Avertir le modérateur

« La chronique sarkoziste de Thibault Nichon, défenseur de l'ordre et de la discipline. | Page d'accueil | Du rire aux larmes et des larmes de rire... »

mercredi, 22 juillet 2009

Sgt. Papy's Lonely Hearts Club Band

1341301201.jpg

Le 16 juillet 2008 *, la commission européenne votait un amendement initié par Charlie McGreevy, commissaire chargé du marché intérieur et des services, et validant deux initiatives dans le domaine du droit d'auteur. Ainsi, la première prévoit-elle de « porter de 50 à 95 ans la durée de protection des exécutions enregistrées et de l’enregistrement proprement dit. La proposition bénéficierait ainsi tant à l’artiste interprète ou exécutant qu’au producteur. Elle traduit également l’importance que l'Europe accorde à leur contribution créative ». La seconde disposition vise à abolir les monopoles nationaux des organismes de collecte des droits d'auteurs (telle la SACEM, en France) ; c'est donc la mise en concurrence de ces organismes nationaux. « Cette décision aura un effet positif sur la diversité culturelle », indique Neelie Kroes, commissaire à la Concurrence. Elle permettra « d'offrir aux auditeurs un choix plus vaste et aux auteurs des revenus potentiellement plus importants ».

On pourra trouver le « press release » ici .

Charlie explicite une des visions à l'origine de son texte :  « Compte tenu de l’espérance de vie dans l’UE, 75 ans pour les hommes et 81 ans pour les femmes, il n’est pas rare que ces personnes deviennent octogénaires, voire nonagénaires, alors qu’elles ne perçoivent plus aucun revenu de leurs enregistrements ». Voilà donc un amendement qui, sans conteste, saura adoucir les vieux jours de nos grands artistes européens (abandoooooonné-é-és ou non).

Pourtant, un paragraphe, moins immédiatement spectaculaire et médiatisé que le passage de 50 à 95 ans de la durée de protection, vaut son pesant de royalties et vient, si besoins étaient encore, balayer la poussive justification de Charlie :

« En outre, dans le cas des compositions musicales auxquelles ont contribué plusieurs auteurs, la Commission propose une méthode de calcul uniforme de la durée de protection. [...] La règle proposée prévoit que la durée de protection d’une composition musicale expire 70 ans après la mort du dernier auteur vivant, qu'il s'agisse de l'auteur des paroles ou du compositeur de la musique. »

De plus, Charlie, non content de s'attaquer à la paupérisation des créateurs en fin de cycle biologique, se fait fort de pourfendre l'oubli des petites mains, la spoliation des méticuleux artisans et autres indépendants...

Charlie :

«Je n’ai pas en tête des artistes de renom tels Cliff Richard ou Aznavour. Je pense aux milliers de musiciens de studios qui jouent sur les enregistrements des années 50 et 60, qui ne percevront plus aucune redevance liée à leur contribution, alors qu’il s’agit souvent là de leur seule retraite.»

Aucune histoire de lobbying, aucune volonté d'accentuer les phénomènes de rente et de monopole dans tout cela, n'est-ce pas, mais juste une défense acharnée des petits métiers (qui génèrent encore aujourd'hui des profits gigantesques, c'est connu)...

Propagande connue et usée, ici et là...

Caressée dans le sens du profit prorogé, l'industrie du disque glousse de plaisir.

Et c'est également la question du domaine public qui se pose ; ce lieu où les choses, extirpées de l'univers marchand (ou exploitées par d'autres, dans le jeu de la fameuse concurrence et de la diversité), circulent librement, sont assemblées, transformées, retrouvées, tordues, réinjectées dans le geste de création etc.

Dans « L'Œuvre d'art à l'époque de sa reproductibilité technique », Walter Benjamin questionne le rôle, le statut de l'oeuvre d'art au moment même de l'essor des techniques de reproduction de masse (photographie, imprimerie, copie ; et aujourd'hui traitement numérique, échange de fichiers etc.). Il voit dans la reproductibilité technique de l'oeuvre la perte de son aura et étudie les changements subséquents dans la perception de l'oeuvre par le « public ». Toutefois, Benjamin ne regrette pas la disparition de l'aura et y décèle, au contraire, la véritable création dans le sens où elle s'émancipe de valeurs extérieures telle que la religion ou l'Etat (« l'aura de l'oeuvre à l'époque classique n'est pas autre chose que l'intrusion d'un pouvoir exogène décidé à pénétrer le champ de l'art pour mieux assujettir le monde. » Bruno Tackels). Avec l'oeuvre d'art reproduite et distribuée, c'est l'ensemble du « public » qui a accès à l'art, qui en modifie le sens, qui est transfiguré par l'oeuvre. Selon Benjamin, l'art ainsi débarrassé de l'aura permet  de se libérer de l’aliénation de masse devant les images. Et c'est à ce moment-là que, véritablement, « l'aura peut apparaître et devenir visible pour l'œil moderne » selon  Bruno Tackels.

Evidemment, ce processus fut également interrogé du point de vue du risque (et de la réalité) de voir l'oeuvre d'art devenir marchandise, qu'elle se fétichise dans son appropriation par la masse...

« La culture, qui d'après son propre sens non seulement obéissait aux hommes, mais toujours aussi protestait contre la condition sclérosée dans laquelle ils vivent — et par là les honorait — cette culture, par son assimilation totale aux hommes, se trouve intégrée à cette condition sclérosée; ainsi elle avilit les hommes encore une fois. Les productions de l'esprit dans le style de l'industrie culturelle ne sont plus aussi des marchandises, mais le sont intégralement. » Theodor Adorno.

http://www.le-terrier.net/adorno/industrie.htm

C'est pourquoi le domaine public et sa dimension politique peuvent venir court-circuiter ce phénomène de marchandisation.

Et ce domaine public s'exprime notamment sur Internet ; qui revient encore comme cible privilégiée du gentil espace marchand.

Que pourra-t-il advenir du travail de sites souvent vitaux tels que :

http://www.ubu.com/

http://www.archive.org/index.php

http://www.europafilmtreasures.fr/

Il faut y aller, y musarder, y rester... Et y exercer son regard critique. Encore...

Et laisser les productions de nos grands artistes sur les étals, entre l'oseille transgénique et les poulets aux hormones.

 

Le Britannique Henry Allingham peut enfin souffler (poussivement). Son enregistrement artisanal de « Peter, Peter, Pumpkin Eater » datant de 1918 et exécuté en yodlant sur un grand-bi pourra encore lui rapporter gros. Peinard jusqu'en 2013.

Henry Allingham est l'homme le plus âgé d'Europe.

 

 

 f

* Réedition d'une note publiée l'été dernier suite au décès d'Henry Allingham le 18 juillet 2009 (et en plus, il était génial ce billet).

Commentaires

Dans l’article publié par le journal britannique Daily Mail , Adam Lebor révèle comment il a découvert un rapport des services de renseignement américains (EW-Pa 128), connu sous le nom de Red House Report, détaillant le contenu d’une réunion secrète de l’establishment nazi, le 10 août 1944 à l’Hôtel Maison Rouge, à Strasbourg. Sachant que la défaite de l’Allemagne était assurée, l’establishment nazi s’est entendu avec le cartel bancaire pour constituer un Quatrième Reich sous la forme d’un empire économique pan-européen, fondé sur un marché commun européen !
Pour ce faire, l’establishment nazi, de concert avec le Pouvoir occulte, a créé plusieurs sociétés écran à l’étranger dans le but de pénétrer les économies étrangères et de jeter les fondements d’une nouvelle émergence du Parti nazi. Immédiatement après la défaite, et sans être inquiétés, banquiers, industriels et hauts fonctionnaires du Parti nazi, sont devenus des démocrates convaincus, une version identique à celle des communistes comme V. Poutine et de nombreux KGBistes après l’effondrement de l’URSS.

La nature de l'UE pseudo.....

Écrit par : frère odm | mercredi, 22 juillet 2009 09:49

Qui s’étonnera alors de l’évolution du projet relatif à la création d’un grand marché transatlantique, dont le programme sera source de chômage et de catastrophes sociales pour l’Etat-nation ? Personne ne sera surpris d’apprendre que la Commission européenne a, en 1998, mis en avant ce programme : création d’une zone de libre-échange pour les services ; élimination des barrières techniques et réglementaires au commerce ; libéralisation des marchés publics, de la propriété intellectuelle et des investissements. Finalement, c’est l’absence d’unanimité parmi les Etats membres qui empêcha la réalisation de ce programme. Pour contrer le refus des Etats-nations, l’establishment américain et ses pions européens ont décidé d’impliquer davantage le Parlement européen, lequel a, en 2001, 2002, 2004 et 2006, déposé plusieurs résolutions en faveur de ce marché transatlantique dérégulé… pour 2010. Finalement, le 26 mars 2009, au moment où l’UMP lançait sa campagne sur « l’Europe qui protège » et où le Parti socialiste réclamait une « Europe moins sauvage », cette résolution fut acceptée sans publicité tapageuse… par les représentants de l’UMP et du PS

Écrit par : frère odm | mercredi, 22 juillet 2009 09:50

Le service poubellic s'occupe de tout :

http://www.ecrans.fr/Riposte-graduez-avec-La-Poste,7772.html

Écrit par : Nicks | mercredi, 22 juillet 2009 10:00

Libéralisation des marchés publics, ça veut dire quoi, mon frère ?

Écrit par : Tong UMP | mercredi, 22 juillet 2009 10:15

Une petite vidéo sur le même sujet :
http://framasoft.blip.tv/file/1699678/

Écrit par : Zergy | mercredi, 22 juillet 2009 10:15

[Hors sujet]

Ne cherchez plus Urbain, je l'ai retrouvé !

Il fait du terrorisme chez Amazon :
http://www.lemonde.fr/technologies/article/2009/07/22/amazon-jette-1984-dans-le-trou-de-memoire_1221324_651865.html#xtor=RSS-3208

Ou la vengeance du libraire de quartier sur la multinationale.

Quand il parlait d'action, je ne pensais pas que c'était pour cet été...
[/Hors sujet]

@ODM

D'un côté comme (PS) de l'autre (UMP), seule la perception que le peuple en a les sépare. Et pour maintenir cela tout est bon. En revanche lorsqu'il s'agit d'aller dans des directions communes (Europe, augmentation de "salaire" des députés...), là le silence s'impose de lui même, alors qu'a d'autres moments plus cruciaux de la vie politique, l'AN ressemble (de manière délibérée ?) à s'y méprendre à une cour de récréation d'école primaire.

Tant que le peuple regarde les marionnettes, il ne demande pas qui les anime...
Et encore moins dans quel but.

Écrit par : BreizhBlues | mercredi, 22 juillet 2009 10:20

Ce blog nauséabond vient d'être dénoncé à https://www.internet-signalement.gouv.fr/PortailWeb/planets/Accueil!input.action
Vous aussi dénoncez les blogs subversifs !
Ce que l'avenir vous promet, La Poste vous l'apporte !

Écrit par : mouche-art | mercredi, 22 juillet 2009 10:39

Ah !

C'est donc comme ça que seront dressées les listes blanches et noires de loopsi...

On en revient toujours aux mêmes méthodes, et pourtant on est pas (théoriquement) en occupation.

Le seul point positif à cela, étant de pouvoir dénoncer les sites pédophiles, et autres horreurs similaires.

Écrit par : BreizhBlues | mercredi, 22 juillet 2009 10:44

Qui parmi la brochette d'intervenants brillants ici présents, peut m'expliquer ce que frère ODM entend par "libéralisation des marchés publics" sous l'impulsion de l'europe en 98 ?

Écrit par : Tong UMP | mercredi, 22 juillet 2009 11:07

Ecrit par : Tong UMP | mercredi, 22 juillet 2009 11:07

Peut être fait-il référence à la désoviétisation de notre économie, l'ouverture à la concurrence, tout ça... ??

Écrit par : Sly | mercredi, 22 juillet 2009 11:16

@Tong UMPS

Il doit surement faire référence à l'AMI.

Écrit par : BreizhBlues | mercredi, 22 juillet 2009 11:37

L'AMI (Alya et Meilleure Intégration) est un des partenaires de l'Agence juive. L'association organise les salons de l'alyah et des oulpanim.
http://www.ami-israel.org/

Écrit par : Sly | mercredi, 22 juillet 2009 11:50

Merci fest noz

Écrit par : Tong UMP | mercredi, 22 juillet 2009 12:06

L'idée umpiste : initier l'augmentation des impôts ou la création de taxes par la "gauche"....

"Rocard veut taxer le pétrole, le gaz et l'électricité dès 2010"

http://www.lefigaro.fr/vert/2009/07/22/01023-20090722ARTFIG00283-rocard-veut-taxer-le-petrole-le-gaz-et-l-electricite-des-2010-.php

C'est pas nous, c'est les socialos, qui sont les champions des impôts, hein, comme chacun le sait, voyez les villes et les régions...

Excellent !

Écrit par : CSG | mercredi, 22 juillet 2009 12:40

Ecrit par : Tong UMP | mercredi, 22 juillet 2009 11:07

Une question est, en général, plus révélatrice que la réponse.

Au fait, c'était quoi la question?

Écrit par : hors-brochette | mercredi, 22 juillet 2009 12:55

@embroché
la publication des marchés libertaires.

Écrit par : Tong UMP | mercredi, 22 juillet 2009 12:56

Quel magnifique billet, f.

Reviens nous vite !

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | mercredi, 22 juillet 2009 13:53

Encore une grande réussite de Nicolas Sarkozy : la baisse de la TVA dans le secteur de la restauration. Cette mesure favorable au lobby des restaurateurs a bien entendu été accompagnée d'une baisse des tarifs...

La Google Map des restaurants qui ont baissé leurs prix comme promis :
http://maps.google.fr/maps/ms?ie=UTF8&hl=fr&msa=0&msid=105192684773797664030.00046f20b29fb9b6d50c6&ll=48.857988,2.279503&spn=10.432711,15.908203&iwloc=00046f23fc3f7ac4106bd&source=embed

Au total pour toute la France, 25 restaurants...

Écrit par : Gault et Millau | mercredi, 22 juillet 2009 14:30

Ecrit par : cui cui fit l'oiseau | mercredi, 22 juillet 2009 13:53

Je partage. A la relecture durant la re-mise en page, j'ai redécouvert et je te félicite pour cette excellente idée, il méritait d'être bissé.

Écrit par : agathe | mercredi, 22 juillet 2009 18:28

Ecrit par : Gault et Millau | mercredi, 22 juillet 2009 14:30

La baisse a été répercutée sur les diabolos grenadine ;-))

Écrit par : agathe | mercredi, 22 juillet 2009 18:31

Ecrit par : agathe | mercredi, 22 juillet 2009 18:28

Il y en a plein qui le méritent. Je me suis fais l'observation en parcourant les archives.

Mais je me tais, on va dire que je suis obsédé par les performances... :-))))

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | mercredi, 22 juillet 2009 18:37

Ecrit par : cui cui fit l'oiseau | mercredi, 22 juillet 2009 18:37

J'attends avec impatience le billet de Breizh. J'espère que cela donnera envie à Tong UMP, Zergy et d'autres ...

Écrit par : agathe | mercredi, 22 juillet 2009 19:16

Ils se sont foutus sur la gueule ( ou pas loin )...C'est pas dans no't beau pays que ça arriverait... hélas !

Quoique...le pire n'est jamais sûr :-)))

http://tinyurl.com/kv2rsd

Écrit par : patrice | mercredi, 22 juillet 2009 19:20

De quoi en venir aux mains ...

http://www.lemonde.fr/planete/article/2009/07/22/michel-rocard-preconise-une-taxe-carbone-de-32-euros-par-tonne-de-co2_1221392_3244.html

Écrit par : agathe | mercredi, 22 juillet 2009 20:55

Ecrit par : agathe | mercredi, 22 juillet 2009 20:55

Merveilleux. La grande idée sarkozyenne du moment serait de faire soutenir toutes les mesures impopulaires, toutes les taxes nouvelles, tous les impôts nouveaux, tout ce qui merde, rate, patine par des "gens de gauche", des socialos, par l'ouverture.
Idée libre de droit offerte à l'UMP.

Écrit par : RDS | mercredi, 22 juillet 2009 21:01

L'aura/Laura.
Hé hé...

Écrit par : L'eau rance | mercredi, 22 juillet 2009 21:13

Ecrit par : RDS | mercredi, 22 juillet 2009 21:01

+1

Écrit par : agathe | mercredi, 22 juillet 2009 22:17

L'aura/Laura.
Hé hé...
Ecrit par : L'eau rance | mercredi, 22 juillet 2009 21:13


Brief Life.

They are not long, the weeping and the laughter, love and desire and hate.
I think they have no portion in us, after we pass the gate.
They are not long, the days of wine and roses.
Out of a misty dream, our path emerges for a while, then closes whithin a dream.

(Dawson)

Écrit par : Là quand | mercredi, 22 juillet 2009 22:25

Ecrit par : BreizhBlues | mercredi, 22 juillet 2009 10:20

Elvis LIVES !
and urbain is watching you...
(from the banks of the mississipi river)

Écrit par : urbain in memphis | jeudi, 23 juillet 2009 00:00

Pfff...l'oeil de Moscou est toujours là ;-)

Écrit par : sarah | jeudi, 23 juillet 2009 07:57

Un rocard sinon rien, il a dit sarkokin.

Écrit par : Tong UMP | jeudi, 23 juillet 2009 08:25

urbain dans le trou cul du monde, sarko dans le trou du cul du web

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/940419/2009/07/23/Nicolas-Sarkozy-trou-du-cul-du-web.dhtml

Écrit par : mouche-art | jeudi, 23 juillet 2009 13:45

http://www.tnvacation.com/

Écrit par : Havas voyages | jeudi, 23 juillet 2009 14:05

Bonnes vacances à tous...
http://www.youtube.com/watch?v=KpwGkOV2T3M

Écrit par : (ne pas confondre) | jeudi, 23 juillet 2009 14:20

Avis aux commentateurs du Village.

Cliquez : http://bit.ly/sojd2

Bonnes vacances, "ne pas confondre" !

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | jeudi, 23 juillet 2009 16:45

La douce léthargie de l'été...

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | jeudi, 23 juillet 2009 17:56

Ecrit par : (ne pas confondre) | jeudi, 23 juillet 2009 14:20

N'oubliez pas d'emporter une serviette !

Écrit par : Servietsly | jeudi, 23 juillet 2009 18:17

Oui, restez sobres tout de même.

http://tinyurl.com/kutatf

Écrit par : patrice | jeudi, 23 juillet 2009 20:10

J'ai décidé de partir à la recherche de f.
http://www.echo-fle.org/Portals/1/Fiches/482/Tour%20de%20gaule%20-%20carte%20annexe%20-%20page%208.pdf

Écrit par : (ne pas confondre) | jeudi, 23 juillet 2009 21:15

Les stats en Aout, c'est mal parti....;-))

Écrit par : sarah | jeudi, 23 juillet 2009 21:16

Zut, je voulais rejoindre urbain à Memphis, mais quand j'ai acheté mon billet j'ai oublié d'être précis...
http://67.199.7.46/_media/imgs/articles/a101_Memphis2.jpg

Écrit par : citadin | jeudi, 23 juillet 2009 21:30

La fabrication de l'opinion publique : « Pouvoir et lobbys ont intérêt à s’entendre » (Jean-Christophe Alquier, président d’Harrison and Wolf)
http://www.liberation.fr/politiques/0101581289-pouvoir-et-lobbys-ont-interet-a-s-entendre

Écrit par : revue de presque | jeudi, 23 juillet 2009 21:45

Ecrit par : (ne pas confondre) | jeudi, 23 juillet 2009 21:15

J'adore ;-))

et wanted morf ou vif (j'ai toujours aimé cette expression)

Écrit par : agathe | jeudi, 23 juillet 2009 23:33

le trou du cul du monde n'est pas ce que vous pensez.

www.bealestreet.com/wordpress/

Écrit par : urbain in memphis | vendredi, 24 juillet 2009 00:35

Ecrit par : urbain in memphis | vendredi, 24 juillet 2009 00:35

Pas trop de cola, regarde ce qu'est devenu Elvis ;-))

Écrit par : agathe | vendredi, 24 juillet 2009 02:36

He sent you a postcard (today).
And "don't be cruel" , I only drink water here.
(aujourd'hui j'etais en pelerinage au studio Stax , aussi roboratif que graceland est glauque)

Écrit par : urbain in memphis | vendredi, 24 juillet 2009 03:01

pourquoi un droit d'auteur aux producteurs ?

Écrit par : tedyxxx | mercredi, 29 juillet 2009 15:30

Ecrit par : tedyxxx | mercredi, 29 juillet 2009 15:30

Parce que, dans certains cas, le producteur est aussi important que l'interprète... Les Beatles sans George Martin n'auraient peut-être été qu'un petit groupe de rock de plus... Ceci n'est qu'un exemple parmi des centaines...

Écrit par : Ernest Monin | mercredi, 29 juillet 2009 17:26

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu