Avertir le modérateur

« Agatheouaiouais | Page d'accueil | Déconnomots, un exemple parmi tant d'autres »

vendredi, 12 juin 2009

Politique et économie : plus ça change, moins ça change…

Dites les amis ? Ne nous prendrait on pas pour des billes par hasard ?

Voilà une dizaine de mois qu'est apparue la crise économique du siècle - nous disait on - les Présidents et Ministres de tous les pays occidentaux nous promettaient des réformes monstrueuses, un rééquilibrage des richesses dans le monde, un arrêt des pratiques financières scandaleuses, la fin de la spéculation, la mise au pas des banques, la suppression des paradis fiscaux, la mise au ban d’un capitalisme inégalitaire et inique.

Bref ! On nous promettait une révolution économique et structurelle, un bouleversement des mentalités, l’abolition du libéralisme financier sauvage et de ses pratiques indignes. Et j'en passe et des meilleures !

écolos.jpg

Nicolas Sarkozy se situait à la pointe dans ce discours semi révolutionnaire. Lui  qui se vantait d’être le réformateur du capitalisme financier : et certains de le croire… Pauvres naïfs !

Puis on a découvert un premier magistrat qui allait sauver nos emplois partout ou la crise exerçait ses ravages : et certains d’espérer…. Pauvres niais !

Puis notre chef suprême nous a promis l’égalité des chances : et certains d’applaudir… Pauvres imbéciles !

Puis le chef de l’état qui déclare se saisir du problème des banlieues : et certains de s’enthousiasmer… Pauvres nigauds !

Désormais le Président se saisit de la question écologique : et certains de hurler de joie… Pauvres crédules !

Quel admirable comédien ! Capable d'enfiler toutes les casquettes, de promettre tout et son contraire, de grapiller des idées partout et de les lancer sous son label en sachant qu'elles ne seront jamais mises en chantier.

Une petite partie du peuple le suit, mobilisée et hypnotisée comme jamais, elle franchira le rubicon avec lui, quoi qu’il fasse et pourtant ce président est largement minoritaire dans notre pays si on fait le décompte précis des voix.

Indéniablement, c’est un bateleur exaltant : il me rappelle certains vendeurs démonstrateurs que je côtoie sur les marchés, ceux-ci vendent parfois des objets dont on ne saisit pas très bien l’utilité, mais qui grâce  à un bagout  décomplexé et à un argumentaire inouï , vous paraissent absolument nécessaires et indispensables. Forcément, vous vous laissez tenter malgré un prix un peu prohibitif et vous l’emmenez chez vous, pressé de l’essayer. Vous ouvrez la boîte, branchez l’appareil et bien sûr, celui ci tombe en panne trois jours plus tard.

Inutile de retourner au marché car le colporteur ne reviendra jamais. Et pour cause !

Journalistes.JPGMais dans notre cas, le bonimenteur Sarkozy reviendra en 2012. Il sera tellement convaincant, autocritique sur ses échecs, des trémolos dans la voix, les larmes aux yeux, promettant de faire mieux grâce à son expérience passée, qu’il parviendra à refourguer sa came pourrie aux mêmes qui l'ont cru il y a deux ans…

La naïveté, la crédulité et le sentimentalisme bêlant des citoyens sont incommensurables.

Décidément dans ce monde  fluctuant, plus les situations empirent, moins les doctrines et les hommes changent !

CQFD. Ce qu'il fallait démontrer.

Inutile de se voiler la face : les dirigeants occidentaux et les élites mondiales sont en train de rouler les populations dans la sciure. Y compris Obama et ses parlementaires pour le peuple américain  ! Les réformes annoncées n'auront jamais lieu, tout au plus quelques timides replâtrages ou maquillages capables de transformer un système vermoulu, rongé par les inégalités sociales et la corruption en un dispositif mu par les mêmes ressorts mais habillé d'une respectabilité juvénile louée par la propagande médiatique internationale.

Une chose est pourtant établie, amis de gauche et de droite épris de justice : malgré les déclarations fracassantes de certains philosophes et économistes, croyez moi, le Grand Soir n'est pas pour demain !

Poils aux mains.

À après.

Poils à la raie.

 

Cui cui, oiseau de mauvais augure.

Commentaires

Il y a bien longtemps qu'aucun philosophe n'annonce le grand soir, et de fait aucun philosophe n'a jamais annoncé ça.
La crise, en revanche, est bien là , et il n'est pas nécessaire d'être philosophe, pas même économiste pour prédire qu'elle va s'approfondir, et surtout ses effets néfastes sur des couches de plus en plus larges de la population.
Que le vote "bobo", incertain et volatile, se soit porté partiellement sur un bataillon hétéroclite et dépenaillé constitué par les circonstances et l'arrivisme opportuniste de ses colonels d'opérette, ralliant sous le drapeau flottant de "l'écologie politique" ( quelle ânerie!) les brebis désemparées par la nullitude de la gauche morale, c'est un fait totalement conjoncturel qui relève de la péripétie déjà oubliée.
Le symptôme de cette affection bénigne est le "remplacement" du débile léger Hulot par le gros con "vu du ciel", avec les immenses conséquences qu'on peut imaginer ... par exemple une prochaine ligne de produits de toilette pour sexagénaire sémillant.
Les faits qui, par nature changeront les choses de nos vies, ne viendront pas de tempêtes dans le verre d'eau microcosmique politicien hexagonal, de pantalonnades électorales ou d'histrionnades contraires;
ils viendront, ils viennent du REEL, des épreuves quotidiennes que de plus en plus d'entre nous vont devoir affronter, de plus en plus durement...hélas.

Écrit par : urbain | vendredi, 12 juin 2009 08:46

Même sujet, poils compris, chez nous !
Ce que tu dis est juste, et sans surprise, cui-cui.
Et le constat d'urbain aussi...
Triste...

Écrit par : adrien (de rien) | vendredi, 12 juin 2009 09:31

le Grand soir ? la grande révolte ?

si vous la voulez révolutionnaire, elle se fera sans crier gare, sans les urnes, d'un seul coup!

ba
da
boum...

pour une fois que le français seraient premiers en quelque chose, même en crise on en que troisième après les US et l'Espagne (eux ils morflent de chez ils morflent/CO!)

Écrit par : unouveaucompte | vendredi, 12 juin 2009 09:48

Ecrit par : urbain | vendredi, 12 juin 2009 08:46

+1

@ Cui-Cui
Constat juste qui sera encore vérifiable en 2014, tellement l'offre politique est pitoyable. Certains bobos de la gauche morale ne sont sont pas déplacés, tant de nullité crasse, étalée sans vergogne; n'avait rien de séduisant.
Quoi ne neuf!!! même Peter Doherty joue toujours avec ses seringues;-)))

Écrit par : Pamela de Barres | vendredi, 12 juin 2009 09:52

Ca tourne un peu en rond tes articles cuicui, tu racontes toujours la meme chose, avec en prime un photo montage debile. Profite donc de la vague ecolo pour te recycler ! (poil au nez)

Écrit par : Sly | vendredi, 12 juin 2009 10:03

J'étais à peine devenu sécuritaire qu'il me faut déjà devenir écolo et je me vois me muer sous peu en congressiste...
Vivement que je redevienne juilletiste, comme tous les ans.
Grâce à l'agenda médiatico-présidentiel, ma vie est à nouveau trépidante. Ce n'est plus la fabrique du consentement, c'est l'usine de la vie.

Écrit par : Pete Azerty | vendredi, 12 juin 2009 10:23

Bon, avec tous ces néo-écolos, le ministère, pour moi, c'est foutu.

Et comme ministre issu de la diversité, j'ai bon ?

Écrit par : Mouloud Allègre | vendredi, 12 juin 2009 11:21

Et comme ministre blondasse à forte poitrine, c'est bon ?

Écrit par : Loana Allègre | vendredi, 12 juin 2009 11:30

Ya aussi Patrice Alègre, l'ancien homme de main de JM Baylet et de la gauche toulousaine.

Écrit par : Sly | vendredi, 12 juin 2009 11:52

Bravo cui², la girouette présidentielle tourne à vive allure. De l'opportunisme décomplexé, ceci dit personne en face pour dénoncer ses magouilles, les injustices etc....

Écrit par : agathe | vendredi, 12 juin 2009 12:30

Excellente comparaison cui² avec le bateleur du marché qui "fourgue" un truc pourri avec un talent somme toute grossier mais étourdissant ;-))

Écrit par : agathe | vendredi, 12 juin 2009 12:50

Un enjeu, il en va de la fortune d'un frère, allez mettez la main à poche, solidarité :

http://enattendanth5n1.20minutes-blogs.fr/archive/2009/06/10/arrets-de-travail-le-foutage-de-gueule-continue.html

Écrit par : agathe | vendredi, 12 juin 2009 13:15

bonjour,
je ne vois pas beaucoup d'échos à cette "histoire" incroyable des japonais interceptés à la frontière italo-suisse avec 130 milliards en bons du trésor américain sur eux...

130 milliards !

c'est quand même astronomique, fou, dingue, comme truc

130 milliards qui allaient disparaitre en suisse et personne n'en parle ou presque.

Écrit par : jean louis | vendredi, 12 juin 2009 15:40

Est-ce qu'ils portaient un masque ?

Écrit par : Sly | vendredi, 12 juin 2009 16:23

On n'a pas beaucoup parlé non plus de cette histoire incroyable de maliens pourvus de passeport diplomatiques tchétchènes, interceptés à la frontière italo-suisse avec 130 milliards en bons du trésor gabonais planqués dans leur baskets .

Écrit par : urbain distrait | vendredi, 12 juin 2009 19:14

Le candidat conservateur modéré Mir Hossein Moussavi a remporté l'élection présidentielle en Iran aux dépens du sortant Mahmoud Ahmadijenad dès le premier tour avec 65% des voix, a affirmé ce soir à l'AFP un proche collaborateur de M. Moussavi.

Écrit par : Haaaa | vendredi, 12 juin 2009 21:20

Mir Hossein Moussavi, conservateur modéré, assure avoir obtenu 65% des voix. Mais l'agence officielle Irna annonce la réélection de Mahmoud Ahmadinejad.

Écrit par : Hoooo | vendredi, 12 juin 2009 22:31

Le virus de la grippe A, dite "fièvre porcine" H1N1 (touchant les COCHONS) est en train de se combiner avec celui de la grippe aviaire H5N1 (touchant les CANARDS), pour devenir H3N1 (qui s'attaque aux CO-NARDS)...

Écrit par : Pfiou | vendredi, 12 juin 2009 22:35

Ecrit par : Pfiou | vendredi, 12 juin 2009 22:35

Alors c'est sérieux ... on risque vraiment la pandémie !

Écrit par : urbain distrait | vendredi, 12 juin 2009 23:36

Ecrit par : Pfiou | vendredi, 12 juin 2009 22:35

extra! :-))

Écrit par : le meuble du coin | vendredi, 12 juin 2009 23:57

Ecrit par : jean louis | vendredi, 12 juin 2009 15:40

ça évoque ce film d'Alain Tanner, "No Man's Land", où plusieurs personnages essaient de faire franchir la frontière suisse à des mallettes pleines d'argent, en traversant la forêt, la nuit

Écrit par : M. Cinéma | samedi, 13 juin 2009 00:04

http://www.dailymotion.com/video/x2u6yj_a-bout-de-souffle_creation

Écrit par : le meuble du coin | samedi, 13 juin 2009 00:25

22 commentaires ?

Écrit par : frère grouink | samedi, 13 juin 2009 08:37

Ah non 23 !

Écrit par : frère grouink | samedi, 13 juin 2009 08:37

Ecrit par : frère grouink | samedi, 13 juin 2009 08:37

Si tu veux des centaines de commentaires de ton niveau, vas chez Aphatie, ou chez Morandini.

Là ça pète grave !

Cochon qui s'en dédie !

Écrit par : Jean Bon | samedi, 13 juin 2009 13:53

25...

Après la propagande fantasmatique de l'ensemble de la presse française, un discours dissonant sur les élections en Iran :
http://www.rue89.com/yeti-voyageur/2009/06/13/elections-en-iran-moussavi-le-reve-eveille-des-medias-francais

Écrit par : l'abominable homme des neiges | samedi, 13 juin 2009 15:45

Ecrit par : Jean Bon | samedi, 13 juin 2009 13:53

Votre patronyme ne m'inspire rien de bon, mon cher jean...

Écrit par : frère grouink | samedi, 13 juin 2009 19:52

mais on nous prendrait pas pour des jambons ?
Ceci dit il est inutile de couiner à la non réalisation de l'impossible.
La politique n'est que l'artificielle création laïcarde destiné à détourner le peuple des vrais questions en rejetant la tradition primordiale traditions dont les vestiges résident dans les pratiques religieuses.
Visiblement le bon peuple commencent à se poser des questions sur ses idoles et à du mal à en trouver de nouvelles.
Mais la dernière en France est assez emblèmatique de l'état moral de la société du sprctacle.
Un histrion apatride et jouisseur, un dilétante mercenaire à la soldes des patrons du monde, un épouvantail dégarni dont on cherche encore la pensée...
Arffff.
70% des européens commencent à prendre conscience du cirque.......tremblez les idoles....tremblez...

Écrit par : frère grouink | samedi, 13 juin 2009 20:03

Les pouvoirs en place ont du mal à se maintenir en ce moment, on dirait...

À ne pas manquer...

http://tinyurl.com/lxlg2m

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | samedi, 13 juin 2009 21:30

Ah ! Internet, les portables avec appareil photo, la technique d'envoi d'images en temps réel, ça fait bien du tort aux tyrannies !

Attention à Loopsi...

Écrit par : Cui cui fit l'oiseau | samedi, 13 juin 2009 21:38

Ecrit par : frère grouink | samedi, 13 juin 2009 20:03

Houla ! t'a forcé sur le Saint Raphaël ce soir ....
( une vielle bouteille de Dubonnet peut-être, un peu éventée ?)

Écrit par : urbain | dimanche, 14 juin 2009 01:21

Leçon de choses
vues ( et/ou lues) :

"Chez Osram, 108 personnes sont menacées de perdre leur emploi pour avoir refusé une baisse de leur salaire.

Ceux qui n'ont pas voulu subir une diminution de leur paye peuvent encore se raviser : le plan présenté le 8 juin prévoit des offres de reclassement au sein du groupe, assorties de cette même baisse de salaire. "Si l'on propose des postes aux "108", cela veut dire que le plan social n'est pas justifié par un motif économique, observe Isabelle Astié, secrétaire (FO) du CE et déléguée syndicale. La direction cherche uniquement à gagner de l'argent sur le dos des salariés."

Autrefois on appelait ça une "prise de conscience" (de classe).
Partout, qui se multiplient, ces cas simples de faits "simples" , et d'interprétations "spontanément juste" de ces faits, interprétations difficilement récusables...
Ce sont bien ces "faits" qui nous agissent et non pas nous (les gens) qui agissons dessus.

S'ensuit une dialectique de l'agir à l'agitation,
et "retour" ... qui produit le "mouvement" qui "change la vie".

Écrit par : urbain | dimanche, 14 juin 2009 08:40

Et pendant ce temps là...

"Deux cents personnes dînent ensemble pour garder en France l'oeuvre de Debord"

http://www.lemonde.fr/culture/article/2009/06/13/deux-cents-personnes-dinent-ensemble-pour-garder-en-france-l-oeuvre-de-debord_1206504_3246.html

Écrit par : Dis non | dimanche, 14 juin 2009 10:35

Inculture(s) - Conférence gesticulée de Franck Lepage

http://www.alpesolidaires.org/incultures-conference-gesticulee-de-franck-lepage

Écrit par : Alain Culture | dimanche, 14 juin 2009 12:15

Ecrit par : Dis non | dimanche, 14 juin 2009 10:35

Finalement le chaudron du négatif a accouché de la pierre philosophale ...
( gaspation de gaspation !)

Écrit par : urbain | dimanche, 14 juin 2009 13:05

grouikkk alors !

Écrit par : frère grouink | dimanche, 14 juin 2009 13:50

Ecrit par : frère grouink | dimanche, 14 juin 2009 13:50

Pour un peu et tu lirai les oeuvres complètes de debord ...
Je te conseille les films, pour commencer :
www.ubu.com/film/debord.html
( tu peux visionner en sirotant ton Dubonnet mais alors tu risque l'assoupissement, je conseille donc plutôt un espresso, bien serré )

Écrit par : urbain | dimanche, 14 juin 2009 13:58

Enfin !

"Primaires PS: Valls veut être candidat"

"Maintenant je sais exactement où j'en suis. Si on ne me prouve pas qu'un autre socialiste peut mieux que moi porter le renouvellement - et pour l'instant je ne vois pas - je porterai ces idées moi-même".
"Clairement, je serai candidat à des primaires pour représenter les socialistes et la gauche à la présidentielle", lance-t-il.

Écrit par : Un blanco qui en a | dimanche, 14 juin 2009 14:04

Ecrit par : Un blanco qui en a | dimanche, 14 juin 2009 14:04

Valls .. encore un qui imite SR
elle.. elle a dit dans son bouquin “Femme Debout”
"2012?.. je suis très claire.. s’il y en a un de meilleur que moi, qu’il y aille”

Écrit par : le meuble du coin | dimanche, 14 juin 2009 14:15

Ecrit par : Un blanco qui en a | dimanche, 14 juin 2009 14:04

J'aimerai bien rencontrer, un jour, un "socialiste" ou simplement un "militant de gauche" qui serait capable de soutenir, au fil d'une discussion simplement de bon sens, que pour lui ce guignol est un candidat "représentatif" (d'autre chose que de son arrivisme frénétique et sans vergogne) et un "porteur d'idées" ( autres que les poncifs les plus poussiéreux de la réaction "post-moderne").

Écrit par : urbain | dimanche, 14 juin 2009 14:45

Ecrit par : jean louis | vendredi, 12 juin 2009 15:40

http://www.rue89.com/hoax/2009/06/13/134-milliards-dans-une-valise-trop-gros-pour-etre-vrai

Écrit par : James Bond Utrésor | dimanche, 14 juin 2009 18:25

"Qui, à l’heure où notre pays connaît des déficits publics importants, n’a jamais éprouvé un sentiment d’injustice, voire de colère, en voyant des individus ou de véritables réseaux profiter de notre système fiscal et social pour s’enrichir illégalement au détriment non seulement de la collectivité publique, mais aussi de l’ensemble des citoyens ?".

C'est beau.


http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/politique/20090614.OBS0489/emploi_fictif__un_depute_ump_mis_en_cause_par_sa_femme.html

Écrit par : Talk Morange | dimanche, 14 juin 2009 18:35

Monsieur le Président de la République,


Je condamne l’Etat français, je le rends responsable ; Je condamne les Etats européens fautifs de la misère mondiale. Vous qui avez poussé les expériences jusqu’à annexer le monde et rendre l’homme esclave de vos désirs, de votre progrès. De vous peuple colon cette terre d’hommes n’est devenue que convoitise, escroquerie et vices divers.
J’accuse l’Etat français d’enrichissement personnel, d’abus de biens sociaux et de biens publics et de non-assistance à personnes en danger.
J’accuse les élus pour qui nous votons, et qui devraient nous représenter de porter l’image d’une corruption permanente. La France se berce dans son hypocrisie nationale. Je vous accuse d’enrichissement personnel vous à qui les présents offerts serviraient non plus d’exposition égoïste et convoitée mais au peuple à qui ils reviennent, car il est facile de refuser un présent si face à la main qui refuse se tend celle qui reçoit.
J’accuse les politiques, l’Etat, de maltraitance et de totalitarisme. Car si un seul de ces hommes, oui, un seul avait la moindre insomnie en pensant à ceux qui n’ont rien à manger, à ceux qui n’ont nul part où aller et à tous ces gens qui dorment dehors, et ne me faite pas rire en disant qu’ils le veulent, ils veulent surtout ne pas coucher dans des hangars à clodo ou vol et violence sont de mises courantes.
Alors si seulement une seule de ces politiques véreuses compatissait et pas qu’en parole ce en quoi ils excellant mais en actes, alors l’état d’esprit changerait. Ce n’est pas un manque d’argent ou un manque de personnel quoi que ! Mais surtout une irresponsabilité totale de votre part. Il est aisé de parler de la misère, de la comprendre en paroles et d’exprimer son désarroi face au peuple mais quand on touche 15000 EUROS par mois ! ! ! Je ne vois vraiment pas en quoi et par quoi ils nous comprennent. Je ne vois que très rarement un politique qu’une ou deux nuits blanches a agité tellement il se préoccupe de ces problèmes. Je ne suis ni politique ni sortit d’école supérieure, je ne touche que mes ASSEDIC, mais des nuits blanches j’en passe, des nausées j’en ai tout le temps, la simple idée de voit tant de misères, tant de souffrances et de galères.
Arrêter donc vos jacasseries stupides à se contredire tout le temps, se tirer dans les pattes. Vos partis sont génialement merdiques et sans fond. Vous ne vous préoccupez que du racolage médiatique et du nombre d’électeurs potentiels aux prochaines élections, non pour de nouvelles idées ou en parole, mais pour le pouvoir, le profit et l’argent. Ce n’est pas de vous que viendront les idées nouvelles, mais d’hommes du peuple, de gens de volonté sans quête matérielle ou pécuniaire. Car seul celui là qui fait en sorte de voir, d’écouter, celui qui comprend peut arriver à faire avancer les choses ; Celui là qui fait tomber un à un les murs d’hypocrisie, d’injustice, d’intolérance, de privilèges, qui se bat pour la liberté, le droit. On peut en rire tellement ce discours est idéaliste, mais les jours avancent et contre le temps la lutte est difficile. Si vous pensiez…Si vous pensiez inscrire vos noms dans les prochains livres d’histoire, cela OUI ! Mais comme ayant vécu dans le passé tels des HAS BEEN ou comme remparts solides de cette ancienne démocratie démagogue qui couvre dans son antre une monarchie absolue.
Profit d’Etat, profit d’entreprises, privilèges absolus et monarchie camouflée, tels des serfs nous payons nos taxes et nous nous devons chaque année de verser au roi la Dîme, le Sel, la Gabelle mais aussi appelons là l’essentielle, la cigaretelle, la biscuitelle, la voiturelle, tant et tant d’exemples. Sans compter les droits de passage autoroute que le Dimeur, appelons le ainsi, paye deux fois, lors de sa Dîme bien sûre argumenté par le coût des travaux, mais aussi lors de son passage sur ces péages.
Le roi envoi ses armées défendre chaque coin de France et de Navarre « reconquérir les banlieues » selon leurs expressions. Ils condamnent ceux qui par des chansons ou des paroles ou des actes tentent désespérément de vivre une démocratie, en les censurant. Il chasse les sarrazins de France, oubliant combien d’entre les siens sont entrés irrégulièrement dans leur pays sans papier, avec comme bagages armes, religion et maladies. Ils oublient que dans leur sang bouillonne un esclave noir, un viking, un maure, un romain ou un allemand. A moins qu’il ne soit de cette lignée de gens non batardisés par les guerres et les diverses occupation de la France où viol, inceste et autres bassesses étaient choses courantes, n’oublions donc pas ce que nous sommes.. !

Écrit par : midnight | dimanche, 14 juin 2009 21:30

Il n'est pas tres express, ce midnight... Beurk !

Écrit par : Sly | dimanche, 14 juin 2009 22:19

Ecrit par : midnight | dimanche, 14 juin 2009 21:30

+1

Écrit par : agathe | lundi, 15 juin 2009 00:58

meme expresse ohhhhh
vive les moutons et l agriculture.

quand il y aura de l'argument on en rediscutera.

Écrit par : midnight | lundi, 15 juin 2009 10:32

Aïe ... ça se complique :

"Le pire de la crise est peut-être à venir, selon DSK"
""Le plus gros du pire n'est pas encore derrière nous", a-t-il ajouté, lors d'une visite au Kazakhstan. "

Le "plus gros du pire" ... comme y cause bien notre déessqua (et même au Kazakhstan, il se fend de "textes forts" , pas bêcheur le gars !).
Madame la gardienne n'a plus qu'à bien se tenir, on compte quand même sur elle pour nous prévenir quand "plus gros du pire" sera "derrière nous" .

Écrit par : urbain | lundi, 15 juin 2009 10:50

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu