octobre 2009 13:55

Il est meilleur ici (pas le cigare, le doigt) :

http://minu.me/195b

Écrit par : Le gardien des catacombes | mercredi, 28 octobre 2009 14:45

Des hommes peuvent-ils porter la Burqua ?
Ecrit par : Tong UMP | mercredi, 28 octobre 2009 13:16

Votre remarque est ambigue : vous êtes trop sexiste Monsieur.

Écrit par : Commissaire à l'assimilation nationale | mercredi, 28 octobre 2009 14:45

Je pensais aux homo qui vivent en couple en fait, si l'un des deux veut porter la burqa, en extérieur, pour s'intégrer dans un monde où théoriquement l'homosexualité n'existe pas.

Valà...

Écrit par : Tong UMP | mercredi, 28 octobre 2009 15:36

Ecrit par : Tong UMP | mercredi, 28 octobre 2009 15:36

Un modèle d'intégration, en effet .

Écrit par : urbain | mercredi, 28 octobre 2009 16:35

Ecrit par : Zergy | mercredi, 28 octobre 2009 13:55

J'ai modifié la main gauche pour rendre le geste plus expressif.

Demain, j'ajouterais peut être une phrase au slogan officiel de Pétain...
On verra.

Écrit par : cui cui : passage en courant d'air | mercredi, 28 octobre 2009 18:48

@Urbain

La Burqa, c'est la forme que ça cache, cherchons le fond...

Écrit par : Tong UMP | mercredi, 28 octobre 2009 19:59

Les grands esprits se rencontrent... ;-)

"Au bout du compte, le mieux serait d’offrir à Eric Besson quelques pages de Renan. (...) De l’idée de nation chez Renan au débat sur l’identité française, nous voyons sans doute les signes d’une chute, d’une descente des les caniveaux de l’immanence, du prosaïque et du pragmatique."
http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/identite-francaise-offrons-a-eric-63892

"Les définitions de la Nation sont nombreuses. Il me semble que celle qu’en a donnée Ernest RENAN, dans sa très belle conférence du 11 mars 1882, reste indépassable. (...) Tout est dit. A quoi bon relancer un débat ?"
http://www.al1jup.com/?p=631

Écrit par : Renan x 2 | mercredi, 28 octobre 2009 20:20

Ecrit par : Renan x 2 | mercredi, 28 octobre 2009 20:20

On pourrait aussi lui faire lire ça :
www.decitre.fr/livres/De-la-nation-et-du-peuple-juif-chez-Renan.aspx/9782918597032

Comme quoi ...les "principes spirituels" sont bel et bien fabriqués, dans un but précis, comme tout ce qui est supposé "servir à quelque chose", et en matière "spirituelle" le pire est à peu près sur .

Écrit par : urbain | mercredi, 28 octobre 2009 20:27

[HS]
Suis-je le seul à ne pas pouvoir commenter depuis un autre ordinateur que celui que j'utilise à l'instant ?
[/HS]

Écrit par : adrien (de rien) | mercredi, 28 octobre 2009 20:29

On n’habite pas un pays, on habite une langue (Cioran)

Identité nationale et français AOC

Qu’est ce qu’un français A.O.C ?
Arabe/Africain d’Origine Contrôlée et d’interpellations répétées

Je suis née ici, et je suis souvent contrôlée comme un suspect

Je suis née ici, et si je critique le système, la politique le budget de la recherche, on me rétorque « Et, dans ton pays, c’est peut être mieux… ? », « Tu n as qu’à retourner d où tu viens ? ». Je parle d’universitaires, de médecins…de cette élite qui se délite…

Je suis née ici, et souvent on me demande quel est mon pays ? Quand vais-je rentrer ?

Je suis née ici, et j’ai du mal à me loger même, même si je gagne bien ma vie!

Je suis née ici, et la première fois que je fus considérée comme Française, j’étais à l’étranger….

Je suis née ici, et je refuserai de chanter la Marseillaise, tant que je n’aurai pas « cette légitimité » de critiquer ce qui ne me plaît pas comme tout autre citoyen… FRANCAIS!

Je suis née ici, et si la société n’a pas compris, n’a pas « intégré » qu’un être peut avoir plusieurs cultures, et la nationalité française ; alors, un problème de fond se pose…

Je suis née ici, et je dois ajouter sur tous mes CV ma nationalité… Histoire de les rassurer…

Je suis née ici, et j’ai décidé de m’expatrier… comme mon père autrefois, à part que dans son cas, le terme est « émigrer », lui n’était pas diplômé…

Écrit par : un commentaire trouvé sur le blog d'Alain Juppé | mercredi, 28 octobre 2009 20:37

Ecrit par : adrien (de rien) | mercredi, 28 octobre 2009 20:29

Situation difficile à reproduire à l'identique ....

Écrit par : urbain | mercredi, 28 octobre 2009 21:11

Suis-je le seul à ne pas pouvoir commenter depuis un autre ordinateur que celui que j'utilise à l'instant ?
Ecrit par : adrien (de rien) | mercredi, 28 octobre 2009 20:29

Comment le savoir ? Car lorsqu'on commente depuis un ordinateur à l'instant, on ne commente pas depuis un autre au même instant, et donc il nous est impossible de savoir si cela aurait été possible. :-)

Écrit par : philosophe de bistrot | mercredi, 28 octobre 2009 22:05

[HS]
Merci les philosophes !
[/HS]

Écrit par : adrien (de rien) | jeudi, 29 octobre 2009 10:14

Ecrit par : adrien (de rien) | jeudi, 29 octobre 2009 10:14

Oui ce qu'on peut sans doute affirmer de manière assez assurée et raisonnablement certaine c'est qu'il est difficile sinon impossible ( du moins conformément aux lois physiques généralement considérées jusqu'ici comme valides ) de pouvoir commenter depuis un autre ordinateur que celui qu'on "utilise à l'instant".
Naturellement, sans qu'il soit requis d'entrer dans les considérations que Zenon inspira à Aristote sur la conception de "l'instant" ( et qui l'amena à "sauver" le continuum physico-mathématique en concluant que "le temps ne peut pas être considéré comme une succession d'instants" , et de là à poser la notions "d'infini potentiel" opposée "l'infini actuel" c'est à dire "en actes"),
indépendamment donc de ces considérations , on peut quand même réfléchir au sens donné par adrien (de rien) à la question qu'il pose et dont on peut présumer qu'elle s'inscrit dans l'ordre pratique des faits d'expérience "concrète".
On peut même conjecturer que le sens de sa question, si elle en a un, serait de déterminer si il (adrien) est le seul internaute ( commentateur sur le blog) à ne pas pouvoir écrire de commentaire depuis un autre ordinateur que celui qu'il utilise au moment où il rédige précisément cette question ?
Mais dans cette hypothèse, pour pouvoir répondre avec quelque validité et fondement à la question ainsi posée, il faudrait savoir "en quoi" et "comment" il est en quelque sorte empêché d'écrire ce type de commentaire , depuis tout autre ordinateur que celui qu'il a utilisé pour rédiger la question .
Faute de quoi on pourrait imaginer, par exemple, que c'est par ce qu'il est aveugle et dispose d'un clavier en braille sur le seul ordinateur qu'il utilise "à l'instant", ou qu'il souffre d'une psychose maniaco dépressive qui lui fait éprouver une totale incapacité d'expression personnelle face à tout ordinateur qui ne serait pas décoré aux attributs mammaires de Pamela Anderson comme c'est le cas de celui qu'il manipule "à l'instant", ou qu'il est actuellement perdu dans une brèche du continuum spatio-temporel où chaque internaute ne peut accéder au blog des NRV que par le canal exclusif d'un ordinateur ( celui qu'il utilise "à l'instant") dédié précisément à poser des questions de ce type sur ce blog précis,
etc .

Écrit par : urbain | jeudi, 29 octobre 2009 13:40

Ecrit par : urbain | jeudi, 29 octobre 2009 13:40

Encore merci !

Le problème se complique cependant. Je suis en train de commenter, "à l'instant", par le biais de l'ordinateur qui hier m'empêchait de commenter (que je nommerai "ordinateur a") ! J'ai donc poussé mes investigations plus avant, en évitant soigneusement de trébucher sur le corps d'un malheureux ministre noyé dans 50 cm d'eau qui traînait par là.

Voici donc mes conclusions : cet "ordinateur a" que j'utilise "à l'instant" ne me permet de commenter que si j'utilise comme pseudonyme "adrien (de rien)". Toute autre tentative de changement de signature entraîne immédiatement la disparition du commentaire.

Il s'agit désormais de tester l'ordinateur que je n'utilise pas à l'instant, que je nommerai "ordinateur b", avec un autre pseudonyme, pour avoir un début d'idée de ce qui se passe...

Écrit par : adrien (de rien) | jeudi, 29 octobre 2009 15:38

Les 50 cm d'eau perturbent le bon fonctionnement de l'ordinateur "a".

Écrit par : technicien de maintenance | jeudi, 29 octobre 2009 16:10

L'ordinateur "a" ne flotte pas, mais le corps du ministre oui. Eureka !

Écrit par : Archimède | jeudi, 29 octobre 2009 16:14

Le problème, c'est donc l'eau. Comme je l'ai dit récemment, l'identité nationale c'est la terre ! La terre ne ment pas !

Écrit par : Nicolas Sarkozy | jeudi, 29 octobre 2009 16:14

Je suis bien d'accord avec mon ami Nicolas. La terre, elle, ne ment pas. Elle demeure votre recours. Elle est la patrie elle-même. Un champ qui tombe en friche, c’est une portion de France qui meurt.

Écrit par : Philippé Pétain | jeudi, 29 octobre 2009 16:15

Désolé adrien (de rien), mais j'ai dû modifier la configuration de vos ordinateurs "a" et "b" en raison de l'hostilité que vous avez manifestée à l'encontre des films de Stanley Kubrick.

Écrit par : Hal 9000 | jeudi, 29 octobre 2009 16:45

Ecrit par : adrien (de rien) | jeudi, 29 octobre 2009 15:38

ça se complique en effet mais ça n'est pas pour nous déplaire.
Poursuivez donc la collection de ces passionnantes données expérimentales, ça semble assez prometteur bien qu'encore un peu confus.

Écrit par : urbain | jeudi, 29 octobre 2009 17:04

Ecrit par : Hal 9000 | jeudi, 29 octobre 2009 16:45

Je ferais une exception pour "L'ultime razzia", "Les sentiers de la gloire", et bien sûr "Dr. Folamour"...

Écrit par : adrien (de rien) | jeudi, 29 octobre 2009 17:52

Il y a quelques années de cela, dans un dîner, Robert Badinter s'entendit questionner sur le besoin "d'identité nationale" des Français. Selon le narrateur, à peine avait-il entendu ces mots qu'il se raidit, fixa droit l'impétrant dans les yeux et lui dit: « les mots que vous avez prononcés là ont rempli les cimetières de millions de morts en 14-18. Toute la jeunesse d'Europe a été massacrée au nom de l'identité nationale ».

cité par BRP
http://www.lepost.fr/article/2009/10/28/1762935_sarkozy-la-terre-est-inseparable-de-l-identite-nationale-vous-le-reconnaissez.html

Écrit par : Vert d'un | jeudi, 29 octobre 2009 18:35

Ecrit par : adrien (de rien) | jeudi, 29 octobre 2009 17:52

Et Eyes wide shut ?

Écrit par : le masque et la plume | jeudi, 29 octobre 2009 18:51

« Toute la jeunesse d'Europe a été massacrée au nom de l'identité nationale ».

http://www.youtube.com/watch?v=ba55npQiwvM

Superbe...

P.S. : voir "La Maison des bois", c'est aussi accessoirement constater que Pierre Doris, mort avant-hier, pouvait être un bon acteur, hors des navets dans lesquels il était fréquemment employé.
http://www.lexpress.fr/culture/cinema/l-humour-noir-orphelin-de-pierre-doris_824813.html

Écrit par : Lord Nithorynque | jeudi, 29 octobre 2009 19:40

Ecrit par : le masque et la plume | jeudi, 29 octobre 2009 18:51

http://play-list.20minutes-blogs.fr/archive/2009/09/18/sieste-crapuleuse.html

mais vous le saviez déjà, taquin que vous êtes !

Écrit par : adrien (de rien) | jeudi, 29 octobre 2009 20:15

Il est même beaucoup plus taquin que moi...

Écrit par : M. Rynque | jeudi, 29 octobre 2009 20:29

Ecrit par : adrien (de rien) | jeudi, 29 octobre 2009 20:15

ça t'a pas encore complètement ramolli les neurones de regarder et surtout écouter ces trucs ?

Je viens de faire découvrir "vieux" à mon fils qui joue de la guitare électrique en amateur et qui pensait que angus young savait en jouer ...
www.vieuxfarkatoure.com/

Écrit par : urbain | jeudi, 29 octobre 2009 22:56

Mais j'écoute aussi "vieux",Fela ou Staff Benda Bilili ! Un contrepoison, sans doute...

Écrit par : adrien (de rien) | vendredi, 30 octobre 2009 07:00

Ecrit par : urbain | jeudi, 29 octobre 2009 22:56

à faire écouter à ton fils :
http://play-list.20minutes-blogs.fr/archive/2009/09/04/c-est-benin.html

Écrit par : adrien (de rien) | vendredi, 30 octobre 2009 07:40

Ecrit par : adrien (de rien) | vendredi, 30 octobre 2009 07:40

Souvenirs, souvenirs ...
Mais "vieux" c'est quand même une éclatante revanche "positive" de l'histoire de la musique noire et de son "terroir", pour toute sorte de raisons que je ne t'infligerai pas ... aujourd'hui ( mon fils a tout de suite remarqué son facteur de guitare, un art-isan français sur lequel il y aurait aussi beaucoup à dire).

NB : en 69 le "Dan home" n'était pas encore bénin, seul le golfe l'était, et les fétiches en revanche pouvaient encore être très virulents.

et Fela ou Staff Benda Bilili, bien sur pour une même leçon : "vivre" en dépit de tout.

Écrit par : urbain | vendredi, 30 octobre 2009 09:02

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu