Avertir le modérateur

« Déconnomots, un exemple parmi tant d'autres | Page d'accueil | Qui me parle ? »

mercredi, 17 juin 2009

S.O.S : twitt again in Tehran.

"Diantre ! Encore un billet sur Twitter, il nous emmerde ce Cui cui !"  diront à juste titre, certains mal embouchés ! Ils auront raison !

Mais, mes chers amis, j'ai pris cette fois un ton un peu plus grinçant et humoristique conformément à la tradition de la maison... Et puis, ici, blog d'intellectuels littéraires férus de philosophie, où manipuler le mulot  et appuyer sur une touche  constitue déjà une performance exceptionnelle [je plaisante, hein ?], il s'en trouve probablement plus d'un qui ignore la signification de ce mot barbare issu du gazouillis du moineau.


Tchad.jpg

Savez vous qu’on assiste en ce moment à une petite révolution médiatique ? Twitter, un service internet à la mode accessible à tous, semble remplacer, grâce aux informations collectées par de simples témoins, la presse internationale  qui se trouve dans l’impossibilité de faire son boulot du fait de l’énorme censure du gouvernement Iranien à l'encontre des agences et les journalistes occidentaux. En effet, les seules rares nouvelles des émeutes et manifestations : témoignages, photos et vidéos qui parviennent à franchir le seuil d’un pays renfermé sur lui-même, sont véhiculées grâce à Internet (dont twitter et flickr).

Ces informations sont souvent envoyées par des particuliers ou des manifestants qui cherchent à diffuser dans le monde entier le témoignage  de leurs luttes, ainsi que la mobilisation qu’elles suscitent.

Toutefois, il convient de rester prudent. En parcourant certains sites, on s’aperçoit qu’il s’agit fréquemment de blogs créés par la diaspora iranienne des USA ou d’Europe pas forcément mieux informée que chacun d’entre nous. Elle ne fait que reprendre des photos de presse, de blogs divers et de flickr. Cette diaspora est pro-occidentale et plutôt partisane des héritiers de l’ancien Shah d’Iran.

 

K.jpg

 

Mais Twitter est également la proie des manipulations dues à l'absence de sources patentes et sûres : rien n’empêche  les services de propagande des états d’envoyer des fausses nouvelles ou des infos falsifiées.

Puis, comble du comble, des agrégateurs professionnels qui reprennent ce qui a été déjà écrit selon leur propre sélection. C’est un peu le système de l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’ours : du coup on ne sait plus  ni où est l’ours ni combien ils sont !

Finalement, grâce à Twitter, on obtient des renseignements non vérifiables mais des informations tout de même ;  à chacun de recouper les faits et de jouer au petit détective, le reste n’étant qu’une question d’intuition. Il semblerait même qu'en se positionnant à Téhéran en Iran, on brouille complètement les services de répression iraniens.

Bon. Vous me direz que rien ne vaut la bonne vieille presse de papa Prouvost (ancien propriétaire du Figaro de 1950 à 1975).

Certes. Mais faute de grives, contentons nous de merles !

tête de mort.JPGBref, en tout cas, plusieurs observations paraissent s’imposer à notre réflexion.

1) Si Internet permet de faire connaître à travers le monde son combat et ses revendications, il ne remplace en aucun cas le recours à des manifestations physiques et des luttes sur le terrain. Il n’existe hélas pas encore de cyber-robots pour combattre les oligarchies et les tyrannies…

2) Chacun peut devenir  l’informateur important d’une situation historiquement essentielle. Seule manque la crédibilité, mais entre nous, le journalisme embedded ou partisan est il, lui aussi, le garant d’une information fiable ? Sûrement pas !

3) Le téléphone portable et Internet sont devenus des médias incontournables sur lesquels  les pouvoirs  ont du mal  à exercer un contrôle radical. On sait qu'en cas d'insurrection ou de désordres graves, les États ont d’ores et déjà prévu  une mainmise complète ou un arrêt total sur les communications mais l'inconvénient immédiat sera la paralysie totale du pays.

4) En France, la mise en chantier de la loi Loopsi, qui sous couvert de lutte contre le terrorisme ou la criminalité, éternel refrain de ceux qui souhaitent nous mettre au pas, risque non seulement de restreindre à priori nos libertés, en plus,  prépare le terrain à une reprise en main vigoureuse en cas de troubles mais surtout vise à empêcher toute organisation d'une contestation future.

Voilà les amis, quelques considérations émanant d'un citoyen ordinaire fort peu sérieux qui essaie de s'adapter à une société technique de plus en plus complexe, qui, sous un double visage, telle la reproduction que j'ai collée plus haut, présente selon l'angle duquel on l'observe, à la fois un énorme danger pour nos libertés mais aussi qu'un bel outil et un immense espoir pour vaincre l'oppression !

On peut toujours rêver.

À après !

 

Tweety tweety said the bird, non influent winged creature.

Commentaires

Ce soir très tard pour commenter, vie de dingue ;-))

Écrit par : agathe | mercredi, 17 juin 2009 10:03

On aurait tort de se formaliser du conformisme rassis des médiacrates , de la veulerie et de la pauvreté de pensée des "faiseurs d'opinion" , de la presse et des mierdas .
Pour ceux qui soupçonneraient le landernau des "autorités intellectuelles" hexagonales de promouvoir encore et toujours de vieilles badernes poussiéreuses confites dans leur autoreproduction circulaire et autocongratulatoire,
voici un nouveau et cinglant démenti :
www.livreshebdo.fr/actualites/DetailsActuRub.aspx?id=3150&rubrique=6

Écrit par : urbain | mercredi, 17 juin 2009 10:28

Qu'on aide Sollers parce qu'il a besoin de pognon, soit....mais que son ex y contribue, ça craint...

Écrit par : Flore Magot | mercredi, 17 juin 2009 10:45

lE RETOUR DE LA CORVEE POUR LES SEIGNEURS DE CE MONDE : LES MULTINATIONALES

British Airways, qui a fait état le mois dernier d'une perte annuelle record, a annoncé mardi avoir demandé à ses salariés de travailler gratuitement. La compagnie aérienne bataille pour sa "survie" dans des conditions de marché difficiles. Cet appel aux employés de la compagnie en Grande-Bretagne leur demande de se porter volontaires pour une période allant d'une semaine à un mois de congé sans solde ou de travail non payé.


Le directeur général de British Airways, Willie Walsh, qui a promis aux côtés du directeur financier, Keith Williams, de travailler gratuitement en juillet, a précisé que ce projet s'inscrivait dans le vaste programme de réductions de coûts de la compagnie aérienne britannique. "Nombre d'entre vous entendent aider la société", a déclaré M. Walsh. "J'espère que chaque entité de la compagnie contribuera d'une certaine manière à ce moyen efficace financièrement pour aider au plan de survie de la société. Cela compte vraiment", a-t-il ajouté.

British Airways, troisième compagnie aérienne européenne par le chiffre d'affaires, a publié une perte opérationnelle annuelle de 220 millions de livres sterling (260 millions d'euros) et renoncé en mai à verser un dividende, souffrant du retournement du marché aérien mondial, dont elle ne prévoit pas de redressement dans l'immédiat.

Avec le Desk, suivez l'information qui vous intéresse en temps réel
Abonnez-vous au Monde.fr : 6€ par mois + 30 jours offerts

Écrit par : frère grouink | mercredi, 17 juin 2009 11:19

Ecrit par : Flore Magot | mercredi, 17 juin 2009 10:45

ça aide à payer les pensions...

Écrit par : Jean Tube | mercredi, 17 juin 2009 12:32

Dites donc, ça ne passionne pas grand monde ce qui se passe en Iran... ;-(

Écrit par : Sly | mercredi, 17 juin 2009 16:10

Ecrit par : urbain | mercredi, 17 juin 2009 10:28

Et tu n'as pas lu le pire, fini Sollers disais-tu ?

http://www.lemonde.fr/livres/article/2009/06/17/les-manuscrits-de-debord-en-manque-de-mecenes_1207883_3260.html

Écrit par : nef | mercredi, 17 juin 2009 16:50

Ecrit par : Sly | mercredi, 17 juin 2009 16:10

bof !...

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | mercredi, 17 juin 2009 17:00

Ecrit par : Sly | mercredi, 17 juin 2009 16:10

Un merdier assurément très meurtrier.
Au mieux, une démocratie corrompue à la pakistanaise, avec militaires, groupe ethniques (très nombreux en Iran) et religieux en embuscade avec attentats et envoi d'une mission occidentale de humhum paix , plus sûrement un renforcement du mouvement principaliste dans un bain de sang au pire une guerre civile.

Le genre de situation où il vaut mieux jouer en douceur et non au Karcher comme d'habitude. Mais lui et Kouchner n'ont pas pu s'en empêcher.

Écrit par : nef | mercredi, 17 juin 2009 17:13

Ecrit par : nef | mercredi, 17 juin 2009 17:13

Je crois que tonton Barack a raison quand il dit que Moussavi et Maboul Ahmadinejad c'est pas si différent que ça, les deux étant issus du sérail de la révolution islamique.

En tout cas, au niveau international l'élection de l'un ou de l'autre ne changera rien à la question nucléaire, qui fait quasiment l'unanimité chez les iraniens, des illuminés du Mahdi à cette jeunesse qu'on nous présente comme avide de liberté, qui en font une fierté nationale, garante de leur indépendance. Au moins avec Maboul, on sait vraiment ce qu'il en est, vu qu'il ne peut pas s'empêcher de provoquer le Monde Libre.

Vivement une alliance Bibi-tonton Barack-sunnisme-jeunesse iranienne pour renverser ce régime moribond !

Écrit par : Sly | mercredi, 17 juin 2009 17:43

Ecrit par : frère grouink | mercredi, 17 juin 2009 11:19

Travailler plus pour gagner rien...

Écrit par : ... | mercredi, 17 juin 2009 19:11

Sous l'article de Eco89, ce commentaire :

De Liger

- | 16H07 | 17/06/2009 |


Je croit sincèrement que se poser simplement la question du travail non rémunéré est une ineptie, un non-sens. Et montre bien à quel point nous sommes conditionnès par cette terreur du chômage.
Je vais essayer d'expliquer ça simplement :

-1- British Airways veut que ses salariés travaillent. Elle a donc intérêt à ce que ce travail soit effectué. Pas par idéologie, mais parce que ce travail représente une création de richesse.
-2- En apportant cette richesse à l'entreprise, à chaque heure travaillée, le salarié augmente les ressources de l'entreprise.
-3- Si cet apport n'est pas compensé par un salaire, il s'agit alors d'une augmentation du capital de l'entreprise. On passe donc d'une relation de salariat à une relation de partenariat.
-4- En toute logique, le « partenaire » doit recevoir en échange de son apport en capital une part de l'entreprise.

Ce que propose British Airways est ni plus ni moins la spoilation d'investisseurs, puisqu'elle se recapitalise « à l'oeil », et partage avec ses actionnaires l'apport en capital des salariés.

Et aborder le problème à travers le droit du travail ne fait que brouiller cette évidence.

Écrit par : ... | mercredi, 17 juin 2009 19:14

Ecrit par : Sly | mercredi, 17 juin 2009 17:43

la seule et unique raison pour laquelle obama a fait cette déclaration, c'est que dire autre chose c'était jouer le jeu de ahmadinejad, en le confortant dans son rôle anti-américain.

Écrit par : le père d'Elvis-Lénine | mercredi, 17 juin 2009 20:05

Obama tente de jouer la carte Khameinei contre Ahmadinejad

Écrit par : ... | mercredi, 17 juin 2009 20:07

En fait rien à cirer de l'Iran...mais alors rien de rien.

Écrit par : frère grouink | jeudi, 18 juin 2009 00:13

Souhaitons le bonheur de ce peuple confronté aux manipulations occidentales et aux bonnes âmes parmis la populace qui se croient obliger d'avoir un avis sur ce peuple aux traditions et à l'histoire si intense.
Saluons la médiocrité des commentaires, leur instantanéités et leurs ingénuités spontanée.
Une vision occidentale, médiocre, comme nous seuls possédons le secret de produire...

Écrit par : frère grouink | jeudi, 18 juin 2009 00:22

Justement c'est bien cui² de parler de l'Iran et de souligner qu'il est difficile de faire la part des choses tant les sources peuvent être "tordues". Pas évident d'obtenir de vraies informations mais me disais-je si un iranien regarde TF1, pas sûr qu'il est le vrai son de cloche non plus ;-)) Les donneurs de leçons français pour l'Iran ou le Gabon sont tout simplement ridicules mais pour la bonne cause ils envoient des messages par ce biais.

Écrit par : agathe | jeudi, 18 juin 2009 02:15

Ecrit par : frère grouink | jeudi, 18 juin 2009 00:13

Rien à cirer de l'Iran ? Bah allez donc vous faire cuire un oeuf !
http://www.zappinternet.com/video/NuQzYamJab/Lumiere-amp-Company-Abbas-Kiarostami
(court métrage d'Abbas Kiarostami, 1995)

Écrit par : Lord Nithorynque | jeudi, 18 juin 2009 04:45

Ecrit par : frère grouink | jeudi, 18 juin 2009 00:22

Alleluiah !

Écrit par : urbain | jeudi, 18 juin 2009 08:05

C'est la saint Foncedé aujourd'hui dans le calendrier gauchiste, bonne fête à tous les yeux rouges et hommage à leur saint-patron M. Bolloré !

Écrit par : Slym | jeudi, 18 juin 2009 09:48

Twitter sur l'Internet s'est propagé rapidement et largement. Pour une variété de blogs, on peut trouver une variété d'information qui nous intéresse. Mais bien sûr, ne remplace pas twitter révolution, le mouvement, la partie et il est seulement informatif.

Écrit par : Louise | jeudi, 18 juin 2009 12:00

Suite du grand jeu Jean Tube !!!

Qui a dit :
« Nous allons continuer à nous battre contre le droit des auteurs, contre la démagogie, et contre le jeunisme, je peux vous l’assurer. »

et qui est devenu :

« Nous allons continuer à nous battre pour le droit des auteurs, contre la démagogie, et contre le jeunisme, je peux vous l’assurer. »

dans le compte rendu officiel des questions au gouvernement ?

Écrit par : Jean Tube | jeudi, 18 juin 2009 14:25

Ecrit par : Jean Tube | jeudi, 18 juin 2009 14:25

Alba Nesle?

Écrit par : Ramatou yade | jeudi, 18 juin 2009 16:05

Ecrit par : Jean Tube | jeudi, 18 juin 2009 14:25

Je crois qu'il s'agit de M. Axel Poniatowsky.

Écrit par : Sly | jeudi, 18 juin 2009 16:06

Ecrit par : Sly | jeudi, 18 juin 2009 16:06

Le petit ponia ou ponia le petit ?

Écrit par : quizzzzz | jeudi, 18 juin 2009 16:50

Sur la page de Charles Tatum, messages de Téhéran
http://susauvieuxmonde.canalblog.com/

Écrit par : ... | jeudi, 18 juin 2009 18:05

Sarkozy répond à un sujet du bac : "le langage trahit il la pensée ?"

Des vidéos désopilantes et tellement vraies

ici : http://tinyurl.com/mqbwmp

À ne pas manquer !

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | jeudi, 18 juin 2009 18:30

sympa le streep de la tête, ce bon président iranien Mahmoud Ahmadinejad se déshabille très bien ! Bonne journée, Camille.

Écrit par : Camille | jeudi, 03 décembre 2009 08:00

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu