Avertir le modérateur

« La complainte de Supercrado, anti-écologiste par nécessité. | Page d'accueil | La résistance des vignes »

lundi, 07 septembre 2009

un siphon – fonds

DO3976.jpg


Hop ! Et d’un. Hop ! et de deux. Et hop ! et de trois ! Ouf… réussi à éviter les trois ! Non, il ne s’agit pas de radars, ni d’agents de la force publique. Non, c’est beaucoup plus vicelard ! Ils sont généralement « jeunes », « normaux », pratiquement tous « blancs », avec un tee-shirt, un jeans, et un sac à dos. Ils sont la plupart du temps trois ou quatre ; avec un superviseur, en retrait. Vous ne voyez toujours pas ? Ah oui, j’oubliais : le tee-shirt à couleur uni, et surtout… avec un logo ! Couleur rouge pour Aides, bleu clair pour Médecins du Monde, jaune pour Action contre la faim, orange pour la World Wide Fund (for Nature), blanc et rouge pour la Croix-Rouge, et j’en passe !

 

Ils sont partout ! Toujours les mêmes lieux à forte affluence (étrangement, comme les contrôleurs dans le métro…) : Bastille, Les Halles, les Champs-Elysées, Ternes, Saint-Michel… Entre parenthèses, encore désolé pour les provinciaux :-) Une fois qu’ils vous agrippent, ils ne vous lâchent plus ! Car, leur speech (argumentaire) est bien rôdé. Tout d’abord : « Est-ce que vous avez quelques minutes à me consacrer ? » Evidemment, on a appris à envoyer balader : « Euh, non, désolé, j’ai des choses à faire… » Ou, on se résigne ; ou encore, là – mais, c’est presque pareil – comme on est seul, on peut aussi prendre le temps de les écouter, : « Bon. Oui, mais pas une de plus… » Ensuite, le classique : « Etes-vous sensible à ceci ou à cela »… Forcément, oui. Imaginez que vous répondez que non ; même si vous l’êtes sincèrement ! Donc, oui…

 

Pfff… ils connaissent déjà votre réaction, qui sera toujours quelque chose comme : « Bon, disons que ‘moralement’, je suis avec vous… mais, en fait, non ! Même pas ‘moralement’. Disons, ‘oui’, euh, pour le principe ; pour la forme… » Même celle des plus grognons : « Je sais ce que vous voulez ; alors que pour moi, ces mêmes choses – que soi-disant vous voulez –, ça se passe tellement ailleurs, etc… » Et, on dirait qu’ils ne font même plus semblant de s’en foutre de votre réaction. L’essentiel, pour eux, c’est de placer leurs « actions » : présentation de leur association, leurs buts, leurs « actions », leur « visibilité médiatique ». Ils ne sont jamais à court d’exemples pour étayer leur efficacité. A grand renfort de chiffres, s’il le faut. La prise d’otage est émotionnelle : vous êtes obligé d’être ‘sensible’ à leur mouvement. Sinon, qu’est-ce que vous êtes ? surtout si vous êtes accompagné ? Oui, avec un couple, c’est encore mieux : le gars ne peut pas passer pour un salaud, si une fille l’accompagne.

 

Reste le plus important : « Alors est-ce que vous voulez soutenir notre action ? » C’est forcément oui ou non. On peut toujours louvoyer : « Oui, moralement… » Mais, eux, ils ne vous lâcheront pas : « Oui, mais… financièrement ? » Ils ont même une option de déductions fiscales ! Des fois, pour vous accrocher, ils vous interpellent par un : « Vous voulez réduire vos impôts ? » Ainsi, quoique vous fassiez, il y en a toujours un qui vous chope. C’est normal puisqu’ils ont « stratégisé » leurs actions (positionnements, de type sportif ou militaire). Et alors, on commence à en avoir sa claque de tout ça, et si on ne se retenait pas, on lâcherait :

 

- Vous me demandez, pour moi : « C’est quoi le problème ? » Il y a, si vous voulez bien me le concéder, une pyramide sociale. Au lieu de vous occuper de la base de cette pyramide, vous feriez bien mieux de vous occuper du haut. Là, c’est toujours pareil : on gratte les petits ! Comment dire ? Voilà, je ne suis pas riche, même si ça ne se voit pas, enfin, peut-être que si, par ailleurs… mais bon. Je pourrais vous filer, mettons, allez ! deux cents, non, trois cents euros, aujourd’hui ! Vous menez vos actions – ce que je ne vous reproche pas – pourquoi pas ? Mais bon, le lendemain, rebelote, le manège reprend ; et moi, ça me gave ! Et pourtant, vous n’êtes pas les pires… C’est vraiment pas contre vous. En tout cas, pas au prime abord. Vous me dites que vous êtes « hors système ». Non, désolé, pour moi, vous êtes dedans, car vous voulez intervenir à l’intérieur. Et surtout, vous adoptez les mêmes moyens, les mêmes méthodes – que le système capitaliste ! A la limite, il faut rajouter que c’est même pire ! Parce que vous ne faites que remplir une sorte de tonneau des Danaïdes ! Au contraire, au lieu d’aller à l’encontre de tout ce qui est scandaleux, ça légitime le système : « Il y a des ‘imperfections’, nous intervenons pour ‘corriger’ les failles ». Bref, ça ne corrige rien du tout ; ça le renforce, parce que celui qui vous donne de l’argent, il s’achète une bonne conscience, et il ne s’occupe pas de savoir ce qu’est – je ne dis même pas ‘résoudre’ – le problème d’origine, de se poser des questions, disons, géopolitiques, puisqu’il se contente de se dire qu’il fait une bonne action. Ou, qu’il a réussi à se débarrasser de vous ! Ensuite, vous ajoutez : « Mais, l’argent, c’est la base de tout ! » Mais non ! Mais non ! parce que ça fait cinquante ans que je l’entends celle-là, ou sa variante, « l’argent, c’est le nerf de la guerre » ! Et il faut vous bousculer un peu pour que vous avouiez : « Euh, non, euh, pas la base de tout… La base de tout, c’est l’humain… » Et enfin, il y a l’incontournable : « Sinon, vous vous faites quoi ? Qu’est-ce que vous proposez concrètement ? » Eh bien, vous voyez, vous trois, vous quatre, au lieu de taper les quelques quidams par-ci par-là, et si vous vous regroupiez avec les autres associations dites humanitaires pour mener vos « actions », comment dire ? non pas en faisant « pression » sur le gouvernement… mais en menant des actions un peu plus « musclées » pour dézinguer le sommet de la pyramide ? Et, soyez assuré qu’il n’y en a pas qu’une, de pyramide ! Mais, voyez ça, tout de suite, ça vous bloque. Sinon, si ça vous fait trop peur, il reste encore les bibliothèques, à lire des livres ! Et, c’est un luxe que tout le monde devrait s’accorder… Oui, enfin, je dis ça, et je vois passer les gens. Bon, les gens, là, ces passants, évidemment, je dis ça, je me rends bien compte que faire sauter le haut de la pyramide, comment dire ? par la connaissance, eux, ils s’en tapent ; ça ne les intéresse pas…

 

Au moment de prendre congé, alors que je lui avais à peine esquissé la moitié de ce laïus, cette âme charitable de me renvoyer : « Merci, je vais vous laisser vivre d’amour et d’eau fraîche ; moi, je vais continuer à prospecter ! » Et, dans le même temps, sans manquer de vous achever, le consensuel publicitaire prouve une fois encore que le cynisme et les bons sentiments se tiennent par la main en nous gratifiant de leur dernier tour de passe-passe : le « partenariat » (la collaboration) du secteur privé avec ces associations ; et c’est écrit en toutes lettres : Alaclairefontaine et Mayo « soutiennent l’Unicef dans son combat pour la scolarisation des enfants. » L’humanitaire devenant un argument de vente ; en pleine crise… que dis-je ?! en pleine rentrée !!!

 

tourbillon.jpg

 

par Albin Didon

Commentaires

Ah ben pour une fois, je suis pleinement d'accord avec le Didon de la farce. Le gouvernement des conséquences est maintenant passé dans la sphère privée.

Je n'ai pas l'habitude de citer mon blog ici mais j'avais écrit un billet qui peut compléter celui-ci et faire office de long commentaire :

http://nicks.hautetfort.com/archive/2008/12/07/charite-bien-ordonnee.html

Écrit par : Nicks | lundi, 07 septembre 2009 07:05

ça t'apprendra à fréquenter "Bastille, Les Halles, les Champs-Elysées, Ternes, Saint-Michel" , seuls les crétins et les touristes fréquentent régulièrement ces lieux insipides du plus niais et mercantile des spectacles, parfaits chalands pour tes marchands du temple.

Écrit par : urbain | lundi, 07 septembre 2009 08:36

Pour certains de nos amis, ici bas, du Village des nrv, qui savent toujours tout sur tout, ont tout lu, tout vécu, tout entendu et possèdent un avis intransigeant sur tout...

http://minurl.fr/yqq

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | lundi, 07 septembre 2009 10:20

Le procédé est invariablement fait pour peser sur notre mauvaise conscience à la place de ceux qui n'en sont pas encombrés, c'est ça ! ;-))
J'ajouterai cher Albin une autre utilité, les étudiants mettent la mention de leur participation à ce type d'actions, c'est bien connu, "ça fait bien sur un cv".

Écrit par : agathe | lundi, 07 septembre 2009 10:31

Ecrit par : cui cui fit l'oiseau | lundi, 07 septembre 2009 10:20

jactali n'est pas mal non plus, dans le genre ...
si tu ne te satisfait pas de hulotte et gros con vu du ciel, ou ... coco lepage peut-être ...
De mon coté je te recommande ça :
www.decitre.fr/livres/Catastrophisme-administration-du-desastre-et-soumission-durable.aspx/9782910386283

Écrit par : urbain | lundi, 07 septembre 2009 10:47

@ Albin

Bien écrit, Bien décrit mais ce monde parisien n'intéresse guère le banlieusard que je suis, d'autant que je connaissais ce genre d'emmerdeur depuis la nuit des temps, sauf qu'ils ne portaient pas de tee-shirts colorés...

Il s'agissait d'ailleurs toujours d'étudiants gnan gnan d'un conformisme navrant et si politiquement corrects qu'on regrette d'avoir laissé sa faucille et son marteau dans sa boîte à outils.

Albin, et si tu sortais de ta petite couronne ?

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | lundi, 07 septembre 2009 10:47

Ils sont aussi présents mairie du XVIIIème et très entreprenants; il est vrai qu'avec moi ils sont mal barrés.
La quête pour réparer les désastres ou l'abscence de volontarisme politique devient la norme.
-" ma soeur signe çà et donne pour les petits n'enfants africains.." ou pour la mosquée des Ullis comme hier sur mon marché.
Beau texte comme d'hab', même si le "tous blancs" me gêne.

Écrit par : Pamela de Barres | lundi, 07 septembre 2009 11:39

Après cuicui qui se trouve tout plein de bonnes raisons pour ne pas sauver la planète (tout en préservant son égoïsme et son portefeuille...), voilà qu'Albin nous fournit, clé en main, un petit argumentaire décomplexant pour ceux, qui comme moi, n'en ont rien à cirer de la faim dans le monde ou de la protection des pandas albinos en Thaïlande.

Je trouve ça plutôt triste ce cynisme et tout à fait représentatif de l'état d'esprit du bobo parisien moyen, athée, gauchiste, égoïste et souvent con.

Écrit par : Sly | lundi, 07 septembre 2009 11:50

A quand un texte sur les clodos qui pourrissent les rames de métros parisiens de leurs odeurs fétides et de leurs accordéons et qui au lieu de tout casser et de s'en prendre aux puissants font rien qu'embêter les honnêtes gens innocents ???

Écrit par : Sly | lundi, 07 septembre 2009 11:55

Oui, avec un couple, c’est encore mieux : le gars ne peut pas passer pour un salaud, si une fille l’accompagne.

Ce qu'elle le sait être pourtant, et pas depuis hier :-DD

Écrit par : patrice | lundi, 07 septembre 2009 12:09

"bobo parisien moyen, athée, gauchiste, égoïste et souvent con."


Vive le vrai bourgeois catho de droite, généreux et intelligent !

Écrit par : Tong UMP | lundi, 07 septembre 2009 12:19

Ecrit par : Tong UMP | lundi, 07 septembre 2009 12:19

plaisante manière de renouveler l'argument dominateur de diodore :

http://wapedia.mobi/fr/Diodore_Cronos

http://fr.wikipedia.org/wiki/Diodore_Cronos

Écrit par : urbain | lundi, 07 septembre 2009 12:55

Ecrit par : Nicks | jeudi, 03 septembre 2009 20:30

" Dis moi, Nef, sans commenter le retour aux sources que tu préconises implicitement, tes exemples de sociétés qui refusent où même plutôt qui ignorent la notion de marchandise, caractérisent-ils des ensembles irréligieux et ouverts ? Je précise qu'elles me sont sympathiques ces sociétés mais je devine quelque petites contradictions à la philosophie marxiste qui ont suscité mes questions..."

Nul retour aux sources préconisé, implicite ou pas. Il se trouve que ces sociétés ont ce mode vie, mode de vie qui leur est propre et multiforme, qu'ils soient inuits, aborigènes ou paysans africains. Sommes-nous nous qui adhérons au marché également, irreligieux et ouverts ? Pour la grande majorité, je ne le pense pas. Nous avons même plus d'une fois utilisé le biais religieux pour convertir ces peuples, à nos religions et mode de vie. Le communisme primitif dépeint n'est pas le marxisme, mais sur notre planète néanmoins il est incontournable. Seul un membre de l'OMC ou un technocrate de Bruxelles serait capable de penser que l'on peut le faire disparaître en se penchant sur une carte et en crayonnant avec avec un joli Monblanc. Bien des guerres ont eu lieu en raison de cette vision wilsonienne de la planète.
« No Nation can live any longer to itself and the West would necessarely dominate the East. The East is to be opened and transformed, whether we will it or no ; the standards of the West are to be imposed upon it"

Je ne préconise donc pas un "retour" à communisme primitif, mais je ne crois pas que liberté de la presse et contre-pouvoir sociaux sont les seuls maîtres étalon de l'émancipation d'une société.

Chacun pourra observer l'hypocrisie idéologique du Discours de Dakkar et son pendant "moral" le co-développement, dont le billet d'Albin montre fort bien les limites.

D'ailleurs, toutes les tentatives marxistes d'émancipation des peuples, avec réappropriation de leurs terres, de leurs ressources et de leurs modes de production, ont vu se dresser devant eux ce que Wilson avait promis d'abolir en contre-partie de la généralisation planétaire de la démocratie libérale occidentale avec son progressisme et son individualisme : les services secrets, notamment la CIA.

" Quant à moi, je précise une nouvelle fois mes dires : mon idéal de société ne donne pas la priorité au marchand, bien au contraire puisqu'elle soustrait au marché des secteurs qu'elle juge vitaux, donc qu'elle primo-hiérarchise. En revanche, je crois qu'il faut préserver la liberté de pouvoir vendre, en même temps que celle de pouvoir échapper à la sphère marchande (moi qui est pour le moins réfractaire à l'idée même de marchandage, qui ne goûte que naturellement très peu la compétition ou la concurrence, il ne m'est quasiment jamais venu à l'esprit de prendre profession en dehors du public. Je constate en revanche que nos deux trotskystes (?) eux sont à la fois capitalistes et marchands. J'avoue ma perplexité...)"

Troskystes, je sais pas si tu parles de moi, mais personnellement j'avoue ne pas bien connaître la pensée de Trostky. Mais de ce que j'en sais, seul toi à une chance de virer troskyste et comme lui de passer de la social-démocratie au communisme.

Personnellement ma société ne dispose que du minimum de capital, tout bénéfice se traduit en salaire, d'ailleurs nous sommes deux salariés associés.


"Il se trouve que ce relatif équilibre a existé dans un modèle social qui était celui de la France d'après 45 et sous des formes assez proches mais qui se sont dégradées plus vite dans le reste de l'Europe continentale hors pays de l'Est, y compris en Scandinavie. On pourra sans doute trouver fragments d'explication dans l'histoire de notre pays, sa passion pour la politique notamment."

On pourra sans doute trouver des fragments d'explication dans notre exploitation des colonies et de ces peuples qui ne sont jamais entrés dans l'histoire. Et également dans le néocolonialisme dont a fait preuve la France, avec la France Afrique, son merveilleux co-développement (d'armes et de dictateur) et son immigration a pas chère (misère du monde que nous avons accepté tant qu'elle ne revendiquait aucun droit et se soumettait à ses devoirs cf Mamadou ou le crédit prison). D'ailleurs en réaffirmant que la scolarisation n'ouvrait aucun droit à l'immigration et que des enfants pouvaient être emprisonnés en centre de rétention, Besson ferme la boucle sociale libérale à la manière de Wilson avec la ségrégation. Les protestations hypocrites du PS sur la "méthode" font peu de cas du grand principe social-libéral du droit fondamental à l'éducation.

Je terminerai de te répondre une autre fois si tu veux bien, car il y a encore beaucoup à dire et j'ai peu de temps.

Écrit par : nef des fous | lundi, 07 septembre 2009 13:04

La charité, ancêtre de l'humanitaire, est profondément religieuse... il ne s'agit pas de se battre pour changer le monde mais de gagner sa place au paradis... ou une bonne conscience...
On ne peut pas demander à ces gens là d'être révolutionnaire ou même simplement altruiste...

l'humanitaire est profondément contre révolutionnaire...

(et en plus les quêteurs de rue sont des pauvres précaires mal payés la plupart du temps...)

Écrit par : Julie | lundi, 07 septembre 2009 13:17

Ecrit par : Julie | lundi, 07 septembre 2009 13:17

à mon avis on ne leur présente pas le "job" sous la dénomination "quêteurs de rue" , mais plutôt celle de "commercial de terrain", ou approchant ( je ne fréquente plus trop ces milieux) .

Écrit par : urbain | lundi, 07 septembre 2009 13:31

Ecrit par : Nicks | jeudi, 03 septembre 2009 20:30

Mais tu me diras que tu n'as rien à voir avec Wilson, le PS, Besson et les Trente Glorieuses, comme tu n'avais rien à voir avec les solidaristes et Peillon, l'avantage du robinet d'eau tiède des discours sociaux-libéraux, c'est que l'on trouve toujours plus libéral que soi. Cela permet à la sociale-démocratie de se confiner dans son hypocrisie et son impérialisme (complexé ou décomplexé), sans responsable. Pinochet, la guerre d'Algérie, les ouvriers des mine qui meurent avant la retraite, les collabos, la catastrophe de Bophal, le chômage de masse, c'est pas nous.

On est juste pour le modèle social français.

Bon 200000 immigrés et quelques millions d'européens de l'est le font vaciller mais c'est promis un jour toute la planète y aura droit, c'est pour cela que l'on est contre l'Europe.

Tandis que les marxistes ne peuvent couper à l'expérience soviétique et sont priés de battre leur coulpe et d'assumer le goulag

Écrit par : nef des fous | lundi, 07 septembre 2009 13:52

Mwarf

http://www.dailymail.co.uk/news/worldnews/article-1211630/Height-folly-Sarkozy-accused-ordering-20-short-people-stand-make-look-statuesque.html

Écrit par : Hoho | lundi, 07 septembre 2009 14:00

Albin Didon, tu veux la plus grosse.

Penis enlarger, viagra, Rolex.
Et aussi beaucoup de money.

Click here:

http://tiny.cc/K07ZA

Écrit par : Jessica Bot | lundi, 07 septembre 2009 14:05

hi hi

"Un acteur français dans une production 100 % anglo-américaine : Marc Rioufol prête ses traits à Jacques Chirac dans The Special Relationship, réalisé pour la BBC et HBO par Richard Loncraine.
Produit par Spielberg et Kathleen Kennedy, écrit par Peter Morgan, le film évoque les relations publiques et privées de l’ex-président français avec Tony Blair, joué par Michael Sheen, et Bill Clinton, incarné par Dennis Quaid. Le film sortira en 2010 simultanément en salle et à la télévision."

Écrit par : Ivan est partout | lundi, 07 septembre 2009 14:14

Ecrit par : Julie | lundi, 07 septembre 2009 13:17

un peu schématique non?
héberger une famille de sans-papiers
prodiguer des soins basiques à des personnes sans moyens et sans couverture sociale
aider un sortant de prison à refaire surface .. à refaire ses papiers.. en attendant qu'il se réintègre
etc...
je ne suis pas sûre que ce soit espérer une place au paradis
faut peut-être aussi ne pas se chercher de alibis pour ne rien faire

quand un mec bon genre donne un gros billet .. on s'en fout qu'il sente la sainteté
on dit merci et à la prochaine
et si on veut être efficace .. c'est bien aussi de s'organiser.. en attendant

en attendant quoi déjà?
ah oui.. la Révolution.. c'est vrai.. j'allais oublier

Écrit par : le meuble du coin | lundi, 07 septembre 2009 14:27

@Nef

Je posais la question de la religiosité des ces micro-sociétés uniquement parce qu'il me semblait que le marxisme comptait bien émanciper les populations de la religion et que c'était même une condition sine qua non de la possibilité d'un ordre nouveau.

Quel est est le lien entre cet absence de rapport marchand et la présence d'un culte systématique ? N'y a t'il pas là quelque contradiction avec la philosophie marxiste et celle d'Urbain au passage ?

Ensuite, se réclamer du modèle français n'est pas reconduire ses erreurs passées, qui d'ailleurs tiennent moins à ses spécificités qu'au contraire ses liens avec le système occidental ?

Écrit par : Nicks | lundi, 07 septembre 2009 14:39

Ecrit par : le meuble du coin | lundi, 07 septembre 2009 14:27

Ce que vous décrivez n'est pas de l'humanitaire mais de la solidarité... on n'a pas besoin d'être dans un organisme type CCFD pour héberger un sans papier (et je parle en connaissance de cause),...ou aider un mec ou une nana qui sort de taule (connaissance de cause aussi...)

Mon comm précédent épingle plutot le coté mercurochrome sur un cancer de l'humanitaire... le coté, mais pourquoi irions nous faire la révolution, ou du moins se battre concrètement contre un système, il vaut mieux "aider les gens" mais parfois cette aide est encore plus néfaste, comme un organisme humanitaire dont je tairai ici le nom qui a réussit en deux ans d'intervention a casser toutes les structure de solidarité dans une zone du sud de la Tunisie... qui du coup s'est encore un peu plus appauvrie...

L'humanitaire, le charity bussiness est une excuse excelente pour ne surtout rien faire bouger réellement...

Écrit par : Julie | lundi, 07 septembre 2009 14:41

Sacrée bolcho, la Julie...

Écrit par : Sly | lundi, 07 septembre 2009 14:52

@Julie

Vous avez tout à fait raison : cela s'appelle le gouvernement des conséquences. On traite les symptômes pas les causes et depuis quelques temps, avec le désengagement de l'Etat, le privé se substitue à lui tout en pérennisant un modus operandi purement néolibéral.

Écrit par : Nicks | lundi, 07 septembre 2009 14:58

Ecrit par : Sly | lundi, 07 septembre 2009 14:52

Sacré facho, le slyp

Écrit par : boulcho | lundi, 07 septembre 2009 15:04

Ecrit par : Nicks | lundi, 07 septembre 2009 14:39

Marx a une oeuvre importante, mais il a fait l'analyse des sociétés capitalistes et non celles des sociétés primitives. A moins d'extrapoler ou de faire tourner les tables, je ne vois pas ce que je pourrais te dire de la position de Marx là-dessus. L'anthropologie marxiste s'est faite sans Marx. Et je n'en pense pas toujours du bien.

En revanche sur la religion et la société capitaliste, tu peux lire la Question Juive.

Écrit par : nef des fous | lundi, 07 septembre 2009 15:58

"pour ceux, qui comme moi, n'en ont rien à cirer de la faim dans le monde ou de la protection des pandas albinos en Thaïlande.

Ecrit par : Sly | lundi, 07 septembre 2009 11:50

"A quand un texte sur les clodos qui pourrissent les rames de métros parisiens de leurs odeurs fétides

Ecrit par : Sly | lundi, 07 septembre 2009 11:55

Eh, tas de merde ! Vous pouvez commencer à prier le Ciel pour qu'aucune tragédie ne s'abatte sur vous et votre famille. Car, le jour où un malheur (espérons-le grand : quelque chose comme perte prolongée de votre emploi, un accident grave de la circulation) vous tombera sur la tête, on peut parier (allez, va pour dix euros) que vous ne trouverez pas beaucoup d'amis (on va dire pas plus de trois) pour vous soutenir durant toute l'épreuve...

Écrit par : slyp léopard | lundi, 07 septembre 2009 16:00

Ecrit par : slyp léopard | lundi, 07 septembre 2009 16:00

Tu peux te brosser pour ton ticket restaurant.

Écrit par : Sly | lundi, 07 septembre 2009 16:15

Bonjour à toutes et à tous !

Ecrit par : Nicks | lundi, 07 septembre 2009 14:58
Ecrit par : Julie | lundi, 07 septembre 2009 14:41


Tout à fait d'accord avec vous et Julie, le côté cataplasme sur jambe de bois, aurait même de quoi faire bien rire, si la vie de beaucoup d'êtres humains, n'était pas en jeu. Cela étant, nous connaissons tous les causes de ces conséquences, que certains tentent de réduire par l'humanitaire à coups de dons, et que d'autres tentent de juguler par des expulsions (Cf. Mamadou ou le crédit prison). Quoi qu'il en soit, les mêmes trinquent, les mêmes en profitent, et nous entre deux tentons de nous accrocher au peu qui nous reste encore, en se demandant combien de temps on pourra encore tenir. En bref, la possibilité de jours meilleurs, pour nous (pays dits "du nord"), comme pour eux (pays dits "du sud"), réside dans ce que nos dirigeants font de nos pays et des leurs. Preuve que nos votes ne sont d'aucun effet ? De gouvernements de gauche comme de droite, la situation est demeurée la même (Ex : la France-à-fric). Que nous reste-t-il donc pour renverser tout ça ? Et si au lieu de leur donner du poisson, on leur apprenait à pêcher ? Hmm ça gênerait trop d’intérêts, continuons à se donner bonne conscience en déduisant 50 ou 100€ de nos impôts, ou en envoyant du riz, des pâtes…

@Urbain

"Commercial de terrain", est une bonne appellation. L'abbé Pierre doit en desceller sa stèle à force de faire des bonds. Il n'empêche que pour des « commerciaux », certains que j'ai pu croiser étaient relativement antipathiques, voire agressifs. On m'expliquera comment en appeler au bon cœur des gens de cette façon. Cela dit je garde un très bon souvenir des gens d'action contre la faim, dynamiques et motivés, mais eux mêmes blasés à la longue...

@Sly(p en cuir...)

Défi (pas dur à relever, quoique...) :

Au lieu de systématiquement, critiquer tout le monde, et tout ce qui se dit, faites preuve de bon sens, et montrez nous vos talents, suggérez un truc constructif, un fois par billets.
Un truc qui élève le débat, qui le fasse avancer. J'suis sûr que vous pouvez en être capable, allez juste une fois...
Critiquer c'est facile, proposer là c'est plus pareil...

Écrit par : BZH | lundi, 07 septembre 2009 16:39

Ensuite, se réclamer du modèle français n'est pas reconduire ses erreurs passées, qui d'ailleurs tiennent moins à ses spécificités qu'au contraire ses liens avec le système occidental ?

Ecrit par : Nicks | lundi, 07 septembre 2009 14:39

Tu pourras utilement encore lire la Question Juive, car véritablement la tradition française à travers les constitutions est fondatrice du système occidental.

" Aucun des prétendus droits de l'homme ne dépasse donc l'homme égoïste, l'hom­me en tant que membre de la société bourgeoise, c'est-à-dire un individu séparé de la communauté, replié sur lui-même, uniquement préoccupé de son intérêt personnel et obéissant a son arbitraire privé. L'homme est loin d'y être considéré comme un être générique; tout au contraire, la vie générique elle-même, la société, apparaît comme un cadre extérieur à l'individu, comme une limitation de son indépendance originelle. Le seul lien qui les unisse, c'est la nécessité naturelle, le besoin et l'intérêt privé, la conservation de leurs propriétés et de leur personne égoïste."



La crise a montré que les "béquilles du Capital" sont venus se placer sous les bras des banquiers. ce que Marx appelait "la dette publique qui fait d'une quantité négative un capital". Les Etats "en faillite" doivent renoncer à l'Etat Providence qui a rempli son objectif de croissance en son temps et aider les banquiers ("cette autre bizarrerie que les dettes se transforment en marchandises dans la conception des banquiers" K. Marx) afin de perpétuer la création toujours croissante de Capital.

" Le système du crédit dont le centre est constitué par les banques centrales et les prêteurs et usuriers qui tournent autour représente une centralisation énorme et il confère à cette classe de parasites un pouvoir fabuleux, le pouvoir d’intervenir de la façon la plus dangereuse dans la production réelle… "Karl Marx

" Il est amusant de voir que les capitalistes, qui rejettent fermement le droit à l'emploi, réclament partout aux gouvernements un soutien public." Karl Marx

Un syphon-fonds

Écrit par : nef des fous | lundi, 07 septembre 2009 17:05

Ecrit par : Julie | lundi, 07 septembre 2009 14:41

si un organisme humanitaire XXXL a réussit en deux ans d'intervention a casser toutes les structure de solidarité dans une zone du sud de la Tunisie c'est que cet organisme était une secte

et c'est là le problème.. l'amalgame
faut pas couper les ailes de tous les oiseaux sous prétexte que les hirondelles ne font pas le printemps

quant à ne pas avoir besoin d'être dans un organisme type CCFD pour héberger un sans papier ou aider un mec ou une nana qui sort de taule .. certes.. mais c'est plus commode que de se balader avec son petit panneau "si vous avez besoin de moi.. je crèche au 25 rue du Taur.. vous n'avez qu'à demander Germaine"

Écrit par : le meuble du coin | lundi, 07 septembre 2009 17:06

Ecrit par : le meuble du coin | lundi, 07 septembre 2009 17:06

Ouaip, mais tu vois quand même peu de gens de RESF faire la quête néanmoins. Ce n'est pas le principe de l'association qui est remis en cause.

La plupart des grandes associations caritatives ont un fonctionnement extrêmement pervers. D'où leur manie des chartes, label etc....

Imagine même Carla a son association de bienfaisance;-))))

Écrit par : nef des fous | lundi, 07 septembre 2009 17:11

Ecrit par : le meuble du coin | lundi, 07 septembre 2009 17:06

Il paraît que si certains n'ont pas été résistants, c'est parce qu'ils n'ont pas pu trouver la résistance, alors que la Gestapo avait pignon sur rue;-))))

Pas de point Godwin, SVP, c'est juste une blague !!!!

Écrit par : nef des fous | lundi, 07 septembre 2009 17:19

"mais tu vois quand même peu de gens de RESF faire la quête néanmoins."
"Il paraît que si certains n'ont pas été résistants, c'est parce qu'ils n'ont pas pu trouver la résistance, alors que la Gestapo avait pignon sur rue"

ben oui.. c'est une (presque) blague
les associations qui ont des subventions de l'état n'ont pas besoin de quêter.. elles ont ce qu'il faut pour fonctionner
le cirage est fourni en prime

Écrit par : le meuble du coin | lundi, 07 septembre 2009 17:43

Domenech et Christine Lagarde se ressemblent de plus en plus.

http://www.lemonde.fr/sport/article/2009/09/07/pour-domenech-l-ambiance-est-super_1237165_3242.html

http://blogs.lexpress.fr/les-couloirs-de-bercy/2009/09/ils-sont-cools-les-jeunes.php

Écrit par : nef des fous | lundi, 07 septembre 2009 18:05

Domenech et Christine Lagarde se ressemblent de plus en plus
Ecrit par : nef des fous | lundi, 07 septembre 2009 18:05

C'est mauvais signe pour la prochaine coupe du monde ça.

Écrit par : Sly | lundi, 07 septembre 2009 18:27

Ecrit par : Sly | lundi, 07 septembre 2009 18:27

CQFD

Écrit par : BZH | lundi, 07 septembre 2009 19:00

Ecrit par : nef des fous | lundi, 07 septembre 2009 15:58

+100

heureusement que t'es là ....
(suis un peu accaparé par la rentrée )

Écrit par : urbain | lundi, 07 septembre 2009 19:40

Naturellement avec la question juive faut lire l'autre texte fondamental ("la critique des principes de la philosophie du droit de hegel"), évoqué dans ma conclusion sur l'autre fil :
http://levillagedesnrv.20minutes-blogs.fr/archive/2009/09/02/la-balade-de-supercrado-anti-ecologiste-primaire.html#c552174

Écrit par : urbain | lundi, 07 septembre 2009 20:10

Bravo président !



"Nicolas Sarkozy félicite Ali Bongo"

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/09/07/01011-20090907FILWWW00602-nicolas-sarkozy-felicite-ali-bongo.php

Écrit par : SB Umpiste | lundi, 07 septembre 2009 23:30

Me suis levé ce matin avec l'idée que la pandémie grippale pourrait être la complice de l'instauration d'un système totalitaire.
J'ai raté ma vocation...

Écrit par : Tong UMP | mardi, 08 septembre 2009 07:47

"mais tu vois quand même peu de gens de RESF faire la quête néanmoins."

les associations qui ont des subventions de l'état n'ont pas besoin de quêter.. elles ont ce qu'il faut pour fonctionner
le cirage est fourni en prime

Ecrit par : le meuble du coin | lundi, 07 septembre 2009 17:43


S'agissant de RESF, vous confirmez sur le cirage ?

Écrit par : (en) passant | mardi, 08 septembre 2009 10:00

Ecrit par : Nicks | lundi, 07 septembre 2009 23:46

Bien qu'Urbain n'y mette pas les gants, il ne faut pas te braquer.

Nul catéchisme ici, mais dans ces textes de Marx se joue quelque chose de fondamental.

Cela dans l'histoire des mouvements sociaux et des luttes sociales faisait partie du concret. Nous avons depuis quelques décennies perdu cette "culture" ce qui fait bien l'affaire des forces les plus réactionnaires.


Nous l'avons remplacé par nos tambouilles idéologiques. Nous avions des textes clairs (pas seulement ceux de Marx) qui ont porté des luttes de 1848 à nos jours, nous les avons remplacé par un salmigondis "d'impressions" qui nous condamne à l'impuissance.
Avec des médias qui te font croire que le débat est bien là et que les auditeurs ont la parole.
Des élections où l'imagination est enfin au pouvoir (un coup Arlette cela devrait faire pencher à gauche et pis elle est courageuse Arlette, un coup Bayrou c'est le seul qui peut battre Sarko et pis les élections se gagnent eu centre en France, un coup Ségolène quand même si c'est pas un socialo on est sûr d'avoir Sarko, un coup Besancenot on voit pas ce qu'il fout dans une élection mais bon, même un coup Sarkozy ça va bien le faire chier le PS, un coup Mélenchon l'a aucune chance mais ça c'est un vrai socialiste dès fois qu'il obtienne quelques postes comme Die Lincke peut-être que l'on pourrait avoir une coalition de gauche...comme celle de Mitterrand).

"L'homme ne fut pas émancipé de la connerie, il reçut la liberté d'être con." Nef

Toi qui parle souvent du modèle social français, je te conseille le documentaire de Harris et Sedouy, Français si vous saviez. Tu verras comme tout cela n'est pas que théorique. Je te conseille particulièrement le moment sur le Front Populaire, la bataille entre les membres de la CGTU (communiste) et de la CGT (tendance socialiste). Comment Blum se fait déborder par sa base. Et puis compare le niveau de discussion avec celui de notre époque et tu verras comme ces gens n'étaient pas démunis intellectuellement face à ce qui leur arrivaient.

Tu verras alors à quel point cette phrase de Marx, fut et reste toujours d'actualité, si l'on ne veut être réduit à l'impuissance et à la soumission.

"Il faut nous émanciper nous-mêmes, avant de pouvoir émanciper les autres."

Tu verras alors que le capitalisme n'est pas incontournable, une sorte de fatalité et surtout le moins pire des systèmes. Que les "réformistes" n'ont rien réformé sans être poussés par les idées marxistes. Et que ce n'est pas un hasard si le capitalisme actuel te paraît si libéral, peut-être parce qu'en face nous avons oublié nos idéaux d'émancipation et cru à cette fable du capitalisme "naturel" avec des "mains invisibles".

Ta curiosité intellectuelle devrait au moins te pousser à aller voir de plus près une théorie qui ne te condamne pas l'impuissance de "l'exploitation de l'homme par l'homme".

Alors restons groupés.

Écrit par : nef des fous | mardi, 08 septembre 2009 11:17

Ecrit par : Nicks | lundi, 07 septembre 2009 07:05

Lu le billet [les comm, ahem :-] : intéressant passage sur la sape de l'Etat, via les déductions fiscales... Comme disent les profs pour les dissertations : à creuser :-D

[euh... pas trop mal, le blog de Nicks - harass :-]

-----

Ecrit par : urbain | lundi, 07 septembre 2009 08:36

Pas beaucoup le choix de faire autrement : je réside non loin de Bastille.
Et, les histoires de zone de chalandise sont valables à peu près dans n'importe quel quartier. Seuls changent les degrés d'"insipidité" (du lieu ?!), de "niaiserie" (des spectacles), de "crétinerie" des passants (des "touristes"), etc.

-----

@Nicks & @urbain (si vous êtes encore là)

- Dans les fils de discussion précédents, vous m'avez fait penser - toutes proportions gardées (encore que) - à Moïse et Aaron... [euh, y'a bien urbain qui a un trip "Les Dix commandements" de De Mille :-]
Bref, d'un côté, l'inflexible (éthique, transhistorique), et de l'autre, le "réaliste" (écononico-pragmatique).
L'un et l'autre n'avez ni tort, ni raison ; ou si "raison" il y a, autant que Sly(p) avec ses "réflexes neuropa(té)thiques"...
En vous lisant, m'est revenu un slogan de mai 68 : "Soyons réalistes, demandons l'impossible". Pour ma part, je penche plutôt pour la deuxième partie...

-----

Ecrit par : cui cui fit l'oiseau | lundi, 07 septembre 2009 10:20

Tarte à la crème...

-----

Ecrit par : agathe | lundi, 07 septembre 2009 10:31

Du temps où je fus étudiant, on nous préconisait (pour "faire bien sur [son] cv"), de mettre une activité dans une rubrique "vie associative". Quelle connerie, quand même :-]

Et merci, chère Agathe, pour les deux photos (j'ai un petit faible pour la deuxième).

-----

Ecrit par : cui cui fit l'oiseau | lundi, 07 septembre 2009 10:47

"Bien écrit"
- Merci.

+

"Bien décrit mais ce monde parisien n'intéresse guère le banlieusard que je suis [...]",
- Bah, sincèrement désolé ; car au moment de rédiger mes billets, je m'arrêterais sans aucun doute, si je devais penser au "banlieusard que vous êtes" !

+

"d'autant que je connaissais ce genre d'emmerdeur depuis la nuit des temps"
- Vous auriez pu en parler, ça m'aurait peut-être intéréssé ! Mais "heureusement", il y a encore beaucoup d'autres "genre[s] d'emmerdeur" :-DDD

+

"Il s'agissait d'ailleurs toujours d'étudiants gnan gnan d'un conformisme navrant et si politiquement corrects"
- Et, en général, que faites-vous ?

+

"[...] et si tu sortais de ta petite couronne ?"
- Euh, comment dire ? Si on sait bien regarder cette "petite couronne" (et j'en suis loin d'avoir "fait le tour"), on peut apprendre plein de choses sur le monde...

-----

Ecrit par : Pamela de Barres | lundi, 07 septembre 2009 11:39

"Ils sont aussi présents mairie du XVIIIème"
- Ouh là ! mais que va dire notre libraire favori ?

+

"et très entreprenants"
- Ah ?

+

"il est vrai qu'avec moi ils sont mal barrés."
- "de Barres"... c'est ça :-D

+

"réparer les désastres ou l'abs[c]ence de volontarisme politique devient la norme"
- De volonté politique... La "norme", c'est l'absence de politique.

+

"Beau texte comme d'hab', même si le "tous blancs" me gêne."
- Merci pour les louanges, même si le ""tous blancs" me gêne"... me gêne :-]

-----

Ecrit par : Sly | lundi, 07 septembre 2009 11:50
+
Ecrit par : Sly | lundi, 07 septembre 2009 11:55

"Je trouve ça plutôt triste ce cynisme et tout à fait représentatif de [votre] état d'esprit" : "souvent con".

-----

Ecrit par : patrice | lundi, 07 septembre 2009 12:09

Enfin, c'est aussi le gars qui accompagne la fille ; donc, qui peut voir si celle-ci n'est pas trop "conne" :-D

-----

Ecrit par : Julie | lundi, 07 septembre 2009 13:17

"La charité, ancêtre de l'humanitaire"
- Disons, "l'humanitaire, avatar de la charité"

+

"il ne s'agit pas de se battre pour changer le monde mais de gagner sa place au paradis"
- Bah, maintenant, avec la carte bleue, on l'achète :-D
On parle bien de "paradis fiscal", n'est-ce pas ?

+

"l'humanitaire est profondément contre-révolutionnaire"
- Plutôt d'accord. Enfin, on (l'idéologie dominante)parle de "révolution industrielle", "révolution numérique" : y'a pas de raison que ça s'arrête :-DDD

+

"[...] les quêteurs de rue sont des pauvres précaires mal payés"
- Faire de "l'humanitaire" et "être payé", ça m'a toujours fait tiquer...

-----

Ecrit par : urbain | lundi, 07 septembre 2009 13:31

J'aurais dit : "collecteur (de fonds)", sinon "prospecteur"...

-----

Ecrit par : Hoho | lundi, 07 septembre 2009 14:00

On-ren-tre-du-bou-lot :-D

-----

Ecrit par : Jessica Bot | lundi, 07 septembre 2009 14:05

Ouh là ! Enaurrrme...

-----

Ecrit par : BZH | lundi, 07 septembre 2009 16:39

"Que nous reste-t-il donc pour renverser tout ça ?"
- Holà ! je vous arrête tout de suite :-] Tout ce qui nous arrive nous vient de trop loin pour "renverser tout ça", d'un seul coup. Participer (collaborer) le moins possible, c'est déjà pas si mal ; même si ça n'est pas une "solution" [ce que vous esquissez est pas mal non plus :-]

Écrit par : albin - didon | mardi, 08 septembre 2009 11:51

out ce qui nous arrive nous vient de trop loin pour "renverser tout ça",

Ecrit par : albin - didon | mardi, 08 septembre 2009 11:51

Un bel exemple de "salmigondis d'impressions".
Le capitalisme depuis la nuit des temps.

Écrit par : nef des fous | mardi, 08 septembre 2009 12:05

Qui a écrit au sujet de l'"ouverture" ?

" En effet, si la social-démocratie n'est au fond que le parti des réformes et doit avoir le courage de le reconnaître ouvertement, le socialiste non seulement a le droit d'entrer dans un ministère bourgeois, mais il doit même s'y efforcer toujours. "

1 - Eric BESSON

2 - Lénine

Écrit par : quizz | mardi, 08 septembre 2009 12:30

_________________________________________________________________

Les autorités ont appelé au calme et mis en garde contre le «risque communautariste» lundi au Pontet, au lendemain d’une rixe en pleine rue entre des jeunes d’origine turque et marocaine qui a fait un mort et quatre blessés.

Quatre suspects d’origine turque, âgés de 16, 21, 22 et 49 ans, ont été placés en garde à vue dans cette affaire pour laquelle le ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux, s’est déplacé lundi dans le Vaucluse.

http://www.liberation.fr/societe/0101589508-rixe-au-pontet-hortefeux-agite-le-risque-communautariste

Écrit par : Sly | mardi, 08 septembre 2009 12:40

Ecrit par : Sly | mardi, 08 septembre 2009 12:40

Ta phrase d'intro saute.

Écrit par : nef | mardi, 08 septembre 2009 13:09

Ecrit par : nef | mardi, 08 septembre 2009 13:09

Pas assez "islamiquement correcte" ?

Écrit par : Sly | mardi, 08 septembre 2009 13:23

Ecrit par : Sly | mardi, 08 septembre 2009 13:23

Non mais je ne crois pas à liberté d'être con, émancipe toi un peu de ta connerie sans que je sois obligée d'intervenir.

Écrit par : nef | mardi, 08 septembre 2009 13:47

Le service public, quand même, hein...

http://www.20minutes.fr/article/345757/Television-L-Apocalypse-deferle-sur-tous-les-fronts.php

Avec de la vraie couleur dedans, mais pas toujours, les images relatives à la Shoah restent en noir et blanc, avec des avions qui font tagadagada, avec 800 "plans" en 52 minutes, avec une voix off de prestige, et tout ça sans pub...

Écrit par : une bien belle soirée | mardi, 08 septembre 2009 14:15

@Nef

J'essaierai de répondre plus longuement plus tard si j'en ai le temps. Juste une question : cette émancipation de soi-même ne revient-elle pas à faire faire une psychanalyse à tout le monde ? Dans ce cas on est pas arrivé hein !...

Écrit par : Nicks | mardi, 08 septembre 2009 14:38

Ecrit par : nef des fous | mardi, 08 septembre 2009 12:05

Euh, ce serait dommage de se brouiller aujourd'hui :-] (*), mais je ne suis pas sûr que le "salmigondis d'impressions" vienne de mon côté.

Pas sûr, non plus, d'avoir un seul moment évoqué "Le capitalisme depuis la nuit des temps" (?!!!). Je réagissais au 1er § du comm [vers la fin]

Ecrit par : BZH | lundi, 07 septembre 2009 16:39

"Quoi qu'il en soit, les mêmes trinquent, les mêmes en profitent, et nous entre deux tentons de nous accrocher au peu qui nous reste encore, en se demandant combien de temps on pourra encore tenir. En bref, la possibilité de jours meilleurs, pour nous (pays dits "du nord"), comme pour eux (pays dits "du sud"), réside dans ce que nos dirigeants font de nos pays et des leurs. Preuve que nos votes ne sont d'aucun effet ? De gouvernements de gauche comme de droite, la situation est demeurée la même (Ex : la France-à-fric). [Que nous reste-t-il donc pour renverser tout ça ?]"

(*) HS : euh, j'veux pas dire, mais, samedi... c'est bientôt, non :-]

Écrit par : albin - didon | mardi, 08 septembre 2009 14:41

Ecrit par : une bien belle soirée | mardi, 08 septembre 2009 14:15


J'en salive à l'avance.

Écrit par : Tong UMP | mardi, 08 septembre 2009 15:08

Ecrit par : albin - didon | mardi, 08 septembre 2009 14:41
(*) Si tu savais le nombre de fois où Urbain et moi nous sommes pris la tête, ce qui ne nous a jamais empêché de boire un verre ensemble.


Ecrit par : Nicks | mardi, 08 septembre 2009 14:38

Laisse tomber Freud, passe directement à Reich.
Développe ton orgone, à l'aide de radium radioactif, cela sera aussi efficace que de croire en la sociale démocratie et en cas de crise du capitalisme tu peux également essayer son cloud-buster;-))))

Écrit par : nef | mardi, 08 septembre 2009 15:21

"ces critères de compétitivité dans une multitude de secteurs, permettent aussi de juger quels sont les pays qui se remettront le plus vite de la crise et qui rebondiront le plus haut" assurent les experts de Davos.

Toi aussi amuses-toi comme les experts de Davos et testes les différents Boiiiiiing pour trouver ceux qui correspondent le mieux à leur théorie du rebond.

http://www.sound-fishing.net/bruitages_toon.html

Écrit par : nef | mardi, 08 septembre 2009 16:00

Ce mardi soir, les journalistes Karim Rissouli et Antonin André -qui ne souhaitent pas s'exprimer pour l'instant- sont invités au "Grand Journal" de Canal+. Il devrait y avoir plus d'un socialiste branché sur la chaîne cryptée...

Sujet : comment Martine s'est faite élire à la tête du PS par des méthodes douteuses dont sont coutumiers les barons du PS...

Suite à ce que suggérait la "Ligne jaune" de Birenbaum sur ASI avec Marie Noëlle Lienemann et Marc Vasseur...

Ensuite Cécile Duflot se verrait bien prendre un ticket écolo pour la région parisienne avec... Patrick Pelloux. Le gros Huchon pleure...

Les écolos aiment le marketing et la culture de l'image.

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | mardi, 08 septembre 2009 16:42

http://www.lepost.fr/article/2009/09/08/1686953_la-tele-belge-avec-sarkozy-les-journalistes-francais-n-osent-pas.html

Marrant comme avec cette "affaire", on croit découvrir quelque chose.
Ou on feint de découvrir quelque chose.
Faire l'imbécile, c'est bien un boulot de journaliste.

Écrit par : Richard vire Hank | mardi, 08 septembre 2009 16:45

Ecrit par : quizz | mardi, 08 septembre 2009 12:30

...et il se doit le courage de faire la pub d'un journal bourgeois

http://www.20minutes.fr/article/344135/Media-Eric-Besson-dans-une-pub-pour-Liberation.php

Écrit par : nef | mardi, 08 septembre 2009 17:30

Ensuite Cécile Duflot se verrait bien prendre un ticket écolo pour la région parisienne avec... Patrick Pelloux

Mais ce dernier dément sur Libé.

Petite annonce : Cécile Duflot cherche people bonne image pour élections prochaines

Écrit par : cui cui fil'oiseau | mardi, 08 septembre 2009 17:38

@Nef

Oui mais non, restons sérieux une seconde tout de même...:oB

Écrit par : Nicks | mardi, 08 septembre 2009 17:51

Ecrit par : cui cui fil'oiseau | mardi, 08 septembre 2009 17:38

Elle a tout à fait raison de vouloir accroître son audience, je suis surpris que les critiques viennent de toi sur ce coup là ! Mais alors Patrick Pelloux, c'est vraiment pas un bon casting, c'est qui ce type là, il passe à la télé ou quoi ? Des écolos charismatiques et people, c'est pourtant pas ça qui manque: la présidente Mme Carla Bruni-Sarkozy, Al Gore, Dany Cohn Bendit, le panda de la WWF, etc...

Le principal problème de Duflot c'est son physique de maman fatiguée avec des grosses poches sous les yeux. Si on rajoute son background familial
gauchiste, ça donne pas trop envie de voter pour elle.

Écrit par : Sly | mardi, 08 septembre 2009 18:10

Oui, votons pour le panda de la WWF ;-DD

Écrit par : Slymane | mardi, 08 septembre 2009 18:15

Oui, votons pour le panda de la WWF ;-DD

Ecrit par : Slymane | mardi, 08 septembre 2009 18:15

Déjà 2 électeurs, Slymane !

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | mardi, 08 septembre 2009 19:19

Ecrit par : cui cui fit l'oiseau | mardi, 08 septembre 2009 19:19

c'est votre ami sly qui va être content.

Écrit par : Panda-lousie | mardi, 08 septembre 2009 19:24

"L'homme ne fut pas émancipé de la connerie, il reçut la liberté d'être con." Nef

Bravo Nef!
Karl aurait sans doute apprécié.

Écrit par : urbain | mardi, 08 septembre 2009 19:57

Ecrit par : Sly | mardi, 08 septembre 2009 18:10

Il te reste Rosine ...

Écrit par : urbain | mardi, 08 septembre 2009 20:21

Karl aurait sans doute apprécié.
Ecrit par : urbain | mardi, 08 septembre 2009 19:57

Karl... Lagerfeld, ce serait digne de lui...

@Nef
probably thursday...

Écrit par : Cui cui fit l'oiseau | mardi, 08 septembre 2009 20:53

rafraichissant, merci pour ce bon moment ;)

Écrit par : Black Hattitude | jeudi, 10 septembre 2009 15:25

en Essonne, des Rroms se battent pour leur dignité (communiqué du MRAP)
(clic)

Écrit par : le meuble du coin | jeudi, 10 septembre 2009 20:24

je t'aime

Écrit par : anis | mercredi, 21 octobre 2009 12:36

Bonjour "anis",

Euh, merci pour cette touchante déclaration.

Peut-être aurez-vous assez de courage pour laisser vos coordonnées au Collectif ("qui transmettra", comme on dit) ; et, on verra ce qu'on pourra faire :-]

Bien à vous.

Écrit par : albin - didon | mercredi, 21 octobre 2009 16:09

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu