Avertir le modérateur

« EUROAUDITIONS | Page d'accueil | Garde à vous »

lundi, 25 mai 2009

Avant la suite de l’histoire (1ère partie).

Avant la suite de l’histoire
(1ère partie).

Si donc, « les hommes ne se mettent jamais durablement en mouvement pour abattre une organisation sociale par simple détestation de ce qui existe » et qu’il faut que « d'une manière ou d'une autre ils possèdent une conception positive de la vie qu'ils veulent vivre », alors sans doute, dans la période que nous vivons, où les motifs de détestation ne font pas défaut, est-ce cette conception positive qui nous manque .
Et il est assez frappant de constater à quel point le constat, fait il y a maintenant un quart de siècle par les rédacteurs du deuxième numéro de l’Encyclopédie des Nuisances :
« La cristallisation d'un projet collectif unifiant les besoins révolutionnaires de l'époque a toujours été une tâche de longue haleine, mais elle est aujourd'hui d'autant plus difficile que les contributions, théoriques ou pratiques, à sa formulation sont d'emblée confrontées à la puissance de falsification et d'occultation sans précédent acquise par la société de classes. Non seulement celle-ci parvient en temps normal à ce qu'aucun problème ne soit posé et débattu socialement dans ses termes véridiques, mais quand cela arrive - et il n'y faut rien de moins qu'un mouvement révolutionnaire – elle parvient à en empêcher une reconnaissance exacte, ou à la faire oublier très vite. »
demeure aujourd'hui d’un cruelle actualité…
Le mouvement révolutionnaire n’est guère discernable , fut-ce dans les replis du voile tendu par le spectacle. Pourtant, au fil des crises, ce voile se déchire par endroits, et en dépit des couches successives de négation qui ont sédimenté et progressivement calcifié toute pensée théorique et toute pratique visant à formuler cette « conception positive », le rationnel a percé sous le réel , lui-même mis à jour comme le « motif dans le tapis ». Le moment viendra, est peut-être venu, de sortir de ce long entracte insipide et douloureux et de reprendre le « fil de l’histoire ».
Pour ceux et celles qui ne les connaissent pas , résumons donc les épisodes précédents, de sorte que les néophytes suivent et comprennent la suite. Une chose d’autant plus nécessaire que cette suite ce sont eux qui vont l’écrire.
Quelques vieux griots, aidés de jeunes apprentis talentueux, ont restitué pour nous les, péripéties majeures du dernier épisode : l’épisode Karl Marx.

 

Urbain

 

 

Commentaires

C'est un texte ecrit le 25 mai 1954 ?

Écrit par : Visiteur du lundi | lundi, 25 mai 2009 11:39

C'est très intéressant, un éclairage nécessaire, merci Urbain (pas fini de tout visionner), je reviens ...

Écrit par : agathe | lundi, 25 mai 2009 11:50

Aïe ! 1ere partie...

On risque de se faire chier longtemps.

Écrit par : je passais par hasard | lundi, 25 mai 2009 11:56

Ecrit par : je passais par hasard | lundi, 25 mai 2009 11:56

Les oreilles ça se lave comme le ...

A commentaire débile réponse adaptée

Écrit par : agathe | lundi, 25 mai 2009 11:58

les gros mots c'est vilain dans la bouche d'une jolie dame

Écrit par : Docteur Justice | lundi, 25 mai 2009 12:04

Ecrit par : je passais par hasard | lundi, 25 mai 2009 11:56

Oui, si le hasard fait mal les choses ...

Écrit par : urbain | lundi, 25 mai 2009 12:05

Ecrit par : Visiteur du lundi | lundi, 25 mai 2009 11:39

Reviens lundi prochain pour la réponse.

Écrit par : urbain | lundi, 25 mai 2009 12:08

Ecrit par : Docteur Justice | lundi, 25 mai 2009 12:04

Si elle était pas jolie, ça passerait ?

Écrit par : urbain | lundi, 25 mai 2009 12:11

les trolls ne travaillent pas le lundi matin ?

Écrit par : pause-déjeuner | lundi, 25 mai 2009 12:16

C'est clairement énoncé, accessible donc je réitère, puisque j'ai terminé le visionnage, très intéressante la mise en perspective avec les élections. Concret.

Écrit par : agathe | lundi, 25 mai 2009 12:49

Ecrit par : pause-déjeuner | lundi, 25 mai 2009 12:16

Peut-être sont-ils rémunérés pour ça ...
( il doit s'agir de la "veille idéologique" de l'UMPS , toujours sur la brèche, mais pour l'instant pas très productive).

Écrit par : urbain | lundi, 25 mai 2009 12:52

Ecrit par : agathe | lundi, 25 mai 2009 12:49

Je conseille vivement leur bouquin, surtout pour ceux qui ne connaissent pas ( vraiment) Marx, dont la "modernité" en effet est assez frappante à la lumière de ... l'actualité.

Écrit par : urbain | lundi, 25 mai 2009 12:54

Amusant.

Écrit par : RabbaJoy the Hutt | lundi, 25 mai 2009 13:13

à lire : l'interview de Coupat , en prison :
www.lemonde.fr/societe/article/2009/05/25/julien-coupat-la-prolongation-de-ma-detention-est-une-petite-vengeance_1197456_3224.html#ens_id=1164748

Écrit par : urbain | lundi, 25 mai 2009 13:15

Ecrit par : urbain | lundi, 25 mai 2009 13:15

+1

Écrit par : agathe | lundi, 25 mai 2009 13:46

Merci à Urbain et Valdo pour cette vidéo.

Écrit par : nef | lundi, 25 mai 2009 14:01

A ce sujet je me permets de faire de la pub au dernier numéro de Cassandre Le temps des alliances qui est remarquable.

Écrit par : nef | lundi, 25 mai 2009 14:02

Une vidéo exceptionnelle pour affiner la démonstration magistrale de l'auteur de ce post.

http://www.youtube.com/watch?v=nO5A8XTUg0Q

Écrit par : Pause casse croute | lundi, 25 mai 2009 14:20

Ecrit par : Pause casse croute | lundi, 25 mai 2009 14:20

Le billet ayant un caractère explicitement péremptoire et tout sauf démonstratif, il semblerait qu'il s'agisse surtout d'affiner les contours des névroses menaçantes de cette pause casse croute ( problème d'addiction aux boissons sucrées semble-t-il ).

Écrit par : urbain | lundi, 25 mai 2009 15:03

Les anterroristes terrorisés ?
www.livreshebdo.fr/edition/actualites/les-editeurs-places-en-garde-a-vue-ont-ete-liberes/3061.aspx

Écrit par : urbain | lundi, 25 mai 2009 15:27

Les grèves, on ne les voit pas ou elles sont discrètes :

http://www.lemonde.fr/la-crise-financiere/article/2009/05/25/la-mobilisation-syndicale-du-26-mai-risque-d-etre-discrete_1197856_1101386.html#ens_id=1197950

Écrit par : agathe | lundi, 25 mai 2009 21:10

HS /

La suite de l'histoire (de la démolition du droit du travail) : même le dimanche, même la nuit, même grêviste, même en vacances, même malade, même en congé-maternité, le salarié doit continuer de travailler.
http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/05/25/lefebvre-propose-que-les-salaries-travaillent-pendant-leur-conge-maladie_1197970_3224.html

Écrit par : 24-7 | lundi, 25 mai 2009 21:35

Pas mal, encore, ce papotage. La "proximité", le temps y sont pour beaucoup...

La question de l'option électorale est défendue mollement. "L'extériorité" n'est pas très convaincante...

Qu'est-ce qui différencie la clochette de la porte qui tinte par instants d'un gag de Tati ?

(Il me reste le dernier quart à visionner)

....

"L'interview" de Coupat est intéressante ; moins par ce qu'il dit (air connu) que "l'ambiance" générale, le format "tribune", les questions, cette impression d'assister à un exercice journalistique qui, aussi minimal soit-il en apparence, induit quelque chose : un terroriste, c'est sûr...

....

Ecrit par : 24-7 | lundi, 25 mai 2009 21:35

Lefebvre donne l'exemple ; même mort, il déblatère encore...

C'est la surenchère permanente, la course à l'échalote, le potentiomètre comme seule ligne. Ca ne va jamais bien loin... mais ça permet de nommer ce pouvoir, de "décomplexer" la parole, les "concepts", de ne plus se raconter d'histoires...

O. Bonnet écrit : "La droite populiste néo-fasciste qui nous gouverne."

....

Grande nouvelle : R. Debray vote Front de gauche...

Écrit par : f | lundi, 25 mai 2009 22:09

Ecrit par : 24-7 | lundi, 25 mai 2009 21:35

Bonne idée ! Après tout, certains cancers ne fatiguent pas du tout, hop entre deux chimios ! Ou comme Mesdames Dati et Royal, ce serait plus pratique d'accoucher au bureau. Et hop, gain de temps et d'argent.

Écrit par : agathe | lundi, 25 mai 2009 22:13

Grande nouvelle : R. Debray vote Front de gauche...

Ecrit par : f | lundi, 25 mai 2009 22:09

C'est insignifiant et moins qu'anecdotique, mais ça montre le bas dégré de crédibilité atteint par la "gauche morale" : Même R.Debray ne vote plus pour eux ...
Il ne manque plus grand chose pour qu'ils implosent.

Écrit par : urbain | lundi, 25 mai 2009 22:27

Frère klingon sera-t-il invité à l'inauguration ?
www.20minutes.fr/article/328259/Monde-Grippe-A-H1N1-le-patient-zero-statufie-au-Mexique.php

Écrit par : urbain | lundi, 25 mai 2009 22:33

Ecrit par : urbain | lundi, 25 mai 2009 22:27

Bawi.

(Je sens que mon pince-sans-ririsme est à retravailler)



Ecrit par : urbain | lundi, 25 mai 2009 22:33

Y-aura-t-il bientôt un Tarnac tour, avec visite de l'épicerie, confection de fromages révolutionnaires et insurrection scénographiée à la mode Puy du Fou ?

Écrit par : f | lundi, 25 mai 2009 22:44

Iggy Pop, vieille gloire rock, nous propose son nouveau disque "Préliminaires", fortement inspiré, parait-il, par les livres de Houellebecq.
J'en frémis d'avance...

Pas de lien, non mais.

Écrit par : f | lundi, 25 mai 2009 22:51

J'ai entendu merluchon parler de la fermeture de la dernière usine d'acide acétique en europe, sur la 5 ce soir, et jai aimé, simple et direct....sans conviction, il aura ma voie...
Grouikkk (je sais c'est répétititif...)

Écrit par : frère groink. | lundi, 25 mai 2009 22:56

Avant que ça ne tourne au vinaigre....

Écrit par : frère groink. | lundi, 25 mai 2009 22:57

Ecrit par : f | lundi, 25 mai 2009 22:44

Pas de défaillance du pince-sans-ririsme cette fois, juste une microscopique conséquence à tirer.

Pour tarnac , en dépit de ses postures debordiennes un peu "sur-jouées", j'avoue avoir été assez sensible aux "écrits de prison" de Coupat, en dépit et à cause de la manière dont il surjoue, par ce qu'il témoigne malgré tout d'une évidente sincérité dans la colère et la détresse, et qu'il "tient sa ligne", ce qui n'est sans doute pas si facile.

Écrit par : urbain | lundi, 25 mai 2009 23:01

Ecrit par : frère groink. | lundi, 25 mai 2009 22:56

Les klingons et les cochons votent Mélanchon ... quoi de plus logique !

Écrit par : urbain | lundi, 25 mai 2009 23:03

Ecrit par : urbain | lundi, 25 mai 2009 23:03

Tu te crois drôle ?

Écrit par : frère groink. | lundi, 25 mai 2009 23:05

Ecrit par : frère groink. | lundi, 25 mai 2009 23:05

HIja'

Écrit par : urbain | lundi, 25 mai 2009 23:10

Parcequ'à coté de toi f est à pisser de rire !
Grouiiik !

Écrit par : frère groink. | lundi, 25 mai 2009 23:10

D'une pierre......

Écrit par : frère groink. | lundi, 25 mai 2009 23:11

J'espère que t'as servi un muscat à Charb, parcequ'il devait se demander ce quil foutait là à écouter l'autre vieux crouton nous servir sa soupe......

Écrit par : frère groink. | lundi, 25 mai 2009 23:12

buy'ngop

Écrit par : urbain | lundi, 25 mai 2009 23:15

Enfin l'avantage c'est qu'on peut faire "chabrot" sans choquer la compagnie....

Écrit par : frère groink. | lundi, 25 mai 2009 23:15

Chez les klingons ils appellent ça un Kraatzingher, l'aurais-tu oublié ?

Écrit par : urbain | lundi, 25 mai 2009 23:17

Mais je deviens méchant et médisant, pardonne moi mon Dieu, et acceptez mes plus plates excuses....
Non c'était très bien !
Et Valdo impeccable, vraiment !

Écrit par : frère groink. | lundi, 25 mai 2009 23:18

Ecrit par : frère groink. | lundi, 25 mai 2009 23:18

yIDoghQo'

Écrit par : urbain | lundi, 25 mai 2009 23:21

Quant au gardien, c'est vraiment un hote délicieux, spirituel et tellement fin....un plaisir !

Écrit par : frère groink. | lundi, 25 mai 2009 23:22

c'esy tellement rare pour un commerçant !

Écrit par : frère groink. | lundi, 25 mai 2009 23:24

J'vais ptêtre me payer le livre de shlomo sand....j'ai comme l'impression que c'est une clé.....

Écrit par : frère groink. | lundi, 25 mai 2009 23:29

Ecrit par : frère groink. | lundi, 25 mai 2009 23:29

C'est assez didactique, et je pense à ta portée.
ça te sera profitable mais ça risque de froisser ton disciple .

Écrit par : urbain | lundi, 25 mai 2009 23:44

Ecrit par : urbain | lundi, 25 mai 2009 23:44

merci maître !
Encore une fois et sans citer le camarade Debord, je ne suis pas sûr d'en avoir la même lecture que toi !

Écrit par : frère groink. | lundi, 25 mai 2009 23:52

Tu sais les cochons, c'est pas casher, c'est comme les chameaux !

Écrit par : frère groink. | lundi, 25 mai 2009 23:57

Ecrit par : frère groink. | lundi, 25 mai 2009 23:52

Le livre défend un thèse très explicite et ne donne pas matière à des interprétations autres que celles de l'auteur, elle-même très étayée.
Et tout ça n'a guère de rapport avec le billet du jour.

Tu devrais aussi (et surtout) lire le livre de bensaïd et Charb, et ça te ferai le plus grand bien également ( ça te rendrait un peu moins klingon ).

Bon, je te souhaite pas bonne nuit en klingon, ça déclenche le filtrage de 20 minutes ( doivent se méfier d'une invasion).

Écrit par : urbain | mardi, 26 mai 2009 00:06

Ecrit par : 24-7 | lundi, 25 mai 2009 21:35

Amendement rejeté, ce soir.

Écrit par : f | mardi, 26 mai 2009 00:08

Ecrit par : urbain | mardi, 26 mai 2009 00:06

Je pense que le livre dont tu me parles ne m'apportera pas grand chose.

Écrit par : frère groink. | mardi, 26 mai 2009 00:09

Amusant, dans Le Monde de cet après-midi, page 17, l'interview de Coupat, version courte.
Pour lire l'interview dans son intégralité, il faut se reporter au site lemonde.fr.
On pourrait penser que le site internet, gratuit, servirait de "teaser", inciterait le lecteur à se procurer la version papier, payante, pour pouvoir lire intégralement les propos de Coupat. Mais non, c'est le contraire. À quoi sert alors la version imprimée du journal ?

Écrit par : Free, at last ! | mardi, 26 mai 2009 00:17

À quoi sert alors la version imprimée du journal ?

Ecrit par : Free, at last ! | mardi, 26 mai 2009 00:17

devine !

Écrit par : frère groink. | mardi, 26 mai 2009 00:45

Ce qui a été enlevé de la version papier de l'interview de Julien Coupat, c'est la question "Vous lisez "Surveiller et punir" de Michel Foucault. Cette analyse vous paraît-elle encore pertinente ?" et sa réponse ("La prison est bien le sale petit secret de la société française [...] de les expédier en pension, quelque temps, par ici.").

Écrit par : précision | mardi, 26 mai 2009 01:25

Les klingons et les cochons votent Mélanchon ... quoi de plus logique !
Ecrit par : urbain | lundi, 25 mai 2009 23:03

MélEnchon, très cher...parlerais-tu de ce que ne tu ne connais pas ? :-}

Écrit par : sarah | mardi, 26 mai 2009 07:35

Je pense que le livre dont tu me parles ne m'apportera pas grand chose.

Ecrit par : frère groink. | mardi, 26 mai 2009 00:09

Tu as tort : ça t'apportera au moins une chose qui te fait totalement défaut : la connaissance de Marx , de sa philosophie, et de la manière dont elle s'inscrit dans l'histoire (intellectuelle, sociale, politique et économique) , jusqu'à nos jours, en apportant les éléments fondamentaux de compréhension de cette histoire et les moyens de penser sa transformation.
C'est déjà pas mal, d'autant que dans l'histoire des idées, depuis fort longtemps, c'est sans précédent ni succession.

Écrit par : urbain | mardi, 26 mai 2009 09:01

Ecrit par : précision | mardi, 26 mai 2009 01:25

je ne lis pas le monde, pas plus que les autres journaux, je ne sais donc pas ce qui a été coupé ou conservé. Il est certain cependant que les coupes sont forcément révélatrices, car on ne voit pas ce qui pourrait les justifier.

Sur Foucault, ce qu'il dit, à mon avis, de plus sincère et pertinent, c'est la conclusion :

"On ne saurait trop suggérer, au vu de ce que les Foucaldiens font, depuis vingt ans, des travaux de Foucault, de les expédier en pension, quelque temps, par ici."
( comme chacun sait, ce que Foucault avait eu à faire "par personne interposée" )

Et ce qui est le plus juste c'est , immédiatement après cette conclusion, la réponse à la question qui suit :

Comment analysez-vous ce qui vous arrive?

"Détrompez-vous : ce qui nous arrive, à mes camarades et à moi, vous arrive aussi bien."

qui est une parfaite réponse philosophique ( et rationaliste).

Écrit par : urbain | mardi, 26 mai 2009 09:10

Ecrit par : urbain | mardi, 26 mai 2009 09:10

Oui, il "élargit" les enjeux, niant une simple "affaire" pour aborder des questions bien plus amples, politiques, philosophiques, quelque chose qui dépasse une bête (et abjecte) histoire d'incarcération, de polarisation autour de sa personne et de son cas, relativisant le rapport extérieur/intérieur etc. Il y a une affirmation sur le monde plutôt qu'une maigre auto-condamnation à un destin de symbole de l'univers carcéral.

www.plumedepresse.com/spip.php?article1139

Important également ; l'évocation de la revendication allemande. Comme quoi, "tout le monde" le sait...

Écrit par : f | mardi, 26 mai 2009 09:45

Important également ; l'évocation de la revendication allemande. Comme quoi, "tout le monde" le sait...

Ecrit par : f | mardi, 26 mai 2009 09:45

En tout cas "nous ici" nous le savions, puisque je me souviens en avoir débattu ici, lu et échangé des liens très documentés à ce sujet, et même avoir évoqué le fait qu'une "haut magsitrat" (cliente occasionnelle) m'avait révélé que des gendarmes avaient été en Allemagne dument mandatés pour enquêter sur cette piste, et en étaient revenus avec des conclusions fort "troublantes".
Il n'est donc pas hasardeux de conjecturer que les responsables en charge du "dossier" ( on a peine à utiliser le terme) ignoraient ces "faits troublants", et il est très "curieux" de constater que nul "journaliste" hexagonal réputé "investigateur" n'a jugé intéressant de "creuser" cette "piste allemande" dont pourtant presque tous les éléments semblent publics et bien connus ... des allemands .

Écrit par : urbain | mardi, 26 mai 2009 09:52

Oui, nous en avions parlé mais c'est bien le/la journaliste du Monde qui aborde le sujet :

"Les sabotages sur les caténaires SNCF en France ont été revendiqués en Allemagne. Qu'en dites-vous?"

Ca ne vient pas de nulle part...


Un grand journal de gauche préfère retenir deux démentis :

www.liberation.fr/societe/0101569360-julien-coupat-s-exprime-pour-la-premiere-fois

La question de la vérité des actes ne semble pas intéresser ce journal... Il ne faudrait pas non plus que l'ultra-gauche ne déraille plus...

Écrit par : f | mardi, 26 mai 2009 09:59

Les commentaires sont "amusants", sur les sites de presse. L'idée de faire passer Coupat pour un malade mental n'est plus très loin... A la soviétique...
Pendant que l'honnête citoyen jauge, juge, examine Coupat, il ne voit pas le monde. C'est un sport très moderne ça aussi, juger son prochain plutôt que de voir le monde et finalement soi-même.

Écrit par : f | mardi, 26 mai 2009 10:05

Oui :
"De cet entretien fleuve ressortent deux démentis"

(J'aime beaucoup l'expression "entretien fleuve" et la manière dont elle renvoie à l'idée qu'il s'agit d'un truc trop long pour être lu et dont on doit péniblement extraire le peu de chose "intéressante" qu'il contient, perdu dans la masse des élucubrations. merci aux journalistes de libé de nous avoir épargné ce pensum et d'avoir eu le discernement nécessaire et suffisant pour nous faire un "digest" si éclairant ...)

Tout est dit, en effet, mais, pas sur le sujet supposé traité ( mais comme en atteste ce choix d'expression, qu'il ne s'agit surtout pas d'aborder).
Tout est dit sur le journal et les prétendus journalistes qui écrivent de genre de chose ...

Ce serait consternant si qui que ce soit pensait encore que ce canard est "de gauche" .
On notera d'ailleurs que l'article est prudemment ... anonyme.
Au point où elle en est on pourrait suggérer au juge de convoquer Joffrin pour lui faire révéler qui est le véritable auteur de ce torchon (probablement Jo lui-même).

Écrit par : urbain | mardi, 26 mai 2009 10:14

Au point où "la justice" en est on pourrait suggérer au juge ...

Écrit par : urbain | mardi, 26 mai 2009 10:16

Quoiqu'il en soit, tout ça colle avec la note et le constat de l’Encyclopédie des Nuisances...



Et pendant ce temps, ce qui doit ravir Valdo, "Nicolas Sarkozy devrait poser la pre­mière pierre du «Louvre des sables», à l'invitation du cheikh Mohammed Bin Zayed al-Nayhan, le prince héritier d'Abu Dhabi."

Écrit par : f | mardi, 26 mai 2009 10:27

Et encore bravo pour cette grande journée de mobilisation syndicale...
(Qu'avez-vous fait de notre mouvement ? pourrait-on demander.)

Le livre de Pierre Cahuc et André Zylberberg (qui ne sont pas des islamo-gauchistes mangeurs d'enfants) est intéressant à ce titre ; comment les 2 parties (syndicats et gouvernement), finalement, trouvent satisfaction de cette situation. Les premiers obtiennent des aménagements, des contreparties dans la mise en oeuvre des "réformes" (cf les régimes spéciaux par exemple) tandis le second peut se targuer de réformer...

Cahuc ne veut pas venir papoter chez Tropiques ?

Écrit par : f | mardi, 26 mai 2009 10:36

Ecrit par : Free, at last ! | mardi, 26 mai 2009 00:17

Le Monde applique la même méthode aux critiques de films.
Version plus que courte dans l'édition papier, mais version longue sur le site.

L'interview de Coupat est la chose la plus intéressante que j'ai lue depuis longtemps dans un quotidien... Libé a sans doute essayé, mais Coupat a sans doute refusé !

Écrit par : adrien (de rien) | mardi, 26 mai 2009 10:47

"Version plus que courte dans l'édition papier, mais version longue sur le site."

Il s'agit du même papier, de la même critique mais écourtée ?
Ca en dit pas mal sur "l'art" de la critique, aujourd'hui, dans le Monde (et ailleurs) ; modifiable, à agencer selon nécessité...

Écrit par : f | mardi, 26 mai 2009 10:54

Ecrit par : f | mardi, 26 mai 2009 10:54

Il s'agit la plupart du temps d'un résumé de la même critique. Parfois sans queue ni tête. En tout cas inutile, puisque ne faisant pas plus d'une vingtaine de mots, collés en vrac dans une colonne que personne ne lit...

Les critiques de films "importants" sont, elles, en intégralité dans la version papier. On ne traite mal que les "petits" films, en les empilant dans des colonnes avec des jugements péremptoires du type "à voir", "à la rigueur", "nul à chier"... Les barres HLM du quotidien.

Seuls les curieux iront sur le site pour comprendre ce qui a poussé le critique à classer le film dans cette case.

Écrit par : adrien (de rien) | mardi, 26 mai 2009 11:00

Quoiqu'il en soit, tout ça colle avec la note et le constat de l’Encyclopédie des Nuisances...

Ecrit par : f | mardi, 26 mai 2009 10:27

Je ne te le fais pas dire ...

( j'ai placardé le texte de Coupat devant la librairie avec un exemplaire de la "pièce à conviction" N°1
, mais y-a-t-il une N°2 ?).
Hazan est d'accord pour venir mais il est souffrant et souhaite reporter.
Je prévois donc une "soirée Coupat" à la rentrée si Coupat est toujours embastillé, et une soirée "fiasco" s'il est relaché dans l'intermède ...( pas impossible, dès que les élections seront passées).

Écrit par : urbain | mardi, 26 mai 2009 11:52

Cahuc ne veut pas venir papoter chez Tropiques ?

Ecrit par : f | mardi, 26 mai 2009 10:36

Peut-être viendrait-il, je lui ai pas demandé, mais j'ai des projets plus "pressants" ( voir plus haut).

Écrit par : urbain | mardi, 26 mai 2009 12:17

je pense qu'il faut commmuniquer autrement.
Je m'explique : par petite touches le pouvoir se durcit et les citoyens les plus bacards ne font que pointer les accrocs aux idéaux démocratiques.
Et bien je pense que nous serions bien inspirés de pointer les avancées démocratiques dans un règime totalitaire, car c'est de cela dont il s'agit.
Ainsi pourrions nous pointer le fait que Dieudonné ait pu présenter sa liste, pourtant politiquement incorrecte et se dire que malgré tout il reste encore des espace de civilisation.
Mais je constate que ce n'est pas le cas ici, et bien que l'on puisse critiquer la démarche de Dieudonné et Soral on est en droit en tant que démocrate proclamé d'en attendre au moins un commentaire....
Or rien pas un mot, seules les idéologies académiques ont droit de cité, rien jamais sur les nouvelles contestations que le gardien rejette d'un trait de plume et d'un haussement d'épaule, rien sur le renouveau religieux qui semble s'affirmer comme une tendance lourde du XXI éme siècle, rien sur la mise en place d'un gouvernement mondial qui est pourtant une réalité.
En fait on navigue à vue ici en tentant de se raccrocher aux branches pourries et en oubliant qu'il se passe des choses ailleurs.....

Écrit par : frère groink. | mardi, 26 mai 2009 12:19

Ecrit par : frère groink. | lundi, 25 mai 2009 23:29

Je te conseille effectivement la lecture du Shlomo Sand.

http://www.telerama.fr/idees/israel-a-t-il-perdu-la-guerre-entretien-avec-l-historien-israelien-shlomo-sand,38589.php

Écrit par : nef | mardi, 26 mai 2009 12:20

bacards=bavards, mais bâtards c'était bien aussi....

Écrit par : frère groink. | mardi, 26 mai 2009 12:20

Car et pour finir le sieur Ben said que j'ai écouté avec attention ne m'a pas fait grimper au cocotier, et si la partie animale de mon être y a trouvé un réconfort, on pense à ma santé et mon petit confort, je dois avouer que la partie métaphysique est resté au bord du chemin...
C'est toujours le problème avec ces explications matérialistes de l'existence (Libéral ou extrêmes gauchos), on reste sur sa faim !

Écrit par : frère groink. | mardi, 26 mai 2009 12:30

Mais je dois être trop éxigents et trop libre, pas de cette liberté fraternelle que finalement je conchie...

Écrit par : frère groink. | mardi, 26 mai 2009 12:31

Pas de cette liberté qui fait de moi le responsable de toute la misère du monde....

Écrit par : frère groink. | mardi, 26 mai 2009 12:33

Car ma lumière n'est que celle de la lune....

Écrit par : frère groink. | mardi, 26 mai 2009 12:34

En fait on navigue à vue ici en tentant de se raccrocher aux branches pourries et en oubliant qu'il se passe des choses ailleurs.....

Ecrit par : frère groink. | mardi, 26 mai 2009 12:19

manifestement ... tu parles (exclusivement) pour toi (et ton compère fascisto-sioniste).
Tes commentaires illustrent en effet parfaitement le genre de cécité que tu dénonces.
( commence par lire le sh sand comme tu en as eu l'idée , en un éclair fugace de lucidité , plutôt que de nous bassiner avec les marionnettes que le spectacle t'agite sous les yeux pour t'occuper).

Écrit par : urbain | mardi, 26 mai 2009 12:35

Ecrit par : frère groink. | mardi, 26 mai 2009 12:19

Si il y a bien quelqu'un qui ne mérite pas un commentaire c'est Dieudonné.

Quand au retour du religieux, le spectacle quotidien auquel je suis confrontée est assez pitoyable pour que je m'abstienne de le commenter.

Le gouvernement mondial ce n'est pas nouveau (droit de veto des 5 à l'Onu, Yalta, G7). Mais plutôt que de m'effrayer d'une hydre invisible, je préfère voir cela sous le prisme des pays ou organisations économiques colonisateurs des hommes et spoliateurs de leurs richesses. Cela a pris la forme des Etats et maintenant celle des Compagnies, parfois soutenues par des Etats. La marchandisation a horreur du vide et la religion notamment catholique ne fut pas loin derrière la marchandisation et la colonisation.

Écrit par : nef | mardi, 26 mai 2009 12:36

Alors si la révolte gronde, qu'elle s'exprime au moins dans l'excés des mots, et ici ça chuchotte, ça minaude grave !

Écrit par : frère groink. | mardi, 26 mai 2009 12:36

Ecrit par : frère groink. | mardi, 26 mai 2009 12:34

Là c'est pas du Klingon que t'as pris, on dirait plutôt une tisane hallucinogène du poitou.

Écrit par : urbain | mardi, 26 mai 2009 12:37

la religion notamment catholique ne fut pas loin derrière la marchandisation et la colonisation.

Ecrit par : nef | mardi, 26 mai 2009 12:36

Bien souvent elle fut même devant.

Écrit par : urbain | mardi, 26 mai 2009 12:39

Ecrit par : urbain | mardi, 26 mai 2009 12:39

ton refrain sur la religion est lassant, c'est pas le problème et cela ne l'a jamais été...
Par contre aujourd'hui le problème ce sont les gens comme toi, les mécréants, les adorateurs de la toute puissance humaine, les blablateurs de l'infini....
Tu es fait du même bois que ceux que tu fais mine de combattre !

Écrit par : frère groink. | mardi, 26 mai 2009 12:42

Et je n'ai pas besoin de substances, je suis tombé dedans quand j'étais petit....

Écrit par : frère groink. | mardi, 26 mai 2009 12:44

Vous minaudez, vous tournez autour du pot !

Écrit par : frère groink. | mardi, 26 mai 2009 12:45

Vous me faîtes chier, adieu !

Écrit par : frère groink. | mardi, 26 mai 2009 12:46

Et je n'ai pas besoin de substances, je suis tombé dedans quand j'étais petit....

Ecrit par : frère groink. | mardi, 26 mai 2009 12:44

Dommage que ça n'ait pas été de la "substance pensante"...

Écrit par : urbain | mardi, 26 mai 2009 12:47

Ecrit par : frère groink. | mardi, 26 mai 2009 12:45

Avec Dieudonné c'est plutôt toi qui tourne autour de la merde, la mouche du coche comme d'hab.

Écrit par : nef | mardi, 26 mai 2009 12:52

Ecrit par : frère groink. | mardi, 26 mai 2009 12:46

Les fafs qui hurlent à la démocratie lors des longues nuits électorales cela m'a toujours fait gerber.

http://page2007.com/img7/arton1388.jpg

Si cette bande de gros cons te paraît un "sujet", pour moi tu peux te casser, pas de problème.

Écrit par : nef | mardi, 26 mai 2009 12:55

Dommage que ça n'ait pas été de la "substance pensante"...

pARCEQUE TOI TU PENSES ?

A part nous reservir de vieilles soupe bourgeoises, tu fais quoi ?
Tu es incapable d'observer la réalité du temps....
Comme tous ces vieux qui font la queue dans les magasins de France...

Écrit par : frère groink. | mardi, 26 mai 2009 13:01

Ecrit par : nef | mardi, 26 mai 2009 12:55

Que peut on attendre de toi ?
Que peut on attendre de gens qui se complaise dans leur rôle de victimes officielles ?
rien si ce n'est cette sentence prononvée les mains sur les oreilles en regrettant de ne pas en avoir une paire de plus pour se boucher le nez et les yeux...
Mais les limites, Nef, je te les laisse, elle sont ta raison de vivre et de penser, elles te sont necessaire, comme une frontière à la folie que tu redoutes.....
Broutes donc l'herbe de ton enclos.....elle est encore verte....

Écrit par : frère groink. | mardi, 26 mai 2009 13:10

Et les fautes, je m'en branle !

Écrit par : frère groink. | mardi, 26 mai 2009 13:14

Quelle arnaque ce blog !

Écrit par : frère groink. | mardi, 26 mai 2009 13:16

Pire que bibi, qui lui est devenue officiellement un collabo, après avoir chié dans son froc !

Écrit par : frère groink. | mardi, 26 mai 2009 13:17

@ Urbain : désolé pour le hors-sujet mais j'avais tenté en vain de répondre à votre mail, réponse qui m'est revenue plusieurs fois. Je suppose que votre adresse mail a(vait) des soucis.
Cordialement

Écrit par : Olivier B. | mardi, 26 mai 2009 13:23

Ecrit par : frère groink. | mardi, 26 mai 2009 13:10

Il est clair que je me bouche le nez, lorsque tu ramènes ce gros con puant de Dieudonné.

Et puis courageux le bonhomme, un vrai Malcom X à l'abri derrière ses avocats et ses gros bras skin heads.

Et il faut pas renverser la vapeur mon coco, les collabos se sont ceux qui pactisent avec l'extrême-droite. Alors collabo tu te le gardes, cela te va bien, assez con pour tomber dans le gros piège de Dieudonné et de la liberté démocratique. On a bien le droit d'être facho ma bonne dame.

Écrit par : nef | mardi, 26 mai 2009 13:27

Ecrit par : frère groink. | mardi, 26 mai 2009 13:17

ça lui fera sans doute plaisir de l'apprendre, mais si tu relis tes commentaires successifs des dernières heures tu noteras qu'on a un peu de mal à suivre le fil conducteur, au delà du caractère répétitif et sentencieux de tes emportements "mystiques" à la savonarole de bazar, ni surtout où ça te mène ... ( à part une nouvelle croisade ... contre Dieudonné ).

Écrit par : urbain | mardi, 26 mai 2009 13:28

Ecrit par : Olivier B. | mardi, 26 mai 2009 13:23

suite du HS
l'adresse doit être fausse ... essayez le mail donné en contact sur le site donné en lien sur mon pseudo.

Écrit par : urbain | mardi, 26 mai 2009 13:32

Quelle arnaque ce blog !
Ecrit par : frère groink. | mardi, 26 mai 2009 13:16

Tiens frère odm finit par se rendre compte qu'il a traîné ses guêtres sur un blog infiltré par la franc-maçonnerie. Certaines ne s'en cachent même pas !

Écrit par : Sly | mardi, 26 mai 2009 13:47

Ecrit par : frère groink. | mardi, 26 mai 2009 13:16
Ecrit par : Sly | mardi, 26 mai 2009 13:47

Au revoir, pardon je voulais dire à dieu.

Écrit par : nef | mardi, 26 mai 2009 13:54

Donc, le tchat de Bad You :

www.rue89.com/2009/05/26/la-crise-le-npa-sarkozy-les-impasses-selon-badiou

Où l'on revient, entre autres, à Bensaïd...

....

Ecrit par : urbain | mardi, 26 mai 2009 11:52

Noté.

La pièce à conviction n° 2 est l'enregistrement d'une émission tévéisée d'Ardisson.

....

Ecrit par : frère groink. | mardi, 26 mai 2009 12:19

Libre à toi de remplir les trous, les béances, les manques...
La parole est (à peu près) libre mais il semble qu'il soit plus aisé de se comporter en consommateur mécontent.

Écrit par : f | mardi, 26 mai 2009 14:36

(J'aime beaucoup l'expression "entretien fleuve" et la manière dont elle renvoie à l'idée qu'il s'agit d'un truc trop long pour être lu
Ecrit par : urbain | mardi, 26 mai 2009 10:14

Tiens, j'aurais cru que l'expression "entretien-fleuve" signifiait qu'il s'agissait d'un écrit à relire, pour en percevoir toutes les richesses, de même qu'on ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve

Écrit par : un lecteur qui comprend tout de travers ;-) | mardi, 26 mai 2009 15:10

A propos du RSA et des mierdas :

www.marianne2.fr/RSA-Hirsch-bluffe,-les-medias-valident_a179931.html

Mais les mierdas se demandent bien comment relancer la presse...
Cette désaffection, ce discrédit, ces ventes qui tombent ; à qui la faute ? Les syndicats, Internet, le papier, le réseau de diffusion...
En se regardant un peu, ils trouveraient une partie de la solution.

Écrit par : f | mardi, 26 mai 2009 15:12

Ecrit par : f | mardi, 26 mai 2009 14:36

Au passage, Alain Badiou, à la question légèrement ironique de François Toulouse (« Poursuivriez-vous l'hypothèse communiste jusqu'à mettre votre livre en téléchargement gratuit sur Internet ? »), répond sans hésiter : « D'accord pour le téléchargement gratuit de mes livres… mais cela ne rendrait pas forcément service aux éditions Lignes, animées par deux jeunes formidables. »

Alinbadiou / Jacatali même combat.

Écrit par : adrien (de rien) | mardi, 26 mai 2009 15:31

Ecrit par : f | mardi, 26 mai 2009 14:36

Mon Dieu ! Ce Badiou, qu'est ce qu'il profère comme lieux communs sur Internet ! Visiblement, il n'y met jamais les pieds, à l'instar des vieux littéraires dépassés par la technique.

Ce Badiou est sûrement un philosophe historique de qualité mais quant à en faire un visionnaire ?

Et sur la qualité de son interview sur rue 89, je préfère presque la modestie de Bensaïd chez Urbain...

Dans mes choix quantiques, le nom de Badiou est barré à l'encre rouge... Trop vieux jeu, trop dépassé par la technique, trop vague, pas assez novateur, trop prétentieux, pas assez démocrate...

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | mardi, 26 mai 2009 15:36

"Mon Dieu ! Ce Badiou, qu'est ce qu'il profère comme lieux communs sur Internet ! Visiblement, il n'y met jamais les pieds, à l'instar des vieux littéraires dépassés par la technique."

Précisions :
Badiou a, à peu de choses près, la vision de Philippe Val à propos de l'internet (porno, conneries, pub, etc).

Quel vieux machin, ce Badiou : sur la Toile, si on cherche bien on trouve 10.000 fois plus de créativité que chez notre marxiste fossile !

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | mardi, 26 mai 2009 15:45

« D'accord pour le téléchargement gratuit de mes livres… mais cela ne rendrait pas forcément service aux éditions Lignes, animées par deux jeunes formidables. »

Ben voyons camarade Badiou ! À défaut de trouver le pouvoir au bout du fusil trouvons le compte en banque au bout de la promotion bien capitaliste !

Faux cul...

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | mardi, 26 mai 2009 15:52

pas assez démocrate...
Ecrit par : cui cui fit l'oiseau | mardi, 26 mai 2009 15:36

Ben si c'est le critère décisif, là évidemment...

Écrit par : Gaston Lagaffe | mardi, 26 mai 2009 16:31

Ecrit par : urbain | mardi, 26 mai 2009 13:32

Il faut remplacer "arobase" par "@" :-D

P.S. : les coins de ce blog manquent de meubles ces derniers temps

Écrit par : Gaston Lagaffe | mardi, 26 mai 2009 16:33

Perplexe, à la lecture de l'interview-tribune de Coupat dans Le Monde. Plutôt de bonnes choses, malgré le manque d'humour. Mais aussi ça:

"Heureusement, le ramassis d'escrocs, d'imposteurs, d'industriels, de financiers et de filles, toute cette cour de Mazarin sous neuroleptiques, de Louis Napoléon en version Disney, de Fouché du dimanche qui pour l'heure tient le pays, manque du plus élémentaire sens dialectique".

Passons sur le style, mais....pourquoi ce mot: "filles"?

D'accord avec ce qui suit, juste après:
"Chaque nouvelle "victoire" dont ils se flattent répand un peu plus vastement le désir de les voir à leur tour vaincus. Chaque manœuvre par quoi ils se figurent conforter leur pouvoir achève de le rendre haïssable".

Mais ce mot, ce "filles", reste en travers de la gorge. On ce demande ce qu'il cache.

Écrit par : etrun | mardi, 26 mai 2009 17:01

« Le fait d'utiliser, de manière réitérée, sur un réseau de communication électronique l'identité d'un tiers ou de données qui lui sont personnelles, en vue de troubler la tranquillité d'autrui est puni d'un an d'emprisonnement et de 15.000 euros d'amende ».

Suis-je vraiment Michèle Alliot-Marie ?
Michèle Alliot-Marie va-t-elle se condamner elle-même à une peine d'un an d'emprisonnement ?
Ou bien Michèle Alliot-Marie n'est pas vraiment Michèle Alliot-Marie.
Mais alors, qui est Michèle Alliot-Marie ?
Je suis Michèle Alliot-Marie !
Non, c'est moi, Michèle Alliot-Marie !
Au trou, Michèle Alliot-Marie !

Écrit par : Michèle Alliot-Marie | mardi, 26 mai 2009 17:06

Ecrit par : etrun | mardi, 26 mai 2009 17:01

Filles, comme dans "filles de joie". C'est comme ça que je l'ai compris.
Contrairement à toi, je lui trouve un sens de l'humour parfait !

Écrit par : adrien (de rien) | mardi, 26 mai 2009 17:27

Ecrit par : adrien (de rien) | mardi, 26 mai 2009 17:27
Oui, moi aussi.
Mais qu'est ce qu'il y connait aux filles de joie? Qu'est ce qu'il leur reproche? Ca vise qui,au juste?

Écrit par : etrun | mardi, 26 mai 2009 17:35

Ecrit par : etrun | mardi, 26 mai 2009 17:35

Des poules de luxe, des cocottes...

Écrit par : nef | mardi, 26 mai 2009 18:17

Tiens, j'aurais cru que l'expression "entretien-fleuve" signifiait qu'il s'agissait d'un écrit à relire, pour en percevoir toutes les richesses, de même qu'on ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve

Ecrit par : un lecteur qui comprend tout de travers ;-) | mardi, 26 mai 2009 15:10

Non seulement qui comprend tout de travers mais est assez profondément ignorant et cuistre pour citer héraclite sans même connaître le sens de la citation ( pourtant archi-connu ).

Écrit par : urbain | mardi, 26 mai 2009 18:26

Merde ! S'raient pas un peu miso les mecs d'ultra gauche ?

Les filles ? Moi aussi, ça m'a interpellé...

"Des poules de luxe, des cocottes...
Ecrit par : nef | mardi, 26 mai 2009 18:17"

Y a des putes et des poules de luxe dans l'entourage de Sarko ? Bien sûr ce ne sont pas des meufs à fréquenter des plombiers ou des marchands forains mais de là à les traiter de filles...

Arf ! Je vais encore me faire traiter de phallocrate !

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | mardi, 26 mai 2009 18:31

Ecrit par : cui cui fit l'oiseau | mardi, 26 mai 2009 18:31

Cela replace la décoration de Sarko à son juste niveau.

Cela nous change de Jofrein "La femme libérée" (qui sort actuellement sa carte platinium avec enthousiasme et en toute liberté à Dubaï) ou des courbettes courtisanes du même à la rédactrice en chef de Libé en tournée promotionnelle de son album.

Écrit par : nef | mardi, 26 mai 2009 18:40

Ecrit par : cui cui fit l'oiseau | mardi, 26 mai 2009 18:31

Tu n'es tout de même pas né de la dernière averse orageuse.

C'est dingue comme la vie fait bien les choses.

Cecilia qui revient juste au début de la campagne et repart quelques mois après l'élection (le minimum syndical on la comprend). Et puis Carla présenté par Séguéla, deux mois et oups on convole pour faire oublier la fuite de la première, avec la même en plus jeune et tout aussi mannequin.

Un vrai conte de fées pour merdias, du cousu main comme les sacs, robes et chaussures des infantes.

Écrit par : nef | mardi, 26 mai 2009 18:51

Discussions de type "café du commerce" sur Sarko et les intrigantes et autres courtisanes qui hanteraient le palais de l'Elysée et les lieux de pouvoir et d'argent. Ce genre de discours fait le jeu du FN, dont vous empruntez la même sémantique (les merdias, l'UMPS, etc...) et la même rhétorique poujado-populiste (la haine des élites, des notables, de l'establishment, le tous pourris). Reprenez vous !

Écrit par : Sly | mardi, 26 mai 2009 18:58

Si tout le monde pensait comme vous, la populace aurait brûlé Dominique Baudis... Inquiétant cette dérive extrémiste à gauche.

Écrit par : Sly - inquiet | mardi, 26 mai 2009 19:00

Ecrit par : nef | mardi, 26 mai 2009 18:51

Tes propos sur la présidente sont infâmes.

Écrit par : Sly | mardi, 26 mai 2009 19:02

Si tout le monde pensait comme vous, la populace aurait brûlé Dominique Baudis... Inquiétant cette dérive extrémiste à gauche.

Ecrit par : Sly - inquiet | mardi, 26 mai 2009 19:00

Une série d'hypothèses que même le plus déjanté des auteurs de science fiction n'oserait jamais imaginer, a fortiori dans une seule et même fantasmagorie.

Écrit par : urbain | mardi, 26 mai 2009 19:11

Ecrit par : nef | mardi, 26 mai 2009 18:40

C'est amusant comme le terme "filles" , pourtant très euphémistique, et très bien choisi par Coupat car parfaitement contextualisé pour en expliciter les connotations, frappe certains ( uniquement des garçons, comme tu auras sans doute remarqué) ordinairement si peu regardants sur le style et les choix de vocabulaire de leurs lectures.
C'est ce qu'en classe on appelle du "français soutenu" mes amis.
Manifestement le français "journalistique" vous a un peu déshabitués; et ça n'est pas le moindre mérite de ce texte que de forcer votre attention, y compris sur le vocabulaire.

Écrit par : urbain | mardi, 26 mai 2009 19:17

Mais ce mot, ce "filles", reste en travers de la gorge. On ce demande ce qu'il cache.

Ecrit par : etrun | mardi, 26 mai 2009 17:01

Tu devrais demander à ton psy ...

Écrit par : urbain | mardi, 26 mai 2009 19:23

Je savais qu'il y avait un côté ordre moral à l'extrême gauche, mais je croyais que les plus jeunes en étaient guéris.
Il ose pas écrire "pute", Coupat? Ou il est resté coincé au 18ème? En tous cas, je préfère les putes aux culs-serrés.

Par contre, il s'en passe de drôle dans le TGV Paris Genève, semble-t-il.

http://extensiondelalutte.hautetfort.com/

Écrit par : etrun | mardi, 26 mai 2009 19:35

Ecrit par : etrun | mardi, 26 mai 2009 19:35

J'ai l'impression que Frédéric Dard ou Patrick Sébastien ( peu suspects d'ultra-gauchisme) sont des auteurs mieux adaptés à tes goûts littéraires que ceux qui écrivent en français, pour autant je crains ( pour toi) que les préoccupations "d'ordre moral" leurs soient également familières.

Écrit par : urbain | mardi, 26 mai 2009 20:24

Ecrit par : urbain | mardi, 26 mai 2009 19:23
Justement:"imposteur","industriel", "escroc" "financier", ça sonnait sec et clair. Mais vient alors "filles",pour clore la liste, en point d'orgue, comme si c'était le pompon,le pire du pire, ou le décor.Je note aussi que c'est le premier mot qui évoque le "sexe" dans cette très longue interview très écrite.Je me suis demandé ce que ça cache,mais je ne savais pas que ça réveillerait le garde du corps (du texte) qui est en toi! A+

Écrit par : etrun | mardi, 26 mai 2009 20:35

Je me suis demandé ce que ça cache,mais je ne savais pas que ça réveillerait le garde du corps (du texte) qui est en toi! A+

Ecrit par : etrun | mardi, 26 mai 2009 20:35

Tu en dis déjà pas mal en peu de mots, ta problématique semble déjà assez claire.
Je suis confiant; c'est un bon début ...
C'est 150 euros.
à la semaine prochaine, même heure.

Écrit par : urbain | mardi, 26 mai 2009 21:01

Quelqu'un a une idée du nombre de mots prononcés par le sosie de Jérôme K. Jérôme Bloche à côté de M. Bensaïd ? Pas plus de 10 apparemment, bizarre !?!

Écrit par : Sly | mardi, 26 mai 2009 21:23

Ecrit par : cui cui fit l'oiseau | mardi, 26 mai 2009 15:36

C'est le cas, en général, des plans médias ; ça ressasse les mêmes trucs et le format requiert un savoir-faire particulier. Badiou, c'est le temps du texte...
Concernant Internet ; effectivement, l'introduction du sujet en en énonçant les pseudo travers (le porno (j'aime plutôt le porno, pour ma part), les "conneries"...) est lassante mais la question du "tri", de ce que l'on fait de tout ça, de ce que l'on coupe et de ce que l'on garde, par rapport à quoi etc. reste entière (c'est le sujet de nos nétocrates neuneus suédois).
La gratuité ; là aussi, ce n'est pas totalement vide que de voir que s'exerce un transfert de certaines valeurs du gratuit vers le marché.
Tout cela reste cependant léger. Et ce que relève à juste titre Adrien est symptomatique. La question de la gratuité reste bien mystérieuse, souvent, quasiment éludée, comme celle de l'argent, de l'échange...
Evidemment, tu peux rayer d'un trait rouge, il n'y a pas de position de dévot à adopter (mais là aussi, savoir prendre et laisser), bien que cela me paraisse plus une position de principe que d'une véritable confrontation à une pensée.
Mais alors, qui ou quoi ? (histoire, parfois, d'affirmer quelque chose) (sans botter en touche, du genre "personne, je pense par moi-même...")

Écrit par : f | mardi, 26 mai 2009 22:15

Un journal furieusement de gauche met le paquet concernant Tarnac :

www.liberation.fr/societe/0101569426-gardes-a-vue-dans-l-affaire-tarnac-la-justice-dans-un-cul-de-sac

Il y avait ça aussi :

www.rue89.com/2009/05/21/antiterrorisme-cinq-gardes-a-vue-pour-une-photo-potache

(Les 2 doigts font vraiment flipper)

....

A propos des 2 voleurs (6 et 10 ans) de bicyclettes arrêtés en Gironde :

"On peut comprendre que les parents d'élèves soient inquiets dans une affaire comme celle là mais il faut savoir que la responsabilité n'incombe pas du tout aux collègues, c'est la politique actuelle du chiffre et du rendement qui fait qu'il peut y avoir certains dérapages", a ainsi affirmé Aymed Korbosli, secrétaire régional de l'Unsa-police, pour qui la procédure dans cette affaire a cependant été "carrée".

Écrit par : f | mardi, 26 mai 2009 22:25

Fort bonne soirée, (même si Urbain est beaucoup plus "animateur" que moi). Et si on n'a pas pu titiller Charb sur Charlie Hebdo...

Écrit par : Valdo | mardi, 26 mai 2009 22:28

Et si on n'a pas pu titiller Charb sur Charlie Hebdo...

Ecrit par : Valdo | mardi, 26 mai 2009 22:28

Certains ont annoncé qu'ils viendraient le faire ... on ne les a pas vu .
Et puis Charb est vraiment sympa, on avait pas envie de l'emmerder.
La prochaine fois peut-être.

Écrit par : urbain | mardi, 26 mai 2009 22:32

Ecrit par : f | mardi, 26 mai 2009 22:25

Vous avez dans la première partie de la dernière soirée ( video ci-dessus) une première partie de réponse de bensaïd. Il a argumenté encore dans la suite (à venir) mais surtout dans le prochain numéro de "Contretemps" et développe, ironiquement le thème du "communisme hypothétique" de badiou.
Je ne désespère pas d'organiser le "débat" qui se tient pour l'heure à distance entre le "penser agir" de bensaïd et "l'hypothèse communiste" de badiou...
En principe ça se fera à la rentrée de septembre, chacun ayant donné son accord.
Mais , à ce moment précis, aujourd'hui, c'est incontestablement les texte de Coupat qui me semble la meilleure et la plus féconde des "réponses" médiatiques, la meilleure rhétorique à opposer au "spectacle", car il se place dans une "situation" qu'il construit lui-même, dans une parfaite extériorité au mierdacosme, efficace, intimidant et résistant.
Il est acculé, dos au mur, et il tient assez bon, il faut bien le dire, par la seule force de son discours et de la pensée qui le porte, il tient tout à distance. "respectueuse".
Ce sont les anti-terroristes qui sont terrorisés ( voir les liens de f plus haut, et les miens).
Chapeau !

Écrit par : urbain | mardi, 26 mai 2009 22:51

"Besancenot chahuté : le cinéma socialiste"

www.desourcesure.com/politiqueaffaires/2009/05/besancenot_chahute_le_cinema_s.php

Écrit par : f | mercredi, 27 mai 2009 00:05

Ecrit par : f | mercredi, 27 mai 2009 00:05

Le P.S. parti du Spectacle, il ne lui reste plus que ça ...

Écrit par : urbain | mercredi, 27 mai 2009 08:50

Ecrit par : f | mardi, 26 mai 2009 22:15

Ben oui pensons par nous même et établissons des communautés de pensée pour chaque sujet.

Par exemple, sur tel sujet, on peut être d'accord avec Bensaïd et tel autre avec Badiou et tel autre avec le PS (c'est un exemple). Voilà le but d'une véritable démocratie. Un seul individu ou un seul parti, même majoritaire, est incapable de nous représenter : cela parait évident.

C'est la raison pour laquelle, je trouve ton expression de "politique quantique" géniale et ne me lasse pas d'y faire référence.
Ma conception de la politique idéale c'est : à chaque sujet, à chaque débat, une majorité qui n'épouse pas forcément l'opinion d'un même parti. En fait une démocratie très participative sans Ségolène, quoi !

Mais bon, ce n'est pas pour demain !

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | mercredi, 27 mai 2009 10:08

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu