Avertir le modérateur

« L'interview improbable de Chipie Chabot... | Page d'accueil | Politique et économie : plus ça change, moins ça change… »

mercredi, 10 juin 2009

Agatheouaiouais

 

 

 

7dwarves.jpg

 

 

La tentation est grande d'essayer de comprendre les motivations du vote UMP concernant des personnes hors statistiques 3ème âge (le gros de l'électorat).

 

J'ai discuté abondamment avec une famille de trois enfants vivant en HLM, le père a reconnu toucher le même salaire depuis 2001, faire plus d'heures non rémunérées car forfaitaires grâce à un malicieux contrat de travail (malgré un changement d'emploi) avec un niveau de vie plus bas lié aux augmentations : de loyer, d'électricité, de gaz, de carburant, de nourriture, des assurances, des frais de scolarité, de la part des frais médicaux à charge etc...Et, il conclut en m'expliquant qu'il vient d'être licencié.

 

- Alors, pourquoi ce vote ?

 

Parce que la gauche distribue l'argent de l'État, donne des logements et des aides (allocations, CMU etc) à ces familles africaines dont les enfants jouent bruyamment jusqu'à des heures indues et salissent la cour. (Dixit, notre gentille famille, bref résumé des doléances).

 

Un autre homme, Commercial, lui est persuadé que « travailler plus lui fera gagner plus », il cite fièrement. Une évidence, la part variable de son salaire dépend des contrats signés et d'ailleurs, certains chanceux travaillent très peu mais sur des gros chiffres (pas osé lui dire). Devrais-je lui faire remarquer que pour ce métier, c'était le cas bien avant cette phrase ? M. Sarkozy n'a pas inventé ce job vieux comme le monde.

 

D'un côté, une attente proche de l'idéologie front national, la France aux français avec la certitude d'être lésé par les étrangers. Le vote décomplexé pour des milliers de français fiers de se laisser aller sans pour autant être taxé d'électeurs d'un parti raciste. Le ministère de l'immigration et de l'identité nationale est en cela un trait de génie. Une absorption honorable.

 

De l'autre, la valeur travail. L'ouvrier smicard a beau avoir des horaires contraignants sans la contrepartie d'une variable est-il moins méritant ? Que pourrait-il faire après 8 à 9 heures passées sur un chantier pour améliorer son quotidien ? Après avoir creusé à la pelle, utilisé un marteau-piqueur, charrié des poutres métalliques, quelle énergie pourrait-il trouver pour sanctifier le « travailler plus pour gagner plus » ?

 

Travailler plus alors que le chômage atteint des records.

Travailler plus alors que les entreprises ferment leurs portes (à tour de bras).

 

La pensée de l'Umpiste s'arrête au pas de sa porte.

 

Lui, il est parfait, c'est l'autre qui ne fait rien pour s'en sortir.

 

 

 

SuperUMP2.jpg

 

 


Agathe

Merci à Cui cui pour son SuperDucon et à Odm pour son blog "plans sociaux"  (en lien)

Commentaires

Ne pas oublier que sur 100 inscrits seuls ceux qui croient encore à la pantalonade démocratiques ce sont exprimés.
Soit 40 citoyens "inscrits' sur 100.
Sur ces 40, 11 croient en l'UMP et 29 la rejetent violement...est ce donc une victoire que d'imposer tant de mensonges avec l'appui de 11 % de la population ?
11 % de gens qui ont peurs en plus.....peur de perdre ou de se perdre....
On peut craindre les réactions d'un régime isolé, détesté et guidé par un homme comme le Président....

Écrit par : frère grouink | mercredi, 10 juin 2009 08:33

Analyse juste de l'électorat mais ne pas oublier, Agathe,
la chose suivante :

L'analyse par tranche d'âge du Monde, fait ressortir un phénomène d'abstention massif chez les 18-24 ans (70 %) et les 25-34 ans (72 %), ainsi qu'à un niveau moindre chez les 35-49 ans (64 %), alors que l'électorat plus âgé s'est davantage déplacé : 42 % d'abstention chez les 65 ans et plus. Ce n'est pas la première fois que ce critère apparait si nettement dans un scrutin.

A méditer donc. L'essentiel pour les échéances à venir étant plutôt de mobiliser les jeunes que de fustiger les vieux et les UMP fanatiques dont on ne changera jamais les opinions...

Très bon billet.

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | mercredi, 10 juin 2009 08:41

Oui, et on pourrait même rappeler que selon certains le pourcentage d'abstention serait de 80 % pour la tranche d'age des 35 ans et moins ... et méditer quelques conclusions maussades induites par cette statistique peu prometteuse quant à "l'avenir de la nation".
Mais ce serait éluder, une fois encore, la principale et constante motivation du vote narkozyste et plus généralement du vote à droite.
Cette motivation ( ce bon vieux "pétainisme transcendantal" désormais aussi généralement évident que bien admis, même par les adversaires de badiou) trouve actuellement un terrain exceptionnellement favorable pour s'exprimer, à la mesure de la nullitude absolue de ceux et celles qui sont supposer représenter "la gauche", c'est à dire "le changement radical vers une vie autre et meilleure, pour le plus grand nombre", bref l'affirmation que "ce qui EST n'EST pas nécessairement" et qu'autre chose est souhaitable et possible.

Écrit par : urbain | mercredi, 10 juin 2009 09:07

Un oncle qui exècre Sarko, alors que je l'interrogeais sur ses motivations, m'a rétorqué " c'est mon camp..." Et il vote invariablement pour son camp.Il y a longtemps il était Barriste.
Voilà où on en est à droite tant que l'alternative centre-droite n'existe pas.

Écrit par : Spipiderman | mercredi, 10 juin 2009 09:07

Ecrit par : urbain | mercredi, 10 juin 2009 09:07

Tu n'as pas lu mon commentaire qui disait la même chose sur les stats ?

Il est au dessus du tien... Mais il est vrai que ce matin le blog déconne. Les comms sont ignorés !

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | mercredi, 10 juin 2009 09:14

Il faut se garder des analyses de surface basées sur des clivages "cosmétiques"....la mise en place du gouvernement mondial explique le déroulement et le résultat de ces élections.

Écrit par : frère grouink | mercredi, 10 juin 2009 09:27

Voila la preuve que bon nombre d'electeurs de droite votent contre leurs petits interets personnels. La générosité, la responsabilite, le sens de l'interet general, voilà les vraies valeurs de droite.

Vive nous !

Vive la revolution conservatrice en Europe !

Écrit par : Sly | mercredi, 10 juin 2009 10:12

Ecrit par : cui cui fit l'oiseau | mercredi, 10 juin 2009 09:14

Non seulement je l'ai lu, mais j'y réponds, explicitement.
Et pour être plus explicite encore, j'ajouterai ceci :
Voter à droite n'est pas un vote d'adhésion, à quoique ce soit, et ça n'est pas seulement une manifestation de peur diffuse (ou précise), de repli frileux.
L'histoire assez particulière de notre pays fait que c'est un des seuls au monde ( et le premier ) où le paradigme droite/gauche ait été construit ... par l'histoire.
Les plébéiens existaient déjà à Rome et s'opposaient aux patriciens, mais la rupture "historique" produite par la révolution française et les clivages politiques qui vont s'ensuivre sont d'une nature complètement nouvelle.
à partir de là, comme l'a fort justement pointé Badiou, s'est construit un autre particularisme bien français : la réaction ( qui n'avait pas de sens "avant" ).
Outre que cette puissante force d'inertie sociale et politique trouve sa source principale dans la peur "primale" à l'égard tout ce qui est "nouveau" et "différent", c'est aussi une manifestation de la tautologie "ontologique" qui est le fondement de la "non pensée" qui caractérise la droite : "ce qui est ... est" et doit être : Dieu l'a voulu , ou au mieux "la nature", et c'est absurde folie, utopiste et néfaste, de prétendre qu'il en soit, qu'il puisse en être ... autrement.
Le droite c'est fondamentalement l'idée que "ce qui EST, EST ... naturellement, spontanément" et (donc) qu'il n'y a rien à changer, sinon ce qui a été précédemment changé par rapport au "statu quo ante", in fine par rapport à "l'ancien régime" social et politique, naturel et spontané.
Comme l'histoire se déroule malgré tout, cette re-présentation qu'est "l'état naturel des choses", cette "norm(al)e" à laquelle il convient de re-venir évolue au fil des temps, et c'est ce qui caractérise et fait évoluer l'idéologie de droite, dont le "bras armé" théorique est la réaction. Ce à quoi cette réaction va permettre de re-venir est une construction mouvante et fortement liée aux contingences du temps.
La droite dispose donc de deux atouts prépondérants vis vis de toute tendance ou opinion qui viserait au changement :

- le fait qu'elle n'a pas à imaginer ( a fortiori "penser") le type de changement qu'elle promeut .
(Cela en dépit du fait que malgré qu'elle en ait, elle préconise elle-même un changement "en retour" à une construction qui n'est pas moins imaginaire).
Bref la droite n'a ni à penser, ni à imaginer quoique ce soit, "en théorie".

- le fait qu'elle s'appuie (et c'est me semble-t-il le sens vers lequel nous oriente le billet) sur une force aussi puissante que facile à mobiliser : la force d'inertie ... elle-même renforcée par "la peur" de l'inconnu , du nouveau, du différent et d'une manière générale de tout ce qui nécessite de "penser par soi-même" et singulièrement pour penser "autre chose que ce qui EST".
Une force qui, chez bien des gens, devient prépondérante avec l'age, mais qui, bien souvent aussi, peut se manifester très précocement .

Écrit par : urbain | mercredi, 10 juin 2009 10:39

C'est bien pour toutes ces raisons urbain, que l'on peut dire que le régime du nabot n'est pas de droite....

Écrit par : frère grouink | mercredi, 10 juin 2009 10:50

De toutes façon la nomenklatura n'est ni de gauche ni de droite elle est pour sa survie....

Écrit par : frère grouink | mercredi, 10 juin 2009 10:52

Il est aussi vrai que ton analyse académique, très cher urbain, sent le renfermé.....

Écrit par : frère grouink | mercredi, 10 juin 2009 10:53

La seule construction politique révolutionnaire aujourd'hui est la remise en cause de la mise en place des structures du mondialisme, qui est une mystique.
Or il est évidement difficile de demander à des internationalistes de s'opposer à la mise en place de structures mondiales, ils discutent plus sur la couleur et l'odeur du monstre que sur sa nature....

Écrit par : frère grouink | mercredi, 10 juin 2009 10:56

Il faudrait créer un nouveau parti de gauche pour les gens qui en ont assez de l'immigration sauvage et de la tiers-mondisation de notre pays mais qui restent attachés à certaines valeurs de gauche (assistanat, services publics, sécurité sociale, etc...).

Je suis sûr qu'un tel parti aurait beaucoup de succès.

Écrit par : Sly | mercredi, 10 juin 2009 10:56

L'un dit FMI l'autre répond FMI plus social, les deux sont OK avec la mise en place de cette structure infâme et inhumaine...Mais les vieilles idées répandues pour mettre à bas l'ancien monde perdurent dans le public au grand dam des instigateurs qui veulent maintenant s'en débarrasser....
Ce bon vieux "état nation", berceau des révolutions devient, par inversement des valeurs, un obstacle au progrès.....

Écrit par : frère grouink | mercredi, 10 juin 2009 11:01

Pourtant et dans la pensée juive, la délivrance ne pourra s'accomplir qu'avec la fin du mélange des nations.....
Mais cette notion échappe à la plupart des adorateurs de blouses blanches....

Écrit par : frère grouink | mercredi, 10 juin 2009 11:03

Car l'idolatrie du monde moderne est réellement un problème....

Écrit par : frère grouink | mercredi, 10 juin 2009 11:04

tant que les jeunes laissent les vieux préparer leur avenir dans les urnes la France rance a un beau passé devant elle

et le problème c'est que des vieux y'en aura de plus en plus
ne reste plus qu'a espérer une bonne grosse canicule

"Agatheouaiouais" je sais pas trop comment faut interpréter mais je suis fan

Écrit par : tgb | mercredi, 10 juin 2009 11:20

«Le PS ne résistera pas à une nouvelle défaite à la présidentielle», prévient Pierre Moscovici. «Dans ce cas, le parti pourrait disparaître. Ce serait même souhaitable», confie un membre de la direction issu de la nouvelle génération.

Écrit par : Lucie 2 | mercredi, 10 juin 2009 11:21

"Il faudrait créer un nouveau parti de gauche pour les gens qui en ont assez de l'immigration sauvage et de la tiers-mondisation de notre pays mais qui restent attachés à certaines valeurs de gauche (assistanat, services publics, sécurité sociale, etc...).

Je suis sûr qu'un tel parti aurait beaucoup de succès.

Ecrit par : Sly | mercredi, 10 juin 2009 10:56 "

J'ai même trouvé son nom mon cher Sly : "le parti national socialiste" ou si tu préfères le Parti Populaire Français...

Mais j'ai des doutes quant à la doctrine de ces partis envers tes amis et ceux que tu défends... Tu dis de grosses âneries, mon cher Joyeux...

Lorsqu'on libère la barbarie, rien ne dit qu'elle ne se retournera pas un jour contre soi.

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | mercredi, 10 juin 2009 11:37

Dans le premier cas je n'arrive pas à comprendre que l'on se permette de rester en place en espérant que cela s'arrange. D'autant plus en encourageant ceux qui vous élargissent l'anus.

Quand au second, le mythe du serf made man date de bien avant Nombril 1er, on nous parlait encore de la mondialisation heureuse quand c'est arrivé.

Bon, il va falloir faire comme à dit un ancien résistant de 85 ans, reprendre les armes contre le Nain et ses amis milliardaires.

Écrit par : Zergy | mercredi, 10 juin 2009 11:44

On ne fait pas assez d'anti-sarkozisme primaire, je trouve !

La preuve : il lui reste encore 11 % d'électeurs !

;-)))

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | mercredi, 10 juin 2009 11:59

Rien de bien neuf dans tous ces commentaires, le manque d'imagination et de vision est au pouvoir ici, et le grognement de mauvaise humeur la règle, ça manque de souffle, mais l'air ça se mérite...
Bof !

Écrit par : frère grouink | mercredi, 10 juin 2009 11:59

Même les jeunes sont vieux......

Écrit par : frère grouink | mercredi, 10 juin 2009 12:00

J'me casse pour me rouler dans d'autres tas de merde.....
Ciao...

Écrit par : frère grouink | mercredi, 10 juin 2009 12:03

Ecrit par : cui cui fit l'oiseau | mercredi, 10 juin 2009 11:37

CQFD, c'est bien la preuve que c'est à gauche que l'extrèmisme est le plus dangereux, tout de suite on évoque les nazis, Doriot, Déat, tout ça... Alors qu'à droite, finalement le FN ne fait pas peur à grand monde. Même Jospin a reconnu que ce parti, aujourd'hui moribond, ne représentait pas un risque fasciste...

Sinon, merci d'éviter de m'appeler "Joyeux". Ce pseudo évoque de longs mois de brimades et de moqueries.

Écrit par : Sly | mercredi, 10 juin 2009 12:08

L'enterrement du Parti Socialiste

http://www.dailymotion.com/video/x9jkvg_lenterrement-du-parti-socialiste_fun

Écrit par : O. J. Nec-Roll | mercredi, 10 juin 2009 12:28

Sinon, merci d'éviter de m'appeler "Joyeux". Ce pseudo évoque de longs mois de brimades et de moqueries.

Ecrit par : Sly | mercredi, 10 juin 2009 12:08

D'accord Simplet.

Écrit par : blanche-neige | mercredi, 10 juin 2009 12:32

et le problème c'est que des vieux y'en aura de plus en plus
ne reste plus qu'a espérer une bonne grosse canicule
Ecrit par : tgb | mercredi, 10 juin 2009 11:20

Personne ne réagit à ces propos génocidaires ? Elle est belle la gauche, quand ce n'est pas le goulag qu'on promet aux opposants, c'est la mort dans d'atroce souffrance !

Voilà qui résume parfaitement l'idéologie de gauche, on souhaite la mort de ceux qui osent ne pas partager les idées de gauche.

Et après ils osent se parer des valeurs d'humanisme, de générosité, etc... quelle honte !

Beurk !

(je demande la suppression du commentaire de tgb, en mémoire des milliers de victimes de la canicule de l'été 2003)

Écrit par : Sly | mercredi, 10 juin 2009 12:46

Le président de l'Assemblée nationale Bernard Accoyer (UMP) a annoncé aujourd'hui que le film écologiste de Yann Arthus-Bertrand "Home" serait projeté "mardi prochain" au palais Bourbon. "Le film +Home+ sera présenté mardi prochain à l'Assemblée pour les députés et un certain nombre de ceux qui veulent le voir et que nous avons invités", a indiqué M. Accoyer sur France 2.

Écrit par : Gros sabots | mercredi, 10 juin 2009 12:47

Ecrit par : tgb | mercredi, 10 juin 2009 11:20

Antisémite, génocidaire anti-vieux, tu as vraiment tout du gauchiste émancipé toi...

Ordure !!!

Écrit par : Sly | mercredi, 10 juin 2009 12:49

merci d'éviter de m'appeler "Antisémite, génocidaire anti-vieux, gauchiste émancipé, ordure !!!". Ce pseudo évoque de longs mois de brimades et de moqueries.

Écrit par : Antisémite, génocidaire anti-vieux, gauchiste émancipé, ordure !!! | mercredi, 10 juin 2009 12:54

Il faudrait une prime pour les vieux qui votent à gauche.Une prime progressive.

Écrit par : Spipiderman | mercredi, 10 juin 2009 12:57

@ frère grouink

La théorie politique mondiale fait partie des dégâts collatéraux subis par les citoyens.

@ Urbain

L'Europe pue et il faut reconnaitre à Badiou d'avoir été le premier à avoir appelé un rat, un rat.

@ cui cui

Tu m'as bien fait rire en relevant le "benoit" national socialisme prôné par Sly Joy :-DD


@ tgb

Je crains que les vieux umpistes soient les seuls à avoir les moyens financiers de prendre soin d'eux en cas de canicule, la preuve il en reste suffisamment chez eux pour aller voter ;-))

@ Zergy

J'en connais plein des vieux "enragés" par l'inertie générale.
------------

Le débat animé sur les arrêts maladie est la suite prévisible aux torches allumées par Lefebvre, un petit coup de manipulation pour laisser entendre la fraude sociale et réglementer en force pour réaliser des économies sur le dos des plus pauvres. Les grands groupes bénéficient de reports interminables pour payer leurs charges et L'Etat ne les paye pas du tout. Rien que ces deux postes budgétaires énormes et les comptes de la sécurité sociale seraient quasi équilibrés.
Les malades "ces assistés" car l'Umpiste est toujours en grande forme ...

Écrit par : Flics de banlieue chaude | mercredi, 10 juin 2009 13:40

Ecrit par : Flics de banlieue chaude | mercredi, 10 juin 2009 13:40

Oups encore oublié de changer mon pseudo

Écrit par : agathe | mercredi, 10 juin 2009 13:41

On ne fait pas assez d'anti-sarkozisme primaire, je trouve !
Ecrit par : cui cui fit l'oiseau | mercredi, 10 juin 2009 11:59
Tout à fait d'accord, cui cui !!!
Pour continuer l'ouverture, tu crois qu'il va faire appel à Julien Dray? Côté Rollex, ils ont des affinités, je trouve.

Écrit par : etrun | mercredi, 10 juin 2009 14:57

Ecrit par : Sly | mercredi, 10 juin 2009 12:46

Et ça va toi...travailler plus qui disait

Écrit par : nef imprimeur de deuil | mercredi, 10 juin 2009 15:40

merci de m'appeler "Joyeux". Ce pseudo évoque de longs et délicieux mois de brimades et de moqueries.

Écrit par : patrice joyeux nostalgique de malbrouck président | mercredi, 10 juin 2009 18:21

Flics de banlieue chaude | mercredi, 10 juin 2009 13:40
J'en connais plein des vieux "enragés" par l'inertie générale.

bien dit

Écrit par : babouchka | mercredi, 10 juin 2009 19:41

RIP Hadopi, Février - Juin 2009
http://www.laquadrature.net/fr/hadopi-le-conseil-constitutionnel-censure-la-riposte-graduee

La question est : Albanel qui avait déclaré que si la loi ne passait pas telle qu'elle la voulait elle démissionnerais le fera-t-elle ?

Écrit par : Zergy | mercredi, 10 juin 2009 20:10

C'est bien pour toutes ces raisons urbain, que l'on peut dire que le régime du nabot n'est pas de droite....

Ecrit par : frère grouink | mercredi, 10 juin 2009 10:50

Toutes ces raisons ne conduisent pas à cette conclusion, mais à celle que la droite, en tant que telle, n'a plus de caractère clivant ou dialectique si tu préfères, dès lors que tous sont de droite, au sens de réactionnaires.
Bouffon sur le mode beauf/nain de jardin, cohn-guignol sur le mode écolopportuniste libéral/libertaire, bèèroux sur le mode jésuite chafouin, marie-ségolène sur le mode maternant cucu la praline, et les autres , ce sont autant de variantes de la bonne vieille réaction , de la droite non-pensante, du "retour aux valeurs", d'un age ancien fantasmé. Seuls les fantasmes ( l'objet du refoulé) divergent.

Écrit par : patrice joyeux nostalgique de malbrouck président | mercredi, 10 juin 2009 20:13

Carmaba, je me suis démasqué !

Écrit par : urbain déguisé en ravi | mercredi, 10 juin 2009 20:14

Caramba , encore raté !

Écrit par : urbain déguisé en ravi | mercredi, 10 juin 2009 20:15

Le PS s'en sort, somme toute, pas mal. Parce que par les temps qui courent, c'était loin loin d'être glamour d'aller déposer un bulletin de vote en faveur de ce parti.

Alors...la presse...ce parti dit à l'agonie...Surement si on a pu prendre des vessies pour des lanternes hier et encore aujourd'hu; porter un regard aveugle sur l'histoire, et avoir aperçu du champagne là où il n'y avait que du champomi.

Pas mort,mais revenu à son étiage et c'est aussi bien comme ça.

Parce que s'il y avait des Kouchner, des Bessons, des Vals...et j'en oublie ( et prèfère m'épargner d'avoir à les citer )...dans ses rangs, il n'y en avait pas moins dans son électorat.

Ceux qui restent ne sont pas fameux mais ce parti, amaigri, redeviens quelque peu plus lisible.

Voyons la suite.

Écrit par : patrice | mercredi, 10 juin 2009 21:43

La suite ?
La disparition pitoyable de cette nullitude , au terme du processus d'effondrement en cours.
Et ensuite, ensuite seulement, quand ce fantoche spectral aura enfin disparu et cessera d'encombrer le terrain, alors en effet une "suite" pourra être formulée.
Plus vite crèvera cette charogne, plus vite on passera à "la suite".

Écrit par : urbain | mercredi, 10 juin 2009 22:12

Le député socialiste de l'Essonne Manuel Valls a jugé mercredi 10 juin qu'à la suite de l'échec des élections européennes "le mot socialiste ne veut plus rien dire".
"Il faut se régénérer. Il faut changer de méthodes. Il faut changer de direction. Il faut changer de génération. Il faut changer de programme. Il faut changer de nom" car "le mot socialiste ne veut plus rien dire", a indiqué Manuel Valls sur i-Télé.

("Belle image de la ville d'Evry… Tu me mets quelques Blancs, quelques Whites, quelques Blancos…" La phrase a été marmonnée, mercredi 10 juin, par Manuel Valls, député-maire socialiste d'Evry (Essonne), alors qu'il était filmé par Direct 8 pour l'émission "Politiquement parlant", parcourant les allées d'une brocante à Evry, et équipé d'un micro-cravate.)

UMP, ça sonnerait bien.

Comme :

Martin Hirsch a demandé aux services du secrétariat général du gouvernement d’établir une liste des « limites juridiques en fonction de l’âge dont la justification n’est pas évidente ».
Et d’y aller de la précision suivante : « Par exemple, il convient de se demander pourquoi il est interdit d'employer des jeunes travailleurs âgés de moins de seize ans aux étalages extérieurs des commerces de détail (...) » ou encore, « (pourquoi) il est interdit d'employer les jeunes travailleurs âgés de moins de dix-huit ans aux travaux d’abattage des animaux dans les abattoirs ».

Écrit par : Jaurès, c'est que dalle | mercredi, 10 juin 2009 23:22

Hirsch, valls ... les asticots dans la charogne .
Enterrez les ,
profond .

Écrit par : urbain | mercredi, 10 juin 2009 23:52

Contente de te "re" lire ici Patrice tout court ;-))

Écrit par : agathe | jeudi, 11 juin 2009 01:58

175 000 emplois perdus en quelques mois ...
"Historique", "sans précédent" ...
Mais ce qui est véritablement "historique" c'est que :
ABSOLUMENT AUCUNE MESURE POLITIQUE , SOCIALE OU ECONOMIQUE n'a été prise ou même "imaginée" pour affronter ce désastre qui par ailleurs se poursuit.
Pire : on continue de promouvoir les dispositifs destructeurs d'emploi et de lien social, d'encourager les mécanismes d'accumulation injuste et inégalitaire, les restrictions à l'expression de toute opinion ou information contradictoire ou simplement raisonnable.
Au delà des péripéties hadopines, du bide européen, de la grippe des cochons, des gesticulations boufonnes et des pitreries en tous genres qui "occupent" la médiacratie, c'est là que tout se passe, pour ne pas dire trépasse.
Et il faut une bonne dose d'aveuglement crétinisé pour ne pas se rendre compte que ce désastre rampant ne sera pas sans conséquences ... terribles.
Et, mon brave frère groiiink, en voilà pour ta soif de protestation véhémente, mais très loin de tes oracles ésotériconnes , et bien plus menaçante hélas.

Écrit par : urbain | jeudi, 11 juin 2009 08:20

Et il faut une bonne dose d'aveuglement crétinisé pour ne pas se rendre compte que ce désastre rampant ne sera pas sans conséquences ... terribles
Ecrit par : urbain | jeudi, 11 juin 2009 08:20

Du genre ????

Écrit par : Sly - inquiet | jeudi, 11 juin 2009 10:19

Ecrit par : Sly - inquiet | jeudi, 11 juin 2009 10:19

CQFD
( bel exemple d'aveuglement crétinisé )

Écrit par : urbain déguisé en ravi | jeudi, 11 juin 2009 10:20

Ecrit par : urbain | jeudi, 11 juin 2009 08:20

+ 1

Écrit par : agathe | jeudi, 11 juin 2009 10:25

@urbain | jeudi, 11 juin 2009 08:20
Quand on dit que Nombril 1er est la cause de la crise ,nous ne sommes pas tellement en tord, en encourageant des pratiques de dérégulations ou autre plus ou moins douteuses comme les prêts hypothécaires (CF son programme de 2007) celui-ci risque fort d'allonger la crise et de désespérer encore plus ceux qui en souffre.
Je paris pour un nouveau G20 dans 6 mois où il ira agiter ses petits bras pour faire du vents (Pour les éoliennes ?)

L'UMP est plébiscitée par tout les français et notre président va sauver le monde en continuant les mêmes conneries que ce qui l'as mené à sa perte.
Tout-va-bien-madame-la-Marquise.

Écrit par : Zergy | jeudi, 11 juin 2009 10:43

Ca fait longtemps que les prophètes de malheur nous promettent la révolution, que le mois de mai "sera chaud", et puis non en fait c'est la "rentrée" qui sera chaude... on attend toujours !

En l'occurrence, les manifestations ont échoué, les réformes sont presque toutes passées, et les Français ont de nouveau fait de l'UMP le premier parti de France...tandis que le succès de Dany consacre le grand retour du libéralisme à gauche.

Les révolutionnaires types Besancenot rassemblent autant que... Villiers !

Concernant les gens qui perdent leur emploi, et bien ils toucheront des allocations chomages, pas de drame, c'est la vie.

Écrit par : Sly - rassuré | jeudi, 11 juin 2009 10:45

Ecrit par : Zergy | jeudi, 11 juin 2009 10:43

Les principaux responsables de la crise sont les pauvres (bien souvent issus des "minorités") qui ont menti sur leurs revenus pour se voir accorder des crédits immobiliers. Comme il y a une justice dans ce monde, ils sont aussi les principales victimes de la crise. :-DDD

Écrit par : Sly | jeudi, 11 juin 2009 10:50

Tu n'es, certes, pas obligée de croire en la valeur "travail", mais force est de constater, que pour espérer réussir dans une entreprise professionnelle, le hasard, et, la fainéantise ont peu leurs places, pour espérer, sans même parler réussir, au moins sans sortir. C'est d'autant plus vrai, en ces temps de crise!
L'investissement à l'école, dans ses études, puis, dans son domaine professionnel sont, jusqu'à preuve du contraire, les plus surs moyens de réussir, sauf si tu as une recette tout autre, il faut surtout ne pas la garder pour toi, cela serait dommage...
Alors à travers ce precept "travailler plus pour gagner plus", il fallait comprendre que la notion du mérite, de l'investissement personnel devaient trouver récompenses.
D'ailleurs, jusqu'à preuve du contraire, on dit rarement à ses enfants de travailler moins pour espérer réussir dans la vie! c'est évidemment frappé de bon sens!

Mais comme certains ont du mal à lire entre les lignes, s'ils se contentaient de lire, dans un premier temps de lire les lignes, et essayer de les comprendre, ça serait déjà fabuleux!

S'agissant de la pénibilité du travail, il existe, certes, encore quelques travaux difficiles physiquement, mais à part ton mécanisme de pensées ( allez, je suis sympa, je les mets au pluriel ), qui est resté à l'aube du 20 ème siècle, nous sommes bien loin, "des temps modernes" dépeintes avec talent par Chaplin, de la machine à vapeur, des travaux de mines, ou du travail à la chaine... Tu te trompes de combat, et, battons nous plutôt contre le travail et l'exploitation des enfants, par exemple, dans des pays moins développés, ou les droits de l'homme, ne sont pas prioritaires...

Alors oui, il y a surement une France qui profite du système social, le déficit abyssal des dépenses maladies, révélé aujourd'hui encore, nous montre bien que nous marchons sur la tête depuis l'après guerre...Que de moins en moins d'actifs paient pour de plus en plus d'inactifs et d'abus, ce qui est vrai pour les retraites, l'est aussi pour les dépenses maladies....Il faudra bien s'y attaquer, un jour, avec courage avant que cette bulle déficitaire n'explose un jour, et, essayer de sauver notre système social!

Enfin, concernant, ces électeurs du Front national, qui ont rejoint avec succès un parti démocratique, tel que l'UMP, et, qui n'a évidemment rien à prouver en la matière, on ne peut que s'en réjouir que d'avoir éliminé ou presque Le Pen de la carte électorale. Ceci dit, je comprends, que cela gène l'électeur de gauche, puisqu'il s'agissait durant l'ère Mitterrand du meilleur gage pour conquerir et rester au pouvoir!

Écrit par : JH | jeudi, 11 juin 2009 11:08

Eh bien, JH, en voici des arguments béton ... Il est vrai que nous ne sommes plus au temps de Chaplin ;-)) Je te propose une visite touristique d'usines comme celles d'Arcelor-Mittal ou de passer un peu plus de temps à regarder un immeuble se construire ...

Tous ces employés et ouvriers n'ont que ce qu'ils méritent, ils ont mal travaillé à l'école, n'est-ce pas ?

C'est bien ce que je disais dans mon billet, la pensée de l'umpiste s'arrête au pas de sa porte. Merci d'illustrer brillamment mon étude quant à l'électeur Umpiste. A quoi ça tient :((

Écrit par : agathe | jeudi, 11 juin 2009 11:20

Ecrit par : JH | jeudi, 11 juin 2009 11:08

+1

Laisse tomber JH, tes arguments et ton bon sens ne les convaincront pas. On a affaire ici à des rouges-bruns, mi cocos mi fachos, gavés de marxisme et d'antisémitisme. Très confus, aveuglés par leur colère.

La plupart des intervenants ici sont des personnes agées (55 ans et plus) qui n'abandonneront pas leurs chimères idéologiques, car sans elles c'est la folie voire la mort qui les attend. Phénomène assez classique pour qui s'interesse aux dérives sectaires.

Je m'occupe d'eux, camarade.

Écrit par : Sly | jeudi, 11 juin 2009 11:34

Oh les vilains futurs assistés !

http://www.20minutes.fr/article/331915/France-Un-millier-de-salaries-manifestent-devant-le-siege-de-Goodyear.php

Écrit par : agathe | jeudi, 11 juin 2009 12:10

Il n'y a qu'un pas :

http://www.politis.fr/rubrique60.html

Écrit par : agathe | jeudi, 11 juin 2009 12:40

Merci à S. Fontenelle pour les rappels, la mémoire Umpiste est aussi vaste que celle de l'écureuil (qui déterre tous les rosiers alors qu'il a caché ses noisettes cinq minutes avant sous l'arbre) :

http://www.politis.fr/article7285.html

Écrit par : agathe | jeudi, 11 juin 2009 12:50

Ecrit par : JH | jeudi, 11 juin 2009 11:08
Ecrit par : Sly | jeudi, 11 juin 2009 11:34

"La platitude qui réside dans la tendance de l'homme à considérer avec mépris tout ce qu'il ne comprend pas, et dont l'étendue s'amplifie à mesure qu'augmentent l'inutilité et la médiocrité des objets, des choses et des faits qui, en cet homme, provoquent l'admiration."

M. Aguéev - Roman avec cocaïne

Écrit par : Hop | jeudi, 11 juin 2009 12:51

Ecrit par : Hop | jeudi, 11 juin 2009 12:51

J'adore :-DD

Écrit par : agathe | jeudi, 11 juin 2009 12:54

Ecrit par : Zergy | jeudi, 11 juin 2009 10:43

Bouffon n'est pàas plus "responsable" de la crise que de quoique ce soit, dans la mesure où ces responsabilités sont collectives et surtout résultent de mécanismes et de processus historiques et économiques qui dépassent (sans mauvaise plaisanterie) largement les individus et singulièrement les histrions insignifiants comme lui.
Simplement bouffon est un des agents et une des manifestations "empiriques" de ces processus , et tout e qu'il représente ( de la sociologie nationale) a joué un rôel très actif dans l'approfondissemnt de la crise, spécialement du fait des mesures de destruction consciencieuse "néo-libérale" qui constituainet son "programme". Il se trouve que son impact néfaste fut limité par le fait que la crise précisément est arrivé trop vite pour qu'il puisse mettre en oeuvre ce "programme" profondément désatreux. Au final il a , comme beaucoup, "tempéré" (au moins provisoirement) ses "ambitions", mais il n'a pas plus responsabilité "personnelle" dans "la crise" que dans le fait que dans une certaine mesure la France ait moins "souffert" ( jusqu'ici) que les pays anglo-saxons qu'il avait pris pour modèle et qu'il se proposait de nous faire "rattraper" ...

Écrit par : urbain déguisé en ravi | jeudi, 11 juin 2009 12:58

Ecrit par : urbain déguisé en ravi | jeudi, 11 juin 2009 12:58

La main invisible de Dieu en quelques sortes.
Quelle analyse puissante on dirait du Lefebvre ou du Bertrand.
Bravo !

Écrit par : frère groink. | jeudi, 11 juin 2009 13:19

l'histoire raconté par Urbain...pff

Écrit par : frère groink. | jeudi, 11 juin 2009 13:20

racontée et colportée; c'est la faute à pas de chance....

Écrit par : frère groink. | jeudi, 11 juin 2009 13:21

@JH

S'agissant des dépenses de la CPAM et notamment en ce qui concerne les arrêts-maladie, pourquoi ne fait-on pas une étude sur le nombre de jours travaillés par des gens malades, et qui devraient être arrêtés ?...

Car ça ne côûte rien ? Que nenni, et la propagation des maladies contagieuses telles que la gastro, la grippe, etc etc et qui font s'enchaîner les arrêts-maladie ?
On a tous ce connard de collègue fier de venir bosser malade en rampant et qui te refile à 15 collègues la merde qui lui pollue l'organisme.

Écrit par : Spipiderman | jeudi, 11 juin 2009 13:24

Ecrit par : urbain déguisé en ravi | jeudi, 11 juin 2009 12:58

Je partage tout à fait. Par contre, tu n'es pas déguisé en Ravi sur ce coup là, c'est bien trop pertinent.

Écrit par : agathe | jeudi, 11 juin 2009 13:28

Ecrit par : JH | jeudi, 11 juin 2009 11:08

"Tu n'es, certes, pas obligée de croire en la valeur "travail", mais force est de constater, que pour espérer réussir dans une entreprise professionnelle, le hasard, et, la fainéantise ont peu leurs places, pour espérer, sans même parler réussir, au moins sans sortir. C'est d'autant plus vrai, en ces temps de crise!"

le reste est à l'encan , mais ce simple préambule suffit , tant "le style c'est l'homme".

Il est tout à fait symptomatique ( et révélateur) en effet de se fonder sur des oppositions telles que :
"valeur travail" contre "hasard et fainéantise"....
Révélateur d'un candeur et d'une pauvreté de pensée insignes qui ne songent même pas à s'interroger sur la validité, même empirique, de telles oppositions parfaitement gratuites et sans le moindre fondement, s'appliquant en outre à des oppositions de terme qu'on se garde bien de définir , ne serait-ce que pour justifier en quoi ils s'opposent.
Qu'est-ce que "la valeur" et et qu'est-ce que la "valeur travail". Même les économistes les plus "orthodoxes" sont contraints de constater que ce type de "valeur" est impossible à évaluer , et d'ailleurs les bulles spéculatives et les déséquilibres fondamentaux de l'économie de marché trouvent pour une bonne partie leur origine dans cette évaluation impossible ( en dépit des prétentions de l'économie néo-classique à se fonder sur l'idée que cette évaluation est possible, voire "en actes").

Révélateur tout autant d'une niaiserie conformiste sans borne qui consiste voiloir affirmer et croire que ce qui s'oppose à cette "valeur travail" ( et de ce fait permettrait donc de la définir contradictoirement) serait des notions de "hasard" ( de "la vie" pourrait-on conjecturer !) et de "fainénantise".
Dans le monde de poncifs merveilleux de JH , les choses ont le mérite d'être assez simpl(ist)es : les chômeurs sont des fainéants et le débauchage des ouvriers comme les plan sociaux sont le fruit du "hasard" d'une part ( on observera quand même que le plus souvent ce hasard là fais mal les choses) et finalement de la juste punition de la "fainéantise" .

Au monde idéal , l'idéal de "la concurrence libre et non faussée" ( y compris entre les individus, naturellement ) dans lequel JH essaie de "sans sortir" , nul doute que ce hasard et cette fainénantise soient des coupables désignés , et fort commodes, mais je doute que les châtier lui soit, à l'usage, d'un grand secours surtout "en ces temps de crise!" ;

Con-sternant ...

Écrit par : urbain déguisé en ravi | jeudi, 11 juin 2009 13:34

Ecrit par : urbain déguisé en ravi | jeudi, 11 juin 2009 13:34

Oups, comme on dit ( oublié de corriger mon pseudo de circonstance )....

Écrit par : urbain distrait | jeudi, 11 juin 2009 13:36

CRonaldo au Real Madrid pour 93 M€ ! qu'en pensez-vous ???

Écrit par : Slycomano | jeudi, 11 juin 2009 14:18

Une petite poussée de "décomplexion" après cette fantastique victoire de l'Ump (pensez donc, presque 12% de l'électorat). Ca ne mange pas de pain et comme le dit Urbain, ça ne résistera pas aux faits...

Écrit par : Nicks | jeudi, 11 juin 2009 14:19

La main invisible de Dieu en quelques sortes.

Ecrit par : frère groink. | jeudi, 11 juin 2009 13:19

ça n'est pas une analyse mon brave cochon, c'est un simple constat empirique.
Et il est étrange que ce soit toi qui moque "la main invisible de dieu" , là où nos amis umpistes auraient en fait plutôt tendance à fustiger "la main verte de la lutte des classes".
C'est donc ta propre paroisse que tu ridiculises. Tes ouailles risquent de ne pas apprécier...
Quant à moi je me contente d'évoquer (et revendiquer) les processus historiques, constants et absolument manifestes, que chacun peut facilement constater.

L'histoire, les faits mon brave groiiink, les simples faits, têtus, suffisent ... et nulle eschatologie n'est utile , a fortiori nécessaire, pour les expliquer, et la simple et humaine raison permet de les comprendre aussi naturellement et spontanément que les mots viennent pour le dire, à ce tout qui se conçoit convenablement.

Écrit par : urbain distrait | jeudi, 11 juin 2009 14:43

comme à tout ce qui se conçoit convenablement.

Écrit par : urbain distrait | jeudi, 11 juin 2009 14:47

très bon billet :)

Écrit par : pari sportif | jeudi, 11 juin 2009 17:01

Ecrit par : JH | jeudi, 11 juin 2009 11:08

La faute à pas de chance ? Voire : la main invisible ?

Assurément, un futur assisté ! Pfff... qu'est-ce qui sont pas prêts à faire pour profiter de la société, ces paresseux !

Clic §

Écrit par : bras - cassé ? | jeudi, 11 juin 2009 17:36

S'agissant de la pénibilité du travail,
Ecrit par : JH | jeudi, 11 juin 2009 11:08

Son employé sans-papiers perd un bras : il le jette
Ecrit par : bras - cassé ? | jeudi, 11 juin 2009 17:36

Bien répondu

Écrit par : Bandir manchot | jeudi, 11 juin 2009 19:58

Car ça ne côûte rien ? Que nenni, et la propagation des maladies contagieuses telles que la gastro, la grippe, etc etc et qui font s'enchaîner les arrêts-maladie ?
Ecrit par : Spipiderman | jeudi, 11 juin 2009 13:24

Bonjour,
C'est pour cette raison que les japonais portent des masques pour protéger leur collègues de leurs microbes/virus. Pour cette raison, le Japon est l'un des pays avec le plus faible taux de congé maladie et l'espérance de vie est la plus importante de tous les pays industrialisés.

A méditer.

Écrit par : Sly | jeudi, 11 juin 2009 20:49

test

Écrit par : Sly | jeudi, 11 juin 2009 20:50

Ecrit par : Sly | jeudi, 11 juin 2009 20:50

Papa Tango Charly

Écrit par : Sly | jeudi, 11 juin 2009 20:55

Ecrit par : Sly | jeudi, 11 juin 2009 20:49

Exact mais c'est surtout pour les rhumes et infections mineures, impossible de bosser avec 39 de fièvre ou avec une gastro.

Écrit par : Sly | jeudi, 11 juin 2009 20:57

Ecrit par : Sly | jeudi, 11 juin 2009 20:57

Merci pour cette précision.

Écrit par : Sly | jeudi, 11 juin 2009 20:58

Ecrit par : Sly | jeudi, 11 juin 2009 20:58

De rien. C'est rare de trouver des gens avec qui engager des dialogues constructifs sur ce blog. Bonne soirée à tous.

Écrit par : Sly | jeudi, 11 juin 2009 21:00

@Sly

http://fr.wikipedia.org/wiki/Kar%C5%8Dshi

Écrit par : Spipiderman | jeudi, 11 juin 2009 21:30

Ecrit par : Spipiderman | jeudi, 11 juin 2009 21:30

Au stade de raréfaction et engourdissement neuronal qu'il a atteint il ne figure plus dans la population à risque.

Écrit par : urbain | jeudi, 11 juin 2009 21:53

Ecrit par : Spipiderman | jeudi, 11 juin 2009 21:30

157 cas par an ça représente 0,00023% d'une population active de 68 millions, ça m'a pas l'air bien dramatique ton karoshi. En France aussi des gens font des arrêts cardiaques sur leur lieu de travail, on n'a pas trouvé utile de nommer le phénomène, si tant est que c'en est un...

Enfin c'est surtout un signe de responsabilité et de respect le port du masque là bas.

Écrit par : Sly | jeudi, 11 juin 2009 22:04

CQFD.
Il, est gravement atteint, mais le surmenage ne le menace guère... plutôt un alzheimer précoce .

Écrit par : urbain | jeudi, 11 juin 2009 22:11

Ecrit par : Spipiderman | jeudi, 11 juin 2009 21:30

http://www.karoshigame.com/

Écrit par : adrien (de rien) | vendredi, 12 juin 2009 09:35

Après que quelques 4,5 millions d'électeurs (11% des inscrits environ) aient plébiscité l'action du gouvernement, le conseil constitutionnel célèbre la pertinence et la modernité de Hadopi...

http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/les-decisions/2009/decisions-par-date/2009/2009-580-dc/decision-n-2009-580-dc-du-10-juin-2009.42666.html

Écrit par : Don't call me Joyeux | vendredi, 12 juin 2009 12:30

Ecrit par : Don't call me Joyeux | vendredi, 12 juin 2009 12:30

That's all folks ;-))

Écrit par : agathe | vendredi, 12 juin 2009 12:33

Il est interessant, voir amusant, d'observer avec quelle manipulation consternante, une mauvaise foi évidente, certains font le décompte éléctoral, alors que la gauche, hors écolo, a pris une nouvelle branlée lors des Européénnes!

Je rappelle aux quelques amnésiques, que le résultat des élections européennes est conforme aux précédents, avec un fort taux d'abstentions et une écologie forte, représentée, de plus, par un leader qui a le mérite de connaître le sujet européen, et, d'avoir un certain charisme...Le seul changement, est dans la très bonne tenue concernant le résulat de la majorité Présidentielle.

Bien à vous.

Écrit par : JH | samedi, 13 juin 2009 09:39

Il est intéressant, voir amusant, d'observer avec quelle manipulation consternante, une mauvaise foi évidente, certains font le témoignage pathétique de leur compulsion de régression au stade anal.
On a parlé, à juste titre, de caprices de gamins, on devrait ajouter de futur névrosé, déjà plongé dans le syndrome de l'homme au rats.

Écrit par : JtrasH | samedi, 13 juin 2009 11:23

Quel joli programme JtrasH, et surtout quelle vide de pensées...
Et bien, une chose est sure, c'est qu'avec des gens comme toi, la droite à de l'avenir dans ce pays....

Allez, au revoir...

Écrit par : JH | samedi, 13 juin 2009 11:34

Merci du compliment, bien qu'il relève, en la circonstance, d'une autocongratulation de ta part et à ton profit .
( réfléchis bien ... tu y arriveras, peut-être ).

Écrit par : JtrasH | samedi, 13 juin 2009 12:15

Comme dirait le frère porcin "il est bien ce JH" ... et ça nous change de "joyeux" , à qui il aurait tendance de ravir le titre de "simplet" ( que ce dernier revendique pourtant avec constance et assiduité ).

Hélas il en faudrait davantage pour vraiment nous divertir ...

Écrit par : urbain | samedi, 13 juin 2009 12:42

Et bien, on est en plein échanges d'idées, à ce que je vois...
Très constructif tout cela...

Bien à vous!

Écrit par : JH | samedi, 13 juin 2009 13:25

Difficile, ici, d'échanger quoique ce soit avec des déficients symboliques qui associent des clichés comme "un certain charisme" à des gnomes histrionnants identifiés sous des termes aussi connotés que "leader" ...
L'idée, quelle qu'elle soit, n'a pas sa place ici.
Il faudrait que ces sentences, fussent-elles ineptes (comme ici), ne soient pas la simple et maladroite répétition de la logomachie journalistique la plus calcifiée de poncifs et vide de sens, pour qu'à défaut d'idée il y ait au moins une "opine-ion".

Écrit par : urbain | samedi, 13 juin 2009 16:11

C'est grâce à ce public (les Joyeux, JH, et consorts - comme les chiens-chiens à leur mémères) que la droite, parce "quelle vide de pensées", "à de l'avenir dans ce pays" :-DDD

Écrit par : Maître Aplas | samedi, 13 juin 2009 17:42

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu