Avertir le modérateur

« 21ST CENTURY SCHIZOID MAN | Page d'accueil | Journal d'une mégère de moins de 50 ans »

vendredi, 13 mars 2009

"La stratégie du marcassin" ou comment ébranler les certitudes d'hier.

Ami(e)s, bonsoir...

Vous ne pouvez pas imaginer à quel point les anecdotes de nos misérables existences influencent ma compréhension du monde. Non pas que je prétende que le sage qui observe est plus avisé que celui qui étudie car je recevrais une volée de bois vert mais disons qu'une conjonction raisonnable des deux postures me parait judicieuse.

Assez péroré !

marc.JPGJe vais vous narrer une situation qui m'est réellement arrivée lors de mes dernières pérégrinations pastorales et comment vous avez failli retrouver une cui cui l'oiselle ou pire : perdre corps et biens, un des meilleurs éléments du village dans des circonstances ridicules qui en auraient réjoui plus d'un (il s'agit là d'humour, je le précise avant  la sévère mais juste séance de flagellation qui m'est administrée lors des commentaires après chaque billet).

Nous avions enfermé un petit métis mi-sanglier mi-goret dans une bétaillère, ce petit animal d’une quinzaine de kilogrammes, une fois engraissé, présentait la qualité primordiale aux horribles yeux des consommateurs effrénés que nous étions, de produire une viande succulente qui partageait à la cuisson les effluves musqués du sauvage  sanglier avec la chair rebondie, dodue et savoureuse du cochon : je m’en délectais par avance. Ces petites bêtes en général cumulaient dans leur attitude, la vivacité et la hargne du papa sanglier ainsi que la rouerie et l'effronterie de la truie.

Je demandais donc à mon équipier de m’enfermer dans le fourgon afin d’attraper notre innocente et future victime.

Elle était tapie dans un coin, tremblante, ses yeux affolés clignaient dans tous les sens. On la sentait prête à défaillir.

Je savourai sadiquement ma position de force et tendis ma main vers ses petites pattes postérieures. Le gibier m’échappa grâce à une ruade et se réfugia dans le coin opposé. Cette manœuvre se répéta trois ou quatre fois et la sueur commença à me monter au frMa joie.jpgont.

La cinquième fois, le marcassin en glissant tenta de me mordre la jambe et m’écorcha en dessous du genou… Et là mes amis, je sentis mon destin d’homme puissant et arrogant m’échapper : insensiblement, ce n’était plus le petit animal qui m’évitait mais désormais, c’était moi qui évitait la charge de ce petit fauve, Les attaques se faisaient de plus en plus précises et ses bonds plus précis et vigoureux. Il tentait d’attraper avec sa mâchoire mes parties génitales !

J’étais tapi dans un coin, tremblant, mes yeux affolés clignaient dans tous les sens, et je me sentais prêt à défaillir, les petits yeux cruels du monstre me jaugeaient avec férocité du haut de leurs 35 cms.

J’avais beau tambouriner contre la porte qui se fermait de l’extérieur, mon collègue s’était éloigné et cette satanée bête qui ne cessait ses attaques... J’étais quasiment perdu, dévoré par un marcassin, j'imaginais déjà les titres ridicules dans la presse, je me représentais ma mort lente dans d'atroces souffrances, émasculé par un porcelet. Un décès absurde dans la honte et le ridicule !

- Pitié ! Hurlai je au bord de l'apoplexie !

La porte du fourgon s’ouvrit miraculeusement. Je soupçonnais mon collègue hilare d'avoir un peu traîné mais ma joie fit plaisir à voir.

Je n'ai évidemment pas raconté cette histoire un peu niaise sur un blog politique avidement  dévoré par les élites de notre pays sans qu'une conclusion  s'impose à mes yeux.

Toute ceci sans pédanterie ni prétention : comment ne pas constater que l'obstination, la ténacité, l'insolence et la patience du petit marcassin contre une puissance infiniment supérieure a fait basculer les rapports de force.

Maintenant fermez les yeux et imaginez qu'Internet soit le marcassin et les médias audiovisuels traditionnels privés  acquis contre vents et marées au dogmatisme ultra libéral (je ne parle pas de la Presse écrite), la brute et que les blogueurs ajoutent aux qualités de notre petite mascotte délicieusement mijotée, la liberté de ton, l'absence de dogme, l'imagination et la créativité. La confrontation, lentement, tournera à notre avantage et la puissante médiacratie, éternelle chantre du capitalisme le plus dérégulé, s'essoufflera faute de vigueur intellectuelle, de nouveautés et entravée par une complaisance pitoyable mâtinée d'absence de sens critique..

Souvenez vous de "la stratégie du marcassin", les potes, et gardez cette petite parabole dans un coin de votre cerveau : il vous servira à nouveau. Mais surtout ne désespérez jamais : assurément, nous vaincrons !

Ami(e) de cui cui, bonne nuit !

Je dédie ce modeste billet à Etrun qui tient tout seul le DEL 3, et qui trouve les ressources et le courage de continuer avec opiniâtreté.

Cui cui l'oiseau complètement chtarbé et déchiré grave.

Commentaires

Rocard aime aussi les marcassins....

Écrit par : frère obscène | vendredi, 13 mars 2009 07:41

Bon, soyons sérieux !
Il était bon ce cochon sauvage ? ;-))

http://www.bdenvrac.com/doc/acorse6.html

Écrit par : sarafalbala | vendredi, 13 mars 2009 08:10

cuicuci qui fait des paraboles, on aura tout vu !

Écrit par : frère odm | vendredi, 13 mars 2009 08:23

Ecrit par : Lord Nithorynque | vendredi, 13 mars 2009 00:45

Je ne reconnais pas le "herzog de ma jeunesse" , et surtout je n'ai pas du tout reconnu Rocard ( sans pour autant imaginer Klaus Kinski dans le rôle ...)
Et puis il est vrai qu'il n'y a pas d'ours ( donc de pine du même nom) en antarctique ( ceci pour décevoir frère odm ) .
Je suis convaincu que notre bon michou aurait eu des accents plus pathétiques et émouvants pour raisonner ce pingouin égaré et psychotique.
Pourtant c'est sans doute ce genre de scène qui est le plus proche de mon rêve de "Rocard sur la banquise" ( le titre que finalement j'ai retenu ), mais recontextualisée : le pingouin fuyant n'importe où plutôt que de continuer de supporter la logorrhée du personnage principal.

Écrit par : Urbain | vendredi, 13 mars 2009 08:34

Yeeesss!

"Mais surtout ne désespérez jamais : assurément, nous vaincrons !"

je le pense aussi, patience, détermination, ingéniosité nous sommes beaucoup plus nombreux qu'eux et ils sont besoin de nous: pour les élire,pour acheter leurs produits ou pour les fabriquer...
c'est à tout cela qu'il faut dire non!

bonne journée à toustes :-)

Écrit par : céleste | vendredi, 13 mars 2009 09:14

Un nouveau "texte fort" en vue ?

Le Premier ministre chinois Wen Jiabao a appelé vendredi la France à adopter une position claire sur le Tibet afin de restaurer de bonnes relations "le plus vite possible".

Écrit par : Urbain | vendredi, 13 mars 2009 09:25

Jolie anecdocte, manque tout de même la recette...

@Urbain> en accord avec toi sur Lynch, et sur l'analyse que tu avais faite sur la situation aux Antilles ( comme quoi on peut se rejoindre quelquefois)

Michel perdu sur la banquise, à son âge est ce bien raisonnable. Ah ce besoin de hochets...

Écrit par : Pamela de Barres | vendredi, 13 mars 2009 09:26

Ecrit par : frère odm | vendredi, 13 mars 2009 08:23

Une paraboule ?

Écrit par : nef des fous | vendredi, 13 mars 2009 10:03

Notre cri de guerre (slogan)

http://www.dinosoria.com/sons/cri-sanglier.html

Écrit par : nef des fous | vendredi, 13 mars 2009 10:10

La stratégie de l'oie hargneuse est très bien également

http://www.liberation.fr/economie/0101555119-le-pdg-de-sony-france-prisonnier-de-ses-salaries

Écrit par : nef des fous | vendredi, 13 mars 2009 10:10

Un entretien socio-analytique d'un ébranleur de certitudes (l'un des meilleurs économistes contemporains, selon moi) qui, mesemble-t-il, doit bientôt intervenir chez Urbain :

http://regulation.revues.org/document1802.html

Une illustration particulièrement pitoyable de la posture du "versatile heureux", nouvelle mode médiatique consacrant le déclin des convictions et la prime à l'opportunisme (le grand Luc souhaite-t-il désormais intégrer un gouvernement marxiste ?):

http://www.dailymotion.com/user/LePlanB/video/x7zw1r_et-l-f-baisse-son-pantalon_news

Écrit par : Oysterhead | vendredi, 13 mars 2009 10:20

Ecrit par : Oysterhead | vendredi, 13 mars 2009 10:20

Le girouettisme dans toute sa splendeur !

@ Cui Cui

Merci pour l'info, j'ignorais qu'il existait des "métis" truie/sanglier ! Par contre, même si l'opiniâtreté peut avoir raison de bien des choses en ce bas monde, l'inertie globale de la société et l'abrutissement (médiatique entre autres...) ambiant, annihilent, malheureusement, les capacités de sursaut de conscience des peuples. Cela dit, osons espérer qu'un marcassins sommeille en chacun de nous !

Bonne journée à toutes, et tous !

Écrit par : BreizhBlues | vendredi, 13 mars 2009 10:53

Je crains, qu'au final, le marcassin ait, lui, fini en ragoût et non notre chroniqueur qui ne serait pas là pour le dire.

Écrit par : f | vendredi, 13 mars 2009 11:26

Ecrit par : Oysterhead | vendredi, 13 mars 2009 10:20

Merci pour Lordon.

Écrit par : f | vendredi, 13 mars 2009 11:26

Bloc-notes d'Ivan Rioufol: en finir avec la République des aveugles

L'aveuglement s'accroche à la République. Quand le PS désigne, dans un "livre noir ", le sarkozysme comme une menace pour les libertés, la gauche confirme son incapacité à se confronter au vrai risque liberticide que fait courir la nouvelle alliance islamo-gauchiste et son idéologie totalitaire. La comparaison que soutient, pour sa part, le réalisateur Philippe Lioret entre le sort des clandestins de Calais, filmés dans Welcome, et celui des Juifs en 1943, relève d'une même outrance indifférente aux faits. Ces procédés sont des trucages.

À quoi bon prendre les Français pour des gogos ? C'est ce que persistent à faire les doctrinaires qui, parce qu'ils perdent pied, se disent victimes d'un complot. Les défenseurs de "la République en danger", qui dénoncent les réformes de l'instruction judiciaire ou de l'audiovisuel public, ne se seront jamais alarmés des abus de pouvoir des " petits juges" embastilleurs ou du manque de pluralisme dans les radios et télévisions d'État. Les maîtres censeurs ont fait naître un besoin de vérité que l'opposition ferait mieux de satisfaire.

Voyez les chiffres de l'immigration : le tabou qui les enveloppe d'un flou statistique est en train de vaciller. Certes, la peur des mots conduit à désigner, sous la "diversité", des phénomènes de peuplement difficilement maîtrisables. Cependant, le commissaire à la diversité, Yazid Sabeg, a raison d'ouvrir le débat défendu sur les statistiques ethniques : "Il faut voir les choses en face (...) Le peuplement de ce pays a changé." Il serait temps d'en prendre conscience ; en espérant qu'il ne soit pas trop tard. Le refus de se confronter à la mutation du pays est absurde. Les phénomènes de séparatisme ethnique et culturel, souvent décrits ici, mettent en péril la cohésion de la nation "une et indivisible". Ces fractures obligent aux mesures sécuritaires dénoncées par les démagogues. Mardi, un commando armé a mis à sac un lycée de Gagny (Seine-Saint-Denis), blessant douze élèves. Au fait : pourquoi taire encore les chiffres de la violence scolaire ?

Cette approche plus réaliste des conséquences nées d'une arrivée de peuples nouveaux sera-t-elle l'occasion de s'interroger sur la persistance de l'immigration, la fragilité des solidarités, la déculturation qui s'observe ? Entendre Sabeg en appeler " au ressenti d'appartenance" comme méthode de comptabilité, alors que le communautarisme est le mal qu'il faut vaincre, montre les limites d'une apparente clairvoyance.

Écrit par : Sly | vendredi, 13 mars 2009 11:28

Suite du bloc-notes d'Ivan Rioufol

Sourde, en plus
La République des aveugles est, en plus, sourde comme un pot. Sinon, elle n'aurait pas attendu si longtemps avant de s'inquiéter du contenu xénophobe de certains discours du collectif guadeloupéen LKP et de son leader (voir bloc-notes du 20 février). Samedi, le parquet de Pointe-à-Pitre a annoncé une enquête pour provocation à la haine raciale et tentative d'extorsion de signature, après une déclaration d'Élie Domota à l'adresse des entrepreneurs : "Soit ils appliquent l'accord, soit ils quitteront la Guadeloupe (...) Nous ne laisserons pas une bande de békés rétablir l'esclavage." Mais le LKP disait déjà sensiblement la même chose, quand il réclamait, dans l'indifférence des gardiens de la diversité, "la Guadeloupe aux Guadeloupéens" et la "priorité d'embauche aux Guadeloupéens de Guadeloupe". C'est avec un tel mouvement, ayant eu recours à la violence et à l'intimidation contre les Blancs, que l'État a "arbitré " l'accord final, en laissant désigner le patronat comme fautif principal.


Boycotter Durban II
Cette même stratégie de la tête dans le sable permet à la gauche et aux prétendus gaullistes de contester la décision de Nicolas Sarkozy, mercredi, de réintégrer intégralement la France au sein du commandement de l'Otan. Jean-Louis Bianco (PS) redoute ce qui constituerait "un bloc occidental face au monde arabe et musulman". Faudrait-il que la France accommodante feigne de ne pas voir, outre l'antisémitisme qui se propage, le choc des cultures qui oppose l'Occident au monde islamique? Al-Qaida a le mérite de revendiquer sans ambiguïté sa haine du monde libre. Le meilleur moyen d'éviter la guerre des civilisations, qui fourbit ses armes en Afghanistan comme à Gaza, passe par la consolidation de grands équilibres dissuasifs.

Il suffit d'observer les préparatifs de la conférence de l'ONU sur le racisme (Durban II), qui se tiendra à Genève du 20 au 24 avril, pour prendre conscience de l'état permanent d'accusé qui est réservé à l'Europe et aux États-Unis. Les pays islamiques (Libye et Iran en tête) et leurs alliés du moment y écrivent leur loi, qui interdit la critique de l'Islam et voue Israël aux gémonies. Les mêmes protestent contre l'inculpation, par la Cour pénale internationale, du président soudanais el-Béchir, pour ses crimes commis au Darfour (300,000 morts) contre des musulmans noirs modérés, au nom du djihad. Les États-Unis, Israël, le Canada, l'Italie boycotteront la farce "antiraciste" de Durban II. La France, qui laisse le Quai d'Orsay prôner un angélisme capitulard, doit rejoindre cette résistance.


Monde faux
Cet univers d'illusions et de mensonges, dont hérite la jeunesse, explique son pessimisme : les 16-25 ans ne seraient que 26% à croire en un avenir prometteur (60% au Danemark, 54% aux États-Unis). Ceux-là ont toutes les raisons de vouloir en finir avec ce monde faux.

Écrit par : Sly | vendredi, 13 mars 2009 11:30

Ecrit par : Sly | vendredi, 13 mars 2009 11:28
Ecrit par : Sly | vendredi, 13 mars 2009 11:30

Bravo, excellent bloc-notes cette semaine !

Écrit par : Sly | vendredi, 13 mars 2009 11:34

Ecrit par : Sly | vendredi, 13 mars 2009 11:34

Je ne saurais que trop te recommander la chronique vendrediesque du Val sur Inter.
Ce matin : le Darfour...

Rioufol ; un logiciel assez sommaire de génération de textes, incrémenté par quelques fantasmes et lieux-communs récurrents, suffirait à alléger Dassault du versement d'un salaire, non négligeable en ces temps de rationalisation...

"Ils" vont finir aussi par détruire ce média extraordinaire qu'est la radio. Il ne reste de différence d'avec la tévé que l'absence de prompteur. A la radio, on lit, sans avoir à se cacher. On lit un truc, qui irait pour la presse écrite autant que pour un blog, et l'auditeur assiste à une lecture, avec quelques tentatives/tions pour faire "vivre" le texte.

Écrit par : f | vendredi, 13 mars 2009 11:48

Je ne saurais que trop te recommander la chronique vendrediesque du Val sur Inter.
Ecrit par : f | vendredi, 13 mars 2009 11:48

Rien à cirer de ces franchouillardises ragochardes !

Écrit par : Sly | vendredi, 13 mars 2009 12:01

"Voilà la scène. On est à Bordeaux, lundi 9 mars, à Cap Sciences. Xavier Darcos intervient dans le cadre de la signature d'une convention pour la promotion de l’égalité dans le système éducatif. Il y a là aussi une délégation de parents d'élèves, hostiles aux réformes en cours dans le primaire, qui demande à être reçue. C’est alors que, les apercevant, le ministre s'écrie :
"C'est encore ce peuple braillard et gavé de tout".

Écrit par : f | vendredi, 13 mars 2009 12:10

Quelques marcassins ont produit ça, hier :

www.pcinpact.com/actu/news/49705-jaimelesartistes-indisponible-hebergeur-explique-pushitup.htm

Écrit par : f | vendredi, 13 mars 2009 12:25

Ecrit par : Oysterhead | vendredi, 13 mars 2009 10:20

Merci beaucoup, cela m'a "donné de la force", encore faut-il réussir à faire quelque chose de cela (« esprits animaux » à mettre dans mon pense-bête), mais c'est une autre histoire.


Je ne peux m'empêcher pour le "mono" maniaque.

"Ça s’était très bien passé, discussion très riche, sauf qu’il y avait là un type, pas tout jeune il faut bien le dire, coupe de douilles… « à la Marx » ! avec barbe fleurie en prime, et à la fin, il prend la parole et il me dit d’un filet de voix tremblotante : « Oui, Spinoza, c’est sans doute intéressant, mais moi j’ai mon petit Marx et ça me suffit bien comme ça ». Et là, flash : je me suis vu dans vingt ans, égrotant, en train de bafouiller : « vous savez, moi, j’ai mon petit Spinoza, ça me suffit bien comme ça »… le désastre absolu ! Cette séance-là, ça a été ma vaccination : tout sauf devenir ça !"

Écrit par : nef des fous | vendredi, 13 mars 2009 13:21

Ecrit par : f | vendredi, 13 mars 2009 12:25

,___,
(0v0)
/) )
" "

Écrit par : nef des fous | vendredi, 13 mars 2009 13:28

A Nef,

De rien, trop rares sont les intellectuels qui pratiquent ce genre de retour sur eux-mêmes, qu'appelait Bourdieu de ses voeux dans "Science de la science et réfexivité" . Vous devinez par ailleurs les raisons pour lesquels je ne propose pas ce type de liens chez Quatremer...

Aux NRV intéressés par la mobilisation universitaire, deux "raccourcis" qui permettent de comprendre le degré de foutage de gueule du gouvernement et de sa majorité :

1. Les effets de la privatisation discrète de l'enseignement supérieur en Australie:

http://www.auboutduweb.com/poolp/index.php?post/2008/06/04/Universites-%3A-le-contre-exemple-australien

2. La proposition de loi déposée par des parlementaires (dont D. Fasquelle) qui vise à instaurer ce système en France

http://www.assemblee-nationale.fr/13/pdf/propositions/pion1391.pdf

Écrit par : Oysterhead | vendredi, 13 mars 2009 13:40

Hein, ya du corse au repas ?

Écrit par : marc assin | vendredi, 13 mars 2009 13:55

Ecrit par : marc assin | vendredi, 13 mars 2009 13:55

Des couilles de corse plus précisément ! ;-)

Écrit par : BreizhBlues | vendredi, 13 mars 2009 14:05

C'est le moment d'interpeler le blob conceptuel...

www.lefigaro.fr/le-talk/2009/03/12/01021-20090312ARTFIG00786-le-talk-posez-vos-questions-a-luc-ferry-.php

Écrit par : Ferry botte | vendredi, 13 mars 2009 14:20

Merci cui cui pour cette anecdote alertement racontée, c'est drôle de t'imaginer aux prises d'un-mini cochon :-DD Il faut se défendre mais comme l'a souligné f, le but est d'éviter de connaître la fin tragique du Marcassin.

Écrit par : agathe | vendredi, 13 mars 2009 14:23

Ecrit par : Oysterhead | vendredi, 13 mars 2009 10:20

vanitas , vanitatis ...
Ils ne vivent que par les médias et donc s'exposent à périr par eux.
Cela dit, à mes yeux , il n'y a pas à proprement parler de revirement.
Ces deux crécelles font, malgré tout, toujours le même bruit, avec une belle constance dans l'absence totale de discernement dans tous les jugements qu'ils portent (raison pour laquelle, sans doute, ils sont payés pour ça ) et une posture de conformisme calcifié dans une totale insignifiance.
Pour assez incohérentes qu'elles soient et ridicules qu'elles puissent apparaître les postures successives de ces ânes ( et encore, c'est une injure faite aux ânes qui sont de braves bêtes bien moins connes que ces ... huitres , et surtout bien plus constantes dans leurs opinions) relèvent d'une assez grande cohérence interne : la sottise convenue, solidement enracinée dans les poncifs les plus en vogue et les idées toutes faites les plus démagogiques.
Simplement ces choses là sont très versatiles , au gré de "l'air du temps" , comme on peut le constater dans ce cruel raccourci.

Écrit par : urbain | vendredi, 13 mars 2009 14:34

Au fait, puisque que les techniciennes de surface semblent "à poste", je leur signale quelques déjections de notre malpropre habituel.
Je recommande de le punir, durablement.

Écrit par : urbain | vendredi, 13 mars 2009 14:38

Ne change rien cui²!

see ya!

Écrit par : skalpa | vendredi, 13 mars 2009 14:49

DCB nous fait le coup de la société-pollen (inspiré du machin de Moulier_Boutang) :

www.liberation.fr/politiques/0101555166-danny-le-vert-veut-des-abeilles-humaines-pour-relancer-l-economie

D'où sa crainte du gaucho...

Ecrit par : urbain | vendredi, 13 mars 2009 14:34

Oui, la cohérence interne de ce genre de types n'est pas ébranlée.

Écrit par : f | vendredi, 13 mars 2009 15:08

"Mais surtout ne désespérez jamais : assurément, nous vaincrons !"

Méthode coué ?

On croirait lire le "Hasta la Victoria Siempre" des cocos cubains... Effectivement à la fin ils l'ont emporté, quel magnifique résultat ! Enfin débarassé de l'"ultra-libéralisme", Cuba est désormais un havre de paix et de prospérité, un exemple pour tous les peuples opprimés de la planète !

Pas sûr que le peuple français, encore relativement sain malgré quelques poches anarcho-marxistes d'ultra-gauche ici et là, soit emballé par un tel projet...

Écrit par : Sly | vendredi, 13 mars 2009 15:11

Et voilà...

"Vendredi, la cour d'appel de Paris a une nouvelle fois rejeté une demande de remise en liberté de Julien Coupat, incarcéré depuis le 15 novembre dans l'enquête sur des dégradations contre des lignes SNCF commises le 28 octobre et dans la nuit du 7 au 8 novembre 2008. C'est la troisième fois que cet homme de 35 ans mis en examen et incarcéré à la prison de la Santé, pour «direction d'une entreprise terroriste et destructions en réunion à visée terroriste», voit sa requête refusée."

Écrit par : f | vendredi, 13 mars 2009 15:44

Michel Rocard promu spécialiste de l'Arctique. Sûr ! C'est écrit dans le journal !

Dans son Wikipedia, je cherche une publication de lui sur le sujet. Nada. Nothing.

Dans Google "Rocard spécialiste de l'Arctique" : 691 réponses ( quasiment toutes : " Rocky bientôt promu ambassadeur etc ". Peut être une ou deux conférences ici ou là, et encore).

A ce compte, on aurait tout aussi bien pu nommer Brigitte. Et moi je suis un ascensoriste de talent ( a preuve : je l'emprunte matin et soir à mon domicile ).

Écrit par : patrice | vendredi, 13 mars 2009 17:15

Ecrit par : patrice | vendredi, 13 mars 2009 17:15

Tu as mal cherché alors ! Merci de respecter Monsieur Michel Rocard, l'honnête homme de la vie politique française.

_________________________________________________________

BRUXELLES (AFP) - Les députés européens ont demandé jeudi l'adoption d'un traité international pour protéger la région arctique, menacée par le trafic maritime et l'intérêt accru pour ses potentielles réserves de gaz et de pétrole. La résolution, défendue par l'ancien Premier ministre socialiste français Michel Rocard, a été approuvée à une large majorité de 597 voix contre 23 et 11 abstentions lors d'un vote en séance plénière à Bruxelles.

_________________________________________________________

Signataire du Traité sur la protection de l'Antarctique, Michel Rocard s'est rendu sur la banquise du pôle Sud du 22 janvier au 2 février en compagnie des responsables de l'ONG le Cercle Polaire, présidée par Laurent Mayet.


Le père politique du Traité sur l'Antarctique, auteur de la résolution sur la gouvernance arctique votée le 9 octobre dernier au Parlement européen, Michel Rocard, s'est rendu pour la première fois en Antarctique du 22 janvier au 2 février 2009.

Écrit par : Sly | vendredi, 13 mars 2009 17:30

Ecrit par : patrice | vendredi, 13 mars 2009 17:15

C'est le salaire de la campagne.

http://sr07.unblog.fr/2007/07/26/rocard-avec-dsk-la-defaite-naurait-pas-ete-certaine/

Il aurait pu aussi bien nommer Allègre, un spécialiste de l'Arctique sans glace.

Écrit par : nef des fous | vendredi, 13 mars 2009 17:35

Pardon,pardon : spécialiste de la protection de l'Arctique.

- Et vous c'est quoi votre spécialité ?
- Ben, moi...je suis spécialiste de la protection de l'Arctique.
- Et ça consiste en...?
- Ben, je vais de diners en réunions dire et faire comprendre qu'il faut protéger l'Arctique. En plus je me documente.
- Une vocation en quelque sorte.
- Oui, c'est depuis que je suis tout petit.
- Mais Greenpeace, le WWF...
- Ah mais non, c'est pas pareil, moi je vais faire de la diplomatie, comme dans l'Antarctique finalement.

http://tinyurl.com/djtogd

Écrit par : patrice | vendredi, 13 mars 2009 17:45

Ecrit par : nef des fous | vendredi, 13 mars 2009 17:35

C'est vraiment inuit une telle mauvaise foi !

Écrit par : Sly | vendredi, 13 mars 2009 17:45

Sly,

Je ne dis pas qu'il n'est pas sincère ni qu'il a sauté sur la première cause venue pour décrocher un poste. Je ne dis pas qu'il n'a pas pesé son choix. Je dis simplement qu'il y en a sûrement de plus frais, plus jeunes, pas moins passionnés, pas moins compétents, mais surtout probablement moins collants que Rocard.

Écrit par : patrice | vendredi, 13 mars 2009 17:51

Ecrit par : patrice | vendredi, 13 mars 2009 17:51

Le jeune Michel Rocard n'a jamais eu aucune sympathie pour le communisme (c'est notamment pour cette raison que l'ultra-gauche anarcho-islamiste et tiers-mondo marxiste le déteste autant) dont il avait compris avant les autres qu'il était une forme de totalitarisme, au même titre que le nazisme ou l'athéisme.

Je constate avec satisfaction qu'il n'a jamais changé de position sur ce point, qu'il a su garder intact ses idéaux de jeunesse... bref malgré son âge avancé Michel Rocard a su rester jeune.

Il mérite ce poste !

Écrit par : Sly | vendredi, 13 mars 2009 18:04

Sly : "l'athéisme est un totalitarisme". Développe, tu m'intéresses.

Écrit par : Oysterhead | vendredi, 13 mars 2009 18:11

Ecrit par : Oysterhead | vendredi, 13 mars 2009 18:11

Tu te moques de qui exactement ? Tu n'as pas étudié l'Histoire du XXème siècle pour être à ce point à côté de la plaque ? Tu ignores que les idéologies jumelles, le nazisme et le communisme, sont toutes deux des rejetons de l'athéisme ? Tu ignores peut être aussi qu'au nom de l'athéisme, un génocide a été commis en Vendée (300,000 morts, une paille !) par la franc-maçonnerie ? Tu ignores peut être aussi que c'est au nom de cette idéologie athéiste décadente que le génocide des enfants à naître est désormais légal dans nos contrées ?

La négation de l'existence de Dieu a toujours été le pretexte et le préalable aux pires crimes contre l'Humanité !

Écrit par : Sly | vendredi, 13 mars 2009 18:29

Ecrit par : Oysterhead | vendredi, 13 mars 2009 18:11

Éclairage aveuglant par la brillante analyse de Sly Pat Joy. Presque drôle si ce n'était pas si triste ;-))

Écrit par : agathe | vendredi, 13 mars 2009 18:53

Je n'ai rien compris à cette argumentation :

spécialiste de la protection de l'Arctique-Rocard-communisme- idéaux de jeunesse-Ambassadeur.

Quelqu'un dit dans un commentaire:

"Nomination à relier à celle, imminente, d'un autre Rocardien historique, Claude Evin, à la tête de l'ARS Ile de France. La deuxième gauche a été la voie de passage entre la gauche et la droite depuis 1995. Elle a théorisé la conversion de la gauche au néolibéralisme (voir feu Fondation Saint Simon)".

Réfléchir là dessus.

Écrit par : patrice | vendredi, 13 mars 2009 20:30

Aussi outré que la réalité

http://onsefechier-anatic6.blogspot.com/2009/03/france-chomeuse-dans-lenfer-des.html

Écrit par : agathe | vendredi, 13 mars 2009 20:45

Go Rocard Go !

Le plus noir des scénarios climatiques se profile

http://tinyurl.com/aukbsf

Écrit par : patrice | vendredi, 13 mars 2009 20:45

Merci à toutes et à tous pour vos commentaires.

Ce billet que j'aime bien fut un bide alors que mon dernier billet que je trouvais médiocre a cartonné.

C'est toujours comme ça.

Peu importe : je le sais depuis longtemps et je m'en branle grave. Comme quoi je ne recherche pas l'audience à tout prix...

CQFD.

Ciao, à après !

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | vendredi, 13 mars 2009 20:55

Ecrit par : patrice | vendredi, 13 mars 2009 20:30

Qu'on le veuille ou non la gauche ne peut pas se résumer à une vision sociale de la société.
La gauche est fondamentalement et définitivement opposée à l'idée de Dieu et elle rejoint une certaine droite au pouvoir aujourd'hui qui défend les mêmes principes.
Les abrutis incultes qui n'admettent pas ça ne comprendront jamais rien....
C'est aussi pour cette raison que dénoncer "l'islamo gauchisme", est une idiotie monumentale, ou une perfidie accomplie.

Écrit par : frère odm | vendredi, 13 mars 2009 21:12

Ecrit par : patrice | vendredi, 13 mars 2009 20:45

Je ne sais pas quoi penser du réchauffement climatique mais il me semble que les explications que l'on nous donne soient farfelues (les gazs à effet de serre).
Certaine théorie accréditent la survenance probable d'un événement "cosmique" majeur.
Il ne serait en effet nullement stupide et statistiquement rationnel qu'un corps astral inconnu du grand public soit responsable de ce qui arrive.
Nous sommes peu de chose, ne l'oublions pas.

Écrit par : frère odm | vendredi, 13 mars 2009 21:22

Le gardien ne devraient pas tarder à dénoncer des propos d'alcoolique illuminé......

Écrit par : frère odm | vendredi, 13 mars 2009 21:27

Sur TF1 Nikos(de la starac) nous parle de son calçon rouge porte bonheur....

Écrit par : frère odm | vendredi, 13 mars 2009 21:31

Oui. Elle - la gauche - confronte très probablement une vision sociale à une autre qui étayait son droit sur le fait religieux et dont je n'ai pas bien régulièrement le sentiment qu'elle permettait à tous d'accéder aux mêmes libertés, à un bien être équivalent. De fait, les laïques, les incroyants, y sont nombreux. Et puis ?

Oui. Un évênement cosmique. Pourquoi pas. En attendant, avec nos faibles outils mathématiques, ce qu'avance le GIEC ou d'autres organismes semble converger ailleurs et plutôt en direction de nos modes de consommation énergétique. En attendant - de découvrir ce mystère au fond du ciel - on fait quoi ?

Écrit par : patrice | vendredi, 13 mars 2009 21:44

Hadopi:
Patrick Bloche, 17è minute.
http://tinyurl.com/byjhx2

Écrit par : patrice | vendredi, 13 mars 2009 21:50

Ecrit par : patrice | vendredi, 13 mars 2009 21:50

La fin de l'article est amusante...



En parcourant la presse mexicaine, suis tombé sur cet éditorial d'El Universal :

www.eluniversal.com.mx/editoriales/43256.html

Voyez le troisième paragraphe (ce qui ne surprendra pas ceux qui suivent un peu)(et celui qui espère y découvrir la suite des "aventures de bouffon chez le roi de la schnouf" sera déçu). Inutile de préciser que les noms de Bruckner, Onfray, Rioufol, Ferry and co n'évoquent absolument rien pour notre éditorialiste mexicain (ni pour le reste du monde, d'ailleurs).

Écrit par : f | vendredi, 13 mars 2009 22:29

L'éditorial, d'ailleurs, lamine le chef...
Mais nous savons que le Mexique, n'est-ce pas, passe son temps à mettre des innocents en prison ; comme le terroriste Julieno Coupato...

Écrit par : f | vendredi, 13 mars 2009 22:37

Ecrit par : f | vendredi, 13 mars 2009 22:29

Je comprends pas l'espingouin, mais on dirait bien qu'ils confirment ce que je rappelle quotidiennement au "public" de la librairie , comme aux NRV qui l'ignoreraient encore : le seul intellectuel ( philosophe ) français "exportable" et exporté c'est ... badiou .
Les autres sont au mieux considérés comme des comiques troupiers , au pire (et le plus souvent ) totalement ignorés.
Seuls ( dans le monde ) nos mierdacrates semblent encore "désinformés" sur le sujet ...
Cependant j'aurais aimé une allusion à "Tortillas pour les Daltons" , pourrais-tu les briefer , toi qui cause le mexicain ?

Écrit par : Urbain | vendredi, 13 mars 2009 22:43

Pour "bouffon chez le roi de la schnouf", c'est là :

www.liberation.fr/monde/0101555263-vacances-des-sarkozy-le-mexique-dement-l-elysee

Mais, comme il le dit (à propos de Boutin) : «Elle me fait chier, cette presse, avec ses postures, ses déclarations et ses conneries. Quand on est à ma solde, soit on est solidaire de tout ce qui y est fait et décidé, soit on se casse.»

Écrit par : f | vendredi, 13 mars 2009 22:45

Ecrit par : Urbain | vendredi, 13 mars 2009 22:43

La traduction google n'est pas trop mauvaise...

www.google.fr/language_tools?hl=fr

Écrit par : f | vendredi, 13 mars 2009 22:47

Ecrit par : f | vendredi, 13 mars 2009 22:45

El Medefo

Écrit par : agathe | vendredi, 13 mars 2009 22:57

Ecrit par : frère odm | vendredi, 13 mars 2009 21:27

Non simplement des propos d'ignorant, ce dont tu es également assez coutumier.
La théorie astronomique d'expliation de variations climatiques ( dite de Milankovich : fr.wikipedia.org/wiki/Milutin_Milanković) date pourtant de ... 1924, mais il est vrai que c'est une vulgaire théorie de scientifique et mathématicien, donc absolument pas digne d'intérêt en regard des idioties en tous genres que , fort du discernement que te confère ta foi en n'importe quelle sornette d'illuminé ou de journaliste tu est capable d'appliquer pour trier le bon grain de l'ivraie .
Si tu te renseigne un peu tu constateras que cette théorie ( qui n'a rien à voir avec les âneries ineptes que tu cites, mais repose simplement sur des calculs d'incidence de la variabilité de l'angle de l'axe rotation terrestre) participe des nombreux déterminismes raisonnablement admis comme influant , à grande échelle ( de temps) sur le climat, et explique dans une large mesure les phénomènes aujourd'hui bien connus de glaciations successives, mais qu'il a été démontré qu'elle ne permet pas de rendre compte des bouleversements et évolutions actuellement constatés .

Écrit par : Urbain | vendredi, 13 mars 2009 22:59

Ecrit par : Urbain | vendredi, 13 mars 2009 22:59

Un article plutôt sérieux sur le sujet :

planet-terre.ens-lyon.fr/planetterre/XML/db/planetterre/metadata/LOM-milankovitch-2005-09-27.xml

Écrit par : f | vendredi, 13 mars 2009 23:11

http://planet-terre.ens-lyon.fr/planetterre/XML/db/planetterre/metadata/LOM-milankovitch-2005-09-27.xml

Écrit par : f | vendredi, 13 mars 2009 23:15

Pour frère odm , et pour qu'il s'endorme un peu moins débile ce soir :
entendre :
www.tous-les-savoirs.com/index.php?op=themes&t=15

et voir la conférence de sylvie joussaume :

www.google.fr/url?sa=t&source=web&ct=res&cd=4&url=http%3A%2F%2Ftelechargeu.cines.fr%2F3517%2Fload%2Fdocuments%2Futls%2Fdownload%2Fpdf%2F130100.pdf&ei=BNq6ScKMCpSIjAeOw9ifCA&usg=AFQjCNGWkknBkFsQ_N8rVBk7KlkgAPrasw&sig2=ZqzSITSdXViINVmvIrn5Ng

Écrit par : Urbain | vendredi, 13 mars 2009 23:15

Elle est bien, ton histoire de marcassin, cui cui. Vraiment super bien! J'ai du mal à voir un marcassin dans l'internet, mais j'aime bien ton histoire!

Écrit par : etrun | vendredi, 13 mars 2009 23:15

Ecrit par : etrun | vendredi, 13 mars 2009 23:15

Nous sommes tous des marcassins ;-))

Écrit par : agathe | vendredi, 13 mars 2009 23:17

Ecrit par : Urbain | vendredi, 13 mars 2009 23:15

Pas mal, tout ça...

...

Via le blog de Skorecki :

www.mediapart.fr/club/blog/fred-oberson/130309/le-libe-des-ecrivains

Écrit par : f | vendredi, 13 mars 2009 23:22

Ecrit par : f | vendredi, 13 mars 2009 23:22

J'ai désormais un dazibao devant la librairie, où j'affiche notamment les "exploits" de joe Frein, et singulièrement "tout sur l'affaire Florence Cousin" .

Écrit par : Urbain | vendredi, 13 mars 2009 23:30

Houla, les Laurel et Hardy de la cause divine ont frappé fort aujourd'hui.

@Oysterhead

J'avais déjà rappelé ton lien sur la girouette dans le fil précédent.

Celui de Lordon, en effet, pas la peine de le poster chez qui tu sais, rien que la réponse à la première question ferait exploser quelques cerveaux impatients.

Pour finir, un lien pour s'alarmer des menaces sur la libre information :

http://www.liberation.fr/societe/0101555159-lettre-de-menace-et-maintenant-jean-pierre-pernaut

:oB

Écrit par : Nicks | vendredi, 13 mars 2009 23:55

Mince , JPP ... c'est sérieux alors ...
On peut, en effet, mesurer désormais mesurer l'importance ( et l'urgence) qu'il y a à changer les mentalités !
Dieu merci c'est l'objet principal de la loi à dopi.

Écrit par : Jo Frein | samedi, 14 mars 2009 00:04

Putain, ça caille...

Écrit par : Michel Rocard | samedi, 14 mars 2009 07:33

Ce Rocard là est un imposteur, le vrai rocard, en bon social-démocrate, ne se plaint jamais, et cause toujours, impavide, avec une prolixité que rien ne saurait atténuer, pas même le désintérêt, voire l'hostilité de ses auditeurs.

Après son magnifique job auprès des français, des instances européennes, et des immigrés, nous pouvons compter sur lui pour haranguer, sans se lasser, les pingouins les plus réfractaires ( et dieu sait qu'ils le sont volontiers).
Et comme c'est le genre d'enjeu majeur dont depuis toujours il a su discerner l'importance, il faut lui tirer un grand coup de chapka !

Écrit par : urbain | samedi, 14 mars 2009 08:25

Inutile de conspuer M. Rocard, douter de ses compétences (quel rapport entre les procédures de nomination et la compétence ? Ca se saurait... Et puis, la compétence, c'est bidon) etc. La question n'est pas là. Il s'agit pour nous d'étudier, chez M. Rocard, la conservation du corps par basses températures. La cryopréservation est une question majeur, notamment en politique. Il est également question d'approcher d'un peu plus près la supraconductivité, c'est à dire l'absence de résistance (devant le pouvoir). La superfluidité (absence de viscosité dans la plasticité conceptuelle) est également cruciale. Toute une batterie d'expériences sera également menée dans le champ du mimétisme pingouinesque, du jabotement chez le politique de base...

Écrit par : L'ingénieur | samedi, 14 mars 2009 08:26

Pour frère odm, qui comme tous les croyants, préfère croire (n'importe quoi )plutôt que d'essayer de savoir quelque chose, en s'appuyant sur des compétences acquises et un effort de recherche rationnel à partir de faits mesurés :
www.lemonde.fr/planete/article/2009/03/13/le-plus-noir-des-scenarios-climatiques-se-profile_1167544_3244.html

Écrit par : urbain | samedi, 14 mars 2009 08:43

Ecrit par : Urbain | vendredi, 13 mars 2009 23:15

Bien joué gardien !

Cette propension à citer tel ou tel scientifique défendant telle ou telle théorie démontre les limites du système de pensée rationnelle qui se résout toujours par des débats sans fin, puisque la source est ignorée et la vérité unique.

Pourtant :

Pour expliquer le récent réchauffement climatique, les explications de certains astronomes ont commencé à fuser les unes après les autres : le grand responsable de tous ces drames serait le soleil, devenu violent alors qu’il devrait être dans sa phase la plus calme. Et pendant qu’on culpabilise sans cesse le public, au-dessus de nos têtes, le petit 4×4 de la NASA qui sillonne Mars, le Mars Global Surveyor, envoie ses informations montrant « que les niveaux d’eaux glacées sur les pôles martiens ont fondu de presque 3 mètres en l’espace d’une année martienne, soit presque deux ans pour nous». Information incroyable, passée totalement inaperçue : la Terre n’est donc pas la seule à se réchauffer. Mars aussi. Quant à la planète Neptune et à ses lunes, distantes de 4,5 milliards de kilomètres du soleil, c’est même pire :

« Depuis 1989, on a enregistré une augmentation de 5% de la température à la surface de Triton, un phénomène de réchauffement inattendu pour ces planètes si éloignées du Soleil13».
Sur Pluton, pourtant la planète la plus éloignée du soleil, c’est même un véritable enfer qui a commencé, sous forme de canicule accélérée :

« L’équipe du professeur James Elliot a établi avec certitude qu’en l’espace de 14 ans, la planète Pluton s’est réchauffée. Sa température a été multipliée par 3… C’est une surprise totale pour l’ensemble de la profession qui ne pouvait pas prévoir une telle transformation14».

La nouvelle est précise. La pollution sur terre n’est donc pas la seule responsable, il existe un autre phénomène, bien plus grave, puisque l’ensemble du système solaire se réchauffe.

Écrit par : frère odm | samedi, 14 mars 2009 08:54

Ecrit par : L'ingénieur | samedi, 14 mars 2009 08:26

Oui c'est un magnifique champ d'expérience qui s'ouvre et dont la fécondité est très prometteuse, notamment dans le champ de la conservation des formes atypiques de la rhétorique creuse ( déjà un peu fossilisée, et très menacée par l'émergence hégémonique de la niaiserie décomplexée ).
On peut simplement regretter que, dans l'éclair de lucidité qui en la circonstance a fugacement inspiré notre conducator, il n'ait pas jugé bon de faire accompagner son missionnaire des glaces de la rassurante présence de notre audacieux ministre des affaires étrangères.
Un duo de choc pour le divertissement des pingouins ( des phoques et des ours blancs) un peu déprimés ces derniers temps (voir l'article du monde ci-dessus), et une meilleure garantie de pérennité du projet : quand l'un se fatigue et doit s'interrompre pour retrouver le fil de sa pensée ( au bout de centaines de digressions et d'incises proliférantes) ou se dégercer les lèvres, l'autre peut embrayer sur un texte fort .
Des équipes de ushuaïa et de koh-lanta se relaieront pour la maintenance.

Écrit par : urbain | samedi, 14 mars 2009 08:59

A Sly,

Merci pour votre réponse - on ne se connaît pas ducon, donc pas de tutoiement - c'est exactement celle que j'attendais.

A Nicks,

Pardon pour Ferry, mais je ne me lasse pas de la regarder (tout comme la petite intervention de Jacques Julliard... ben quoi le monde est à deux vitesses, alors pourquoi ne créerait-on pas des universités à son modèle ?). Tu as lu le message de Kop Boulogne sur Quatremer ;-) ?

Écrit par : Oysterhead | samedi, 14 mars 2009 09:04

Ecrit par : frère odm | samedi, 14 mars 2009 08:54

Je pense que tu devrais appuyer la mssion rocard en arctique (voir plus haut) , tu serais l'observateur scientifique impartial idéal ...

Oui, il fallait y penser : pluton semble se réchauffer !
Bigre, un argument de poids à opposer au thèses fantaisistes des illuminés imputant à l'activité humaine l'actuel réchauffement climatique sur terre .

Finalement si on envoyait rocard et coutecher sur pluton ... pour étudier ça de plus près.
évidemment les pingouins seront déçus , mais il faut que frère odm en ait le coeur net !

Écrit par : urbain | samedi, 14 mars 2009 09:04

Ha, quelle surprise de constater que le sciento-lobbying poursuit sa marche...

Les travaux du GIEC ont évidemment pris en compte la question des variations du rayonnement solaire :

"Le GIEC estime que les changements du rayonnement solaire depuis 1750 ont provoqué un forçage radiatif de +0,12 W/m² [0,06 à 0,30]. Pour cela, on ne peut rien faire, la variation lumineuse du soleil varie dans le temps et l'homme n'est pas responsable de ce phénomène. En revanche, le GIEC a également évalué que l’homme a contribué à une augmentation de 1,6 W/m² [de 0.6 à 2.4], ayant pour origine l'augmentation des gaz à effet de serre anthropique. Ce résultat montre que l’homme est responsable à 93% du forçage radiatif depuis l’industrialisation."

Autant lire le rapport :

www.ipcc.ch/pdf/assessment-report/ar4/syr/ar4_syr_fr.pdf

Écrit par : f | samedi, 14 mars 2009 09:38

Mouarf...

La source scientifique (descendre un peu, jusqu'au "chapitre" ~2) :

www.lejardindeslivres.fr/ndapocalypse.htm

Écrit par : f | samedi, 14 mars 2009 09:47

"Un pré-appel d'offre a déjà été lancé alors que la loi Création et Internet est en cours d'examen."

www.ecrans.fr/Hadopi-une-usine-a-gaz,6631.html

(avec un superbe schéma)

Comment ? Une loi pas encore votée serait déjà (en cours de) mise en place.
Alala, je croyais que...

Écrit par : f | samedi, 14 mars 2009 10:37

Ecrit par : agathe | vendredi, 13 mars 2009 20:45

Moi j'aime beaucoup ce blog, si cuicui et tout le monde sont d'accord on pourrait le mettre en lien.

Écrit par : nef des fous | samedi, 14 mars 2009 10:40

Moi j'aime beaucoup ce blog, si cuicui et tout le monde sont d'accord on pourrait le mettre en lien.

Ecrit par : nef des fous | samedi, 14 mars 2009 10:40

surtout cuicui....

Écrit par : frère odm | samedi, 14 mars 2009 10:42

nous pouvons compter sur lui pour haranguer, sans se lasser, les pingouins les plus réfractaires ( et dieu sait qu'ils le sont volontiers).

Si tu pouvais éviter de blasphémer, urbain..
Merci pour lui !

Écrit par : frère odm | samedi, 14 mars 2009 10:44

D'accord si ça nous épargne les pubs ridicules .

Écrit par : urbain | samedi, 14 mars 2009 10:44

Ecrit par : f | samedi, 14 mars 2009 09:47

Le genre d'expert "crédible" qui hélas prospère et prolifère ( je te raconte pas l'abondance et la diversité éditoriale dont je suis bombardé à longueur de mails et de prospectus encombrant ma boîte aux lettres, et les forêts détruites pour alimenter ce "filon"), et sur lequel frère odm préfère appuyer ses solides convictions, à l'instar de tous ces dupes de tous poil qui sont désormais si nombreux que ce sont finalement les bonimenteurs qui font défaut.

Écrit par : urbain | samedi, 14 mars 2009 10:50

Violence au pole emploi, suicides, agresssions, ce que l'on vous cache est sur le blog "au fil de l'eau"
La colère d'un promoteur en direct sur RMC le 12 mars...
Tout ça rien que sur le blog de frère odm, tapez pseudo !

Écrit par : frère odm | samedi, 14 mars 2009 10:52

Mon accord comme contrepartie des pubs ridicules concernait évidemment la question de nef...

Écrit par : urbain | samedi, 14 mars 2009 10:53

Ecrit par : Urbain | vendredi, 13 mars 2009 22:43

Debord, Foucault, Deleuze et Bourdieu ont été influents également mais le fait qu'ils soient morts sert moins leur actualité que celle de Badiou. C'est une belle carrière à la longévité.

Allez t'NRVe pas je te taquine tu sais que je suis d'accord pour Badiou.

Ecrit par : Sly | vendredi, 13 mars 2009 18:29

Toi si soucieux de ces questions, la chrétienté n'a t'elle pas été le totalitarisme qui a tué le plus de juifs ?

Écrit par : nef des fous | samedi, 14 mars 2009 10:54

Ecrit par : frère odm | samedi, 14 mars 2009 10:44

dieu merci il ne semble pas que ce soit prévu ( le blasphème) dans la loi à dopie .

Écrit par : urbain | samedi, 14 mars 2009 10:56

Ecrit par : frère odm | samedi, 14 mars 2009 10:52

Est-ce que tu parles aussi des excuses de 16 et 23 ?

Écrit par : urbain | samedi, 14 mars 2009 10:59

Ecrit par : urbain | samedi, 14 mars 2009 10:53

T'es plus tenace qu'un marcassin, quand tu tiens les couilles tu ne lâches jamais;-))))

Écrit par : nef des fous | samedi, 14 mars 2009 11:17

http://www.lemonde.fr/culture/article/2009/03/13/la-colere-de-pierre-berge-a-l-exposition-andy-warhol_1167552_3246.html

La cohérence de l'accrochage au Grand Palais !
La finesse du choix scénographique laisse rêveur : par catégorie socio-professionnelle.
Y'en a marre des expos de mierda du Grand Palais et de ses accumulations marchandes insensées.
Il y a des mecs qui ont les moyens de réunir les chefs d'oeuvre les plus prestigieux et qui sous prétexte de grand public et surtout de grand fric, font des expos de merde avec des chefs d'oeuvre, avec un petit accrochage dans un Grand Palais. C'est donner du grand art à des petits cochons. Et pareil au Luxembourg, les couloirs de la honte, le rang d'oignons mal éclairé, succursale des éditions Taschen.

Écrit par : nef des fous | samedi, 14 mars 2009 11:35

D'après Victor Malka, le philosophe français contemporain le plus enseigné à l'étranger, et notamment aux USA et en Israel, c'est Emmanuel Levinas. Pas Badiou........

Écrit par : Sly | samedi, 14 mars 2009 12:16

Ecrit par : nef des fous | samedi, 14 mars 2009 11:35

ça leur fera les pieds ( à proprement parler) ,
à tous ceux qui ont l'idée saugrenue d'aller voir ce genre d'expo "glamour" .
Quant aux grosses colères de bergé !

Écrit par : urbain | samedi, 14 mars 2009 12:16

Ecrit par : Sly | samedi, 14 mars 2009 12:16

Mouarf !!!
Malka (!) pourquoi pas popeck !!!

Écrit par : urbain | samedi, 14 mars 2009 12:17

Apparemment les sources philosophiques du ravi ont omis de lui préciser que levinas était mort ....

Écrit par : urbain | samedi, 14 mars 2009 12:20

Une infirmière noire m'a demandé quelle était mon ethnicité. J'étais au bord des larmes, humilié dans ma chair, elle aurait au moins pu mettre les formes et m'interroger sur mon ressenti d'appartenance ethnique... Conclusion: je fait parti des "autres ethnies blanches".

Écrit par : Yazid Joyeux | samedi, 14 mars 2009 12:26

Ecrit par : nef des fous | samedi, 14 mars 2009 11:35

Voilà ce que donne les catégories conjoncturelles. On trouve toujours plus conjoncturel que soi.


Concernant les philosophes pas vraiment morts mais qui circulent, il doit y avoir également René Girard.

Écrit par : f | samedi, 14 mars 2009 12:26

Badiou aussi est mort. Ridicule comme argument !

Écrit par : Sly | samedi, 14 mars 2009 12:28

Curieusement il m'a envoyé un mail avant-hier ...
Raison pour laquelle je jugeais qu'il était encore au nombre des philosophes vivants et en exercice.
(à l'inverse de levinas )
quant à malka ...

Écrit par : urbain | samedi, 14 mars 2009 13:22

Ecrit par : f | samedi, 14 mars 2009 12:26

Girard n'est pas philosophe, il est prof de philo et enseigne aux états unis ( le cas de pas mal de nos "philosophes" autoprocalmés ).
Je sais bien qu'il a des adeptes mais c'est également le cas de Onfraye, et pas mal d'autres .

Écrit par : urbain | samedi, 14 mars 2009 13:28

pardon n'est plus prof (e t d'ailleurs il n'était pas prof de philo à proprement parler ) girard est à la retraite ( aux US ), et ... tout le monde s'en fout ( à juste titre).

Écrit par : urbain | samedi, 14 mars 2009 13:32

Ecrit par : urbain | samedi, 14 mars 2009 12:16

Qu'ils massacrent Picasso ou Warhol cela reste de la merde. La forme aussi compte lorsque l'on s'intéresse à l'art, le sujet n'est pas tout.
Tu te vois vendre n'importe quel bouquin sous prétexte qu'il parle de Picasso. Cela me consterne ces expos. Surtout que le prétexte pour faire de la merde est : d'attirer un grand public. Comme si avec 250 oeuvres correctement exposées de Warhol, personne ne viendrait.
Expo de masse pour accrochage grande surface.

Si Warhol et le portrait est un sujet qu'il le traite avec un minimum de forme ( et que je m'intéresse comme tu le sais au portrait chez Warhol n'a rien à voir, nous avons eu cette conversation au sujet de l'expo Picasso et tu mettais déjà cela sur le tapis du sujet, j'aime ou j'aime pas Picasso, j'aime ou j'aime pas Warhol).

On ne peut s'indigner sur la marchandisation de tout et ignorer celle de l'art avec superbe comme tu le fais. On est plus dans la vulgarisation, on est dans l'ordurier. L'art est enfermé dans des thémathiques, la création dans des propos étroits, le sensible est anéanti, la démarche du visiteur est quantitative et on le prie de déposer cerveau, démarches d'apprentissage et son expérience en même temps que son sac à main au vestiaire.

Ne regardez pas la télé et n'allez pas au Grand Palais !

Quant à Bergé je suis d'accord avec f, on trouve toujours plus conjoncturel que soi. En même temps que cela soit Bergé qui fasse remarquer à l'homme de l'art que le tableau est soumis à des conditions d'expo déplorables ne fait que prouver que non seulement Cueff est un gougnafier mais également un sagouin.

Écrit par : nef des fous | samedi, 14 mars 2009 13:39

Ecrit par : Oysterhead | samedi, 14 mars 2009 09:04

A Sly,

Merci pour votre réponse - on ne se connaît pas ducon,

...

La-Joye ?

Écrit par : hûïiii hûïiii (fit le marcassin) | samedi, 14 mars 2009 14:23

Ecrit par : nef des fous | samedi, 14 mars 2009 13:39

je ne te contredirai pas, car tout ça m'est finalement assez indifférent.
Le catalogue de l'expo picasso est un bon livre dans son genre (et qui s'est très bien vendu) , mais qui ne m'a pas beaucoup intéressé, bien moins que l'expo que j'aurais sans douté été voir si je ne redoutais tant la foule prévisible et pour moi parfaitement dissuasive et contradictoire de la jouissance des oeuvres.
je suis incapable de porter un jugement dessus ( l'expo) et surtout sur les "professionnels" de "l'industrie culturelle" concernée .

Tout ça n'a, pour moi, pas grand chose à voir avec l'art, et si c'est le fond de ta protestation, je l'approuve.

J'ajoute que bergé est notoirement un cuistre mondain , pontifiant et totalement incompétent mais pourvu de réseaux étendus et très actifs (cette "affaire" est donc parfaitement bidonnée à mon avis, et prétexte à postures avantageuses ou supposées telles ).
Enfin Warhol je m'en tape complètement ( en tant qu'artiste), il me renvoie simplement à une époque il est vrai plus stimulante que la période actuelle, mais où il fut surtout ( essentiellement) une sorte de pygmalion bouffonnant .

Écrit par : urbain | samedi, 14 mars 2009 14:28

Ecrit par : urbain | samedi, 14 mars 2009 14:28

pfff je t'avais proposé de faire la visite ensemble, je l'aurais revue sans aucune hésitation..

Écrit par : Pamela de Barres | samedi, 14 mars 2009 14:45

Ecrit par : Pamela de Barres | samedi, 14 mars 2009 14:45

C'est vrai, et c'est une des rares choses que je regrette sincèrement .

Écrit par : urbain | samedi, 14 mars 2009 15:09

Pour éviter tout malentendu : je regrette sincèrement de ne pas l'avoir fait ...
partie remise ?
( au fait j'aurai l'usage de conseils avisés pour billets d'avion à destination d'oklahoma city cet été , pour fiston , sa cousine et moi ... passe moi un "lien" STP )

Écrit par : urbain | samedi, 14 mars 2009 15:12

Ecrit par : urbain | samedi, 14 mars 2009 15:12

Donnes moi ton adresse mail et je te fais des propos (de vol bien sur;-)))

Écrit par : Pamela de Barres | samedi, 14 mars 2009 15:20

pam voir lien ...

Écrit par : urbain | samedi, 14 mars 2009 15:33

Y'a rien à voir à Oklahoma City...

Écrit par : Buffalo Bill | samedi, 14 mars 2009 17:49

@Oysterhead

Oui je l'avais remarqué sans faire attention au pseudo. Je m'étais dit, tiens un original rigolo :oB

@Buffalo

Si, des tornades...

Écrit par : Nicks | samedi, 14 mars 2009 18:30

Ecrit par : Buffalo Bill | samedi, 14 mars 2009 17:49

Pauvre inculte !
Et le barrage hydroéléctrique de conception trés innovante, constitué de caissons....un must !

Le barrage hoover :

Hauteur : 221,4 mètres
Volume de retenue : 45 milliards de m3
Vitesse de l'eau aux turbines : 137 km/h
Puissance électrique : 2 080 mégawatts
Longueur de crête : 366 mètres
Largeur à la base : 201 mètres
Épaisseur à la base : 200 mètres
Épaisseur au sommet : 15 mètres
Volume de béton : 3.33 millions de m3
Coût : 49 millions USD 1935 (676 millions USD 2005)[réf. nécessaire]

Le barrage Hoover est si épais, que meme 70 ans après sa création, son oeur en béton n'a pas encore séché.

Écrit par : frère odm | samedi, 14 mars 2009 18:47

Putain ! Urbain fais quelque chose !

Alain (Badiou) est éreinté par le dernier Marianne !

Envoie vite un télégramme ou un pneu à notre Guide philosophique et spirituel qui s'est rendu à Cuba pour qu'il réagisse !

Et commence à sortir les exemplaires ronéotypés de la dernière oeuvre du maître. Le sort de la Révolution est entre tes mains, camarade Urbain !

À toutes fins utiles, prépare ton treillis vert (celui qui a servi pour la manif contre Pompidou en 1973)...

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | samedi, 14 mars 2009 18:50

Ecrit par : cui cui fit l'oiseau | samedi, 14 mars 2009 18:50

Un dazibao sur les fourbes de Marianne ?

Écrit par : frère odm | samedi, 14 mars 2009 19:20

Ecrit par : cui cui fit l'oiseau | samedi, 14 mars 2009 18:50

Tout est prêt, on attend que le dernier ( "circonstances 5 : l'hypothèse communiste" ) à paraître le mois prochain.

Écrit par : urbain | samedi, 14 mars 2009 20:01

Ecrit par : Buffalo Bill | samedi, 14 mars 2009 17:49

Ben si, y'a ma soeur,
qui y enseigne la littérature à la fac.
Et on va faire un tour à Memphis, avec un copain musicien qui est de là bas.
Cela dit , en effet, à OKC y'a pas grand chose , en dehors de ma soeur et des rodéos ( et du barrage ?).

Écrit par : urbain | samedi, 14 mars 2009 20:07

Ecrit par : urbain | samedi, 14 mars 2009 20:01

Merci pour ton sens de l'humour, Urbain.

Cela dit sérieusement.

;)

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | samedi, 14 mars 2009 21:00

Alain Bashung est mort.

Émotion et respect.

Écrit par : cui cui fit l'oiseau | samedi, 14 mars 2009 21:14

Les meilleurs Alain B. partent toujours les premiers...

Écrit par : Sly | samedi, 14 mars 2009 21:24

Ecrit par : urbain | samedi, 14 mars 2009 13:28

Dans le sens où il a eu, dans son oeuvre, à manipuler la chose philosophique, mais aussi l'anthropologie et la littérature (domaine qu'il enseignait). Quant au "rayonnement" international, les traductions et les distinctions (si on considère ça comme un élément majeur), et bien au-delà des USA, sont là pour en attester. Ca m'indiffère assez bien que la théorie mimétique (en fait, plutôt la question des neurones miroirs) est intéressante.


En réponse à un article de jacatali :

http://attaligratuit.wordpress.com/

Écrit par : f | samedi, 14 mars 2009 21:45

En allant voir du côté des automates intelligents (site pas consulté depuis assez longtemps) chercher un article à propos de neurones miroir, suis tombé sur ce texte joufflu traitant de "La conscience vue par les neurosciences" et comme il y sera sans doute fait mention de l'objet de ma recherche initiale :

www.automatesintelligents.com/echanges/2008/dec/conscience.html

(Pas lu, encore)

Écrit par : f | samedi, 14 mars 2009 22:06

Ecrit par : f | samedi, 14 mars 2009 21:45

ça ne me dit toujours pas de quoi traite ou même simplement parle ou prétend parler Girard, de quel type d'objet, qu'est ce que ça m'apprend ? Sur quoi ?
Absolument rien, aucune espèce de connaissance, ni analytique, ni dialectique, ni historique.
C'est le genre d'impasse dans laquelle s'est engagée l'anthropologie (et avec elle les sciences "humaines" ) quand elles sont devenues de pures superstructures idéologiques (et pire : morales), abandonnant complètement le projet Levy-straussien de mise à nu des "structures fondamentales de la pensée".
Un fatras d'expertise érudite sans objet ni sujet, une sinécure de mandarin dont la totale innocuité ( dépourvue de tout le caractère subversif) a garanti la prospérité .
Et certainement pas de la philosophie.

Écrit par : urbain | samedi, 14 mars 2009 23:11

Ecrit par : f | samedi, 14 mars 2009 22:06

Pire que tout !
Les "sciences" cognitives.
Sur la conscience relis plutôt les méditations métaphysiques , et "la recherche de la vérité" de malebranche, plutôt que ces niaiseries candides de scientistes au réductionnisme pré-rationnel, qui n'ont rien compris ni à Descartes, ni à Freud.
Une bonne compréhension des enjeux du dualisme ( pensée/imagination) suffit à mesurer l'absurdité de cette posture de récurrence circulaire sujet/objet.
C'est dès la base n'avoir pas compris le postulat essentiel du rationalisme :
- ce qui est à connaître
- moi qui connait
cette dialectique est irréductible et la conscience c'est simplement la poser dans toute la rigueur de l'extériorité des deux notions.
Tous les errements des philosophies "de la volonté" résultent de cette erreur grossière et fondamentale.
De même les chimères d'IA ( qui 40 ans après sont toujours incapables de réaliser leurs projets réputés les plus rudimentaires, tels qu'un automate de traduction efficace et valide dans tous les contextes ) sont entièrement fondées sur des impasses pré-philosophiques et un positivisme totalement rétrograde.

Écrit par : urbain | samedi, 14 mars 2009 23:29

Ecrit par : Sly | samedi, 14 mars 2009 21:24

Oui, hélas Alain Belon-levy est toujours en vie, ainsi que son huitre.

Écrit par : urbain | samedi, 14 mars 2009 23:43

Les pirates informatiques ont fait sauter le site jaimelesartistes.fr :
www.e24.fr/economie/france/article69460.ece

mouarf !

Écrit par : urbain | dimanche, 15 mars 2009 00:19

Ecrit par : urbain

Que Girard ne t'apprenne rien, c'est parfait, rien à ajouter, il y a cohérence...

Les sciences cognitives (terme déjà moyen) s'égarent à vouloir s'approprier et éclairer la conscience, l'esprit et autre registre. Qu'elles se contentent d'étudier leur domaine propre et, déjà, de le délimiter. Mais ce sont bien des sciences, qui avancent lentement...
Mais je ne vais pas me fatiguer ; je connais ce "débat".

Écrit par : f | dimanche, 15 mars 2009 09:06

Ecrit par : f | dimanche, 15 mars 2009 09:06

Que ce soit Girard ou les cognitivistes je les mets en effet dans le même sac merdeux des postures pseudo-scientifiques qui de manière symétriques consistent assurément à "sortir de leur domaine propre" ( et donc épistémologiquement se disqualifient d'emblée ).

Dans le cas de Girard cette démarche prétendit relever de l'approche structurale mais il est très facile de voir que c'est une imposture (pour peu qu'on ait présent à l'esprit ce que fut le courant de pensée structuraliste), indépendamment du jugement qu'on porte sur ce courant ( structuraliste). Il suffit par exemple de comparer l'itinéraire et la production de Girard à ceux de Chomsky ...
L'idéologie dominante a évidemment requalifié positivement les ratiocinations amphigouriques de l'un , parfaitement dignes du mandarinat bien pensant dont elles relèvent, en dépit et de fait à cause de leur parfaite innocuité et vacuité conceptuelle, en proportion inverse et comme "contre_feux" du "mauvais exemple" de l'autre : Chomskien ( pour ne pas parler de l'effet "antifreudien" du "girardisme" , fort apprécié de nos bigots outre atlantique, etc.).

Quant aux "sciences cognitives" qu'est-il besoin d'ajouter à toutes les verges qu'elles tendent déjà pour se faire battre ? à la ridicule prétention positiviste de rendre compte par des mécanismes physico chimiques du contenu symbolique, "du beau, du vrai, du bon" ? à l'ineptie consistant à "voir" la pensée dans l'imagerie médicale ? à prétendre plus généralement produire un discours de connaissance sans dissocier son objet du métalangage où pourrait s'exprimer son observation ?

Prétendue connaissance incapable de séparer son sujet de son objet, c'est une des caricatures post-modernes de la "science sans conscience".

"Moi qui connait,
ce qui est à connaître."
Toujours partir de là.

Écrit par : urbain | dimanche, 15 mars 2009 10:01

Un débat passionnant.....zzzzzz zzzzzz....

Écrit par : frère odm | dimanche, 15 mars 2009 11:56

Les rosés de provence menacés....

Fin janvier, les 27 Etats membres ont voté un projet de directive autorisant le mélange de vin rouge et de vin blanc pour produire du rosé. Ce qui apparaît comme une mauvaise plaisanterie inquiète sérieusement les viticulteurs français.

Un scandale..

http://www.lefigaro.fr/vins/2009/03/11/05008-20090311ARTFIG00570-tolle-contre-le-vin-rose-concocte-par-bruxelles-.php

Écrit par : frère odm | dimanche, 15 mars 2009 12:05

@ Urbain> Je te fais demain les devis...

Écrit par : Pamela de Barres | dimanche, 15 mars 2009 13:58

Ecrit par : frère odm | dimanche, 15 mars 2009 12:05

Je partage ton indignation.

Écrit par : urbain | dimanche, 15 mars 2009 15:04

Ecrit par : Pamela de Barres | dimanche, 15 mars 2009 13:58

Je compte sur toi...
Seule restriction : éviter la compagnie aérienne de Jerry Lewis dans "Smorgasborg" , si possible.

Écrit par : urbain | dimanche, 15 mars 2009 15:15

La moralisation du capitalisme est en route :
"Les anciens patrons d'AIG vont recevoir 450 millions de dollars".
C'est "la loi" paraît-il ...
www.e24.fr/finance/assurance/article69535.ece

Écrit par : urbain | dimanche, 15 mars 2009 18:48

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu