Avertir le modérateur

« Ces charlots qui nous gouvernent… Humour et dérision. | Page d'accueil | Pirates, émigrants ou victimes ? »

lundi, 01 juin 2009

Borgne to be wild

ph99i153_m.jpg

 

En flânant dans les rues, avec une attention modérée, on peut voir, affichée ici ou là, la « une » du magazine « Valeurs Actuelles » qui exige avec force : « Arrêtez d’emmerder les français ! »

Ca ne nous émeut pas plus que cela et n’ébranle aucunement la position du penseur moyen qui s’abstient et d’acheter et de lire cette feuille de chou. En parler est déjà une faiblesse de l’entendement…

On peut tout de même discerner, sur cette une, la nature des emmerdements qu’il faudrait cesser d’infliger aux français et ce pourtour rassure celui qui feindrait d’être titillé : nous sommes bien chez « Valeurs actuelles. »

Le promeneur, de retour en son antre, clique gratuitement et découvre enfin, un peu émoustillé, le contenu et l’argumentaire de ce numéro qui n’ira pas par 4 chemins pour briser les tabous et dira les vérités qui ne manqueront pas de déranger :

http://www.valeursactuelles.com/public/valeurs-actuelles/html/fr/articles.php?article_id=4762

Voilà, nous y sommes. Pinard, bagnoles, clopes, Camembert…

On pourra noter l’astuce qu’il y a à s’emparer d’une phrase de Pompidou, qui n’a d’autres fonctions que de légitimer la trivialité toute valeursactuellienne du propos : les non français peuvent continuer d’être emmerdés (ce sont d’ailleurs eux, parfois, qui emmerdent l’honnête français) et la nature de ces emmerdements, c’est juste de venir entraver la bonne franchouillardise, les bonnes valeurs françaises, les bonnes traditions françaises…

L’instance ou les instances responsables de ce péril de la franchouillardise ne sont curieusement pas cités, juste en creux, hormis « L’Europe de Bruxelles ». Air connu.

Les emmerdements, c’est juste cela, le zèle de quelques bureaucrates hygiénistes qui vient ternir le quotidien des français-fiers-de-l'être, les infantiliser, les défaire de ces grands sujets qui mêlent liberté individuelle du chocolat, responsabilité au lait cru, Histoire multi-séculaire de la clope, identité de l’automobiliste émancipé,  insoumission au  diktat des « 5 fruits et légumes » etc.

Le pinard français fait consensus, c’est notre tradition, la beaufitude nationale n’en démord pas ; il a même la vertu civilisationnelle de faire entrer le musulman dans la modernité (à condition qu’il mange aussi du porc et accepte de se soumettre à un néo-colonialisme de bon aloi) :

http://www.liberation.fr/monde/0101569910-une-envie-d-albanie

Ha, qu’il est doux et rassurant d’être un franchouillard conscient, de circonscrire le champ des libertés individuelles à son estomac, à son accélérateur et à ses crottes de chien.

Evidemment, ce discours ne fait que flatter la panse nationale d’un public en quête de sens en dé-corrélant cet arsenal « qui emmerde » d’une politique générale, autrement plus coercitive, dissuasive.

Le « totalitarisme soft », ce n’est pas l’anti-terrorisme, la dérive sécuritaire, la surveillance, la délation, la surenchère policière, le populisme ; ça, c'est notre protection. Le « totalitarisme soft », c’est le chocolat sans cacao. Le chocolat sans cacao, c’est la barbarie, ça gâche notre petit plaisir dans notre sphère privée, alors que « l’anti-terrorisme comme technique de gouvernement », hein…

http://www.liberation.fr/societe/0101570130-pour-en-finir-avec-les-derives-autoritaires

Après tout, celui qui est pris dans ces rets-là n’est forcément pas étranger à une activité anti-française (d’autant qu’il est possiblement fumeur de cannabis – bien loin de notre culture - non automobiliste et peut-être même amateur de livres). Celui qui parle peut avoir lu et peut finalement avoir commis :

http://sites.radiofrance.fr/franceinter/chro/edito/index.php?id=79976

Alors que l’honnête citoyen français, émancipé de toute attraction terrestre, libre dans sa tête, subissant la coercition d’un ennemi invisible et crispé, vaguement éméché et pressant l’accélérateur avec gourmandise car il est « né pour être libre » n’est rien d’autre que le garant de l’esprit français.

Il ne faudrait pas que des liens entre tous ces éléments se tendent, il ne faudrait tout de même pas que l’idée que tout cela n’est pas si éloigné progresse, qu’une logique commune est à l’œuvre.

Mais notre gaulois se complait dans sa position intenable, son argumentaire bancal, qu’il jurerait stable car cela lui procure un sentiment d’insoumission dans son univers conformiste et, en vérité, de soumission.

Et le ciel, plus haut, il ne faut pas y toucher…


f

 


 

 

Commentaires

Donc la France n'existe plus ?
Ouf, je me sens déjà un citoyen du monde.....
gai comme un pinson, saoul comme un bourricot, camé comme Janis, et amoureux de la planète et de la paix.....
...
Je suis néomarxiste, tu sais le vieux karl, qui attend toujours, vieille partition, d'être joué sans être trahi....

smurf grouiiik les kons..

Écrit par : frère groink. | lundi, 01 juin 2009 09:31

le vieux karl, qui attend toujours, vieille partition, d'être joué sans être trahi....

Ecrit par : frère groink. | lundi, 01 juin 2009 09:31

C'est la pentecôte !
(frère klingon a été visté par l'esprit saint)

Écrit par : urbain | lundi, 01 juin 2009 09:37

visité ,pardon ( c'est l'émotion)

Écrit par : urbain | lundi, 01 juin 2009 09:39

Ca pue l'anti-France ce texte.

Écrit par : Sly | lundi, 01 juin 2009 09:51

Respect et renouvèlement de ma gratitude à f et adiren pour m'avoir fait découvrir staff benda bilili .
Nul doute que j'irais au concert parisien, à la poursuite de "la vision positive" de la vie que nous voulons vivre, et dont ces types ont manifestement eu la conscience spontanée, tandis qu'autour se répand le "crash" de "l'occident".
Donc, n'en déplaise à Karl, on peut en déduire que le "lumpen prolétariat" est bien encore (et peut être plus que jamais) le prolétariat.
Celui dont la dictature te menace, ravi .

Écrit par : urbain | lundi, 01 juin 2009 10:22

"Mais notre gaulois se complait dans sa position intenable, son argumentaire bancal, qu’il jurerait stable car cela lui procure un sentiment d’insoumission dans son univers conformiste et, en vérité, de soumission."

De soumission à quoi, je vous prie votre altesse ?

Écrit par : Malko | lundi, 01 juin 2009 10:31

Scandaleuse info :

Grippe A/H1N1 - Il imite le cri du cochon, son patron le licencie

Crédit Photo : Watt
Capture d'écran de la vidéo diffusée sur le Net


Il imite le cri du cochon, son patron le licencie
Le reporter vedette d'une télé tchèque a diffusé sur son blog une vidéo le montrant "grouiner" en référence à la grippe A /H1N1, aussi appelé grippe porcine.
Son chef a estimé que cette plaisanterie représentait une "grave violation des normes internes" de la chaîne et a donc "opté pour une solution énergique".
F.B - le 05/05/2009 - 14h33

Écrit par : frère groink. | lundi, 01 juin 2009 12:10

Ecrit par : frère groink. | lundi, 01 juin 2009 12:10

Un risque que tu ne cours pas ici.
Salue donc la largeur d'esprit dont témoignent les "normes internes" de ce blog, et la grande mansuétude dont tu es un des principaux bénéficiaires (avec ton pathétique rejeton fascisto-sioniste) .

Écrit par : urbain | lundi, 01 juin 2009 12:30

A la grâce de dieu mon cher Urbain, que longtemps je puisse déverser mes prophéties avinées en direction du peuple sans Histoire et sans avenir....
Car il émane de ce lieu comme le gloussemnt d'une pie qui a le ventre plein et parfois le couinement d'un cochon que le vétérinaire vaccine.
Vétérinaire qui a prévu de tous vous vacciner à la rentrée, de gré ou de force, j'entends déjà d'ici vos couinements de plaisir....
Grouiiik

Écrit par : frère groink. | lundi, 01 juin 2009 12:58

Que les esclaves se prenent pour les maîtres et les médiocres pour des Dieux, c'est aussi un signe de la fin des temps !

Écrit par : frère groink. | lundi, 01 juin 2009 13:00

Que l'on fasse du bruit là ou le silence s'impose et silence là ou les cris s'imposent, c'est aussi le symptone de la mort de l'âme.....

Écrit par : frère groink. | lundi, 01 juin 2009 13:01

Je salue bien bas l'écrit de cet excellent billet. Les moyens coercitifs s'appliquent au nom de la suprême dignité, la défense des intérêts du bon citoyen français.
Les élections approchent, la bonne politique épousant les valeurs françaises se devaient d'être ré expliquées, tout ça tombe à point nommé.

Écrit par : agathe | lundi, 01 juin 2009 13:02

Que Dieu nous garde....

Écrit par : frère groink. | lundi, 01 juin 2009 13:02

L'est où ma réponse ?

Écrit par : Malko | lundi, 01 juin 2009 13:06

Ecrit par : Malko | lundi, 01 juin 2009 10:31

Au K pitale ?

Écrit par : frère groink. | lundi, 01 juin 2009 13:07

Car la blouse blanche et la ouate alcoolisée en font triper plus d'un ici, qui pour se sortir du vide se jette dans les bras de la science....

Triper les âmes perdues qui se shootent aux antidépresseurs.

Putain de sorciers coûteux, les empoisonneurs que l'on ignore, les gloussements étant pris pour de la révolte et les grognements d'inconfort pour la révolutions.

Le parasitisme de ce billet ne fait que confirmer mon sentiment...

Écrit par : frère groink. | lundi, 01 juin 2009 13:17

Alors les kilobites de réponse gloussantes qui se deversent sur cette fosse numérique ne changeront rien à la puanteur de l'air que je respire dans cette porcherie...
Rien, car c'est du fumier que l'on fait cet objet et le fumier sans transcendance reste fumier.

Écrit par : frère groink. | lundi, 01 juin 2009 13:20

Aucune alchimie dans le constat.....
Constatons le, humains devenez humains !
Grouik !

Écrit par : frère groink. | lundi, 01 juin 2009 13:22

Fin de la transe !

Écrit par : frère groink. | lundi, 01 juin 2009 13:24

Le lien sur l'Albanie - sur les bons musulmans "affranchis" qui l'occupent - vaut son pesant de puanteur.

Écrit par : agathe | lundi, 01 juin 2009 13:26

Que l'on fasse du bruit là ou le silence s'impose et silence là ou les cris s'imposent, c'est aussi le symptome de la mort de l'âme.....

Écrit par : frère groink. | lundi, 01 juin 2009 13:56

Ecrit par : agathe | lundi, 01 juin 2009 13:26

Donne donc ce lien...

Écrit par : frère groink. | lundi, 01 juin 2009 13:59

Pendant ce temps là au "Kosovo", les musulmans font dans l'épuration ethnique, en s'en prenant à tout ce qui n'est pas albanais et musulman. Comme partout où ils sont majoritaires...

Mais bon, mieux vaut effectivement s'indigner sur un pauvre article sombrant dans le néo-colonialisme absolu en évoquant des musulmans qui "mangent du porc"...

Écrit par : Sly | lundi, 01 juin 2009 14:05

Ecrit par : frère groink. | lundi, 01 juin 2009 13:59

Dans l'état où t'ont mis tes bons produits klingons, je crains qu'il n'y ait plus aucun lien qui vaille.

Je te recommande d'abord une bonne sieste (et une douche froide).

Écrit par : urbain | lundi, 01 juin 2009 14:09

Ecrit par : frère groink. | lundi, 01 juin 2009 13:59

http://www.liberation.fr/monde/0101569910-une-envie-d-albanie

Pris dans le texte ...

Écrit par : agathe | lundi, 01 juin 2009 14:40

Ecrit par : agathe | lundi, 01 juin 2009 14:40

Pour ceux qui connaissent un peu le contexte il y a des passages particulièrement savoureux, comme : "Sali Berisha est confiant pour les prochaines élections. Cet ancien professeur de cardiologie réputé pour son honnêteté est aussi un humaniste." (!!!)

Bon, c'est pas du béchamelle, mais presque , c'est juste un peu plus sérieux , en apparence du moins ( Francis Mer n'a pas encore le style post-tintinesque chatoyant de notre Danube de la nouvelle philosophie).
J'ai un pastiche de guide touristique sur une improbable pays blakanico-slave : "la Moldavie" . Le magnifique témoignage livré par cet éminent organe de propagnade qu'est devenu l'aberration, m'y fait irrésistiblement penser , sauf que c'est pas un pastiche ...

Écrit par : urbain | lundi, 01 juin 2009 15:09

Pardon, c'est "la Molvanie" ...
( La Moldavie est un sujet sérieux dont seul béchamelle pourra rendre compte correctement)

Écrit par : urbain | lundi, 01 juin 2009 16:07

Ecrit par : urbain | lundi, 01 juin 2009 15:09

De l'instillation dans le creux du cerveau. Il faut que ça rentre de toutes parts. L'air sérieux à la lecture est requis ;-))

Tu m'avais montré ce pastiche à la librairie. On pourrait croire l'inverse en la matière (le pastiche pastiche bien)

Écrit par : agathe | lundi, 01 juin 2009 17:51

Le gros côlon est irrité :


http://www.lemonde.fr/proche-orient/portfolio/2009/06/01/des-colons-s-en-prennent-violemment-a-des-palestiniens-pres-de-naplouse_1200950_3218.html

Écrit par : agathe | lundi, 01 juin 2009 18:05

A quoi ça tient ?

Source Nouvel Obs : Disparition de l'Airbus Air France

14h30 - Paris : Le titre de la BNP Paribas est en baisse à la Bourse de Paris, à la suite de rumeurs, démenties peu après par une porte-parole de la banque, évoquant la présence de dirigeant dans l'avion d'Air France disparu au-dessus de l'Atlantique.

Écrit par : agathe | lundi, 01 juin 2009 18:09

Je suis un abruti

Écrit par : Sly | lundi, 01 juin 2009 18:40

Ecrit par : Sly | lundi, 01 juin 2009 18:40

Quel effet ça fait ?

Écrit par : urbain | lundi, 01 juin 2009 23:09

On s'y fait très bien....

Écrit par : slaille ! | lundi, 01 juin 2009 23:13

http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/david-contre-goliath-55806

Cet article trouvé sur Avox pointe ce que nous pouvons, habitants de la région parisienne, constater lorsque nous allons, par exemple, au marché de notre commune : seuls les militants du Front de Gauche font campagne.

"Depuis plusieurs semaines à Evry, ou ailleurs les militants du Front de Gauche sont bien seuls sur le terrain à mener campagne (pour dire la vérité j’ai bien vu aussi une pauvre militante du MODEM bien isolée diffuser aussi son tract sur le marché des Loges à Evry)."

"Et pourtant c’est un mélange d’amertume et d’écoeurement, partagé par de nombreux autres militants que de constater les faibles moyens dont nous disposons pour diffuser nos idées, en comparaison à d’autres qui bénéficient d’un défilé permanent à la télé par exemple."

"2 minutes sur TF1 à 13 h, et ce sont 5 millions de téléspectateurs qui regardent, 3 minutes de diffusion sur Dailymotion, et c’est 2000 internautes. C’est bien David contre Goliath."

Qui détient le pouvoir sur les médias peut à la fois tricher tranquillement (tandis que ses adversaires sont soumis à une surveillance sévère), et diffuser sa propagande à sa guise et à grande échelle.
Un petit rappel suivi d'un exemple concret :

" Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF a eu parfaitement raison de demander à la commission nationale des comptes de campagne que les frais engagés pour le meeting de Nimes du 06 mai, de M. Sarkozy organisé par le Préfet avec les deniers publics, en présence de tous les candidats UMP du Grand Sud Ouest à l’élection Européenne, et bien sûr repris par TF1, France 2, France Inter, M6… soient comptabilisés dans les frais de campagne et que les propos diffusés dans les médias publics soient décomptés du temps de parole imparti à l’UMP."

"mon camarade Bruno Piriou, conseiller général PCF de la ville voisine Corbeil, s’est vu reproché d’avoir utilisé pendant la campagne municipale contre Serge Dassault une salle sans la preuve d’une facture de location, et que pour cela il risque d’être invalidé."

Écrit par : David contre Goliath (Témoignage personnel sur une drôle de campagne) | mardi, 02 juin 2009 03:40

Merci pour ces rappels, M. Pagne...

Écrit par : Votre sénateur de l'Essonne | mardi, 02 juin 2009 04:20

Ce somptueux papier de Godet & Mer semble avoir également éclairé la sombre et triste conscience de S. Fontenelle :

www.politis.fr/article7208.html

(Où l'on retrouve "Valeurs Actuelles"...)

....

Jeu

Francis Mer + Francis Mer + Francis Mer + Francis Mer = ?

Écrit par : Harry Tmétik | mardi, 02 juin 2009 04:55

Francis Mer + Francis Mer + Francis Mer + Francis Mer = ?
Ecrit par : Harry Tmétik | mardi, 02 juin 2009 04:55

http://bruxelles.blogs.liberation.fr/about.html

Qu'est-ce qu'on gagne ?

Écrit par : Bulletin-réponse au jeu du 2 juin 2009 | mardi, 02 juin 2009 05:20

"Qu'est-ce qu'on gagne ?"

Une partie de Uno avec votre serviteur (anti-France) ou Sly (néo-maurrassien) ; au choix...

Écrit par : Lot-lot Ferrari | mardi, 02 juin 2009 06:25

Ecrit par : David contre Goliath (Témoignage personnel sur une drôle de campagne) | mardi, 02 juin 2009 03:40

Elections , piège à cons.

Écrit par : urbain | mardi, 02 juin 2009 09:00

Tous en Molvanie cet été ?

Écrit par : urbain | mardi, 02 juin 2009 09:04

"Pinard, bagnoles, clopes, Camembert"
et une forte odeur d'eau de Cologne
c'est ce qu'on remarque en premier chez ces Français là.. proprets-et-fiers-de-l'être

Écrit par : le meuble du coin | mardi, 02 juin 2009 09:05

Ecrit par : le meuble du coin | mardi, 02 juin 2009 09:05

Pinard et camembert doivent être exclus de ta liste, ils ne qualifient pas la beaufitude franchouillarde mais , bien au contraire, convenablement choisis et associés (et "avec modération"), constituent une de ces découvertes du goût ( et l'occurrence un effet prodigieux sur les papilles gustatives) dont notre beau terroir peut justement s'enorgueillir.

Écrit par : urbain | mardi, 02 juin 2009 09:25

la bonne liste des "attributs" c'est donc : bagnole (4X4 idéalement) , oreillettes (de "multimédia" quelconque), etc. ( eau de toilette, clopes et compagnie ).
On peut désormais ajouter "Libération sous le bras".

Écrit par : urbain | mardi, 02 juin 2009 09:32

Ecrit par : urbain | mardi, 02 juin 2009 09:25

la désignation du pinard et du camembert n'est évidemment pas à prendre comme parure a priori du neuneu franchouillard ; ce n'est pas vraiment le sujet. Il est plutôt question de ce que fait le neuneu de ces objets, qu'il place comme sommet dans son rapport au monde et à la mondialisation, pratiquement comme acte de résistance. Ca pourrait avoir comme manifestation récente et spectaculaire, Lagarde, garante de l'alignement, du formatage et du transcendantal que l'on sait, se parant d'un béret chez Jon Stewart...

Écrit par : f moulé à la louche | mardi, 02 juin 2009 09:49

Valeurs Actuelles, un des rares titres de la presse française pas totalement infiltrés par la bobocratie germanopratine (de gauche). J'ai beaucoup de respect pour le parcours de son redac-chef, M. D'Orcival. C'est en tout cas un excellent hebdo, souvent en phase avec ce qu'attend le pays réel.

Écrit par : Sly | mardi, 02 juin 2009 09:56

C'est un fromage petainiste le camembert ?

Écrit par : Sly - inquiet | mardi, 02 juin 2009 09:59

Ecrit par : urbain | mardi, 02 juin 2009 09:25
accordé ;-)
sauf pour les oreillettes.. elles elles sont là comme pied-de-nez
et je maintiens eau de "Cologne" (pour les nostalgiques)

Écrit par : le meuble du coin | mardi, 02 juin 2009 10:02

Ecrit par : f moulé à la louche | mardi, 02 juin 2009 09:49

Je ne suis pas très assuré que le neuneu franchouillard "d'aujourd'hui" corresponde encore à ce cliché , sinon aux yeux des journalistes anglo-saxons.
Il est bien plus narkozyste et mondialisé que ces oripeaux anciens (vieilleries dignes du moyen age et de ses "rois fainénants"), il assume la "rupture" : les rayban, la grosse montre et les taupemodelles défraichies .
Ce qui se voit, se montre, plutôt que ce qui s'intériorise ( s'absorbe) et le goût que ça a .

Écrit par : urbain | mardi, 02 juin 2009 10:03

Ecrit par : le meuble du coin | mardi, 02 juin 2009 10:02

Les oreillettes, je crois que c'est le pire , par ce que c'est vraiment le signe de la soustraction du monde des vivants, des autres ( en tant qu'autres là, à considérer, à prendre en compte). L'abolition de toute séparation ( donc distinction) entre le"privé" et le "public", soi et l'autre ( désormais rejeté dans une méprisante déconsidération), le solipsisme absolu.

Écrit par : urbain | mardi, 02 juin 2009 10:06

Ecrit par : Sly - inquiet | mardi, 02 juin 2009 09:59

Non le fromage pétainiste c'est toi, version "avancée" (date de péremption largement dépassée).

Écrit par : urbain | mardi, 02 juin 2009 10:11

Ecrit par : urbain | mardi, 02 juin 2009 10:11

Amusant venant d'un antisémite maladif, certainement descendant de collabos...

Écrit par : Sly | mardi, 02 juin 2009 10:20

Je dois y aller, bonne journée.

Écrit par : Sly | mardi, 02 juin 2009 10:24

Ecrit par : urbain | mardi, 02 juin 2009 10:06

arrrghhh!
un discours magistral sarkozyste (ou autre politicard) face à une foule ou chacun porterait des oreillettes.. ça ça aurait de la gueule!
une idée à retenir

imagine des oies qui choisiraient leur entonnoir et leur maïs.. ce ne serait pas révolutionnaire ça?
http://ahaus.free.fr/mw/oie2.jpg

Écrit par : le meuble | mardi, 02 juin 2009 10:40

certainement descendant de collabos...

Ecrit par : Sly | mardi, 02 juin 2009 10:20

Un truc qui n'amuserait pas mon père ( s'il pouvait le lire) , lui qui a traversé l'afrique pour rejoindre De Gaulle à Alger, débarqué en Provence et pourchassé les nazis jusqu'à Berchtesgaden.
Et il était peu bavard là dessus, mais assez vétilleux sur le sujet pour te casser la gueule .
Mais il est certain que la collaboration est sans doute un domaine où ton expertise est bien plus assurée que sur le reste.

Écrit par : urbain | mardi, 02 juin 2009 10:47

face à une foule ou chacun porterait des oreillettes.. ça ça aurait de la gueule!
une idée à retenir
Ecrit par : le meuble | mardi, 02 juin 2009 10:40

http://www.silentarena.com/france/
(merci nef)

Écrit par : ... | mardi, 02 juin 2009 10:50

Ecrit par : le meuble | mardi, 02 juin 2009 10:40

Nul besoin d'imaginer ... c'est ce qui se passe, tout le temps, du guano dans les oreillettes , éructé par bouffon, sur fond de mandoline de carlita.

Écrit par : urbain | mardi, 02 juin 2009 10:51

C'est beau l'amitié. Roselyne Bachelot ne peut rien refuser à ses amis lobbyistes des cliniques privées.
Cas concret en Isère : gaspillage, augmentation des coûts et diminution de l'accès aux soins.

http://www.rue89.com/2009/06/01/en-isere-bachelot-privilegie-une-clinique-a-lhopital-public

Écrit par : M. Isère ! | mardi, 02 juin 2009 12:20

Le ciel justement

http://www.laboiteasorties.com/2009/05/%C2%AB%C2%A0loeil-du-critique%C2%A0%C2%BB-ou-le-faiseur-de-sens-au-musee-dart-moderne-de-la-ville-de-paris/

D'accord, néanmoins ayant fait un petit tour dans ma baie du Mont Saint Michel natale je fus de nouveau hallucinée par les ravages du remembrement et du tout pavillon Bouygues, la franchouillitude non, mais qu'est-ce qui la remplace ?

Écrit par : nef | mardi, 02 juin 2009 13:35

Ecrit par : urbain | mardi, 02 juin 2009 10:06

Tu vois que tu avais compris mon billet !

Écrit par : nef | mardi, 02 juin 2009 14:08

Ecrit par : nef | mardi, 02 juin 2009 14:08

hé hé

Écrit par : ... | mardi, 02 juin 2009 14:15

Ecrit par : f moulé à la louche | mardi, 02 juin 2009 09:49

Béret : FFI, miliciens, Che Gevarra, les paras, François Bayrou...

Écrit par : nef | mardi, 02 juin 2009 14:19

Prenons un exemple hors de nos frontières et de notre temps.

Au Moyen-âge, le système politique qui domine dans les pays musulmans du Maghreb est califal, néanmoins pour se maintenir le califat doit prendre en compte le fonctionnement tribal qui a voir son pouvoir et sa fiscalité concurrencée par les tribus de bédouins. le monde rural trouve également des moyens de résistance pour assurer sa survie matérielle. Par les voix du juriste et du marabout, ce sont leurs particularismes culturels et religieux qu’ils entreprennent de défendre. L’autorité d’un Islam politique et religieux proprement maghrébin se constitue donc en intégrant les résistances de la société qu’il prétend unifier.

Écrit par : nef | mardi, 02 juin 2009 16:41

Ecrit par : nef | mardi, 02 juin 2009 14:08

La preuve que non, au contraire.

Écrit par : urbain | mardi, 02 juin 2009 18:29

Je suis un abruti
Ecrit par : Sly | lundi, 01 juin 2009 18:40

Ah...Enfin un éclair de lucidité!!!!

Écrit par : etrun | mardi, 02 juin 2009 18:37

Ecrit par : ... | mardi, 02 juin 2009 10:50

c'est étrange.. ça me fait penser aux élections européennes

merci nef (et ...) je vais en faire l'illustration d'un billet

Écrit par : le meuble du coin | mardi, 02 juin 2009 18:52

Ecrit par : nef | mardi, 02 juin 2009 16:41

J'opine Urbain (si je puis me permettre).

Là, nous sommes dans la liquidation des particularismes, leur désintégration justement. Et la pathétique résistance qui s'organise le fait dans l'adoration des instances qui laminent. Cette instance, c'est l'ordre, le divin marché, la concurrence libre et non faussée, le transcendantal que l'on sait etc. Une sorte de syndrome de Stockholm.
On parle tant "d'identité nationale" alors que le crédo c'est "regardez ce qui se fait dans les autres pays" ou "nous sommes les seuls à... donc..."
Evidemment, nos amis de "Valeurs Actuelles" (et tant d'autres) avancent l'idée d'un libéralisme incomplet. Parlons d'un libéralisme complet en matière d'immigration, pour voir...
Nous sommes donc dans le registre de l'exception (où l'on retrouve ces thèmes modernes ; justice d'exception, état d'exception...) et non de l'intégration.

....

Flûte, Transparency international s'y met aussi :

www.rue89.com/2009/06/01/transparency-international-passe-au-crible-deux-ans-de-sarkozy

Écrit par : f | mardi, 02 juin 2009 20:14

Donc, la domination s'arroge et la règle (qui se fait exception) et l'exception (déclinaison pathétique de la règle, prise comme opposition à la règle).

S'il faut parler d'exception, alors :

« C’est à partir de ces terrains incertains et sans nom, de ces zones troubles d’indifférence, que devront être pensées, les orientations et les modalités d’une nouvelle politique. » (Giorgio Agamben, Homo Sacer : le pouvoir souverain et la vie nue, Seuil, 1997, p.201)

Écrit par : f | mardi, 02 juin 2009 20:46

Ecrit par : f | mardi, 02 juin 2009 20:14

je ne saurais pas dire précisément où on est mais juste qu'on y est ... profond.
De quoi y s'mèlent ces ONG !
Je suis pas déçu moi, par 2 ans de bouffonnerie intense.
Pas déçu au sens où c'est à peu près ce à quoi on s'attendait de sa part, et même , je m'attendais à pire.
Mais bon, y'a eu la crise ... donc on peut pas lui en vouloir de n'avoir pas eu le temps ( il a juste eu deux ans, faut pas l'oublier ça ) de (dé)faire tout ce qu'il promettait.
On sent bien qu'il ronge son frein, là.
Mais dès 2010 a dit madame la gardienne, ça va repartir, et zou, tu vas voir comment il va nous agiter ça le zébulon brownien .
Vite fait qu'en deux ans il va nous achever le lien et l'état social, ou ce qu'il en reste... sous les applaudissements de la salle ( gros service d'ordre quand même).

Écrit par : urbain | mardi, 02 juin 2009 20:50

Vite fait qu'en deux ans il va nous achever le lien et l'état social, ou ce qu'il en reste... sous les applaudissements de la salle ( gros service d'ordre quand même).

Ecrit par : urbain | mardi, 02 juin 2009 20:50

Je lui fais confiance pour réussir la seule mission fixée par le MEDEF, la casse sociale, la libéralisation du travail etc. Tout ça est déjà réduit à peau de chagrin.

Écrit par : agathe | mardi, 02 juin 2009 22:17

Ecrit par : agathe | mardi, 02 juin 2009 22:17

De toute manière on ne comptait pas trop sur lui pour conduire le pays vers le progrès social la justice et l'harmonie.
Donc , de quoi on se plaint !?
Il est temps de se tourner vers des perspectives plus intéressantes : les contradictions, les tensions ne peuvent plus que s'approfondir , il n'y plus de "marge de manoeuvre", le chômage extensif comme seule et ultime variable d'ajustement est déjà "aux taquets" , et le spectacle n'a plus guère de ressources que de nous seriner la même chanson, passée de mode.
Tôt ou tard, ça débouchera, avec ou sans relai politique.

Écrit par : urbain | mardi, 02 juin 2009 23:14

@Urbain

Tôt si possible, tant que je suis pas encore tout à fait vieux...

Sinon, je n'avais pas encore lu la grosse commission de Godet and Mer. Misère ce Godet, c'est un de mes champion du monde. Surtout fasse pour lui et pour le salut de mon âme que je ne le croise pas un jour d'agitation politique :oB

Écrit par : Nicks | mardi, 02 juin 2009 23:45

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu